[CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Banni
Messages : 1489
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

[CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Message par Antharius »

J'ai posté un sujet dans la partie "technique" pour voir sous le capot de cette V7 du Jour de la Bête. Ici je vais me permettre de reproduire mes CR ^^

ATTENTION: forcement ça spoile à mort la campagne ^^
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Banni
Messages : 1489
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Message par Antharius »

Dans le cadre de cette campagne, les joueurs sont invités à  imaginer trois investigateurs ou investigatrices différents.
 
Groupe 1 
un personnage qui a une curiosité pour l'occulte ou la chose paranormale MAIS sans lien avec sa profession.
  
Ex: un comptable qui a fui un fantôme ; un dilettante qui recherche des sensations fortes ; le professeur d'université ; ....
Liste de profession : aide-soignant, antiquaire, architecte, comédien, commerçant, comptable, dilettante, écrivain, homme politique, musicien, pharmacien, professeur, secrétaire.
 
Groupe 2une personne de terrain ayant une expérience des choses inhabituelles, une personne pouvant résoudre des situations inhabituelles par des moyens inhabituels.
 
Ex: archéologue de terrain, occultiste baroudeur, agent du BFI...
Liste des professions: agent fédéral, archéologue, baroudeur, bibliothécaire  (chasseur de livre ^^), infirmier, journaliste, médecin,  occultiste, parapsychologue, espion, officier
 
Groupe 3une personne sans lien avec l'occulte, une personne de confiance qui sait résoudre discrètement des situations compliquées. Doit parler l'hindi.
 
Ex: mercenaire amoral, baveux de la pègre...
Liste des professions : criminel, avocat, boxeur, chasseur de prime, détective privé, espion, médecin légiste, prostituée, psychiatre, soldat
 
NB : il est toujours bon de penser, juste en une phrase, à des proches de ces trois investigateurs, sans détailler… On ne sait jamais ^^
Ex: mon ami d'école aujourd'hui avocat, mon médecin de famille, mon majordome espion ^^
 
Voici les personnages créés par mes joueurs
 
Groupe 1 :
Simeon Klein
Un libraire de l'upper east side, spécialisé dans les livres anciens et les manuscrits. Un soir, peu avant la fermeture de sa boutique, un homme louche lui amena un livre à expertiser. Son dernier souvenir est sa main se posant sur le livre pour l'ouvrir, puis plus rien. Il se réveilla le lendemain matin, dans son lit, comme tous les autres matins. Depuis, il ne cesse de fouiller sa mémoire en quête de réponses, peut-être arrivera-t-il a reconstituer le fil de la soirée.
 
Image
Anton
Un américain, jeune requin de la politique opportuniste, qui a découvert le paranormal lorsqu'on lui a conseillé d'aller voir une voyante pour "l'aider" dans sa carrière. Il y est allé et en est ressortit tout au plus amusé, avant d'y retourner pour comprendre pourquoi tout ce qu'elle a dit à fonctionné. Depuis, il fréquente assidûment les tourneurs de tables.
 
Image
Helen Gwen Moran
Helen Gwen Moran est musicienne. Bien que de formation classique, elle s'intéresse à toutes formes d'expression musicale et aux procédés d'enregistrement. Un jour qu'elle a gravé un 78 tours d'une de ses propres prestations en solo, elle distingue sur l'enregistrement un curieux écho dissonant, à la fois fascinant et angoissant. Elle a cru le percevoir à nouveau de temps en temps...
 
Image
 
Groupe 2 :
Rex Fergusson
Convaincu depuis l'enfance que le monde n'est pas tel qu'on le pense, l'agent spécial Rex Fergusson du FBI s'est spécialisé dans les affaires mystérieuses, que d'autres enquêteurs se contenteraient de classer sans suite. Féru d'occultisme, il espère apercevoir grâce à ces affaires, un monde qui s'est toujours dérobé à son regard.
 
Image
Gabriella
Une jeune femme d'origine mexicaine. Elle a eu le "don" très jeune. Don qu'elle a hérité de sa grand-mère. Depuis son arrivé aux Etats-Unis, il y a deux ans, elle a ouvert une consultation à l'arrière d'une vieille boutique d'ésotérisme. Ses clients sont divers et variés, allant de la mère de famille issu de la même communauté qu'elle, jusqu'au politicien souhaitant de l'aide.
 
Image

Mieszko Pawelczyk
Un infirmier qui fut jeune brancardier en 1917-1918 en France au temps du corps expéditionnaire américain. 
Mieszko a traversé les horreurs de la Grande Guerre. Il en est revenu avec une certitude. La Mort qui rôdait par-delà les tranchées n'était pas que le fait des gaz, des obus et des flammes. Il a *vu* autre chose faucher les hommes, un jour, et il veut savoir ce que c'était...
 
Image
Groupe 3 :
Callum Taylor
Extorsions, trafics en tous genres, proxénétisme,etc. Callum n'est pas ce qu'on appellerait un bon gars. Si c'est illégal et profitable, il n'est sans doute pas loin. Enfin ça c'était avant qu'on ne l'arrête. Peu avant son procès, un homme vint le voir pour lui faire une offre. Passer sa vie derrière les barreaux, ou exercer ses talents ailleurs, loin, quelque part ou ses méfaits pourraient profiter à la couronne autant qu'a lui-même. Depuis, les entreprises de Callum sont délocalisées. Il est chargé par les barbouzes de sa Majesté, de s'assurer que l'Inde reste sous contrôle britannique. Déstabiliser les autorités locales en apportant un appui discret à la pègre sur le plan matériel et organisationnel avec le soutien des autorités britanniques lui semble étrangement plaisant. C'est un travail sale, il le fait salement, et serrer les mains des mondains dans les soirées officielles lui apporte une satisfaction inattendue.
 
Image
 
Jacob
Fils de diplomate, il a passé quelques années en Inde durant sa jeunesse, son père préférant l'avoir près de lui, connaissant son tempérament aventureux. Il a d'ailleurs plus de temps dans le Old Delhi que dans les soirées de la haute avec son père. Il a même plusieurs fois disparu durant des périodes plus ou moins longues. Il s'est évidement engagé pour la grande guerre dès qu'il a pu, a fait partie des pilotes américains et une fois la guerre fini, à travailler un temps à USPS en tant que pilote, avant de devenir "aventurier" (mercenaire) pour différentes expéditions.
 
Image
 
Vidhyadar Red
Vidhyadar Reed est né d'un père anglais et d'une mère indienne. Il n'a jamais été accepté dans aucun des deux mondes, alors il est parti s'en construire un lui-même au pays où on fait fortune. Tout à tour boxeur de foire, homme fort de cirque et casseur de pouce pour la pègre, il attend encore de faire fortune...
 
Image
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Banni
Messages : 1489
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Message par Antharius »

Eté 1927, le 15 juillet, devant l'hôtel Astor Terminal, New-York, 17h
Premier départ: 
Une annonce dans le journal rassemble un aréopage original pour un weekend tout aussi étrange: passer deux jours dans une maison hantée pour résoudre une affaire mystérieuse, contre la somme modique de 50$.
Nous trouvons donc, attendant le car qui va les emmener en villégiature mystique:
 
Simeon Klein, un libraire reconnu pour ses trouvailles et son carnet d'adresse

Anton, un jeune loup de la mairie, un de ces "visiteurs du soir" qui font ou non les carrières des hommes politiques
Helen Gwen Moran, une musicienne de formation classique mais qui n'a, elle, rien d'une de ces belles femmes figées de son époque: féministe, amoureuse de belle musique, voulant ouvrir la culture à tous.
S'ajoute à nos amis: Cécillia Peters, une très jeune femme dont l'ennui semble être sa croix (et celle des autres ^^); 
Robert Carrington, le propriétaire de la "fameuse" maison hantée; 
Martha Brown, une cuisinière embauchée pour le weekend par Herb Whitefield, organisateur du weekend et agent du médium Paul Lemond qui aura comme mission de contacter les esprits...
 

 Le car part à l'heure et tout ce petit monde commence à échanger sur le but de leur voyage.
Robert Carrington se confie à  nos amis. Il a vu le fantôme de sa grande sœur, disparue à l'âge de 6 ans alors que lui-même n'avait que 2-3ans. Il n'a aucun souvenir de cette maison.
L'objectif du weekend est donc bien de rentrer en contact avec la petite Jenny et comprendre pourquoi son âme est encore piégée sur terre!
 
La Demeure Tannerhill
Après avoir traversé le minuscule village de Corbis Wood, nos amis arrivent en vue de la maison hantée qui pour le moment semble dormir (30 ans d'inoccupation).
 
 

Tout le monde descend et le car repart (il reviendra dimanche soir).
La maison est propre, pas trop d'humidité et l'aération rends la salle à manger très agréable.

Martha décide de s'installer dans la "bibliothèque" (il ne reste qu'une pile de journaux jaunis et quelques romans de gare qui finissent de se gorger d'humidité) qui est situé à coté de la cuisine et lance les fourneaux.

Helen et Cécilia s'installe dans une chambre anonyme à l'étage.

Anton et Robert, sur une impulsion de ce dernier, s'installent dans une chambre d'enfant, peut-être l'ancienne chambre de notre propriétaire inquiet.

Herb et Paul, eux, "confisquent" la chambre de maître ^^
 
Reste une pièce glaciale que Simeon décline pour une petite chambre où il se repose après une petite crise à son arrivée: une sensation de haine, de mort venant de la maison qui lui a violemment enserré le cœur.
 
Une soirée riche en émotion fantomatique 

19h, repas gargantuesque! Martha est une excellente cuisinière et ne lésine pas sur le lard pour accommoder choux et salades de pommes de terre avec de très belles bouteilles d'un bordeaux qui semble avoir oublié la prohibition ^^

Puis, commence la première séance de spiritisme.

Robert donne à Paul, un diablotin dans sa boîte, un des jouets de Jenny. Chaque se place autour de la table et se tient les mains.
La séance commence et la température chute dans la pièce, le feu de la cheminée semble bleuir. 

Les yeux de Paul se révulsent et il commence à parler avec une voix chevrotante de vieille femme, rien à voir avec Jenny! Et cette voix est violente, elle déclame qu'elle est Katherine, la gardienne du rejeton de Satan, du diable, elle a donné son âme pour veiller que la chose ne menace pas le monde et que si ces intrus sont là pour ça, ils paieront de leurs vies!

