Escape from dino Island : la chute tachyonique

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Mickey-bis
Prêtre
Messages : 391
Inscription : mar. oct. 24, 2017 12:04 pm

Escape from dino Island : la chute tachyonique

Message par Mickey-bis »

Hier soir démarrage d'une table Escape from dino Island grâce à la trad de @Gulix .

Profitant du confinement et donc de l'essor du jeu à distance, j'ai convié 4 amis aux 4 coins de la france pour s'échouer sur une île mystérieuse remplie de dinos... et surtout s'en échapper!
N'étant pas encore assez mûr pour de la totale impro, même après 2 ans de maîtrise à The Sprawl (mais je me soigne, hein! :P ), j'avais préparé un mystère cohérent grâce aux (géniales!) propositions du jeu.

C'était la 1ère fois online & PbtA pour beaucoup, donc j'ai pris pas mal de temps à expliquer les bases et concepts de ces 2 particularités (Roll20 ; les livrets, manoeuvres et lectures du jet ; + les particularités du jeu lui-même).
Puis les PJs ont crées leurs persos (j'avais mit les PDF sur le cloud, ils les récupéraient, les éditaient online, puis les redéposaient, et moi je les basculais en image sur Roll20) et tiré leur rumeur :
  • Wilson, le Survivant : seul survivant d'une expédition échouée depuis suffisamment longtemps pour avoir perdu la notion du temps, il est en haillon, crade et pue la mort, en attendant des secours et caché pour échapper aux dinos.
  • Owen Locke, l'Ingénieur : quarantenaire ventripotent à la précision maniaco-dépressive, il s'occupe de toute la logistique et des travaux. Comme le reste de ses hommes, il ne sait rien de sa destination, mais aurait entendu que les araignées y sont aussi grosses que des noix de cocos!
  • Dr Raoult, Docteur donc : (ouais, un joueur a directement débarqué avec l'avatar du fameux messie marseillais :lol: ), cinquantenaire, cheveux blancs filasses et traits fatigués, cette rock-star autoproclamée de la recherche médicale est sûre d'être sur un gros coup après avoir été approché pour intégrer cette expédition secrète. Il le fait pour la science, bien sûr, mais la rumeur dit que le moindre troufion aurait un salaire à 7 chiffres, alors, il s'est vite décidé!
  • Gina, la Gosse : gamine de 11 ans, débraillée, curieuse et gouailleuse, qui a perdu ses parents et entendu son tuteur récent et oncle s'engagé sur une expédition. Sans nouvelles depuis trop longtemps, elle a mené sa petite enquête ne souhaitant pas rester dans les foyers sociaux. Elle a retrouvé l'organisation de l'expédition et, voyant qu'un second bateau allait partir, s'est glissé à bord. Douée pour le cache-cache, il a tout de même fallu sortir pour manger. Le capitaine l'aurait bien ramené à bon port (ou passé par dessus bord?) mais son patron ne supporte aucun retard, et le reste de l'équipage n'était pas fan à l'idée de sacrifier une gamine. Là, elle a entendu dire que parfois, sur l'île, le ciel prenait des teintes pourpres incroyable (et le sort est très bien fait : c'est une de mes manoeuvres d'alerte sur la 1ère Extinction!).

Ensuite, je lance la procédure d'Arrivée:
Le navire, ne pouvant s'approcher trop de la côte à cause des récifs, envoi des zodiaques chargés du corps d'expédition et des caisses de matos. La mer est forte, les restes anciens d'un catamaran brisé dans les pics effilés en atteste. Mais la mer est trop forte et des embarcations se retournent, alors que les premiers arrivés sur la plage constate que des baraquements les attendent... jusqu'à ce qu'un truc énorme sorte lentement de la jungle, mâchonnant une branche d'arbre, puis passe au travers des baraques les brisant comme des fétus de paille... un Diplodoccus! Owen est sidéré, ces conceptions métaphysiques étant mises à mal. Le doc jubile: il va faire l'article du siècle! Et Gina a les yeux qui brillent: ce diplo, elle le connait car elle rêve de lui (et le dessine) depuis toute petite!
De l'autre côté de la baie, sur les falaises, Wilson observe la venue du bateau, ces sauveurs! Mais pas le temps de se réjouir, un étrange sifflement attire son attention : serait-ce lui qui guide le diplo? Quelqu'un aurait-il réussi à dresser ces satanés monstres ?

