[CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1488
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Phase de Communauté
 
C'est une entreprise qui intervient entre chaque aventure. Notre première aventure s'est terminée à la fin de notre deuxième session de jeu. Voici ci-dessous les choix proposés par la mécanique de jeu pour une phase de communauté. Cette fois-ci, chaque personnage peut en entreprendre deux. Une phase de communauté offre donc au personnage d'évoluer lui-même, de renforcer les rapports entre le personnage et les peuples des Terres Sauvages ou encore ceux entre la compagnie et ces mêmes peuples.
 
Image
 
  • Acquérir une nouvelle particularité : un héros peut décider de changer en profondeur, en modifiant son trait distinctif, sa spécialité, sa source d’espoir ou de désespoir. Ces évolutions peuvent intervenir dans le cadre d’une Phase d’Aventure ou lorsque le personnage estime qu’il est temps d’adapter sa vision du monde. Cette entreprise déterminante passe par une profonde remise en question encadrée par les conseils d’un sage.
  • Apprentissage : certaines Vertus culturelles voient leur fonctionnement évoluer, s’améliorer ou se diversifier quand le héros se consacre à en explorer les possibilités.
  • Érudition : la Terre du Milieu recèle un grande histoire et son passé est riche. Le héros peut consulter des manuscrits poussiéreux, parcourir des bibliothèques privées ou sonder l’esprit des Sages en quête d’une réponse à une question donnée.
  • Établir un Sanctuaire : pour qu’un lieu devienne un Sanctuaire, il faut que la compagnie ait déjà noué des liens avec les habitants et certains chefs locaux au cours de ses aventures. Ensuite, l’ensemble de la fraternité peut y consacrer leurs activités parmi les autochtones pour renforcer ces liens, après quoi les héros peuvent considérer le lieu comme un Sanctuaire, ce qui leur permet d’y prendre des repos longs, particulièrement réparateurs et d’y récupérer certaines aptitudes. 
  • Guérir de la corruption : le fardeau de l’Ombre pèse lourdement sur les épaules des héros, bien après la fin de leurs aventures. Leurs pensées restent sombres, leurs songes sont hantés de visions dérangeantes qui les accablent même parfois dans la journée. Pourtant ceux qui décident de lutter contre ces ténèbres rampantes ont un moyen de résister à la corruption en y apportant toute leur attention. 
  • Recevoir un titre : la plupart des cultures accordent un titre aux héros afin que ces aventuriers à l’aspect parfois négligé mais aux services précieux jouissent d’un minimum d’égards de la part de la population.
  • Récupération : un héros gravement blessé aura besoin de davantage de repos et de convalescence que les autres. Un niveau élevé d’épuisement et certains états peuvent parfois demander beaucoup de temps, de même que certains blessures récalcitrantes et quelques poisons. Un héros ainsi affecté peut récupérer en consacrant son temps à trouver des soins et des conseils auprès de guérisseurs émérites, à se rendre en certains sites mystiques ou simplement à rester dans un lit douillet, à se reposer et à manger les soupes qu’on lui porte.
  • Rencontrer un Garant : les héros peuvent mener une entreprise consistant à acquérir un nouveau Garant. Les Garants sont des personnalités de la Terre du Milieu aux pouvoirs et aux ressources tels qu’ils peuvent donner des missions aux héros. 
  • Acquérir une Vertu commune (dans un Sanctuaire) : les héros peuvent se lancer dans une entreprise qui leur permet de choisir une Vertu commune.
  • Acquérir une Vertu culturelle : chaque héros peut rejoindre les régions associées à leur culture pour y passer du temps et ainsi recevoir une Vertu supplémentaire rattachée à leur culture. 
  • Influencer un Garant : les héros peuvent user de leur charme et de leur influence (ou de leur franc parler un brin rustre) pour convaincre un puissant Garant d’agir en accord avec leurs attentes et leurs intentions.
 
Pour cette première phase, le groupe décide communément de prendre l'istar Radagast comme Garant (Entreprise "Rencontrer un Garant"). Pour sa deuxième entreprise, Aigre-Feuille opte pour "Erudition" afin de tenter de retrouver une piste pour de sa quête. Celle-ci l’amènera-t-elle à Dol Guldur ? Si tel est le cas, les présences au sud de la communauté de Morgdred comme celle des orques, si celle-ci est avérée, ne sont pas pour le rassurer. Doit-il s'en confier à Beleg dans l'espoir que ce dernier le soutienne et l'accompagne vers la sombre forteresse ? Il ne sait pour le moment.   
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
Herlkin
Prêtre
Messages : 365
Inscription : mer. avr. 27, 2016 3:17 pm
Localisation : Paris

