[CR]Orpheus

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Coulis
Profane
Messages : 19
Inscription : ven. avr. 17, 2020 12:45 pm

[CR]Orpheus

Message par Coulis »

Image


Image

"Death ain't no way to make a living." - The Frighteners

Ne vous retournez pas (Livre de base)

Image

"Everyone shall suffer." - The Ring

La croisade des cendres


Hello !

Plus de quinze ans après sa sortie, je suis enfin capable de maîtriser Orpheus en campagne, mon groupe est assez rôdé sur les grosses campagnes qui tâchent pour que j’ose me lancer dans un léviathan pareil. J’ai topé l’intégrale en VO, lu tout en profondeur et maintenant je me lance. 

Je ne prétends pas être Voltaire, ni le super MJ de l’enfer mais je suis assez régulier pour faire jouer et autant il est facile de trouver des compte-rendus des “classiques”, autant  des CR d'Orpheus… en français, il ne doit pas y en avoir des milliers. J’en ai trouvé deux complets en anglais sur le net. Du coup, je partage mon expérience, qui sait, ça pourra être utile à d'autres ?

Résumé que j'avais donné à mes joueurs pour présenter Orpheus :

 
Orpheus est le dernier jeu sorti par White Wolf dans l’univers du Monde des Ténèbres en 2003. Conçu par Lucian Soulbarn (le scénariste des derniers Far Cry chez Ubisoft Montréal depuis), il possède l’originalité d’être une gamme fermée de six livres. Chaque livre est à la fois un supplément de jeu, le chapitre d’une campagne et une évolution du méta-plot. Pour resituer le contexte, White Wolf était connu pour pisser des dizaines et des dizaines de suppléments pour chacun de ses jeux - allant de l’important au plus débile et grotesque (supplément sur les gitans bien raciste et bien ricain) - et surtout pour un méta-plot confus, incompréhensible et lui aussi souvent débile.
 
Bref Orpheus va à l’encontre de TOUT ça et offre en plus le défi de jouer des gens normaux : pas des vampires, pas des loup garous, pas des mecs super balaises mais des gens normaux. Et pour moi, c’est l’un des meilleurs jeux de rôle jamais créés.
 
Oui, mais de quoi ça parle ?
 
Vous jouez dans le Monde des Ténèbres, du contemporain ténébreux où en théorie pullulent toutes sortes de créatures surnaturelles à chaque coin de rue. Sauf que dans Orpheus, niet des Vampires et autres trucs bizarres (ou alors ils se cachent très bien) à l’exception des fantômes. L’homme de la rue se DOUTE qu’il y a une vie après la mort. Depuis la nuit des temps, l’homme a toujours cru aux fantômes mais dans Orpheus, c’est un fait avéré.
 
Les joueurs incarnent des gens comme vous et moi ayant la particularité d’avoir frôlé la mort et subi de multiples Near-Death Experiences. Un accident de la route, un cancer en phase 4, un service militaire en Irak, un mauvais coup pris dans un bar - votre personnage a vu la grande lumière au bout du tunnel ou peut être a-t-il vu sa vie défiler devant ses yeux ? A vous de le décider mais à cause de son passé, il a été contacté par une entreprise façon GAFA appelée Orpheus. Le salaire était mirobolant et les conditions de travail fabuleuses donc vous avez signé pour devenir “projecteur”.
 
Après six mois d’entraînement dans les locaux d’Orpheus façon stage de cohésion d’équipe, vous avez été mis au fait de la nature de votre travail : “mourir” pour quelques heures afin d'interagir avec des entités post-vie : des fantômes.
 
Rien que ça.
 
A l’aide de drogues, de méthodes de méditation et de caissons cryogéniques, Orpheus vous a appris à plonger dans le monde des morts. Il est identique au nôtre, C’EST LE NOTRE mais vous y êtes intangible, invisible aux yeux des vivants et vous n’y êtes pas SEUL. Des fantômes y errent, certains ne vous voient pas, plongés dans une routine sans fin, certains sont conscients et amicaux, d’autres beaucoup moins.
 
Quel est l’intérêt d’Orpheus dans tout ça ? L’argent, ni plus, ni moins.
 
Certaines personnes CROIENT aux fantômes et sont prêtes à payer des sommes colossales à Orpheus pour contacter l’autre monde. Les exemples sont multiples mais voici quelques missions dont Orpheus charge ses agents :
  • Récupérer le mot de passe du sous-directeur de la Wells Fargo, mort d’un AVC.
  • Débarrasser un hôtel d’un fantôme qui hante le troisième étage et terrifie les clients.
  • Espionner une femme pour le compte de son mari jaloux.
  • Aider les forces de l’ordre à résoudre une enquête vieille de trois ans.
Les missions sont diverses et variées mais restent toutes extrêmement profitables. De plus, le personnel médical et technique d’Orpheus veille sur votre corps quand vous êtes en mission. En somme, le meilleur des deux mondes.


 Infos
  • J’ai trois joueurs, chacun possède deux personnages. C’est un test mais après les Masques de Nyarlathotep, je préfère tenter ça plutôt qu’un perso par joueur. Le jeu repose beaucoup sur le partage d’un pool de points appelée “Vitalité” qui agit comme carburant pour utiliser les pouvoirs et comme les PV.
  • J’utilise Chronicles of Darkness vaguement modifié pour ne lancer qu’un dé (stat + compétence + dé > 9 ).
  • J’emploie les règles modifiées pour les pouvoirs créées ici.

Le Crucible (les personnages)

Joueur 1


Image

SHAUN WHITTAKER
Tragédie classique d'une ascension fulgurante, Whittaker a gagné plusieurs disques d'or et de platine en tant qu'idole glam rock insipide, puis l'inspiration a disparu. A sa place, l'usage abusif des substances chimiques a laissé l'artiste au bord de la mort plusieurs fois. Après un long passage à l'hopital et une inscription aux Narcotics Anonyme, il a rejoint Orpheus comme "passe-temps". Avec un peu de chance, il sortira un nouveau single.
Shade : WISP
Lament : SLEEPER
Notes du DRH : Je ne pense pas qu'il y ait besoin de présenter M. Whittaker l'idole glam rock des moins de 30 ans.
NDE : Overdose d'opiacés

Image

JASON MACLANACH
Jason est un ancien animateur d'émissions de TV réalité explorant des maisons hantées bidons. Il arnaquait son public, son producteur et les propriétaires des maisons en question. Après avoir blanchi un paquet d'argent et avoir brûlé encore plus de ponts, Jason est passé au travers d'un plancher et a été approché par Orpheus depuis. Son expérience en arnaques est précieuse au crucible et depuis sa NDE il cherche à se racheter en enquêtant sur de vrais fantômes cette fois.
Shade : BANSHEE
Lament : SKIMMER
Notes du DRH : Comme beaucoup de personnes avant lui, Mr. Maclanach a essayé de profiter de la crédulité des gens vis-à-vis de l'au-delà pour augmenter son compte en banque. Il semble que son besoin de se racheter soit réel et sa contre-expertise en matière d'arnaque saura un grand atout pour le groupe.
NDE : Chute de 7 mètres à travers un plancher pourri


Joueur 2


Image

THADDEUS "THAD" DAWSON
Ex-boxeur poids lourd qui a connu un K.O de trop et fini dans le coma, Thad enseigne la boxe dans les quartiers pauvres de la mission. La mutuelle offerte par Orpheus lui permet d'empêcher les lourdes séquelles de sa première vie de le faire souffrir.
Shade : POLTERGEIST
Lament : SLEEPER
Notes du DRH : M. Dawson est une force de la nature. Né et élevé dans le ghetto, il est élevé pourtant dans des valeurs d’honnêteté et de probité. Malgré la pauvreté ambiante, M. Dawson trouve son salut dans le sport, et se lance à corps perdu dans la boxe, ou il devient vite pro dans la catégorie poids lourds. Sa carrière est florissante, il devient connu et sa notoriété explose, jusqu’à sa chute : à 29 ans, lors d’un combat contre un challenger de carrure équivalente à la sienne, il encaisse le KO de trop : le coup qui l’envoie au tapis provoque une rupture d’anévrisme qui le fait sombrer dans le coma. M. Dawson est sauvé In extremis après une longue opération, mais perd une partie de ses facultés intellectuelles, et fait de nombreuses rechutes, flirtant souvent avec la mort. 15 ans plus tard, il est redevenu anonyme, ou presque. Resté attaché au quartier ou il a grandi, Thadeus y vit toujours, et y a ouvert son propre club de boxe. Il a utilisé le peu de notoriété qui lui reste pour l’embellir, y dispenser une éducation correcte et cherche aujourd’hui des fonds pour le préserver, comme le quartier qui l’a vu grandir.
NDE : Coma suite à une rupture d'anévrisme

Image

DANIEL DRAKE
Ancien policier du SFPD qui a perdu sa femme, morte d'une balle qui lui était destiné. Il pressent que le fantôme de sa femme est toujours proche de lui et pourtant, même projeté, il ne l'a jamais trouvé. Cela ne l'empêche pas de continuer à chercher.
Shade : SKINRIDER
Lament : SKIMMER
Notes du DRH : M. Drake est un fouineur, il a "ça dans le sang". Ex-inspecteur, retiré du métier après avoir bénéficié d'un programme de protection des témoins pour avoir enquêté contre un ponte de la mafia, Daniel reste marqué par la mort de sa fiancée, décédée dans une tentative d'assassinat le visant et a laquelle il survécut de peu. M. Drake s'est reconverti en privé quand nous l'avons contacté.
NDE : Tentative d'assassinat par balle

Joueur 3

Image

TYLER WALLACE
Espoir du NASCAR, les multiples accidents de Mr. Wallace l'ont mis tout de suite sur la route d'Orpheus. Pilote hors-pair, l'homme a besoin de faire "un break" avant de reprendre le volant mais c'est sans compter sur son passé de misère et de petite criminalité qui menace de ressurgir à tout instant.
Shade : HAUNTER
Lament : SLEEPER
Notes du DRH : Monsieur Wallace a grandi à Littleton en Virginie de l'Ouest, l'une des pires villes de ce grand état. Contrairement à beaucoup d'afro-américains, il s'est pris de passion pour le NASCAR, considéré comme un passe-temps de rednecks, et a développé son talent de pilotage par la seule manière offert à un homme de son milieu socio-économique. Pilote pour divers gangs de la région, il a réussi à se faire une place comme jeune espoir dans ce milieu très fermé.
NDE : Accidents répétés lors durant les NASCAR Cup Series 2016, 2017 et 2019.


Image

ADAM STANTON
Stanton est un élève doué et sera un jour un chimiste accompli. Après tout, il doit sauver sa soeur, atteinte d'une maladie incurable. Le doyen de l'université de New York apprécie peu Stanton et a failli l'empêcher à jamais de poursuivre ses "expériences" sur sa propre personne. Sauvé par un mentor travaillant à LA, Stanton et sa soeur se sont installés dans la baie de San Francisco et Orpheus a trouvé un nouvel agent.
Shade : BANSHEE
Lament : SKIMMER
Notes du DRH : Monsieur Stanton est un élève doué de l'université de New York étudiant la chimie. Recommandé par le docteur Satay de la UCLA, il a insisté pour devenir agent de terrain même s'il serait plus utile dans notre équipe médicale. Sa soeur semble affectée par une maladie inconnue, ce qui explique sa motivation à nous rejoindre. (recouper avec le dossier de T. Hayes ?) - Diane
NDE : Exposition répétée à des mélanges chimiques de haute toxicité ( barbiturique, Acide fluoroantimonique)


 Liens intéressants

 
Dernière modification par Coulis le ven. nov. 27, 2020 10:10 am, modifié 12 fois.
Avatar de l’utilisateur
Coulis
Profane
Messages : 19
Inscription : ven. avr. 17, 2020 12:45 pm

MISSION #0776

Message par Coulis »

DÉBUT DU BRIEFING
  •  Briefing de mission pour consultants d’accréditation D
  •  Agent senior traitant : Dr. Katherine Dennison
 TYPE DE MISSION : Collecte de renseignements
 SITE DE MISSION : Centre Culturel Saint Genesius, 2868 Mission St, San Francisco

 CONTEXTE

 Le centre culturel Saint Genesius était, à une certaine époque, une école gérée par des bonnes sœurs (1945 - 1976). Elle a fermé en 1976 après une perte de financement, la faute à l’absence de nouveaux élèves. Le bâtiment demeura donc abandonné pendant plus de dix ans. En 1985, Patricia Tanner et son mari, Martin Tanner - alors conseiller municipal - achetèrent le bâtiment et commencèrent les rénovations. Leur plan était de le transformer en véritable havre culturel pour toute la ville en offrant des pièces de théâtre associatives, des concerts indépendants, etc. Les coûts de rénovation s’élevaient dans les dizaines de millions de dollars et, bien que la famille Tanner soit très riche, les époux étaient incapables de renflouer les caisses par eux-mêmes. Ils lancèrent de magnifiques galas pour lever des fonds auprès des notables de la ville et malgré tout cela le gros du travail fut accompli par des bénévoles. Après de nombreux retards, le centre fut finalement prêt au bout de quatre ans. St Genesius ouvrit enfin ses portes en jouant la pièce L’esprit s’amuse de Noel Coward en juin 1989.

Le centre remporta un succès pendant plusieurs années, mais en 1994, Patricia Tanner mourut (de cause naturelle) et Martin, n’ayant jamais eu la fibre artistique, se concentra sur la chambre de commerce de San Francisco. Le centre passa de main en main, d’aucuns souhaitant garder le nom “St Genesius” à connotation religieuse. En 1997, le centre tint une dernière opération de collecte de fonds pour survivre une année supplémentaire. Le spectacle - une production de Macbeth pour la nuit d’Halloween - rassembla la plus grande foule que le centre n’ait jamais vu mais fut interrompu à l’entracte. L’actrice interprétant Lady Macbeth disparut après être sortie dehors pour fumer une cigarette. Le centre ferma définitivement le week-end suivant.

 Dans les années qui suivirent, St Genesius fut l’objet de nombreuses rumeurs. Le quartier de la Mission devint dangereux et malfamé, beaucoup de locaux supposèrent que le bâtiment était hanté. Des ouvrages et des émissions de télé “réalité” prirent le centre comme sujet rapportant l’apparition de lumières étranges ainsi que tous les clichés de la maison hantée mais les sceptiques ne trouvèrent jamais aucune preuve de ces allégations. Il y a six semaines, un entrepreneur indépendant a acheté le terrain dans le but de raser le centre mais, après la disparition de deux ouvriers, ce dernier a fait appel à Orpheus pour enquêter sur Saint Genesius.

 Orpheus a envoyé quatre agents pour enquêter (deux sleepers – Ben Cotton et Tom Hayes ; un skimmer – Annie Harper ; un photographe – Robert Blake). Ils sont entrés ensemble dans le centre, Harper et Blake “solides”, Cotton et Hayes en PLE. Dix minutes plus tard, les corps de Cotton et Hayes au QG d’Orpheus ont été pris de spasmes et les équipements qui les maintenaient en sommeil cryogénique se sont mis à dysfonctionner. Orpheus a enclenché le processus de résurrection mais quelque chose clochait. Orpheus a contacté Harper mais celle-ci était sortie de son corps pour trouver Cotton et Hayes pendant que Blake attendait. Dix minutes plus tard le corps de Harper fut lui aussi pris de convulsions. Blake a rapporté que son corps était « froid comme la glace » et que son pouls avait baissé de manière vertigineuse. Cela a duré 30 secondes après quoi Harper est mort. Plus de contact avec Cotton, Hayes ou Harper et ce que Blake a vu l’a terrifié au-delà de l’entendement. Il est encore conscient mais refuse de retourner à Saint Genesius. Quand nous l’avons interrogé, il a évoqué une “dame blanche” avant de marmonner de manière incohérente.

La supposition évidente est que la “dame en blanche” est l’esprit de l’actrice qui a joué Lady MacBeth puisque le centre ne possède pas d’antécédents paranormaux avant cette date. L’actrice s’appelle Regina White, née en 1970 et sa famille vit dans les environs mais a refusé nos demandes répétées d’entretien. St Genesius se compose d’un large bâtiment et d’un plus petit qui renferme la chapelle. Le rez-de-chaussée du bâtiment principal contient des salles de classes ainsi que l’amphithéâtre lui-même (capacité de 1000 personnes). Le sous-sol abrite les coulisses, les loges ainsi que divers débarras (c’est au sous-sol que les activités paranormales “classiques” sont apparues le plus souvent). Le premier étage se compose d’un internat ainsi que de bureaux utilisés par le personnel du centre culturel à son apogée. Le deuxième étage est composé de petits couloirs étriqués aboutissant sur des passerelles dominant l'amphithéâtre ainsi qu’une salle lumière-sono.
 
PARAMÈTRES DE MISSION

 Bien évidemment, l’objectif principal est de déterminer ce qui est arrivé à Cotton, Hayes et Harper. Découvrir s’ils existent encore et s'ils peuvent être sauvés (le corps de Harper est mort mais on peut supposer que Cotton et Hayes peuvent encore se réincarner).
 Élucider également la présence de cette “femme en blanc” et de tout autre PLE dans le centre. Partez du principe que tout fantôme rencontré sera hostile et soyez extrêmement vigilant durant votre enquête. Ne vous séparez sous aucun prétexte, restez groupé. Cela ralentira votre enquête mais assurera votre sécurité.
 Quand vous aurez identifié le sort des agents, ramenez-les au QG pour un débriefing et pour leur apporter l’aide nécessaire. A l’heure actuelle, aucune action contre les PLE n’a été requise par le client. Il a demandé une enquête, pas une fumigation. Ne prenez aucun risque inutile.

 INTEL

 L’essentiel vous a été donné ci-dessus. Enquêter sur le rapport de disparition de Regina White peut être utile tout comme s’entretenir avec sa famille. Blake aura peut-être des informations mais n’en à apporter aucune jusqu’à présent.
 Lors de votre enquête à St Genesis, n’oubliez pas que le bâtiment nécessite de sérieuses réparations. L’électricité ne marche que par intermittence et le gros œuvre est en très mauvais état. Sans parler des PLE, le bâtiment est déjà bien assez dangereux. Si vous comptez y aller en “solide”, faites preuve de prudence.

 INFORMATIONS ADDITIONNELLES

 Bien qu’il n’y ait pas eu d’activité paranormale rapportée avant 1997, il convient de noter que nous ne savons RIEN de ce qui s’est déroulé en son sein pendant neuf ans. Martin est probablement l’homme le plus au fait de l’histoire du Centre. Il est à la retraite et vit tranquillement dans sa maison familiale (adresse incluse dans le dossier). Tanner est un homme d’affaires et peu enclin à croire au surnaturel mais il a consenti à être interviewé à propos du centre et pourrait être d’une certaine aide.
 Saint Genesius est le saint patron des voleurs, des pécheurs et des acteurs. Pourquoi les nonnes ont choisi ce nom pour leur couvent demeure un mystère.

 NIVEAU DE MENACE : ENIGME.ROUGE

FIN DU BRIEFING



 Le crucible passe beaucoup de temps à analyser le briefing en se demandant la meilleure marche à suivre. Chaque élément - l’actrice, l’école, la bienfaitrice - est analysé avec attention. La principale théorie développée par les joueurs est que l’actrice est bien morte, assassinée par les forces en puissance de l’ancienne école de nonnes. Une recherche avancée sur l’ordre des nonnes les amènent à penser que l’ordre, dédié au saint patron des acteurs, est forcément basé sur des bases illégales, voire carrément maléfiques.

 “C’est un coup des nonnes tueuses.”

 Après plus d’une heure de débat, le crucible se coupe en deux équipes de trois : trois sleepers partent hors de leur corps pour rejoindre le quartier de la Mission tandis que les trois skimmers y vont en chair et en os. L’endroit ressemble peu ou prou aux photos de Blake : condamné et sinistre. Par simplicité, le crucible décide de fouiller la chapelle avant de s’attaquer au bâtiment principal. L’endroit n’est plus utilisé de plus longtemps et son état de déliquescence est encore pire que le centre culturel. L’équipe est tout de suite interpellée par les travaux réalisés dans la nef. Des ouvriers sont passés faire des relevés topographiques dans l’édifice religieux et une partie des pavés formant le sol de la nef ont été enlevés. Notre ancien officier de police passe les mottes de terre relevées au peigne fin et réalise que les morceaux d’une petite urne funéraire y sont présents. Un nom : Patricia Tanner

 L’hypothèse suivante est exposée par l’équipe : Miss Tanner devait être très attachée à son centre culturel et a demandé à Martin de déposer ses cendres à cet endroit. Il reste beaucoup de zones d’ombre et l’équipe se dit que, la prochaine fois, ils iront d’ABORD interroger les témoins encore vivants avant de foncer tête baissée. (:D)
 Conscient que la règle des trois ans (“Orpheus estime qu’il n’existe pas de fantôme depuis plus de trois ans pour une raison inconnue”) n’est pas immuable, le haunter suppose qu’une PLE de même lament (de même “race” White Wolf) peut se glisser dans un objet et y rester ad vitam eternam.

