Inspi historique #2

Pour discuter et stocker les sources d'inspiration
Avatar de l’utilisateur
Fabien_Lyraud
Dieu, sérieux les gars.
Messages : 4884
Inscription : ven. mai 05, 2006 2:09 pm
Contact :

Re: Inspi historique #2

Message par Fabien_Lyraud »

Inigin a écrit :
lun. juil. 27, 2020 6:59 pm
c'est les coups d'état. :charmeur

Constantinople... c'est pire. :mrgreen:

À Constantinople ils ont eu des dynasties : Les Commène, les Paléologue et une ou deux autres. Donc à un moment ils ont réussi à se calmer.

Avatar de l’utilisateur
Der Schwarz Doktor
Zelateur
Messages : 61
Inscription : mar. mai 19, 2020 9:28 am

Re: Inspi historique #2

Message par Der Schwarz Doktor »

Sans forcément de coups d'état, les régimes politiques médiévaux dont les règles de succession n'étaient pas héréditaires (Empire Ottoman par exemple, où une partie des successions s'est effectuée à base d'élimination des concurrents (sans parler de l'élimination pure et simple de la lignée en place)) ou étaient équitables (succession de Charlemagne et partition du royaume en 3 dont on doit encore une partie de l'organisation de l'Europe maintenant) sont de merveilleux ressorts d'intrigues.
"Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer" (Beaumarchais)

Avatar de l’utilisateur
Ravachol
Pape
Messages : 649
Inscription : lun. avr. 08, 2013 2:35 pm
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Inspi historique #2

Message par Ravachol »

Quoi : la guerre des pâtisseries 
Qui : la France et le Mexique 
Quand : 1838-1839

Le Mexique, indépendant depuis une dizaine d’années, fait face à une instabilité politique et à des besoins d’argent. Et comme souvent, les étrangers sont des cibles parfaites. Les français de Veracruz sont régulièrement attaqués, ponctionnés voir pillés. C’est le cas d’un boulanger, qui demande dédommagement au gouvernement mexicain. Il n’obtient rien, et donc, il demande à la France d’intervenir. Le baron Deffaudis réclame 600.000 pesos de compensation (une somme énorme, 3 millions de francs or de l’époque). L’ultimatum est inacceptable, c’est surtout un coup de pression pour régler une histoire de droit de douane.
Évidemment, le Mexique refuse. L’ultimatum dépassé, il envoie quelques navires bloquer le port. Trop peu nombreux, atteint de fièvre jaune, les français rentre bredouille.

Et c’est 4000 marins qui reviennent et font blocus du port de Veracruz. Ils prennent d’assaut la vieille forteresse, et s’installent. Le blocus dure plusieurs mois, les pertes s’accumulent pour l’économie mexicaine. 
Le général mexicain López de Santa Anna, héros de fort Alamo, tentera bien de déloger les français. Il sera blessé au cours de l’assaut qui fera une centaine de mort.

Finalement, le Mexique cède et accepte de payer. Les français s’en vont... et le Mexique ne procédera jamais au paiement (ce qui justifiera l’intervention française 20 ans plus tard)

Bref, même si vos PJ ont faim, réfléchissez y à deux fois avant d’attaquer une boulangerie-pâtisserie 


 
J'ai Diplomatie comme compétence. Ca fait combien de dommage ?

Un crowdfunding sans lien avec le JDR : un karaoké box à Toulouse

Répondre