[CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1488
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un Dunedain en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Herlkin a écrit :
mar. janv. 14, 2020 5:40 pm
Ces illustrations sont très réussies (et dans l'esprit du jeu & de Tolkien) je trouve.

Autant que je puisse, j'indique sur l'image le nom de l'artiste. Celles-ci sont de MattDeMino sur DiviantArt. Et en effet je les trouve superbe. Et j'aime bien aussi celle de Radagast qui l'éloigne de l'image bébête du film.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
Herlkin
Prêtre
Messages : 364
Inscription : mer. avr. 27, 2016 3:17 pm
Localisation : Paris

Re: [CR][AiME] Aventures d'un Dunedain en Terres Sauvages

Message par Herlkin »

Carfax a écrit :
mer. janv. 15, 2020 9:30 am
j'aime bien aussi celle de Radagast qui l'éloigne de l'image bébête du film.

Complètement ! Il doit être encore plus énigmatique (à mon goût) que Gandalf...
"Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
Sherlock Holmes

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1488
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un Dunedain en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Voici un cliché de mon poste de jeu. On peut y voir la traditionnelle feuille de personnage mais aussi des jetons de poker. Ceux-ci comme leur usage est inspiré de celui qui en ai fait dans l'Actual Play de RoleNPlay de l'ami @kobbold . Les verts sont pour les flèches d'Aigre-Feuille ; les rouges pour ses points de vie et les violets pour ses dés de vie. Certains à la table ont aussi des bleus pour leurs capacités spéciales. Ici il me manque une pierre d'ambre qui matérialise mon inspiration car je viens de la consommer pour avantager un de mes jets. Devant chaque joueur, une image à l'effigie de notre personnage avec son nom pour nous immerger un peu plus dans les Terres du Milieu mais aussi pour nous inciter à user de nos noms de personnage. Sur les jetons ma figurine ainsi que celle de la jeune hobbit qui accompagne le groupe. Derrière l'image du personnage on peut y voir notre carte des Terres Sauvages que l'on peut annoter comme bon nous semble. Sous celle-ci quatre feuille A4 jointes sur lesquelles notre MJ pose un quadrillage plastifié avec un maillage de 1,5x1,5 cm. Entre les feuilles et la surface plastifiée il dispose des éléments de décors pour agrémenter nos combats. Je trouve l'idée très sympa car elle dynamise les affrontements. 
 
Image
 
 
Un mot sur l'écran. Nous n'avons pas celui officiel mais peu nous importe car nous allons y plaquer dessus côté joueurs un nuage de mots clés relatifs aux actions de combat pour nous les rappeler mais aussi à la description de ceux-ci pour nous aider à leur narration. Pour une meilleur immersion aussi, nous usons d'une réglette pour l'initiative. Nous tirons celle-ci mais au lieu d'annoncer bêtement le score au MJ, nous lui donnons son état dénoté par un mot singulier comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous. Les valeurs progressent de trois en trois (1 à 3, apathique ; 4 à 6, lent ; etc.) . A cette annonce, le MJ place l'épingle à l'effigie de notre personnage sur la case adéquate. Ce principe est très agréable en jeu et marche bien à notre table.
 
Image
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
chamochin
Pratiquant
Messages : 260
Inscription : lun. janv. 18, 2016 12:45 am

Re: [CR][AiME] Aventures d'un Dunedain en Terres Sauvages

Message par chamochin »

C'est excellent... Ton CR est passionnant à lire ! Hâte de parcourir la suite 😀

Avatar de l’utilisateur
Nefal
Prêtre
Messages : 343
Inscription : mar. déc. 22, 2015 8:24 am
Localisation : Fribourg (Suisse)

Re: [CR][AiME] Aventures d'un Dunedain en Terres Sauvages

Message par Nefal »

Très beau CR! Merci! Et il est toujours intéressant de voir comment les scénarios sont menés / joués par d'autres. Je suis avec intérêt !
« Vous pouvez imaginer et créer l’endroit le plus merveilleux au monde, il faut des êtres humains pour transformer le rêve en réalité. » — Walt Disney

Bricolage... [Paladin/Tenebrae] De Animis

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1488
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un Dunedain en Terres Sauvages

Message par Carfax »

@chamochin 
@Nefal 
Merci pour votre engouement.
La suite...
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1488
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un Dunedain en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Session 2
Le magicien brun
 
Bourg-les-Bois, Hiver 2948 du Tiers-Âge.
 