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Herlkin »

...dans chaque région, il y a des "entreprises" spécifiques aussi. Elles sont très variées, des fois c'est mieux de les jouer...en jeu.
"Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
Sherlock Holmes

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1488
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

On ne manquera de découvrir cela. Prochaine session de jeu, jeudi prochain.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
AsgardOdin
Pratiquant
Messages : 272
Inscription : sam. janv. 12, 2019 3:32 pm

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par AsgardOdin »

Qu'est-ce qu'elle apporte Rencontrer un Garant à part pouvoir influencer un Garant après ?
Douglas MacArthur : "Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme."

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1488
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Bigre je n’ai pas le player sous les yeux - il est chez mon MJ - mais de ce que j’en ai retenu en effet, notre fraternité pourra le solliciter - c’est d’ors et déjà ce que va faire Aigre Feuille sur sa quête personnelle - mais aussi un moteur à quêtes pour notre groupe et également la possibilité de dégoter du matériel de qualité voir magique - les capes elfiques de La Lorien par exemple avec Dame Galadriel ou ses bons gâteaux de Lambas ou encore les Poneys de Beorn pour la compagnie naine de Bilbo. Du moins c’est l’idée que je m’en fais. :bierre:

Ps : résumé de notre troisième session en cours de rédaction. Y’a du taf :geek
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1488
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Image

1ère phase de Communauté  - Érudition
Hivers 2948 du Tiers Âge
 
 
"J'ai rencontré l'Istar brun à Rhosgobel. Je l'ai convaincu de ma bonne foi de la présence d'un artefact au cœur de la Forêt. Ma requête fut acceptée et rendez-vous pris. Je fis le chemin depuis Bourg-les-Bois alors qu'un épais manteau blanc avait recouvert la forêt noire tout comme la plaine de l'Anduin. Deux jours plus tard, transi de froid, je franchissais une nouvelle fois la porte de Rhosgobel et l'on me conduisit jusqu'au bois du magicien. Après avoir pris le temps de la réflexion, voici ce qu'il me répondit après que je le questionna sur d'éventuelles traces à Dol Guldur du chaînon de la chaîne qui emprisonna Morgoth :
   
“Les temps s’assombrissent et déjà l’Ombre semble de retour au sud de la Forêt. Les Orques y prolifèrent à nouveau et cela est très inquiétant. Il nous faut nous préparer et endurcir nos cœurs car bientôt les hommes seront à nouveau soumis au choix entre le bien et la simplicité. De traces de ce précieux objet dont tu m’as parlé Aigre-Feuille, je n’ai nul souvenir lors de notre passage à Dol Guldur. Et Gandalf le gris qui est passé récemment ne m’en a rien dit non plus. Cependant, Dol Guldur est une forteresse immense avec nombre de lieux cachés et soumise à l’Ombre la plus obscure. La quête dont tu t’es paré est d’importance et je ne doute pas que les forces du Bien qui occupe ce monde seront guider tes pas si tu restes juste et droit et que tu gardes espoir. Te précipiter vers ton destin n’est pas avisé mais il se peut que l’opportunité te soit bientôt donnée d’avancer sur ce chemin… oui, très bientôt même…”
 
L’Istar retomba alors dans sa méditation et il me fut difficile d’avancer plus avant dans notre conversation. Je le quitter sur ces propos. Il me fallait être patient et patient je serai.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
AsgardOdin
Pratiquant
Messages : 272
Inscription : sam. janv. 12, 2019 3:32 pm

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par AsgardOdin »

Merci des précisions @Carfax !
Le début de ton résumé donne bien envie de lire la suite ! :bierre:
Douglas MacArthur : "Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme."

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1488
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

 
Session 3
Le grand rassemblement
 
Les feuilles jaunissent, brunissent et chutent. Elles teintent de reflets ambrés le sol tout autour de notre demeure à la grande joie de ma fille qui, d’une démarche fragile du haut de sa première année passée, les éparpillent aux quatre vents. Je la regarde amusé s’épanouir sous ce ciel couvert d’automne. Le froid débute son emprise sur la vallée basse de l’Anduin ; au loin un duvet de neige nappe déjà les cimes des monts brumeux. L’été cède et s’éloigne et avec lui les chamboulements qui ont agités les communautés des hommes des bois.
 
Image
 
Un an s’écoula depuis notre message porté à la Brèche, à ceux de la Porte-du-Soleil. Notre fraternité s’était ensuite éparpillée pour finalement se réunir de nouveau à Bourg-les-Bois à l’approche du nouvel été, en 2048 du Tiers Âge. Un événement majeur se préparait au sein des communautés des hommes des bois et, honorés, nous y fûmes conviés.