 Ils retournent dans le bâtiment principal en direction de l’auditorium. Sur la scène, le fantôme de Tanner, difficilement reconnaissable au nombre de souillures présentes sur son ectoplasme, rejoue à elle seule le rôle de Lady Hamlet mais reste bloquée à la fin de sa tirade, puis recommence, encore et encore.

 Parmi les sièges en lambeaux, trois silhouettes se dégagent. Deux hommes afro-américains et une femme caucasienne, les agents Cotton, Hayes et Harper. Les trois agents ne gardent leur enveloppe corporelle qu’avec grande difficulté. Ils n’ont plus un pet de Vitalité et Tanner veille à ce que ça reste ainsi. Shawn monte sur la scène et utilise son horreur de Wisp, Unearthly Repose qui attire l’attention de la P.L.E mais euh… ne fait que ça en fait. Il réussit un superbe jet d’expression pour donner la réplique à l’artiste frustrée tandis que Thad, Tyler et Daniel transmettent de la vitalité aux captifs et les aident à filer fissa. Pour briser l’ancre qui retenait la P.L.E une bonne fois pour toute, Adam simule un enthousiasme incroyable pour la performance du fantôme. Miss Tanner est comblée et son fantôme disparaît à jamais du centre culturel. L'entrepreneur pourra détruire la ruine et faire construire un immense complexe pour une GAFA, Orpheus retrouve ses agents (même Annie Harper en tant que fantôme) et tout le monde est content.

 Tout le monde sauf le crucible qui finit avec un bonus sur sa fiche de salaire mais aussi avec beaucoup de questions en suspens : qu’est-il arrivé à l’actrice ? Et surtout pourquoi les nonnes avaient baptisé l’école au nom de Saint Génésius.
 


Musique utilisée :
Dernière modification par Coulis le lun. oct. 26, 2020 9:11 pm, modifié 2 fois.
radaxes
Profane
Messages : 21
Inscription : ven. mai 04, 2018 3:01 pm
Localisation : Ajaccio 20000

Re: [CR]Orpheus

Message par radaxes »

Une sacrée campagne!!
Avatar de l’utilisateur
Coulis
Profane
Messages : 19
Inscription : ven. avr. 17, 2020 12:45 pm

MISSION #0783

Message par Coulis »

DÉBUT DU BRIEFING
  •  Briefing de mission pour consultants d’accréditation D
  •  Agent senior traitant : John « Blink » Carruthers
TYPE DE MISSION : Enquête
SITE DE MISSION : Sun Ridge Valley, Atlas, Napa Valley, Californie

CONTEXTE
  • Sun Ridge est une petite ferme familiale située à 150 kilomètres de San Francisco, au cœur de la Napa Valley. Les locaux sont principalement des fermiers qui maintiennent un microcosme d'institutions conservatrices : multiples églises et associations. Le taux de criminalité du comté de Napa est l'un des plus bas de tout l'état. La ferme elle-même abrite une famille de quatre personnes : John et Sarah Smith, 40 et 37 ans, ainsi que leurs deux enfants : Michael 15 ans et Kenneth 10 ans. Des cadres de la Silicon Valley ayant eu la bonne idée de se reconvertir en tant que « néo-ruraux » il y a de cela cinq ans.
  • Les Smiths ont récemment découvert les restes déchiquetés de leur fille, Susan Smith, 6 ans, sur la propriété. Les enquêteurs ont trouvé l'arme du crime, une faux, pas loin de là. La famille affirme l'avoir vue en vie pour la dernière fois dans son lit au premier étage. Les enquêteurs sont repartis bredouille. John Smith demeure le principal suspect, même si la police n'exclut pas la possibilité d'un vagabond, Adrian Miller, 19 ans, qui a un casier judiciaire. Le légiste n'a trouvé aucune trace d'agression sexuelle lors de son examen. Le plus jeune de ses frères, Kenneth, maintient que c'est l'épouvantail qui l'a assassiné.
  • Depuis la mort de Susan, la famille a rapporté des évènements surnaturels. Ils affirment avoir entendu la petite fille pleurer dans la chambre de ses parents la nuit tombée. Des lumières apparaissent dans les champs de maïs et des outils de labeur sont retrouvés, éparpillés, dans la cour de la ferme. La ferme elle-même se compose d'un petit ranch, d’une large grange, d’un hangar et d’une étable à l'abandon. La grange abrite du bétail et un tracteur. L'entrepôt abrite les outils ainsi que les pesticides. Des champs de maïs recouvrent le reste de la propriété.
PARAMÈTRES DE MISSION
  • Les Smiths ont engagé Orpheus afin d'enquêter sur la mort de leur fille et offrir le repos à son âme. Les agents devraient s'attendre à rencontrer une P.L.E classe « Blip » ou « Echo », potentiellement dévorée par des émotions négatives. Ils doivent l'interroger pour déterminer qui l'a assassiné. La mission peut engendrer de multiples ramifications mais si Orpheus réussit à résoudre un crime non-élucidé, cela pourrait ouvrir bien des opportunités à l'avenir.
INTEL
  • Peu de choses sont connues de l'affaire à cette heure. Malgré l'insistance du petit frère, nous ne pensons pas qu'une P.L.E manipulant l'épouvantail a commis le meurtre. Il est plus probable que le vagabond soit responsable. Des agents empathiques devraient interroger la petite fille assassinée et découvrir la vérité.

NIVEAU DE MENACE : CLASSE BLIP.VERTE OU ECHO.VERTE

FIN DU BRIEFING

***

Après le briefing organisé par John "Blink" Carruthers, notre fine équipe conduit son van vers la charmante bourgade menant à Sun Ridge. Nos skimmers (Daniel, Jason et Adam) y vont en chair et en os tandis que les trois sleepers (Thad, Shawn et Tyler) sont incorporels, sur la banquette arrière ; leurs corps sont gentiment congelés au QG d'Orpheus. Daniel, fin limier devant l'éternel, a découvert que les statistiques impeccables de la police ont omis la présence d'un serial killer rodant dans le coin à la fin des années 90. L'homme, auteur de cinq meurtres, a commencé sa sanglante moisson dans le Nevada avant de se faire arrêter dans la Nappa Valley. Il a fini sur la chaise depuis.

-Bon, c'était il y a près de 20 ans mais après la folle de Hamlet, on sait jamais.
-Et les fantômes sont attirés par les lieux pleins d'émotion négative, répond Shawn.
-Non, pas les fantômes, les spectres, coupe Daniel.

Les spectres, parlons-en. Le crucible n'a eu que peu d'informations sur ces PLE hostiles. D'après Blink, Chet et Kate, il existerait des fantômes inhumains, déterminés à faire souffrir mortels et fantômes sans distinction. Leur aspect ectoplasmique serait repoussant et leur "peau"  recouverte de dizaines de souillures. Bien sûr, personne n'a "vu" ces soi-disant "spectres" et les formateurs ont préconisé la fuite en cas de rencontre.
-Bon, on est arrivé. Essayez d'être compatissant avec Madame Smith.

Les champs de maïs se dévoilent devant leurs yeux à perte de vue. Steve lance une obscure boutade sur un Stephen King foireux où des gamins avec des faucilles découpent les gens pour un dieu impie.
-Allez, un peu de sérieux, les gars, vous êtes payés pour ça.
L'endroit est calme mais à côté du SUV des Smiths, il y a un autre véhicule, bien plus propre, banalisé et pourtant visible comme le nez au milieu de la figure.
En frappant à la porte du ranch, le crucible s'aperçoit que Madame Smith a déjà du monde dans son salon. La maîtresse de maison a subi un destin pire que la mort et son visage peine à cacher la douleur qui la traverse.

-Bonjour Messieurs, vous êtes aussi du FBI ?
-Meeeeeeerde, dit Shawn.
-Dis-lui qu'on est du FBI, murmure en plaisantant Thad à Daniel.
-Bonjour Madame, tout d'abord permettez-moi de vous présenter mes condoléances les plus sincères. Pour répondre à votre question, non, nous sommes du groupe Orpheus. Votre mari nous a recruté pour prouver son innocence.
-Merci, je… venez dans le salon, je vous aiderai comme je peux. L'agent Matthews sera ravi de recevoir votre aide.
-Comment ça il sera "ravi de recevoir notre aide" ??
-La ferme.

L'agent Matthews est un homme fringant d'une quarantaine d'années, très intéressé par l'assassinat de la petite Susan Smith. Comme Orpheus, il semble convaincu que l'affaire possède un lien avec l'affaire du serial killer. Pire encore, il se pourrait que l'homme exécuté ait été le mauvais coupable et donc que le tueur soit toujours en fuite. Pour Daniel, son raisonnement est au mieux circonstanciel, au pire, bidon. Tyler, notre pilote de NASCAR et haunter de choc décide de posséder la  voiture de Matthews pour la déverrouiller et jette un coup d'œil à la paperasse qui traine sur le siège passager.
Tout ce foutoir confirme les craintes des skimmers : Matthews n'est pas agent spécial mais sous-directeur. Il travaille sur un projet visant à légiférer sur les entreprises de projection : Orpheus, Terrel & Squib et… NextWorld ?
-NextWorld, c'est quoi ça ?

Tyler se souvient d'être tombé sur une pub ciblée sur Gogol lui proposant de se débarrasser sa maison de fantômes ou de le protéger contre des hantises poussives. Le site était clean, immatriculé aux USA, bref, encore une entreprise qui marchait sur les platebandes d'Orpheus. Il fit une note mentale pour pousser les recherches au QG sur eux.
Le FBI voulait leur business, il le voulait bien carré, estampillé "officiel" et surtout encadré par les fédéraux à chaque étape de la piqure initiale jusqu'à la fumigation. Pouvait-on vraiment leur en vouloir ? On revenait toujours à la question : et si un skinrider possédait le président Trump "juste pour rire" et appuyait sur le bouton nucléaire ? Passer à travers les murs offrait des possibilités infinies et pas uniquement pour se remplir les poches et J Edgar Hoover n'aurait pas aimé ça du tout.

 -Bien, Madame, pourriez-vous retracer vos souvenirs de cette nuit, aussi douloureuse soit-elle. Chaque élément pourrait nous aider à innocenter votre mari.
Miss Smith parle et Matthews écrit chaque détail, notant les réactions du crucible.
Comme dans le briefing, les enfants se sont couchés à 21h et les deux époux n'ont plus entendu de bruit après ça. Par contre, il y a une erreur et les lumières dans les champs ont commencé plusieurs mois auparavant. Les pleurs se font eux entendre dans leur maison, la nuit, depuis la mort de l'enfant.
Il est midi, il y a encore un peu de temps avant les évènements nocturnes. Le crucible décide de se séparer pour fouiller les lieux tant qu'il fait jour. C'est une grande ferme, il y a beaucoup de terrain à couvrir.
Décidé à en savoir plus sur la nature de ces pleurs, Shawn foire son jet d'empathie et envoie Madame Smith pleurer dans la cuisine !
Grand silence dans le salon.
-Avec un peu de chance, le FBI va nous lâcher vu notre niveau de professionnalisme.

Shawn en profite pour monter dans la chambre tandis que Thad se dirige vers la grange de l'autre côté du champ de maïs.
La chambre est inchangée depuis la disparition de l'enfant et le passage de la police locale n'a été que fugace. Notre chanteur fouille toute la pièce dans l'espoir de trouver quelque chose et son regard se porte sur la fenêtre, qui donne sur les champs de maïs et l'épouvantail au milieu. Diverses photos sont accrochées au mur dont une de la petite fille de cinq ans avec un gros beagle, prénommé Popeye.
-J'ai pas vu de chien, en arrivant mais je vois une grosse croix près des champs.
Certaines ardoises semblaient affectées, légèrement voutées comme si quelqu'un était passé dessus. Un gros tas de foin attendait en contrebas, pas de risque de se casser une jambe.
-Habile la gamine. La police locale, beaucoup, beaucoup moins.
Pendant ce temps, Thad arrive dans la grange. Il n'a même pas le temps d'inspecter le bâtiment en ruine qu'il se fait agresser par une petite forme poilue. Le chien PLE lui mord violemment le bras et arrache un gros bout d'ectoplasme au passage. Quelque se brise en Thaddeus et sa gaze se pare de multiples piques. Inconsciemment, il puise dans sa rancœur pour alimenter sa Vitalité.
 
*Système : En pariant des points de rancœur, un personnage peut récupérer de la Vitalité. (1 rancœur = 3 vitalité) le problème est qu'il faut faire un test pour chaque point de rancœur et l'échec indique que la rancœur augmente, ce qui n'est jamais bon signe.*
 
Thad encaisse 3 points de rancœur et augmente temporairement sa vitalité à 10 points. Il brille, comme un phare dans le monde des morts. Tous les membres du crucible le voient depuis l'autre bout de la ferme. Shawn et Tyler décident d'aller voir ce qui se passe dans la grange. Thad repousse le chien et parvient à contrôler ses instincts meurtriers. Notre ami des bêtes finit par essayer de communiquer avec le chien fantôme.

-Thaddeus, c'est pas Lassie, il ne va pas te guider jusqu'au scout coincé dans la mine abandonnée du vieil hollandais.
-Oui, mais c'est un poltergeist, observe.

Des clous, des morceaux de bois s'agitent et dansent autour du chien, racontant une triste histoire. Très attaché à la petite, il veut aider le crucible. Il sait que quelque chose cloche et que sa maitresse a vécu une mort terrible et il n'a pas pu la protéger. Sa maîtresse est attirée par sa lumière projetée chaque nuit depuis sa mort, écrasé par un chauffard, et cette nuit, la lumière est particulièrement violente, attirante et Susan s'apprête à retrouver son toutou dont elle ne peut comprendre la mort du haut de ses cinq ans. Mais cette fois, c'est un autre qui envoie un message, plus violent et plus cruel. Le chien ne répond que trop tard à l'appel des cris de l'enfant et usant de ses pouvoirs, projette l'épouvantail contre la faux et mord l'intrus mais ce n'est pas suffisant pour protéger l'enfant et l'assassin, un jeune homme au seuil de l'âge adulte assène un grand coup au chien qui s'est manifesté.
Le chien est impuissant face à la mort de sa maitresse. L'assassin replante l'épouvantail et s'en va. Il cache le morceau de manteau qu'il a arraché durant la bagarre et le transmet au crucible.

-C'était bien le vagabond, qui aurait crû ?
-Tu peux dire merci à Popeye plutôt. Allons chercher les autres avant d'aller l'interroger au poste de police.
-Non, attends, je crois que le chien doit voir quelqu'un une dernière fois.

Thad guide le chien sur le seuil de la ferme, la bête hésite car ses maîtres lui ont toujours interdit de rentrer dans cette partie de la maison. Finalement, Popeye rentre dans la maison à la suite de Thad. Le crucible projeté se dirige vers la chambre des parents, attendant patiemment que l'apparition de la petite Susan se manifeste. Les trois hommes restent avec la mère, lui prodiguant de passer la soirée avec elle tandis que l'homme du FBI rejoint la ville, comprenant qu'il ne pourra rien tirer d'eux.

22h - Une petite PLE se manifeste au dessus du lit de ses parents, elle est recouverte de souillures et son corps démembré se tortille comme une marionnette. Ses petits sanglots disparaissent au moment où elle aperçoit son fidèle compagnon canin. Un bref soupir s'entend et l'enfant, ainsi que l'animal, disparaissent tout vers… vers où précisément ? Nul ne le sait. Les sleepers lâchent un soupir de soulagement. Ils n'ont pas pu interroger l'enfant mais ils possèdent toutes les preuves nécessaires pour écrouer le vagabond. Orpheus pourra établir un précédent dans les affaires criminelles et ensuite the sky is the limit.
Et pourtant, un doute demeure dans l'esprit de Daniel.
23h - Tyler contrôle la caméra d'interrogation, Shawn détourne l'attention des gardes et Thad s'occupe de déverrouiller la porte de la cellule. Jason et Daniel rentrent dans la salle d'interrogatoire du jeune Miller, prêts à tirer cette histoire au clair.

Le gamin possède des absences, de multiples absences, des épisodes. Quand ces derniers ont-ils commencé ? Lors d'un passage à la San Francisco County Jail, l'endroit même où le serial killer a été exécuté il y a 10 ans. Il ne se souvient de pas grand-chose à part d'un poème gravé dans le mur de sa cellule. Un beau poème de Blake qu'il avait étudié enfant.
 
Tigre ! Tigre ! feu et flamme
Dans les forêts de la nuit,
Quelle main ou quel œil immortel,
Put façonner ta formidable symétrie ?

 
L'esprit du gamin est innocent mais son corps est coupable. Il s'agit clairement d'un cas de possession et le coupable lui n'est plus dans le corps depuis longtemps. Au mieux, Adrian Miller pourra plaider la folie et peut être finir ses jours dans un asile haute sécurité, au pire, ses jours sont comptés car même les assassins haïssent les tueurs d'enfant.  Las, le crucible se regroupe à Pacifica pour partager ses recherches au QG. Kate arrête de taper sur son ordinateur pendant le debriefing pour leur parler des "Jasons", le cruel résultat d'un corps possédé par une PLE hostile, voire un spectre. Le résultat finit toujours dans les journaux, sous la catégorie "faits divers".
Mr. Smith est acquitté mais Adams ne survivra pas à son vingtième anniversaire.

Chaque membre du crucible obtient une prime pour " résultats exemplaires".

FIN DE LA MISSION

 


Musique utilisée :

 
 
Dernière modification par Coulis le lun. oct. 26, 2020 9:13 pm, modifié 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Coulis
Profane
Messages : 19
Inscription : ven. avr. 17, 2020 12:45 pm

Re: [CR]Orpheus

Message par Coulis »

radaxes a écrit : dim. oct. 18, 2020 2:45 pm Une sacrée campagne!!

Oui, je prends un peu de temps pour bien poser les choses avec 7 missions avant d'entamer le train (fantôme) plein d'émotions fortes et de cliffhangers. :runaway
Avatar de l’utilisateur
Coulis
Profane
Messages : 19
Inscription : ven. avr. 17, 2020 12:45 pm

Mission #????

Message par Coulis »

DÉBUT DU BRIEFING
  •  Briefing de mission pour consultants d’accréditation D
  •  Agent senior traitant : Ret. Maj. Chet Mason
TYPE DE MISSION : Fumigation
CIBLE : Ernesto Fernandez

Image

CONTEXTE
  • Ernesto Hernandez (45), utilisateur de pigment et dealer, a commencé à harasser Madame Alana Blair (44) il y a près de trois mois. Madame Blair, une veuve aisée, dit avoir rencontré Monsieur Hernandez dans un night-club, Inhale. Ils ont parlé affaires car M. Hernandez recherchait des investisseurs pour son club, probablement pour blanchir l'argent tiré de la vente de pigment au night-club.
  • Hernandez a tout de suite été attiré par Mme. Blair et au cours des semaines qui suivirent, lui envoya divers messages, cadeaux, proclamant son amour pour elle. Ayant perdu son mari dans l'année, Mme Blair a refusé ses avances et M. Hernandez a derechef violemment réagi, la menaçant au passage. Elle a reçu de nombreuses menaces téléphoniques et écrites ; sa voiture et son domicile ont subi des actes de vandalisme. Elle affirme que M. Hernandez et ses clients passent leur temps à la harceler. Les autorités ont enquêté mais n'ont fait qu'infliger un procès-verbal à M. Hernandez.
  • Ernesto Hernandez est un hispanique de 45 ans avec un long casier judiciaire incluant homicide involontaire, possession avec intention de distribution et de nombreuses charges conspiratrices. Il possède des cheveux grisonnants et une cicatrice ostensible auto-infligée dans sa jeunesse par admiration pour Al Pacino dans Scarface. Il est accro au pigment et possède de nombreux hommes de main à son service. Il se considère comme le caïd de San Francisco et entretient une résidence au 3200 Decatur Estates.
  • Decatur Estates est un lotissement sécurisé pour fortunés. Chaque maison a été bâti sur un emplacement grand plusieurs âcres, loin des regards indiscrets. Les systèmes de sécurité et les murs d'enceinte sont monnaie courante dans le lotissement. La demeure d'Ernesto Hernandez est située dans un cul de sac du lotissement et juxtapose des terres naturelles non-développées. Une zone nue de 100 mètres à l'exception de quelques arbres esseulés entoure la maison. Un groupe de quatre chiens fait des patrouilles sur tout le périmètre. La maison possède un étage et un sous-sol, plus de quatre salles de bain et dix chambres. Une longue allée amène à un garage pouvant abriter quatre véhicules. M.Hernandez possède une chambre et un bureau au sous-sol où il passe la majorité de son temps. Les chambres au rez-de-chaussée sont réservées aux partenaires d'affaires tandis que celles au premier sont pour les invités. Cinq gardes du corps vivent dans la demeure et une femme de chambre s'occupe du ménage.
PARAMÈTRES DE MISSION
  • Votre mission consiste à s'assurer que Ernesto Hernandez ne gêne plus Madame Alana Blair. Notre cliente, Mme. Blair, craint pour sa vie. Elle a produit des preuves tangibles impliquant que, sans action préemptive, M. Hernandez la tuera. Les agents devraient recourir à toute action nécessaire pour remplir la mission, même les plus extrêmes.
    Comme objectif secondaire, les agents devraient obtenir toute information supplémentaire concernant le trafic de pigment. Nous avons de bonnes raisons de penser que Madame Blair est une utilisatrice et qu'elle ait eu l'intention de lui en acheter lors de leur première rencontre. Toutefois, les agents ne doivent pas enquêter sur elle. Mme. Blair reste notre cliente et toute enquête sur elle fera l'objet d'une mission différente si besoin est.
INTEL
  • M. Hernandez est responsable de nombreux crimes violents, incluant le meurtre. La police l'a interrogé au sujet de la disparition de nombreuses femmes au cours des cinq dernières années mais ne l'a jamais inculpé. Ces hommes sont armés et visent pour tuer. De même, Hernandez possède un arsenal conséquent et a installé une "panic room" dans son sous-sol, il y a deux ans. Les agents doivent s'attendre à une multitude de caméras de sécurité à l'intérieur et autour du manoir.