Pendant cette possession, le ressort du diablotin fait rentrer ce dernier dans sa boite, comme si il avait peur...

Cécilia s'effondre et rompt le cercle et donc le contact. Simeon fonce vers la cuisine pour chercher un peu d'eau fraîche mais...

Les autres (Anton et Helen) ne le voyant pas revenir montent à l'étage et retrouve Simeon, à genoux, dans la pièce glaciale, couverte de givre... Il n'a aucun souvenir de pourquoi il est là. Peut-être une forme féminine l'a conduit ici?

Paul décide de conduire une autre séance au plus tôt pour savoir "où" est Jenny... mais les émotions de chacun repoussent cela au lendemain.
 
Une nuit tout aussi fantomatique

Helen est seule à mal dormir. Elle entends un rythme étrange, un plic plic ploc qui recommence. Elle le tapote sur son lit de camp mais s'aperçoit vite qu'il vient de la maison elle-même.

Elle décide donc d'aller voir de plus près, à la cave. Elle commence à descendre les marches dans une obscurité que sa bougie peine à éclairer. Elle est persuadée d'entendre des rires, oui des rires d'enfants et de jeux. Tout s'arrête quand elle foule le sol en terre battue.
Le plic plic ploc vient d'un clou planté dans un poteau en bois ou plutôt des gouttes de sang qui tombent en continue...
 
Helen remonte quatre à quatre les marches et réveillent Anton et Simeon (Herb les empêchent de réveiller Paul et Robert claque la porte en attendant cette histoire, vexé).

Nos trois amis descendent dans la cave et sont alors "accueillis" par une petite forme fantomatique qui semble caché quelqu'un derrière elle. Simeon et Helen s'approchent et découvrent Jenny et son "camarade" Luther qui disparaît rapidement dans l'éther.

Image Image 

Ils comprennent que Jenny "reste" car elle veut protéger son ami imaginaire qui l'a aidée quand "maman a pas fait exprès, à cause de ELLE".

Simeon, au niveau des apparitions, cherche des "preuves" et, dans son enthousiasme, se plante un os humain dans le gras du pouce. La découverte est macabre: le squelette d'un enfant malingre.
 
Enquête diurne!

Martha sert un repas des plus frugales pour le petit déjeuner: eau et pain. elle explique qu'elle a vidé les bouteilles dans le jardin car ces boissons du diable ne sont pas bonne pour l'âme...

Nos amis discutent avec Paul et partent en ville pour prévenir la police ou au moins envoyé un télégramme d'urgence. Ils emmènent tout le monde pour éviter que l'étrange Martha se retrouve seule avec l'un d'entre eux.
Il y a une odeur empoissonnée de possession.
 
Robert écoute les "aventures" de nos amis et ne comprends qui est ce Luther et cette Katherine. pourquoi Jenny a parlé de maman et de "ELLE"?

Rendu à Corbis wood, Cécillia accompagne Paul pour les "courses" et nos amis envoient un télégramme avant de se diriger vers l'église congrégationaliste pour y trouver quelques informations...
 
Le révérend Lewis les accueille de façon presque grossière: c'est inadmissible de transformer un lieu de souffrance en "attraction pour gogo". C'est très mauvais pour les âmes de sa congrégation.
 

Mais il les laissent lire les archives de l'église.
La demeure Tannerhill a été construite par un riche marchand du XVIIIème pour lui et sa femme Katherine.
 
Il y a la trace d'un scandale: Tannerhill a adopté un jeune enfant, Luther, fils d'une "sorcière" locale qui a périt sur le bûcher...
Puis ce Luther disparaît des archives, aucune trace de son décès...

Et Tannerhill quitte le village, seul, suite à la mort de sa femme, morte de froid dans sa salle de prière personnelle...
Nos amis additionnent les lignes pour trouver les origines des fantômes de la demeure Tannerhill.
 
Exorcisme!

Paul explique à nos amis que le principe de contact pourrait être inversé pour "chasser" Katherine et projeter son âme hors de cette sphère (!?).
 
Les préparatifs se font à l'insu du vaisseau "actuel" de Katherine, la pauvre Martha: cercle de sel, runes inscrites au sol, une chaise...
Paul préviens que cela sera violent et que les blessures sont à craindre...
 
Martha, au repas de midi, est poussée par Anton et Simeon dans le cercle de sel. 
 
Là, l'affrontement commence: 
- les murs se couvrent de givre, 
- la porte de la salle à manger claque violemment contre la porte et semble s'enfoncer dans le mur,
- le manteau de la cheminée se lézarde et toute la maison tremble sur ces fondations...
 
Avant que la forme monstrueuse de Katherine ne s'élève au dessus du corps inerte de Martha.
 

Paul lui hurle un unique mot, incompréhensible et le fantôme semble se faire happer par l'éther et disparaît dans un hurlement glaçant!
 
Dans le jardin, deux silhouettes d'enfant partent en riant de la maison et disparaissent dans une aura dorée.
Conclusion
Martha a survécut à cette expérience et n'en garde aucune séquelle psychique, enfin pas à la connaissance de nos amis.
En parlant d'eux, Helen, Simeon et Anton ont traversé l'enfer ensemble et une amitié discrète mais véritable commencent à s'installer entre eux.
Bien entendu Robert, patriarche de la famille Carrington, décide de garder un oeil sur nos amis et de les aider si ils ont besoin, sans limite au regard du service rendu: le repos de l'âme de sa soeur.
 
L'amitié avec Paul est un peu plus distante mais le jeune médium commence à devenir une personne reconnue dans le gotha new-yorkais.
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Banni
Messages : 1489
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Message par Antharius »

Campagne de l'Appel de Cthulhu: Le Jour de la Bête: Chapitre 2: "Black hill et autres secrets"

Le 14 octobre 1927, un étrange télégramme va embarquer nos amis dans les tréfonds de l’Amérique profonde, dans un lieu perdu: Les Blacks Hills.

Image
C'est Gabriella, une jeune médium reconnue des cercles occultes de New-York, qui reçoit ce télégramme d'un certain Kevin Norbridge, directeur d'un camp minier à Windy point.

Image
Le télégramme indique un rendez-vous téléphonique le 17 et Gabriella décide de rejoindre Rex Fergusson à son bureau à l'agence.

Image
Elle y retrouve également Mieszko, un ami de Rex, un infirmier de la Grande Guerre qui a aidé Rex sur une affaire étrange.

Image

Le téléphone sonne et Rex prends la communication: la liaison est très mauvaise et il comprends juste que M. Norbridge  a besoin de leurs aides car depuis l'ouverture de la mine, il y a 8 mois, il  a eut autant de morts et, maintenant, des mineurs tombent malade...
Les mineurs de la réserve indienne proche parlent de démons et de malédiction.

Nos amis acceptent de se rendre sur place. Après tout ils ont déjà une certaine expérience des "choses" qui sortent de l'ordinaire.

Le camp de Windy point
Pendant le trajet interminable (2j de train jusqu'à Chicago puis une correspondance vers Rapid city), nos amis apprennent que la mine est une des dernières exploitations de la toute récente New World Industrie, une entreprise menée de main de maître par son prédisent le jeune Edward Chandler, un potentiel lauréat du prix nobel de la paix!

Arrivé à la gare de Rapid City, nos amis sont accueillit par Scott Wallace, l'adjoint du directeur de la mine qui les embarque pour 2h de camion sur des pistes défoncées.

Image


Scott leur parle de l'histoire de la région : les cheyennes surnomment la région "le coeur de tout". Ils n'ont aucun problème avec les indiens de la réserve proche (Pine Ridge) et sur les 80 mineurs, la moitié vient de cette réserve justement.

Concernant les accidents?
8 morts, des suicides
6 mineurs sont tombés malade avec une fièvre que le docteur n'arrive pas à faire baisser
Les indiens ont commencé à parler d'esprits et de démons des collines.
Pour le directeur, il n'y a pas que de la malchance, raison de leur présence!Mauvaise surpriseEn arrivant au camp, un chef d'équipe interpelle Scott, un malheur a eut lieu: le directeur est mort!

Scott et nos investigateurs se précipitent au bureau de Norbridge: ils sont accueillit froidement par le shérif Dan Updike qui demande qui sont nos amis? Scott passe outre pour découvrir le doc au "chevet" du directeur, il a un trou au milieu du front, son bureau est maculé de sang, un marteau de géologue porte des traces évidentes... Et les murs sont couverts de dessins faits à la craie: des spirales, des cercles, des angles, qui semblent presque bouger...

ImageShérif Dan Updike                     ImageLe Doc

Gabriella étudie les schémas pendant que Mieszko, lui, s'occupe de la dépouille mortelle du directeur.

Pour Gabriella, ces schémas sont des "équations" mathématiques issues d'un autre monde, de l'hyper-géométrie. Hélas ce domaine dépasse ses connaissances occultes.

Pour Mieszko, le directeur a disposé le marteau sur le bureau pour se le planter au milieu du front: c'est un suicide contrairement aux allégations du shérif.

Rex découvre des traces de falsifications dans les rapports d'extraction de la compagnie: une quantité de penchblende quitte le camp. L'aspect étrange c'est que les modifications des rapports et les points d'interrogations dans la marge sont de la même main, celle du directeur...

Ce dernier quitte le camp en saluant Scott, le nouveau responsable de la mine et expliquant que les fédéraux seront là dans 3-4j...

Par la suite, nos amis font un passage à l'infirmerie. Mieszko est particulièrement impressionné par l'état des 6 mineurs: en une semaine, ils n'ont plus que la peau sur les os, ils perdent leurs cheveux et leurs dents et ont des traces de brûlures aux doigts...

Ils s'agient d'une sorte d'empoissonnement ou d'une maladie issue du puits A-28, lieu abandonné maintenant.


Première nuit et une matinée dans un puits de mine
Le lendemain matin, ces messieurs se réveillent après une très bonne nuit. Hélas, Gabriella a disparu. Pas pour longtemps: elle arrive en courant de dehors, elle a passé la nuit dehors mais surtout n'en a aucun souvenir...

