[CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Progressant armes en mains comme mes compagnons, je m’appliquais à ne pas perdre la piste mais la tâche était aisée car le blessé perdait beaucoup de sang. J’estimais à deux jours notre retard sur lui. Néanmoins, il pressait car ses blessures étaient sûrement sérieuses sans compter un risque d’empoisonnement. Au détour d’un grand fourré, vigilant, Vannedil lâcha un trait de son arc. Sa flèche émit un son spongieux lorsqu’elle frappa sa cible. Mais cette dernière resta inerte ce qui nous soulagea car il s’agissait encore d’une araignée monstrueuse. En s’approchant avec prudence nous constatâmes plusieurs flèches qui criblaient la bête dont une en pleine gueule. Leur empennage ne laissa planer nul doute, ces traits étaient elfiques. Décidément, ces engeances étaient chasseresses car nous découvrîmes deux autres monstres en poursuivant les traces ensanglantées, tous deux abattus par des tirs très précis en pleine gueule. Même diminué, le malheureux usait avec brio de son arme de jet. Néanmoins, tout proche de sa dernière victime, nous relevions des indices alarmant : l’archer s’était reposé un long moment. Il avait fait halte assis sur une vieille souche, l’herbe couchée au pied de celle-ci en témoignait. Je m’allongeais alors à terre et posait une oreille attentive au sol. Ce que je perçus me troubla. Le bruit caractéristique d’une cavalcade à deux jours de marche au nord est me parvint,  le roi et sa cour dans sa chasse au cerf assurément. Mais ce son si caractéristique couvrait celui, plus proche et parvenant de la même direction mais ô combien incongru en ces terres, d’un martèlement métallique dans une cavité caverneuse. J’alertais mes compagnons mes écoutes et nous prîmes la décision d'accélérer le pas.

Quelques lieues plus loin, nous découvrîmes avec étonnement une profonde fosse. Son diamètre dépassait largement les deux bons mètres et les feuillages et branchages déposés sur ses bords justifiaient sa fonction de piège. Malheureusement du sang entâchait par endroit sa circonférence. Myrha et Vannedil s’allongèrent pour scruter sa profondeur. Un brusque coup de vent écarta la frondaison des arbres alentour qui obscurcissaient la lumière en cette fin d’après-midi. Un éclat lumineux au bas de cette abyme intrigua alors mes deux amis. Une aubaine car ils distinguèrent un arc de belle facture à l’origine de ces reflets d’argent. Mais comment descendre dans cette fosse ? Nous étions partis léger. Alors que nous nous maudissions de ne pas avoir pris de corde, Vannedil trouva non loin le tronc d’un arbre mort. Il enquit notre aide pour le déplacer et le plonger dans le profond trou. Cinq, six bons mètres, c’est ce que descendit l’agile hobbit aidée de cette échelle de fortune bienvenue. Alors que la jeune Myrha décrivait du fond de la fosse l’arc abandonné, Beleg compris la nature de l’artefact et se précipita sur l’échelle improvisée. Une impétuosité inhabituelle chez mon ami si posé à son habitude et qui ne manqua pas de surprendre notre fraternité. D’ailleurs cette emballement faillit lui coûter une belle foulure lorsqu'il chut le dernier mètre. “Penbregol, l’arc de Dame Ruthiel !”  s’écria-t-il une fois l’objet précieux dans ses mains. Nous avions l’identité de la blessée désormais mais comment expliquer son absence au fond du trou ? La fosse était extrêmement bien creusée, sa paroi lisse n’offrait pas l'aisance d’une séance d’escalade même aidé d’une dague ou tout autre outils.
 