NIVEAU DE MENACE : HOSTILE

Une note manuscrite anonyme est écrite sur le briefing : "Après Sunridge, je me suis dis que vous aimeriez un juste retour de Karma."

FIN DU BRIEFING
 



Chet finit son briefing, les six agents du crucible gardent un silence gêné jusqu'à ce que Thaddeus, à la surprise de tous, rompe le silence.
-'Scusez-moi, Mason, mais… c'est quoi ce bordel ?
-Vous connaissez les règles d'engagement, messieurs, j'ai veillé à vous les enseigner pendant vos six mois d'entraînement, à vous de voir si vous désirez les suivre.
Adam pose délicatement le document sur la chaise pliable vide à côté de lui et retire ses lunettes pour les nettoyer.
-Six mois d'entraînement… Cela fait donc seulement dix mois que nous sommes payés par Orpheus pour mourir temporairement et résoudre des problèmes de PLE. Il n'a jamais été question de tuer des vivants. Je n'ai pas été embauché pour cela. Et cette note...
Chet reste de marbre, une partie de lui aimerait en dire plus mais l'ancien soldat botte en touche.
-Je ne peux pas vous obliger à prendre cette requête. Je peux transférer le document à Kate, qui fera le nécessaire.
Jason intervient à son tour.
-Passer de psys pour fantômes à tueurs de narcotrafiquant, c'est une sacrée promotion, mettez-vous à notre place. Et je ne parle pas même pas de la note manuscrite.
-Personne ne parle de meurtre que l'on soit bien clair. Vous êtes des gens malins, si vous flanquez la frousse de sa vie à Hernandez, je suis sûr que ça suffira.
 
*** NOTE : Les joueurs débattent quelques minutes au sujet de cette mission. Ils décident de la prendre mais sans chercher à tuer qui que ce soit. Ils ne sont pas NextWorld. En effet, Tyler a découvert que ses projecteurs sont tous d'anciens militaires ou mercenaires, très portés sur la fumigation brute de décoffrage.***
 
-Ok, Mason, on va la faire votre mission, mais ça sera seulement Shawn, Tyler et moi. Je veux pas que les skimmers prennent une balle perdue.
Il est donc décidé que les skimmers resteront à plusieurs blocks de la résidence de Señor Hernandez au cas où pour offrir transport et vitalité à leurs amis sleepers.
 
***NOTE : Pour devenir des fantômes "temporaires", les personnages peuvent être congelés dans des caissons cryogéniques et ainsi mourir artificiellement avant d'être ramené à la vie. Ils sont plus résistants aux effets néfastes de la rancœur mais ne peuvent pas se projeter à l'envie. A l'inverse, les skimmers méditent rapidement pour sortir de leur corps mais sont très fragiles et les dégâts éthérés se manifestent sur ce dernier. En général, les skimmers servent de batterie pour les sleepers. Ils reviennent dans leur corps quelques heures, se rechargent en Vitalité puis plongent à nouveau pour alimenter leurs copains.***
 
Avant de rejoindre le van fétiche du crucible, Daniel part s'entretenir avec Annie Harper, PLE récente et agent d'Orpheus, hors du QG, dans les bois environnants.
-Annie, j'ai besoin de savoir, pourquoi es-tu encore ici ? Qu'est ce qui te retient ?
-Je sais, je n'ai pas trop envie d'y réfléchir. Il y a tellement de choses à élucider, tellement de mystères. Zoé m'a dit que des météorites étaient tombées quelque part à Santa Cruz. Des météorites FANTOMES, tu imagines, Daniel ? Ça veut dire qu'il y a de la matière qui provient d'au-delà la tempête que sentent les Wisps. Je veux… je veux élucider ces mystères. Tu comprends ? Il y a tant à faire.
-Je vois. En parlant de mystères… Je crois qu'Orpheus en possède un bon paquet. On a reçu une mission pour empêcher par tous les moyens un vivant de nuire à un autre. J'ai dû mal à comprendre.
-Zuckerberg n'a pas lancé Facebook de sa poche, ni Larry Page d'ailleurs. Orpheus n'a pas sorti un complexe avec quatre sous-sols sur les hauteurs de Pacifica avec l'argent de poche de Del Greco et Kennedy. Comme ils disaient dans les Hommes du Président "Follow the money". Je suis pas sûr qu'être un parangon de bonté envers des PLE suffise à renflouer les caisses d'Orpheus.
-Mais si des missions "black ops" non-archivées existent alors combien d'autres choses nous ont-ils caché ?
-Est-ce que Bob Jackson le PDG originel d'Opheus est bien mort de mort naturelle ? Pourquoi Kennedy, la mère des projecteurs, ne s'est plus jamais projeté ? Comment la boite a survécu si longtemps alors qu'elle n'engendre un profit que depuis sept ans ? Et je suis sûr que beaucoup de réponses se cachent dans la salle des archives au -4.
-Craig et toi vous n'avez jamais été tentés d'aller y faire un tour.
-Craig est loyal envers Orpheus. Bon sang, il est MORT pour eux, Daniel. Il a trahi le FBI pour protéger Orpheus. Moi, eh bien, disons que les caméras Kirillian m'ont dissuadé.
Jason avait mentionné ces fameuses caméras. Expert en bidonnage audiovisuel, il avait mené sa petite enquête sur cette technologie qui arrivait vraiment à capturer les PLE sur bande magnétique. Le brevet avait été racheté par Terrel & Squib mais les copies chinoises abondaient et Orpheus avait besoin de protéger ses sombres petits secrets.
 
Les trois sleepers laissent les skimmers vaquer à leurs occupations pour cette mission. Ils débarqueront plus tard et se mangeront l'horrible trafic de la baie. Les sleepers vont faire cette mission bien et ils vont la faire propre, sans morts. Le BART les amène jusqu'à Pacific Heights et ils continuent à pied pour arriver dans la superbe résidence fermée où les nantis se sont exilés. Comme prévu, une longue impasse encerclée par des murs hauts de six mètres aboutit à une guérite et un grand portail. Fantôme oblige, ils passent à travers les murs en prenant soin d'observer le système de sécurité. C'est du solide, voire du pointu mais ça n'est pas du Kirilian.
Une traversée de grille plus tard, le demi-crucible arpente un jardin grand comme un green de golf sous la pluie et la brume d'une fin d'après midi automnale.  Vu le nombre de caméras et les gardes accompagnés de chiens, ils sont bien contents d'avoir laissé leurs petits camarades loin dans le van. L'équipe opte pour rentrer dans le garage, séparé de la bâtisse principale. Hernandez vit sous terre, au sous-sol du McMansion, avec un peu de chance le garage est relié à ce dernier. Cela éviterait beaucoup de déconvenues.
 
*** On en arrive à la grande discussion de méta-jeu de la soirée : faut-il devenir éthéré quand on est un fantôme ? En gros, si un objet passe à travers un fantôme involontairement, il perd un point de vitalité. Si au contraire, il choisit volontairement de cramer un point de vitalité, il devient intangible pour une scène et ne prend plus de dégâts du monde des vivants. S'en suit une prise de tête monumentale, sur "dois-je cramer mon point maintenant ou à chaque fois que je travers un mur".  Tout le monde crame son point et y a basta. ;) ***
 
Tyler ouvre le rideau mécanique aussi discrètement que possible et dévoile quatre superbes voitures de luxe : Lamborghini et j'en passe. Une seule semble un peu plus usée que les autres. La tentation de hanter les quatre voitures est grande pour Tyler mais la mission passe avant. Qui sait, peut être que ça sera une occasion rocambolesque de fuir les lieux ? L'équipe pénètre dans le petit tunnel souterrain qui aboutit au sous-sol de la demeure. Une petite porte sépare le tunnel de la maison.
 
-Putain, ils connaissent notre point faible, les portes ! On va jamais y arriver, divague Shawn.
 
Que faire quand on est un narcotrafiquant avec plein d'argent et sans aucun goût ? Habiller ses murs des pires horreurs possibles : colonnes grecques, statues d'art pas très contemporain et tapis rouge au sol. Étourdis par tant de laideur, le groupe ne voit pas la stupeur sur le visage de la sentinelle qui perçoit trois silhouettes fantomatiques rentrer dans la demeure. L'homme en nage tire une salve de pistolet-mitrailleur vers le groupe et détruit une colonne au passage.
 
-Tu vois, on a BIEN fait de devenir intangible, dit Shawn.
-Heu, c'est normal qu'il nous voit ? demande Thad.
-J'ai vu suffisamment de gars défoncés pour savoir qu'il est pas clair. Planquez-vous quelque part, dit Tyler. Il est temps d'employer les grands moyens.
 
Thad et Shawn s'exécutent en se glissant dans l'une des nombreuses chambres inoccupées (cinq chambres quand même !) et ont à peine le temps de voir la porte se refermer derrière eux. Fini de rire, Tyler le haunter s'est décidé à poser les siennes sur la table en possédant TOUTE la maison. 5 Points de Vitalité, excusez-moi du peu. Tout est maintenant au bout de ses doigts fantomatiques : portes, système incendie, alarmes. Fini de rire.
 
Il voit.
 
Il voit les gardes qui déboulent des escaliers. En utilisant deux points de Vitalité supplémentaires donnés par ses collègues, il modifie les propriétés physiques de la maison. Les escaliers se transforment en rampe et les gardes se vautrent la tête la première au sous-sol.

*** NOTE : tout pouvoir peut être utilisé pour aider les autres personnages d'une manière ou d'une autre - ex : le Helter Skelter de Thad augmente le niveau d'une autre Horreur de 2 points de Vitalité.***
 
Il voit aussi Hernandez, pale, suintant hurlant dans sa "panic room", à moitié avachi sur le sol, un pistolet à ses côtés, en train de s'enfoncer une aiguille dans le bras. Le liquide est noir.
 
Le pigment, l'héroïne noire. Bien sûr. Adam avait supposé qu'elle pouvait être à l'origine de "visions" d'outre-tombe mais maintenant, c'était avéré.
 
"C'est Bishop qui vous envoie ??? Je sais que c'est Bishop ! Il veut revoir les termes de notre petit arrangement, hein ? Qu'il aille se faire ***** !"
 
Bishop, Bishop, Bishop. Nom, code, organisation, Tyler ne sait pas. Comme le croquemitaine, le nom de Bishop est murmuré par les PLE Mirage et Echo comme une malédiction qu'il faut éviter de prononcer tout haut. Ce croquemitaine possède des liens avec le monde des vivants et pas la partie la plus reluisante de ce dernier. La voix de Shawn sort Tyler de sa réflexion, d'un monde qu'il aurait voulu laissé derrière pour les pistes de course.
 
-Vas-y, fais saigner les murs.
-J'ai déjà dépensé 5 points de Vitalité pour posséder la maison. On va peut être arrêter les conneries.
-Je te donne 3 points de Vitalité si tu le fais.
-Ok.

 
Pour la première fois, la transmission de Vitalité ne nécessite pas de contact physique entre les membres. Un simple contact visuel leur permet de transmettre la précieuse énergie. Le temps et l'entrainement passés ensemble a enfin porté ses fruits.
 
Le baron de la drogue voit les murs de sa panic room suinter de sang et un message se dessine en quelques secondes :
LAISSE BLAIR TRANQUILLE - BISHOP

😨

Hernandez hurle, hyperventile et tombe dans les pommes. Le crucible espère qu'il n'est pas mort.
 
-Tu aurais pu écrire "Bishop m'a tuer".
 
Tyler ouvre les portes pour que Shawn et Thad s'emparent des données de l'ordinateur de la panic room. Pas de bol au moment où ils mettent une clé USB pour copier les données (tous les deux ont 0 en informatique) un puissant courant électrique passe à travers la maison et Tyler se sent très, très mal un temps. De multiples pixels morts apparaissent à l'écran, quelqu'un ne veut pas que les données sur le trafic d'Hernandez soient révélées à Orpheus.
 
-Ordinateur de m****, s'exclame Thad, avant d'arracher la prise.
 
La pièce d'échecs symbolisant le fou apparait en surimpression sur l'écran mourant. Le poltergeist utilise Helter Skelter pour emporter le disque dur tandis que notre ami Wisp prend un des nombreux "échantillons" de pigment présents dans la pièce avec lui. Cela fait deux ans qu'il est clean, deux ans qu'il n'a pas consommé et pourtant la tentation reste grande d'utiliser storm-warding et de téléporter l'objet là où il pourra le retrouver pour sa consommation personnelle.
 
Un petit jet de calme + détermination s'impose… et passe !
 
Une mallette et un disque dur flottent dans l'air et se dirigent vers la surface.

-Les gars, je veux pas être méchant mais je pense pas que les usagers du BART vont être très contents de voir des objets qui flottent dans l'air, suggère Tyler, fraîchement extirpé de sa maison.
-Bon, on va le cacher quelque part sur le chemin alors.
-Attendez, dit Thad, il faut qu'on s'assure que cette saloperie finisse en prison.
-Et tu suggères ?
-Tyler, tu peux pas passer un coup de téléphone incriminant depuis la maison. Un gars comme ça doit surement avoir cinq vans de la DEA plantés devant chez lui avec une ligne sur écoute.
-Comme dans les films ?
-J'improvise les gars.
-Vous auriez des idées de clients potentiels pour notre ami Hernandez ?
-Janestown, chanteur glam, je n'ai jamais pu le blairer, dit Shawn. Je te file son numéro.
 
Le coup de fil est à la limite de l'indécence mais l'expertise criminelle de Tyler est encore une fois d'une aide précieuse. Si quelqu'un écoutait la ligne, il est impossible que notre ami dealer ne reçoive pas au moins une petite visite. Le chanteur devrait s'en sortir indemne, sa réputation un peu moins. Les fantômes décident d'aller hanter ailleurs et quittent les lieux.
 
Nos amis repassent tous plus tard dans la soirée pour récupérer les échantillons et le disque dur frit dans un buisson assez proche de la station. L'heure est tardive et tout le monde se retrouve à discuter dans le service de transport en commun. Il est pas loin de minuit, les lumières s'éteignent un instant et l'interphone grésille.
-Ici, Radio Free Death, la voix des morts. *CRRR* fait pas mal de choses de mon *CRRR* mais cette merde *CRRR* sont assez fous pour oser faire ça ? *CRRR* morts avec des vivants et le Pigment *CRRR* Faites attention si vous sortez dehors.  Radio Free Death, fin de la transmission.
 
Le message s'arrête et seul le groupe a entendu la transmission, une transmission radio réservée aux PLE.
 
-Tu peux faire ça Tyler ? demande Thad.
-Non.
-Dommage.
 
Beaucoup de pièces de puzzle s'imbriquent pour nos amis et Adam, fidèle chimiste, étudie la composition du pigment à ses heures perdues. Peu surpris, il découvrent que le Pigment possède BEAUCOUP en commun avec la drogue utilisée par Orpheus pour aider les skimmers à se projeter, sans les qualités addictives bien sûr.
Mais à part les qualités de psychotrope de la drogue, il n'y a rien qui puisse expliquer COMMENT un esprit sort d'un corps. Adam note qu'une plante poussant en Amérique centrale et au Myanmar est utilisée comme base : la Kakos stromithicarum. Utilisée comme le Peyolte, elle pourrait produire la projection.
 
Elle pourrait.
 
Pour un travail sans faute, l'équipe récupère une prime.

FIN DE LA MISSION
 


Musique utilisée :
Avatar de l’utilisateur
Coulis
Profane
Messages : 19
Inscription : ven. avr. 17, 2020 12:45 pm

MISSION #0801

Message par Coulis »

DÉBUT DU BRIEFING
  • Briefing de mission pour consultants d’accréditation D
  • Agent senior traitant : Dr. Katherine Dennison
TYPE DE MISSION : Récupération d'informations / Récupération ou Fumigation possible
LOCALISATION: Nightclub Chains, Union Square, 601 Bush St, San Francisco

Image

CONTEXTE
 
  • Depuis son ouverture en 1987, Chains a changé plusieurs fois de style et de nom. Récemment, il a abandonné le nom de "Quickies" pour celui de "Chains" tout en embrassant le style "gothique". Le club possède la réputation d'être un endroit où il est aisé de se procurer des drogues dites douces comme l'ecstasy, la marijuana et (vous l'avez deviné) le pigment. Le club est ouvert six jours sur sept (fermé le lundi) et fait ses plus grosses nuits le jeudi (nuit étudiante) et le samedi.
  • Depuis près de six mois, le club est devenu une planque régulière pour la star de rock horrifique Jayne Jonestown (fin de la vingtaine). Il se déplace quand le club est bondé (la rumeur veut qu'il amène des guetteurs pour vérifier la présence de policiers sous couverture ou des reporters pour protéger certaines de ses addictions) et arrive sur les coups de minuit. Il a commencé à fréquenter le club il y a six mois et depuis beaucoup de réguliers affirment avoir aperçu des fantômes dans le club. Les descriptions varient d'images indistinctes et brumeuses de danseurs à trois incidents physiques (le plus dramatique impliquant un verre de vodka flottant en l'air avant de se vider sur le sol). Vous avez déjà probablement entendu parler de ces évènements grâce à une couverture médiatique peu commune (bien que ladite couverture tournait tout cela en dérision). Jonestown, toutefois, croit dur comme fer à ces fantômes et souhaite découvrir la vérité. Il a recruté Orpheus pour déterminer leur véritable nature avec l'approbation du club Chains.
  • Chains est un tout petit club, autorisé à accueillir 250 personnes. Durant les heures de pointe, l'attente atteint trois heures, six quand Jonestown vient. Le videur laisse entrer les gens selon leur look (voir photos). Bien sûr, si vous entrez comme PLE, les queues ne seront pas un problème. Jonestown a promis d'être présent durant la nuit qui nous arrange mais rappelez-vous qu'il s'agit d'une célébrité et qu'il joue un "rôle" dès qu'il sort dehors. Pour être clair, il adopte une apparence et des maniérismes "gothiques" avec références fréquentes au satanisme et au vampirisme. Ne vous laissez pas enfumer, Jonestown est un bon (supposément) comédien, rien de plus. Il est toutefois capable de nous aider en assurant l'absence de la police (il ne peut pas les empêcher d'intervenir mais s'assurera qu'il n'y ait pas d'agents sous couverture présents) et le club a une politique "anti-média" sans accord préalable.
  • Vous devriez donc pouvoir opérer sans être dérangé. Rappelez-vous toutefois que la majorité des clients de Chains auraient vu des fantômes ; combien sont de vraies apparitions ? Combien ont été induites par l'usage de drogue ? Et combien sont des bobards ? Il nous est impossible de savoir, tout comme il nous est impossible de savoir si des paparazzis seront cachés dans la foule. Soyez prudent, surtout en tant que spooks.