Scott, après un petit déjeuner simple à la cantine du camp, les emmène pour une visite du puits A-28, abandonné depuis un effondrement.

Scott semble particulièrement désagréable tout le long de la descente, voire même carrément insultant.

Nos amis inspectent le lieu de l'effondrement et découvrent un autre tracé étrange, mais fait avec du sang. 

C'est en retournant vers Scott que les choses s'aggravent. Ce dernier est en larme mais sa main glisse vers son revolver avec un sourire diabolique. Il essaye de parler mais ses mâchoires semblent refuser de lui obéir.

Rex ne prends aucun risque et le plaque au sol. Les choses deviennent alors encore plus étrange quand Scott se disloque l'épaule en cherchant à échapper au plaquage de Rex: c'est anatomiquement impossible de se broyer ainsi l'épaule jusqu'à voir ses muscles pectoraux déchirés.

Nos amis l'évacuent à l'infirmerie où ils découvrent que a situation empirent: 6 mineurs de plus sont tombés malades et les mineurs indiens ont décidé de quitter le camp. Ils restent à peine une vingtaine de mineurs... qui ne vont plus tarder à partir.

Gabriella arrive à échanger avec un des mineurs indiens et obtient comme information que leur shaman leur a demandé de quitter le camp. Elle obtient qu'un agent du BIA, William Jackrabbit, viendra les chercher demain pour les escorter jusqu'à Tommy Morningstar, l'ancien.Une nuit de folieC'est dans la soirée, à la tombée de la nuit, que la folie se déclenche.

Nos amis veillent Scott, shooté par une dose massive de morphine pour supporter la douleur de son épaule.
Notre ami infirmier l'a également entravé.

Et pourtant Scott ouvre grand les yeux et commencent à insulter nos amis mais surtout de faire preuve d'une force délirante en essayant d'arracher ses liens. Rex l'immobilise avec de grandes difficultés.

Hélas, c'est maintenant Gabriella qui parle avec une voix dérangeante et quitte l'infirmerie. Elle a alors une hallucination: elle se noie dans une mare noire faite de cafards et autres insectes répugnants qui l'avalent complètement.

Nos autres compères, eux, l'a voient danser sous la lune... les pieds en sang...

Le chant du Loup
William Jackrabbit vient les chercher après cette nuit épuisante.
 ImageWilliam Jackrabbit


Nos amis se retrouvent dans un camp indien, près de la tente de sudation du shaman.

Image

Gabriella semble malade sous la tente pendant que Morningstar raconte l'histoire des esprits maléfiques tombés des étoiles, d'une tribu indienne dépravée sous leur emprise, de sang et de colère avant que le grand-père de son grand-père n'appelle Loup pour apprendre son chant.
 Imagele Shaman Morningstar

En sortant de la tente, Gabriella est à genoux, fiévreuse et très faible. C'est alors que le shaman entonne le chant du Loup: une sorte d'insecte répugnant semble s'extraire de la tête de Gabriella comme si il s'agissait de beurre fondue...

Image

Morningstar l'écrase sous son pied. la chose pousse un cri presque humain en mourant.La chambre mortelleNos amis, après un passage au camp pour prendre quelques caisses de dynamite, se retrouvent devant la caverne des "esprits".

Rex rentre dans la mine pendant que nos amis chantent le chant du Loup. il dépose les caisses et fuit en voyant une masse de ces insectes surgir des abîmes...

Une explosion violent semble clore cette étrange affaire...
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Banni
Messages : 1489
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Message par Antharius »

j'ai encore un peu d'avance sur mes CR. Vendredi on attaque le chapitre 5 de la campagne avant la pause estivale ^^

Pour le moment tout se déroule bien ^^
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Banni
Messages : 1489
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Message par Antharius »

Campagne de l'Appel de Cthulhu: Le Jour de la Bête: Chapitre 3: "Le sanctuaire"
 Le 14 février 1928, au Royal Bombay Yacht Club, nous retrouvons une drôle d'équipe pour une proposition malhonnête.
  
 Image
  
 Callum Taylor, extorsions, trafics en tous genres,... Callum est de tous les bons coups. Ah et il n'est pas maladroit avec sa fidèle Thompson.
  
 Image
  
 Jacob, fils d'un diplomate américain qui préfère ne pas tout savoir des derniers exploits de son fils: un aventurier, baroudeur, qui sert ceux qui savent lui promettre l'aventure ou/et une belle somme d'argent.
  
 Image
  
  
 Et Vidh, le sourire indien aux poings d'acier. Il n'aime pas blesser les autres mais hélas les autres n'ont que rarement l'intelligence de l'écouter avant que le champion de boxe ne les balance dans les cordes...
  
 Image
  
 Qui écoutent un homme qui se présente comme un notaire associé à des "entrepreneurs" souhaitant le développement de l'Inde: Giles Wexby.
  
 Image
  
La proposition

Wexby a besoin que nos amis obtiennent d'un gourou, Rhon Paku, un terrain qu'il obtenu d'un héritage d'un de ses adeptes: le terrain ne vaut rien mais bloque le projets de ses "amis-entrepreneurs"... Le terrain se trouve dans la belle région de Râjputâna , dans la vielle rose de Jaipur.
 
Ils ont un budget de 1500 roupies et les documents officiels. bien entendu un "non" n'est pas une réponse acceptable et il faudra peut-être aidé le gourou à tenir le crayon.
 
Nos amis acceptent et partent sans tarder...
 
Jaipur et une secte tranquille

Après 17h de train, nos investigateurs arrivent à Jaipur vers 23h...
 
Image
  
 C'est donc le matin du 16 que nos amis vont rencontrer un des contacts de Wexby: Hemchandra Omprakash Savarkar.
  
 Image
  
 Hemchandra connait bien la secte du gourou Rhan Paku qui se situe dans la vallée des temples de Galtar. Il peut les emmener mais il y a un problème de taille avec cette secte: une lady, fille d'officier britannique semble "gérer" les relations extérieurs du gourou... Étrange.
  
 Et donc, après 30min de trajet en "camion" (un vieux plateau de charrue accolé à une vieille caisse Ford ne font jamais une camion ^^), ils découvrent une magnifique vallée perdue dans la jungle.
  
 Image
  
 Ils arrivent donc au temple où deux acolytes en robe safran, des européens, leur bloquent le passage en attendant qu'Augusta, la responsable du centre qui arrive rapidement.
  
 Image
  
 Elle prend note de la demande de nos investigateurs mais leur indique qu'il est délicat de vendre un don fait par un des adeptes du temple. Elle préfère leur faire visiter le centre: deux dortoirs, un réfectoire, un ancien temple (où les visages sont poncés et une lourde double porte en acier en ferme l'accès) et les fait entrer dans la cabane "administrative".
  
 Pendant la visite, Callum perçoit un mouvement du coin de l’œil: il y a une personne en charge de la sécurité, très discrète...
  
 Là, elle leur confie un prospectus du culte, leur indique que des temples s'ouvrent partout dans le monde mais surtout que le gourou ne sera pas de "retour" de ses méditations avant plusieurs mois.
  
 Nos amis quittent le temple avec ce fichu prospectus. Prospectus qui n'est q'une bouillie de mysticisme incompréhensible sauf un terme qui semble "presque" les blesser: dhole!
  
Expédition sanglante

Nos investigateurs ne peuvent se permettre le "bon vouloir" d'un gourou ou plutôt de son cerbère blond...
 
Ils décident donc de faire disparaître les preuves de propriété de la secte... Un camion discret, un bidon d'essence, des briquets, rien qu'une expédition simple...
 
Nos trois amis se retrouvent donc dans la jungle, des idées noires plein la tête.
 
Callum force la porte de la cabane "administrative" et Vidh et Jcob s'occupent de la fouille.
 
Callum entends de sa position les adeptes qui chantent dans le temple. Drôle de chants quand même.
 
Par contre il n'entends pas arrivé Gao Li, une jeune chinoise qui lui assène un violent coup de coude derrière la nuque. Tombant en arrière, Callum aperçoit qu'un autre assassin des triades qui s'approche de lui avec une dague.

Image
Image
 
 Callum fait chanter sa thompson contre l'assassin à la dague qui s'effondre. Efficace mais pas discret. Des cris sortent du temple...
  
 Vidh et Jacob eux ne trouvent rien dans la cabane et décident de tout passer à la flamme mais quand la rafale d'arme automatique se fait entendre, Vidh fonce à l'extérieur au secours de son "ami".
  
 Et reçoit un vicieux coup de ping en plein plexus par la jeune Gao Li qui en un coup tournoyant frappe Callum derrière la nuque et l’assomme pour le compte.
  
 Le combat s'éternise jusqu'à ce que Jacob sort de la cabane en flamme et abat Gao Li d'un tir de son fidèle pistolet lourd.
  
 Mais dehors tout est devenue très calme: ils ne restent que le bruit des chants des adeptes qui ont repris et se terminent sur la 5ème sapience: Dhole!
  
 Et nous dérapons dans la folie: le sol craque et s'ouvre sur un gigantesque ver terrifiant.
  
 Image
  
 Augusta est perché sur cette chose et semble la guider par ses chants.
  
 Vidh perds pied devant cette chose souterraine visqueuse et démentielle. Son esprit se brise et il s'enfuit dans la jungle.
  
 Callum, lui, ne tient que grâce à l'adrénaline. Il se concentre sur ce chant blasphématoire qui doit disparaître de la surface de la terre. Il aligne sa cible et l'abat d'une balle. De suite la chose semble être absorbé par le sol et disparaître complètement.
  
 Hélas le bilan est lourd:
 - deux corps d'assassins chinois
 - une dizaine d'adeptes broyés sous les gravats d'un temple millénaire rayé de la carte...
  
 Bref il est grand temps de s'enfuir et de quitter la région rapidement...
  
 FIN
 
PS:
Vidh développera une peur panique des souterrains et Callum a maintenant une sainte horreur du mysticisme.
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Banni
Messages : 1489
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Message par Antharius »

Ce scénario est le dernier scénario d'intro qui permet de justifier la présence d'investigateurs disons "méchamment burnés" pour faire simple.

Le problème c'est que le scénario peut finir en TPK vitesse grand V: dès que le dhole sort de terre... Mes PJ avaient le "matos" pour descendre facilement la "guide" de la bête et j'ai imaginé qu'en son absence la bête retourne d'où elle vient en attendant le jour fatidique.

