[CR] [Dungeon World - Dodécaèdre - Les Maraudeurs de Siqun

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
picte
Zelateur
Messages : 52
Inscription : sam. juin 10, 2017 2:20 pm

Re: [CR] [Dungeon World - Dodécaèdre - Les Maraudeurs de Siqun

Message par picte »

Le conseil de guerre des Pierres creuses

Une séance un peu méta, jouée par mail ainsi qu'en fin de séance. Les joueurs ont pu lancer des actions d’envergure durant quelques semaines afin de gagner des Atouts pour la fin de campagne qui approche à grands pas

 
Image

Quelque temps plus tard, après être revenu du Forméné

Vous voici au cœur des Pierres creuses, dans l’une des longues cavernes des shamans. Assis à même le sol, l’âtre qui rougeoie ne vous réchauffe que peu. Une bise froide pénètre par l’ouverture béante au pied des totems de pierre. La nuit est tombée et la faible lumière accentue les ombres sur vos visages tirés.

Face à vous, Monya Alat, quelques un de ses chamans, l’encadrent. À ses côtés siège Fehi, son chef de Guerre, un Turus couturé de cicatrices. De temps à autre, ils échangent quelques mots en Turus

À votre droite, quelques chamans Saka, discutent, se querellent, chicanent.

Sillarga et Savatas ont établi leurs troupes autour de l’antique forteresse de Sal-Tzernov. Après avoir sécurisé les collines de Siqun et enrôlé de force nombre de leurs habitants, ils sont en train de regrouper et organiser leurs forces pour fondre sur les terres Turus.

Monya, et Fehi, tout à leurs anciennes et sibyllines vendettas, ne vous proposent que l’aide d’une trentaine de Chaman de leur clan. Leur magie est puissante surtout si les esprits du Forméné les aident. Leurs combattants leur seront précieux pour prendre l’avantage sur le clan Arim, d’autant que celui-ci, de par sa position est bien plus exposé aux attaques des deux chefs de guerre Saka.

Les chamans Saka, plein de rancœur envers Sillarga et le culte de La Stratège, sont prêts à vous aider pour la détruire, mais aucun n’est d’accord sur la méthode. Le sacrifice des leurs par la grande prêtresse de La Stratège n’appellent selon qu’à une vengeance aveugle et violente.
Ils proposent pour cela de recruter les nombreux fuyards et déserteurs qui se sont établis en bordure des monts de Bagoi, à l’est des terres de Monya Alat.

Des propos fusent, des désaccords naissent, peu à peu le brouhaha de la discorde s’installe. Monya, la matriarche, d’une voie bien plus forte que son age le laisserait supposer demande le silence et se tourne vers vous :

Maraudeurs, vous êtes restés bien silencieux face à nos désaccords. Il ne nous reste que trop peu de temps, quel sont vos plans ?

Évincer Cyra Arim, l’ancien, chef du clan Turus Arim
Bellas, le Barde envisage une alliance temporaire entre les clans Turus Arim et Alat. Las les vendettas ancestrales empêchent toute tentative de médiation. Tant que l’intransigeant Cyra Arim sera au pouvoir, aucune négociation ne sera possible. Bellas, à la surprise de Barrabas, avoue qu’il n’a pas tué le vieux Ali. Il se rend chez les Turus et aide Ali à rallier des chefs de clans mineurs pour destituer Cyra Arim. Le complot est éventé et Ali et ses partisans sont contraints à l’exil
Bellas : Défier le Danger (CHA) : Jet 5 (échec)
Atout : Aucun

Consulter les érudits du Prince Urgan à Isdiz pour trouver une faille à la forteresse de Sal-Tzernov.
Des missives sont envoyées au Prince Urgan. Les érudits et la vaste bibliothèque dont il dispose à Isdiz permettraient peut-être de connaître une faille à la citadelle de Sal-Tzernov. Le prince fait fouiller ses archives et fait parvenir des récits anciens. Il apparaît que la forteresse est bâtie sur un vaste réservoir d’eau désormais oublié. Saper le réservoir permettrait de faire effondrer la citadelle. Néanmoins aucun accès connu n’est mentionnée dans les récits.
Altun : Étaler sa Science : Jet 7 (succès partiel)
Atout : Trouver le réservoir +2
Condition : Être dans l’ancienne forteresse de Sal-Tzernov


