[CR][INS/MV] Fire & Ice - la campagne

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Habrand
Profane
Messages : 2
Inscription : dim. avr. 12, 2020 9:52 am

Re: [CR][INS/MV] Fire & Ice - la campagne

Message par Habrand »

Merci pour ce bon CR de ce qui a dû être une bonne partie ! Vivement les suivants ☺️
Ça me donne envie de rejouer à INS/MV. Part chercher le tel de son mj...
Avatar de l’utilisateur
Altay
Pratiquant
Messages : 295
Inscription : sam. mai 07, 2016 12:04 pm

Session 15 - Ice, Ice, Baby (suite et fin)

Message par Altay »

Session 15 - Ice, Ice, Baby (suite et fin)

Les Démons découvrent avec bonheur les joies du milieu carcéral. César, le co-détenu antillais de Félix prend le trio sous son aile lors du repas du soir. Il met en garde les nouveaux venus envers Moussa, un petit caïd de seulement 19 ans qui semble avoir la mainmise sur le trafic dans la prison. Profitant de la bienveillance de ses interlocuteurs, Tristan tente de négocier quelques buvards de LSD (qu'il a dissimulé dans un marque-page en arrivant) contre un téléphone. César semble motivé puis se dégonfle un peu, préférant simplement leur vendre un vieux Nokia pour l'équivalent de 20€ en clopes.

Mais les détenus n'ont pour l'instant pas d'argent et le couvre-feu arrive. Après une première nuit sur les lits défoncés de Fleury, les Démons cherchent Raymond. Félix et Tristan se rendent à la douche (collective) espérant y trouver un grand gaillard, blanc, tatoué et plutôt âgé qui pourrait coller à la description. Leur investigation est interrompue après quelques minutes quand une bagarre éclate. Au milieu des douches, un détenu subit une ratonnade de la part des sous-fifres de Moussa.

Les matons débarquent bien vite et ordonnent aux assaillants de se dénoncer. L'un d'entre eux s'avance mais les autres détenus restent mutiques. Luc se dénonce donc à son tour, espérant se faire bien voir du caïd par ce sacrifice. Le jeune homme est collé au mitard pour quelques heures, avant d'en être libéré pour le repas du midi.

Les Démons se retrouvent au réfectoire et Félix finit par repérer un détenu qui pourrait être Raymond. Ce dernier ne réagit ni au démoniaque, ni à un discret flash d'aura, laissant l'équipe d'intervention perplexe. C'est finalement lors de la « promenade » dans la cour grillagée que tout se joue. Luc se fait repérer par Moussa et le Crocell explique au caïd qu'il veut se faire bien voir. Moussa réplique qu'il a bien noté son geste et qu'il allait garder l'adolescent à l'œil. De leur côté, Félix et Tristan collent aux basques de Raymond. Ils se font d'abord passer pour des curieux intéressés par le braquage. Ray se montre très soupçonneux mais Félix lui fait cracher le morceau à coup de Pari Stupide : le braqueur a bien utilisé un pouvoir de glace pour geler les portes… Réalisant ce qu'il vient de dire, Raymond met un peu de distance en lui et les PJ.

Durant l'après-midi, Tristan reçoit la visite de M. Fabien au parloir. Via un dialogue mental, le Bifrons débriefe son patron : Raymond a confirmé avoir un pouvoir mais semble être humain (il ne réagit ni au démoniaque, ni aux auras). M. Fabien demande à Tristan de lui faire avouer qui lui a donné son pouvoir puis de débarrasser discrètement de ce drôle d'oiseau.

Luc se rend donc à la cellule de Moussa pour négocier une faveur : 20 minutes de temps seul à seul avec Raymond, sans co-détenus ni matons dans les pattes. Moussa accepte pourvu que Luc fasse la peau à Gilles, un quadra pervers dégueulasse, condamné pour viol et une balance notoire.

