[CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
AsgardOdin
Pratiquant
Messages : 283
Inscription : sam. janv. 12, 2019 3:32 pm

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par AsgardOdin »

Un début très poétique ! :wub: (et qui se faisait un peu attendre :P)
Douglas MacArthur : "Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme."

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

:pri
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
Herlkin
Prêtre
Messages : 379
Inscription : mer. avr. 27, 2016 3:17 pm
Localisation : Paris

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Herlkin »

...il va falloir lui trouver un nom, à cette herbe à pipe !
 
"Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
Sherlock Holmes

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Herlkin a écrit :
mar. mars 10, 2020 2:38 pm
...il va falloir lui trouver un nom, à cette herbe à pipe !


:D
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Session 4
Le cerf blanc
 
En cette année 2949 du Tiers Âge, Gandalf, l’istar gris, se rendit ici dans la région pour visiter son homologue brun. A regret, je ne le croisai pas personnellement mais telle fut la rumeur qui se propagea au début de printemps chez les hommes des bois. Il se dit aussi que, plus à l’est, une délégation diplomatique menée par une princesse marchande de Dorwinion rejoignit Dale et que le maître des lieux, Barde, céda aux charmes de la belle. De Dale, il en fut encore question lorsque j’appris les tensions naissantes avec leurs voisins elfes au sujet de coupe de bois. Sur nos terres aussi, il régna également une tension en ce début d’année mais pour tout autre chose car il se conta qu’une créature malfaisante errait dans les bois aux abords des villages et des fermes. Cette présence effraya les vaches d’un fermer et, dans leur panique, le bougre fut piétiné à mort. Depuis lors, on nomma cette ombre le « Fantôme sanglant » et Ingomer lui-même donna un prix à quiconque l’éliminerait. Plus tard, j’appris l’organisation par le roi des elfes d’une nouvelle grande chasse pour le début de l’été. Exceptionnelles, ces chasses pistent le légendaire et majestueux cerf blanc. En évoquant celle-ci à Beleg, il m’apprit la rareté de leur fréquence. Réservée aux seuls elfes, la précédente ayant eu lieu avant sa naissance voilà presque cinq cents ans. Mais cette fois-ci, nous apprîmes bien vite que les règles avaient évoluées concernant la primauté elfique car Radagast nous reçut rapidement notre fraternité à ce sujet.

Fidèle à lui-même, le sage nous retrouva à la lisière de la vaste forêt et accompagné d’une myriade d’animaux hétéroclites. Toujours à moitié perdu dans ses pensées, il nous annonça son invitation à cette chasse. Mais les traits marqués du mage nous troublèrent tout autant que ses dires lorsqu’il nous avoua ses inquiétudes relatives aux sombres troubles plus au sud et qui précipitèrent la visite de Gandalf voilà peu. Ses préoccupations l’interdisaient malheureusement de répondre favorablement à l’invitation du roi Thranduil mais il souhaitait s’y faire représenter et nous confia cette honorable tâche que nous accueillîmes de bon cœur. Cependant Radagast nous sollicita aussi sur deux points d’importance à ses yeux : pourquoi cette chasse maintenant et qu’en est-il de la résurgence de l’Ombre au nord de la Forêt Noire ? Pour finir, il nous glissa de contacter une dénommée Ruthiel dès notre arrivée au palais et nous confia un laisser-passer et des lettres cachetées à l’attention de quelques personnalités elfiques dont Ruthiel.