Comme je suis un gland, et que je me suis embrouillé entre ce que j'avais préparé (problèmes & extinctions programmées + contexte liant tout ca) et ce qu'il restait à déterminer, j'ai oublié de poser des questions sur ce qui a mal tourné 8| (malgré l'aide de jeu sous les yeux!) et on a directement attaqué avec la situation initiale.
Les joueurs ont choisi d'être donc sur la plage, juste après le débarquement et le passage du diplo, alors que Wilson sort des fourrés et se présente. Il tire au sort un moyen de quitter l'île : un appel au secours de la station de radio et hésitent à la placer juste à côté... pour finalement la mettre sur la côte opposée :rock

Comme je suis un gland - bis -, j'ai oublié de faire tirer le mystère qui demandera à être résolu...

Bref, après 1h30 (j'ai aussi demandé aux joueurs une illustration pour faire en direct un p'tit token), la partie commence réellement.

A la vue de l'homme sortant des fourrés, Gina s'écrit : "TONTON!!!" et lui saute dans les bras. L'homme n'en croit pas ses yeux et hésite entre le soulagement d'avoir enfin des secours, et se rendre compte qu'il expose sa nièce à de tels dangers par sa faute.
Owen demande à ses hommes de sauver tout le matériel possible de la berge et pense déjà à établir un camp.
Le Doc lui, se demande bien ce qu'un type puant peut faire là.
Wilson raconte que l'île est dangereuse et qu'il s'y passe des choses incroyables, même le temps fait n'importe quoi (et là, le joueur ne sait pas de quoi il parle, puisque j'ai prévu justement de jouer sur les décalages temporels! :bravo: ). A ce titre, la brume étant épaisse (météo tirée au sort) et la nuit ne tardant pas à poindre, il propose d'établir le camp à côté de sa cabane, sur les falaises. De là ils pourront observer l'océan. (Manœuvre de Survivant "Mon chez moi" : 10+. Il guide l'expédition sans soucis).

En chemin, Wilson explique qu'en cas de gros temps, il a un refuge à flanc de falaise, une grotte. Oui, elle pourra accueillir tout le monde car elle est très profonde. Tellement qu'il n'a pas osé s'aventurer trop loin. Après, il faut passer par la corniche pour y aller, mais ca va, il ne pleut pas...
Evidemment, Gina veut voir ca. Touché par tant de contact humain, l'oncle n'arrive pas à refuser et guide la petite. (Manoeuvre de Survivant "Je connais le secteur" : 10+. Il place la grotte sur les falaises et connait parfaitement le chemin, à tel point qu'il gagne +1 pour y aller). Même s'il ne pleut pas, la brume rend la roche et le lichen très glissant... en tout cas pour une gamine qui vient à peine de débarquer. Alors que Wilson ouvre la marche, à quelques mètres de l'arrivée, elle glisse et tombe dans le précipice! Une centaine de mètre la sépare des éperons rocheux affleurant à la surface d'une mer déchaînée. Heureusement, son oncle rattrape sa main d'un geste vif et inespéré (Fais le à +1 du jet précédent : 10+). La gamine regarde son oncle avec les yeux qui brillent: quel héro!

Pendant ce temps, les ouvriers ont fini l'inventaire (je laisse la main au joueur) et constate qu'ils ont perdu la moitié des rations mais surtout toutes les batteries et panneaux solaires! Il ne leur reste plus que les petites dynamos pour s'éclairer. Owen est déjà en manque d'électron.

Le Doc lui, n'a cure des cris effrayés de la gamine, au loin, et s'interresse à la botanique... alors d'un côté, tout un bosquet croît, fleurit puis fane en quelques instants! (comme le perso s'est un peu isolé, je décide de jouer une Manoeuvre d'alerte de l'Extinction Anomalie temporelle). Il courre demandé si quelqu'un d'autre à vu ca... mais sans succès. Seul Wilson le prend au sérieux en disant qu'il avait prévenu. Les ouvriers se moquent de ces farfelus :runaway

L'oncle et la gamine arrivent dans la grotte, en effet, elle est immense. Gina adore, mais la luminosité est vraiment faible et il faut déjà rentrer. Owen guide le déploiement du camp, alors que la troupe commence à penser à la suite. Wilson sort son allume feu en bambou et montre à Gina, après plusieurs minutes d'efforts, comment allumer un feu même dans cette humidité. La petite est impressionnée, mais George, l'un des ouvriers se moque : "Tu sais, on est au 21ème siècle maintenant" raille-t-il en lui balançant un briquet. Le Survivant le prend comme un cadeau venu du ciel, ne comprenant pas le dédain.

