[CR][INS/MV] Fire & Ice - la campagne

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Altay
Initié
Messages : 185
Inscription : sam. mai 07, 2016 12:04 pm

Re: [CR][INS/MV] Fire & Ice - la campagne

Message par Altay »

Session 6 : Mission d'Intervention - De Profundis & Heterodosk
Oui, double partie cette semaine car on enquille avec 3 semaines de pause pour les vacances.

Après avoir fait le tour des centre commerciaux de banlieue pour s'équiper en matériel de spéléo (casques, lampes, baudriers et bonnes chaussures) ainsi qu'avoir fait les courses pour le ravitaillement de De Profundis, nos trois héros profitent d'un peu de repos.

Luc et Tristan se rendent au Napoléon pour déjeuner avec Jean-Daniel Poniatowsky, qui semble particulièrement guilleret. Après quelques plats de gibiers en sauce et deux bouteilles de Château-Lafitte et entre deux rêvasseries du docteur qui s'imagine déjà acheter un jet-ski avec tout l'argent que sa famille va cesser de lui ponctionner, Luc finit par lui demander si le docteur voudra bien leur rendre un service au cas où. Jean-Daniel accepte tièdement, sous réserve que cela soit un petit service dans ses cordes.

Spoiler:
Vous l'aurez compris, Poniatowsky est sympa sur le moment mais aura retrouvé sa morgue habituelle vis à vis des PJ dès la semaine suivante.

Le vendredi matin à 8h, le trio retrouve Gilbert devant le centre de tri qui les emmène avec leur barda dans sa vieille Xantia en direction de la station de métro Louvre. Ils commencent par descendre dans les accès réservés à la maintenance puis passent par un puits collecteur des égoûts. Gilbert les invite à faire attention où ils mettent les pieds et garder l'œil ouvert pour d'éventuels squads de Daniel (ou, plus vraisemblable, des équipes d’égoutiers). Le trajet est long et l'odeur fétide mais le quatuor finit par débarquer dans les anciennes galeries souterraines de la Résistance.

L'ambiance laisse place aux couloirs taillés dans une roche humide et suintante, étayés comme dans une mine et laissant parfois à peine assez de place pour se tenir debout. Gilbert connaissant bien le chemin, l'expédition est plus fastidieuse que périlleuse. Après quasiment trois heures de descente, le groupe tombe sur une silhouette humanoïde qui leur lance "Qui va là ?", alors qu'un grondement remonte dans la galerie. Gilbert s'identifie en flashant son aura et le zombie les accompagne alors jusqu'à la demeure de Deprofundis.

Celui-ci vit dans un réseau de grottes (une grande partie étant immergées). La plus grande sert de lieu de vie décoré à l'ancienne (tentures moisies, armure médiévale, table et chaises de camping) avec trois zombies : Natasha, Piotr et Andrei. Ceux-ci sont bien plus intelligents que la moyenne et s'occupent de ranger les courses tandis que Deprofoundis fait connaissance avec les PJ. Le Démon de Gaziel est un solide gaillard au teint pâle incarné depuis 134 ans (!) dont la mission est de faire trembler le sol parisien régulièrement. Cela permet d'habituer les sismologues et les serviteurs de Daniel à un minimum d'activité sismique, ce qui permet à Gaziel de s'autoriser un glissement de terrain de temps en temps pour déplacer les troupes de Lucifer. Bref, un travail de sape sur le long terme mais que Deprofundis gère d'une main de maître. Le petit groupe taille la bavette quelques heures, le temps de réaliser que les zombies citent Dostoïevski en russe et sont des brutes au Jungle Speed, ainsi que d'écouter une reprise de Georges Moustaki à la guitare folk et flûte alto.

Ravis de cette rencontre, les Démons remontent et débarquent en milieu d'après-midi à la surface. Tristan se rend à son labo pour bosser, Félix rentre chez lui glandouiller et Luc décide de repasser au centre de tri prendre la dernière mission.