Nous partîmes au début de l’été quelques jours avant le début de la grande chasse. Nous remontâmes plein nord la vallée de l’Anduin. Nous croisâmes peu d’âmes si ce n’est au loin des hommes du voyage et leurs grandes roulottes mais nous préférâmes finalement les éviter. Ces descendants des hommes de l’est, qui étaient dévoués à l’Ombre, sont reconnus pour leurs us étranges. Finalement nous fîmes halte à l’Auberge de l’Est où Myrha revit les siens. Nous y fîmes bombance comme à chaque fois avec ces merveilleux amicales petites gens. Mais toutes bonnes choses ont une fin et nous repartîmes au nord-est vers la Porte de la Forêt ouvrant sur le sentier des elfes. Nous l’atteignîmes sans peine après une journée de voyage. Elle est flanquée de deux grands arbres feuillus dont les branches s’entremêlent et s’entrecroisent tel le linteau d’une porte. Arrivés devant son seuil, nous fîmes halte. Puis Beleg, d’une voix cristalline, déclama un court chant elfique. C’est médusé que nous vîmes sortir des bois un elfe armé d’un arc. Gardien en poste de la porte, il était vêtu d’une armure d’écaille qui se confondait avec les couleurs aux nuances verdâtres et brunes de la forêt. Ce dernier s’approcha de Beleg qui, après un salut, lui présenta notre laisser-passer. Il consigna sur un carnet notre passage puis disparu dans les bois aussi vite qu’il en était sorti. Nous empruntâmes alors la route.
 
Image
Elfe gardien de la porte de Mirkwood
 
Le voyage fut peu agréable comme à chaque fois qu’il nous fallut pénétrer dans cette forêt. Racines piégeuses, branches basses et crochues, noirceur des lieux entamèrent notre morale les jours qui suivirent jusqu’à ce qu’enfin nous arrivâmes au pont de pierre. Ce magnifique pont marque la porte d’entrée du palais de Thranduil. Ici l’ambiance contrastait grandement avec l’austérité des bois parcourus plus avant. Une grande agitation régnait au-delà du pont, banderoles et fanions colorés claquaient au vent, des chants accompagnés d’une douce mélopée de flûtes et d’harpes enchantaient les lieux. Un remue-ménage animait la grande porte du palais par laquelle des voyageurs comme des porteurs de caisses et de sacs transitaient dans un jovial chaos. Aux traits de surprise sur le visage de de mon ami Beleg, pourtant si impassible, je compris immédiatement le caractère extraordinaire de l’événement à venir. Nous nous fîmes un chemin dans ce méli-mélo et suivîmes tous Beleg pour trouver au plus vite Ruthiel. La chasse débutait dans trois jours.  
 
Image
Porte d'entrée du palais de Thranduil
 
à suivre...
 
Dernière modification par Carfax le jeu. mars 12, 2020 11:08 am, modifié 3 fois.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Ruthiel n’était plus au palais mais avait d’ores et déjà rejoint la grande clairière, lieu du banquet d’ouverture de la chasse. D’ailleurs, l’interminable colonne de badauds et autres marchands partant du palais s’éloignait en direction de celle-ci à travers les arbres touffus de la forêt. Nous usâmes du même chemin que tous ses gens pour nous y rendre. Ici, la forêt était plus ouverte et accueillante, le soleil perçait sa canopée de ses rayons offrant de magnifiques jeux de lumière aux yeux des marcheurs. Nous suivîmes durant deux jours la cohorte des elfes qui nous emporta à sa suite. La marche fut un lent plaisir et emplie de sérénité. Vannedil, dont l’appétit de connaissance est insatiable, lia connaissance avec un haut elfe et s’essaya même sans être ridicule à un concours de tir à l’arc. Bon grain, nous arrivâmes à la clairière.

Encaissée dans une légère cuvette, large de plus d’un kilomètre de diamètre, celle-ci était recouverte de millier de fleurs de toutes les couleurs. Sa vue fut enchanteresse, les oiseaux virevoltaient gaiement de toute part, les insectes bourdonnaient et stridulaient aux oreilles. La clairière bouillonnait de vie sous un doux soleil lorsque nous l’atteignîmes. En son centre, nous pûmes aisément distinguer un bosquet de chênes ancestraux concentriques. Tout autour, reparties çà et là et entourées de nombreux fanions, des tentes aux teintes harmonieuses accueillaient les visiteurs du lieu. Parmi celles-ci, nous aperçûmes certaines qui n’étaient pas elfiques. Disposés à l’écart, des hommes de Dale et d’Esgaroth à n’en point douter à la vue de leurs tenues préparaient leurs affaires de chasse. A notre arrivée, nous fûmes accompagnés vers un groupement de tentes montées en l’honneur de la visite de l’Istar. Etant ses représentants officiels, nous pûmes profiter de ces abris sobres mais confortables et élégants.
 
