Inspi historique

Pour discuter et stocker les sources d'inspiration
Avatar de l’utilisateur
Gulix
Ascendant
Messages : 1652
Inscription : mer. déc. 02, 2009 10:12 am
Localisation : Nantes (Vallet, dans le Vignoble)
Contact :

Re: Inspi historique

Message par Gulix »

Quand je suis tombé dessus, je me suis senti obligé de partager. C'est un élément qui est vraiment trop top, et qui mérite de rejoindre l'histoire de certains personnages.
Mon blog (autour du jeu)
Joueur/Auteur amateur dans le vignoble Nantais
Face au Titan arrive. Echapperez-vous aux dangers (et aux dinos) de Dino Island ?!
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6752
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: Inspi historique

Message par Qui Revient de Loin »

A Boston, on préfère la mélasse: https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_in ... _de_Boston
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3242
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Inspi historique

Message par Léonard »

Tybalt l'avait déjà évoquée ici, l'inondation de mélasse. Mais c'est vrai que c'est du très bon pour nous. D'autant que l'époque (1919) et le lieu sont plus facilement exploitables pour du Cthulhu.

En y repensant, je me dit qu'on pourrait en faire l'origine d'un superhéros ou d'un supervilain pulp. Treacle Boy, le mec qui colle.
;)
Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Commander Pack Horse Library sur lulu.com
Avatar de l’utilisateur
XO de Vorcen
Dieu du brandy
Messages : 4796
Inscription : ven. août 29, 2008 10:18 am
Localisation : Savigny sur Orge (Essonne)

Re: Inspi historique

Message par XO de Vorcen »

On vous a déjà dit de ne pas exploser les shoggoths à la dynamite. Après y en a partout et ça colle...
Savage Worlds : règles d'essai gratuites et scénarios gratuits, les gammes en français (et en anglais pour Achtung! Cthulhu, Beasts & Barbarians et Lankhmar), ressources chez Torgan, discussions Casus NO avec d'autres liens.
Avatar de l’utilisateur
Nébal
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2122
Inscription : jeu. avr. 04, 2013 10:04 am
Localisation : Bordeaux
Contact :

Les kofun et compagnie

Message par Nébal »

Tiens, en bûchant mon histoire japonaise, je me suis dit que ça pourrait être bien d'en causer vaguement ici...

Et donc : les kofun 古墳. Enfin, pas que...

Les kofun, littéralement "vieilles tombes", ou peut-être plus exactement "vieux tumuli", sont des tombeaux caractéristiques du Japon protohistorique, entre le IIIe et le VIIe siècles. On s'est longtemps basé sur ces monuments très particuliers pour qualifier cette époque - l'époque kofun, donc, succédait à l'époque Yayoi (disons néolithique), et précédait l'époque Asuka - mais on tend aujourd'hui plutôt à rassembler ces deux dernières époques, qui deviennent ensemble l'époque du royaume de Yamato, précédant du coup l'époque de Nara (la bascule entre protohistoire et histoire se faisant, si l'on y tient, entre Asuka et Nara).

Quoi qu'il en soit, cette époque est assez mal connue, l'absence de sources écrites à quelques rares exceptions près (chinoises) ne facilitant pas la tâche : on doit se baser essentiellement sur les fouilles archéologiques, et éventuellement croiser tout ça avec les données des deux grands textes japonais datant du début de l'ère Nara, le Kojiki (712) et le Nihon shoki (720), très fantaisistes, particulièrement le premier, qui est clairement d'essence mythologique (le second, c'est plus compliqué, il y a le modèle des chroniques chinoises qui l'imprègne, même s'il parle aussi des dieux et des héros) ; y aurait plein de trucs à dire sur l'élaboration de ces deux textes, mais j'imagine que ce n'est pas la question ici.

Et de même pour certains aspects intéressants de la période Kofun ? Allez, quelques mots quand même, ainsi concernant, à ses débuts, l'histoire de la reine Himiko - j'en avais causé ici fut un temps, à propos du roman Soleil de Yokomitsu Riichi, hop ; sinon, la base sur Wikipédia, hop. Un aspect que je trouve très intéressant, quand même, c'est que Himiko ne figure pas dans le Kojiki, etc. : pour les nationalistes qui en faisaient (font ?) une lecture littérale, elle ne peut pas avoir existé, dès lors - ou sinon en faisant des acrobaties pour en faire la mère de tel empereur (dans une lignée dynastique clairement fictive, mais bon, hein...). En soi, j'imagine qu'en jeu ça pourrait faire la base d'une chouette "histoire secrète" ; même éventuellement teintée de fantastique ? Une chronique chinoise, notre seule source écrite concernant Himiko, la décrit comme une sorcière suivant "la voie des démons"... mais ce n'est peut-être qu'une erreur d'interprétation renvoyant au pré-shintô de l'époque (à vrai dire, c'est plus ou moins la traduction littérale du mot "shintô", sauf qu'on dirait "esprits" plutôt que "démons" ; ne pas s'y tromper cependant, même plusieurs siècles plus tard, avec le Kojiki, on ne peut encore parler que de pré-shintô).