Pas très content de cette pirouette...

Par contre même si physiquement ça passe, la perte de SAN peut être compliquée et handicaper un personnage d'entrée de jeu (1D20 en cas d'échec à son jet de SAN laisse une forte probabilité de folie à durée indéterminée perdue au milieu de la jungle...).

 
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Banni
Messages : 1489
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Message par Antharius »

Campagne de l'Appel de Cthulhu: Le Jour de la Bête: Chapitre 4: "Le rêveur"


Simeon et Helen discutent après une longue journée de travail. Simeon propose à Helen de rester manger, "ma femme sera ravie de te rencontrer!"

Mais, quand ils commencent à monter les escaliers, nos deux investigateurs titubent sous l'effet de la chaleur moite et humide. Le couloir semble suinter et prendre des proportions aberrantes. L'escalier lui-même n'est plus, remplacer par une sorte de rampe en pierre.

Nos amis ont la tête lourde, tellement lourde qu'ils ont l'impression qu'elle "tombe" de leur corps. ce corps qui semble maladroit mais tellement grand, plus de 3m. Ils entendent une voix et se dirigent vers une pièce immense, une "bibliothèque" avec des rayonnages dans une pierre bleutée. Par les fenêtres de cette salle, ils découvrent un paysage de jungle luxuriante et des bruits d'animaux aujourd'hui disparus depuis des millions d'années.

Au fond de la bibliothèque, une silhouette monstrueuse semble écrire, écrire, écrire... Puis cette silhouette prend la voix de leur ami, Paul Lemond (le médium de la première aventure): "je ne dois pas oublier, je ne dois pas oublier, je ne dois pas oublier, la bête, je dois me souvenir, la BÊTE!"


Nos amis entendent une douce voix prononcer: "1, 2, 3, réveillez-vous!"

 La disparition d'un ami
C'est Gabriella qui les sort de leur transe. Helen et Simeon sont un peu secoués par l'expérience mais hélas ces cauchemars sont réguliers et fatiguent nos amis.

Pour Gabriella, ces cauchemars ne sont pas de simples "fatigues mentales" de ses amis qui ont été confronté à l'occulte. Il s'agit davantage d'une sorte de "contamination"car ils ont approché un puissant médium et maintenant ils sont "parasités" par les visions de Paul.

Paul justement, un article de presse signale sa disparition et sa mère, Irène demande de l'aide. Il n'y a pas de temps à perdre. Nous sommes le 2 juillet 1928 et nos investigateurs prennent le train pour Buffalo.

 Visite chez un inconnu

Nos amis arrivent en milieu de matinée chez Madame Lemond qui les attends sur le perron de sa modeste maison.
Image

Irène leur explique que Paul était un garçon très effacé, pas très doué à l'école. La disparition brutale de son père l'a également beaucoup marqué.

Puis, vers l'âge de 17 ans, il a commencé à avoir des rêves particulièrement éprouvant. Paul était persuadé que quelque chose cherchait à lui "voler" sa vie ou à prendre le contrôle de ses actions. La crise se conclu par un malaise et une hospitalisation: il resta dans un coma profond plusieurs jours avant de se réveiller. Enfin de se "réveiller", il n'avait aucun souvenir de sa mère et peu de temps après il partait avec un certain Rodgers pour parcourir le monde.

Cette "folie" dura 8 ans, 8 longues années où Irène ne reconnaissait plus son fils. Paul passait à la maison avec son étrange ami mais ce n'était pas vraiment lui: il parlait des langues oubliées, partait pour des lieux de fouilles inconnus aux quatre coins du globe et discutait de sujets incompréhensibles comme la "courbure de l'espace", les "clefs de chiffrages"...
"Enfin", Irène retrouva Paul contre sa porte un beau matin. Inconscient. A son réveil, il était à nouveau ce fils perdu et il n'avait aucun souvenir des 8 dernières années.
C'est également à cette époque qu'il commença à développer son don de médium.

Gabriella souhaite voir la chambre de Paul pour "sonder" les ondes de la pièce. Hélas elle ne trouve seulement trace de ce "blanc" de 8 ans comme si on avait "effacé" Paul pendant cette période?


ImageImage
Nos amis promettent à Irène de faire le maximum pour retrouver Paul et repartent pour New-York avec la clef de l'appartement de Paul, l'adresse de ce "salopard" d'agent selon les termes d'Irène et de se méfier de cette petite "peste" de Cécillia, toujours selon les termes d'Irène.

 Enquête New-Yorkaise

Alors effectivement les affaires semblent bien tourner pour ce "bon vieux" Herb. Il a maintenant un bureau au Baxter building, dans un quartier huppé de New-York.

Image

Sur place nos amis sont "arrêtés" par la douce assistante de Herb, Betty, qui est ravie d'accueillir des amis de Paul, elle a tellement entendu parlé d'eux. C'est donc particulièrement joyeuse qu'elle file au bout du couloir pour demander à M. Whitefield de les recevoir.

Image

Hélas l'accueil de Herb est bien plus froid: je n'ai rien à dire de la disparition de Paul, la police a vérifié mon alibi, rien à dire, circulez, merci...

Betty les attends dans le couloir et leur glisse à l'oreille que deux molosses sont venus malmenés M. Whitefield suite à la disparition de Paul et un homme a également demandé à entrer en contact avec Paul et à laisser sa carte de visite: Clarence RODGERS et une adresse dans Greenwich village, un quartier malfamé de N-Y.

Il n'est que 16 h quand nos amis sortent du Baxter Building et décide donc de faire un saut à l’appartement  de Paul qui est, lui aussi, situé dans un quartier riche de la ville: Hamilton Heighs.

Image


La Police est déjà passé par là et les meubles ont été un peu "violenté". Sur le secrétaire, Gabriella découvre un brouillon de lettre de Paul à sa mère. Il indique que Cécillia est une femme bien et qu'il est amoureux. Il espère qu'elle comprendra et acceptera Cécillia. Hélas il pense l'avoir perdu après une énième dispute. Surtout il a peur: il entends le bruit des fougères géantes dans le vent et la chaleur étouffante de la jungle...

Nos investigateurs décident ensuite de partir chez Cécillia. Il est 18h et elle habite dans le même quartier, à environ 15 minutes à pied.

Chez Cécillia, l'ambiance change radicalement: nos amis sont accueillis par une Cécillia, future star du cinéma, de Broadway, du monde pour ainsi dire. Elle porte robe de soirée (en journée), boa en plumes et porte cigarette étincelant.

Elle est "absolument ravie" de revoir Simeon, Helen et cette "petite mignonne" de Gabriella. Elle leur indique qu'avec Paul c'est de l'histoire ancienne: elle est dans la Lumière, là où Paul, lui, végète dans ses histoires ridicules de tables qui tournent et  de fantômes de grands-mères. Elle a complètement gommé son attrait pour l'occultisme qui l'avait rapproché de Paul lors de ce fameux weekend pour devenir une "actrice"...

Gabriella demande à Cécillia de "sonder" l’anneau offert par Paul, sans grand résultat. Enfin si, il y a un résultat mais par forcément celui voulu: Cécillia semble reprendre goût pour le surnaturel... et commence à parler d'un lien fort avec Paul, par delà les sphères... Bref il est temps de partir...

La journée a été longue, nos amis décident donc de rentrer...

Simeon, avant d'attraper un taxi, est interpellé par un jeune homme blond portant une barbe fournie. Il se présente, John Dewin, détective pour une compagnie d'assurance qui cherche à trouver M. Lemond. Simeon ignore l'opportun et part en taxi. C'est à ce moment qui lui semble que la barbe de cet étrange personnage avait l'air de se décoller...


 Enquête mystique

Le matin du 3 juillet, Gabriella cherche à sonder le brouillon de lettre de Paul à sa mère et la carte de visite de ce fameux Rodgers.

La lettre lui montre un aperçu d'une cité antique, perdue au milieu de la jungle, la cité des cauchemars de Simeon et Helen.

Image

Puis, sur la carte de visite de M. Rodgers, Gabirella devine une silhouette mais derrière lui défile des époques différentes à toute vitesse...

Il est donc grand temps d'aller faire une "visite" chez ce monsieur Rodgers situé dans ce "si vivant" quartier de Greenwich village.

Image

Nos amis frappent directement à la porte de l'appartement de Rodgers, situé dans un immeuble vétuste. Personne.

Simeon demande à la voisine si monsieur Rodgers habite bien ici et se fait claquer la porte au nez sans davantage de réponse...

C'est Gabriella qui trouve une "alternative": elle attrape facilement l'échelle de l'escalier de secours et monte rapidement à la fenêtre du dit appartement. Simeon et Helen la suivent et, à trois arrivent sans mal à forcer la fenêtre (le bois est pourri).

Ils explorent l'appartement:
- une salle de bain avec un nécessaire de déguisement et une bouteille d'agent blanchissant,
- une "chambre" avec deux lits de camp, le strict minimum en affaire. Il semble qu'une femme habite avec Rodgers mais sa "garde robe" n'est qu'un empilement de vêtements sans aucune cohérence...
- le salon: une table couverte de note et de livres, une autre avec un volumineux ouvrages et un carnet de dessin.

Helen lit le cahier de note et sa lecture confirme leur hypothèse: Rodgers a embarqué Paul, a fait le tour du monde pour trouver les clefs de lecture d'un ouvrage et il l'a re déposé, 8 ans plus tard, sur le seuil de la maison de sa mère. Il note également que E doit être récupérer à la Nouvelle-Orléans et qu'elle doit gérer les souvenirs non effacés de Paul. Ces souvenirs ne semblent pas être "grave" mais cela est "gênant" selon les termes de Rodgers.

Gabriella, elle, se plonge, dans la lecture d'un étrange manuscrit: une lourde couverture en métal encadre une série de disques en "cellulose" couvert d'une écriture incompréhensible. Heureusement, le carnet de dessin est une traduction de ce texte et donne les clefs de lecture.

Simeon étudie les ouvrages et note de drôles de commentaires sur certaines pages: "à détruire", "lieu à fermer", "les idiots..."...

Nos investigateurs hésitent à se confronter aux occupants de l'appartement mais décident de partir.