Les Démons réfléchissent à plusieurs plans mais finissent par s'engueuler dans le réfectoire, en désaccord sur la marche à suivre. Ils sont séparés par les gardiens et renvoyés à cellule avec un bout de pain et un bol d'épinards. La nuit est troublée par les hurlements d'un détenu en manque, extirpé manu militari par les matons sur les coups de 3h du mat'. C'est finalement Tristan qui passera à l'action au petit matin alors qu'il aperçoit Gilles sur le chemin des douches. Il s'y rend à son tour et guette une opportunité. Lorsque deux détenus s'approchent du violeur pour lui faire sa fête, Tristan distrait les gardiens suffisamment longtemps pour que le détenu doive être sorti sur un brancard, couvert de coups. Luc feint ensuite des maux de tête afin d'être amené à son tour à l'infirmerie. Il profite d'un moment d'inattention de l'infirmier pour achever Gilles à coup de jet de glace à dans les côtes sous les bandages pour que la blessure ne se remarque pas trop vite. Un Doliprane plus tard, le Crocell est renvoyé dans sa cellule et les matons envoient tout ce petit monde à la soupe.

C'est vers 14h que la rumeur de la mort de Gilles se répand dans la prison. Moussa n'est pas immédiatement convaincu que ce soit bien à Luc qu'il faille attribuer le mérite de cette opération mais le Crocell parvient à se montrer persuasif (merci le nouveau talent de Baratin à 6). Les Démons auront donc un gros quart d'heure de tranquillité avec Raymond juste avant l'heure du dîner.

Le trio se rend donc peu avant 18h à la cellule de Raymond où ce dernier est seul, retenu par deux gros bras de Moussa qui s'éclipsent rapidement. Le couloir est désert et les PJ s'en donnent à cœur joie : Tristan tient Raymond pendant que Luc commence à le passer à tabac à l'aide de son pouvoir de Douleur. Malgré sa ténacité, le braqueur crache le morceau : il a reçu son pouvoir il y a dix ans d'un certain Isaac Iceberg, un serviteur du « prince du froid ». Il cambriolait l'appartement d'Iceberg en face du château de Vincennes quand celui-ci l'a surpris. Plutôt que de lui faire sa fête, le Démon l'a pris à la bonne et lui a filé un pouvoir. Après plusieurs années à jouer les larbins, Raymond a fini par comprendre qu'il n'était que de la chair à canon dans une guerre qui le dépasse (surtout qu'il n'est pas très porté sur la religion…) et il a donc voulu se faire la malle. Luc brise la nuque de Ray, instantanément relevé en zombie par Tristan, ce qui leur donnera un bon alibi pour quand le corps tombera en poussière 24h plus tard.

Spoiler:
Un détenu catanonique qui disparaît comme par magie de la prison, laissant derrière lui un petit tas de poussière ? Ce ne sera pas louche du tout. o:)

Les Démons discutent de la suite des événements. Luc veut étouffer l'affaire et cherche à contacter sa hiérarchie mais n'a personne qui appeler. Tristan tente de contacter Nabil, son contact de grade 2 chez Bifrons mais celui l'envoie sur les roses (il se fout bien de leurs problèmes). Ils décident donc d'appeler Gilbet pour indiquer que le taf est fait sans plus de détails. Comme par miracle, Félix, Luc et Tristan sont libérés le lendemain matin, le juge ayant décidé de ne pas retenir de charges. Aurélie les récupère dans la Kangoo de la Poste. Durant leur débrief au CdT, Félix et Tristan décident de mentir à le demande de Luc : ils affirment que Luc a interrogé Ray seul et que celui-ci aurait avoué que son contact n'était ni plus ni moins que le voisin de Conrad Sèchepine… M. Fabien semble se douter de quelque chose mais laisse couler et offre quelques jours de congés à l'équipe d'intervention, en leur conseillant d'oublier cette affaire embarrassante à bien des égards.