Image
 
L’âtre grésille doucement réchauffant la pièce centrale de la demeure de Beranhild. Dehors, la neige dépose son manteau blanc et silencieux sur Bourg-les-bois et la vallée endormie de l’Anduin. L’heure est avancée et pourtant le sommeil me fuit. Ce début de nuit, tout près du feu et assis en tailleur, la douce mélancolie de l’hiver m’enveloppe langoureusement. Mon regard vide s’attarde sur les flammes bleutées qui danse fébrilement dans le foyer. D’une main nonchalante, je saisie une bûche à ma portée que je dépose sur les tisons avides de ce nouveau combustible. Revigoré, les flammes crépitent chassant le froid. Délicatement, je déplie mes dernières feuilles de Langoulet, celles données par l’espiègle petite Hobbit Myhra. Un cadeau inestimable. Secrètement, je murmure à son égard un énième remerciement puis fredonne dans un chuchotement un chant poétique du Numénor en l’honneur de mes ancêtres. Ma pipe bourrée, je l’allume, inhale puis lâche une bouffée apaisante. Le halo enfumé s’élève dans un anneau parfait au-dessus de l’âtre. Baissant les yeux, mon regard se perd sur la couche de Beranhild. Lovées en creux, mère et fille dorment paisiblement sous un amas de couvertures. Non loin, le jeune fils de Beranhild, Béran respire doucement dans sa couche, pris dans ses rêves. Béran…Curieusement, je n’avais jamais fait le rapprochement. L’homme empoisonné que nous avions sauvé en le ramenant mourant à Rhasgobel l’été passé porté le même nom. Béran-le-veilleur. Alors que son état était critique, nous l’avions confié au magicien brun dès que nous avions rejoint sa communauté des Hommes des bois. Une nouvelle fois, mon regard se perd dans les flammes du foyer. Je me maudis d’être parfois si laxiste et de ne point avoir encore écrit dans mon carnet la suite des nos péripéties estivales. Je me lève pour m’en saisir avec ma plume et mon encrier, puis me rassis tout en enveloppant mes épaules d’une chaude laine. La pointe de ma plume plonge dans l’encrier et vient glisser sur le vélin.   

« Rhosgobel. Étrange village cerclé d’un haut et épais mur d’épineux infranchissables. A même de résister à la charge puissante des trolls dit-on. Enfouie dans cette barrière végétale, une simple porte dont le linteau est dominé par une étrange tête de bois sculpté fait office d’entrée. C’est à celle-ci que nous nous présentâmes en cette fin de matinée soutenant de nos bras . Nous pûmes la traverser et fûmes accueilli chaleureusement. Béran-le-veilleur fut immédiatement pris en charge par sa communauté et transporté auprès de Radagast pour que des soins urgents lui soient prodigués par le mage. Si une personne pouvait sauver cet homme du mal qui coulait dans ses veines, nul doute que l’Istar était celle-ci.  
 
Image
 
On nous convia vers la vaste demeure commune de Rhosgobel pour nous y reposer mais aussi pour y patienter car le magicien souhaitait nous rencontrer. Celle-ci trônait au milieu du village, non loin d’ailleurs du bois du magicien. Quel curieux bois d’ailleurs que celui-ci. Si petit et pourtant si immense lorsqu’on y pénètre pour rejoindre la demeure du mage brun. Ce n’était pas la première fois pour moi lorsque l’on nous invita à y entrer quelques temps plus tard et pourtant je fus tout autant surpris que mes nouveaux compagnons qui le découvraient. Seul Beleg conservait un visage impassible. Le bois de Radagast contrastait vivement avec l’opacité de la Forêt Noire que nous avions quitté voilà peu. Ici, tout était lumineux en cette journée d’été. Les couleurs chatoyantes du vert intense des feuillages s’épanouissaient devant nos yeux émerveillés. Et que dire de la vie qui animait le lieu ? Ici, elle regorgeait. Les oiseaux piaillaient joyeusement à tue-tête ; lapins et lièvres gambadaient sans crainte ; biches et cerfs se pavanaient sous le bois et les écureuils venaient nous épier avec curiosité. C’était donc hagard devant tant de plénitude que nous traversâmes ce bois jusqu’à la demeure du magicien. Des plus simples, faite de planche de bois juxtaposées les unes aux autres, elle nichait aux pieds d’un immense arbre feuillu. La porte était ouverte et nous la franchisâmes en prenant soin, auparavant, d’y toquer.  
 