PARAMÈTRES DE MISSION
  • Le club n'a jamais témoigné de la présence d'entités hostiles mais notre client souhaite en apprendre le plus possible sur les PLE trouvées dans le club. Il n'a pas fait part de ses raisons (et nous n'avons pas à lui demander). Estimez le niveau de menace de toute entité rencontrée puis, si possible, expulsez-les du club. Toute personne y allant en chair et en os devra se fondre dans la masse. Nous ne voulons pas attirer l'attention des médias à cause du trafic de drogue déjà présent dans le club.
  • Le rapport alarmant de votre dernière mission nous incite à tester les effets des psychotropes et des drogues sur la perception extralucide d'individus. Tant que vous serez dans le club, essayez de vous manifester subtilement devant un consommateur de drogue (idéalement que vous avez déjà identifié) et notez leurs réactions. Cela pourrait nous être utile sur de nombreux cas. Le pigment est bien sûr un vecteur idéal.

INTEL
  • Le "fantôme du club Chains" semble être compris de plusieurs PLE non-hostiles mais ce n'est parce qu'un fantôme n'est pas hostile qu'il n'est pas dangereux. Jonestown pense que le fantôme en a après sa personne et refuse de s'épancher dessus. Toute connexion entre lui et le passé du club serait utile mais à la vue des changements réguliers de propriétaires, l'exercice sera difficile. Jonestown affirme avoir "découvert" le club durant sa dernière tournée et hante (excusez le jeu de mot) les lieux une fois par mois depuis. Il voyage avec un nombre important de groupies mais n'emploie jamais de garde du corps.
  • Le club emploie dix personnes, en excluant le propriétaire Ahmed Osman. Parmi ceux-ci, la plupart sont des nouveaux employés (le turnover est élevé mais la raison est inconnue, les raids de la DEA peut-être ?). Le plus vieil employé est Mark Chandler, le barman. Chandler a été arrêté à plusieurs reprises pour avoir servi de l'alcool à des mineurs, trafic de drogue et possession ainsi que viol (une jeune fille de 17 ans qui a utilisé la carte d'identité de sa grande sœur pour rentrer) mais sans jamais être écroué. Chandler est très proche de Jonestown et sera prêt à vous aider durant votre enquête. Il connait la clientèle régulière et pourra repérer des agents ou journalistes sous couverture.

INFOS SUPPLÉMENTAIRES
  • En général, toute vision d'un fantôme s'accompagne d'affabulations pittoresques sur son identité. Les agents Cotton et Forrest se sont démenés comme des beaux diables pour égrainer la moindre rumeur, sans succès. Toutefois, un suspect demeure : une jeune femme nommée Nicole "Lily" Warner s'est effondrée sur le sol du dance floor sept mois plus tôt. Morte d'overdose (héroïne), une de ses amis affirme pourtant qu'elle a été assassinée (Brian Vest, domicile inconnu). Aucune enquête criminelle n'a été menée, le médecin légiste a classé la mort comme accidentelle et Chains a fermé pendant plus d'un mois. Jonestown a fait sa première apparition au club le jour de la réouverture (bien qu'il affirme être venu auparavant incognito).
  • Nicole Warner avait 18 ans au moment de sa mort, étudiait en ville à la Golden Gate University avant d'abandonner ses études quatre mois avant sa mort. Elle se faisait surnommer Lily (Lys) car la fleur est associée avec les funérailles et portait un voile noir dans le club. Peu de clients se rappellent d'elle mais elle est la seule personne à être morte dans le club.


NIVEAU DE MENACE : CLASSE ÉNIGME.VERTE

FIN DU BRIEFING



Voilà une vision rare : l'ensemble du Crucible arrivant au club Chains en chair et en os. Les sleepers serviront de protection à leurs amis skimmers si ces derniers doivent sortir de leur corps à la va vite. Tout projecteur possédant le don de "double-vue" (***la capacité de voir le monde des morts même dans son propre corps***), ils ne seront pas complètement inutiles face à des possibles PLE.
Shawn s'est arrangé avec son agent pour organiser un évènement avec Jonestown. Deux stars seront présentes ce soir pour le plus grand bonheur de tous. Le lieu est bondé, plein à craquer et potentiellement habité du côté du monde des esprits. Plutôt que de se ridiculiser en s'habillant à mode goth, le crucible se fait passer pour le service de sécurité et l'entourage de Shawn.
Malgré des enquêtes approfondies, Daniel n'a pas réussi à trouver de crimes odieux ou de tragédies ayant prises place à cet endroit. La mort de la jeune "Lilly" est le seul évènement notable ayant eu lieu au club.
Et pourtant, ce club n'est pas net.

-Qu'est ce que tu veux dire, Daniel ? demande Adam.
-Le club existe depuis les années 1980 et a changé des dizaines de fois de nom et de propriétaire. J'ai eu beaucoup de mal à trouver une trace papier correcte à cause de ça mais j'ai reconnu les noms de certains. Le premier propriétaire par exemple a fait l'objet de plusieurs enquêtes pour détournements fonds et arnaques. Il a refilé le bébé à plusieurs de ses petits camarades et criminels notoires.
-Mais c'est du crime de col blanc ? Les fantômes ne reviennent pas parce qu'un gars leur a volé de l'argent mais plutôt parce qu'il les a tué.
-Oui, mais indirectement…
-Bon, les enfants, on arrive, coupe Tyler qui conduit la grosse berline louée pour l'occasion.

Normalement, le personnel a été briefé et sera en capable d'aider le crucible mais le videur est surmené. Thad, du fait de sa stature, est immédiatement repéré. Le videur reconnait l'ancien champion poids lourd et les laisse rentrer à l'intérieur. Se glissant à travers la horde de clubbers, l'équipe se pose à l'étage dans une alcôve afin de se répartir les tâches pour la suite des évènements.

-Jonestown arrive vers minuit, ça nous laisse deux bonnes heures pour récupérer le maximum d'informations sur cet endroit et partir à la chasse aux PLE, dit Jason. Une fois qu'il sera là, j'ai peur qu'on ne puisse plus bosser en paix vu le niveau de barouf attendu.
-On est assez isolé pour se projeter, si besoin, dit Daniel.
-Mauvais plan, vu toutes les drogues que j'ai vu passer de main depuis qu'on est rentré, il doit y avoir du pigment et donc autant de gars qui vont hurler à la première utilisation d'horreur, réplique Taylor.

L'équipe convient de n'utiliser la projection qu'en dernier recours. Certes, c'est aller à l'encontre d'une des directives secondaires d'Orpheus mais au moins, ils auront plus de latitude pour se concentrer sur le problème principal.
Shawn organise une séance d'autographes à l'improviste pour occuper le plus de monde possible tandis que Thad lui sert de garde du corps. Le reste de l'équipe se disperse pour observer les lieux.
Malgré les affirmations de l'établissement, Tyler, Adam et Jason finissent par repérer trois individus suspects. Ils n'ont même pas pris la peine de se déguiser pour faire couleur locale : tatouages, vêtements trahissant le port de gilet pare-balle et bien sûr port d'armes dissimulés.
Deux hommes et une femme et pourtant ça ne peut pas être des flics…
Daniel en profite pour interroger le barman durant sa pause clope devant la porte de sortie. L'homme est un repris de justice mais jure qu'il n'a jamais violé personne. Le flic en Daniel sait qu'il dit la vérité mais il a besoin d'infos et le temps manque. Il pousse. Il pousse le barman dans ses retranchements pour savoir pourquoi il tremble à chaque fois qu'il énonce le nom de Lily. Finalement, l'homme craque.

-Elle était enceinte, merde ! Elle était enceinte de l'autre con.

Tout s'éclaire pour Daniel. Lilly enceinte de la star, pleine de rancœur pour avoir été délaissée par le futur père de son enfant, meurt d'une overdose. Adam a fouillé les rapports du médecin légiste et des éléments perturbants qui font penser à de la projection involontaire durant l'overdose. Seul le pigment fait ça et c'est le dernier élément qui manquait à l'équation.
Il laisse l'homme dévoré par sa conscience mais n'arrive pas à oublier la petite plaque du bâtiment faisant face au club Chains dans l'allée.

Dormant Phoenix - Société de Cryogenie - Dr. Eduardo Fernandez

L'ancien directeur de recherche de JDG Cryogenics aurait monté sa propre start-up ? Qu'importe, il y a d'autres chats à fouetter pour le moment.
Tyler et Jason sont au bar, leur montre indique une dizaine de minutes avant l'arrive de Jonestown. Shawn a reçu un message qui confirme son arrivée. Le regard de Tyler se perd dans la foule. Il y a tellement de gens ici. Niveau sécurité, un club comme ça peut contenir quoi ? 200 - 250 personnes, il y a près du double ce soir-là. Ses yeux passent sur les spotlights qui lui rappellent les lumières de la piste d'entraînement sur laquelle il ne passe plus assez de temps. Puis, il observe les longs câbles électriques dénudés qui parsèment l'ensemble du plafond du club.

-Merde, s'écrit-il en se levant prenant de court Jason et Adam qui ne comprennent pas ce qu'il se passe.

Il fonce vers le technicien au niveau de la scène pour l’engueuler mais l'homme ne comprend pas, tout a toujours été en ordre. Il y a du haunter dans l'air et ses intentions sont mauvaises, très, très mauvaises.
Pendant ce temps, Jason est au bar un peu hébété. Il ne faut pas lui en vouloir, il voit des verres glisser le long de la surface, comme ci une force invisible les poussait. Dans la cohue, certains clients, utilisateurs de Pigment, perçoivent ce curieux phénomène. Jason active sa double et… voit une toute petite PLE se déplacer sur le comptoir.

-Ah ça, c'est pas banal.

Adam et Tyler sont tous les deux face au compteur électrique.

-Il faut éteindre le courant ou au moins toute la partie concernant l'éclairage, sinon ça va cramer, explique Tyler.
-Pourquoi j'ai le sentiment que c'est moi qui vais m'y coller.
***Tyler n'a qu'un minable 1 en artisanats, c'est donc Adam qui s'y colle… et loupe !***

Au moment où Adam passe ses doigts à travers les câbles, un arc électrique le foudroie et il est éjecté à l'autre bout de la pièce, une partie de ces vêtements calcinés ! Il a senti quelque chose au milieu des câbles, quelque chose de malsain.
Tyler hurle aux autres de ne toucher à rien et, épaulé par les skimmers, amène notre pauvre Adam dans la salle de repos pour lui administrer des premiers. Plus de peur que de mal, mais l'odeur de la chair brûlée ne quittera pas leurs narines de sitôt. Au moins les plombs ont sauté mais le crucible a le sentiment de ne pas être au bout du calvaire. Clairement confrontés à une PLE hostile, les trois skimmers sortent de leur corps, même Adam avec beaucoup de difficultés. Au moins, son corps meurtri ne le ralentira pas dans l'autre monde. C'est à ce moment-là que Jonestown débarque, sans garde du corps comme à son habitude. Les hordes de fans, plongées dans le noir, pensent s'attendre à un happening de la part de leur star et de Shawn. Peut être tout cela fait il partie d'un nouveau plan com ? C'est à ce moment là que des étincelles crépitent dans le plafond du club Chains et qu'un projecteur menace de tomber sur la starlette.

-Putain mais il y a 400 personnes entre nous et Jonestown, si on ne fait rien, ils vont TOUS y passer et nos corps compris, s'exclame Jason.
-Et le bébé, ajoute Adam.
-Si c'est un haunter, il se planque dans la bâtisse, dans les murs. La meilleure façon de le sortir c'est de tout casser, dit Tyler. Thad, Shawn, vous pouvez expulser Jonestown d'ici ?
-Avec plaisir, dit Thad.

Rien n'arrête la carrure de Thad avec l'ex-star sur ses pas. Le géant alpague la star et les trois personnes foncent hors du club avant de s'empaqueter dans la limousine de la star.

-MAIS QU'EST-CE QUE VOUS FOUTEZ ? Hurle Jonestown.
-Toi, le père indigne, tu la fermes et TOI le chauffeur, tu démarres ! Ordonne Shawn, pétri de confiance.

Dans le club, la grogne et l'incompréhension montent à mesure que les clients comprennent que leurs stars ne reviendront pas. Tyler, le seul "vivant" encore présent dans le club prend une chaise et la balance contre le mur afin de créer un mouvement de colère et la PLE n'ait nulle part où se cacher. C'est risqué mais ça peut marcher.
Des dizaines de personnes montent sur les tables et jettent leurs bouteilles en direction de la scène, les speakers sont arrachés du mur et la colère continue de gronder.
Adam, dont l'apparence fantomatique fait peine à voir, utilise l'horreur Flesh-Flux pour prendre l'apparence de Lily et le bébé se laisse attraper et lire. En dépensant un point de vitalité et à l'aide de son atout ghost insight (***empathie pour comprendre les PLE***), il comprend que le bébé et Lily sont devenus des fantômes dès la mort de la mère. Ce que le crucible ne savait pas en revanche c'est la suite des évènements : près d'un mois après l'émergence des deux PLE plutôt pacifiques, Lily a été détruite (certains diraient dévorés) par une PLE squelettique noirâtre aux yeux nimbés de flammes.
Un spectre.
La mère a transmis toute sa vitalité à son enfant pour le rendre invisible aux yeux du monstre. La bête rode toujours dans les parages, cherchant l'enfant pour son dessert et utilisant le lien qui l'unit à son père pour le faire émerger.
Papa vient, bébé sort et le spectre mange gratis tout en s'assurant qu'un maximum de gens meurt. Charmant programme qu'il convient à Orpheus d'éviter.
Adam prend le bébé et l'amène le plus loin possible du club pour qu'il ne finisse pas en snack. La vindicte populaire, elle, continue de battre son plein et une forme squelettique s'extirpe des murs.

Image

-On doit lui parler, il y a moyen de la sauver, dit Daniel.

Aveuglé par la perte de sa fiancée plusieurs années auparavant, le détective privé pense qu'il peut sauver toutes les âmes damnées, vivantes ou mortes. Les balles fusent sur la créature. Les trois curieux porte-flingues ont braqué leurs armes à feu vers le spectre et vident leur chargeur sur la chose. Les balles déchirent l'ectoplasme comme jamais. Pourquoi la chose ne se déphase-t-elle simplement pas ? A moins que ces balles soient différentes ? Pensées pour toucher les PLE.

-Bon sang, ce sont des gars de Terrel & Squib, dit Jason.
-Non, ça c'est du Nextworld, tout craché, je vais pas les laisser faire.

Pendant que le Frightener (Spectre hanteur causant des accidents meurtriers) se fait canarder, Daniel possède l'un des agents de NextWorld et tire dans le genou de l'un de ses collègues. La fille lui fait une clef de bras pour le neutraliser. Suivant l'action de Daniel, Jason s'approche du spectre dans l'espoir de lui transmettre de la vitalité mais c'est sans effet et non seulement sa vitalité disparait dans l'éther mais il se sent envahi par la rancœur infinie du spectre.

-MAIS POURQUOI VOUS AIDER LE SPECTRE ? VOUS ÉTÉS TARES CHEZ ORPHEUS ! hurle la fille.

Comprenant leur erreur, Jason et Daniel se regroupent, laissant le dernier agent de NextWorld finir sa morbide besogne.
Tentant d'éviter un mouvement de foule, Jason utilise son horreur de banshee pour calmer tous les clients restants tandis que le personnel de sécurité jusque là dépassé sorte tout ce petit monde du bâtiment.

-La prochaine fois, laissez faire les professionnels ! hurle l'agent de Nextworld à notre équipe dépitée.
Un ange passe.
-Bon et ce bébé, Adam ?

Adam se concentre encore une fois mais cette fois pour aider le bébé à passer dans l'autre monde. Sa mère a été vengée, il n'a plus de raison de rester dans cette vallée des larmes et comme ça l'enfant disparait.
Pendant ce temps, Shawn et Thad ramènent la star goth jusqu'au club. Son histoire est triste mais incroyablement banale pour le chanteur du groupe. La star couche avec une groupie, la groupie tombe enceinte, la star nie la paternité et une tragédie se produit. Jonestown confesse, se morfond et promet de racheter sa conduite. Belles paroles mais presque trop tard.

-Une question, pourquoi engager NextWorld et nous ? Vous semblez croire à la vie après la mort mais nous n'avons pas la même méthode pour l'aborder. Notre site aurait quand même dû vous offrir quelques indices.
-Orpheus était censé enquêter sur le club, NextWorld offrait des services plus… musclés. J'avais besoin des deux.
-Quoi, vous vouliez la tuer une deuxième fois cette pauvre gamine ? coupe Thad.
-Non, je… J'avais déjà entendu des histoires de hantise qui s'étaient terminées dans le sang. Je voulais un service de protection et un service d'enquête. Vu ce qui s'est passé ici ce soir, j'ai bien fait.
-Au moins, vous n'avez pas engagé Terrel & Squib, LA vous auriez eu un carnage, reprend Jason.

La nuit se termine et le groupe retourne au QG. Daniel ne cesse de se demander si la présence du bon docteur Fernandez ne pourrait pas être lié à tout ce qu'il s'est passé ce soir.
Eduardo Fernandez, petit génie de la technologie cryogénique et gentiment poussé vers la sortie au moment même où JDG changeait son fusil d'épaule vers la projection.

Ça ne faisait aucun sens.

Pour avoir accompli sa mission avec grande difficulté et pour ses piètres interactions avec la PLE Classe Ombre, le crucible ne reçoit pas de bonus.


FIN DE LA MISSION


Musique utilisée :
Avatar de l’utilisateur
Coulis
Profane
Messages : 19
Inscription : ven. avr. 17, 2020 12:45 pm

A la plage

Message par Coulis »

C'est Halloween chez Orpheus et personne ne travaille. En effet, pour une raison que tous ignorent, la fête des morts - et par extension de tous les saints - est un moment étrange où la frontière entre le monde des morts et des vivants est plus poreuse. Les évènements inexpliqués deviennent légion et l'entreprise, aussi ambitieuse soit-elle, ne veut pas risquer d'accidents durant ces quelques jours. Chet et Kate ont assez vu d'histoires tragiques les deux dernières années pour pousser le conseil d'administration à bloquer toute mission durant ces quelques jours.

-Dans tous les cas, c'est tout à votre avantage : les gogos sentiront leurs proches remuer les tables durant Halloween ou le Dia de los muertos et vous croulerez sous les demandes en Novembre, explique Kate à ses petits nouveaux.

Notre crucible est donc "à la plage", en congés, libre de faire ce qu'ils veulent.

Les vieux de la vieille sont habitués : Chet va voir sa "pauvre hippie de soeur" dans le Montana, Kate passera des nuits blanche à corriger les copies de ses étudiants ethnologues en herbe, Annie hante la bibliothèque qui porte son nom et Tom essaye de se rabibocher avec sa fille.
Mais notre crucible dans tout ça ?
Eh bien, cela ne fait que dix mois qu'ils travaillent pour Orpheus et c'est bien compliqué pour eux de partir à la plage. Ils viennent de "vivre" des aventures extra-ordinaires : aider des fantômes à passer de l'autre côté, terrifier des narco-trafiquants et j'en passe et des meilleures.
Mais la réalité n'attend pas et leur ancienne vie, elle, ne se fait prier pour se rappeler à leur bon souvenir.
Tyler est sur la piste d'entraînement dans les faubourgs de Los Angeles. Ses chronos sont dégueulasses, son entraineur l’engueule encore et encore. La fatigue se fait sentir et passer des heures au volant de son stock-car ne lui procure plus les mêmes sensations qu'avant. Il se rappelle à quel point il avait été heureux d'avoir été recruté par ce vieux salaud avec ses 100 000 dollars en poche et sa piteuse voiture. L'occasion de changer de vie et de garantir sa place au soleil, se disait-il, mais les crashs à répétition avaient changé la donne et maintenant avec Orpheus... Il pouvait devenir la voiture toute entière : de la carrosserie à l'engin. Comment rivaliser avec ça ?
Daniel réfléchit. Son bureau est poussiéreux, sa secrétaire en vacances et son répondeur plein. Il n'a pas non plus envie de s'y remettre. Il n'arrête pas de regarder la bague de fiançailles qu'il porte au doigt depuis, depuis cinq ans, déjà ? Tous ces fantômes, ces "PLE" comme Orpheus les appelle pour se dédouaner de toute superstition, sont mues par de profonds sentiments. Même les spectres sont issus des émotions négatives de la psyché humaine. Sa douce est morte en prenant une balle qui lui était destinée. A-t-elle survécu sous une autre forme ? Non, impossible, aucune P.L.E de plus de trois ans existe. Et pourtant, le doute demeure. D'un doigt nonchalant, il appuie sur le bouton lecture de son répondeur.
Shawn, lui, est seul dans le studio d'enregistrement. Derrière la vitre, le technicien du son se tourne les pouces tandis que le manager reste aux aguets les bras croisés. Cela fait deux heures qu'ils sont coincés là mais malgré toutes les belles promesses de comeback, les pages noircies de paroles, rien ne vient à l'ancienne star.
Thaddeus, Adam et Jason, eux sont à San Francisco. Jason vient de sortir de son rendez-vous psy, comme chaque semaine, imposé par sa chaîne de TV. Il ne peut y échapper et ses tentatives de flirt avec la thérapeute l'amène sur un terrain glissant sur lequel il n'a aucune emprise. Elle cherche à savoir la nature de sa reconversion et ce qu'il fait chez Orpheus. Il est bien content de se faufiler dehors pour rejoindre ses petits camarades quand les trente minutes s'achèvent. Ils rentrent dans un café pour s'abriter du froid mordant de la fin d'automne.