Midi, nos amis se posent à l'appartement de Paul pour faire un point. Gabriella se plonge dans la lecture du texte maudit.

Elle ne verra pas la journée passée. Par contre, le livre semble influer sur l'espace autour de lui car nos investigateurs recommencent à souffrir de la chaleur, de la moiteur de la jungle. Devant les fenêtres, ils peuvent apercevoir des ombres de dinosaures à travers une jungle luxuriante. Plus traumatisant encore, Simeon et Helen ressentent à nouveau cette impression d'être dans un corps différents du leur, celui d'un des habitants de la mythique cité vu en rêve.

Image

La nuit suivante n'est pas plus reposante...

 Confrontation

Ce matin du 4 juillet, nos amis décident de faire une visite chez Herb pour le "secouer" un peu. "Hélas", en arrivant sur place, ils découvrent qu'on a déjà bien "secoué" le pauvre Herb: bouche en sang, le visage couvert d'hématomes et une impressionnante coupure sur le haut du crâne...

Il avoue qu'il a envoyé Paul, "au vert", car il semblait craqué avec cette histoire avec Cécillia... Rien de dangereux, de menaçant, juste un séjour dans un sanatorium pour VIP. mais deux personnes sont venus ce matin et l'ont forcé à parler... Un homme et une femme qui se dirigent maintenant vers le sanatorium...

Nos amis appellent de suite le sanatorium pour bloquer ces personnes à l'accueil... Puis foncent au sanatorium.

Image


Les deux "individus" sont encore à l'accueil quand Simeon, Helen et Gabriella débarquent. La dame semble vite comprendre qu'ils sont découvert sous le regard de plus en plus paniqué de Rodgers...
Image

Image
La fameuse "E" semble perdre le contrôle de ses mouvements et s'effondre comme un poids mort. Au même moment, Rodgers s'effondre au sol, son cœur semblant vouloir perforer sa poitrine tellement il bat violemment. Puis tout s'arrête: du sang coule de sa bouche, en abondance, un infirmier appelé confirme sa mort...

Nos investigateurs quittent l'accueil pour enfin retrouver leur ami, Paul, alité dans une belle chambre, ignorant tout du drame s'est déroulé à une dizaine de mètres...

Image


Paul est heureux de les retrouver et leur annonce que suite aux "magouilles" de Herb il va rentrer chez lui, à Buffalo et se concentrer sur ces visions: il est sûr qu'il a un souvenir oublié, celui d'un événement qui va se produire et plonger le monde dans la dévastation...

Gabriella se présente et touche la main du médium, le choc est violent: elle aperçoit une Bête immense dont le visage semble être un ciel étoilé qui reflète un monde en flamme...

Image

FIN

PS: 
Irène Lemond va acheter un enregistreur pour garder trace des rêves de son fils.
Gabriella, elle, entame une correspondance assidue avec Paul. Mais continue d'étudier le texte maudit, un des fragments pnakotiques...

 
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Banni
Messages : 1489
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Message par Antharius »

Campagne de l'Appel de Cthulhu: Le Jour de la Bête: Chapitre 5: "London calling"

Image

Pour cette session, le groupe de PJ reste le même avec Helen la musicienne, Gabriella la médium et Simeon le libraire.

Le 20 octobre 1928, nos amis reçoivent un colis d'Irène Lemond: dans une boite de gâteaux, ils trouvent une lettre, un article du The New York Times et surtout un enregistrement d'un rêve de Paul.

Dans ce rêve, Paul voit une ville en flammes, un feu qui "poursuit" un pauvre homme, un serpent, la trace baveuse et répugnante de la Bête et une comptine "enfantine" parlant de l'incendie de Londres de 1666...

Nos amis téléphonent à Robert Carrington qui est toujours à Londres et qui leur parle un étrange rêve fait de flammes et de fureur. C'est avec plaisir qu'il les verra à leur arrivé à Londres.

Passons sur le trajet en bateau pendant lequel Simeon essaye d'améliorer son mandrin, Helen sa connaissance de la nature humaine et Gabriella, plus pragmatique, s'exerce aux armes à feu.

Image

 Voir Londres et mourir

C'est donc le 31 octobre que notre fine équipe arrive enfin à Londres.

Helen leur indique un "petit" hôtel "sympathique" pour y déposer leurs bagages: le Ritz... et ses "chambrettes" ^^
Image
Image


Et c'est dans la salle de restaurant que nos investigateurs retrouvent Robert et un de ses amis londoniens: Nadim El Nassif qui est son agent en charge d'une négociation pour l'achat d'une galerie d'art dans le quartier de Soho.

Image

Pendant la soirée, nos amis font écouter le rêve à Robert qui semble particulièrement choqué: il a fait le même rêve et surtout, un député, Terrence Datler, a été la victime d'un attentat terroriste et il est mort brûlé vif... Il devait intervenir lors du colloque du 5 novembre prochain "Weapons to end war" avec deux autres représentants du gouvernement britannique: Sir Reginald Dawes et Arthur Branstone, une figure montante de la ligne fasciste des conservateurs.

Nadim, qui s'est pudiquement éloigné pendant que nos investigateurs écoutaient l'enregistrement du rêve de Paul, leur indique qu'il peut les aider à rencontrer Sir Dawes. Il connait beaucoup de monde sur Londres et c'est avec plaisir qu'il veut aider des amis de Robert.

La soirée se termine avec une invitation de Nadim pour le lendemain soir au restaurant le Luxor, en face du Royal Opera House. Opéra qui jouera l'Aida de Verdi le 11 novembre prochain. Nadim leur promet des places de choix!Investigations et cendres froidesLe lendemain, le 1er novembre, nos investigateurs décident d'aller voir la maison du défunt monsieur Datler. La maison est située dans le quartier chic de Chelsea. Pourtant en arrivant devant la ruine calcinée, le charme bucolique du quartier n’opère plus: le toit semble avoir été soufflé par une explosion, des arbres sont brûlés, noircis à en devenir cassant et une trace au sol montre l'endroit où le pauvre homme est mort. 

Étrange, le corps de l'homme se trouve à une vingtaine de mètres de la maison et cela donne l'impression que le feu l'a "poursuivit" en sautant "d'arbre en arbre".

Simeon interroge un gamin de course qui passe dans la rue mais n'obtient pas grand chose de plus: oui il y a eut une attaque, plusieurs hommes avec des bouteilles d'alcool et des briquets, oui le monsieur est mort brûlé...

Gabriella, elle, décide d'aller aux dépôts de journaux pour fouiller dans les invendus et les derniers numéros. Simeon et Helen l'accompagnent.

C'est Simeon qui trouve un article "prometteur": une pasteur du quartier de Stepney jure qu'une salamandre géante à gober son chat.

Nos amis partent pour ce quartier plus populaire de Londres.

Image


Et tombe rapidement sur la jeune femme, Miss Molly, une pasteur disons assez moderne pour troubler nos amis conservateurs ^^

Image

Miss Molly leur raconte qu'une bête écailleuse ressemblant un peu à une salamandre de feu a attaqué son chat et l'a avalé tout rond. Elle a essayé d'intervenir mais le monstre est repartit vers le quartier voisin et elle ne préfère pas s'y aventurer seule: le quartier est tenu par les "fascistes de l'Est de Londres", chemises brunes, matraques et autres comportements violents...

Elle les prévient également qu'un dispensaire à ouvert dans ce même quartier et que le Docteur Lewis, le médecin a l'origine de ce projet, a des accointances avec ces "drôles" de chemises brunes...

Pendant la conversation, Gabriella trouve une écaille noir et rouge, une écaille grosse comme son doigt et laisse imaginer la taille de la chose qui a attaqué le chat de miss Molly...

Malgré l'avertissement de notre jolie pasteur,  nos amis vont quand même essayer de retrouver la créature et se retrouvent vite avec deux chemises brunes qui les provoquent... Simeon, en bon citoyen américain, les fait fuir en leur pointant son pistolet sous le nez. radical mais efficace.

Mais nos amis décident de ne pas capitaliser sur cette "victoire" et quitte rapidement le quartier.

Gabriella souhaite montrer l'écaille à un scientifique et ils se rendent donc au museum d'histoire naturelle où le professeur Austin Reynolds les reçoit. 

En voyant l'écaille, le professeur s'agite: c'est une découverte incroyable, comme si cette écaille provenait d'une version plus anciennes des petites salamandres inoffensives. Vu la taille de l'écaille, la créature doit faire la taille d'un grand chien et ne survivra pas longtemps au climat londonien. Le professeur va quand même faire un signalement car cette chose peut être dangereuse et surtout, si on l'a trouve en plein Londres c'est que quelqu'un l'a ramené ici!

De retour à l'hôtel, Helen a juste le temps d'être "un peu en retard" pour se rendre avec Simeon et Gabriella au restaurant le Luxor.

Sur place, Nadim a réservé la moitié de la salle car il aime bien "manger au calme". c'est un hôte incroyable qui partage la "passion" pour nos amis pour la découverte des secrets : "mon pays s'est construit sur des demis vérités et des pans entiers de son histoire ont été "gommé" comme cette sombre période du pharaon noir et de sa reine démente Nitocris".

Il les raccompagne en calèche, car "Londres en calèche c'est quand même autre chose!"


Investigations enflammées

A 10h, le matin du 2 novembre donc, nos investigateurs reçoivent un message du secrétaire de Sir Reginald Dawes qui, à la demande de monsieur El Nassif, les recevra avec plaisir à 14h, à sa demeure de Hampstead.


Image

Nos amis arrivent devant la belle demeure du Sir Dawes, enfin elle serait "belle" en l'absence des cris et des hurlements: deux hommes face à la maison lancent des bouteilles d'alcool, le troisième étage de la maison est la proie des flammes et derrière la demeure, les gens de maison cherchent à repousser d'autres assaillants.

Simeon aligne un des terroristes, se concentre sur un point à la base de la nuque et l'abat froidement d'un tir parfait.

L'autre se tourne vers nos amis et charge tel un dément, un dément immense qui possède des mains disproportionnées, un visage avec une mâchoire prognathe et les yeux enfoncés dans leurs orbites. Il bondit sur Simeon et lui plante une lame dans l'épaule.