Recruter un contingent de sapeurs auprès du Prince Urgan à Isdiz
Barrabas, le vieux mercenaire, fort de ces informations, demande dans une lettre bien tournée par la plume de Bellas, l’aide du Prince. Isdiz est toujours assiégée, mais ses assaillants mènent un siège d’usure, sans parvenir à bloquer le port. Le ravitaillement est assuré. Ses troupes sont occupées, mais il peut fournir un contingent de sapeurs dont il n’a pas l’usage.
Bellas : Négocier : Jet 14 (succès complet)
Atout : Les sapeurs PV 1, Bonus 0 (Saper le réservoir +2)
Condition : Avoir trouvé le réservoir


Obtenir des troupes de chevaliers Melrosiens du royaume de Malka
Des messagers et des courriers sont envoyés à Bayanai et ses émissaires. Cette fidèle de la jeune Reine Munira a été envoyée en ambassade auprès des Melrosiens du royaume de Malka afin de demander leur soutien dans la guerre qui l’oppose à Sillarga et Savatas.
Munira a mis dans la balance, sa conversion aux rites Melrosiens des Malkites. Thaddheus, preux serviteur de la louve d’acier et de Melrose, se porte garant de la liberté du culte Melrosien dans les terres Saka, ainsi qu’a la construction de temples Malkites.
Thaddheus : Négocier : Jet 12 (succès complet)
Atout : Les chevaliers Malkites PV2 Bonus +2

Lever une troupe d’anciens esclaves et de réfugiés dans les monts de Bagoi
Bellas, chante de village en village une épopée épique. La geste des Maraudeurs de Siqun. Celle-ci est reprise par les conteurs et les bardes qui parcourent les monts de Bagoi. Il appelle à se lever et prendre les armes contre le pouvoir de Savatas et Sillarga, à Sal-Tzernov. La geste circule de villages en village à travers les montagnes. Si une force remarquable se lève pour se joindre aux Maraudeurs, la troupe est mal armée et peu organisée.
Bellas : Défier le Danger (CHA) : Jet 7 (succès partiel)
Atout : Les réfugiés des monts de Bagoi PV1 Bonus +1

Invoquer l’aide des esprits, de Tombe-étoile et du Formèné
Sanret, qui sait parler aux esprits, unifiant les chamans des Pierres creuses, canalise un grand rituel afin d’obtenir l’aide des esprits élémentaires dans la lutte contre les Ombres. Des sacrifices sont faits. La destruction de Tha-Kynith dans le Formèné est un atout précieux dans la négociation.
Sanret : Négocier : Jet 11 (succès complet)
Atout : Les esprits PV 3 Bonus +1
Condition : Doit suivre le sort de Druide Maîtrise élémentaire
Эта русская подпись ужасно стильная, но она ничего не значит.
Лао Цзы

picte
Zelateur
Messages : 52
Inscription : sam. juin 10, 2017 2:20 pm

Re: [CR] [Dungeon World - Dodécaèdre - Les Maraudeurs de Siqun

Message par picte »

