Retours de partie : Raconte-moi une histoire [Sondage en page 1]

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3484
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: Retours de partie : Raconte-moi une histoire [Sondage en page 1]

Message par Sama64 »

Lundi soir c'etait la reprise de Into Mordheim, avec les 3 joueurs habituels. Très peu de lancers de dés, aucun combat. Juste de l'exploration, du roleplay, et de bonnes idées par les joueurs (par exemple de remonter le fleuve pour entrer dans la ville à côté du Roc de Sigmar, au lieu de traverser Mordheim ou de rentrer par une porte non contrôlée par leur bande). 

Les PJs ont découvert que le temple de Morr était sans doute tombé aux mains des morts-vivants (un comble !) et que le quartier alentour fourmille de squelettes. Ils ont aussi tissé une alliance avec les Sœurs de Sigmar (avec une matriarche en tout cas) en vue de donner l'assaut à la tour de l'Horloge (aux mains des morts vivants, aussi). 

Pas pu re-tester le système (et mes derniers ajustements) du coup, ça sera pour la prochaine fois 
 
Dernière modification par Sama64 le jeu. févr. 04, 2021 3:11 pm, modifié 1 fois.
Traductions & relectures pour le DDD
Avatar de l’utilisateur
Fabulo
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2185
Inscription : mar. juin 09, 2015 12:19 am

Re: Retours de partie : Raconte-moi une histoire [Sondage en page 1]

Message par Fabulo »

Ganelon a écrit : mer. févr. 03, 2021 8:49 am Zoom partie de Sharp Swords & Sinister Spells sur le scénario "L'île de l'horreur" de @Fabulo .
Je suis (très) flatté, ravi et étonné que mes élucubrations suscitent de l'intérêt.  :yes:

Deux autres "modules" dans le même genre (quoique moins sombre/réaliste):
Spoiler:
Du rififi chez les gobelins
Zombicyclette & secte végane
(en pwyw)

Intéressé par ton retour si tu les lis/fais jouer.
;)

Edit : l'île de l'horreur est aussi disponible sous le nom 
lîle aux champignons
et une version "courte" oneshot existe dans la compilation
Donjons & Délires