Image
 
Un désordre ordonné anime le lieu. Tout est fouillis, tout est confus, tout est emmêlé à l’intérieur. L’immense table, tout comme les chaises et les nombreuses étagères, est encombrée de bric et de broc. Potions, onguents disputent la place aux mixtures, parchemins et autres objets aussi divers que variés. De toute part, des mulots courent et grignotent. Au plafond, des oiseaux nichent sous les poutres et même, dans un coin, des abeilles ont essaimé. Ne sachant que faire, nous restâmes là patiemment au milieu de ce joyeux bazar d’où émanaient des senteurs plus étranges les unes que les autres. Puis, il surgit du fond de la pièce par une petite porte de bois. D’âge mûr, les cheveux ébouriffés, vêtu d’une ample robe brune, il s’avança les mains chargées d’assiettes qu’il posa sur la table en bousculant les affaires qui traînaient là, renversant certaines à même le sol. Il nous invita à partager son repas tout en posant son céans sur une pile de livres qui lui firent un tabouret des plus rudimentaire. C’est la bouche pleine qu’il s’enquit de notre histoire après nous avoir remercier d’avoir secouru son fidèle Béran.
 
Image
 
Bien évidemment, nous nous enquîmes à son sujet. L’homme était sauvé mais nécessiterait un long repos avant de retrouver toutes ses forces. Il en profita pour sermonner gentiment l’elfe Beleg de s’être aventuré en forêt sans les herbes utiles à un tel voyage sur lui. Nous lui confiâmes notre mission initiale puis lui narrâmes tout sans rien occulter, ni la lutte contre les hommes de la colline aux tyrans, ni le sentier perdu des elfes, ni même bien sûr le message manuscrit détenu par Béran. Ce dernier stipulaient « Les orques sont de retour au château du Pont de Tourbe », un lieu situé au sud de la grande forêt. La recrudescence d’activité orque inquiéta le magicien tout comme l’accusations de vol portée par Dagmar à l’encontre de son protégé. Il nous précisa que Morgdred, fort d’avoir déloger les orques de la colline aux tyrans lors de la chasse du Nécromencien, réclamait désormais un tribut à tous ceux vivant proches de ses terres pour profiter de sa protection. Malheureusement, seul le pauvre Béran pourrait nous en dire plus mais l’homme n’était pas en état de témoigner. Puis le mage s’éclipsa et, après un long moment que nous jugeâmes suffisant, nous quittâmes sa demeure puis Rhosgobel le lendemain après une soirée aux bons soins de ses occupants. Nous les en remerciâmes chaleureusement à notre départ.  
 
Trois jours. Trois jours que nous avons dépassés les pierres jumelles et entrepris de suivre l’ancienne sente elfique pour rejoindre la Brèche. Il nous fallut rationner notre eau. Cette forêt de malheur était harassante pour nos organismes mais aussi pour nos esprits. Elle se densifiait recouvrant nos têtes d’une épaisse et sombre canopée griffue. S’y replonger après notre étape à Rhosgobel ne fut pas de gaieté de cœur. L’ombre planait ici et obscurcissait ma clairvoyance. Elle s’immisçait dans mon esprit embrumant mes sens et mettant à mal mon rôle de guide. Par bonheur je pus compter sur l’aide de mes deux éclaireurs, Jarl et Myhra. Ces derniers retrouvèrent le lieu de l’embuscade de Dagmar. Les corps de nos ennemis que nous avions abandonné sans sépulture décente faute de temps avaient tous été dévorés en parti. Tout comme mes compagnons, ce témoignage me chagrina le cœur. Je proposais d’ensevelir le reste de ces corps mais on me rétorqua que la terre ici était dure comme le fer. J’insistais en soulignant que l’on pourrait les recouvrir de pierres mais, une nouvelle fois, on me notifia justement que nous y perdrions un temps précieux et qu’ici on ne trouverait que racines et bois mort. J’abdiquais vaincu et nous poursuivîmes vers l’est.
 
