Donjon & Cie : Survol de Campagne

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Zoltan83
Dieu d'après le panthéon
Messages : 1712
Inscription : dim. févr. 28, 2016 8:02 pm

Re: Donjon & Cie : Survol de Campagne

Message par Zoltan83 »

L'idée d'expliquer qu'ils sont des serviteurs du nécromant et qu'ils ne souhaitent pas qu'ils se réveillent.

Chez moi, ils ont d'abord vidé tout le donjon de ses habitants (difficilement) avant d'aider le barde (le tout entremêlé d'illusions).
Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 11866
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: Donjon & Cie : Survol de Campagne

Message par Sammael99 »

Zoltan83 a écrit : dim. oct. 25, 2020 12:07 pm L'idée d'expliquer qu'ils sont des serviteurs du nécromant et qu'ils ne souhaitent pas qu'ils se réveillent.

Chez moi, ils ont d'abord vidé tout le donjon de ses habitants (difficilement) avant d'aider le barde (le tout entremêlé d'illusions).

C'est sans doute le scénario ou j'ai eu la plus grande diversité de solutions. C'est pour ça qu'il est utilisé comme exemple de design dans le jeu lui-même ;-)
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph
Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 11866
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: Donjon & Cie : Survol de Campagne

Message par Sammael99 »

Sixième Séance : La Fête des Morts

Peu de temps après la fin de leur mission, c'est la Fête des Morts. C'est un jour férié, avec seulement quelques équipes d'astreinte. Dans la journée, une cérémonie à lieu près du Mur du Souvenir pour se commémorer tous les hôtes d'accueil morts dans l'exercice de leur mission. Le soir, une grande fête est organisée où tous les employés peuvent venir, mais où les cogneurs sont au centre de l'attention. On y vient déguisé, et on s'amuse à se faire peur, avec plus ou moins de bon goût.

Marguerith' et Quatorze échafaudent un plan pour retrouver peut-être l'écriture du traitre dont ils ont une trace sur la quarte du Labyrinthe de la Mort. Ils vont voir la cheffe du département de la Réception, Didascalie, et lui proposent d'ouvrir un livre du souvenir où chacun pourra mettre un mot. Ce livre pourrait même être circulé dans les étages pour que des gens d'autres départements et des huiles puissent montrer combien chacun pleure les cogneurs morts pour le bien de Donjon & Cie. Didascalie trouve l'idée excellente, et Marguerith' va au Bazar du Cogneur pour trouver le livre, l'encre et la plume.

Lors de la cérémonie, Merinos, un bariaur un peu gâteux qui se trouve être le directeur de l'Accueil fait un discours hésitant avant que Didascalie ne délivre quelques tirades bien senties pour soutenir les troupes. Les gens sont pressés nombreux, et Marguerith', en tant qu'employée du mois, dit quelques mots à l'assemblée sur leur livre du souvenir. A la fin de la cérémonie, les collègues affluent pour y laisser un mot.

Plus tard, nos trois cogneurs enfilent leur déguisements pour la soirée. Quatorze, fidèle à son habitude, fouine et pose des questions. Marguerith' surveille de loin le livre du souvenir et ceux qui le signent, et Croche/Drill boit plus que de raison. Marguerith' finit par voir qu'il est fin cuit, et craignant qu'il ne divulgue leur secret dans on état d'ébriété, elle le ramène au dortoir. C'est là qu'ils découvrent le corps de Bruce, exsangue. Il a deux trous au côté du cou.

Pendant que Croche/Drill dessoûle violemment à la vue du cadavre de son ami, Marguerith' va chercher Quatorze qui examine le corps. Il y trouve tout autour des traces de lourdes bottes carrées, un peu boueuses. Constatations faites (et parce que ça l'arrange bien) il annonce que c'est le sale boulot de Dragos, leur contremaître : c'est un vampire, et il est de notoriété publique qu'il est alcoolique. Il doit donc se nourrir de victimes ivres. Ils font venir Didascalie, qui convoque à son tour Dragos. Lors de la confrontation, Dragos nie être à l'origine du meurtre. "On a un arrangement Didascalie", dit-il. "Tu sais que je ne défèque pas là où je mange!" Mais Quatorze et Marguerith' continuent de l'accuser et alors que les choses menacent de devenir violentes, Dragos s'évanouit dans un nuage de brume.