Pour ma part, j'ai pas mal joué à Roll For Shoes récemment.
Compte-rendu d'une session (très simplifié) :
Spoiler:
L’Ennui des Mort-Vivants
C’est un matin comme les autres à Gloupignac, ville connue pour sa fête annuelle, où se mélangent nains, gnomes, elfes et hobbits, le tout arrosé d’alcool de gloushki. Ca expliquerait les traits parfois semi-humains des habitants, dit-on.
Mata Merah, la vendeuse de tarte à l’aubergine, arrache une affiche et la montre à Norbert, l’expert en décompte de bière, lequel vient de se faire couper les cheveux chez Patrick, le coiffeur.
Norbert seul sait lire (et compter) : “C’est une proposition de mission pour trois audacieux individus, faite par Malthus le fromager.” Il recompte le groupe : un, deux, trois, ils sont bien trois, voilà déjà un critère rempli.
Tous les trois rêvent de devenir des aventuriers, des rêves amplifiés par les récits du manchot de Gloupignac, qui affirme avec une rare éloquence avoir occis un dragon dans sa jeunesse. 
Malthus le fromager les accueille chaleureusement : “J’ai besoin de trois audacieux pour récupérer des dettes auprès de Tarnaak le Ténébreux : il s’est fait livrer mon fameux fromage de gloupignole mais n’a pas payé. Mon âne vous accompagnera, pour porter vos affaires et faire de la pub, grâce à ses panneaux publicitaires sur ses flancs.”
On discutaille longtemps le pourquoi du comment, et les émoluments, lesquels se voient doubler suite à un regard de Mata Merah dont les yeux rouges filent la trouille. C’est qui le boss ?
Dans les échoppes, nos héros sélectionnent leur équipement : jupe de combat, lance à boule kaléidoscopique, poivrier géant rose fuschia, grappin, recueil de calembours, ciseaux géants, casque de conquistador, maillot de bain blindé, armure à clochettes et franges…
Une petite dame fort bien vêtue les aborde : “L’Impératrice se refuse à l’Empereur, et l’acceptera dans sa couche s’il libère les gobelins réduits en esclavage par les paysans. Je fais partie de la Société de Protection des Minorités Goblinoides, la SPMG. Voici un capteur d’image magique. Ramenez moi des preuves que les gobelins sont maltraités afin de convaincre l’Empereur d’intervenir et garantir ainsi à l’Empire un héritier.”
Les aventuriers acceptent quoique l’un d’eux se souvient qu’un bâtard de l’Empereur serait en fuite quelque part. C’est ce qui se dit à la laverie et au salon de coiffure, les lieux où circulent les potins.
Sur la route menant à l’antre de Taarnak, ils croisent un paysan et son gobelin enchaîné. Lorsque le paysan voit l’écusson de la SPMG, il crache en direction de nos héros et les abreuve d’insultes. Mais bien vite, le malentendu est oublié : on fait des photos ensemble, après avoir bastonné le gobelin, histoire d’avoir un rendu plus authentique…
Contre une poignée de fromage de gloupignole, le paysan leur laisse le gobelin, cabossé mais obséquieux, car reconnaissant d’être enfin libre. 
Nos héros passent la nuit dans une grange, où des jeunes paysans organisent une fête, tandis que Norbert chante et Patrick joue de son bâton à boule kaléidoscopique pour mettre une ambiance son et lumière de folie. Au petit matin, ils émergent avec une enclume entre les oreilles et réalisent que les paysans ont piqué leur fromage de gloupignoule.
Peu importe, l’aventure continue. Nos huissiers en herbe trottinent vers la destination du débiteur, Taarnak.
Bientôt les voici devant l’antre de Taarnak, un gros rocher posé sur la plaine, nimbé de brumes méphitiques. Une porte massive interdit l’entrée. 
On décide opportunément de toquer. Une voix répond et enjoint d’entrer. Au centre d’une pièce circulaire, une tête plantée sur un bâton se lance dans un monologue divertissant et assure être le guide et majordome de ce lieu.
Mata Marah, l’héroïne cornue aux yeux rouges, l’experte en tarte à l’aubergine, fourre la tête décapitée dans son sac et on se promène dans l’antre. On débouche sur une quincaillerie à l’abandon où s’entassent des squelettes en cours de réparation, dans un fatras de clous, marteaux et pinces. Et, attaché au mur, un aristocrate affamé interpelle nos héros, assurant être Baudouin III, le bâtard de l’Empereur.
"Détachez-moi, je vous prie, et vous serez récompensé. Pourquoi suis- je là ? J’ai fui l’Empire pour me réfugier dans ces contrées mais les paysans ont décidé de m’enfourcher, perspective peu réjouissante. Taarnak m’a accueilli dans son antre, puis fait prisonnier car il a bon espoir de faire de moi un meneur de zombies admirable, afin de mener à bien son projet…J’ai en effet le leadership d’un aristocrate...”
On le laisse en plan, histoire de pousser l’exploration. Dans une vaste salle, des zombies en cage jouent au chifoumi, aux échecs, font du yoga, le poirier ou encore pédalent sur des bicyclettes immobiles et sans roues, souffrant de ce qu’il est convenu d’appeler : l’ennui des mort-vivants.
Ils supplient d’être libérés mais sont copieusement ignorés par nos aventuriers, en quête d’or et très soucieux de mener à bien leur mission. Malheureusement, le maître des lieux, Taarnak le Ténébreux est mort d’un arrêt cardiaque tandis qu’il compulsait un ouvrage de qualité où des enluminures représentent des elfettes dévêtues.
Mata Merah s’empare de la tête-majordome, le coiffe du casque de conquistador, l’attache à son grappin et envoie le tout dans la petite pièce adjacente, comme éclaireur.
La tête y rencontre un gnome, Gleurk, assis sur un tas de fromage de gloupignole, les restes du stock. Il est affamé et coopère : si les aventuriers l’acceptent parmi eux, il leur montre le trésor et retournera à Gloupignac avec eux.
Le trésor : des dizaines de trébuchantes pièces d’or dont certaines sont aussi sonnantes. Et une couronne magique de roi de gobelin qui confère à son porteur une apparence de gobelin et le respect immédiat accompagné de génuflexions des gobelins de tous poils.
On jette un œil distrait sur les plans de fabrication de Zombicyclettes, une révolution énergétique à venir. Trop farfelue pour être honnête.
On abandonne les zombies à leur sort. Puis Patrick décide de libérer l’aristocrate Baudouin et s’empare des ciseaux géants pour couper ses liens. Hélas ! Mille fois hélas ! Le manque de pratique sans doute : il ampute l’aristocrate d’un bras, lequel va rebondir dans un coin de la pièce.
Patrick s’excuse, l’aristocrate accepte à condition qu’on ne l’abandonne pas. Soit, qu’il se joigne. Concernant l’antre, on y met le feu : trop de choses maléfiques gigotent dans les ténèbres de ce lieu maudit.
L’arrivée en ville est triomphale. Malthus le fromager paie la somme promise et embauche Baudouin l’Aristocrate comme compteur de fromage, car les cinq doigts de sa main permettront de lancer des ventes en gros.
On remet à la petite dame de la Société Protectrice des Minorités Gobelinoïdes les preuves de la maltraitance des gobelins, et la couronne de Roi. La tête majordome, qu’on s’apprêtait à utiliser comme vendeur à la criée, se propose de porter la couronne et ainsi devenir Roi des Gobelins. Dans l’enthousiasme général, la proposition est acceptée. Oui, il faut un roi aux gobelins, alors pourquoi pas lui ? Il a du charme et du bagou !
Nos héros font alliance avec Gleurk le gnome : il est jutier depuis des générations. Grâce à ses talents, on va monter un commerce de tartes à l’aubergine mais aussi de jus d’aubergine.
Aussi après une aventure éprouvante, nos héros décident de mener une vie rangée de commerçant et producteur de produits à base d’aubergine, et les gamins du village viennent se goinfrer chez eux, et surtout écouter les récits de leurs aventures trépidantes.
Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2999
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : L'oreille en coin