Image
 
 “Remontez !”  Leur criais-je à l’instant même où deux individus incongrus nous interpellèrent dans notre dos. “Qui êtes-vous et que faites-vous ici ?”. Il s’agissait de deux nains. Nous sachant sur les terres du roi Thranduil et tout à mon étonnement, l’envie de leur retourner leur question me titilla. Ils se présentèrent originaires des montagnes grises et secoureurs de la dame elfe prise au dépourvue dans leur piège. Ils précisèrent qu’elle était convalescente grâce à leurs bons soins mais qu’elle demeurait leur prisonnière néanmoins. En effet une rancœur asséchait leurs cœurs, un grief séculaire entre les elfes et leur chef qui eu sa barbe rasée par ces derniers. Un affront irréparable auquel s’ajoutait l’aigreur de leur errance depuis la perte de leur chez eux, chassés qu’ils furent des montagnes par les engeances de l’Ombre. Beleg s’empourpra face à leur réticence de le laisser s’approcher du chevet de Dame Ruthiel. La discussion s’envenima vite mais, avant que les armes chantent, Vannedil, avec beaucoup de diplomatie, calma les ardeurs et réussit l’impossible : atteindre la blessée même si cette visite fût des plus furtive.
 
Image
 
Dame Ruthiel ne glissa que quelques mots à l’oreille de Beleg telle une injonction “Avertis le roi au plus vite…”. Une nouvelle fois j’écoutais le murmure de la terre et une nouvelle fois elle me confia la présence d’un camp non loin avec des équidés. Nous y fonçâmes.

La douce odeur d’un fumet et le piaffement des chevaux nous alertèrent de l’atteinte de notre but. Enfin notre folle course s’achevait. La garde nous laissa approcher à la vue de l’arc de Dame Ruthiel, comprenant l’urgence de notre requête. Nous débouchâmes ainsi sur le camp poussiéreux et harassés. Non loin, nous tournant le dos, le roi montait son magnifique monture grise et s’apprêtait à partir. Mais il fut averti par sa garde de notre demande. Faisant volte-face, il s’approcha de nous au pas. Les museaux de son cheval soufflaient des panaches blancs d’impatience.  Tremblant quelque peu, nous regardâmes Beleg et, l’imitant, nous mîmes tous un genou à terre et baissâmes le front. “Relevez-vous !” clama-t-il majestueusement. Sa voix était posée et impérieuse. Beleg lui expliqua la raison de notre présence - les araignées, leurs cocons, la piste ensanglantée, l’injonction de Dame Ruthiel, notre course jusqu’au camp - et notre empressement à lui délivrer son message et notre témoignage. Beleg répondit scrupuleusement à chacune des questions du monarque. Où ? Tout près de la rivière au sud-ouest. Combien d’araignée ? Une bonne quinzaine. Encore vivante ? Toutes défaites dont quatre de notre fait. Des victimes ? Des guetteurs de la confrérie de Dame Ruthiel. Nous reçûmes les compliments royaux et Thranduil demanda à Beleg de lui présenter chacun d’entre nous. Il nous remercia pour notre courage et l’abandon de notre chasse au cerf blanc pour le bien de son royaume. Un comportement qu’il jugea digne d’une récompense royale. Et c’est toute à notre fierté mais empourprés d’une grande timidité face à cet elfe majestueux que nous reçûmes chacun une arme elfique. Après ce don, le roi conclut que nul ne pourrait dire que les elfes ne reconnaissent pas leurs amis et qu’il serait heureux de nous avoir à sa cour la prochaine saison. Sur cela, il agita ses rênes pour tourner sa monture et leva une main. Un cor retentit. La chasse reprenait.

Fin de notre cinquième session
Dernière modification par Carfax le mar. mars 24, 2020 10:06 am, modifié 12 fois.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
polki
Messie
Messages : 1169
Inscription : lun. févr. 01, 2010 10:41 pm

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par polki »

:bravo:
"Le plus important c'est le voyage, pas la destination." Ego'
.
.
:bierre:

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Lame Elfique
Nim Galgôr, la lame pâle
 
Image
 
Son nom Sindarin est Nimgalgôr mais en commun on la nomme la "lame pâle" car son tranchant est pâle et sans reflet telle la pâleur de terreur qu'elle provoque à sa vue.
 