Spoiler:
M. Fabien/Beleth n'est pas un lapin de six semaines. Il se doute bien que Luc veut couvrir son supérieur et n'aura qu'à fouiller les rêves des PJ pour avoir les infos qui lui manquent. Reste que tant que l'équipe d'intervention n'accuse pas directement Crocell dans son rapport, Beleth a besoin d'un autre moyen d'attiser le conflit Belial/Crocell. Heureusement, Belial va vite mettre les pieds dans le plat.

Finalement, sous l'impulsion Luc, une visite rapide de l'appartement d'Iceberg ne révèle pas grand chose : les lieux ont été vidés. Les restes moisis de fruits sur une table dans la poubelle laisse suggérer que le Démon a mis les bouts au moment de l'arrestation de Raymond.

Spoiler:
Les PJ n'ont pas cherché plus loin mais Iceberg a fait le ménage : il a cramé la planque de Raymond pour effacer les traces et a fait disparaître Gérard Lepuis dans un accident de voiture. À part l'équipe d'intervention, il n'existe donc plus rien reliant Crocell au braquage…
Avatar de l’utilisateur
Altay
Pratiquant
Messages : 295
Inscription : sam. mai 07, 2016 12:04 pm

Re: [CR][INS/MV] Fire & Ice - la campagne

Message par Altay »

J'ai également mis à jour le premier post avec les caractéristiques, talents et pouvoirs des PJ pour que vous puissiez voir leur avancée et jauger leur niveau de puissance.
Avatar de l’utilisateur
Vociférator
Pape
Messages : 620
Inscription : sam. déc. 11, 2010 8:55 pm
Localisation : Naoned

Re: [CR][INS/MV] Fire & Ice - la campagne

Message par Vociférator »

Très bon CR, on s'y croirait.

Pour mettre en scène toute cette partie Prison, tu t'es inspiré de lecture et de visionnage particulier (genre les documentaires de RMC :roll: ) ?
Avatar de l’utilisateur
Altay
Pratiquant
Messages : 295
Inscription : sam. mai 07, 2016 12:04 pm

Re: [CR][INS/MV] Fire & Ice - la campagne

Message par Altay »

Vociférator a écrit : ven. oct. 16, 2020 5:50 pm Pour mettre en scène toute cette partie Prison, tu t'es inspiré de lecture et de visionnage particulier (genre les documentaires de RMC :roll: ) ?

Je n'ai pas vraiment eu besoin, le scénario décrit beaucoup de petits détails pour rendre la prison plus vraie que nature et il y a foison de tables aléatoires d'événements pour y mettre l'ambiance. C'est d'ailleurs un des reproches que je ferais à certains scénars de cette campagne : les auteurs ont clairement eu les yeux plus gros que le ventre à certains moments en ajoutant du contenu et des listes d'événements/personnages à ne plus savoir quoi en faire, parfois au détriment même de l'avancée de la narration.
Avatar de l’utilisateur
Altay
Pratiquant
Messages : 295
Inscription : sam. mai 07, 2016 12:04 pm

Session 16 - The Roof is on Fire (première partie)

Message par Altay »

Session 16 - The Roof is on Fire (première partie)

Auréolés du succès de leur mission, les Démons sont gratifiés de deux semaines de congés. Toutefois, pris de remords d'avoir menti à M. Fabien, Félix admet à ce dernier que c'est bien Iceberg le Crocell qui aurait donné le pouvoir à Raymond. Le chef papou du Centre prend ça avec philosophie, remercie l'Asmodée pour son honnêteté et lui recommande de passer à autre chose.

Au beau milieu de la semaine, en début de soirée, Gilbert appelle Luc, l'air anxieux. Il lui demande de prévenir les autres et de le retrouver Chez Régis, baragouinant une vague explication comme quoi M. Fabien est bizarre, qu'il est sûr que quelque chose cloche et qu'il préfère ne pas en parler en téléphone. Les trois larrons se rendent donc au bar. L'ambiance est morose (un Morax organise un concours de slam) et ils s'installent à une table en attendant Gilbert.