Image
 
Alors que nous prenions possession des tentes, Ruthiel nous rendit visite. Magnifique femme elfe, elle se présenta comme la gardienne des terres et des chemins de sa seigneurie. Munie d’un arc admirable qui me laissa pantois et vêtue d’une élégante tenue de chasse, elle nous souhaita la bienvenue. Après lecture du pli que Radagast avait écrit à son attention, elle nous autorisa à la chasse et nous invita à festoyer le soir même au sein du grand bosquet de chênes en présence du roi. Un très grand honneur nous était fait.
 
Image
 
Lorsque l’aube se leva le lendemain, nous étions encore hébétés par notre veillée et la vision du roi. Thranduil s’était présenté dans une sublime tenue scintillante couronné d’une couronne de fleurs. Il avait festoyé avec sa cour alors que nous avions pris soin de rester discret pour ne pas faire d’impairs inappropriés en une telle compagnie. Nous nous préparâmes puis le roi vint. Il montait un coursier majestueux. Du haut de sa selle, il harangua la foule qui s’était amassée autour de lui. Il lui souhaita bonne chance pour sa quête du cerf blanc et clama haut et fort qu’un jour prochain les elfes rendront la grandeur à cette forêt, celle du temps où on la nommait « vertbois ». Un cavalier à ses côtés sonna du cor. Le roi cabra sa monture et au grand galop, l’arc à la main, sa cour chevauchant derrière lui, il s’engouffra dans la forêt. Il fût temps pour nous de le suivre.

à suivre...
Dernière modification par Carfax le jeu. mars 12, 2020 11:34 am, modifié 3 fois.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
AsgardOdin
Pratiquant
Messages : 283
Inscription : sam. janv. 12, 2019 3:32 pm

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par AsgardOdin »

Et elle est où l'illustration de Ruthiel hein ? (Quand on en est à questionner ce genre de détails, c'est là qu'on voit la super qualité de ces CRs toujours aussi enchanteurs !)
Douglas MacArthur : "Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme."

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

AsgardOdin a écrit :
mer. mars 11, 2020 5:14 pm
Et elle est où l'illustration de Ruthiel hein ?

J'attends que mon MJ adoré me l'envoie  :mrgreen: mais je constate que mes lecteurs les plus assidus est très attentif  :bierre: et cela me flatte.
Merci @AsgardOdin. Je mettrai le CR à jour dès que je la reçois.

EDIT : Fait  8)
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

 
Dans la vaste clairière, un grand nombre de chasseurs se subdivisa en plusieurs petits groupes avant de se disperser dans les bois environnant. Nous ne fîmes pas exception et notre fraternité s’y engouffra en suivant le nord-ouest autant qu’elle puisse. Ces bois sont immenses et très vite nous nous retrouvâmes isolés. Après deux bonnes journées de marche, nous arrivâmes sur un ru qui s’écoulait au milieu des arbres. Nous le suivîmes pour faciliter notre progression mais surtout pour être tombé sur les traces de cervidés profondément enfoncées dans la terre boueuse. Je remarquai sans peine que l’animal devait être seul donc un mâle assurément et de grande taille qui plus est. Peut-être étions nous tout simplement chanceux dans notre chasse ? Nous suivîmes cette piste de jours en jours encouragés par plusieurs indices successifs trouvés le long du cours d’eau tels une touffe de crin blanc accroché à une branche basse, des plantes couchées par la bête ensommeillée ou encore d’autres empreintes. A l’évidence, nous approchions de notre cerf blanc mais peu à peu la forêt se densifia et contraignit nos mouvements. Nous prîmes la décision de nous séparer à la nuit tombée car nous perdions du terrain sur l’animal. Beleg profitant d’un sommeil écourté et d’une vision nocturne pourrait poursuivre plus avant cette traque dans l’obscurité. Myrha l’accompagna. Agile et leste mais aussi peu gênée dans le noir, la jeune hobbit était une éclaireuse compétente comme elle nous l’avait démontré lors de nos précédents voyages. De plus, forte d’une mixture de plantes dont Beleg avait le secret et qu’elle ingurgita, son besoin de sommeil fut également réduit de quelques heures. Tous deux nous quittèrent donc à la nuit, sachant que nous devions les rejoindrons avec Vannedil dès l’aube en suivant plus rapidement leur piste qu’ils constelleraient de traces.