Quatorze examine de nouveau le corps et constate qu'il y a plus que les deux traces de morsure sur le corps : il y en a 13 en tout. Didascalie envoie les trois cogneurs se promener dans les étages pour voir si Dragos réapparait. Quatorze entend un cri dans un couloir. Une nymphe s'enfuit en courant, il l'interrompt et l'interroge, elle a été agressée par un nain effrayant. Il se rue dans le couloir et aperçoit Ramon, le nain de l'entretien croisé autour du niveau -13. Il a les yeux rouges luisant dans le noir et tente de frapper Quatorze de son marteau mais celui-ci s'envole au plafond.

Les cris de Quatorze attirent Marguerith' et Croche/Drill. Celui-ci attaque Ramon, qui le met à terre en deux coups de marteau, au bord de l'inconscience. Quatorze lance boule de feu sur boule de feu au nain, et c'est finalement Marguerith', attaquant de tous ses bras en même temps, qui occis le meurtrier. Une ombre menaçante se soulève du corps du nain. Le symboles -XIII sont imprimés sur le front du spectre qui s'enfonce à travers le plancher.

Didascalie arrive (mais un peu tard) à la rescousse. Quatorze lui explique la situation et lui demande ce qu'il y a au -13. Elle n'en a aucune idée mais après avoir soigné Croche/Drill avec une de ses potions de soins personnelles, elle envoie les cogneurs au -13 élucider l'affaire.

[COMMENTAIRES : Après la partie nous avons eu une discussion intéressante avec Ego qui avait le sentiment que j'avais épargné son personnage d'une mort certaine (1 PV) en faisant attaquer les autres PJ par Ramon possédé. Dans ma tête, il était assez naturel qu'en l'absence de rationalité, le possédé ce tourne vers ce qui bouge plutôt que ce qui ne bouge pas, mais c'était intéressant d'avoir la perception vue de l'autre côté.]
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph
Doji Satori
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2232
Inscription : mer. oct. 29, 2003 6:18 pm
Localisation : Epinal dans les Vosges

Re: Donjon & Cie : Survol de Campagne

Message par Doji Satori »

Sammael99 a écrit : dim. oct. 25, 2020 4:24 pm [COMMENTAIRES : Après la partie nous avons eu une discussion intéressante avec Ego qui avait le sentiment que j'avais épargné son personnage d'une mort certaine (1 PV) en faisant attaquer les autres PJ par Ramon possédé. Dans ma tête, il était assez naturel qu'en l'absence de rationalité, le possédé ce tourne vers ce qui bouge plutôt que ce qui ne bouge pas, mais c'était intéressant d'avoir la perception vue de l'autre côté.][/i]
En dessous de 1 PV le ou la PJ est définitivement mort(e) ?
Enfin, pour terminer cette brève description, ajoutons que le pélican est, avec le kangourou, le seul oiseau qui possède une poche ventrale sous le bec.
Rubrique à Brac T1 - Gotlib
Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 11866
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: Donjon & Cie : Survol de Campagne

Message par Sammael99 »

Doji Satori a écrit : mar. oct. 27, 2020 8:30 am
Sammael99 a écrit : dim. oct. 25, 2020 4:24 pm [COMMENTAIRES : Après la partie nous avons eu une discussion intéressante avec Ego qui avait le sentiment que j'avais épargné son personnage d'une mort certaine (1 PV) en faisant attaquer les autres PJ par Ramon possédé. Dans ma tête, il était assez naturel qu'en l'absence de rationalité, le possédé ce tourne vers ce qui bouge plutôt que ce qui ne bouge pas, mais c'était intéressant d'avoir la perception vue de l'autre côté.][/i]
En dessous de 1 PV le ou la PJ est définitivement mort(e) ?

En dessous de 1PV c'est jet de constitution. Si réussi, le PJ survit avec un trait négatif permanent en rapport avec la blessure (modifié de MM qui fait perdre un niveau). Si raté, définitivement mort.
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph
Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 11866
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: Donjon & Cie : Survol de Campagne

Message par Sammael99 »

Septième Séance : Le Mystère du -13

Arrivés au -13 à la poursuite du spectre sorti du corps de Ramon après sa mort, nos trois cogneurs voient que la porte qui était barrée précédemment a été ouverte au pied de biche. Sans doute Ramon, trop curieux pour son bien. La porte mène sur une grand pièce semi-circulaire où l'on aperçoit des bureaux et un comptoir qui fait penser à un comptoir d'accueil.

Derrière celui-ci, les cogneurs aperçoivent un passage secret entrouvert. C'est comme si cette pièce avait été conçue pour donner l'impression d'être un bureau ouvert comme il y en a tant chez Donjon & Cie, mais que sa vraie fonction se trouvait derrière le passage.