Une effervescence s’empara de Bourg-les-Bois. Le village fût en ébullition plusieurs jours durant car de nombreux hommes et femmes de Fort-Bois et Castel-Pics y convergeaient. Le temps de quelques jours, les communautés des hommes des bois s’unifièrent pour s’en aller toutes rejoindre celle de Rhosgobel afin d’y débuter leur grand rassemblement. Nous fîmes donc route, nombreux et ensemble, vers le sud. Arrivés à Rhosgobel, je fus ébahi par le nombre de présents. Là, hommes, femmes, enfants, innombrables, s’assemblaient pour écouter la parole des sages mais aussi entendre les requêtes des uns et des autres. A l’approche du début des débats, la foule se densifia autour d’une grande estrade en bois bâtie au milieu d’une vaste étendue herbeuse dans le contrebas du village, tout proche des premières frondaisons de la forêt. Mes yeux parcoururent rapidement la foule. Je vis d’abord le mage brun. Une myriade d’oiseaux virevoltait au-dessus de lui. Entouré d’hommes et de femmes, il discourait, écoutait et prodiguait ses conseils mais ses traits me parurent soucieux, ce qui rembrunit quelque peu mon humeur. Je ne pus m’empêcher de zyeuter l’orée enténébrée de la vaste forêt qui s’étendait à l’est, craignant d’y voir surgir une menace imminente. Non loin du magicien, Béran marchait. Le pauvre hère s’était certes remis physiquement de son empoisonnement mais il souffrait désormais de pertes de mémoire, de cauchemars et de nyctophobie. S’il se souvint être porteur d’un message sur une présence accrue d’orques plus au sud, je sus au contraire, et par Radagast lui-même, que cette histoire de vol d’épée le laissa pantois. Non loin de Béran, Beleg discutait avec des dignitaires elfes car cet événement était ouvert aux autres peuples. D’ailleurs, on y croisait aussi des nains et de nombreux marchands venus d’Esgaroth voir de Dale. Chacun d’eux avait élevé des tentes sous lesquelles leurs étals regorgeaient aussi bien de mets et autres friandises que d’autres produits manufacturés. Dans ce maelström de tentes baigné de badauds enjoués et loquaces, notre fraternité s’y était volontairement perdue pour que nous puissions les uns et les autres y écouter les dires et bribes alentours. J’eu vent, par exemple et à maintes reprises, de l’entendement d’hurlements lugubres d’un loup plus au nord de la Forêt Noire.

Mon regard s’appesantit sur l’estrade car la foule s’en écarta brusquement pour laisser place aux dignitaires des différentes communautés. Paradant à sa tête, Ingomer-brise-hâche de Fort-Bois fendit la foule amassée. Chef du conseil des anciens de son village, l’homme aux cheveux blancs et hirsutes imposait un fort respect ; sa carrure de taureau n’avait rien à envier à sa grande sagesse. Dans son sillage, son fils cadet Iglud, âgé tout au plus d’une vingtaine d’années, détonnait par un visage marqué d’une grande stupidité. Du moins, si j’en cru les moqueries murmurées alentours qui parvinrent jusqu’à mes oreilles à ce moment-là. J’entendis aussi qu'Ingomer avait perdu son aîné à l’âge de sept ans, égaré en Forêt. Le garçon n’avait jamais été retrouvé. Je ne pus réprimer un frisson en songeant au fils de ma tendre Berenhild qui en avait fait de même voilà peu en fuguant du foyer familial. Plus curieusement, ce duo était suivi par un nain dont je ne sus le nom que plus tard. Bofri, fils de Bofur, nain d'Erebor le mont solitaire et présent à Fort-Bois depuis une bonne année pour tenter de rétablir la vieille route des nains à travers la forêt en concertation avec les hommes des bois. Cette présence m’intrigua et je me souvins distinctement d'avoir levé un sourcil. Alors que ce premier trio monta sur l’estrade, Hartfast, un homme de soixante ans environ et chef de Castel-Pic, le rejoignit très vite en compagnie de Fridwald-le-messager et de Eberulf-le-sage de Bourg-les-Bois. Fermant la marche, Cereberug-l’ancien, notable de Rhosgobel, grimpa à son tour la volée de marches puis la foule se referma derrière lui et un silence s’installa peu à peu lorsque Ingomer leva son bras droit.