Le lendemain, une fois nos deux amis rejoints, nous dûmes constater l’échec de cette entreprise, le cerf avait été plus malin. Pire, nous nous étions égaré trop à l’ouest car nous entendîmes au loin le bruit d’une rivière tumultueuse, celle délimitant le territoire elfique. C’est alors que nous entendîmes des cris provenant de cette direction. Ni une, ni deux, nous y précipitâmes les armes au clair songeant à des chasseurs en difficulté. Dans ma course, pour m’en assurer et tenter d’apercevoir les malheureux, je grimpai sur un large rocher proéminent qui se présenta devant moi et me figea. Devant moi, à une dizaine de pas, de gigantesques toiles d’araignées envahissaient les arbres de leurs racines jusqu’à leurs cimes. Courir plus avant et j’eus été pris au piège. Scrutant promptement le périmètre, j’aperçus un mouvement presque imperceptible dans la frondaison des arbres qui me faisait face. Une immonde créature de l’Ombre se cachait là. Mon sang ne fit qu’un tour. J’empoigna l’empennage d’une de mes flèches de mon carquois et décocha un trait sur l’immondice. Au bruit spongieux de l’impact, je fis mouche. Mon geste alerta mes amis. Alors que je libérai une deuxième flèche, Beleg m’avait rejoint sur mon promontoire son arc à la main. Sur ma gauche, Vannedil se mit en garde au moment même où Myrha disparut dans les hauts taillis proche d’une vieille souche.
 
Image
 
J’entendis distinctement derrière moi Beleg lâcher la corde de son arc car sur ma droite une autre créature avait glissé des arbres pour se poser au pied de notre rocher. J’eu à peine le temps d’apercevoir une autre congénère s’avancer avec une grande rapidité vers Vannedil. Ce dernier cria lorsqu’il ne put dévier une première morsure. Mais je dus me concentrer sur une menace plus immédiate car la bête blessée s’élançait vers moi. J’abandonnas mon arc et tira ma lame. Derrière moi, Beleg clamait des vers elfiques et chacune de ses flèches destructrices s’illuminaient d’une lueur bleutée faisant reculer son assaillante. A ma gauche, j’aperçus Vannedil fléchir et implorer l’aide des elfes gardiens au moment même où Myrha plongea sous l’immense araignée pour lui transpercer l’abdomen de son épée. Mes yeux se détournèrent et j’esquivais une attaque de mon “agresseuse” en lui délivrant un violent coup de botte dans son immonde gueule. Sur la reculade, elle plia et céda du terrain. Je mis alors ma position dominante à profit pour la frapper d’estoc et de taille. La bête velue s’effondra. Je criai en me tournant sur ma gauche « Beleg, aide Vannedil ! » pour faire face à la seconde créature. Beleg était affairé et se dépatouillait d’une toile qui entravait ses mouvements. Mais rapidement et avec agilité, sa dague déchira celle-ci et il fila porter secours à notre ami en décochant ses traits ravageurs. J’entendais dans mon dos Vannedil encourager Myrha dans la lutte. Prestement, je mis fin à mon duel achevant la créature au bas de mon rocher et lorsque je me tournai je compris que la hobbit avait fait merveille. Telle une guêpe, elle avait piqué et lardé ses deux ennemies car une quatrième araignée nous avait attaqué. Aidé du flot de flèches de Beleg, tous trois les avait terrassés. Un calme étrange figea la zone de combat. Nous haletions désormais. Beleg et Myrha avaient été mordus et tous deux burent un antipoison concocté par l’elfe. Une fois notre souffle repris, nous scrutâmes les lieux et trouvèrent des cocons fraîchement ficelés. Ils emprisonnaient tous des victimes, des guerriers elfiques, des hommes de Ruthiel. Certains dans un état de succions avancé, ce qui nous souleva le cœur. Maudite engeance de l’Ombre. Alors que Beleg s’occupait des morts pour leur offrir un digne repos éternel, nous trouvâmes une piste ensanglantée filant plus au nord. Un survivant ? Nous suivîmes prestement cette triste trace une fois l’homélie de Beleg finie. Tout en filant, je songeai que cette rencontre avec des araignées monstrueuses en territoire elfique n’était pas un bon signe. Il nous faudra en témoigner auprès de Radagast.

