Inspi astronomique et astronautique, étoiles, astéroïdes, fusées et E.T.

Pour discuter et stocker les sources d'inspiration
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3841
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Inspi astronomique et astronautique, étoiles, astéroïdes, fusées et E.T.

Message par Tybalt (le retour) » mer. avr. 10, 2019 9:42 pm

Je vois qu'il n'y avait pas encore de fil consacré à l'astronomie et à l'astronautique en général : les inspirations scientfiques sur l'univers, les étoiles, les planètes, etc. mais aussi les techniques de construction de fusées, navettes, stations, expéditions habitées, etc. Et bien entendu toutes les projections ou spéculations scientifiques dans ces domaines. Alors c'est parti !

Et on commence avec la première image d'un trou noir, obtenue grâce à l'Event Horizon Telescope, un télescope virtuel rendu possible par la coopération entre des télescopes du monde entier. Ce trou noir se trouve au centre de la galaxie M87 (pas la nôtre).
L'image est un peu floue, mais le trou noir en question se trouve à 55 millions d'années-lumières de nous.

Image

Pour voir ou télécharger l'image en haute définition, c'est là sur le site de l'IRAM.

C'est très émouvant... et ça devrait apprendre beaucoup de choses aux scientifiques. Personnellement, je suis surtout frappé par la structure orange :

Cette image publiée aujourd’hui montre clairement une structure d’anneau avec une région centrale circulaire et obscure : c’est l’ombre du trou noir, qui se détache sur un fond brillant, exactement ce que prédit la relativité générale d’Einstein. Cette ombre, combinaison de déviations gravitationnelles de la lumière, regorge d’informations sur la nature de ces objets fascinants et a permis aux chercheurs de mesurer l’énorme masse du trou noir : 6,5 milliards de fois celle de notre Soleil, située dans une région de 20 milliards de kilomètres de large, soit à peine deux fois notre système solaire.
La structure orange correspond à la matière surchauffée autour du trou noir, un plasma chaud de gaz. Sa lumière est déviée et renforcée par le trou noir qui agit comme une lentille. L’asymétrie entre la partie brillante dans le bas de l’anneau et celle moins brillante en haut est une signature très claire de la déformation de l’image engendrée par la présence du trou noir et correspond exactement à ce que les simulations numériques des scientifiques avaient prédit.

Ça doit être sympathique de croiser dans l'espace pas loin de ça.
Dernière modification par Tybalt (le retour) le dim. avr. 14, 2019 10:43 am, modifié 1 fois.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

Le Chacal
Dieu sans vraiment y croire
Messages : 3307
Inscription : ven. sept. 28, 2007 7:55 pm

Re: Inspi astronomique et astronautique, étoiles, astéroïdes, fusées et E.T.

Message par Le Chacal » ven. avr. 12, 2019 7:46 am

Vu les énergies mises en jeu, le fait de tenter de voir la même image à l'œil nu te griller ait quasi instantanément. Pour information, xkcd a fait une image montrant la vraie taille de ce truc : cette fameuse ombre du trou noir est plus grande que l'orbite de pluton, et même en y plaçant le soleil au centre, Voyager 1 aurait tout juste atteint son bord.
"Séquestrée et nulle en géographie, elle finit par développer un syndrôme d'Helsinki"

"It's hard to be a self-made man, unless you have a time-machine and an oedipus complex"

ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 3841
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: Inspi astronomique et astronautique, étoiles, astéroïdes, fusées et E.T.

Message par Tybalt (le retour) » ven. avr. 19, 2019 6:17 pm

Les gros astéroïdes pourraient connaître des phénomènes de volcanisme, selon la NASA qui mènera une mission sur les astéroïdes "troyens" de Jupiter et sur l'astéroïde (16) Psyché (article de Sciences & Avenir).