Pour ceux qui l'ignorent, Chez Régis est un bar magique qui apparaît à la demande, tenu par Jésus et qui sert de point de rencontre neutre où Anges et Démons peuvent boire un canon sans se risquer de se faire griller par des humains.

Spoiler:

Bien sûr, c'est lié à la double identité M. Fabien/Beleth. Gilbert connaît M. Fabien depuis 40 ans et a bien vu que celui-ci avait changé de comportement. Malheureusement pour lui, Beleth l'a grillé et va l'endormir puis triturer sa mémoire pour conserver sa couverture. Il ne viendra pas au rendez-vous…


Manque de pot, Gilbert a l'air en retard. À côté d'eux, les Démons entendent trois Belial, tous droits sortis d'un film de mafieux, chahuter un pauvre Démon chétif de chez Crocell. Les insultes fusent et Luc s'interpose, suivi par Tristan et Félix. Ne pouvant pas se montrer agressifs Chez Régis, les Belial mettent les bouts. Le petit Démon remercie ses sauveurs et se présente comme étant Frozzen, de chez Crocell bien sûr. La discussion démarre et assez vite Frozzen se montre assez curieux. Il est visiblement au courant de la fameuse histoire « Raymond gèle les camions » et très vite relativise la gravité du problème, expliquant que tout ça c'est de la faute de Belial qui fait rien que vouloir déclencher une guerre et c'est bien normal que le patron se prépare. Les PJ confirment à demi-mot que Raymond est bien un humain et Frozzen prétexte un RDV urgent pour s'éclipser, non sans avoir échangé son numéro avec Luc. Félix trouve le gaillard tout de même un peu louche, soupçonnant qu'il a été envoyé pour tester ce qu'ils savaient sur cette fameuse affaire.

Spoiler:

Comme souvent, la réalité est bien pire que ça. L'altercation a été mise en scène par Frozzen qui est lui-même au service de Belial. Le prince du feu cherche à vérifier ce que les PJ savent exactement. Belial a lu le rapport de M. Fabien sur l'incident (que Beleth a incidemment laissé traîner pour déclencher la fameuse crise supposée ramener Satan).

Ayant maintenant une confirmation, Belial a prévu toute une manigance pour faire accuser Crocell de violationss du Grand Jeu et bien plus encore. Et dans cet assassinat en bonne et due forme, les PJ vont jouer le rôle du couteau…


Frozzen parti, les Démons poireautent puis s'en vont en constatant que Gilbert ne viendra plus (et qu'il ne répond pas aux messages). Le lendemain matin, l'équipe d'intervention se pointe au CdT. Gilbert s'excuse platement et explique avoir eu une panne d'oreiller. Il en profite pour rassurer les PJ, racontant qu'il s'est fait un plan parano (après l'altercation entre l'équipe d'intervention et des ailés sur le terrain vague à côté du Centre, il a cru que ceux-ci avaient découvert son existence et allaient assassiner M. Fabien). L'équipe d'intervention est dubitative mais accepte les excuses de Gilbert.

Spoiler:

Luc fait tout de même le rapprochement avec Beleth, suite aux rêves bizarres ayant eu lieu au début du deuxième scénario. Sa réflexion en va pour l'instant pas plus loin.


Aurélie rejoint les PJ sur le perron et leur demande s'ils n'ont pas fait une grosse connerie. Répondant par la négative, les Démons découvrent qu'ils sont convoqués par les services d'Andromalius (avec Message Officiel). Ils se rendent tous les trois à une fonderie où ils sont rejoints par un Démon en costume et lunettes cerclées en fer. Après les avoir testé un peu en leur demandant s'ils n'avaient rien à lui dire, l'Andromalius annonce à l'équipe d'intervention qu'ils ont été sélectionnés pour une mission de la plus haute importance. Une grade 2 de Crocell du nom de Julie Delahaye est suspectée du meurtre de son supérieur (un grade 3) et de ses trois collègues pendant leurs vacances. Les PJ doivent se rendre à Avignon et dans un premier temps, enquêter sur Julie pour confirmer les infractions suspectées au Grand Jeu. Dans un deuxième temps, si les soupçons sont confirmés, ils devront s'approcher d'elle pour la faire avouer et obtenir un enregistrement de sa confession.