ImageImageImageImageImageImageImage

à suivre ...
Dernière modification par Carfax le mer. févr. 19, 2020 9:31 am, modifié 5 fois.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
AsgardOdin
Pratiquant
Messages : 272
Inscription : sam. janv. 12, 2019 3:32 pm

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par AsgardOdin »

Toujours aussi inspirant !
Les images c'est les tiennes ou celles du MJ ?
Douglas MacArthur : "Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme."

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1488
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

AsgardOdin a écrit :
mar. févr. 18, 2020 7:09 am
Toujours aussi inspirant !
Les images c'est les tiennes ou celles du MJ ?

Et le merci qui va bien ;) . Pour les images des PNJs, je prends autant que possible celles du MJ. Ici seul le nain diffère car son originale était d'une définition trop faible pour une mise en portrait. Iglud est également de mon fait.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1488
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

La foule s’apaisa. Encore quelques cris, quelques exclamations puis le silence gagna. Ingemer descendit son bras levé. Un nouvel homme le rejoignit sur l’estrade pour prendre la parole. Marchand de métaux de Castel-Pic, il émet une plainte au sujet des péages des béornides installés sur la route du vieux guet. Il convainc certes que les hommes de Béorn ont sécurisé le guet mais à un prix qu’il jugea prohibitif. Il demande au conseil des hommes des bois d’intervenir. Puis un nouvel homme lui succéda sur l’estrade pour une toute autre doléance. Forgeron de Bourg-les-Bois, il s’émeut du manque de fer et d’étain et ce malgré la production des mines de Castel-Pic. Quant à se procurer les minerais des nains d’Erebord ? Bien trop cher, maugréait-il. Et ainsi défila les plaintes et complaintes qui me parurent bien longues et soporifiques pour certaines. Cependant, la foule écoutait avec calme que seules quelques exclamations venaient chahuter. Puis un brouhaha monta crescendo car une jeune femme avait rejoint l’estrade et s’apprêtait à parler. Rousse et de belle posture, il émané de celle-ci une forte prestance. Des vivats claquèrent sur ma droite. Tournant la tête, j’aperçu et reconnu deux des hommes du petit groupe qui éructait sa joie : les deux gardiens du village de pêcheur posé sur la grève du lac du Tarn Noir, ceux-là même qui nous avaient informé sur l’ancienne sente elfique marquée des pierres jumelles lors de notre périple vers la Brèche Est. La voie claire de la jeune femme raisonna. Elle se présenta sous le nom d’Analeoda et se dit venir de ce village. Elle en fit l’éloge précisant l’édification d’une vaste maison commune ainsi que de solides fortifications, l'assèchement du marais pestilentiel plus au sud et l’abondance des poissons du lac, fruits de leurs pêches fructueuses. Mais surtout, elle insista sur leur amitié et le soutien de l’une des trois Demoiselles du lac, celle qui demeure dans ses eaux noires et qu'elle prénomma "eau sombre". Un murmure parcourut les spectateurs tel un frisson. Pour nombreux ici, ces créatures marines sont pas qu’un mythe. Elle termina ses propos par une requête, la reconnaissance de leur village, celui dit du « Tarn Noir » comme une nouvelle communauté à part entière des hommes des bois. Des acclamations nourries ponctuèrent ses propos.
 
Image
 
L’homme qui lui succéda ne m’était pas inconnu. Comment ne pas reconnaître Cewyn-le-généreux avec la blondeur de ses cheveux ? Lui aussi prêcha pour son village arguent la fertilité de ses riches terres, la construction d’une maison commune digne protégée par une enceinte fortifiée. Je pouvais en témoigner en effet pour l’avoir découvert l’été dernier. Il compléta ses atouts par la facilité de marchander avec les hommes du lac et ceux de Dale car la forêt n’était plus un obstacle depuis la Porte-du-Soleil. Certes les villageois de sa communauté étaient peu nombreux et oui ils ne sont pas des hommes des bois, mais leur passé était commun car originaires des terres basses au sud de Rhosgobel. Et oui aussi le goulet ne facilite pas les échanges avec les autres communautés installées à l’ouest de la forêt mais sa présence ici, avec quelques-uns de siens, n’était-elle pas la preuve que son franchissement est possible. Cewyn clama aussi sa demande de rejoindre les communautés des hommes des bois. La foule néanmoins fut plus discrète et bien moins enjouée qu’après la demande d’Analeoda. C’est alors, perçant le ciel sombre, qu’un corbeau voleta jusqu’à l’épaule de Radagast perdu au milieu de tous. Je l’entendis croasser ce qui me fit le suivre des yeux. Il me sembla l’apercevoir piaffer à l’oreille du mage brun puis le vit s’envoler fugacement lorsque le son strident d’un cor s’éleva et fit frémir le feuillage des arbres. Surgissant depuis l’orée de la forêt, douze hommes d’arme casqués de fer, portant épées et boucliers, suivaient un treizième plus grand et plus jeune, au visage sombre et funeste. L’accoutrement de ces hommes me fit immédiatement songer aux poursuivants de Béran et il ne fit aucun doute que leur chef n’était autre que Morgdred lui-même.