Lueur de terreur : une fois par repos long ou court, au prix d'une action, Aigre Feuille peut brandir son arme pour instiller la peur chez ses ennemis. Le nombre de créature affectée ne peut pas dépasser son bonus de sagesse et les créature doivent être dans les 9 m. Les créature ciblées peuvent tenter de résister sur un jet de sagesse DD15 + le bonus de maîtrise d'Aigre Feuille. 
Dernière modification par Carfax le mer. mars 25, 2020 1:14 pm, modifié 2 fois.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

3ème phase de Communauté - Établir un sanctuaire 
Automne 2949 du Tiers Âge
 
Nouveau sanctuaire : Palais de Thranduil 
Passage au niveau 6.

 
Je resta après la chasse royale chez Beleg au sein de la communauté elfique. Il m'en coûta affectivement de ne pas retourner immédiatement retrouver ma compagne et ma fille. Mais ce que je vis m'émerveilla et m'apaisa. Le village d’Etelaïnis, celui de Beleg, est un village du Berceau. Du sol, on ne devine pas sa présence, seul de grands arbres comme partout ailleurs s’élèvent dans le ciel. A mon arrivée une nacelle descendit des airs. Beleg fut salué chaleureusement et moi-même fut accueilli avec un respect mêlé de curiosité. Puis, je montais dans la nacelle. Au fur et à mesure que l’on s’élèva dans les cieux, Beleg m'indiqua des formes et le village m'apparut peu à peu. Lorsque la nacelle s’arrêta, nous en descendîmes pour emprunter les larges branches. Telles des ponts naturelles, celles-ci reliaient les différentes parties et niveaux du village de mon ami.
 
Image
 
Beleg me mena vers les maisons les plus hautes d’où une, relativement grande, se détacha des autres par son entrée plus travaillée. Devant celle-ci, deux elfes nous attendaient, un homme blond et une femme aux long cheveux aussi blanc que ceux de mon ami. Beleg me présenta ses parents : Elenwë, sa mère, et Gereth son père. Tous deux me saluèrent puis Elenwë, avec un sourire, m'invita à pénétrer. « Notre demeure est la vôtre, puissiez-vous trouver ici paix et force ».  Avec une grâce manifeste Elenwë nous précéda 
 
Image
 
La demeure était entièrement en bois : mobilier, sol, murs... et assez grande pour accueillir grand monde. Le hall d’entrée était lumineux, grâce au toit en partie transparent qui le surplombait. Je n’avez d’ailleurs aucune idée de ce que pouvait être cette matière qui semblait autre que du verre. Le salon, largement ouvert, possédait une très belle bibliothèque. Et à l’étage, chacun disposa d’une chambre personnelle et élégante.
 
Deux autres elfes étaient également dans la maison à notre arrivée, Amras et Miriel. Tous deux s'occupaient  de l’entretien de la demeure et du service. 
 
La maison était agréable, spacieuse et ouverte à qui veut venir. Souvent des gens du village venaient discuter avec les parents de Beleg, ou Beleg ou moi même. Ces personnes de passage étaient reçues souvent sur la magnifique terrasse de la maison. Cette dernière, qui dominait le village, offrait une vue imprenable sur la canopée et les arbres environnants. Ici l’accueil était toujours empreint de douceur et de chaleur. Je remarqua que les autres elfes du village témoignaient un respect tout particulier à Elenwë. 
 
Les jours se passèrent, dans le calme et la quiétude. Même si j'étais en ces lieux le seul étranger dans le village et que manifestement une telle chose ne s’était jamais produite ou pas depuis longtemps, tout le monde se montra d'abord réservé à mon égard, ne sachant comment se comporter, puis curieux tout en demeurant poli et en prenant garde de ne pas devenir indiscret. Tous firent d'abord l’effort de me parler en langage commune. Mais lorsqu’ils découvrirent ma maîtrise du Sindarin, ils s’exprimèrent avec plaisir dans cette langue avec moi. Ceci me remémora que dès mon arrivée, étrangement Elenwë s’était immédiatement adressé à moi en Sindarin. Je ne doutais pas que la mère de Beleg avait immédiatement deviné mes origines natales.
 