Gabriella aide Simeon en fracassant à coup de pierre le crâne du géant qui s'effondre.

Simeon est gravement blessé.

Pendant le combat, une femme et une domestique sont sortis de la maison en feu.

Image
Image


Une fenêtre s'ouvre au premier étage: c'est Sir Dawes qui hurle à sa femme de partir avant que... Mais une terrible explosion propulse le lord par l'ouverture de la fenêtre. Mais une sorte de langue de feu bouillonnante le "rattrape et le replonge dans le brasier...



Puis c'est le silence, le feu semble s'éteindre de lui-même, les domestiques accourent devant la maison mais ne peuvent plus rien faire. Ils traînent un des terroristes:le dément hurle qu'ils vont tous brûler, que lui il sait des choses, les fils de la terreur de Tooting... Gabriella cherche à le faire parler mais une odeur d'ozone s'échappe de la nuque du terroriste avant une détonation qui lui emporte le haut du crâne...

L'explosion est venue d'un dispositif installé à la base de son cou...

Gabriella sonde la lame du géant et voit une blouse blanche, des expériences et surtout une seringue contenant le sang d'une chose inhumaine...

Le soir, le repas est bien plus calme et a lieu dans la chambre du Ritz où Simeon se repose. Robert et Nadim sont venus prendre de ses nouvelles et, après une rapide course, Nadim offre à nos blessés, un "remède souverain": un whisky de 20 ans d'âge... ^^

Le serpent des enfers

Nos investigateurs ont un objectif: trouver les fils de la terreur de Tooting! Pour cela, ils vont chercher à contacter l'ancien leader de ce groupe, Kevin Smith, un alcoolique bien connu du quartier ouvrier de Tooting.


Image

Et ils le trouvent sans mal, en train de s'imbiber dans un pub. Il est loin le leader charismatique d'un mouvement pacifiste de défense des ouvriers...

Image

Kevin leur indique que le QG de ces fous furieux est une ancienne usine de fabrication de poussettes, aujourd'hui à l'abandon. En journée il n'y a personne car vu les dégâts qu'ils font, ils doivent se terrer comme des rats...

Sur place, nos amis trouvent des photos des maisons des premières victimes, un relevé de surveillance et une serviette en cuir noir contenant des seringues. La serviette appartient à un certain Christopher Lewis... Ils se rendent sur le toit et découvrent que quelqu'un a monté des bidons d'essence et tracer des cercles étranges à la craie...

Ils retournent au Ritz et demande à Nadin si il peut les aider à obtenir une descente de la police pour arrêter les fils de la terreur. Nadim accepte sans difficulté.

En fin d'après-midi, deux inspecteurs de Scotland Yard se présentent à l'hôtel pour discuter avec nos investigateurs. ces derniers en profitent pour leur demander de les accompagner chez le Docteur Lewis, l'homme en lien avec deux partis ultra violent mais opposés...

C'est donc vers 20h, qu'ils prennent "d'assaut" le dispensaire: un policier force la porte d'entrée et plaque la chemise brune qui tente de le stopper et le menotte.

L'agent Barnes et son collègue se ruent à la cave sur les indications du fasciste. Nos investigateurs les accompagnent et tentent de les prévenir des dangers qu'ils vont rencontrer en bas...

Et la folie se déchaîne: le Docteur Lewis est derrière un établi du parfait chimiste mais surtout lâche sur ses assaillants deux salamandres monstrueuses.

ImageImage
Une des choses mord violemment l'agent Barnes et lui inocule un violent poison qui le fait tomber.

Son collègue, plus chanceux abat d'un tir l'autre horreur.

Mais les choses deviennent encore plus étrange quand le seul policier encore debout vient se planter devant le Docteur et lui obéit docilement, lui servant de bouclier humain.


Puis, le Docteur révèle sa vraie nature en devenant une sorte d'hybride serpent/humain et mort le coup du policier avec ses crocs à venin dégouttant de poison.

Image

Simeon lutte avec difficulté contre la salamandre. 

C'est ces dames qui sauvent la mise de notre libraire en se débarrassant de la salamandre.

Gabriella essaye de contourner le docteur pour voir qu'elle est la chose qui hurle dans le fond de la cave.

Helen suit Gabriella.

Elle découvre, dans un lit médicalisé, une pauvre chose, le "petit" frère du docteur: un homme-serpent dégénéré...
Image
Helen essaye de le "prendre en otage" pour que le docteur laisse Simeon... Hélas un homme-serpent ne doit pas réagir de la même façon que nous: le docteur mords violemment Simeon qui s'effondre, son corps luttant contre le poison.

Helen tue alors la chose estropiée provoquant la fureur de son "grand-frère" qui lui fonce dessus. Helen évite de justesse le coup mortel pendant que Gabriella blesse mortellement le docteur avec un couteau de cuisine...

Le silence se fait alors...

Gabriella part prévenir les secours pendant qu'Helen inspecte la cave et trouve des dispositifs de "contrôle mentaux" comme celui qui a fait sauté le haut du crâne du terroriste mais également un carnet de note reprenant les recherches démentielles du docteur.

Et dans ce caret, un courrier sert de marque-page, un courrier montrant qu'il existe peut-être une conspiration terrifiante...

Image


Une conspiration? Mais alors y a t-il un pouvoir plus sombre derrière ces événements? Et dans ce cas là, le fait que se soit le député Branstone qui prenne la tête du programme "Weapons to end war" n'est peut-être pas anodin...

Image


FIN
 
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Banni
Messages : 1489
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Message par Antharius »

Campagne le Jour de la Bête, chapitre 6: "les Fils d'Horus"

IMPORTANT:
 je vais ajouter des notes MJ dans ce scénario qui, pour ma part, m'a posé de nombreux problèmes et demandait vraiment beaucoup de travail de lissage.Nous avons passé un bon moment mais si je fais rejouer cette campagne, ce scénario passera également à la trappe.

 IMPORTANT bis ^^ce scénario est une création par rapport à la version d'origine de la campagne et, WARNING, tisse des liens importants, sous forme de clins d’œils assez peu subtils, avec la campagne des Masques de Nyarlathotep... Il faut le savoir pour éviter les ennuis de spoil par accident.



Image

Pour cette session, le groupe de PJ reste le même avec Helen la musicienne, Gabriella la médium et Simeon le libraire.

Une soirée au théâtre inoubliable

Nos amis retrouvent Nadim El Nassif qui les a invité à une soirée à l'opéra, au Royal Opera House, pour une première d'Aïda.

Nous sommes le 11 novembre 1928.

Note du MJ: donc oui dans le scénario, normalement, cet opéra est remplacé par un autre et ça permet de justifier comment Nadim peut avoir d'aussi bonne place... Mouais, je préfère jouer Nadim comme  quelqu'un d'influent et de riche et donc sans besoin de cette pirouette scénaristique.

Image

Nadim est un hôte toujours aussi volubile et ce soir il porte, encore, cet étrange collier: un ankh noir inversée sertie sur un collier en argent qui semble incroyablement ancien.

 Image
Nadim El Nassif

Nos amis n'y prêtent pas davantage attention et s'installent sur les places prises par Nadim: premier rang, juste devant la scène et la fosse d'orchestre: les meilleures places!

Helen est bien entendu aux anges ^^

Nadim, sur un ton taquin, explique à Simeon comment avoir l'air d'écouter attentivement la musique alors qu'en fait on a piqué du nez.

L'opéra commence...

Mais, quelques minutes après le début du spectacle, un des danseurs s'approche du devant de la scène, au grand étonnement des chanteurs et du chef d'orchestre. Puis il pointe son sabre, qui ne semble plus si factice, vers Nadim et l'injurie en arabe avant de sauter de scène et de se diriger vers lui avec des intentions clairement belliqueuses.

Image
Note MJ: oui il s'agit de l'entrée en scène d'une nouvelle faction qui n'aura d'importance que pendant ce chapitre pour constituer des "alliées". Bon quand on voit leur façon d'opérer et leur "discrétion"...

Le forcené est rapidement maîtrisé et l'opéra évacué.

Nadim ne souhaitant pas finir la soirée sur ce malheureux incident invite nos amis au Louxor pour clore la nuit par une note plus gourmande.

Le repas se passe très bien. Nos amis profitent d'une repas traditionnel absolument délicieux, accompagnés de bons vins. Ils sont en plus installé dans un salon privé, le salon Horus et peuvent profiter de la soirée sans être ennuyé.

Pourtant, d'un coup, ils se sentent soudain lourd, fatigués, ivre de fatigue même et ils s'effondrent tous les quatre. Dans un dernier sursaut avant de sombrer, Helen aperçoit un homme qui lui sourit...

Note du MJ: eh oui, je n'aime pas ces procédés mais je n'ai pas réussit à ne pas sortir cette facilité scénaristique: le repas empoissonné... et zou tout le monde s'endort...

Le terrible réveil

Nos investigateurs sont réveillé par des hurlements, ceux d'une femme de ménage. Helen est sur le ventre, l'arrière de sa robe a été arraché, même chose pour Gabriella, Simeon, lui se réveille sur le dos, la chemise ouverte dévoilant une ligne de sang au niveau de son ventre. Mais la vraie scène d'horreur est sur la table du dîner: Nadim est allongé sur le dos, ouvert de la base de la gorge au milieu du ventre, le cœur arraché et placé dans sa main...

Avant l'arrivé de la police, Gabriella récupère le carnet de note de Nadim et une carte de visite qui sert de marque-page au nom d'Horatio Puck, un égyptologue du British museum.

Note du MJ: alors oui j'ai laissé ce nom de PNJ incongrue mais pas les autres (oui il y a "pire" avec par exemple le docteur Lecter de l'hôpital où vont arriver vos PJ)...

C'est à l'hôpital que nos comparses reprennent leurs esprits et entendent à demi-mot que la police fera tout pour trouver le meurtrier de leur ami mais qu'il faut rester discret: l’assassinat barbare d'un ressortissant égyptien en plein Londres pourrait provoquer un scandale international.

Mais avant de partir, nos amis ont rendez-vous avec le chef de service de l'hôpital. Il leur annonce alors une terrible nouvelle: ils ont revérifié plusieurs fois les radios, les examens, les palpations mais voilà: ils devraient être mort! Pourquoi? Ils leur manquent à chacun un organe vital:
- un poumon pour Helen
- le foie pour Gabriella
- l'estomac pour Simeon
et un serveur a subit la même chose: il lui manque l’intestin grêle...