Image
 
Le lendemain, pour m’assurer que telle était ma direction, j’enquis Jarl de monter aux arbres pour percer la canopée et me l'indiquer avec l’aide du soleil. Une initiative bien malheureuse de ma part car le jeune homme failli se briser les os en chutant des cimes. Décidément, mes choix s’avéraient mauvais. Cette maudite forêt se jouait de nous, de moi surtout.
 
Nous progressâmes donc vers ce que j’estimais être l’est jusqu’à l’avertissement de Beleg qui ressentit au-devant de nous un mal profond, un lieu imprégné de noirceur. Nous prîmes sur nous de rallonger notre route en le contournant par le nord. Il nous fallut choisir entre les araignées ou les orques. Nous optâmes pour ces dernières et bien nous en fut car nous ne trouvâmes lors de notre détour la seule trace de leurs horribles toiles. Puis, nous pressentîmes enfin la zone de ténèbres derrière nous et bifurquâmes au sud pour reprendre vers l’est.
 
Après trois autres jours de voyages dans cette sombritude et aussi surprenant que cela puisse paraître, nous sortîmes brusquement de la Forêt Noire. Sur son orée est, celle-ci ne s’éclaircissant point. Non, elle s’estompait brutalement laissant place à un paysage vallonné de prairies et de champs. C’est en ce lieu verdoyant que nous rencontrâmes la communauté de Ceawyn-le-généreux.

à suivre...
Dernière modification par Carfax le jeu. janv. 30, 2020 9:43 am, modifié 5 fois.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
Herlkin
Prêtre
Messages : 364
Inscription : mer. avr. 27, 2016 3:17 pm
Localisation : Paris

Re: [CR][AiME] Aventures d'un Dunedain en Terres Sauvages

Message par Herlkin »

...j'espère que mes joueurs ne vont pas lire ton "CR" car il m'est bien inspirant ;-)
"Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
Sherlock Holmes

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1488
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un Dunedain en Terres Sauvages

Message par Carfax »

 
Session 2
La Porte-du-Soleil
 
Vannendil se montra précieux. Il prit la parole pour nous présenter auprès des premiers hommes de cette communauté que nous croisâmes. Me montrant bredouillant et peu claire -  la traversée du Goulet de la Forêt Noire m’avait durement éreinté, bien plus que je ne voulais l’admettre - dans mon approche ces derniers se mirent sur la défensive. Vannedil se désarma et se montra bien plus diplomate que moi. Il obtient rapidement une rencontre avec Ceawyn-le-généreux. Celui-ci nous fit bon accueil et nous souhaita la bienvenue à la « Porte-du-Soleil » car tel était le nom qu’ils donnaient ici à leur communauté. Nous lui remîmes le message d’Eberulf-le-Sage et il nous en remercia fortement car l’assemblée qu’il instiguait revêtait à ses yeux une importance capitale. Il s’étonna de la présence parmi nous de la jeune hobbit car jamais il n’avait vu être plus petit. Myhra rétorqua qu’elle n’était certes pas la plus haute de son peuple mais que certains d’entre eux atteignaient le mètre voire le dépassaient. Cela me fit sourire, je le confesse ici bien volontiers.
 