Je pris le temps d’un peu mieux découvrir le Berceau, en tout cas la zone proche du village. La nature y était resplendissante. Elle me sembla accueillante. Oui, c’est le mot.
 
Image
 
Le dernier jour de mon séjour, Elenwë proposa une grande fête. Une soirée fut donnée, réunissant tout le village. Sur l’une des places, les gens s'étaient regroupés et on apporta à boire et de quoi se restaurer. L’ambiance fut plus que chaleureuse. La place était éclairée par les lumières des lampes elfiques magnifiquement ouvragées. Quelques-uns dansaient, d'autres chantaient. Puis Elenwë monta sur une petite estrade et se met à conter une histoire des temps anciens accompagnée de Gereth à la lyre. Tout le monde se tut, attentif au conte. J'eu la certitude que son histoire s’adressait à ma personne et lorsque Elenwë et Gereth finirent chacun se dispersa. Certains rentrèrent chez eux, d'autres flânèrent et quelque uns prolongèrent la soirée sur la terrasse des parents de Beleg jusqu’à ce qu’il n’y ait plus un bruit, plus un son, si ce ne fut le chant des oiseaux nocturnes et le bruissement des arbres. Lorsque je me décida enfin à regagner ma chambre cette nuit là, je plongea dans un profond sommeil. Le lendemain, c'est reposé et encore inspiré par le conte d’Elenwë que je repris ma route vers Bourg-les-Bois et les miens. 
Dernière modification par Carfax le mar. mars 24, 2020 3:24 pm, modifié 4 fois.
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Image
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
polki
Messie
Messages : 1169
Inscription : lun. févr. 01, 2010 10:41 pm

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par polki »

pas d'ombre ?
"Le plus important c'est le voyage, pas la destination." Ego'
.
.
:bierre:

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Pour le moment j'ai réussi tous mes jets de sauvegarde...OUF !  ;)
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
AsgardOdin
Pratiquant
Messages : 283
Inscription : sam. janv. 12, 2019 3:32 pm

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par AsgardOdin »

Toujours aussi super ! Des aventures qui n'ont rien à envier à celles des légendes !
Douglas MacArthur : "Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme."

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

@AsgardOdin 
@polki 
Merci 

Hier soir nous avons poursuivi via le réseau notre partie. Nos personnages filent vers le sud en bonne compagnie. Le temps de rédiger tout cela  :geek ...
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Phase de communauté
Nouvelle entreprise : Entretenir sa propriété

 
Un personnage peut passer une phase de Communauté pour améliorer sa propriété. S'il le fait, il peut alors choisir de dépenser des pièces d'or égales au triple de la Valeur améliorée de l'exploitation (par exemple 3po pour passer de +0 à +1, 6po à +2, 9po à +3, et ainsi de suite). La Valeur de l'exploitation est alors augmentée de 1 à la fin de la phase de Communauté. La Valeur d'une propriété ne peut jamais dépasser +6. Un héros peut choisir cette entreprise après avoir gagné une propriété potentielle pendant une phase d'Aventure.
 
Message du MJ

Pour votre propriété, les hommes des bois vous ont permis de vous installer dans une ferme abandonnée il y a des années. Les gens qui y étaient ont été tué par des orques en maraude avant la mort du Dragon et depuis personne n'est venu restaurer la propriété.
 