Spoiler:

Vous la voyez venir l'arnaque ? Julie fait partie de l'opération "Feu sous la glace". Elle travaille en sous-main pour Belial et va faire croire aux PJ qu'elle a tué ses collègues car ceux-ci étaient encore intègres et menaçaient de balancer Crocell et ses manigances à la Cour.

Même si Crocell a véritablement donné des pouvoirs à des humains, Belial et Julie ont préparé un coup monté pour faire éclater l'affaire au grand jour. Belial va d'ailleurs très largement enjoliver les choses pour les rendre encore plus dégueulasses.

Bien sûr, tout le monde est dans le coup : leur contact travaille aussi pour Belial. Il connaît bien Aurélie, qui lui a rendu un service en transformant la convocation en Message Officiel pour faire plus vrai (les deux travaillent pour le Daemonis Malificum, une cabale de Démons particulièrement intégristes prêts à tout pour foutre le bordel sur Terre, au Paradis et en Enfer).


Les PJ reçoivent des billets d'avion pour Avignon et la consigne de faire un rapport quotidien à leur contact à 19h. Les Démons se mettent en route et prennent possession de la villa préparée par leur contact, à quelques kilomètres du centre-ville. Celle-ci contient plusieurs milliers d'euros en cash pour leurs frais de mission ainsi qu'une pièce permettant de voir dans le salon au travers d'une vitre sans tain, parfaite pour recueillir la confession de Julie le moment venu. Quelques infos sur Julie leur ont été communiquées (adresse, lieu de travail, etc.) et le dossier comporte également les coordonnées de Jacob Stern, dit "Frimas", le grade 3 de Crocell (supposément) assassiné.

L'enquête commence donc le soir-même. Félix et Luc s'infiltrent dans la maison de Frimas mais n'y trouvent rien qui sort de l'ordinaire, à part que la demeure a l'air abandonnée depuis quelques temps.

Félix se renseigne un peu sur Julie via les réseaux sociaux et découvre parmi ses contacts un certain François-Xavier de Mollebranche, un prêtre issu de la noblesse local et proche des franges catho intégristes. Il me semble travailler avec la mairie (et Julie, qui est conseillère à l'adjoint à la culture) dans le cadre d'un festival « Culture romaine et identité traditionnelle d'Avignon » prévu pour l'automne.

Le lendemain (samedi), Félix et Tristan se relaient donc pour filer la Crocell depuis son domicile. Tristan parvient à la suivre jusqu'à un studio dans un quartier cossu. Le nom sur la boîte aux lettres indique Marcel Dumont, société A88. Une petite recherche indique qu'Associates 88 est une société de conseil en sécurité fondée il y a quelques années. Luc remarque que 88, ça fait HH, et que ça commence à faire pas mal de signaux faibles un peu fachos…

De leur côté, Luc et Félix continuent leur série de cambriolages en infiltrant le domicile de Julie. Ils soupçonnent d'abord son chat d'être un familier mais fouillent tout de même les lieux. Ils n'y trouvent pas grand chose à part un vieux message sur le répondeur d'un certain Helmut : « il paraît que FX a décalé notre réunion de mercredi à dimanche, tu confirmes? ». Les Démons suspectent FX d'être le curé François-Xavier de Mollebranche déjà identifié. Reste à savoir quel était l'objet de la réunion pouvant amener un Démon de Crocell et un curé facho à travailler ensemble. En sortant de l'immeuble et à l'aide d'une facture d'un mécanicien, Luc identifie la voiture de Julie et y pose un traqueur GPS acheté la veille.