Ou encore l'histoire du "château du démon" ? Vraiment "démon" pour le coup ? Qui est peut-être la retranscription mythologique d'un affrontement entre le royaume de Yamato et le royaume de Kibi, avec une communauté coréenne dedans, thème promis à un certain avenir... Hop ?

Ou, proche dans le fond, l'histoire d'une éventuelle conquête du royaume d'Izumo par le royaume de Yamato, devenue dans les mythes et notamment dans le Kojiki une lutte entre les dieux de Yamato, Amaterasu en tête (divinité solaire censée être à l'origine de la dynastie impériale japonaise), et les dieux d'Izumo, en tête le frère d'Amaterasu, le bouillant Susanoo des tempêtes... Le Kojiki s'étend sur les relations entre les deux divinités, avec un Susanoo au mieux gaffeur (parfois bien pire que ça : dans une scène qu'on a pu interpréter comme un viol incestueux, c'est lui qui contraint sa sœur Amaterasu à se calfeutrer dans une caverne, privant le monde du soleil - y a de quoi faire, avec ça...). A force d'ulcérer les dieux, Susanoo est finalement exilé sur Terre, où il devient, dans la province d'Izumo, une sorte d'Hercule (massacre d'une hydre à la clef - ce n'est pas le seul rapprochement tentant avec la mythologie grecque, au passage : le plus saisissant est incontestablement celui où le couple créateur de l'humanité et du monde, Izanagi et Izanami, jouent à Orphée et Euryidice, décidant en même temps du cycle des morts et des naissances...) ; en fait, Susanoo devient quelque part l'ancêtre de tous les habitants de la province - forcément tempétueux et indociles comme lui-même :  d'où ces affrontements, peut-être ces guerres, et la nécessité pour le royaume de Yamato de s'accommoder quand même Susanoo en faisant du sanctuaire d'Izumo (qui existait déjà à l'époque, et dont les traces archéologiques laissent supposer qu'il était sans commune mesure avec tout ce qu'on pouvait trouver ailleurs au Japon) le seul à être élevé au niveau du sanctuaire d'Ise (qui est celui d'Amaterasu et donc de la dynastie impériale)...

Une petite image ? La reconstitution (bien sûr...) d'une structure de bois colossale qui se trouvait alors à Izumo, avec ses 42 mètres de haut (quelque chose comme ça) :

Image

Mais je m'égare, encore qu'il y ait des liens qui demeurent : doit y avoir moyen de faire du gros conspi/fantastique en mélangeant tout ça.

Mais là je voulais surtout parler de quelque chose de plus matériel, avec donc les kofun (la base wikipédienne, hop. Et sur l'époque kofun, hop).

Les premiers kofun (dont un que certains envisagent comme étant celui de Himiko) apparaissent vers 250 dans la région du Kansai, pas très loin de Nara, plus précisément au pied du mont Miwa (qui est tout à la fois une divinité et son propre sanctuaire). Ce sont des tumuli, impliquant des travaux de terrassement conséquents, et souvent entourés d'un ou deux deux fossés remplis d'eau (ce qui a une importance agricole, en tant que réservoirs d'eau, autant que symbolique, car l'eau est dès le pré-shintô le moyen ultime de la purification, à maints égards un des aspects les plus importants de cette foi). De taille d'abord relativement modeste, ils tendent à se multiplier, le plus souvent ici en adoptant la forme caractéristique dite "en trou de serrure" (je vous laisse imaginer la porte et ce qui se trouve derrière - c'est parfait...), auquel cas la tombe à proprement parler se trouve au centre du "rond", le "carré" consistant en un long couloir ; et ils sont souvent orientés vers le soleil levant ; mais ce n'est pas systématique, loin de là, et on trouve progressivement, ailleurs que dans le Kansai, des kofun aux formes différentes - notamment, tiens tiens, à Izumo (de forme circulaire) ou Kibi. Certains d'entre eux, au fil des siècles, ont été "oubliés", car des arbres avaient poussé dessus et ils s'étaient intégrés dans le paysage agricole. La vue aérienne, cependant, se montre plus éloquente...