Et c'est là où je me rend compte que j'ai oublié le Mystère : je le fais tirer à ce moment là, et le hasard va à nouveau très bien faire les choses puisque : une source d'un signal mystérieux écrase les communications ! Owen a beau tester toutes les fréquences, paramétrer au mieux ses appareils, ca ne passe pas, et il ne comprend même pas comment c'est possible! L'Ingénieur commence (enfin!) à s'inquiéter : leur seul moyen de communication pour programmer le retour vient de les lâcher dès l'arrivée!
D'où la nécessité de rejoindre la tour radio dont leur parle Wilson. Manque de pot, c'est à plusieurs jours de marche, à travers la jungle, avec une grosse rivière à traverser et des dangers partout! (proposition du joueur)

Gina s'ennui des discussions de grands, puis personne n'écoute ses propositions, aussi elle prend sa dynamo et va explorer les alentours, dans la nuit à la fraîcheur tombante. Un flash apparait tout au dessus de sa tête, immense, persistant : le ciel prend des teintes et volutes mauves, pourpres. Il pulse, se contorsionne, se dilate, s'effiloche, emplit la totalité de la voûte céleste. L'instant semble durer une éternité, puis s'évanoui, comme un souvenir. (A nouveau, comme le perso s'est un peu isolé, je décide de jouer une Manoeuvre d'alerte de l'Extinction Anomalie temporelle). Gina cours alerter les adultes... qui n'en ont cure : "laisse les grands travailler, s'il te plait".
Seul Wilson a un peu de considération pour sa nière : oui, il a déjà vu ca quelques fois. Puisqu'il vous dit que ca déconne sévère sur cette île!

Et... on clôt la partie sur ce passage, car il est l'heure. On a joué 1 petite heure, et les joueurs ont vraiment appréciés. L'oubli du mystère n'a pas été gênant, mais il ne fallait pas le laisser plus en suspens, car ils se demandaient ce qu'ils allaient bien faire dans cette galère. Là ca y est, un but est clairement défini (pour l'instant) : la station radio!
J'ai pas lancé de dinos vu l'heure, mais je compte bien commencer fort dès la reprise par une attaque de Ptésosaures sur le camp au petit matin (ils ont trop d'ouvriers et de matos ;)) !
Les joueurs m'ont confié avoir apprécié la liberté créatrice du PbtA (surtout que le Survivant peu créer des installations sur l'île à la volée) et constatent qu'ils n'hésitent pas à mettre leur persos en situation inconfortables, ce qui crée du potentiel de jeu. De plus, la carte de l'île, que j'avais mis en fond d'écran, et où je faisais apparaître les symboles des lieux cités dans la fiction que pouvaient déplacer les PJs à fait son petit effet (même si c'est tout con à mettre en oeuvre!).

Bref, tout le monde a apprécié et le jeu et la séance, et on a hâte de continuer la semaine prochaine!

Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 6786
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: Escape from dino Island : la chute tachyonique

Message par Cryoban »

Mickey-bis a écrit :
mar. mai 05, 2020 10:08 am
surtout que le Survivant peu créer des installations sur l'île à la volée

T'es sur qu'il peut faire ça dés le début? il me semblait que c'était seulement après une progression que ce pouvoir se débloquait?
Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres
Dark Operators, un hack du BRP pour Delta Green. Du poulpe et des Forces Spéciales.

Avatar de l’utilisateur
Mickey-bis
Prêtre
Messages : 391
Inscription : mar. oct. 24, 2017 12:04 pm

Re: Escape from dino Island : la chute tachyonique

Message par Mickey-bis »

Cryoban a écrit :
mar. mai 05, 2020 11:22 am
Mickey-bis a écrit :
mar. mai 05, 2020 10:08 am
surtout que le Survivant peu créer des installations sur l'île à la volée

T'es sur qu'il peut faire ça dés le début? il me semblait que c'était seulement après une progression que ce pouvoir se débloquait?

Ben c'est écrit ("Je connais le secteur") : "quand quelqu'un mentionne pour la 1ère fois un lieu spécifique de l'île, lance +Astuce si tu y as déjà été"
Du coup, lorsqu'il a mentionné la grotte, j'ai considéré que ce move s'appliquait...

Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 6786
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: Escape from dino Island : la chute tachyonique

Message par Cryoban »

Mickey-bis a écrit :
mar. mai 05, 2020 11:43 am


Ben c'est écrit ("Je connais le secteur") : "quand quelqu'un mentionne pour la 1ère fois un lieu spécifique de l'île, lance +Astuce si tu y as déjà été"


Ah ok, c'est parce que j'avais pas compris ce que tu voulais dire par "création d'une installation"
Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres
Dark Operators, un hack du BRP pour Delta Green. Du poulpe et des Forces Spéciales.

Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6022
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Escape from dino Island : la chute tachyonique

Message par Vorghyrn »

@Monsieur L'ourson pour Piko, ça pourra peut être l'intéresser ;)
Mes CR solos en cours :

Avatar de l’utilisateur
Mickey-bis
Prêtre
Messages : 391
Inscription : mar. oct. 24, 2017 12:04 pm

Re: Escape from dino Island : la chute tachyonique

Message par Mickey-bis »

Séance 2
(Au préalable, en attendant l'arrivé d'un joueur, je fais tirer au hasard avec 3d3 le nombre d'ouvriers qui accompagne le groupe, et demande à chaque joueur de fournir des noms, afin de leur donner un peu de consistance. Ils seront donc 8, et certains seront mit en avant dès la scène suivante).


Les explorateurs se réveillent en sursaut, grâce à un mélange de cris bestiaux sur-aigus et d'hurlement de peurs. Leurs tentes tremblent de part en part comme au coeur d'une tempête ou bousculées par des géants. Wilson et Gina, sous les planches de fortune de la cabane de l'échoué, entendent les mêmes bruits stridents.
Wilson sort une tête, et aperçoit le Dr Raoult faire de même depuis sa tente. Depuis le ciel, 3 immenses créatures préhistoriques, de la taille d'une girafe mais aux ailes membraneuses planent et font des piqués sur les installations de fortune. L'une d'entre elle vient d'être littéralement happée dans un bec osseux grand comme un pick-up, d'où dépasse le tronc de Johanes, hurlant de terreur.
Image
Le manoeuvre des explorateurs n'a pas eu le temps de sortir de sa tente que la créature la coincé comme un vulgaire gougeons, et s'envole à nouveau en battant des ailes, déchaînant de violentes bourrasques faisant tremblant tentes et cabanes. Alors que 2 autres dinosaures volants vont des rondes au dessus du campement, sous une pluie drue, Wilson repousse sa nièce vers le fond la pièce et saisi une lance de bois aiguisée avec patience. Il la lance de toute ses forces vers la créature, pas tant pour l'embrocher que pour lui faire lâcher prise. Le Dr quant à lui garde son sang-froid et attend le bon moment pour filer sous les arbres à quelques centaines de mètres de là. Owen, quant à lui, sort de sa tente et hurle aux autres ouvriers de se mettre aussi à couvert. Tant pis pour le matériel.
Wilson vise tant bien que mal malgré la pluie et sa lance fuse contre le long coup musclé du monstre, qui sent toutefois la gene. ouvrant le bec, le reste de tente et de nourriture humaine en tombe. Johanes fait plusieurs mètres de chute libre au dessus de la jungle, alors qu'un autre monstre tente un piqué. Owen coure se cacher et évite la créature, qui ne repartira pas le ventre vide car il parvient à saisir au vol Kevin, qui assurait les arrière de son chef.
Wilson attrape Gina et se rue alors lui aussi vers la forêt, d'autant plus qu'il a une petite idée de la zone où l'ouvrier à pu choir. Avec un peu de chance, branches et lianes ont pu amortir sa chute...

Tout les survivants se dirigent donc vers une épaisse végétation luxuriante. Le ciel, déjà fort couvert, n'est guère visible et la végétation rend le tout très sombre. Mais au moins cela protège efficacement de l'averse. Des fougères hautes comme des hommes et des arbres couverts de lianes et autres branchages créaient un vrai labyrinthe de verdure. Au loin, les cris des créatures retentissent toujours.
Wilson tenant toujours fort sa nièce prés de lui, se rue dans cet enfer vert qu'il ne connait que trop bien et repère assez vite l'ouvrier, pendu par les pieds au-dessus du vite. Le jeu de lianes qui l'ont empêché une chute fatale lui cisaillent désormais la cuisse. Wilson grimpe à l'arbre et coupe le tout, libérant l'homme, trop heureux de son sort. Il en profite pour continuer son ascension au delà de la cime et observer les environs. De haut, il repère une coupure marron dans cet océan de vert : une rivière déchaînée par les torrents d'eaux qui tombent depuis des heures. D'ailleurs, au loin, un violent orage s'est formé et semble se diriger vers eux... Après quelques lacets, la rivière semble s’apaiser et des constructions de bétons et de taules apparaissent. (Wilson a étudié le terrain et obtenu un 7-9 : je tire au hasard "la rivière" comme lieu naturel et "l'avant poste de la rivière" comme lieu artificiel ; le hasard continu à vraiment bien faire les choses :)).
Le reste du groupe fini par retrouver la trace de Wilson, alors que Johanes fini de se remettre de ses émotions (et quelques contusions fort douloureuses), puis décide de rejoindre les bâtiments en amont de la rivière. Wilson guide la troupe et repère la rivière, en crue et ravinant plusieurs mètres de berge en emportant des arbres de plusieurs mètres de large, alors que l'orage les rattrape (j'ai fait tirer la météo pour la séance, elle passe de pluie torrentielle à orage). Suivre la rivière pose donc quelques problèmes parfois, et il faut s'en écarter pour rester en sécurité.
Mais ce faisant, le groupe arrive après plusieurs heures de marche laborieuse dans une zone que les pluies ont rendus marécageuse (comme ils changent de route et que la tension retombe, je tire au hasard un lieu naturel supplémentaire - le marais - et met sur leur chemin ses occupants). Les lentilles d'eau couvrent la surface d'un tapis liégeux, alors de longs cheveux verdasses pendent de toutes les branches. Progressant avec difficulté, de l'eau jusqu'aux cuisses, le groupe aperçoit au loin un troupeau de dinosaures gros comme des vaches en train de brouter les épaisses feuilles flottant à la surface de l'eau.
Image