Image
 
Nous apprîmes de la bouche de Ceawyn-le-généreux que son père avait été le fondateur de la « Porte-du-Soleil ». Il l’évoquait au passé car, malheureusement, il avait péri au cours d’un affrontement avec les orques voilà trois années. Son peuple et lui venaient des Basses-Terres situées entre la magnifique forêt de La Lorien au nord et la sinistre forteresse de Dol Guldur au sud. Lorsque nous lui apprîmes notre rixe avec les hommes de la Colline aux tyrans, il grimaça. Il nous confirma l’attrait du chef Morgdred d’exiger un tribut aux proches communautés de ses terres – une des raisons du départ de son père et des siens ici – mais aussi que ce dernier aurait été enfermé dans les geôles du château de sa colline du temps de la présence du Nécromancien. Si tel est vrai, l’âme de cet homme doit assurément être torturée. Il nous fit part d’une autre rumeur provenant du nord et effrayant ses gens. Les hurlements d’une bête féroce se feraient entendre à la nuit tombée depuis les frondaisons de la Forêt Noire. Certains murmurent qu’il s’agit là du réveil du Loup-Garou de Mirkwood. Nous frémîmes à cette idée.
 
Après une nuit de repos, nous saluâmes notre hôte et nous en retournâmes.

Fin de notre session 2
Phase de communauté
Dernière modification par Carfax le dim. févr. 02, 2020 8:47 pm, modifié 6 fois.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1488
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un Dunedain en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Herlkin a écrit :
lun. janv. 27, 2020 2:39 pm
il m'est bien inspirant ;-)

Chouette !
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
AsgardOdin
Pratiquant
Messages : 272
Inscription : sam. janv. 12, 2019 3:32 pm

Re: [CR][AiME] Aventures d'un Dunedain en Terres Sauvages

Message par AsgardOdin »

Toujours aussi bien rédigé et passionnant !
Douglas MacArthur : "Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme."

Avatar de l’utilisateur
Irwin
Profane
Messages : 13
Inscription : mer. sept. 07, 2011 10:04 pm
Localisation : Région parisienne

Re: [CR][AiME] Aventures d'un Dunedain en Terres Sauvages

Message par Irwin »

Hello,
 
J’ai atterri sur la page de l’histoire de ton perso de AiMe à partir de tes interventions dans le PlayTest de Ego' (les 61 pages sont plus longues à lire :??: ). Je l’ai parcourue un peu rapidement mais j’apprécie notamment la narration au passé – que je trouve bien plus adaptée que le présent souvent choisi dans les journaux de JdR. Il est suffisamment personnalisé pour aller au-delà d’un CR factuel (extrêmement utile en campagne mais souvent un peu froid niveau littéraire !) et j’ai toujours adoré cette démarche en JdR.
 
[EDIT : Remarques linguistiques supprimées car sans doute déplacées sur ce fuseau]
 
Bravo pour ton journal, bon jeu, et profite bien de la richesse de la Terre du Milieu ! :yes:
Dernière modification par Irwin le mer. janv. 29, 2020 10:56 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Fingolfin
Dieu lyrique des fouteux chantants
Messages : 5518
Inscription : sam. févr. 07, 2004 7:06 pm
Localisation : Massy

Re: [CR][AiME] Aventures d'un Dunedain en Terres Sauvages

Message par Fingolfin »

Ca y'est, le Jihad rouge tolkienien est de retour… :lol: :lol: :??:

F.
HUGE PIT FILLED WITH 200 SPIKES

« je carbure à la Jupi » - Highlandjul

« Je bois de la vodka Lidl » - Kyorou

Avatar de l’utilisateur
Irwin
Profane
Messages : 13
Inscription : mer. sept. 07, 2011 10:04 pm
Localisation : Région parisienne

Re: [CR][AiME] Aventures d'un Dunedain en Terres Sauvages

Message par Irwin »

Fingolfin a écrit :
mer. janv. 29, 2020 9:00 pm
Ca y'est, le Jihad rouge tolkienien est de retour… :lol: :lol: :??:
Beuh... :(
 

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Banni
Messages : 1488
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un Dunedain en Terres Sauvages

Message par Carfax »

@Irwin 
Il est toujours plaisant de compter un érudit "tolkieniste" parmi ses lecteurs. Tu l'auras compris, je suis un béotien en la matière. Je te réponds en MP au sujet de tes remarques linguistiques que j'ai parcouru rapidement hier soir. En espérant ne point te perdre comme lecteur pour la suite de nos aventures en TdM  :bierre:  

EDIT : Corrections des textes et images pour orthographier Dúnedan, Istar et Maia au singulier
          Sarouman devient Saruman


@AsgardOdin 
:yes:
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Répondre