Re: Retours de partie : Raconte-moi une histoire [Sondage en page 1]

Message par Ganelon »

Mmmh de quoi scénariser des livres pour enfants (de rôlistes) ! Je suis sérieux. J'imagine bien une ligne-clin d'oeil "Le Château-fort aux Confins de la Confiture", "Omelette, le Village de Ceux Brouillés", bref...
En vertu de l'incompréhension totale que suscitent en moi mes propres écrits, j'en suis arrivé à l'horrible conclusion que la Grande Race de Yith (ou alors la Grosse Race que l'on se met au bar) m'a envoyé un de ses émissaires.
Avatar de l’utilisateur
Fabulo
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2185
Inscription : mar. juin 09, 2015 12:19 am

Re: Retours de partie : Raconte-moi une histoire [Sondage en page 1]

Message par Fabulo »

Ganelon a écrit : jeu. févr. 04, 2021 9:24 am J'imagine bien une ligne-clin d'oeil "Le Château-fort aux Confins de la Confiture", "Omelette, le Village de Ceux Brouillés", bref...
Oui, il y a beaucoup de ça. Avec R4S, l'univers et les personnages sont flous et se construisent par les élucubrations au fil du jeu. Avec un résultat souvent qui ressemble à un conte déjanté pour enfant.

Autre compte-rendu de partie (courte) avec Roll for Shoes, avec un joueur et une joueuse débutant, ignorant jusqu'à l'existence du jeu de rôle. Je n'ai fait aucun préambule (à part : "Nous sommes en 2384, vous êtes en prison..."), ni introduit la notion de jeu de rôle et à peine les règles ("de temps en temps, on jettera les dés pour savoir ce que sait faire votre personnage, je vous expliquerai pourquoi le moment venu") et ça a très bien fonctionné, comme je m'y attendais.

Spoiler:


Pédégère en détresse
Terra, année 2384. Dans une prison aux murs bien hermétiques, deux criminels attendent leur heure. Un haut parleur vient d’annoncer leur déchéance citoyenne pour le lendemain. En termes moins administratifs, ils seront exécutés.
Garrett et Roxy parlent peu, ils cogitent : comment sortir d’ici ? En vain. Soudain, la porte s’ouvre, un type maigre entre, dans un uniforme de la Star Trash, noir, brillant avec un écusson. Il a fière allure et est flanqué de deux gardes en armure, tellement blindés qu’on dirait des cafards géants.
On emmène nos héros dans la salle de briefing. On les enchaîne à une table. Le type leur jette un regard éteint, comme s’il contemplait une crotte de mouche sur son pare-brise.
“Je suis Lagerfeld, cadre supérieur à la Star Trash, chargé du recrutement de personnel dispensable. Voilà notre offre : vous récupérez Minouche Starlight, perdue dans l’espace après que son vaisseau se soit écrasé sur un astéroïde. Ou bien vous mourrez demain ici même, pour expier vos crimes.”
On rechigne un peu, on cherche à négocier les conditions, en savoir plus sur Minouche Starlight, et la mission.
“Minouche Starlight est la pédégère de Zirconium. Elle était en déplacement professionnel quand son vaisseau a croisé une astéroïde et s’y est écrasé. On a reçu des signaux de détresse, puis plus rien. Nous n’en savons pas plus. Alors, vous acceptez la mission ? Oui ou non ? J’ai un emploi du temps chargé.”
Oui, oui, on accepte...Première étape: monter dans l’Astrosport, une tour scintillante au centre du tas de détritus qu’est devenu New Paris. Nos héros y passeront la nuit avant le départ de la navette intergalactique en direction de l'astéroïde, au petit matin.
Avec les quelques maigres slugs donnés par Lagarfeld, pour couvrir les frais, Roxy et Garrett se retrouvent au Cosmobar à s’enfiler des cocktails exotiques. Il y a des aliens partout, des poilus, des casqués, des tubulaires, des tentaculaires, des rampants, des volants, des brillants, des fragmentés, des gazeux...On ne sait pas trop où regarder, mais c’est comme tout, on finit par s’habituer. Les mœurs relâchées de Terra attirent une foule de touristes venus des coins les plus reculés de la galaxie.
Roxy commande une Lune Bleue, et Garrett une Apocalypse Orange. Pour se faire un peu d’argent, Garrett provoque en duel une gelée conique à tentacules, au sommet duquel un orifice crache un gaz nauséabond verdâtre. Un bras de fer s’ensuit, bras humain versus tentacule, et les paris s’envolent. Roxy utilise les pouvoirs télépathiques qu’elle se découvre soudain, après l’ingestion du cocktail Lune Bleue. Elle contrôle l’esprit d’un technicien, lequel lance sur l’holo-écran une scène osée où des gélatineux tentaculaires s’étreignent en crachant des gaz colorés.
L’adversaire de Garrett, distrait par le spectacle, perd le bras de fer. Nos deux héros empochent une somme rondelette.
Et ils s’achètent du matos pour la mission à venir : blaster, lance filet, bombe...Le vendeur leur offre un sac de chips au saumon, comme geste commercial.
Au petit matin, départ pour l'astéroïde. Le voyage se passe tranquillement, hormis la distorsion infra-cosmique et la polyfragmentation subatomique. Ça vomit sévère et une migraine les tabasse. C’est à ce prix qu’on franchit des millions d’années-lumières en une fraction de seconde.
Garrett manœuvre la navette et atterrit en douceur sur l'astéroïde, près de la carcasse amochée du vaisseau de Minouche Starlight. Selon le détecteur à puce intracutanée, la pédégère n’est pas loin, petit point rouge clignotant sur l’écran.
On enfile casque, bottes et combinaison pour sortir. Les moteurs du vaisseau de Minouche sont écrabouillés et des brèches donnent accès à l’intérieur du vaisseau.
Garret se prend une lampée de cocktail “naine rouge” pour se donner contenance, mais aussi parce que ça lui donne une vision infrarouge. Et il fait bien : il repère une sorte d’araignée qui court parmi les moteurs. Il s’approche : un chien mignon gémit, et de ses flancs percés gesticulent six pattes d’araignée démesurées. Le bichon frisé de Minouche est parasité par une entité alien.
S’ensuit une échauffourée, Garrett balance un filet, rate, se fait vomir de l’acide dessus, tombe à la renverse, appelle Roxy à l’aide...Elle arrive, envoie des salves de laser sur la chose, ça grille et fume...Garrett se relève d’un bond, extirpe son sabre laser et la découpe en rondelles.
Tous deux se réfugient dans le vaisseau, laissant le cadavre fumant du chien-araignée derrière eux. Ils retirent leur combinaison, après le sas de sécurité, et entreprennent d’explorer les lieux, en quête de Minouche Starlight.
La voici en peignoir, et en sueur, et en pleine crise d’hystérie.
“Où est Biscotte ? Où est mon chien ?” hurle-t-elle, le regard brouillé par l’alcool et diverses substances.
Garrett lui balance un filet magnétique, elle s’écroule, en convulsions, plaquée au sol.
“-Regarde moi ça, elle a un bandage au bras. M’est avis que son clébard l’a mordue et qu’elle est infectée. Préférable qu’elle soit dans le filet, si tu veux mon avis.
-Pas faux. J’ai repéré un cryo-sarcophage, mettons la à geler avant de la ramener sur Terra. Ca permettra de contenir un peu son infection, le temps de la remettre à Lagarfeld et obtenir notre liberté.”
Et les voici à installer le cryo-sarcophage dans leur vaisseau, et repartir sur Terra, avec la satisfaction du travail accompli.
Lagarfeld les accueille froidement. Ce type a l’amabilité d’un parpaing. Pourtant il tient promesse : il leur retire le collier du cou, les voilà libres.
Lagarfeld récupère Minouche Starlight cryogénisée et l’emmène vers un hôpital pour une séance de décongélation.
Quelques jours plus tard, nos héros ont quitté la ville de New Paris pour des contrées plus riantes...Dans une buvette, ils se rincent la tuyauterie pour fêter la liberté retrouvée...Et soudain, sur l’écran au mur, le bulletin de Cosmo News annonce la nouvelle : une épidémie a éclaté au sein de la société Zirconium. Des parasites arachnoïdes auraient “poussé” à l’intérieur de plusieurs employés...L’armée est intervenue fissa et a balancé une bombe à liquéfaction nucléaire sur la zone, faisant des milliers de morts et arrêtant net l’épidémie. Et toute forme de vie dans un rayon de cinquante kilomètres autour.
Garrett et Roxy se regardent en silence, haussent les épaules, ébauchent un sourire et finissent leur verre en silence.

Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2999
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : L'oreille en coin

Re: Retours de partie : Raconte-moi une histoire [Sondage en page 1]

Message par Ganelon »

On dirait du "Sardine de l'Espace" la BD drôlatique pour enfants (et leurs parents) !
En vertu de l'incompréhension totale que suscitent en moi mes propres écrits, j'en suis arrivé à l'horrible conclusion que la Grande Race de Yith (ou alors la Grosse Race que l'on se met au bar) m'a envoyé un de ses émissaires.
Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3484
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: Retours de partie : Raconte-moi une histoire [Sondage en page 1]

Message par Sama64 »

Hier soir suite et fin de mon scénario Savage Ninja Turtles hier. Combat très long (4 PJs contre un Joker, 2 mini jokers (1 blessure + dé joker) et pleins d'Extras.
 Suite à une déveine incroyable de 3 joueurs sur 4 pendant les 3h30 de la partie, j'ai du abréger et laisser les PJs s'en tirer avec une victoire partielle.
 Les joueurs ont déploré la place trop grande laissée à l'aléatoire dans le système (en gros soit tu rates complétement, soit tu fais de gros scores avec relance). Ils ont aussi une approche un peu trop prudente par rapport aux capacités d eleurs persos et à la très faible mortalité des PJs.
 Pour ma part je pense que les combats en SaWO sont quand même très longs (alors que c'est l'essence du jeu) donc pas vraiment "fast fun & furious" mais pour la session d'hier si les joueurs avaient eu une chance "standard" ils auraient dégommé les extras rapidement et auraient pu taper à 2 ou 3 sur le Boss (Shredder) pour le vaincre.
 Donc toujours pas convaincu à 100% par SaWo, même avec Swade.
 Malgré tout les joueurs sont ok pour poursuivre les aventures des Ninja Turtles. Image
Traductions & relectures pour le DDD
Avatar de l’utilisateur
Monsieur L'ourson
Initié
Messages : 159
Inscription : mar. déc. 26, 2017 11:23 am
Localisation : Orvault
Contact :

Re: Retours de partie : Raconte-moi une histoire [Sondage en page 1]

Message par Monsieur L'ourson »

:yes: Trop bien de jouer aux Tortues ninja. J'aimerai trouvé un système simple mais pas forcément simpliste (j'avais pensé à du PTbA Ou emulé Feng Shui 2 voir pourquoi pas l'empire des cerisiers... ) pour faire MJ, je crois que retomberai direct en enfance lors de mes aventures et combats endiablés à entrechoquer mes jouets de la licence.

Si ça te dit de faire des CR plus complet un de c'est quatre. Je suis lecteur des aventures de ton groupe :).
ImageImageImageImageImage

 
Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 7822
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: Retours de partie : Raconte-moi une histoire [Sondage en page 1]

Message par Cryoban »

Monsieur L'ourson a écrit : jeu. févr. 04, 2021 5:45 pm Tortues ninja
Je verrais deux système pour faire ça : Cortex Prime ou FACES descendant lointain de SaWo avec son supplément super héros.
Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres
Dark Operators, un hack du BRP pour Delta Green. Du poulpe et des Forces Spéciales.
Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3484
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: Retours de partie : Raconte-moi une histoire [Sondage en page 1]

Message par Sama64 »

Monsieur L'ourson a écrit : jeu. févr. 04, 2021 5:45 pm :yes: Trop bien de jouer aux Tortues ninja. J'aimerai trouvé un système simple mais pas forcément simpliste (j'avais pensé à du PTbA Ou emulé Feng Shui 2 voir pourquoi pas l'empire des cerisiers... ) pour faire MJ, je crois que retomberai direct en enfance lors de mes aventures et combats endiablés à entrechoquer mes jouets de la licence.

Si ça te dit de faire des CR plus complet un de c'est quatre. Je suis lecteur des aventures de ton groupe :).
Je te remercie de ton intérêt. J'ai fait jouer en Swade + le supplément super-héros. Y a un supplément pour Swade (en VO) qui doit arriver très bientôt, spécialement conçu pour faire du ninja turtles (et autres animaux mutants). 
Je pense que Feng shui 2 doit aussi être bien pour ce genre d'aventures.

Pour le CR plus développé, ça va être compliqué car je n'ai pas pris de note et j'ai tendance à oublier toutes les "bêtises" et aussi les bonnes idées de mes joueurs. 
J'ai pris un scénario classique (conçu pour FATE). C'est à dire tentative d'enlèvement de Splinter, recherche des coupables, intervention + vengeance (évidemment Shredder était derrière tout ça).
Je dois reconnaître que démarrer la session avec le générique du dessin animé (celui des années 90) met tout le monde dans l'ambiance :)
Traductions & relectures pour le DDD
Avatar de l’utilisateur
Monsieur L'ourson
Initié
Messages : 159
Inscription : mar. déc. 26, 2017 11:23 am
Localisation : Orvault
Contact :

Re: Retours de partie : Raconte-moi une histoire [Sondage en page 1]

Message par Monsieur L'ourson »

En effet FACES couplé avec son supplément super héro et éventuellement le futur supplément Swade pour les mutanimals peut être une bonne combo...