Ne souhaitant pas les effrayer et être chargé, les explorateurs contournent le troupeau et s'enfoncent encore plus dans le marécage. Le chemin est laborieux, mais Wilson fini par entendre à nouveau la rivière torrentielle et apercevoir ses rapides aux rochers tranchant. La berge s'est effondrée sous la pluie et s'approcher plus est vraiment dangereux. C'est alors qu'un éclair foudroie un arbre énorme et le fend en 2. L'arbre d'effondre et se déracine sur prêt de 10m de diamètre, séparant Owen du reste du groupe, avec un monticule de terre d'un côté, et le ravin de l'autre (honnêtement, je ne sais plus ce qui a prévalu à cette situation ... certainement un rythme qui s'enlisait :??: :().
Wilson et le Doc entreprennent de faire le tour, mais après quelques pas, ils sont prit de violentes hallucinations visuelles et sensitives, voyant le monde partir à rebours et se condenser en un unique point, puis eux vieillir ou au contraire rajeunir de manière erratique et brusque... ils s'effondrent, essoufflés. Wilson n'en revient pas : le docteur face à lui n'est plus le même, et s'il lui ressemble, c'est avec bien 20 ans de moins. (là encore, ma mémoire me fait défaut, mais les joueurs ont du échouer à un "Fait le" pour éviter la chute d'arbre. J'ai tiré au sort ma manoeuvre et suis tombé sur "manœuvre d'alerte". Toujours dans l'effondrement temporel, je décide de faire rajeunir le plus vieux des 2 PJs. Le Dr change alors d'avatar de Raoult et ses cheveux filasses et nous sort celui... du Dr Mamour! :D ).
Du côté d'Owen, l'homme est tout sauf athlétique et il le sait. Il tente bien à son tour de contourner littéralement le problème, mais là encore, il devra faire de l'escalade ou le funambule. Il décide de se hisser tant bien que mal sur le tronc couché, mais glisse et chute lourdement tête la première du côté de ses collègues, hurlant de douleur (Il a fait un échec sur un jet de serrer les dents pour escalader et à prit sa 1ère blessure).
Le docteur l'ausculte et constate que son épaule est déboitée. La remettre est une chose, mais il lui faudrait de la glace pour empêcher que ca gonfle et nuise à la récupération. En attendant, Owen porte le bras en bandoulière dans on t-shirt boueux (là encore, je ne me souviens plus trop comment le Docteur s'est retrouvé en échec face à son soin).

Cependant, Gina constate que le groupe arrive à la lisière de la jungle. Au bord de la rivière, plus calme, un ponton en bois est à sa flottaison maximale. De là part une piste empierrée jusqu'à de gros entrepôts aux murs solides et au toit haut en taule. De la lumière pointe de quelques fenêtres.


Cette séance, plus courte car approchant des 2h, m'a laissé un peu sur ma faim car j'ai eu l'impression - certainement réelle - de forcer un peu la main aux joueurs et de les enfoncer à leur insu, sous prétexte de donner de la sueur à voyager sur l'île. J'avais prévu mon point de départ avec l'assaut des Ptésosaures, posant comme dilemme de fuir vers la jungle ou la grotte en abandonnant le matériel, ou essayer de résister. les joueurs n'ont pas hésité une seconde :) Evidemment, les jets loupés ont rendu cela plus rude encore.

Répondre