Nos investigateurs accusent rudement le coup mais décident de tout tenter pour "retrouver" leurs organes. Ils décident donc d'abords de se rendre au British museum pour y rencontrer le Docteur Horatio Puck.

Image


Sur place, ils rencontrent le fameux égyptologue. Il est attristé d'apprendre la triste fin de Nadim mais sans être très surpris. Il explique: Nadim fournissait au musée des pièces uniques mais avait aussi tendance à "provoquer" les gens en portant ces parures sur lui. Vu le contexte actuel, il a sûrement payé ce manque de discrétion...

Image
Horatio Puck

Sur leurs "problèmes", Horatio ne sait quoi dire. Il leur parle seulement du rituel de momification et que oui ces organes étaient "confiés" aux dieux par le biais de vases canopes...

Gabriella, le soir, à l'hôtel, tente de "lire" les traces de sang de Nadim qui se sont retrouvés sur la carte de visite de l'égyptologue: elle voit des vases canopes et du sable, le sable brûlant de l'Egypte ancienne.

Note du MJ: LE moment délicat où sur un simple "indice", il faut décider ses joueurs à partir à l'autre bout du monde ^^

Départ vers les sables de l'ancienne Egypte

Nos comparses arrivent au port d'Alexandrie le 27 novembre 1928 et décident de se rendre au comptoir du "contact" de Nadim. Manque de chance, le comptoir a été incendié et il ne reste plus grand chose debout.

Ils font le tour de l'édifice et découvrent trois enfants qui jouent dans le jardin derrière l'entrepôt. Les garçons fuient mais la jeune fille des rues restent et commencent à discuter avec Simeon dans un mélange d'arabe et d'argot anglais.

Image
Asifa, petite fille des rues débrouillarde

 Asifa leur apprend qu'un monsieur de l'armée est venue et à hurler après le patron car il avait vendu un collier à un contact à Londres. C’était il y a quinze jours et puis le comptoir a été attaqué la nuit par des serpents ailés qui crachent du feu... Bon c'est le moment où Simeon a décroché de la conversation et retenu juste le nom du britannique: le colonel Cotten.

Le "fameux" colonel Cotten habite dans une résidence du quartier blanc d'Alexandrie, celui où la police n'est pas égyptienne si on peut dire.

Nos investigateurs sont accueillit par Oluwa, une domestique qui les conduit dans un petit salon et va voir si le colonel a fini sa conversation avec Miss Silverstone.

Image
Nos amis tiquent sur le comportement de la jeune femme qui semble bien "proche" d'un colonel britannique...

Miss Silverstone fait son entrée accompagné d'Oluwa, puis le colonel ferme la marche et apprend qu'il a donc un nouveau rendez-vous.Image
Miss Silverstone


Le colonel est vraiment le dernier des .... bref un personnage assez répugnant pensant que l'Egypte ne serait rien sans lui et ses découvertes. Après tout, c'est lui qui a trouvé une cache secrète dans le temple d'Abou Simbel
!Image
Colonel Cotten

Et oui il a la preuve de sa découverte et présente à nos amis un antique parchemin couvert de hiéroglyphes et d'annotations "de sa main". Simeon ravale sa rancœur de voir un tel document historique détruit par cet espèce de ... mais en fait la lecture.


Et c'est très intéressant: l'amant d'une reine maudite pouvant revenir à la vie si on lui sacrifie les organes "enlevés" par la momification... Nos amis savent maintenant pourquoi ils ne sont pas mort: le rituel de transfert de leurs organes vers la momie doit les maintenir en vie mais dès que le rituel sera achevé...

Oluwa revient avec le thé et surprend le colonel en train de se vanter. Elle se place derrière lui et place sa main sur son épaule. Ce dernier réagit de suite et congédie nos amis.

Expédition dans les sables mortels

La destination prochaine est hélas assez simple: Assouan et le temple d'Abou Simbel.
Nos investigateurs décident quand même de revenir sur leurs pas pour observer la demeure du colonel: c'est le grand départ apparemment, il y a deux voitures noires, chargées pour une longue expédition...

Il est donc temps de partir.

Après un long trajet en train, voiture... nos amis arrivent le 29 novembre, à la tombée de la nuit, au pied du temple d'Abou Simbel.

Image

Note du MJ: alors oui le scénario prévoit de"meubler" ce trajet avec l'attaque d'une horreur chasseresse mais ce n'est pas logique: les PJ DOIVENT rester en vie sinon leur organe meurt et le rituel échoue (point abordé par le scénario dans la conclusion). Quand on connait la puissance d'une horreur... Bref, on zappe ^^

Il y a deux voitures noires devant le temple...

Gabriella découvre également les corps des gardes de nuit, la tête arrachée par une chose à la force aberrante.

Puis ils entrent dans le temple avec leurs lampes tempêtes.

Au fond de la première salle, ils trouvent un trou dans la paroi qui les emmènent dans un labyrinthe où l'ai stagne et l'odeur de poussière rends la respiration difficile.

Ils entendent le bruit d'un générateur et s'y rendent. Sur place ils découvrent un graphiti avec des indications pour ne pas "ennuyer les enfants du sphinx" et, "surtout", des bidons d'essence.

Ils suivent donc le chemin et effectivement, à chaque croisement, ils semblent distinguer dans le noir, des formes massives qui se déplacent...

Image


Ils approchent alors d'une salle, éclairé, et entendent des chants...

Image


Quatre hommes en toge noire tiennent des vases canopes au dessus d'un encensoir et semble servir de chœur aux chants que prononcent Oluwa. Elle est de l'autre côté de la salle, à droite d'un trône en pierre sur lequel est posé une momie portant une étrange couronne mais surtout le collier "de" Nadim, celui de la reine Nitocris.

A la gauche de la momie, Helen reconnait l'homme qui, avec sa magie noire, leur a volé leurs organes.

Nos amis passent rapidement à l'action. Un tir touche Oluwa de plein fouet mais c'est l'autre homme qui semble "prendre" le coup...

La magie de transfert commence...

Simeon a alors une étrange idée et tire sur le colonel car "sans lui pas de coeur et donc le rituel va échoué". Notre ami libraire appui donc sur la détente mais n'arrive qu'à blessé le colonel à l'épaule avant que ce dernier ne se fasse égorger par Oluwa...

Helen bouscule un des cultistes et récupère un des vases canopes. Elle l'ouvre pour "reprendre" l'organe... Hélas cela brise la magie noire et l'organe pourri immédiatement. Loin d'ici un serveur innocent meurt soudainement dans son lit d'hôpital.

Nos comparses changent de stratégie et abattent les cultistes et gardent précieusement leurs vases canopes fermés. Puis Gabriella et Simeon jettent un jerricane d'essence avant de l'enflammer. Oluwa périt brûlée vive et la momie se consume lentement.

Le rituel a échoué et nos amis ont "récupère" leurs organes...

Le retour vers les Etats-Unis se faisans encombre mais la paranoïa gagne nos amis: si le vase canope est ouvert... c'est la mort...

FIN

Note finale du MJ: ce scénario est une parenthèse dans la campagne mais donne quelques scènes sympas à jouer. Par contre il fait vraiment partie de cette longue "tradition" de scénario "pige mortel" qui sert à élaguer les groupes de PJ et donnent à l'Appel de Cthulu cette réputation de hachoir à personnages... Dommage
 
Dernière modification par Antharius le mer. oct. 21, 2020 9:28 am, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Banni
Messages : 1489
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Message par Antharius »

Campagne de l'Appel de Cthulhu: Le Jour de la Bête: Chapitre 7: "La chose dans le puits"
 
Image
 
 
Gabriella rentre tard de son cabinet de consultation quand la transe balaye la Réalité autour d’elle. Elle voit une forme, quelque chose qui se déplace rapidement au ras du sol, dans une ruelle humide et froide. Elle distingue une silhouette qui fuit « devant elle ». Puis la silhouette se retourne et elle devine un gamin des rues, paniqué devant l’horreur qui lui arrive dessus et se jette sur lui, étouffant un appel à l’aide…
 
Image
 
 
Et la Réalité la retrouve, sur ce même trottoir gelé de New-York. Nous sommes le 11 janvier 1929 et, quelque part, une chose tue…
 
Sans même être surprise, elle trouve un colis de madame Lemond qui l’attend chez elle. Elle l’ouvre et découvre l’enregistrement, elle en est sûre, de la transe qu’elle vient d’avoir et un mot indiquant que des meurtres ont lieu à Boston, en lien avec le Jour de la Bête…
Elle appelle alors Helen pour savoir si elle aussi a eu les mêmes visions. Helen l’admet facilement mais lui indique aussi qu’elle préfère, pour le moment, rester en retrait de ces affaires surnaturelles. Elle a « déjà » un poumon « magiquement contenu dans une urne égyptienne et ce stress la pousse déjà à la limite de sa santé mentale.
Puis elle appelle Simeon, qui lui aussi, décline son « invitation » même si il reconnait avoir les mêmes visions. Il doit tenir sa boutique…
 
Gabriella se tourne alors vers son contact habituel, l’agent Rex Ferguson du Bureau Fédéral, qui, au même instant, échange avec Mieszcko, son ami infirmier, sur une étrange affaire de tueur en série à Boston.
 
Pour cette partie, nous disons donc un au revoir passager à Helen et Simeon pour retrouver Rex et Mieszcko (le groupe au complet du scénario des mines infectés d’insectes de Shaggai).
 