Quelques images pour en témoigner ?

Le kofun que certains attribuent à Himiko :

Image

Des ensembles de kofun :

Image

Image

Image

Au fil des siècles, ces tombeaux tendent à gagner en ampleur, et jusqu'à atteindre des dimensions proprement colossales. En fait, oubliez les pyramides (enfin, non, mais bon), la plus grande tombe au monde est un kofun, qui date du Ve siècle, et le voici, merci Google Earth :

Image

C'est le Daisenryô-kofun, dans la banlieue d'Ôsaka - un monstre en son genre : "Le tumulus du Kofun Daisenryō mesure environ 500 m sur 300 m, alors que l’entièreté de la structure fait 840 m de long. Entouré de trois douves, le tumulus s’élève d'environ 35 m par rapport au sol environnant. Sa superficie fait 100,000 m², celle de l'ensemble du complexe funéraire 460.000 m²." On estime que les travaux de terrassement seuls ont nécessité le travail quotidien d'au moins mille hommes pendant quatre ans - l'ensemble de la structure a pu réclamer encore bien plus de moyens et de temps. Ce kofun a été attribué à l'empereur Nintoku - un empereur fictif, censé avoir vécu 109 ans et régné 86 ans, vers cette période certes... Mais cette attribution est en faite récente, et elle n'est pas sans conséquences, j'y reviendrai...

Le Ve siècle correspond à l'apogée des grands kofun. Par la suite, ils redeviennent (bien) plus modestes. Ce n'est pas forcément un signe de déclin, d'ailleurs : mine de rien, ces machins prennent de la place, dans un pays notoirement pauvre en grandes plaines - même celle du Kansai (la deuxième du Japon, après celle du Kantô), qui a vu l'émergence de ces tombeaux, n'est pas indéfiniment extensible, loin de là... Par ailleurs, il faut prendre en compte qu'il y a eu une période un peu folle où plein de gens - pas seulement les rois ! - se faisaient bâtir des kofun... Ils se multipliaient partout ! A terme, une législation a réservé cette pratique aux seuls rois, oui - et, bientôt, elle a été abandonnée. C'est qu'elle est largement pré-bouddhique, aussi...

Autre élément artistico-historique qui doit pouvoir assez facilement être intégré dans un scénario : les kofun sont aussi associés aux haniwa, des figurines de terre cuite environnant les tombes (hop), et dont la signification rituelle est complexe ; ils seront eux aussi abandonnés avec l'imprégnation bouddhique, mais, d'ici-là, il y a de quoi faire. Noter aussi qu'une légende associe les haniwa à l'abandon d'éventuels suicides collectifs "d'accompagnement" lors des funérailles des chefs - c'est tout bénéf pour un scénario, non ?
Image
Image


Image

Image

Image

Et à l'intérieur des tumuli ?

La version "sobre" : Image

La version aux couleurs reconstituées, 'tention les yeux ? Image

Et autre chose, enfin, dans une dimension plus contemporaine... Où l'on rejoint l'idée d'histoire secrète avancée plus haut, notamment par rapport à Himiko ? Ça peut sembler assez dingue, mais le fait demeure : nombre de ces kofun, et notamment les plus importants, dont le Daisenryô-kofun, n'ont jamais été fouillés ! En effet, ils dépendent de la maison impériale, qui les considère comme des tombes "privées" et inviolables : celles... des empereurs, et donc, selon le mythe d'une ligne dynastique ininterrompue remontant à Jinmu, au VIIe siècle avant Jean-Claude (et au-delà à Amaterasu), des ancêtres de l'empereur actuel. D'où l'importance d'attribuer, par exemple, le Daisenryô-kofun à Nintoku... Et qu'importe si "la plus vieille dynastie du monde" est un pur fantasme mythologique aux yeux des historiens.

Mais voyons... Ça doit cacher quelque chose, non ?

Et je suis sûr que nos amis ufologues auraient pleiiiiiiiiiiiiiin de choses à dire à propos de ces monuments parfois si vastes qu'on ne peut tout simplement pas se rendre compte de ce à quoi ils correspondent si l'on se trouve à côté - il faut les voir du ciel... En fait, je ne suis pas "sûr" de ce qu'ils en diraient - car il semblerait bien qu'ils l'aient déjà dit de toute façon. Nazca, tout ça...