-Alors, comment vous allez ? dit Jason.
-Je viens d'aller voir ma sœur à l'hôpital, elle a fait une rechute, dit Adam.
-Merde, désolé, Adam. Ils savent toujours pas ce qu'elle a ? compatit Thad.
-Non, ils... Orpheus devait m'aider comme pour Tom Hayes, mais il faut croire qu'elle n'est pas hantée, elle. Bref, parlons d'autre chose.
-Bon, Daniel m'avait demandé d'enquêter sur une piste pour lui. Ça va faire trois semaines que l'on a plié l'affaire du club Chains mais d'après lui, il y a un élément non-élucidé.
-Pourtant, il n'y a plus de PLE. On en est 100% sûr.
-Oui mais le spectre n'était la jeune fille, Lilly, donc d'où venait-il et pourquoi chassait-il dans le club ?
-Vas-y, arrête de nous faire mijoter, qu'a dit Perry Mason ?
-Le bâtiment voisin appartient à une société de cryogénie appelée Dormant Phoenix et elle est gérée par le Docteur Eduardo Fernandez.
-Fernandez... C'est pas le gars sur la vieille photo de JDG Cryogenics, dans le hall avec Bob Jackson et tous les vieux de la vieille ?
-Oui, le docteur était l'un des premiers employés de JDG et donc d'Orpheus. Directeur technique, c'est lui qui a découvert l'enzyme pour empêcher les cristaux de se former dans les tissus et donc c'est grâce à lui que ramener quelqu'un hors d'un caisson fonctionne.
-Il a voulu devenir indépendant ? ça se comprend.
-Non, il a été licencié, en 2005, 5 ans après la création de la boite.
-Mais c'est complètement débile. Tu vires pas un gars comme ça.
-On arrive au point 1. Le point 2 c'est "y aurait-il quelque chose qui cloche avec les caissons du bon docteur ?"
-Tu penses à de la projection ?
-Qui sait ? Allons voir ce qui se passe là-bas. Au pire, vous deux, vous vous projetterez.

Image

Le crucible frappe à la porte de la société par un beau matin et sont reçus par le bon docteur lui-même ; un petit équatorien sans histoire d'une cinquantaine d'années. Il leur fait le tour du propriétaire quand Adam suggère que sa sœur pourrait bénéficier de ses services. L'installation est propre, supervisée par le docteur lui-même  et quelques laborantins. Son partenaire, l'homme d'affaires et comptable, est lui absent pour la journée. Les caissons cryogéniques, bien qu'en parfait état, ne sont pas aussi avancés que ceux d'Orpheus. Il n'y a pas de capteurs pour détecter les ondes électromagnétiques des patients (élément indispensable pour savoir si les sleepers sont dans leurs corps ou projetés) et tout laisse à penser que le docteur ne sait rien de la projection.

-Il serait parti avant que JDG se spécialise dans la projection ? murmure Thad.
-Possible, gardez l’œil ouvert pour des traces de PLE, répond Jason.

Bon conseil qui permet à l'équipe de découvrir deux faits troublants : certains des boutons désignés pour enclencher le "dégivrage" d'urgence de deux caissons ont été utilisés récemment (ils ne portent aucune trace de poussière). De plus, Thad trouve un carnet sur le bureau de Fernandez avec un seul nom sur toutes les pages : LAKE - LAKE - LAKE - LAKE.
La plus récente indique EMERSON. Tous deux sont des patients du bon docteur, plongés dans le sommeil depuis deux ans. Tous les deux riches et propres sous tout rapport.

-Vous nous confirmez que vous n'avez jamais sorti vos patients de leur coma ?
-Non, ce n'est pas quelque chose que je ferai sans rompre mon contrat et là, JE serai responsable d'une tentative d'homicide.
-Qui supervise les sarco... euh les caissons ? Vos aides ?
-Non, en général, c'est moi. Leurs tâches sont beaucoup plus simples. C'est d'ailleurs drôle que vous veniez l'un des rares jours où je ne suis pas tout seul dans le laboratoire.
-Je peux vous parler une petite seconde ?

Foutu pour foutu, Thad amène Fernandez vers son bureau pour avoir une discussion à bâtons rompus. Il lui balance tout et au diable l'accord de non-divulgation d'Orpheus : le club Chains, ce que fait Orpheus et la technologie de projection. L'homme est dubitatif, sceptique - c'est un scientifique que diable - puis les histoires de Jane Kennedy, la mère de tous les projecteurs, lui reviennent en mémoire. Il plie et raconte son histoire à lui. Il était le plus brillant scientifique chez JDG, le maître d’œuvre derrière leur technologie cryogénique et un jour, il reçut une lettre recommandée lui expliquant que suite à l'échec du projet flatline, il devait partir.

-Je n'avais jamais entendu parler, ni encore moins travaillé sur ce foutu projet. J'ai poussé un coup de gueulante et ils m'ont donné une belle somme ainsi que la possibilité de conserver ma propriété intellectuelle. Ça faisait longtemps que je souhaitais me mettre à mon compte donc je n'ai pas posé trop de questions.

-Donc ces caissons, ce sont des originaux de l'époque ?
-Non, je les ai construit à partir des plans que j'ai récupéré en partant.
-Attendez, vous avez récupéré PHYSIQUEMENT les plans dans les locaux d'Orpheus ? Au moment de vous faire virer ?
-Oui et alors ? C'était ma technologie, non ? Bon le design était un poil différent du mien mais c'est comme changer d'iPhone chaque année. Ce n'est pas une révolution.
-Mais ils étaient modifiés pour PROJETER les patients hors de leur corps, ça fait quand même une sacrée différence !

Acceptant un nouveau paradigme en état de fait (courtoisie d'une projection temporaire de Jason et d'une démonstration bénigne de ses horreurs), le docteur Fernandez congédie tous ses acolytes et commence à bricoler immédiatement un capteur d'ondes électromagnétiques pour détecter qui, parmi ses clients, est hors de son corps. Le résultat est sans appel : messieurs Emerson et Lake sont absents. Jason tire les vers du nez au docteur et apprend que Emerson disait s'être fait arnaquer par le propriétaire originel du Chains dans les années 80. A défaut d'autre pistes, il pourrait bien être sorti de son corps, avoir succombé aux sirènes de la rancœur et être devenu le frightener responsable de la seconde mort de Lily. Rien ne l'empêchait ensuite d'influencer le bon docteur pour le décongeler et ainsi obtenir un beau petit corps de Jason psychopathe. La question du nouveau nom, Lake, restait toujours dans l'ether. Mister Laker possède toujours un proche, sa femme, qui vit sur les hauteurs de Pacifica dans un grand manoir. Espérant ne pas trouver un spectre là-bas, l'équipe part à tombeaux ouverts là-bas. Thad passe un bref coup de fil à Tom Hayes soulignant le danger d'un spectre potentiel dans le quartier de Dormant Phoenix. Tom promet d'appeler les autres pour vérifier les yeux et faire une fumigation sauvage si besoin.
Plus de peur que de mal, Jason, projeté, et Adam trouvent M. et Mme Lake en train de prendre le thé entre vivant et PLE. Lake possède un nombre important de souillures visibles sur son ectoplasme et Jason fait usage de l'horreur Wail pour le calmer de manière préventive. C'est Adam, peu habitué à l'exercice qui prend la parole pour persuader l'homme de retourner dans son corps.

-Écoutez, je vais vous expliquer ce qui va se passer. Pour l'instant, vous êtes content, avec votre femme, sans avoir les désavantages de votre maladie. Mais votre femme est aussi très âgée et que se passera-t-il quand elle décèdera ? Vous serez seul et cette solitude vous changera, en mal. Vous finirez par mépriser les vivants puis à vouloir les faire souffrir. Je l'ai déjà vu alors croyez-moi, il vaut mieux que vous retourniez dans votre corps, sortiez de ce caisson et passiez les derniers jours qui vous restent PHYSIQUEMENT avec votre femme.
-Mais mon cancer.
-Vous voulez passer quelques mois avec l'amour de votre vie ou une éternité seul ?

L'argument fait le poids et Lake accepte de revenir dans son corps puis de quitter le caisson. Fernandez perd de l'argent mais ce qu'il a gagné est d'une valeur inestimable. Le crucible lui aussi est bien content car il aura désormais accès à un point de projection pour les sleepers hors des locaux d'Orpheus.

Confrontés à une horde de secrets de la part de leur fidèle employeur, cet avantage pourrait s'avérer crucial.


 
Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 7425
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: [CR]Orpheus

Message par Cryoban »

Très agréable à lire et ça donne envie de ressortir cette campagne
Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres
Dark Operators, un hack du BRP pour Delta Green. Du poulpe et des Forces Spéciales.
Avatar de l’utilisateur
Coulis
Profane
Messages : 19
Inscription : ven. avr. 17, 2020 12:45 pm

Re: [CR]Orpheus

Message par Coulis »

Cryoban a écrit : dim. nov. 08, 2020 9:56 am Très agréable à lire et ça donne envie de ressortir cette campagne

Merci, Cryoban. Content que ça plaise. :)
 
Avatar de l’utilisateur
Coulis
Profane
Messages : 19
Inscription : ven. avr. 17, 2020 12:45 pm

MISSION #0768

Message par Coulis »

DÉBUT DU BRIEFING
  • Briefing de mission pour consultants d’accréditation D
  • Agent senior traitant : John « Blink » Carruthers
TYPE DE MISSION : Récupération et fumigation
CIBLE : Mathew Lehto et des complices fantômes non-identifiés

CONTEXTE
 
  • Orpheus a recruté Mathew Lehto il y a trois ans à l'âge de 27 ans. Avant son recrutement, il a étudié dans une prestigieuse université de l'Ivy League grâce à une bourse au mérite. A force de pugnacité, il a obtenu son MBA en finance et sécurisé de prestigieux stages. Post-diplôme, il a travaillé comme conseiller financier chez Morgana Financial, une banque d'investissement à haut profil. Il a rencontré sa première EMP aux mains d'un client mécontent des fluctuations de la bourse qui décida d'abattre les employés de la banque. L'accident laissa Lehto et trois autres employés gravement blessés et en faucha deux autres. Sa deuxième EMP fût auto-infligée suite à son licenciement. Les tests psychologiques d'Orpheus ont garanti que cette tentative n'était que situationnelle, due à une dépression passagère liée à un environnement de travail hostile. Après les six mois d'entraînement initiaux, Lehto fut jugé apte pour devenir projecteur de terrain.
  • Lehto ne présenta pas de problème particulier en tant qu'employé d'Orpheus - jusqu'aux six derniers mois. Il a gravi les échelons, collectant augmentations et accréditations à un rythme normal, touchant du même coup le bonus pour atteindre les objectifs trimestriels de l'entreprise. Il y a six mois, le Crucible de Lehto s'est violemment heurté à une entité de classe Mirage, entrainant la mort de deux agents (Neva Raker et Allan Ranum). Orpheus a réassigné Lehto et les deux survivants.
  • Durant les quatre derniers mois, Lehto a rempli les fiches de cooptation pour trois missions de récupération, augmentant ainsi du même coup sa paie. Quand il a été interrogé lors de l'audit départemental bi-annuel, Lehto est devenu évasif. Il n'est pas revenu travailler le lendemain et n'a plus été aperçu par le personnel d'Orpheus depuis. L'enquête initiale menée par les agents Masterson et Cotton indique que Lehto connaissait les familles des trois défunts qu'il a recommandé au groupe via l'association des anciens élèves de son université. De même, il s'est renseigné sur les finances des dites familles avant le décès de leur proche et a initié le contact post-mortem avec les trois PLE. L'équipe médicale s'est procuée les rapports du légiste et n'exclut pas une cause de mort liée à une Horreur.
  • Note importante : il est possible que Lehto ne soit pas coupable de quoi que ce soit. Il a peut-être prédit les évènements funestes afin d'en tirer profit. C'est une violation directe du code éthique du groupe Orpheus (bien que moins grave qu'un homicide ou un assassinat). Sa fuite suggère au moins une connexion latérale aux cas. L'agent Forest a théorisé qu'une rencontre avec un nouveau Classe Enigme a réveillé les troubles psychologiques de Lehto (sa première EMP et sa mission avec son ancien Crucible ont toutes deux provoqué la mort de collègues) ; cette fois, la pulsion de mort pourrait être dirigée vers l'extérieur et Lehto pourrait donc devenir auto-destructeur si adossé au mur.
  • Lehto possède un alibi pour deux des victimes (confirmé par les services de sécurité et les caméras d'Orpheus) et doit donc posséder des complices si son implication est avérée. Les classe Echo et Mirage présentes dans les dossiers de Lehto ont fait l'objet d'enquête et ont été classées (ou détruites selon Cotton). Toutefois, Lehto possède les ressources et l'influence nécessaires pour sauver et/ou influencer un nombre conséquent de PLE. Il est conseillé aux agents de faire preuve de prudence.
PARAMÈTRES DE MISSION
  • Etape une : Localiser Matthew Lehto. Observer la cible pendant 24 heures avant d'identifier son domicile. Enregistrer tout contact, humain ou PLE, pour une enquête approfondie. Les agents devraient éliminer tout contact Classe Ombre quand la cible se sera déplacée. Les procédures de demande de renfort doivent être appliquées. Si l'opposition s'avère hostile envers des agents ou des civils, passez à l'étape deux.
  • Etape deux : Rapatrier Mathew Lehto au QG d'Orpheus. Toute PLE interférant avec l'extraction doit être immédiatement fumigée. Vous devez capturer et incarcérer tout complice humain.
  • Etape trois : Enquêter sur tous les contacts révélés durant la période initiale des 24 heures. Il est vital de suivre le bon protocole d'enquête sur des personnes humaines. Orpheus se doit de rapporter toute information pertinente aux autorités locales ou fédérales après une étude par le département légal. Toute Classe Echo ou Classe Mirage Rouge doit être fumigée. Capturez et rapatriez toute Classe Echo ou Classe Mirage Verte pour un interrogatoire plus poussé si vous pensez qu'elles sont impliquées dans cette affaire.
INTEL
  • Mathew Lehto est un skimmer, ce qui le rend extrêmement mobile et dynamique. Les agents doivent s'attendre à le trouver au summum de ses capacités à moins d'apercevoir un échange d'énergie ou l'utilisation d'une Horreur. Lehto est classé comme "Banshee" et a été entrainé pour employer les Horreurs suivantes : Wail et Forebode. Des membres de son ancien Crucible l'ont vu utiliser l'Horreur Unearthly Repose et il est possible qu'il en ait développé de nouvelles sur son temps libre.
  • Mathew Lehto a été aperçu pour la dernière fois par des forces de police envoyées pour enquêter sur un avis de personne disparue lancée par des amis concernés. Lehto a parlé avec les policiers et ils ont donc classé l'affaire sans suite.
  • Les capacités des PLE alliées sont inconnues. Les agents devraient considérer tout complice comme hostile mais ne devraient procéder à une fumigation que s'ils deviennent agressifs ou peuvent être rangés dans la Classe Ombre.

INFOS SUPPLÉMENTAIRES
  • Mathew Lehto possède un parent encore en vie, sa mère (Allison, 67) ainsi qu'un frère et une sœur (Deborah, 23 et Alexandre, 32). Il n'a contacté aucun membre de sa famille depuis près de cinq ans. Il a offert de généreuses donations à son Alma Mater et a participé à de nombreux évènements d'anciens élèves. Il est possible qu'il retourne à l'université ou dans sur le campus en cas de stress intense.
  • Cette enquête doit rester en interne. Dans le pire cas de figure possible, si Lehto est bien l'auteur de ces meurtres, le système judiciaire actuel serait incapable de l'inculper. Une telle tentative serait une débâcle pour la cour et une catastrophe pour Orpheus
  • Les trois contrats ouverts par Lehto sont toujours valides. Si vous êtes dans l'incapacité de traquer Lehto, il sera nécessaire d'étudier ces derniers, les causes du décès et les éventuels contacts pour le retrouver. Si cette méthode devenait nécessaire, il est vital que les familles des défunts ne soient pas contactées hors des SOP des contrats.
NIVEAU DE MENACE : MIRAGE.VERTE (Projecteur) ; MIRAGE.ROUGE (PLE) ; OMBRE.ROUGE (Spectres)

FIN DU BRIEFING


Une fois les lumières rallumées, Blink donne les documents du briefing à chaque membre du crucible. Jason remarque pour la première fois à quel point ses mains sont malingres ; le cancer n’épargne personne.

-Bien, je vous ai donné toutes les informations dont je disposais sur ce cas. Je vais vous laisser discuter entre vous. La salle a été réservée pour deux grosses heures. Bonne chance et n’hésitez pas à sonner si vous avez besoin de quoi que ce soit.
-Je vais avoir besoin des informations bancaires du monsieur, Blink dit Jason. C’est pour nous aider.

Blink lui adresse un regard circonspect.

-Je passe par les fonctions centrales et tu auras ça sur ton email crypté.

Jason approuve de la tête, la porte se referme derrière le magicien et les caméras se désactivent. Tyler s’en est assuré. L’ambiance studieuse de lecture du crucible laisse place à un malaise généralisé.

-Bon, je vais commencer, si personne ne se dévoue, dit Thad.
-Tu es sûr qu’on peut parler ? coupe immédiatement Shawn.
-Je contrôle les horizontales et les verticales, grésille le speaker de réunion.
-Vous trouvez ça normal qu’on soit obligé d’en venir à ça ? s’énerve Shawn. La seule personne honnête qu’on ait croisé jusqu’ici c’est Fernandez et je parie que c’est parce qu’il ne connaissait rien de rien à la projection.
-Les vieux projecteurs, Kate, Chet, Annie et toute la clique, sont pas des salauds non plus, argumente Thad.
-Mais c’est pas normal qu’on soit obligé de cacher, bordel ! Assassiner des barons de la drogue et maintenant devoir traquer un des nôtres ? Est-ce que le PDG nous menaçe : « voilà ce qui vous attend si vous n’êtes pas sage ». J’ai pas signé pour ça, j’ai pas signé pour me retrouver à côté d’une seringue de pigment toutes les cinq minutes. Ce boulot c’était censé être une opé de com, rien de plus. Je veux pas –

La main de Jason se pose sur son épaule alors que le reste de l’équipe assiste à la crise de paranoïa aiguë de Shawn.

-Shawn, calme-toi, on est une équipe, on va trouver Letho et obtenir des réponses, puis on va découvrir ce que nous cache la boite. Le pire que tu pourrais faire, c’est partir et te retrouver SEUL face à tes démons.

La star déchue acquiesce.

-C’est très touchant, tout ça mais vous avez la moindre idée d’où CHERCHER Letho ? annonce l’intercom sur la table.
-Mon petit Tyler, j’ai dix ans d’avance sur toi, dit Daniel en déposant le all-points bulletin arborant la tête de Letho.
-T’es Banshee maintenant ? Tu lis le passé et le futur ?
-Non, les copains c’est mieux que les boules de crystal, même après avoir quitté le SFPD. Mon ex-partenaire m’a parlé de Letho il y a une semaine. Des amis ont signalé sa disparition puis une patrouille est passée le voir et le dossier a été clos. La police a signalé que l’endroit était un bouge et que Letho s’apprêtait à partir en vacances ; des valises prêtes à l’emploi partout dans l’appart. L’adresse est du côté du centre-ville d’Oakland.
-Je t’embrasserais si j’avais un corps, continue Tyler. C’est un peu craignos là-bas par contre. Ce n’est pas un ex-trader, le Letho ? Il ne peut rien se payer de mieux ?
-Bah allons voir, dit Daniel. On trouvera sûrement plus d’infos sur place qu’en restant ici.

Le crucible repart avec la formation habituelle : 3 sleepers hors de leur corps et 3 skimmers dans la chair. L’incontournable van se fraye un chemin à travers le trafic atroce de la baie et notre fine équipe arrive vers 18h sur place. Jason passe quelques coups de fils durant le trajet. Le ton est familier, voir outrancier.

-John, vieille pourriture. Je te paye un salaire de ministre et tu ne me réponds pas dans les deux heures. Je vais changer de cabinet.