Image
 
La ferme est plutôt bien placée, pas très loin de l'orée de la forêt, à 3 jours de marche de Bourg-les-bois et 4 de Rhosgobel. Elle est nichée dans un vallon peu profond et profite à proximité d'une source d'eau claire qui jaillit d'un contrefort rocheux. La végétation a repris un peu ses droits sur les terres qui étaient cultivées mais seules des plantes basses et des buissons se sont implantés pour le moment. Quelques arbres parsèment la propriété pour apporter un peu de fraîcheur en été. Le bâtiment a son toit effondré mais les mur sont encore solides. Il y a des dépendances a restaurer mais qui seront pratiques pour stocker vos récoltes. Il y a aussi quelques cabanes un peu à l'écart montrant que quelques employés de la ferme devaient vivre à proximité. Ces cabanes sont en plus fâcheux état. Enfin, un sentier un brin chaotique mais praticable en chariot amène à la propriété depuis les sentiers principaux.

Pour le jet d'entretien annuel, vous devez effectuer un jet de : 1d20 + Bonus de Maîtrise + Niveau de la propriété. Votre propriété pour le moment est "Pauvre" (niveau 0). Ce jet doit être supérieur à un DD dépendant du niveau de vie que vous visez. Pour martial c'est 14. Si vous échouez, vous devez sortir de l'argent de votre poche.
 
 ---o0o---
Premier jet d'exploitation

Ce don des hommes des bois est précieux. Avec Myrha, nous exploitons une terre sombre et noire mais qui se révèle riche et bien exposée. Notre première production est exceptionnelle tant en qualité qu'en quantité (jet critique 20 !).

Notre exploitation augmente d'un niveau et passe à 1, soit de "pauvre" à "modeste". Notre petite ferme débute sa rénovation avec la restructuration des murets de pierre cloisonnant l'exploitation et un système d'irrigation sommaire mais efficace.
 
Image
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
AsgardOdin
Pratiquant
Messages : 283
Inscription : sam. janv. 12, 2019 3:32 pm

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par AsgardOdin »

Du coup, à quoi va servir cette propriété ? A-t-elle un impact mécanique ?
Douglas MacArthur : "Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme."

Avatar de l’utilisateur
Carfax
Ascendant
Messages : 1536
Inscription : ven. avr. 03, 2015 8:57 am
Localisation : Marseille

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Carfax »

Cette entreprise, au delà du fluf, permet d'augmenter son niveau de vie. Celui-ci intervient pour l'acquisition de biens inaccessibles autrement mais aussi dans les interactions sociales. S'adresser à un richissime marchand pour marchander un de ses biens précieux alors que l'on ressemble à un pauvre hère est sera plus compliqué que si l'on présente bien sur soi.  ;)  
Un billet sur Un surnom vaut mieux que deux tu le sauras  est toujours un petit plus sympa !

Star FACES mouture JEDI, on y travaille ici !

J'ai narré sur CNO Le vent se lève... puis Les 5 supplices revisités 
Je conte désormais les Aventures d'un dunedan en Terres Sauvages
 

Avatar de l’utilisateur
Papyrolf
Messie
Messages : 1140
Inscription : sam. sept. 15, 2012 3:01 pm
Localisation : Villeurbanne

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Papyrolf »

Vraiment encourageant et inspirant
J’espère arriver à ce « niveau » pour une prochaine campagne
"What a day ! What a lovely day ! "

Avatar de l’utilisateur
rogre
RDieu
Messages : 4019
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 12:53 pm
Localisation : Lyon 6è

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par rogre »

Quelle fiche de personnage magnifique! Faite maison, je suppose?
"La description d'un Casusien moyen: un expert en tout, une incapacité à communiquer, la légèreté d'un tractopelle et l'empathie d'une brique." :P (glamourous.sam)

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3154
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR][AiME] Aventures d'un dúnedan en Terres Sauvages

Message par Sama64 »

rogre a écrit :
mer. mars 25, 2020 4:45 pm
Quelle fiche de personnage magnifique! Faite maison, je suppose?
race et classe ne sont pas visibles par contre (ou alors le covid-19 m'affecte la vue :mrgreen: )
 
Traductions & relectures pour le DDD

Répondre