Uh uh. Excusez ces délires si jamais... Mais, toutes ces blagues à part, c'est un sujet vraiment passionnant. Alors je me suis dit...
Welcome to Nebalia : Crypt of Cthulhu, Vol. 1, No. 2
Random Academy Pilot : Renforts impériaux
Avatar de l’utilisateur
Romain d'Huissier
Dieu en cours de canonisation
Messages : 5212
Inscription : lun. août 01, 2011 9:19 pm

Re: Inspi historique

Message par Romain d'Huissier »

Sacré post ! Merci pour ces infos.
Avatar de l’utilisateur
Meninho
Banni
Messages : 1485
Inscription : ven. juin 01, 2012 8:03 pm
Localisation : Andorre-la-Vieille

Re: Inspi historique

Message par Meninho »

En 1872, le Daisenryô-kofun a été arpenté et on a trouvé, par hasard, une petite chambre funéraire contenant notamment de la verroterie, une tombe en pierre et une armure de cuivre. On suppose qu'il s'agit de la tombe d'un haut fonctionnaire vu la valeur des objets trouvés mais il n'a pas été possible de pousser les recherches. L'origine de certains des objets confirment que le Yamato était plus ou moins relié à la Route de la Soie de l'époque (les objets en verre seraient d'origine iranienne si je ne me trompe pas).
Le musée de Sakai, juste à côté, contient des copies des objets trouvés alors et de la tombe.
Les petits films explicatifs de ce même musée précisent aussi, si je me souviens bien, qu'une bonne partie des kofuns mineurs ont été pillés et/ou détruits pour récupérer du matériel de construction au moins jusqu'au début de l'ère d'Edo.
Avatar de l’utilisateur
Nébal
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2122
Inscription : jeu. avr. 04, 2013 10:04 am
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Inspi historique

Message par Nébal »

Tout à fait !

C'est vrai qu'en insistant sur l'aspect qui me paraissait, euh, "rôlistiquement utile" de la législation prohibant les fouilles, j'ai pu simplifier voire induire en erreur, auquel cas mea culpa...
Welcome to Nebalia : Crypt of Cthulhu, Vol. 1, No. 2
Random Academy Pilot : Renforts impériaux
Avatar de l’utilisateur
KamiSeiTo
Dieu aux ailes de papillon
Messages : 3373
Inscription : lun. août 27, 2007 7:05 pm
Localisation : Bruxelles

Re: Inspi historique

Message par KamiSeiTo »

Passionnant !
Proposer un jeu qui soit au service d’une façon de jouer spécifique et, surtout sans tomber dans le piège de ne pas en permettre d’autre, néanmoins tout inféoder à cette dernière.
Brand.
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3242
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Inspi historique

Message par Léonard »

Apparemment, il y a un profil de tueuses en série historiques : les aristocrates qui torturent et assassinent leur petit personnel.
Je connaissais la fameuse comtesse hongroise Elisabeth Bathory (1560-1614), mais je découvre La Quintrala (1604-1665) au Chili, la russe Daria Saltykova (1730-1801) et la créole Delphine Lalaurie (1775-1842) à La Nouvelle-Orléans.

Dans tous ces cas, on a une dame de la haute-société, souvent veuve, ou dont le mari est fréquemment absent, qui martyrise ses serviteurs, ses esclaves, ses paysans, s'en prenant de préférence aux jeunes femmes.

En poussant un peu les recherches, on peut trouver une continuité, en ajoutant l'anglaise Elisabeth Branch (1672-1740), qui n'a tué qu'une servante. A chaque fois, l'une meurt pendant l'enfance ou la jeunesse de la suivante (il y a juste 7 ans de trou entre la Quintrala et Elisabeth Branch).
On peut donc imaginer un esprit maléfique, apparu avec Bathory (ou avant ?), et qui s'incarne dans le corps d'une enfant ou d'une jeune fille, la transformant en tueuse sanguinaire, ou se livrant à des sacrifices rituels pour continuer à se réincarner. Cela pourrait coller avec l'accusation portée contre Elisabeth Bathory de rechercher la jeunesse éternelle.

J'y aurai bien rajouté une autre anglaise, Elisabeth Brownrigg (1720-1767) (tiens tiens, c'est la troisième Elisabeth), mais elle est pendue après l'arrestation de Daria Saltykova pour ses crimes (1762).