La bataille de Sal-Tzernov

Image

Les derniers temps ont été épuisants et fertiles en rebondissement pour les Maraudeurs. Des renforts sont arrivées aux Pierres creuses et ont fait mouvement  vers Sal-Tzernov. Tous se préparent pour l’assaut de la forteresse siège du pouvoir des Ombres, de Savatas et de la fanatique Sillarga.
Votre armée disparate avance au travers des terres du clan Alat, par les passes escarpées et les vallées abruptes des monts de Bagoi, à l’abri des regards. Au loin se profile la plaine vallonnée surplombée par l’imposante forteresse de Sal-Tzernov. Un vestige du peuple Saka du temps de leurs ancêtres bâtisseurs.
Sillarga et Savatas ont lancé la majorité de leurs forces contre les belliqueux Turus. Ils tiennent la route de Chandi vers le cœur des terres Turus et y ont remporté une série de victoires éclatantes, face à des ennemis en ordre dispersés.  Les Turus, empêtrés dans leurs vendettas claniques ne parviennent pas à faire front.
L’offensive sur Sal-Tzernov doit être rapide et mortelle. Les troupes de Savatas se trouvent à deux jours de la forteresse et même épuisées par une marche forcée, leur nombre vous balayerait.

Les éclaireurs sont au rapport.
Les troupes sont moins importantes que l’on aurait pu penser.
Au pied de la Forteresse sur les prairies avoisinantes, des recrues Sakas. Une piétaille importante mais mal armée patrouille sur le pied de guerre.  Ils sont encadrés par de nombreux officiers mercenaires, des vétérans eux ,qui les empêcheront de reculer. L’intendance est plus en retrait, proche des murailles.
A coté de l’intendance, se trouve les mercenaires Hobgoblin de Savatas. Ils sont peu nombreux, mais il s’agit d’une troupe d’élite, tant par le matériel que par la discipline.
À quelques lieues au nord sur la route menant à Sar-Gulrad, s’établit le camp de Sillarga, la fanatique de la Stratège. De nombreuses estafettes et convoi parcourent la piste. Leur discipline et leur organisation sont toute militaire. Si le camp n’est pas fortifié, il est patrouillé en permanence, par des fanatiques Saka tout dévoué à Sillarga. Les forces stationnées ici sont principalement des fantassins.
Эта русская подпись ужасно стильная, но она ничего не значит.
Лао Цзы

picte
Zelateur
Messages : 52
Inscription : sam. juin 10, 2017 2:20 pm

Re: [CR] [Dungeon World - Dodécaèdre - Les Maraudeurs de Siqun

Message par picte »

Session 14, première partie

Les maraudeurs de Siqun sont au nombre de sept : Adamai, Altun, Barrabas, Bellas, Jage, Sanret et Thaddheus


Présents : Altun, Adamai, Thaddeus, Bellas

Tierce : Sar-Gunai, un village à l’extrême sud des terres de Tamura, la reine des deux mondes, proche, trop sans doute, des terres des belliqueux Turus.

Qui aurait pu croire que d’un petit groupe disparate issu de Sar-Gunai, village des marches des Sakas, naîtraient les célèbres Maraudeurs de Siqun


Image

Nous sommes à la veille de la bataille de Sal-Tzernov. Les troupes des Maraudeurs bivouaquent dans une combe, à quelques lieues de la forteresse. Pas de feux, pas de bruits. Ce soir les visages sont fermés. Les troupes, disparates ne se mélangent pas. Les réfugiés des Bagoi, un amalgame hétéroclite de quelques centaines hommes. Pour certains, d’anciens esclaves libérés des griffes de Cyra Arim, pour d’autres, des déserteurs des armées de Sillarga qui n’avait pas hésité a les enrôler de force et enfin des légalistes Sakas pour qui la seule reine est Munira. Plus loin une cinquantaine de chevaliers Malkites discutent avec Thaddheus le preux serviteur de Melrose. Enfin, une cinquantaine de charpentiers de marine, de menuisiers et de mineurs, reconvertis par la force des choses en sapeurs depuis le début du siège d’Isdiz ont répondu à l’appel des Maraudeurs. Le Formèné, la terre des esprits bouillonne, tous sont prêts à répondre aux pactes passé avec les shamans des pierres creuse. Leur présence n’est pas visible mais chaque soldat sent l’air vibrer d’une manière inhabituelle.