Un ange passe. Jason acquiesce aux murmures de son interlocuteur et raccroche enfin.

-Bon, il se trouve que notre ami a quelques petits comptes cachés ici et là. L’argent récolté chez Orpheus est placé en grande partie sur un compte offshore mais vous serez content d’apprendre que 20% de ses gains sur les trois derniers contraints « parrainés » ont été envoyés chez les proches des PLE et dans une fondation.
-Amnesty International ?
-Non, 6-Deuce Memorial. Un gamin noir nommé Ezekiel s’est fait passer à tabac il y a six mois.
-Conneries, dit Tyler. Les 6-Deuce sont l’un des plus gros gangs de San José et Ezekiel était leur chef. Ils dealent beaucoup et le Pigment marche du feu de Dieu dans leurs rangs.
-Je ne vois pas le rapport, dit Shawn, pourquoi il donnerait son argent à un gang ? Il peut se payer ce qu’il veut.
-Il peut payer pour se protéger des vivants mais contre les fantômes, non, coupe Thad. Avec Orpheus tatoué sur son front, NextWorld, Terrel & Squib, c’est mort. Il est désespéré et ces gangs là… Ils sentent ça, ils voient une opportunité. Et s’ils peuvent voir leurs potes morts, ils peuvent peut-être leur donner des ordres.

Image

-Des gangs fantômes ? Mais vous déconnez complètement les mecs, dit Shawn en essayant de contenir son ectoplasme sur le siège arrière.
-Le crime organisé est organisé, dit Daniel. Point. Dès qu’il y aura une opportunité, il la saisira. Orpheus et les autres ne veulent pas le voir mais le FBI, la DEA EUX peuvent le deviner.
-Je commence à me dire qu’on est pas assez payé, grogne Thad.

Jason stoppe le van. L’endroit est austère, silencieux et les façades décharnées d’anciennes supérettes victimes de la crise économique pullulent. Tyler possède la porte d’entrée de l’immeuble pour laisser rentrer ses petits camarades. Daniel fouille la boite aux lettres et, au milieu des factures et publicités, trouve une lettre inattendue de la compagnie aérienne Tropic Air. Mexique, Honduras, Belize, Panama ne sont que quelques-unes des nombreuses destinations qu’elle couvre. La lettre typographiée remercie Monsieur Matthew Lehto d’avoir adhéré à leur club VIP, ce qui lui promet de nombreuses réductions et avantages.

-Je crois que notre ancien collègue veut se mettre au vert.
-J’espère qu’il n’est pas déjà parti, répond Jason.
Le plancher craque sous le poids des skimmers. La majorité des appartements sont silencieux. Letho réside au troisième étage, la porte n’oppose pas plus de résistance que celle du hall d’entrée mais le spectacle est tout autre : lit renversé, placards grands ouverts et ordinateur éventré.
-C’est sympa ici, très cosy, dit Jason.
-Le petit monsieur est recherché, dit Thad.
-Je n’en doutais pas mais c’est du travail de sagouin, dit Daniel. Avec un haunter et deux banshees, je suis sûr qu’on trouvera quelque chose pour nous aiguiller sur ce qui cloche avec notre petit pote.

Une seconde fouille est organisée, celle-ci minutieuse, organisée de main de maître par Daniel. Finalement, Tyler perd son sang-froid et possède l’appartement entier pour sentir les murs et les cavités qui n’auraient pas leur place ici. Une fissure apparaît près du lit. Adam file un coup de pied dans le placo et découvre une petite cache pas plus grosse qu’un placard.

-Bingo !

Dans l’alcôve éventrée, de la paperasse, quelques vêtements de rechange, de l’argent liquide et des guides touristiques se côtoient. Daniel et Jason passent plusieurs minutes à tout éplucher. Lehto semble avoir tout préparé pour fuir au Belize depuis six mois.

-Mais pourquoi ? Pourquoi embaucher des gangs pour l’aider ? grogne Jason. Et cette paperasse… Elle n’est même pas liée à Lehto. Tout passe par la Union Bank de San Francisco et je ne reconnais pas ces numéros de compte.
-Le vieux building de la Bank of California ? demande Daniel. C’est là où lui et son crucible ont été attaqués par une classe mirage. Trois morts quand même et le début des emmerdes pour Lehto.
-Bon sang, mais ça représente des versements de plusieurs millions sur les quinze dernières années ! Il a dû se procurer ça quand il était dans la banque ou alors peut être que c’est ce que cherchait la PLE classe Mirage.
-Je vais garder tout ça très précieusement et passer un petit coup de fil à mon pote pour qu’il identifie les comptes bancaires. Il commence à tapoter sur son iPhone.
-Comment tu peux convaincre un type de te donner cette info en quelques minutes ?
-Je sais me montrer très persuasif, Daniel. De plus, il me doit un paquet de contrats. Je m’arrangeais pour qu’il rentre en contact avec les propriétaires des maisons hantées pendant les repérages. Il leur achetait les bicoques pour une bouchée de pain et se faisait une tonne de fric en les revendant après l'émission.
-Mais les anciens propriétaires devaient te haïr pour ce genre d’entourloupes, non ?
-Tu n’as même pas idée.

Un stylo feutre se met à léviter et à écrire un message sur le mur.

TROIS PLE GANGBANSTERS ARRIVENT PAR L’AVENUE OUEST.
PLANQUEZ-VOUS OU ALLEZ CHOPPER LEURS CORPS.
THAD

Jason part se planquer dans l’un des appartements abandonnés du dessous tandis que Daniel et Adam descendent calmement les escaliers, pas besoin d’alerter nos amis fantômes. Ils arpentent les blocs alentours à la recherche de skimmers mystérieusement assoupis dans leurs voitures mais tous les véhicules sont vides et les rues sont désertes.
Une rixe que personne ne peut voir se déroule dans la résidence de l’ex-agent d’Orpheus. A peine l’un des gangbangers dépasse du mur de l’appartement que la forme colossale couverte de souillures de Thad lui tombe dessus. Les trois voyous équipés de battes de baseball conjurées par l’horreur Congeal s’acharnent sur lui sans réussir à faire tomber le colosse. Shawn décide de se faire oublier par les intrus en utilisant Unearthly Respose, l’horreur caractéristique des wisps faite normalement pour se faire remarquer. Et Tyler dans tout ça ?

Image

L’électricité crépite autour de la forme du haunter. Les prises électriques crachent à l’unisson leur précieux véhicule dans sa direction jusqu’à former une cape d’énergie autour de lui. Il BRILLE de mille feux dans l’appartement, non dans tout le bloc, et les rares habitants du bâtiment perdent leur internet, télévision et autres appareils électro-ménagers pour un temps. A l’aide d’une grosse dépense de vitalité et de sa seconde horreur, Witch’s Nimbus, il balance des véritables boules d’énergie sur l’un d’une des PLEs qui est vaporisée sans autre forme de procès.
Shawn décide d’amener son poids dans la bataille et téléporte avec lui l’un des assaillants à l’aider de Storm-Warding, une horreur permettant au wisp de se déplacer à travers la « tempête » et de revenir à un autre point proche. En effet, d’après les wisps, il y aurait un mur invisible protégeant le monde des morts d’une terrible tempête. Enfin les wisps racontent beaucoup de bêtises. Shawn aboutit sur le bord du toit avec son passager clandestin. Résolu à le lâcher (***les chutes sont les seuls dégâts « physiques » que prennent les PLE***), l’homme possède trop de force et les deux s’engagent dans un tango mortel. Foutu pour foutu, Shawn décide de se jeter dans le vide avec son camarade et utilise à nouveau Storm-Wending pour revenir dans l’appartement à la dernière seconde.
Les troupes de choc des Six-Deuce ont été vaincues mais Jason constate en remontant que l’appartement est bon pour être démoli. Des stries noires et une odeur de brûlé parsèment chaque mètre carré de la pièce. Il est bien content d’avoir pris les papiers avec lui.
Petit miracle, le téléphone fixe sonne. Il a été épargné par le coup de jus de Tyler. Jason décroche.

-Oui, allo ?
-Monsieur Lehto, ici le service de Tropic Air. Nous venons de procéder à l’enregistrement des bagages et vous n’êtes toujours pas arrivé ! Impossible de vous avoir sur votre téléphone mobile, heureusement que vous avez encore un fixe.
-Ah, euh, oui, merci. J’arrive sans bagage, je suis… euh dans le trafic. Pourriez-vous me redonner le dernier délai d’embarquement ?
-A 22h30.

20h30 à sa montre.

-J’arrive, merci ! (il raccroche) Tyler, pars prendre le contrôle du van. Lehto est à l’aéroport et on n’a pas une minute à perdre. On choppera les autres dans la rue.
Contrôlé par le haunter, le van fonce à tombeau ouvert. La vingtaine de miles est traversée en quinze minutes. Au péage, un gamin dans la file d’à côté reste médusé de voir la voiture avancer toute seule dans que son conducteur ne touche le volant.
-Dis, Papa, ils font des vans qui se conduisent tout seuls chez Tesla ?

Le van se gare dans un dépose-minute à l’entrée de l’aéroport et en un instant quatre flics braquent la voiture.

-Sortez du véhicule, les mains en l’air, hurle l’un des policiers, visiblement terrifié.
-Il a utilisé Forebode pour voir notre arrivée et il a prévenu les flics, le petit salaud, grogne Adam.
-J’AI DIT : SORTEZ DE LA VOITURE !
-Là je regrette d’être skimmer.

Pendant que Jason essaye de mettre fin à une grossière erreur policière, les trois sleepers foncent dans l’aéroport, passant au peigne fin les halls avant de rentrer dans la zone d’embarquement. Thad finit par trouver le corps sans vie de Lehto dans les toilettes.

-Au moins, il est pas loin.

Les skimmers arrivent à se faire comprendre et décident eux aussi de rentrer dans la zone d’embarquement. Vu qu’ils n’ont pas de billets, une succession de saynètes tragi-comiques à base de jets foirés et de déguisements débiles s’enchaîne. Écœure, Daniel s’endort finalement sur un banc, possède un des employés de l’aéroport et fait passer ses collègues.

-Mais JE VEUX un gilet jaune, râle Jason.

Donc Jason et Tyler obtiennent un gilet jaune et une casquette pour « se fondre dans la masse ». L’esprit de Lehto reste introuvable. Aux grands maux, les grands remèdes : Daniel possède le corps de Lehto et se coupe sciemment avec pour que le propriétaire du corps sente via sa « corde d’argent » que son corps est en danger. La réponse est immédiate et une lutte entre les deux esprits s’engagent. Daniel utilise des effets avancés de Puppetry pour lire les souvenirs du skimmer terrifié.
Six mois plus tôt, dans la Bank of California, le crucible de Lehto rencontre une PLE puissante, musclée et couverte de tatouages démontrant une maitrise incroyable des horreurs de Poltergeist. Elle fumige trois d’entre eux. Le personnel humain est terrifié par les meubles qui volent. Lehto survit mais son esprit lui est grandement affecté. Il se souvient de l’homme rentré dans son cabinet, fusil sous le bras, et qui lui a tiré deux balles dans le buffet. Menacé par son client qui a fermé sa banque temporairement, Orpheus contraint Lehto à revenir avec le crucible de Kate pour s’assurer que la PLE n’est plus là. Non, pas contraint, il a demandé à être là. Il a vu le meurtrier fouiller une pièce des coffre-forts. Les papiers. Ces comptes voudraient dire que…

Non.

Il doit fuir, il doit se faire suffisamment d’argent pour aller loin, le plus loin de la PLE, le plus loin d’Orpheus. Mais il doit le faire sans attirer l’attention trop vite. Il va voir les six deuce pour leur proposer un alléchant contrat : provoquer des morts injustes, créer des PLE et les faire reposer en paix. Plan facile, de nombreuses cibles fortunées dans son alma mater et Orpheus ne crachera pas sur les contrats faciles. Et puis…
L’esprit de Lehto sort du corps et fonce vers la sortie de l’aéroport. Il est devant la foule de taxis quand Thad arrive à le plaquer au sol.

Image

-ASSEZ, tu vas venir bien gentiment avec nous !
-Laissez-moi tranquille, LÂCHEZ-MOI ! VOUS NE COMPRENEZ RIEN, ILS ARRIVENT !
-Qui ça, ils ?
-Les marchants de mort !
-C’est quoi ces conneries ?
-THAD, METS TOI A COUVERT ! hurle Shawn.

Par réflexe, le boxeur lâche Lehto et roule sur le côté. Deux canons d’armes semi-automatiques vomissent des rafales de balle fantôme sur le fugitif et la berline noire reprend la bretelle vers la sortie d’autoroute.
Shawn attrape Tyler et les deux se téléportent dans le véhicule. Tyler possède la voiture sous les yeux médusés du conducteur. Aucun PLE n’est présente dans la voiture.

-Merde, ils se sont glissés hors d’ici par la tempête, grogne Shawn.
-TOI, TU VAS PARLER SINON TU VAS FAIRE TROIS TONNEAUX, crépite le GPS.
-Merde, je, je sais pas ! J’étais juste payé pour conduire la voiture !

Le conducteur ne peut même pas voir les PLE. Payer pour un simple job, pas de corps, pas de problèmes. La voiture vient rentrer dans un poteau et le crucible se réunit autour de l’esprit fumigé de Lehto. L’échec est total. Le goût, lui, amer. Jason finit par regarder son téléphone, il a deux nouveaux messages.

-T’emmerdes pas, dit Daniel dans le corps de Letho, c’est ton pote véreux et il va te donner l’identité du bénéficiaire bancaire qui a coûté sa vie à notre ex-collègue. C’est Orpheus. Quelqu’un avec beaucoup, beaucoup d’argent a fait des virements faramineux à notre chère entreprise pendant quinze longues années.
-Et « il » veut s’assurer qu’il n’y ait pas de traces, répond Adam.

Orpheus ne blâmera pas le crucible pour la mort de Lehto. Une courte enquête sera lancée par la police mais sans donner de résultats probants.

 
Avatar de l’utilisateur
Coulis
Profane
Messages : 19
Inscription : ven. avr. 17, 2020 12:45 pm

MISSION #0776

Message par Coulis »

DÉBUT DU BRIEFING
  • Briefing de mission pour consultants d’accréditation A
  • Agent senior traitant : (Ret) Major Chet Mason
TYPE DE MISSION : Fouiller les sites d’épave du Deep Harvest et du United
LOCALISATION : Épave sous-marine du vaisseau expérimental Deep Harvest

CONTEXTE
 
  • La Tethys Corporation a été une pionnière de l’exploration des profondeurs durant la dernière décennie. Elle possède une renommée internationale dans le développement des technologies permettant à l’homme de sonder les profondeurs des océans. L’année dernière, l’entreprise a annoncé le développement suivi du test d’un nouveau type de véhicule sous-marin permettant aux explorateurs de s’enfoncer encore plus loin dans les profondeurs de la mer.
    Hélas, la Téthys Corporation a perdu une bonne partie de ses financements publics, à cause de la décision du gouvernement de se focaliser sur les drones, plus petits et plus sûrs, plutôt que sur les sous-marins analogiques. De plus, l’entreprise a dû rappeler trois appareils au cours de l’année passée. La pression engendrée pour terminer le projet Deep Harvest a poussé le conseil d’administration à tester l’engin avec seize mois d’avance sur le planning.
    Michelle Anderson (33 ans) était le pilote de ce véhicule capable d’abriter trois personnes. Son équipage se composait du docteur Hamid Faraaj (29 ans) et de Stephen Winters (25 ans). Tous étaient des océanographes expérimentés. Selon les enregistrements de Tethys, le Deep Harvest a réussi tous les tests initiaux. Le docteur Robert Weinstein, directeur du projet, a fait plusieurs déclarations confirmant qu’aucune impasse n’avait été faite sur la sécurité du véhicule, bien qu’il ait souligné l’extrême pression subie sur le projet.
  • Deep Harvest a réalisé son premier test en haute mer dans des eaux relativement peu profondes près du site de l’épave d’un vieux steamer du début du XXème siècle, le United. L’United a coulé pour une raison inconnue en 1907, emportant avec lui trois personnes : le capitaine Isaac Williams, une passagère du nom de Constance Lee et un passager clandestin non-identifié. L’épave ne présente qu’un intérêt historique limité puisque de nombreux navires de cette classe existent encore. Selon de multiples rapports, les coffres du navire ont été vidés par l’équipage avant son ultime voyage dans les limbes. Par conséquent, les chasseurs de trésor n’ont jamais daigné s’y intéresser.
  • Pendant la descente de Deep Harvest vers le site de l’épave, le capitaine Anderson a rapporté que tous les systèmes fonctionnaient à pleine capacité. Une fois le site atteint, l’exploration a procédé comme convenu. Les registres de la Téthys Corporation indiquent que Deep Harvest fonctionnait parfaitement. À 31 heures et 22 minutes passées depuis le début de la mission, docteur Faraaj a rapporté des contacts visuels inhabituels provenant de l’intérieur de l’épave du United. Les scanners et sonars de l’engin ne décèlent aucun contact. A 32 heures et 17 minutes, les microphones internes du Deep Harvest ont enregistré une voix disant “Libérez-moi”. L’identité de l’énonciateur demeure inconnue. L’un des câbles de sécurité attaché à l’épave a cassé, à cause d’un incident technique d’après Téthys. Un second, rattaché au navire de remorquage s’est aussi désengagé au même moment dans des conditions similaires. L’équipage du Deep Harvest n’avait aucun moyen de relâcher ces câbles. Les navires à la surface ont noté un changement de comportement dans le Deep Harvest avec une tentative pour remonter à la surface. Un sonar sur site a enregistré une détonation dans le Deep Harvest et le vaisseau est tombé dans les fonds marins. Des secours ont lancé un vaisseau de sauvetage téléguidé, le Lamantin mais la surface a perdu contact avec ce dernier dès qu’il s’est approché de l’épave. A l’aide des grues, le Lamantin a pu être récupéré mais avec ses systèmes informatiques partiellement détruits. Téthys a été incapable d’identifier la cause des dégâts.
  • Des sauveteurs ont tenté d’approcher le site de l’épave. Quatre plongeurs, incluant un ancien Navy SEAL, ont été incapables de terminer la descente. Leur rapport mentionne d’étranges lumières et des effets proches du narcose à l’azote. Citant des raisons de sécurité dues à des conditions météo se détériorant rapidement, le docteur Wenstein et la Thétys Corporation ont suspendu l’opération de sauvetage.
    L’entreprise a tenté trois opérations supplémentaires dont une conjointe avec les garde-côtes et le Woods Hole Oceanographic Institute. Toutes les tentatives se sont soldées par des défaillances techniques et des hallucinations audiovisuelles chez ses membres.
  • Pour la Téthys Corporation, l’extraction du Deep Harvest est capitale. Des groupes rivaux ont offert leur aide pour récupérer le prototype tandis que les familles des pilotes ont attaqué l’entreprise en justice pour négligence. L’incident Deep Harvest est un désastre sans pareil.
  • La Téthys Corporation met à notre disposition son équipe et son navire, l’Etoile Polaire, pour amener une équipe jusqu’au lieu de l’épave. Bien que ça ne soit pas connu de tous, l’entreprise soupçonne une présence surnaturelle d’être à l’origine de l’échec de la mission du Deep Harvest. Ils ont demandé la fumigation de toute créature surnaturelle hostile et/ou l’extraction des corps de l’équipage, le journal de bord électronique ainsi qu’une partie sécable du moteur marquée “EN-14”, de la taille d’un tiroir.
  • Le Deep Harvest est un petit sous-marin pour trois personnes d’une dizaine de mètres de long avec une cabine centrale, deux espaces de couchage et une salle des moteurs. L’entrée se fait par une trappe en hauteur. Selon Téthys, le Deep Harvest repose du côté bâbord avec un large trou du côté tribord de la salle des machines, pointant vers la surface.
  • Le United est un steamer de 170 mètres de long et 20 de large avec un moteur à triple expansion cylindrique et double vis. Le vaisseau pouvait transporter 1740 passagers, 540 en première classe, 200 en seconde classe et 1000 en troisième. Il était sous l’étendard de l’American Line. Des vaisseaux semblables incluent le Paris, Philadelphia, Harrisburg et Yale. Son naufrage fut une déception pour l’American Line mais le faible nombre de vies perdues limite les archives à son sujet.