Et après la mort de Delphine Lalaurie en 1842 ? Oh, on va bien trouver... ;)
 
Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Commander Pack Horse Library sur lulu.com
Rosco
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2212
Inscription : dim. avr. 30, 2017 10:23 am

Re: Inspi historique

Message par Rosco »

Lalaurie est "l'heroine" de american horror story covenant
Avatar de l’utilisateur
WeirdWolf
Evêque
Messages : 472
Inscription : sam. févr. 13, 2016 9:47 pm

Re: Inspi historique

Message par WeirdWolf »

Tiens, Daria Saltykova est sous le feu des projecteurs actuellement. Et pour une tueuse en série, c'est une tueuse en série: son mari, son amant puis ensuite tout ce qui est sous son autorité au gré de son humeur. persuadée de s'en sortir, elle reconnait tous les meurtres qu'on lui attribue (138, quand même) alors que la justice n'en a retenue que 38. Enfermée à vie dans un cachot sans fenêtre, du jour où on la transfert dans un cachot avec fenêtre elle en profite pour cracher sur les passants et leur balancer tout ce qu'elle trouve. je trouvais la littérature russe excessive, mais en fait elle est juste réaliste (selon les normes locales) 
 
Si on s'en tient aux estimations fiables, ces femmes tuent en série et en masse: autour de 36 pour Bathory, une quarantaine pour La Quintrala, 138 pour Saltykova et une centaine pour Lalaurie. Si on veut continuer la série, on a Raya et Sakina (avec la complicité de leurs maris, le point intéressant étant que les cadavres étaient enterrés dans leur propre maison puis par la suite balancé n'importe où, ce qui a fini par attirer l'attention) et bien plus impressionnant, les faiseuses d'anges de Nagyrev (autour de 300 morts pour une vingtaine de femmes condamnées au final, on dirait qu'il a changé de stratégie: moins de meurtres par femme, mais plus de femmes) 
 
Pour combler le trou entre le 19ème et le 20ème, on a Catherine Wilson: un seul meurtre d'un point de vue légal mais probablement 6 autres, et elle avait avec elle assez d'acide sulfurique pour tuer une cinquantaine de personne. Il n'avait pas encore compris que les temps avaient changés et les méthodes policières aussi 
 
Un chouette sujet pour Halloween, vous ne trouvez pas? Tiens, une Halloween Mommy Killer qui distribue des bonbons empoisonnés ou accompagne les enfants et donne un coup de "trick" à ceux qui ne veulent pas passer de "treat", ça peut le faire aussi
"On est dans une super grande forêt et on cherche 2 mecs taille Sarkozy... Si nous on est discret et qu'eux ils se planquent, on est très mal partis"
Le meneur des anneaux, Les ombres de Fangorn
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 6752
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: Inspi historique

Message par Qui Revient de Loin »

Quelques infos et inspirations sur les mercenaires de la Renaissance pour jouer à Warhammer ou Brigandyne:
https://compagniedesardents.wordpress.c ... naissance/
https://compagniedesardents.wordpress.c ... warhammer/
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Fabulo
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2150
Inscription : mar. juin 09, 2015 12:19 am

the roaring 20s - docu youtube

Message par Fabulo »

Un docu sur youtube à propos des années 20 qui permet de se mettre dans le bain pour du Cthulhu.



(en anglais)
Avatar de l’utilisateur
WeirdWolf
Evêque
Messages : 472
Inscription : sam. févr. 13, 2016 9:47 pm

Re: Inspi historique

Message par WeirdWolf »

Le siège de godesberg 
 
Ca commence comme une campagne militaire classique, une armée qui veut prendre un bastion stratégique dans le cadre d'une opération de plus grande envergure. Mais voila: si le bastion est convoité c'est parce qu'il est réputé imprenable, donc malgré l'artillerie déployée le siège n'avance pas 
Ca continue donc avec des paysans forcés de creuser un tunnel de sape sous les tirs ennemis, puis une explosion qui abat la moitié de la colline et ravage le village à sa base. Et comme ça ne suffit pas, les assaillant font ce qu'ils auraient du faire dès le début: ils passent par les latrines et massacrent tout ce qui se trouve entre eux et la porte principale 
Ca finit avec une forteresse ruinée et un groupe de PJ qui prend des otages pour négocier sa fuite, abandonnant les PNJ (y compris des femmes, des enfants et des vieillards) à une mort atroce 
 
On peut rajouter des dragons et des magiciens pour faire Fantasy, mais c'est déjà bien assez Gritty comme ça. Et c'était juste un épisode mineure dans les guerres de religion. Qui a encore besoin de dieux du Chaos avec des querelles théologiques pareilles?
"On est dans une super grande forêt et on cherche 2 mecs taille Sarkozy... Si nous on est discret et qu'eux ils se planquent, on est très mal partis"
Le meneur des anneaux, Les ombres de Fangorn
Verrouillé