Après avoir exploré plusieurs pièces, les trois cogneurs comprennent qu'ils sont dans un laboratoire de recherche dont le but, probablement, était de concevoir des créatures qui puissent éliminer les clients de Donjon & Cie sans nécessiter de salaire. Quatorze enfourne plusieurs dossiers qu'il retrouve dans un bureau et qui décrivent ces créatures. Celle qu'ils ont du affronter semble s'appeler un Ectoplasme Sanguinaire.

La seconde partie du laboratoire semble plus "pratique" et comporte des petites pièces où sont installées des sortes de cages de verre. Dans ces cages emplies de fluides flottent des créatures toutes plus abominables les unes que les autres. Apparemment, des sortes de cristaux constituent une partie du mécanisme. Lorsque la cage est occupée, les cristaux luisent d'une lueur rosâtre.

Dans une de ces pièces, le cristal est retiré de son châssis, et la cage est ouverte. C'est lorsqu'ils découvrent cela que Quatorze se retourne soudain contre ses compagnons et semble disposé à leur faire du mal. Ils comprennent qu'il vient d'être possédé par l'Ectoplasme Sanguinaire. Au bout de quelques instants mais non sans avoir enflammé ses compagnons, il parvient à chasser l'entité de son esprit et reprend le contrôle. Marguerith' trouve un cristal "neuf" et ils s'apprêtent à attirer l'entité vers sa cage lorsqu'elle prend possession de Croche/Drill. Quatorze et Marguerith' le provoquent pour qu'il s'approche de la cage en verre. Ils se ruent vers eux, et Marguerith' enchâsse le cristal. L'ectoplasme est aspiré de l'esprit de Croche/Drill vers la cage, et Quatorze en referme la porte.

Ils quittent les lieux, remontés contre la direction qui pratique ce genre d'expérimentations. Ils referment tant bien que mal la porte extérieure et vont faire leur rapport à Didascalie qui semble aussi horrifiée qu'eux mais les enjoint à ne pas en parler pour le moment. Elle promet de faire la lumière sur le niveau -13.

[TECHNIQUE: Quatorze remplit son objectif personnel mais n'a pas encore les 3 missions réussies au compteur, il reste dont rang 3 pour le moment. Comme on a pas encore joué l'interlude "Employée du Mois" de Marguerith', ça sera à la prochaine partie.]

[COMMENTAIRES : Ce diptyque "Fête des Morts" / "Mystère du -13" est la première aventure de la campagne qui s'écarte franchement du format à missions, et je pense que ça a bien plu aux joueurs. Le scénario sera proposé dans les paliers de financement de Donjon & Cie sous cette forme.]
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph
Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 11866
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: Donjon & Cie : Survol de Campagne

Message par Sammael99 »

Je vous avais promis des nouvelles bientôt : https://www.black-book-editions.fr/news ... CCQoRToJ6M
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph
Avatar de l’utilisateur
Herlkin
Evêque
Messages : 414
Inscription : mer. avr. 27, 2016 3:17 pm
Localisation : Paris

Re: Donjon & Cie : Survol de Campagne

Message par Herlkin »

C'est hyper clair. Très agréable à lire.
Très bonne idée que de signaler les différents objectifs des PJs (c'est ce qu'on a eu le plus de mal à calibrer avec mes Joueurs).

Une belle photographie de ce que peut-être ce jeu.
"Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
Sherlock Holmes
Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 11866
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: Donjon & Cie : Survol de Campagne

Message par Sammael99 »

Bon, maintenant que les "festivités" du financement sont derrière nous, je vais devoir reprendre ce survol de campagne.
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph
Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 11866
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: Donjon & Cie : Survol de Campagne

Message par Sammael99 »

Huitième Séance : Enquêtes en haut lieu

Après être revenus du niveau -13, et plus convaincus que jamais que la gestion de Donjon & Cie est défectueuse, Quatorze, Marguerite et Croche/Drill s'attellent à essayer de comprendre à qui profite le crime. Ils sont convaincus que quelqu'un subtilise des cartes à l'Arpentage, les annote, et les fait passer à des clients en se partageant les butins ainsi mal acquis. Mais qui, et comment ?

En récupérant le Livre des Morts, nos trois cogneurs se rendent vite compte qu'ils ne sont pas graphologues. Impossible de comparer les écritures de dizaines d'employés, surtout sur la base de quelques bribes de texte. Mais ils remarquent que trois messages ont été écrits à l'encre rouge, comme les commentaires sur la carte du Labyrinthe de la Mort.