PARAMÈTRES DE MISSION
  • L’équipe devrait s’attendre à un contact hostile avec des entités inconnues, bien que nous ne soyons pas sûrs que les PLE soient les trois personnes mortes à bord de l’United. Selon nos estimations, il n’existe pas de fantômes ayant plus de trois ans d'existence. Si les victimes de l’United ont survécu, elles seraient les plus vieilles PLE jamais enregistrées. Votre mission principale toutefois est de les éliminer ou de négocier avec elles pour permettre à Téhys de récupérer le Deep Harvest.
  • A cause des problèmes posés par l’environnement sous-marin, tous les agents devraient se projeter depuis un vaisseau en surface ou depuis un autre point sécurisé. Plonger sous l’eau ne devrait être fait que si les agents possèdent une expérience appropriée ou que cela semble nécessaire pour la sécurité d’autres agents Orpheus. Dans votre collaboration avec Téthys, vous êtes habilité à partager toute information pertinente.
  • Dans le domaine océanique, vous devez en déférer à leur expertise. Les agents Cotton et Forrest voyageront avec vous pour assurer la sécurité de vos corps. Comme objectif secondaire, vous devriez ramener le plus d’information possible sur le site en vue d’opérations ultérieures.


INTEL
  • Le capitaine Isaac Williams avait une liaison avec Constance Lee. Les deux auraient dû se marier en Mai 1908 d’après les documents historiques. Williams a coulé avec son navire et il est possible que Lee l’ait suivi par loyauté ou par amour. Il est également possible qu’il l’ait forcé à rester à bord.
  • Le capitaine Williams avait la réputation de faire rentrer des immigrants illégaux aux USA. Il a été arrêté cinq ans avant le naufrage pour contrebande. A la vue de l’activité surnaturelle de l’endroit, il est probable qu’il n’ait pas eu un mais plusieurs passagers clandestins en soute ; des immigrés illégaux européens sans doute.
  • Les relevés d’identité sur l’équipage du Deep Harvest ne montre rien d’inhabituel concernant Michelle Anderson et Stephen Winters. Dr. Hamid Faraaj possède un intérêt pour l’occulte mais nous pensons qu’il se limite aux séances de spiritisme, lectures de tarot et recherches en bibliothèque occasionnelles. Rien n’indique que l’équipage est déclenché l’incident.
INFOS SUPPLÉMENTAIRES
  • La Téthys Corporation est sur le point de faire faillite. Ils sont donc sûrement prêts à prendre tous les risques possibles pour s’assurer du succès de la mission de récupération. La boite nommée “EN-14” contient du matériel nucléaire. Maniez-la avec grande précaution mais rappelez-vous que le danger provient des fuites radioactives et qu’il n’y a pas de risque d’explosion.
  • Notre recherche indique que plusieurs navires naviguant dans les eaux proches de l’épave du United ont rencontré des défaillances techniques similaires au cours des années. Tous ces témoignages ont été balayés sous l’égide d’”anomalies maritimes”.


NIVEAU DE MENACE : ÉNIGME.VERTE

FIN DU BRIEFING


La première question qui taraude tout le monde est bien sûr « est-ce qu’un fantôme peut aller sous l’eau ? » Eh bien oui, une fois la surface traversée en devenant éthéré, rien n’empêche la moindre PLE d’aller nager avec les poissons.
Pas de risques inutiles, personne n’est plongeur au sein de l’équipe et donc tout le monde descend dans les profondeurs de la baie de San Francisco hors de son corps. Les skimmers sont paisiblement installés dans une cabine du vaisseau amiral de la Thetys corporation avec Ben et Craig en attente pour les protéger en cas de pépin.
Toute la fine équipe pénètre dans une cage en métal dédiée à l’exploration des fonds marins.

-J’espère qu’il n’y aura pas de requins en bas, dit Thad. C’est quoi le petit truc jaune au fond de la cage ?
-Bah c’est pour toi, dit Jason, Thad, c’est un gilet de sauvage avec des ballons pour te remonter à la surface !
-Euh…
-Si jamais tout partait en sucette, tu pourrais récupérer le module nucléaire et l’attacher à ce système pour le remonter aux gens de Thetys.

La descente se poursuit, toujours plus loin dans les profondeurs. Plongé dans le noir total, le crucible ne doit le salut de ses yeux fragiles qu’à Shawn qui – en tant que Wisp (feu follet) – se manifeste sous forme d’une grande lumière jaune.

*** La manifestation (interaction avec le monde des vivants et les vivants) coûte de la vitalité en général mais peut être utilisée gratuitement. Ce niveau 0 permet une manifestation similaire au nom de la Shade (le clan/tradition/classe White Wolf) du personnage. Le wisp est une lumière, le poltergeist un objet qui bouge, la banshee un soupir, etc. ***

A 30 mètres de profondeur, la cage se pose sur le sol sablonneux de la baie. Conformément au briefing, un mini sous-marin est bien présent dans l’ombre d’un gigantesque navire du début du 20ème siècle. Le Deep Harvest dort dans l’ombre du United. Mais CONTRAIREMENT au briefing, il y a deux petits modules bathysphères qui eux sont posés devant l’ancien navire.

-Mais PUTAIN, est-ce qu'un jour NOS clients auront l’obligeance de nous dire « ah, au fait, on a engagé d’autres personnes pour le job ? », s’énerve Jason.
-Moi ce qui m’inquiète, dit Adam, c’est de savoir à qui on va avoir en face.
-Terrel & Squib est riche comme Crésus et Next World possède beaucoup d’anciens militaires au sein de ses rangs, hypothèse Daniel. Si j’étais aussi désespéré que Thetys pour récupérer le prototype, j’aurai embauché tout le monde quitte à ne payer que celui qui me rapporte l’engin.
-Un capture the flag, en gros, dit Thad.
-Personne ne se demande pourquoi le Deep Harvest est toujours là ? Je veux dire des gars si intelligents et si armés, ça ne devrait pas leur prendre autant de temps non ? J’ai beau briller, je ne vois personne à la surface de l’eau ou autour du Deep Harvest, dit Shawn.

Le groupe se tait face au commentaire si innocent et pourtant si incisif de l’ex-rock-star. POURQUOI ne voient-ils personne ? Un malaise parcoure le crucible et tout ce petit monde scrute les lieux. Daniel fait un jet critique débile de chez débile et perçoit une forte source de vitalité, comme s’il y avait un humain dans les étages supérieurs du United.

-Bon, rentrons dans le Deep Harvest, choppons le module et tirons-nous, dit Tyler.
-Et l’équipage ? demande Shawn.
-Mec, tu crois vraiment qu’après 48h ils aient survécu ? Ils ne peuvent être que dans le Deep Harvest alors allons-y.

Thad, Jason et Tyler rentrent dans le sous-marin tandis que les autres montent la garde en traversant sa paroi. Tous les trois RESSORTENT instinctivement du Deep Harvest. Ils sont tombés nez à nez avec les trois corps décapités de l’équipage baignant dans un mélange de sang et d’eau salée, une expression de terreur sur le visage.

-Respire Shawn, ton corps est congelé à des kilomètres d’ici dans le QG, il ne peut rien t’arriver, marmonne Shawn pour se rassurer.

La sordide enquête reprend. Quelqu’un ou QUELQUE CHOSE a tué l’équipage avec une arme blanche. Quelqu’un est ensuite rentré par l’écoutille et a subtilisé l’engin nucléaire. L’extraction ressemble à du NextWorld tout craché mais pas le meurtre de sang-froid et pourquoi ne sont-ils pas repartis illico ? Jason passe aux choses sérieuses et utilise Forebode sur le corps du capitaine Williams, aidé par ses collègues. La vision est claire est sans appel.

48h plus tôt
-Thethys, ici, le capitaine Williams, il semble que nos connexions soient HS, mais il y a quelque chose sur l’écran extérieur.
Sur la caméra haute définition, un petit enfant habillé comme le Kid de Chaplin fait un grand coucou à l’écran. Il marche sur les fonds marins sans aucun scaphandre ni combinaison. Il a des grands yeux noirs, trop grands, ça doit être un bug d'affichage.

  Image

-Faraaj, vous n’allez pas me croire, il y a une anomalie sur l’écran externe.
Quelque chose de lourd tombe sur le sol du Deep Harvest puis roule.
-Faraaj ?
Le capitaine Williams se retourne et se raidit. Une immense silhouette vêtue de haillons noirs lui fait face, son visage est un crane grimaçant et la faux qu’elle brandit luit d’une teinte maléfique. La chose fait un geste et la vision s’arrête.

Image

-La mort, impossible. Je croyais que la mort ne s’occupait que de faire passer les vivants vers l’au-delà, murmure Jason.
-Qu’est-ce que tu racontes ? Qu’est ce que tu as vu ? demande Thad.
-L’équipage… Il n’a pas été tué par Next World mais par une PLE.
-Et elle ressemblait à un capitaine de vaisseau ? A une jeune femme ? A quelqu’un mentionné sur le briefing ?
-Non, c’était la mort.
-La morte ?
-NON, LA MORT, AVEC UNE FAUX ET TOUT ! Et y avait un gosse bizarre dehors, une PLE en forme de gosse en tout cas.
-Ça pourrait être le passager clandestin.
-Bon, il faut qu’on fasse gaffe, dit Daniel, mais clairement c’est l’United qui nous intéresse. Attention à cette source de vitalité quand même. Je ne voudrais pas croiser « la mort ».

Le crucible rentre dans le United. Le géant silencieux dort au fond de l’océan depuis près d’un siècle, il n’y a rien à en tirer. Tout ce qui pouvait être pris par l’équipage avant son naufrage l’a été et personne n’a jugé nécessaire de s’y aventurer depuis. L’endroit idéal pour un test proche de San Francisco. Toutefois, le silence a été rompu et dans le crâne de Shawn des grésillements incessants se font entendre. Quand les spectres sont à proximité, il peut les entendre comme le bruit blanc d’une radio (***avantage acheté à la création***) mais là, ici dans le United, il entend un spectre et un autre infiniment plus puissant. Il utilise sa volonté pour empêcher le puissant spectre de dévorer ses pensées et de trianguler sa présence. Shawn est pâle et son ectoplasme traversé de spasmes.

-Le faucheur est toujours là. Il est tout proche. On doit faire très, très attention, dit-il tout bas.

Daniel comprend son erreur. Les spectres n’ont pas de vitalité donc la grande source qu’il a senti dans les étages supérieurs est forcément un vivant ou une PLE qui cherche à se cacher du faucheur et du « petit garçon ». Le crucible avance le plus dis-crè-te-ment possible à travers les coursives.
Et Daniel fait un échec critique sur son jet. :D
Alors que Jason discute avec Daniel, il aperçoit une immense faux sortir du mur et n’a pas le temps de prévenir son collègue avant qu’elle ne s’abatte sur lui. Son ectoplasme est tranché en deux et à la surface son corps souffre d’hémorragie interne. Cotton hurle au personnel de la Thétys de venir lui donner un coup de main pour le stabiliser. Son fantôme survit en puisant dans sa rancœur mais le spectacle est terrifiant.

-FONCEZ ! hurle Thad.

Tout le monde COURT, il n’est plus question de mission, juste de survie. Au détour d’un couloir de l’étage supérieur, une porte s’ouvre et une voix féminine leur hurle de rentrer dans la pièce. La porte se ferme derrière eux et deux PLE leur font face. Une jeune femme white trash dans la vingtaine et un homme métis un peu vieux portant des vêtements paramilitaires. L’ectoplasme de l’homme est très, très mal en point.

 ImageImage

-Vous serez en sécurité ici, au moins pour quelques minutes, dit la femme en projetant l’horreur Unearthly Respose pour cacher le groupe.
-Remontez votre vitalité ! Vous voulez tous nous faire tuer ? implore le jeune homme.

C’est le type de NextWorld que Daniel a blessé à la jambe dans le club Chains. Décidément, ce n’est pas son jour. Thad remarque la petite boite physique à côté de lui.

-Déjà, le mercos, tu nous parles sur un autre ton, dit Thad. Sinon, je t’en colle une. Commence par nous filer ta boite.
-Vous êtes cons ou vous le faites exprès ? Vous ne pourrez pas transporter la boite. Ce n’est pas une épave, c’est un terrain de chasse. C’est SON terrain de chasse. Il a suivi les déboires de Thetys, il les a gentiment guidés par ici. Puis il a bouffé le capitaine et sa grognasse et il a transformé le gosse en enfant perdu en attendant que des VIVANTS viennent. Et maintenant, c’est open bar – le Deep Harverst, Terrel & Squib, nous et même des abrutis de chez Orpheus. ON VA TOUS CREVER ! TOUS !
-Mais tu vas la –
-Ils communiquent par télépathie. Ils ont un ESPRIT DE RUCHE. L’enfant perdu détecte et le faucheur découpe. ON VA TOUS -
-Taisez-vous, TOUS ! Et écoutez-moi, dit la fille. Tyler, tu assures mes arrières ?
-Je n’ai pas vraiment le choix, Charlene.
-Attendez, vous vous connaissez ? demande Shawn.

Charlene. Bien sûr qu’il la connait. Roméo et Juliette chez les ploucs. Lui trop débrouillard pour accepter son destin et elle trop intelligente pour rester dans sa caravane. Lui noir, elle blanche. Le premier amour de Tyler, been there, done that. Il savait qu’elle vivait dans la baie mais il pensait qu’elle bossait chez Google ou une autre grosse compagnie à la con… mais Terrel & Squib.

-C’est une longue histoire, disent-ils tous deux de concert.
-Bon, et, euh, vous pourriez nous faire un topo sur ce qui s’est passé ? demande Adam.
-Bah c’est simple. Je m’appelle Charlene et lui c’est Matthieu. Je bosse pour T&S et lui pour NextWorld. Je suis venu toute seule avec une PLE amie qui gère la bathysphère et eux sont venus en nombre. Et il ne reste plus que nous deux. Son équipe a récupéré la boite mais maintenant le but c’est de tous s’en sortir vivants.
-J’aime sa simplicité, murmure Thad à un Tyler médusé.

Un plan est mis au point. Jason utilise Forebode pour détecter le chemin optimal jusqu’au vaisseau. Matthieu et Thad s’occupent de la boite. Les deux Wisps passent à l’avant et à l’arrière pour téléporter tout ce beau monde. Oh et bien sûr, les skimmers rentrent au bercail en tirant sur leur corde d’argent après avoir infusé leurs compagnons sleepers de vitalité.
Sur le papier, c’est parfait et la course démarre. L’équipe arrive jusqu’au bathysphère et arrive à rentrer à l’intérieur. Les commandes refusent de démarrer et sur l’écran le visage du gamin s’affiche. L’enfant perdu a possédé le navire. Déjà l’ombre du faucheur se rapproche. N’écoutant que son courage, Shawn attire le faucheur le plus loin possible du crucible tandis que Tyler prend le contrôle du véhicule. Le gamin est éjecté, incapable de lutter contre la puissance du succès critique.
Le navire commence à s’élever laissant Shawn seul aux griffes de l’immonde spectre. Shawn brûle DIX points de vitalité pour se téléporter coup par coup le plus loin de la chose. La bête prend chasse, se téléportant par à-coups de plus en plus saccadés mais finalement elle n’a pas la puissance de continuer et disparaît dans les limbes. Shawn, lui, ignore où Storm-Wending l’a amené. Des murs en pierre, une île…

Bon sang, il a atterri à Alcatraz ! Il rit de bon cœur et passera une nuit à attendre la prochaine navette de touristes.

L’équipe souhaite le bon vent à Matthieu et Charlene avant de rentrer au bercail. Après le débriefing, Kate propose à tout le monde d’aller boire un verre en ville. Dans une salle privée d’un pub de SF, le crucible retrouve toute l’équipe des « anciens » : Chet, Hoyt, Blink, Kate, Craig, Ben, Tom et même Annie.

-C’est l’anniversaire de quelqu’un ? demande Shawn, mais sa blague reste à plat.
-Personne n’est dupe dans cette pièce, nos patrons nous cachent des choses et jusqu’ici, nous n’étions pas assez nombreux, ni assez organisés pour découvrir quoi, commence Chet.
-Flatline, Fernandez, Lehto, les missions « black ops » et toutes ces conneries, ça fait beaucoup, continue Tom.
-Bref, si vous nous aidez, nous pourrions enfin pénétrer dans le saint des saints : les archives du -4.
-Et avant que vous haussiez les sourcils, dit Blink, Orpheus nous a donné l’opportunité parfaite pour agir. Consultez votre boite mail pro.

RSVP – Fête de Q4 2020 Orpheus – Ven 18 Décembre

-Quand tout le monde est bourré, on descend là-bas et on s’occupe de découvrir toute la vérité, dit Kate. La seule question, c’est : est-ce que VOUS êtes partant ?

Le crucible répond.

FIN DE LA MISSION


Musique utilisée : Forbidden Siren 2

 
Avatar de l’utilisateur
Coulis
Profane
Messages : 19
Inscription : ven. avr. 17, 2020 12:45 pm

Re: [CR]Orpheus

Message par Coulis »

Bon, j'en ai fini avec le livre de base. J'ai introduit les joueurs aux concepts et j'ai posé la majorité des fils rouges.

Mes notes jusqu'ici :
  • J'avais très peur d'avoir deux persos par joueur mais ça se marie bien, surtout que tout le monde a fait un skimmer et un sleeper donc ça crée une vraie distinction.
  • Personne n'est frustré par les sleepers, je suis plutôt content.
  • Les joueurs utilisent beaucoup la rancoeur pour booster leur vitalité. Normalement, on peut utiliser la volonté aussi mais ils ont oublié après deux séances. Au final, je trouve ça plus intéressant, ça permet aux sleepers de briller grâce à leur capacité à déplacer la rancœur dans leur corps.
  • Si joué comme dans les règles, le combat entre PLE peut prendre des heures. J'essayerai de trouver des raccourcis. Enfin à moins d'avoir des reapers en face. :p
  • Les Horreurs sont excellentes et les supports aussi. Le poltergeist n'utilise ses pouvoirs que en support et ça lui plait bien.
  • Le perso Adam fait un peu rengaine face à Jason qui lui est full banshee. Je verrai ça avec lui quitte à lui permettre d'ouvrir un peu plus sur les horreurs du Marrow. J'ai un truc sous le coude, à voir.
  • Un de mes trois joueurs adorent la structure en mission (ça lui rappelle des jeux vidéo. Il voit ça comme un compliment mais moi quand j'entends ça, j'ai envie de pleurer 😭). Les autres sont plus neutres mais voient les fils rouges arriver.
  • Discord me fait un peu chier. J'étais parti sur une séance en physique et une séance discord avant le confinement mais là j'ai pas le choix. Le début de Crusade of Ashes sera en solo par contre pour bien foutre la pression.
  • Des fois la manifestation n'est pas super claire. Est-ce que mon horreur marche sur le monde physique ou non ? J'avoue j'improvise un peu en allant vers le choix qui me semble le plus cohérent.
  • J'ai mis un système de beats. A la fin de chaque séance, chaque joueur (et moi aussi) donne 4 beats entre les 6 personnages. A chaque fois que l'on obtient 5 beats, on gagne un xp. On doit dire pourquoi on le donne. Ce système est super cool, très école des fans mais ça marche bien. Je file des xp en "dur" (15 à 20) à la fin de chaque chapitre. Je filerai les nouvelles horreurs durant la partie (ou en cashback si le joueur n'en veut pas).
  • Le concept du jeu et l'exécution sont excellentes, y a pas à chier.
  • Les portes fermées sont le pire ennemi du jeu.

En espérant que Crusade of Ashes se passe bien car ils vont en prendre plein la gueule. J'introduirais le choix des Merits & Flaws de crucible vers la 3e séance. Curieux de voir ce qu'ils vont prendre.
Avatar de l’utilisateur
Coulis
Profane
Messages : 19
Inscription : ven. avr. 17, 2020 12:45 pm

Orpheus en flammes

Message par Coulis »

Eh oui, Steve, nous nous trouvons au cœur du parc national de Pacifica, à l’entrée du terrain appartenant à la Pentex Corporation qui a donné à KAXT-1 la permission de filmer sur sa propriété. D’ici, nous pouvons voir les flammes embraser le siège social de la société Orpheus. Le SFPD ainsi que… oui le FBI sont déjà présents sur les lieux comme vous pouvez le voir à l’écran. Personne ne sait réellement quelle est la cause de cet incendie. Il est 23h15, ici Dan Stevens pour KATX-1.

Il est maintenant cinq heures du matin. Rappelons que la société Orpheus employait une centaine d’employés. Le SFPD a identifié 60 corps dans les décombres. 20 personnes sont encore portées disparues. Les personnes qui n'étaient pas présentes ce soir sont en train d’être contactées par le commissariat central et un numéro vert a été mis en place pour répondre aux proches des employés de l’entreprise.

Le coréen avachi derrière son comptoir regarde les images défiler sur la minuscule télévision d’une main et consulte son fil Twitter de l’autre. Terrorisme ? Islamistes ? Alt-Right ? Personne n’a l’air d’être sûr de ce qui s’est passé. Cela fait à peine quelques heures que les autorités ont été alertés. Un homme dans le complexe a appelé la police mais ça n’a pas empêché l’horreur de se produire. Sa somnolence est interrompue par deux plats préparés qui tombent sur le comptoir. Un géant l’attend pour payer. Son visage est un canyon parsemé de cicatrices et de tics.