Des maraudeurs échafaudent des raids audacieux ; empoisonner la nourriture et brûler les tentes. Désorganiser l’ennemi est aussi une manière de le combattre. Au soir, Bellas le barde se rend dans le camp ennemi, aux pieds des murailles de Sal-Tzernov. Les troubadours sont toujours les bienvenus dans une armée, leurs chants redonnent le moral aux troupes. Sans doute est-ce pour cela qu’il n’est pas inquiété lorsqu’il franchit les fossés et les pieux qui entourent l’armée de Savatas. Bellas se dirige rapidement vers les énormes chaudrons de l’intendance autour desquels s’affairent de nombreuses personnes. Pour rendre malade une partie des troupes, le barde entreprend de verser de gros fagots de plantes toxiques dans les chaudrons. Son curieux manège attire l’attention et deux hommes, lui tombent dessus et Bellas est envoyé dans l’enclos à prisonniers.

Dès que l’aube point, l’armée se met en marche. Thaddheus galvanise ses troupes, puis à la tête de ses chevaliers, charge les hobgobelins. De part et d’autres les pertes sont sévères sans que l’un ou l’autre camp ne prenne l’avantage. Les troupes de Savatas et les réfugiés eux ne s’engagent pas vraiment dans la mêlée, préférant des escarmouches.
Adamai inquiet pour Bellas qui n’est toujours pas réapparu, passe aux frontières du monde des morts pour se dissimuler des vivants. Il libère le Barde et met le feu aux tentes, pour semer la panique chez les troupes enemies.

Les combats font rage. Les chevaliers Malkites chargent le mur hérissé de voulges hobgoblines. Le choc est terrible, les formations sont rompues, la mêlée est générale. Les Malkites sont submergés et mis en déroute.
Des deux bataillons, il ne reste qu’une poignée de soldats de part et d’autre. Au loin, dans une formation impeccable, les soldats de Sillarga accourent au combat. Avec ces renforts, les troupes des maraudeurs vont avoir fort à faire.

À la mi-journée, Altun est convoqué par Minghi. Des renforts Zirkhasi arrivent. Ils arborent les armoiries de la nouvelle reine Munira : De sinople, à la croix d’argent accompagnée de quatre anneaux d’or.
Les Maraudeurs se réunissent et reçoivent les éclaireurs de cette armée providentielle. Altun traduit.
La jeune reine Munira s’est enfuie au nord-est dans les collines de Qordan, dans les terres d’Etzel Ken. Elle est désormais sous sa protection. Ses chamans, l’ont avisé de la bataille à venir de Sal-Tzernov et elle a fait tout son possible pour y envoyer des troupes au plus vite.
La journée est presque finie et les défenseurs de Sal-Tzernov n’ont toujours pas baissé la garde. Le temps joue en leur faveur.
– « Il faut essayer de faire tomber la citadelle ! ». Lance Barrabas
Les compagnons lancent toutes leurs forces dans la bataille. Surclassées et en sous nombre, leurs bataillons reculent, leurs soldats tombent sous les coups ennemis.La nuit va mettre fin aux combats. Savatas et ses troupes ont un net avantage.

Au crépuscule, tout autour de la forteresse, les combats sont encore à leur paroxysme. Cependant, une escouade de sapeur se glisse à la dérobée vers l’une des portes de Sal-Tzernov. Une centaine de soldats et des Esprits du Formèné les protègent. Sous les coups de butoirs, la lourde porte de bois cloutée est enfoncée malgré de terribles pertes. Les maraudeurs, les sapeurs et une poignée d’hommes pénètrent et se terrent dans la forteresse. Thaddheus est le dernier à quitter le champ de bataille, non sans avoir détruit l’intendance adverse, et rejoint ses compagnons dans la place-forte.
La nuit est tombée, le fracas des armes se tait. À l’aube, l’escadron aux ordres de Savatas qui stationne dans la forteresse, ne fera qu’une bouchée des quelques retranchés qui ont pu y pénétrer.
Эта русская подпись ужасно стильная, но она ничего не значит.
Лао Цзы

Répondre