Ok pas grave. Excellent d'avoir pensé à mettre le générique culte en guise d'intro. (niveau musique culte, j'aurai sans doute pensé à mettre le Rap Ninja du 2eme film années 90 ("go ninja go") pendant une scène fun de combat ou courses poursuite :bierre: )
Y a aussi de bonnes idées d'amorce d'aventures sur la version TMNT Palladium (en Vo). T'es joueurs ont joué les Tortues (+Casey) du coup ? Ou créé leurs propres mutants ? j'ai eu ma réponse en passant sur le sujet dédié au système de jeu :yes:
ImageImageImageImageImage

 
Avatar de l’utilisateur
Fabulo
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2185
Inscription : mar. juin 09, 2015 12:19 am

[CR] R4S vampires lunaires

Message par Fabulo »

Ganelon a écrit : jeu. févr. 04, 2021 10:19 am ...

Un autre CR de partie de Roll For Shoes, dans la même veine burlesque. Le scénario tient en trois lignes, l'improvisation et la participation (très) active des trois joueuses (incarnant : Marie-Jeanine, Roots et Stripes) ont fait le reste...
Il faut dire que le jeu s'y prête à merveille.
;)
Vampires lunaires
Spoiler:
Après-midi pluvieux. Un vent poussif s’acharne sur les vitres. Marie-Jeanine a relevé ses manches de bonne soeur, et écrase la manette, l’oeil rivé sur l’écran. En pro du jeu vidéo, elle bousille des potirons à grand coup de marteau. Smash Pumpkins III, c’est du sérieux.
Sur le divan, à côté d’elle, Roots et Stripes suivent l’intense combat de la femme contre la machine, quand, soudain, on frappe à la porte.
Un type en jaune et rouge livre un colis. A l’intérieur, trois paires de lunettes noires avec marqué “Vampyrex” sur la monture. Un post-it : “Ils sont parmi nous !” et l’adresse griffonnée d’une certaine Magda, à Bucarest.
Stripes chausse les lunettes et tortille un peu, par coquetterie, puis elle lâche dans un soupir : “C’est un colis de Jean-François, encore barré dans un délire conspi...Je vais l’appeler.”
Personne au bout du fil. Qu’importe. Les lunettes sont jolies. Et puis, il y a la soirée chez Martin, allons y, les filles, avec ces lunettes sur le nez, on fera notre petit effet.
Sauf que...chemin faisant, dans la rue, elle découvre que les lunettes permettent de voir le vrai visage hideux de certaines personnes...Oh, ça concerne très peu de gens, mais c’est bigrement terrifiant. Un visage écorché, des yeux globuleux métalliques, des dents pointues…
Nos trois héroïnes chaussent et déchaussent, et pointent du doigt les “monstres” et se perdent en conjectures. Là, un “monstre” entre dans une cabine téléphonique. Elles approchent...Il n’y est plus, ne reste que ses vêtements au sol, en tas.
On dirait un film de série Z. Bon, après tout, la priorité reste la soirée chez Martin. Stupéfaction : un des invités est un “monstre”. Aussitôt on élabore un plan.
Marie-Jeanine fait un moonwalking pour détourner l’attention tandis que Roots, en dépit de son âge très avancé, séduit les jeunes par sa gouaille.
Stripes approche du “monstre”, en train de se servir un verre de vin chaud. Il comprend qu’il est repéré et prend la fuite.
Nos héroines vont jusqu’à son appartement, après l’avoir identifié et tracé sur les réseaux sociaux. Roots le séduit, et l’amène hors de l’appartement, prétextant d’avoir besoin d’aide pour redémarrer sa voiture.
Pendant ce temps, ses acolytes fouillent l’appartement : pochettes de sang dans le frigidaire, et aucun miroir dans la salle de bain. Mon dieu ! Un vampire ?
Quelques embrouilles pour quitter l’appartement, mais au final, on se retrouve autour d’un hot dog pour décider de la suite des événements. Il s’agit d’aller voir la roumaine, mentionnée sur le post-it contenu dans le colis.
Direction l’aéroport. Un avion. Puis un bus fatigué les emmène en périphérie de Bucarest. Magda, la petite vieille vit recluse dans une cabane au milieu d’un immense champs de...concombres.
“Je vois que vous êtes au courant pour les vampires. Tout ce qu’on en dit est faux : Bram Stoker était un vampire lui-même. Depuis la nuit des temps, les vampires tissent une légende autour d’eux, afin de se protéger. Les faiblesses qu’on leur suppose sont fausses.”
Elle fait silence un moment, puis continue à enfoncer des concombres dans sa machine à jus. Une dizaine de bouteilles sont alignées sur la table, pleines de jus verdâtre.
“Les vampires sont parmi nous, en pleine lumière. Ils se multiplient et comptent prendre le pouvoir pour nous asservir. Vous pouvez les arrêter. Le destin semble vous avoir désigné…”