En fin de journée, Julie prend sa voiture pour se rendre dans un petit village à 15 minutes d'Avignon. Tristan prend le volant de sa voiture de location pour aller y faire un tour également et constate que Julie s'est rendue au manoir familial des de Mollebranche.

Pendant ce temps, Félix et Luc cambriolent encore une fois, cette fois-ci les locaux d'A88. Non seulement les papiers de l'entreprise révèlent Marcel Dumont est un alias fictif pour Julie (qui gère la société), ceux-ci révèlent également que A88 est une société écran pour une holding du nom de Hyperborea Financing. Ils y trouvent des devis et des rapports d'audits divers et variés pour différents clients : la municipalité, des riches propriétaires de villa, une entreprise pétrochimique, etc. Fait étrange, la facture d'un audit pour la ville d'Avignon semble avoir été payée par de Mollebranche. En consultant le rapport, Félix réalise que l'audit recommande plus de vidéosurveillance, l'armement de la police municipale mais aussi… de repousser l'installation d'une mosquée pour ne pas « encourager l'installation de populations délinquantes ».

Spoiler:

Les vétérans d'INS/MV auront peut-être reconnu le nom d'Hyperborea : c'est le volet financier d'une organisation appelée la Terre Creuse.

La Terre Creuse est basiquement une organisation néo-nazie combinant des Anges et Démons (et quelques autres trucs) œuvrant pour l'avènement d'un 4e Reich. C'est bien sûr interdit par le Grand Jeu et tous les membres de la Terre Creuse sont des renégats en puissance qui vont se faire défoncer s'ils se font choper. Belial, qui est de toute façon pas mal faf dans sa tête, a depuis longtemps une main dans le pot de confiture. Il va néanmoins utiliser Julie comme fusible et faire porter le chapeau à Crocell histoire de faire d'une pierre deux coups.

L'antenne provençale de la Terre Creuse est actuellement gérée par, vous l'aurez deviné, Julie Delahaye et son pote François-Xavier de Mollebranche, Ange de Joseph de son état. D'autres copains font partie du lot, comme une poignée de Daniel locaux, des humains embrigadés et un sorcier nommé Helmut.


Mais ce n'est pas tout. Dans la poubelle du vieil iMac, Félix fait une découverte explosive. Il y déniche :

  • 4 dossiers administratifs de Démons de Crocell, dont celui de Frimas, complets avec pouvoirs et limitations.

  • une liste d'une douzaine de noms avec des adresses dans la région. À chaque nom est associé un pouvoir du froid.


Enfin, il trouve un email supprimé envoyé de Julie à un interlocuteur anonyme où celle-ci explique vouloir « se débarrasser des nuisibles qui sont plus fidèles à un combat stupide qu'à leur véritable bienfaiteur. Il faut les empêcher d'agir avant que nos forces “périssables” ne soient repérées, et que nous n'ayons le temps de lancer notre grande offensive contre B.»

Spoiler:

Bien sûr, tout cela est faux. Julie a bien tué les Démons mais comme nous le disions, elle agit sur ordre de Belial. Les humains ont reçu des pouvoirs mais c'est Belial qui leur a donné pour faire accuser Crocell.

Ironiquement, Crocell a lui-même donné des pouvoirs à des milliers d'humains et en grossissant le trait, Belial est même en-dessous de la réalité… Mais ce qui compte, c'est que si les PJ récupèrent les « aveux » de Julie, c'est Crocell qui va prendre pour tout : pouvoirs aux humains, liens avec la Terre Creuse, assassinat d'un de ses propres grade 3 à sa demande, j'en passe et des meilleures.


Bref, c'est la merde et les preuves s'entassent à l'encontre du supérieur de Luc. Celui-ci fait son rapport quotidien à leur contact. Il demande la permission de capturer un des humains pour l'interroger et confirmer que c'est bien Julie qui donne des pouvoirs. Il omet le reste pour l'instant, espérant réussir à son boss un peu plus longtemps.

Les Démons se regroupent à la villa pour discuter de la suite de la mission…
Répondre