Les trois contributeurs à l'encre rouge sont Edrikk, un kobbold qui travaille à la Terminaison, Sylvaine, la cheffe de la Réclame, une dryade, et enfin Démosthène, le Directeur de la Maintenance.

Nos enquêteurs en herbe écartent rapidement Edrikk, qui n'a pas a priori d'accès à l'Arpentage. Mais Sylvaine comme Démosthène pourraient avoir accès à l'Arpentage, Sylvaine parce que la réclame a souvent besoin des cartes pour concevoir leurs faux documents attirant les clients, et Démosthène parce que l'Arpentage est sous son autorité indirecte.

Marguerith', qui aime bien Démosthène, se renseigne principalement sur Sylvaine. Elle profite de ses journées dans les salons des Huiles (elle est employée du mois) pour faire la connaissance d'Affalella, la directrice de la Mercatique. L'elfe est élégante et dominatrice, cassante aussi, mais Marguerith' joue de son admiration pour des dirigeants féminins forts pour briser la glace. Lors de la conversation elle pose quelques questions sur Sylvaine, mais celles-ci ne lui permettent pas de trancher sur le rôle que Sylvaine pourrait avoir dans le détournement de cartes.

Quatorze et Croche/Drill (enfin, surtout Drill) interrogent Ermance pour essayer de savoir qui aurait pu se procurer les cartes. Ils entendent parler d'une réunion de service qui a eu lieu il y a quelques mois suite à des plaintes remontées de l'Accueil sur l'inexactitude des cartes confiées aux Hôtes d'Accueil. Pas mal de gens étaient présents, et plusieurs cartes ont été examinées. Certaines ont même été réquisitionnées par les équipes de Démosthène.

Quatorze, par prudence, regroupe tous les documents dont ils disposent (le livre des morts, la carte du Labyrinthe, et leurs suspicions et enquêtes) et les descend dans la cache qu'il s'est trouvée au niveau -12.

[COMMENTAIRES : C'est lors de cette séance que mes frustrations de MJ sont un peu ressorties, refaisant également surface par la suite. Il faut dire que les personnalités des personnages n'aidaient pas, entre un paranoïaque, une geignarde peu encline à se mettre en avant et un demi-benêt. Mais du coup j'ai trouvé ces séances très longues et sans grand résultat. On a sans doute pas été aidé par l'espacement des séances suite à un accident d'une des joueuses, les vacances d'été, etc.]
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph
Avatar de l’utilisateur
Herlkin
Evêque
Messages : 414
Inscription : mer. avr. 27, 2016 3:17 pm
Localisation : Paris

Re: Donjon & Cie : Survol de Campagne

Message par Herlkin »

...mais justement, les Traits choisis par les PJs ne sont-ils pas censés être "positifs" ? Bonjour s'ils ont pris geignarde, parano & benêt !

On voit quand même, avec ses résumés, que Donjon & Cie se joue parfaitement en campagne (et qu'il faut donc prévoir, au moins un peu, un arc narratif).
"Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
Sherlock Holmes
Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 11866
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: Donjon & Cie : Survol de Campagne

Message par Sammael99 »

Herlkin a écrit : ven. déc. 04, 2020 2:25 pm ...mais justement, les Traits choisis par les PJs ne sont-ils pas censés être "positifs" ? Bonjour s'ils ont pris geignarde, parano & benêt !

Ils sont sensés être exploitables positivement, ce qui est le cas de "geignarde" et de "paranoïaque".

Pour Croche/Drill c'était plus compliqué puisque chaque tête avait un attribut. Le personnage était donc mythomane / prescient. En pratique, @Ego' a joué mythomane sans en tirer d'avantage particulier, et si prescient a été un peu mis en scène au tout début, il est rapidement tombé sur le bas côté.
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph
Avatar de l’utilisateur
Herlkin
Evêque
Messages : 414
Inscription : mer. avr. 27, 2016 3:17 pm
Localisation : Paris

Re: Donjon & Cie : Survol de Campagne

Message par Herlkin »

"paranoïaque" je vois, dans le sens à l'affût de tout, donc "vigilant", mais vous avez fait comment pour geignarde ?
Oui pour mythomane, je ne vois pas bien...à part peut-être un peu "charismatique" ou avec du baratin, à la rigueur.
Mais prescient...il avait un avantage aux jets de vigilance ?
"Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
Sherlock Holmes
Répondre