Les héroïnes s’étonnent, s’indignent, rechignent mais écoutent malgré tout l’étonnante petite vieille.
“Leur base se trouve sur la lune. Ils sont allergiques au jus de concombre et au concerto pour violon de Bela Bartok. Vous devez vous rendre sur la lune et les neutraliser...Pour cela, j’ai ce qu’il vous faut…”
Elle sort du placard des pistolets à eau pour gamins, qu’elle remplit de jus de concombre, et un CD de Bela Bartok. Et du maquillage, pour qu’elles puissent se faire un masque de vampire et passer inaperçues.
“Voilà. Emportez ces pistolets et du jus de concombre, et le CD. Vous saurez quoi faire une fois sur place. Pour vous y rendre ? Allez dans n’importe quelle cabine téléphonique et composez le 666. Bonne chance !”
On tergiverse mais l’urgence de la situation s’impose : il faut sauver le monde. Nos héroïnes se serrent dans la cabine téléphonique et composent le 666. Le monde bascule, s’agite, s’étend, se ramasse, se fragmente et se distend comme un vieux chewing gum sous une semelle. L’effet de la téléportation.
Et les voici dans un bunker en béton, devant un téléphone au mur...Partout des svatiskas peintes et des portraits d’Hitler. Le plafond en verre donne sur un ciel moucheté d’étoiles. Elles sont sur la lune ! Sur la face cachée ! Dans un bunker nazi à l’abandon !
C’était donc vrai, les nazis avaient une base secrète sur la lune !
Pistolet à jus en main, elles se promènent dans les couloirs de ce labyrinthe de béton. Dans une pièce, assis derrière un ordinateur, un type maigre et chauve tapote son clavier. Il les a entendu, se lève et approche.
“Ah ! Nous n’attendions personne. “
Le masque de vampire fonctionne, il les prend pour des vampires...au début. Mais comprend rapidement la supercherie.
A partir de là, tout s'enchaîne dans une succession de jeu de cache-cache et de luttes féroces. Steve se transforme en créature ailée et tente de mordre Stripes, griffes en avant. Roots et Marie-Jeanine se planquent dans une salle froide, le jus de concombre gèle, Elvis tente de les mordre, et se fait matraquer par un concombre, tenu en main par la vaillante Roots.
Arrive le renfort: Mickael et Kurt...Là encore, confusion, giclée de jus de concombre, hurlement, fuite, reptation dans l’obscurité sous les tables…
Au final, nos héroïnes ont neutralisé les quatres vampires du quartier général sur la lune : Steve Jobs, Kurt Cobain, Mickael Jackson et Elvis Presley.
Et oui, ils ne sont pas morts, quoique plus très jeunes et très vampires, et avaient pour projet de diffuser des messages hypnotiques sur les iphones à travers les mélodies de Kurt, Elvis et Mickael, messages magiques dont le pouvoir est de transformer l’humanité en vampires.
Projet terrifiant et qui donne une idée à nos héroïnes : en piratant l’ordinateur de Steve Jobs, elles vont diffuser de façon massive le concerto pour violon numéro 1 de Bela Bartok. Soudain, sur Terre, tous les iphones clignotent et balancent la musique.
Des milliers de vampires gesticulent, hurlent, se mettent en boule et meurent dans une agonie pathétique. Le monde est sauvé de ces engeances invisibles qui rodaient parmi nous ! Sauvé par quelques notes discordantes d’un artiste trop peu connu !
Il est temps de quitter la lune. On récupère les lingots d’or planqué mais il y a un bug dans la téléportation du retour : les héroïnes arrivent sur Terre couvertes de gloire mais intégralement nues.
Elles se précipitent chez Magda qui les félicite et leur fournit de quoi se vêtir, avant de les renvoyer à leur vie quotidienne, avec, au fond de leur âme, la satisfaction d’avoir débarrassé l’humanité de la menace vampire, tout en sachant que personne ne les croira jamais.


Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2999
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : L'oreille en coin

Re: Retours de partie : Raconte-moi une histoire [Sondage en page 1]

Message par Ganelon »

Là ça vire à du Norman Spinrad !
En vertu de l'incompréhension totale que suscitent en moi mes propres écrits, j'en suis arrivé à l'horrible conclusion que la Grande Race de Yith (ou alors la Grosse Race que l'on se met au bar) m'a envoyé un de ses émissaires.
Avatar de l’utilisateur
Blondin
Prêtre
Messages : 398
Inscription : jeu. sept. 25, 2014 10:51 am
Localisation : Area 51

Re: Retours de partie : Raconte-moi une histoire [Sondage en page 1]

Message par Blondin »

Alors, la 6ème session de notre campagne Les Ombres d'Atlantis sur Achtung! Cthulhu vient de s'achever. J'en ai profité pour compléter le tableur pour le mois de janvier.