Après un petit thé, le Crocell ouvre le dossier qui contient une enveloppe tâchée et non affranchie, adressée au « Responsable des chaudières du centre de tri ». Celle-ci contient un message écrit au crayon gras sur du papier toilette : Je ne sais pas s'il y a encore quelqu’un au Centre de Tri, je ne sais pas s'il existe encore. J'ai été forcé de revenir sur Terre, un sorcier me retient prisonnier et me croit contrôlé. Nous sommes quatre dans le même cas, dont deux ailés. Nous nous dirigeons vers Dunkerque. Je les entends qui reviennent. Heterodosk, de chez Malphas.. Oups. Luc se plaint à Aurélie et M. Fabien que ça a l'air urgent mais ce dernier le « rassure » : la lettre a sûrement mis des semaines à arriver chez eux, alors quelques jours de plus ou de moins…

Nous sommes rejoints pour cette partie par un quatrième joueur à la table qui incarnera Gilbert jusqu'à la fin de la session.

Le trio se retrouve chez Tristan avec la ferme intention d'aller délivrer leur camarade. M. Fabien leur envoie Gilbert en renfort pour le week-end. Direction la sémillante bourgade de Dunkerque où les Démons arrivent en milieu de soirée. Malheureusement, une fois sur place : que faire ? Félix cherche désespérément des contacts locaux mais personne ne connaît qui que ce soit à Dunkerque. Partant du principe qu'il y a deux youyous parmi les victimes des sorciers, il suggère d'aller Chez Régis ou de traîner autour des églises dunkerquoises pour envisager une action commune, proposition assez vite déclinée à l'unanimité des rougeauds.

Tristan se renseigne auprès d'un ancien contact ayant l'habitude des sorciers pour savoir où ces derniers peuvent traîner : squats, lieux désaffectés, endroits isolées et à l'écart… Il se décide donc à faire un tour du côté du complexe pétrochimique près du port. Luc se polymorphise en adulte pour traîner dans les bars et en profite pour se renseigner sur les événements bizarres des dernières semaines. Enfin, Félix et Gilbert tentent de fouiner sur l'internet pour trouver des lieux ou groupes occultes sur Dunkerque, sans grand succès.

Après quelques heures d'enquête de terrain, deux pistes émergent : l'hôtel désaffecté du centre-ville reconverti en squat et un cargo lituanien amarré à quelques kilomètres de Dunkerque abandonné par son armateur pour cause de faillite. Au beau milieu de la nuit, les Démons se rendent au squat, un hôtel transformé en « lieu de vie communautaire pour artistes ». Ses habitants sont perchés dans un état second mais quelques bières fraîches achetée à l'épicerie du coin suffisent à les faire parler : ils ne savent rien et n'ont vu personne passer ces derniers mois qui soit intéressant pour les PJ. Toutefois, ils parlent des marins lituaniens et de la propension de ces derniers à mettre le bordel dans les bars du port (ils boivent beaucoup, se battent parfois et leur faible maîtrise du français n'aide pas beaucoup les locaux à les gérer).

Luc suggère donc de zoner sur le port en attendant l'arrivée des marins puis de les tabasser et de les interroger. Félix se trouve au bar de la rade quand quatre marins débarquent en Zodiac le samedi soir. Ils picolent vite et bien et en quelques heures, se retrouvent à zigzaguer le long de la berge en vomissant. Luc, Gilbert et Tristan vont saboter leur bateau et les attendent pour un guet-appens. Les lituaniens beurrés remontent dans leur bateau, pestent quand le moteur refuse de démarrer et Tristan et Luc se jettent sur eux.

En dépit de la surprise et de l'alcoolémie des marins, les deux Démons n'ont pas vraiment l'avantage. Luc parvient bien à casser la rotule d'un des marins mais les trois autres répliquent et Tristan commence à subir une véritable râclée. Gilbert lance Sommeil pour endormir deux marins tandis que Félix lance Pari Stupide sur le dernier : "Pas cap de sauter dans l'eau !". Enfin, Luc utilise son étui de guitare pour enfoncer le crâne du marin qui hurle en tenant sa jambe pour le faire taire… définitivement. Les Démons embarquent dans le Zodiac, assomment le marin qui nage dans le port et se dirigent vers le cargo.