Meurtres sous la neige
Rex se présente au bureau de la police de Boston en compagnie de Gabriella et Mieszcko. Ils sont conduis au bureau de l’inspecteur Earlbright. Un « vétéran » qui n’a pourtant jamais vu une telle horreur.
Image
 
 
Il leur propose d’aller sur les lieux des meurtres car oui depuis le 9 janvier, le tueur a déjà sauvagement assassiné trois enfants des quartiers malfamés du nord de Boston.
Le premier lieu est une gare de triage, au milieu des rails. La neige a déjà tout effacé et il n’y a plus aucune trace. L’inspecteur se repose sur les témoignages : Sally Butcher, une gamine des rues a été retrouvée ici, couverte de trace de coups et les doigts comme brûlés par le froid.
Plus loin, dans le « quartier » entre les entrepôts, c’est dans une ruelle humide que l’inspecteur s’arrête.
C’est le lieu du deuxième meurtre et c’est une bande de gamins qui a découvert leur ami, derrière une benne à ordure. Le jeune Miles O’Leary était recouvert d’une bave noire, des traces de morsures sur le corps et, également, les doigts brûlés par un acide.
Image
 
 
L’inspecteur explique qu’il n’y a pas eu davantage d’autopsie car pour les autorités il n’y a avait rien de plus que des gamins des rues victimes d’un règlement de compte… Il était connu que la sœur de la première victime est une prostituée et que la bande de gamin de Miles serve d’indic aux mafieux du coin…
Gabriella inspecte quand même le lieu et découvre une marque, une trace d’un liquide noire qui a gelé, bloquée sous la benne à ordure. Elle décide de sonder psychiquement cette chose et revoir clairement l’agresseur de ses visions qui était, ici, caché sous la benne, un espace de moins de 30cm de hauteur…
 
Image
 
 
Le dernier lieu se situe devant un des immeubles ouvriers du même quartier, devant l’entrée. Le corps du pauvre Luigi Rizzi a été retrouvé par les habitants et la police a, enfin, était sur place… L’inspecteur donne le compte-rendu de l’autopsie : le corps avait, lui aussi, les traces d’une bave noire, des marques de morsures mais surtout des morceaux de chair manquant et le ventre fourragé comme par un prédateur. Le tueur qui a attaqué cet enfant l’a en partie dévoré…
 
De retour au commissariat, l’inspecteur leur donne le reste de ses « découvertes ». Il y a eu une affaire aussi brutale, il y a 40 ans : deux meurtres sauvages dans les mêmes environs. Il a creusé et trouvé un fait sans rapport : la mort d’un couple après la perte de leur enfant : les Cornwallis (Ambrose et Emily) qui sont inhumé au cimetière All Heart. L’inspecteur s’en souvient car il était fait mention dans la dépêche qu’un illuminé avait voulu profaner le corps de monsieur Cornwallis car c’était un sorcier…
Il ne reste aujourd’hui qu’une bicoque abandonnée, habitée par une vieille dame complètement sénile, Sarah Cornwallis, la sœur d’Ambrose.
Mais bon tout ça n’aide pas vraiment à résoudre son affaire car 40 ans plus tard ces histoires ne servent plus à grand-chose…
 
La vieille dame et le monstre
Pourtant pour nos amis, il y a quelque chose à creuser sans mauvais jeux de mots. Ils se rendent donc au cimetière en ce début d’après-midi. Ils trouvent la tombe du couple Cornwallis et celle de leur enfant mort-né, Jérémy.
Gabriella cherche à sonder psychiquement les lieux et touche la tombe du couple. La décharge est violent et la malfaisance d’Ambrose la frappe physiquement : cet homme a participé à un projet d’une noirceur absolu dans un but incompréhensible mais mortel. Ambrose était bien un « sorcier » mais un de ceux qui cherchent la ruine du monde…
 
Nos amis décident donc de se rendre chez les Cornwallis, enfin chez la sœur d’Ambrose. Il est 17h et c’est une bonne heure pour prendre le thé, non ?
 
La maison est impressionnante : une tour flanque une construction classique perdue aux milieux des mauvaises herbes et des ronces. Le toit semble avoir connu des jours meilleurs et de nombreux carreaux sont cassés. Effectivement si on n’aperçoit pas la silhouette d’une vieille dame, la maison semble abandonnée depuis des années.
Devant la porte d’entrée, il y un sac de provision et des magazines.
 
Sarah vient leur ouvrir et de suite les fait entrer. Elle leur annonce que son frère travaille encore mais qu’il sera ravi de les voir. Puis, la surprise de nos amis non encore passée, elle injure ce pauvre Mieszcko : ton patron est infoutu de me livrer les poulets dans les temps espèce de bon à rien de gamin des rues ! Puis elle poursuit la conversation sur sa jolie belle-sœur qui n’est pas encore rentrée…
Image
 
 
Sarah est définitivement folle mais nos amis « profitent » de ses absences pour aller visiter l’étage où « Ambrose travaille ».
Miezscko, lui, décide de descendre à la cave pour voir s’il n’y a rien « d’emprisonner » en bas. En effet, il a trouvé dans la cuisine une pile de poulets plus ou moins décomposé qui représente bien trop de nourriture pour une vieille dame.
Il n’y a personne mais une baignoire impériale repose sur le sol en terre battue et, au-dessus, il y a une perche en bois qui tient un hochet…
Il décide donc de remonter pour prévenir ses amis de sa découverte.
 
Gabriella et Rex, pendant ce temps, trouvent une porte qui donne sur un escalier étroit qui mène à une trappe qui s’ouvre dans la tour vue de l’extérieur. C’est un vaste labo avec des murs couverts de généalogie, une lunette astronomique, des piles documents, de registres de naissances et une boite de lunette.
Gabriella étudie les schémas sur le mur et un carnet de note :
-          Le Docteur Ambrose faisait partie d’une confrérie, la confrérie de la Bête,
-          Cette confrérie attendait la venue d’un « Enfant »,
-          Un certain baron Hauptmann, habitant en Transylvanie, dirige cette confrérie,
-          1880 : le docteur informe le baron qu’il a trouvé « l’Enfant »,
-          23 octobe 1890 : Ambrose indique que sa femme a utilisé les lunettes et a eut un « accident »,
-          3 juillet 1891 : naissance de Jérémy, le docteur indique qu’il va s’en occuper en le plaçant dans une baignoire à la cave…
Un nom semble être celui de « l’Enfant » : Andrew Chandler, le milliardaire, le patron humaniste de la NWI, pressenti pour obtenir le prix Nobel de la Paix…
 
Image
 
 
Rex décide d’étudier la boite de lunette : à l’intérieur il trouve une étrange paire de lunette aux verres irisés et deux lettres dont l’adresse pointe vers la Roumanie et la belle province de Transylvanie.
Les lettres sont de la main d ‘un certain baron Hauptmann (même écriture que la lettre retrouvé chez le docteur Lewis, le médecin-serpent de Londres) qui, en 1880, félicite Ambrose d’avoir trouvé « l’Enfant » et il viendra lui-même s’en occuper pour le « préparer ». La seconde lettre, en 1890, indique que la « confrérie » félicite Ambrose et que le baron lui offre une paire de lunette dont il lui expliquera le fonctionnement bientôt.
 
Rex décide de mettre ses fameuses lunettes. Rien de particulier se produit à part peut-être des reflets autour de la silhouette de Gabriella. Puis le monde semble « couler » et remplacer par une sorte de vide blanchâtre et un sol gluant, noir comme du bitume mais en même temps solide. L’air semble emplit de « nuages » de couleurs impossible à décrire. Dans le dos de Rex, une chose arachnéenne émarge du sol : elle a des bras/pattes fait d’un goudron noir et brûlant, un corps ramassé comme comprimé et un visage fait d’une sorte d’écorce blanche, un visage sans expression ou regard. Rex essaye d’enlever les lunettes mais la chose est plus rapide et le griffe violemment en lui sautant sur le torse. Il arrive à enlever les lunettes avant de s’effondrer, la chemise arrachée et 6 marques de griffes zébrant son torse.
 
Image
 
 
C’est à cet instant que Mieszcko arrive et peut alors apporter les premiers soins à son ami.
 
Nos investigateurs décident de sortir de ce labo. En passant devant la cuisine, ils trouvent un papier d’emballage gras, bloqué sous la porte donnant sur la cave.
Ils savent qui il y a une chose en bas, une chose qui était l’enfant de la compagne d’Ambrose, la belle Emily et d’une chose d’un autre monde.
Dans la cave, la baignoire s’est remplie d’un liquide noir comme du goudron. Un bras/tentacule sort du liquide et fait teinter le hochet avec un gloussement enfantin. Puis la chose/Jérémy se redresse et avance vers nos amis, découvrant d’innombrables bouches sur son corps, des bouches avides de sang.
Rex ne scille pas devant cette chose, braque le contre du masque de la chose et fait feu avec son fidèle automatique. La balle fracasse la membrane du « masque » et la chose perds sa cohésion. Elle s’effondre en un magma noirâtre et nauséabond qui termine de se décomposer en une trace humide sur la terre battue.
 
Nos investigateurs quittent la maison, reste sur Boston quelques jours pour « approfondir » (en fait juste pour donner le change) l’enquête puis annonce à l’inspecteur Earlbright qu’il n’y aura plus de meurtre…
FIN
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Banni
Messages : 1489
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Message par Antharius »

Le 6 juin prochain, si la COVID continue à nous foutre la paix, prochaine session de cette campagne après 7 mois d'interruption...

Bah ça fait tout drôle de repotasser une campagne ^^
Alkaias
Profane
Messages : 39
Inscription : sam. nov. 21, 2020 4:48 pm

Re: [CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Message par Alkaias »

Je suis curieux de la suite, il faut que je copie colle tes CR dessus d'ailleurs, j'espère la faire jouer dans 1D10 ans.
Si tu t'es fait des aides de jeu spécifiques, musiques ou que sais je, je suis preneur de tout ! :D
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Banni
Messages : 1489
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Message par Antharius »

Alkaias a écrit : ven. avr. 30, 2021 9:04 pm Je suis curieux de la suite, il faut que je copie colle tes CR dessus d'ailleurs, j'espère la faire jouer dans 1D10 ans.
Si tu t'es fait des aides de jeu spécifiques, musiques ou que sais je, je suis preneur de tout ! :D

J'ai juste ma Playlist YouTube...

Et l'édition de collector :P
Alkaias
Profane
Messages : 39
Inscription : sam. nov. 21, 2020 4:48 pm

Re: [CR]: campagne pour l'Appel de Cthulhu: le Jour de la Bête

Message par Alkaias »

Si ça te gène pas je suis preneur de ta playlist. Je galère à trouver le morceau qui va bien pour toutes mes campagnes.
Le collector j'ai fini par la trouver à prix raisonnable dirons nous ! :bierre:
Répondre