à suivre...
Fin de notre 4ème session
Dernière modification par Carfax le jeu. mars 12, 2020 7:30 pm, modifié 1 fois.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
AsgardOdin
Pratiquant
Messages : 283
Inscription : sam. janv. 12, 2019 3:32 pm

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par AsgardOdin »

Le stress et l'angoisse sont palpables.. Comment sont vos personnages ? En mauvais état ? Ou pire que cela ?
Douglas MacArthur : "Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme."

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

@AsgardOdin  Pour ma part je m'en sors bien car les créatures m'ont manqué. Il n'est pas de même pour mes alliés, Beleg et Myrha ont été empoisonnés tous les deux mais aussi entravé pour Beleg. Par chance, on avait bien entamé la première araignée grâce à nos flèches ce qui m'a permis de m'en débarrasser assez vite pour me concentrer sur le deuxième à mes pieds. Myrha est une vraie tuerie. L'association Hobbit/Voleur est terrible d'efficacité. Elle entre dans la zone de contact avec sa petite taille et massacre son ennemi avec ses attaques par surprise. A tel point que mon MJ pense le perso cheaté et, avant de débuter cette aventure, a contraint la joueuse en limitant quelque peu cette combo. Celui qui a le plus souffert c'est Vannedil car son personnage n'est clairement pas un combattant mais il a su encourager ses amis (il procure +1d8 à un jet) qui s'est avéré très utile à la hobbit. Il fut sur le reculoir pdt le combat mais cette tactique a permis à Myrha de déployer toute sa puissance. Personnellement, je trouve que l'on s'en sort pas trop mal de ce premier combat surtout du fait que Vannedil ait réussi ses jets contre le poison.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
AsgardOdin
Pratiquant
Messages : 283
Inscription : sam. janv. 12, 2019 3:32 pm

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par AsgardOdin »

Trop facile.. :arc
Douglas MacArthur : "Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme."

Avatar de l’utilisateur
Herlkin
Prêtre
Messages : 379
Inscription : mer. avr. 27, 2016 3:17 pm
Localisation : Paris

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Herlkin »

...avec les règles de l'Anneau Unique, le Hobbit n'est clairement pas un combattant aussi efficace. Mais les araignées, potentiellement tout aussi dangereuses.
"Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
Sherlock Holmes

Ravortel
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3479
Inscription : lun. juin 02, 2014 5:52 pm
Localisation : Pas là.

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Ravortel »

Oui, c’est la réflexion que je me faisais. Surtout quand il en a beaucoup.

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Alors elles ne m’ont pas paru inoffensives ces araignées c’est juste qu’elles ne nous ont pas surprises - Bon jet de perception - et que nous avons joué très tactiques avec une position dominante.

Prochaine session mardi prochain si le virus nous joue pas un mauvais tour.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Répondre