ImageImageImage

à suivre...
Dernière modification par Carfax le mer. févr. 19, 2020 9:20 am, modifié 2 fois.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
AsgardOdin
Pratiquant
Messages : 272
Inscription : sam. janv. 12, 2019 3:32 pm

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par AsgardOdin »

:runaway
Douglas MacArthur : "Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme."

Avatar de l’utilisateur
Herlkin
Prêtre
Messages : 365
Inscription : mer. avr. 27, 2016 3:17 pm
Localisation : Paris

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Herlkin »

Très intéressantes les (petites ou grandes) modifications du "scénar" par rapport à ce que l'on peut lire.
"Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
Sherlock Holmes

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1488
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

 
La foule s’écarta et reflua à l’approche de Morgdred et de ses hommes. L’un deux portait un grand sac de toile brune sur son épaule dont Morgdred se saisit arrivé au bas de l’estrade. Puis, seul, il gravit ses marches et, en deux enjambés, il se porta vers Ingomer et le toisa. D’une voix forte, il clama « Je suis Morgdred mais, plus jeune, on me nomma Ingold, premier né d’Ingomer. Ton fils perdu. ». Sans laisser à son présumé père le temps de reprendre sa respiration, il se tourna soudainement et, face à tous, déversa le contenu de son sac à ses pieds. Une dizaine de têtes d’orques décapitées roulèrent sur le plancher en bois dans un bruit sourd. La foule recula sous cette vision. Tirant sa lame et la pointant au ciel, il poursuivit « Morgdred je suis. De la Colinne-au-Tyran. Enfant j’ai été pris et mis en servitude. Prisonnier des geôles du nécromancien, j’ai survécu. Puis j’ai lutté et, lorsque le mal fuit, j’ai pris la Colline et suis devenu seigneur et maître de ses terres. De nombreux hommes m’ont suivi et sous mes ordres défendent le sud des vôtres. ». D’un violent coup d’épée en balancier, il envoya valdinguer au loin une des têtes d’orques. Sous les premiers rayons de lune, sa lame émit des reflets noirs. Une lame de Numénor m’écrias-je interdit. Alors que je restai tout étêté, le seigneur de la Colline-aux-Tyran reprit « Les ombres s’agitent à nouveau à Dol Guldur et seul notre dévouement à vous défendre les contiendront. Je demande un siège au conseil – l’homme dévisagea derrière lui chacun des sages restés interloqués –, que notre sang se mélange au vôtre en prenant femmes parmi vous, que le village du Tarn Noir nous verse un tribut pour sa défense et notre part du commerce de l’or avec ceux de sous le montage solitaire. ». La foule se tut, marmonna, puis pesta. En retrait, Ingomer ne disait mots et c’est Fridwald qui leva la séance pour une bonne heure afin que chacun songe à son vote futur quant à l’intégration ou non de ces trois nouvelles communautés.
 
Image
 
L’heure passa et chacun de nous discutâmes avec le tout-venant mais aussi les sages. Les opinions et arguments se croisaient, s’entrechoquaient, quelquefois avec véhémence. Je ne pus rien apprendre de plus sur l’épée de Morgdred qui se garda bien de rien m’en dévoiler lorsque je l’approchais et le questionnais à son sujet. Dans la foule, je guettai le mage mais celui-ci restait songeur, intervenant peu dans les conversations.  Puis le signal fut donné et l’on vota. La communauté du Tarn Noir fut accueilli les bras ouvert, tout comme celle de la Porte-du-Soleil mais avec bien moins d’ardeur surtout en raison de son éloignement. Celle de Morgdred fut rejeté. L’homme bomba le torse, maugréa des menaces et, tout en bousculant son père Ingomer, quitta les lieux du rassemblement pour s’évanouir avec ses hommes dans les frondaisons de la forêt. Assurément, les hommes des bois ne s’étaient pas fait un allié. Était-ce une erreur ? Je le pensais ce jour-là et je le pense toujours.

Fin de notre troisième session
EDIT : 19/02/20, corrections mineures suite relecture du MJ.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Répondre