Ces astres sont apparus très tôt dans l’histoire du système solaire, lorsque les planètes commençaient à se former. Ce sont en fait les noyaux de protoplanètes dont les couches externes rocheuses ont été expulsées lors d'une collision avec un autre astéroïde ou un planétésimal. Véritables boules de métal en fusion lors de leur naissance, ils se seraient ensuite rapidement refroidis. Assez pour qu'une croute solide se forme à leur surface.

Dans certains cas, ces astéroïdes auraient pu se refroidir du centre vers l'extérieur mais d'autres auraient pu cristalliser de l'extérieur vers le centre estiment les chercheurs dans leur étude publiée par les Geophysical Research Letters. Dans ce second cas, ils ajoutent que des volcans crachant du fer liquide mélangé à d'autres éléments plus légers auraient pu se former durant les premiers moments de leur existence, il y a 4 milliards d'années.

De quoi pimenter un peu plus les expéditions de vos PJ sur des astéroïdes !


Autre étude, terminée celle-ci, menée par la NASA : envoyer un jumeau dans l'espace, sur la station spatiale internationale, pendant un an, et mener une étude conjointe sur son organisme et celui de son jumeau resté sur Terre. L'étude a montré des milliers de changements moléculaires et génétiques chez le jumeau envoyé dans l'espace, dont un épaississement de la paroi de l'artère carotide (ce qui peut augmenter les risques de maladies cardio-vasculaires ou d'AVC) et, étrangement, une élongation des télomères (situés au bout des chromosomes, ils raccourcissent habituellement avec l'âge). 90% de ces changements se sont avérés réversibles 6 mois après le retour sur Terre.
Article sur Ouest France.

Cette étude se souvient sans doute aussi du paradoxe des jumeaux de Langevin posant le problème du vieillissement inégal de jumeaux dont l'un voyageait à la vitesse de la lumière tandis que l'autre resterait dans l'espace.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

Avatar de l’utilisateur
killerklown
Dieu des intégristes contrariés
Messages : 6477
Inscription : mer. mai 31, 2006 4:52 pm
Localisation : Allemagne

Re: Inspi astronomique et astronautique, étoiles, astéroïdes, fusées et E.T.

Message par killerklown » ven. juin 07, 2019 1:30 pm

Un blogueur anglophone très Sci-fi nous a concocté un post sur les effets du vide sidéral sur les objets d'un vaisseau:
https://reqcon.game.blog/2019/05/27/tab ... equipment/

très très chouette post...
Flexirôliste™ à tendance jeu de rôle 90ies

http://emporio-caduto.blogspot.com
https://intolondon1814.blogspot.com/2018/08/presentation.html

Avatar de l’utilisateur
merson
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1934
Inscription : mer. févr. 23, 2005 6:32 pm
Localisation : Oui
Contact :

Re: Inspi astronomique et astronautique, étoiles, astéroïdes, fusées et E.T.

Message par merson » ven. juin 07, 2019 3:57 pm

Je remets ici un post, dont le contenu date de l'an passé, mais dont la valeur d'inspiration me semble toujours pertinente:
Il y a 1000 ans, une nouvelle étoile est apparue pendant quelques jours dans la constellation du Taureau, tellement lumineuse qu'elle était visible en plein jour.
Il y a 300 ans, des astronomes repéraient pour la première fois le nuage de gaz produit par cette supernova. Ils lui ont donné le nom de "Nébuleuse du Crabe", et Messier en a fait la première référence de son catalogue des objets du ciel profond.
Entre 2008 et 2017, un astronome amateur a pris des photos de "M1", en utilisant à chaque fois le même matériel, pour un temps d'exposition total de 32 heures, a assemblé les photos de chaque année, et en a fait une vidéo "image par image"

Le résultat ici : https://www.astrobin.com/full/327338/0/

Une nébuleuse en plein expansion, avec les effets du pulsar central bien visibles et tout. Je crois que c'est un des trucs les plus cools que j'ai vu :msp_wub:
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine.
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris.

Répondre