Pas le temps de détailler le début de l'intrigue, disons juste que notre bande d'espions du SOE se trouve à Rome, où ils explorent des souterrains gardés par les fachos qui mènent des expériences pas catholiques sur des cadavres ; un macchabée découvert dans la chambre de mon perso, égorgé à l'insu de son plein gré pendant mon absence, et qui se retrouve transporté de chambre en chambre dans un hôtel alors que les carabinieri déboulent ; des chemises noires à notre poursuite où qu'on aille pour de soi-disant "faits de terrorisme". Au programme la semaine prochaine, une mystérieuse rencontre dans un casino où se réunit le gratin de la capitale italienne et l'exfiltration d'un agent local qui risque sûrement de tourner au vinaigre :bravo: .
Dernière modification par Blondin le sam. févr. 06, 2021 10:13 am, modifié 1 fois.
Joueur sur : Acthung Cthulhu! Les Ombres d'Atlantis
Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3484
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: Retours de partie : Raconte-moi une histoire [Sondage en page 1]

Message par Sama64 »

Blondin a écrit : sam. févr. 06, 2021 12:44 am Alors, la 6ème session de notre campagne Les Ombres d'Atlantis sur Achtung! Cthulhu vient de s'achever. J'en ai profité pour compléter le tableur pour le mois de janvier.

Pas le temps de détaillé le début de l'intrigue, disons juste que notre bande d'espions du SOE se trouve à Rome, où ils explorent des souterrains gardés par les fachos qui mènent des expériences pas catholiques sur des cadavres ; un macchabée découvert dans la chambre de mon perso, égorgé à l'insu de son plein gré pendant son absence qui se retrouve transporté de chambre en chambre dans un hôtel alors que les carabinieri déboulent ; des chemises noires à notre poursuite où qu'on aille pour de soi-disant "faits de terrorisme". Au programme la semaine prochaine, une mystérieuse rencontre dans un casino où se réunit le gratin de la capitale italienne et l'exfiltration d'un agent local qui risque sûrement de tourner au vinaigre :bravo: .
Très sympa de lire ça. J'ai fait jouer l'épisode de Rome et il était excellent (je l'avais raboté).
Je voulais refaire jouer à Rome (ou en Italie) car l'atmosphere etait géniale. Je suis preneur de tes idees (scène dans un casino en plus, ça fait rêver)
Traductions & relectures pour le DDD
Avatar de l’utilisateur
Blondin
Prêtre
Messages : 398
Inscription : jeu. sept. 25, 2014 10:51 am
Localisation : Area 51

Re: Retours de partie : Raconte-moi une histoire [Sondage en page 1]

Message par Blondin »

Sama64 a écrit : sam. févr. 06, 2021 8:52 am
Blondin a écrit : sam. févr. 06, 2021 12:44 am Alors, la 6ème session de notre campagne Les Ombres d'Atlantis sur Achtung! Cthulhu vient de s'achever. J'en ai profité pour compléter le tableur pour le mois de janvier.

Pas le temps de détaillé le début de l'intrigue, disons juste que notre bande d'espions du SOE se trouve à Rome, où ils explorent des souterrains gardés par les fachos qui mènent des expériences pas catholiques sur des cadavres ; un macchabée découvert dans la chambre de mon perso, égorgé à l'insu de son plein gré pendant son absence qui se retrouve transporté de chambre en chambre dans un hôtel alors que les carabinieri déboulent ; des chemises noires à notre poursuite où qu'on aille pour de soi-disant "faits de terrorisme". Au programme la semaine prochaine, une mystérieuse rencontre dans un casino où se réunit le gratin de la capitale italienne et l'exfiltration d'un agent local qui risque sûrement de tourner au vinaigre :bravo: .
Très sympa de lire ça. J'ai fait jouer l'épisode de Rome et il était excellent (je l'avais raboté).
Je voulais refaire jouer à Rome (ou en Italie) car l'atmosphere etait géniale. Je suis preneur de tes idees (scène dans un casino en plus, ça fait rêver)
Je suis joueur sur la campagne. Je pourrais te raconter plus en détail ce qui se passe, mais ce sera de mon point de vue ;). Notre MJ nous avait prévenus qu'il suivait les grandes lignes de l'intrigue et alternait un peu à son envie les passages en enquête sandbox et les autres plus scriptés. J'ai vraiment aucune idée  de comment vont se dérouler les prochains événements - comme mon perso, en fait :?.
 
Joueur sur : Acthung Cthulhu! Les Ombres d'Atlantis
Répondre