-Ça fera 10 dollars.

-Donnez-moi une bouteille de Jack & Daniels, non donnez m’en deux, dit le client.

Le regard de Thaddeus se tourne vers la télévision. Des photos défilent et des noms.

-Chet Mason, ancien major du corps des marines et employé d’Orpheus, a été abattu par la police, après qu’elle ait crû voir qu’il portait une arme. Nouvelle bavure ?

Ses mains tremblent.

-Une bavure ? Tu parles dit l’épicier en sortant les bouteilles d’alcool du cabinet verrouillé.

Thad reste muet et imagine la scène. Chet escortant des survivants hors du complexe pour les ramener vers la police. L’un des officiers hurlant « IL A UN FLINGUE » et le vieillard qui s’effondre au sol en un soupir. L’assassin sourit et abandonne son hôte, médusé, qui passera surement au tribunal pour un crime qu’il n’a pas commis. L’arroseur arrosé, le vieux militaire est tué par un jeune mercenaire. L'horreur Pupettry devient l'arme du duel. Les vieux sont tués par les jeunes, une histoire aussi vieille que le monde qu’il n’a que trop bien connu sur le ring.

-Ça fera 30 dollars.

Thaddeus paye et s’en va sans demander son reste.

-Et Joyeux Noël, faites attention à vous, Monsieur, dit l’épicier avant de replonger sur son téléphone.

L’air glacé des rues de San Francisco accueille Thaddeus. Ne croisant que quelques âmes vivantes et mortes sur son chemin qu’il tente d’ignorer, il pénétre dans son club de boxe fermé pour le week-end. Il avait prévu de s’en servir au cas où la fouille des archives tournerait mal. Il a bien fait. Après avoir réchauffé les plats dans sa petite cuisine, il monte à l’étage pour accéder au grenier du bâtiment. Une planque secrète, sa plaque, son petit morceau de solitude à lui. Quand il rentre à l’intérieur, Daniel observe les nombreuses photos sportives qui peuplent les murs alors que Tom Hayes, lui, regarde toujours la rue à travers le soupirail.

-Je suis mort, Thad, finit-il par bredouiller.
-Merde, désolé, Tom.

Il haussa les épaules.

-Ce n’est pas ta faute, je n’aurai jamais dû mettre mon corps dans le cercueil, ce n’est pas faute de m’avoir prévenu. Je… J’ai vu la lumière au bout du tunnel, toutes ces conneries, je ne sais pas si c’est vrai mais j’ai senti quelque chose m’attirer quand la bombe a explosé dans la salle de projection. Mais je ne pouvais pas abandonner ma fille, tu comprends ?

Thad hoche la tête. Daniel et lui manent leur repas en silence sous le regard torve du fantôme puis descendent chacun quelques verres de whisky. Aucun mot n'est échangé et l'ivresse de l’alcool les plonge rapidement dans les bras de Morphée.

L’histoire de Thad

Est-ce que ce truc marche ? Ok, Daniel, merci.
Salut Aisha, c’est papa. Enfin Thaddeus. Je sais j’ai jamais été là pour toi... Je... J’ai merdé et je pourrai jamais rattraper le coup. Si tu reçois cette vidéo, c’est que je suis mort. Daniel dit qu’il faut la faire au cas où, comme sécurité. Alors je m’y colle.
Bon, tu sais que ça fait dix ans que je gère le petit club de boxe pas loin de là où tu es née. Eh bien, les factures se sont bien empilées et je ne parle même pas du traitement pour mes maux de tête. Bref, j’ai trouvé une boite, une bonne boite qui payait bien et qui me voulait. Ils faisaient un nouveau truc, ils pouvaient t’endormir et projeter ton esprit hors de ton corps. C’est comme dans les films, avec des fantômes, des tables qui bougent et tout. Bref, il y avait du pognon, il y avait de l’action et la meilleure partie s’est que mon corps n’était jamais en danger. Des tas de types veillaient au grain avec des capteurs et toutes ces conneries. C’était bien et mes collègues étaient sympas.
Tout a changé le 19 décembre. On voyait bien depuis quelques temps que la boite nous cachait des trucs. Certaines missions étaient bizarres et des ex-employés de la boite disparaissaient sans laisser de traces. Mes collègues, les plus vieux de la boite et moi-même on a monté un plan pour découvrir tout ce qu’ils nous cachaient. Une grande fête était prévue où tout le monde serait bourré et nous pourrions descendre au -4 où étaient verrouillées les archives. Ton père devenait Sammy Davis Jr dans Ocean’s Eleven. Qu’est ce que j’aimais ce film quand j’étais gosse.
L’opération commence. Daniel, un collègue, et moi nous sommes stationnés au -3. Lui est hors de son corps, moi en chair et en os. On surveille les lieux avec deux autres collègues et tout d’un coup débarque une fille de la sécurité mais elle n’a pas l’air dans son assiette. Elle se balade avec un fusil mitrailleur, porte une ceinture d’explosifs à la ceinture et abat les médecins qui sont de garde.
Quelqu’un a décidé d’attaquer Orpheus le soir même de la fête. Notre petite opération d’infiltration part en sucette, il faut se tirer le plus vite possible. Avec Daniel, on décide de se retrouver au parking pour se barrer le plus rapidement possible de ce merdier.
C’est un massacre, un putain de massacre. A chaque étage, je vois des comptables, des gestionnaires avec la même ceinture d’explosifs en train de buter tout ce qui bouge. Ils sont possédés, quelqu’un leur donne l’ordre de faire ça. C’est un des trucs que je t’ai pas expliqué sur la projection, tu vois : quand t’es hors de ton corps, tu peux influer sur les gens, les FORCER à faire des choses comme des marionnettes et ce soir quelqu’un utilise nos collègues pour trucider toute la boite.


Image

Thaddeus s’arrête une seconde, cherchant ses mots.

J’ai parlé de projecteurs et de fantômes. Les fantômes ne sont pas méchants mais ils sont morts, amers, sans repos. Les projecteurs, ce sont des gens comme toi et moi, il faut de tout pour faire un monde comme disait ta grand-mère.
Puis il y a les spectres. Comment définir un spectre ? C’est le croquemitaine sous ton lit qui t’empêchait d’éteindre la lumière, c’est la chose qui attend dans le noir pour te dévorer. C’est le mal à l’état pur, une machine de haine et de malice inhumaine. Ce soir-là, chez Orpheus, il y avait des spectres, beaucoup de spectres. Je n’oublierai jamais les deux silhouettes jumelles dans les dortoirs avec leur faux, massacrant les pauvres gamins qui pensaient s’y réfugier.
Putain et Annie.
Annie, c’est une pauvre fille, elle doit avoir ton âge. Elle est morte en mission pour Orpheus mais elle est restée, restée sous forme de fantôme pour nous aider, pour déceler les mystères de la vie après la mort ou une autre bêtise du genre. Je l’ai croisée cette nuit là, elle m’a fait signe de venir vers l’ascenseur mais… mais c’était un piège. C’était pas Annie. Enfin, c’était Annie mais son visage, l’expression la plus monstrueuse que j’ai jamais vu de ma vie. Même le plus gros salaud que j’ai jamais rencontré sur le ring avait toujours quelque chose d’humain dans ses yeux, mais là… rien.


Il se gratte la tête et baisse le regard.

J’ai essayé d’en sauver tu sais. J’ai VRAIMENT essayé mais je suis qu’un vieux débris. J’en suis pas fier mais ils vont payer, Aïcha. Crois-mois, tous ces fils de pute vont payer. Jamais je les laisserai te faire du mal à toi ou à ceux d’Orpheus encore vivants. Jamais.

L’histoire de Daniel

A l’attention du lieutenant Kayle Waylans,
Kayle, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Tu as dû entendre un paquet de bêtises sur nous, Orpheus et ce qui s’est passé la nuit du 19 décembre. Alors je vais faire très vite.
Je te demande de croire tout ce que Matthews et ses petits amis racontent sur la projection. Attention, ça fait beaucoup de couleuvres à avaler mais : oui, il est possible de sortir de son corps. Oui, les fantômes existent. Non, ils ne sont pas gentils comme Casper. Oui, Orpheus se faisait du fric sur le dos des morts et son succès a fait beaucoup de jaloux.

A 20h30, alors qu’une fête de fin de trimestre battait son plein au second sous-sol, le siège social général d’Orpheus a été attaqué par plusieurs individus paramilitaires projetés. Ces individus, hors de leur corps, ont fait usage de capacités définies comme « horreurs » pour :

1-    Prendre le contrôle des installations du bâtiment
2-    Posséder (oui, c’est possible) plusieurs personnes clefs de l’entreprise.
3-    Forcer les dites-personnes à s’équiper d’une ceinture d’explosifs.
4-    Procéder à la pose de charges explosives à travers les étages.
5-    Massacrer le plus de personnel possible.
6-    Faire sauter leurs « hôtes » en quittant leur corps (mécanisme basé sur les émissions électriques, je t’invite à parle au docteur Eduardo Fernandez de chez Dormant Phoenix)

Cette équipe d’assaut émane de la société NextWorld, je suis à 99% certain qu’un des agresseurs fait partie de NextWorld. Grande, Blonde, je n’ai pas d’autres informations, à toi de chercher.
De plus, cette escouade d’assassins a été épaulée par une force de frappe supplémentaire prénommée « Spectres ». Les « Spectres » sont des chiens fous, monstrueux et incontrôlables qui peuvent aussi bien agresser les individus projetés que les fantômes. Ils étaient très nombreux cette nuit-là et travaillaient AVEC les agresseurs. Chose que je n’ai jamais pensé possible ou vu jusqu'ici de mes yeux.
Le seul crime dont je peux être tenu responsable est l’exécution de deux des personnes « possédées ». Je l’ai fait en sachant pertinemment que ces personnes mouraient dès que les agresseurs relâcheraient leur corps.

Est-ce que j’en suis fier ? Non. Est-ce que j’en dors plus la nuit ? Bien sûr. Est-ce que je le referais ? Bien évidemment.

J’ai réussi à sauver dix personnes du massacre. DIX PERSONNES sur soixante-dix. S’il faut que j’aille en prison à cause de cela et bien tant pis.
Je passe sur le reste des détails. Je suppose que certains de mes collègues ont réussi à s’enfuir et nous allons tous disparaitre le temps que les choses se tassent.

Pourquoi ne pas se rendre au FBI diras-tu ?

Le FBI se contrefout de nous. Le directeur adjoint Matthews recherche des têtes de turc pour faire passer sa législation sur la projection. De plus, la projection, les fantômes et tout ce qui va avec n’est pas reconnu dans une cour de loi. Ergo, je croupirais en prison et NextWorld ou ces salopards de marchants de mort (consulte internet, ILS existent vraiment) viendront m’égorger dans ma cellule.
Je vais continuer à courir et je souhaite du fond de mon cœur que tu baisses la tête et ne fasse pas d’étincelles de ton côté. On ne peut pas gagner contre ce qui arrive. Du moins, pas seuls.

Helena t’a toujours bien aimé, même si tu disais trop de gros mots pour elle.

Fais attention à toi,

Daniel

L’histoire d’Adam (et de Tyler)

Hôpital Sud de San Francisco, 6 heures du matin, le 20 décembre.
Adam est dans un lit sous morphine. Tyler dort à côté de lui. Le téléphone d’Adam sonne.

-Allo, Cassandra. Oui, oui, je vais bien. Oui. Non, non, je ne suis pas blessé, je me repose. Les informations ? Non, j’ai pas besoin d’écouter les informations. Écoute, tu es en sécurité ? L’université se passe bien ? Parfait. Quoi ? Non, je ne peux pas te dire ce qui s’est passé.

Un moment de silence. Adam soupire.

-Très bien. J’ai été fouille les archives de la boite avec des amis. J’ai... Nous avons découvert des choses étranges. Des gens comme moi ont travaillé pour Orpheus, il y a plus de 10 ans et mystérieusement PERSONNE n’en a plus jamais fait mention. C'est comme Orpheus avait eu toute une génération de projecteurs qui avaient disparu sans laisser de traces. Et il y a cette histoire de Flatine. C'est un projet qui a permis à Orpheus de développer sa technique de projection et il a aboutit à un incendie et à la mort du botaniste en chef de la boite, un certain Amours Kililian. Le type était une pointure. J’étais sur le point de découvrir le pot aux roses quand des gens ont attaqué l’entreprise. Oui, des terroristes, c’est ça, avec des armes à feu et tout. Mais ces terroristes, ils n’étaient pas seuls. Ils avaient des, des « monstres » avec eux. Tu te rappelles des films d’horreur qu’on regardait quand tu étais en middle school et que tu te cachais sous la couette pour pas voir ? Eh bien, c’était comme dans Shocker de Wes Craven. Des monstres capables de posséder des gens pour leur faire commettre des horreurs. Des monstres capables de contrôler les caméras de sécurité et de modifier les enregistrements à leur guise. Est-ce qu’ils m’ont blessé ? Non, non, j’étais avec Tyler et Hoyt. Ce sont des collègues, les meilleurs.

Tyler se réveille et allume la télé en coupant le son. Des images d’une conférence de presse du FBI apparaît à l’écran. Le directeur adjoint Matthews s’exprime. Des images caméra de l’attaque d’Orpheus passent en boucle. On y voit le crucible abattre de manière brutale tous les employés d’Orpheus.

-Je vais te laisser, je te rappelle. Fais attention à toi, dit Adam.

Tyler met le son.

-Ces individus sont suspectés d’être incriminés dans l’attaque qui a eu lieu hier soir. Nous offrons une somme de 200 000 dollars pour toute information amenant à leur arrestation.

Adam réalise que l’infirmière n’est pas venue le voir depuis longtemps. Il se lève avec difficulté de son lit, arrache le goutte à goutte et s’avance en titubant vers l’armoire.
Ses vêtements sont en lambeaux, courtoisie des agresseurs de la veille. Tyler fait le guet et voit les gardes de sécurité s’approcher du bout du couloir. La poursuite est lancée et le grand pilote de NASCAR épaule le jeune étudiant, grandement affaibli. Ils dévalent les escaliers et s’arrêtent deux étages plus bas, le temps de trouver une blouse de médecins et des antalgiques. Les gardes ne sont pas loin, trop près pour Tyler. Il saisit un brancard et le jette au milieu du passage. Ça leur donnera quelques précieuses secondes.

Le parking est plongé par un bruit incessant de sirènes et de va et viens.

-Où est la voiture ? demande Adam encore groggy.

C’est vrai, excellente question, pense Tyler. Pendant que tu saignais comme le dernier des connards sur ma banquette arrière après que Hoyt se soit fait la malle, eh bien, ma pauvre voiture a vu sa portière arrachée. Mais comment est-ce possible ? me diras-tu. Toi, Tyler Wallace, le pilote-hors-pair aurait fait un grand écart de conduite ? Et bien vois-tu, Adam,  il y avait un barrage de flics avec les corps criblés de balle de Mason et Cotton devant moi donc j’ai pris un petit raccourci par le parc naturel. Et la voiture, elle est arrivée jusqu’à l’hôpital mais après, elle a rendu l’âme et les fantômes de voiture, ça n’existe pas à preuve du contraire.

-Ramène toi, dit-il en pointant vers une ambulance garée à quelques mètres.

Tyler choppe l’ambulancier en train de fumer, lui pique ses clefs et démarre le moteur. Adam, à moitié nu sous sa blouse, a à peine de le temps de rentrer dedans que le véhicule démarre.
Tous ces réflexes sont revenus un peu trop rapidement à son goût. Tabasser des gens, tirer des caisses.

-Et maintenant, on fait quoi ? demande Adam.
-Maintenant, on survit.

L’histoire de Jason (et Shawn)

Le corps frigorifié de Shawn est transporté par Jason sous un des nombreux ponts d’autoroute qui étreignent San Francisco. Il a préféré laisser Blink chez le vétérinaire. Sa blessure est maintenant guérie et il a demandé à se séparer d’eux pour brouiller les pistes de la police.

-Au pire, je leur dirai que j’ai un cancer, a-t-il dit en souriant, on ne flingue pas un type en phase 4.

Shawn se secoue sur le dos de Jason, menaçant de les faire dégringoler en contre-bas.

-Tiens bon, champion. Il faut que tu sortes un nouvel album, non ? Que vont dire tes millions de fans si tu claques d’overdose au milieu des ordures ?

Quelques cartons suffisent à créer un abri de fortune. Un ancien locataire a eu la bonne idée de laisser quelques couvertures et de quoi allumer un feu dans un bidon défoncé. Jason couvre Shawn qui sue à grosses gouttes, allume le feu et tente de se réchauffer. Il réalise soudain qu’il meurt de faim et se demande ce qui le tuera le premier : les spectres ? les assassins ? ou la police peut être ?
Shawn venait de lui sauver la vie à lui et à Blink en attirant les spectres à l’aide de ses horreurs de Wisp. Mais pour se projeter, il avait utilisé la seule chose à sa portée : des échantillons de pigment conservés dans les locaux d’Orpheus. Une question de vie ou de mort. Un choix cornélien qu’il avait fait sans hésiter. Jason ne pensait pas avoir autant de courage que lui. Adam avait théorisé que le pigment, capable de projeter temporairement des quidams, pouvait permettre aux sleepers de se projeter « par salve ». Hélas, pour un ancien toxicomane, c’était bien plus dangereux que pour un mec clean.

-Alors, Maclanach, on traîne sous les ponts maintenant ? Tes actions t’ont enfin rattrapées ?

Un vieil homme amérindien, habillé comme un vieux rocker vagabond, s’approche du feu. Son regard trahit un mépris apparent pour le présentateur de télé réalité.

-Vous êtes censé être quoi vous ? L’indien magique qui va m’envoyer sur une quête spirituelle ?
-Je suis la personne qui est là pour te rappeler tout le mal que tu as fait en arnaquant des pauvres hères avec ton émission.
-Écoute mec, je n’en suis pas fier mais on n’est pas chez Dickens. J’ai fait tout ce que je pouvais pour repayer mes dettes en bossant chez Orpheus et regarde ce que ça m’a apporté. Ma boite est en flammes, tout le monde est mort et mon seul pote encore vivant a fait une overdose.

Le vieil homme se pose devant Shawn au bord du délire. Il le force à avaler quelques médicaments.

-Des herbes magiques ?
-Non, c’est du subu. Les blancs ne sont pas les seuls à prendre de l’héroïne.
-C’est pas… C’est du pigment.
-Je vais tenter ma chance. Voilà ce qui se passe quand on joue avec les esprits des morts. Au moins, vous n’êtes pas comme Terrel & Squib, vous avez essayé de comprendre.
-Mais j’avais raison, t’es bien un indien magique.

L’homme secoue la tête.

-Pourquoi Orpheus est allé s’amuser à envoyer des ethnologues et des botanistes aux quatre coins du monde ? Tu crois qu’ils prenaient des photos ? Non, ILS sont venus chez certaines tribus pour observer COMMENT projeter son esprit hors de son corps.
-Alors les indiens peuvent se projeter ?
-Tu poses les mauvaises questions, MacLanach, et tu cherches les réponses dans une logique qui n’existe pas. Je viens de te dire de te pencher sur ta fameuse Orpheus.
-Mais Orpheus n’existe plus.
-Ah ? Des maisons dénuées de fantômes ne t’ont jamais empêché de faire ton émission à la con pour autant. Vous pensez vraiment que les gars qui ont attaqué votre bâtiment n’ont rien volé ? Tu penses être le seul survivant d’hier ?

Jason, pour la première depuis longtemps, reste pantois. Il a vu tellement de sang au cours des dernières 24 heures. Des gens étouffés par des nuages noirs projetés par des spectres insidieux, des collègues possédés massacrer leurs camarades. Comment peut-il penser à tout ça ? Découvrir des mystères alors qu’il craint pour sa vie.

Image

-Planque-toi. Vole, cache-toi, change de peau. Quand le moment sera venu et que tu seras en mesure de te battre, alors, à ce moment-là, tu pourras trouver les réponses qui t’échappent.
-Mais qu’est ce que je peux faire face à des marchands de mort, des assassins, face au FBI ?
-Tu peux essayer.

L’homme remonte la couverture sur Shawn qui semble s’être calmé. Il dépose quelques dollars et deux conserves de corned-beef au pied de Jason et s’en va sans demander son reste.
Jason s’endort après avoir dévoré son maigre repas. Il devrait rester debout et monter la garde mais son corps refuse de bouger.
 


Musique utilisée :


 
Répondre