En chemin, Tristan transforme le cadavre en zombie et les Démons interrogent les deux marins endormis. Ils apprennent avec difficulté (les marins ne parlent pas vraiment français) qu'il y a huit autres membres d'équipage sur le cargo et qu'ils ont embarqué quatre passagers il y a quelques mois. Cela suffit aux PJ qui les égorgent, les découpent en petits bouts et les balancent à la flotte. Gilbert, qui pilote le Zodiac, repère un requin dans l'eau qui poppe quand Félix lui abat sa hache maudite sur le nez. Tiens donc, se disent les joueurs.

Le plan devient donc d'aborder le cargo. Luc et se métamorphose en un des lituaniens morts, attrape le marin-zombie sur ses épaules et commence à monter l'échelle d'abordage pour infiltrer le cargo avec Gilbert, Félix et Tristan en renforts sur le Zodiac…

Spoiler:
Les joueurs ont réalisé (et répété plusieurs fois !) que leur plan a une faille majeure : Luc ne parle pas lituanien et le zombie n'est pas vraiment causant. Comment pourra-t-il conserver sa couverture ? Mystère.
Mes créations (scénarios et mini-jeux)Clés et pièces, un JdR pour faire du fort Boyard à la maison — Compte-rendu de la campagne Fire & Ice pour INS/MV

Avatar de l’utilisateur
Altay
Initié
Messages : 185
Inscription : sam. mai 07, 2016 12:04 pm

Re: [CR][INS/MV] Fire & Ice - la campagne

Message par Altay »

La pause estivale va durer jusqu'au 12 août, en attendant quelques illustrations de PNJ notables (celles de Gilbert, Aurélie et Conrad sont issues de FIRE & Ice).

Monsieur Fabien, directeur du Centre de Tri.
Spoiler:
Image

Gilbert, responsable du courrier et délégué CGT du Centre de Tri
Spoiler:
Image

Aurélie, la secrétaire de direction du Centre de Tri
Spoiler:
Image

Conrad Sèchepine, démon de Kobal un peu parano.
Spoiler:
Image

La lettre de Conrad, sollicitant l'aide du Centre de Tri.
Spoiler:
Image
Mes créations (scénarios et mini-jeux)Clés et pièces, un JdR pour faire du fort Boyard à la maison — Compte-rendu de la campagne Fire & Ice pour INS/MV

Avatar de l’utilisateur
le Zakhan Noir
Dieu mais tant pis
Messages : 11208
Inscription : jeu. oct. 09, 2008 11:37 am
Localisation : dans le quartier perse de Paris

Re: [CR][INS/MV] Fire & Ice - la campagne

Message par le Zakhan Noir »

tu arrives là où je me suis arrêté en fait... je me souviens encore de Conrad Sèchepine... vraiment très fun à interpréter
Expliquer une blague, c'est comme disséquer une grenouille. On comprend le mécanisme, mais elle n'y survit pas (Mark Twain, un peu modifié)

Avatar de l’utilisateur
Loris
Dieu des cataphiles argentiques
Messages : 17295
Inscription : mer. juil. 30, 2003 3:04 pm
Localisation : Singapore sling
Contact :

Re: [CR][INS/MV] Fire & Ice - la campagne

Message par Loris »

On s'était bien marrés avec Conrad aussi.

Mais y'a des bons trucs dans la suite. Je l'ai faite jouer en entier :)
"Over the centuries, mankind has tried many ways of combating the forces of evil... prayer, fasting, good works and so on. Up until 'DooM', no one seemed to have thought about the double-barrel shotgun. Eat leaden death, demon!"
~Terry Pratchett

Avatar de l’utilisateur
Altay
Initié
Messages : 185
Inscription : sam. mai 07, 2016 12:04 pm

Re: [CR][INS/MV] Fire & Ice - la campagne

Message par Altay »

J'ai jouée la campagne jusqu'au 6ème scénario, j'espère que je pourrais la maîtriser jusqu'au bout. :D
Mes créations (scénarios et mini-jeux)Clés et pièces, un JdR pour faire du fort Boyard à la maison — Compte-rendu de la campagne Fire & Ice pour INS/MV

Répondre