[Politique] Politique en général, pas forcément liée à l'actu

Pour discuter sereinement de l'actualité
Avatar de l’utilisateur
merson
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2251
Inscription : mer. févr. 23, 2005 6:32 pm
Localisation : Oui
Contact :

Re: [Politique] Politique en général, pas forcément liée à l'actu

Message par merson »

Erispoe a écrit : lun. mai 17, 2021 10:11 pm @merson 

Pour "l’autre ministre de Hollande" que tu évoques, il s’agit peut-être de Cécile Duflot qui est devenue directrice d’Oxfam France...
Exact! Merci de me rafraîchir la mémoire :yes:
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine.
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris.
Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 15522
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: [Politique] Politique en général, pas forcément liée à l'actu

Message par Erwan G »

merson a écrit : lun. mai 17, 2021 10:25 pm
Erispoe a écrit : lun. mai 17, 2021 10:11 pm @merson 

Pour "l’autre ministre de Hollande" que tu évoques, il s’agit peut-être de Cécile Duflot qui est devenue directrice d’Oxfam France...
Exact! Merci de me rafraîchir la mémoire :yes:

Est-ce réellement du pantouflage la concernant ? N'est elle pas dans sa ligne de conduite ?
💖 Je suis Yoann 💖
Avatar de l’utilisateur
merson
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2251
Inscription : mer. févr. 23, 2005 6:32 pm
Localisation : Oui
Contact :

Re: [Politique] Politique en général, pas forcément liée à l'actu

Message par merson »

Erwan G a écrit : lun. juin 21, 2021 11:21 am
merson a écrit : lun. mai 17, 2021 10:25 pm
Erispoe a écrit : lun. mai 17, 2021 10:11 pm @merson 

Pour "l’autre ministre de Hollande" que tu évoques, il s’agit peut-être de Cécile Duflot qui est devenue directrice d’Oxfam France...
Exact! Merci de me rafraîchir la mémoire :yes:

Est-ce réellement du pantouflage la concernant ? N'est elle pas dans sa ligne de conduite ?
J'avoue que je ne sais pas trop, et que j'ai un a priori négatif à son sujet. Au vu de son parcours et de ses engagements, sa décision d'abandonner la politique est probablement sincère.
Quand la musique de Mozart cesse, le silence est encore de Mozart; Quand la musique de Marilyn Manson cesse, les acouphènes sont encore de Marilyn Manson.
Et les fantasmes haineux de notre nazitude te révèlent les fastes de la solitude. H-F Thiéfaine.
1984, c'était pas un mode d'emploi. Loris.
Avatar de l’utilisateur
Erispoe
Initié
Messages : 168
Inscription : mer. févr. 06, 2008 8:15 pm
Localisation : Près de Rennes

Re: [Politique] Politique en général, pas forcément liée à l'actu

Message par Erispoe »

Le passage de Cécile Duflot chez Oxfam ne m'avait pas choqué non plus. J'y voyais un lien avec ses combats politiques précédents, donc une "preuve" de sincérité.

Pour les anciens ministres de Hollande, la reconversion post-gouvernementale de Jean-Marie Le Guen m'interroge beaucoup plus...
Sa page wikipedia est assez parlante.
Avatar de l’utilisateur
Kyorou
Dieu de l'Executor Z
Messages : 10381
Inscription : mer. juin 27, 2012 1:09 pm
Localisation : Bruxelles

Re: [Politique] Politique en général, pas forcément liée à l'actu

Message par Kyorou »

Comme nous sortons du champ purement footballistique, je me permets de répondre ici.

Silenttimo a écrit : mar. juin 29, 2021 1:40 pmC'était des réactions un peu amères (de Wallons) avec du ressentiment du genre "de toutes les manières, il n'y a rien qui nous unit à part...".
Pour le drapeau, je ne suis plus sûr mais il me semble, mais les deux autres je suis certain.

Après wikipédiage, cela doit dater d'avant 2012, lors de la crise politique de 2010-11, donc avant que Le Soir ait commencé à pousser Albert II vers la sortie et que les infos sur ses infidélités aient été davantage dévoilées.

Ah mais du coup on ne parle pas du même roi. Albert II était très populaire comme roi. Par contre, tant ses infidélités que celles de sa femme étaient largement connues, sans que ça ne nuise trop à son image (à part peut être dans la frange catho/réac). Au contraire, le fait que le couple du roi avait ce genre de problèmes le rendait plus humain aux yeux de la population. Il y avait aussi beaucoup de sympathies pour leurs enfants, de ce fait-là.

Ce qui a posé problème c'est plutôt la manière dont il a traité sa fille naturelle, à savoir refuser de la reconnaître envers et contre tout et ne céder que devant un test ADN exigé par un tribunal. Là par contre, les gens ont perdu une bonne partie de la sympathie qu'ils avaient pour lui. C'était un peu trop "daté", comme manière de faire.

Le roi actuel a aussi un capital de sympathie mais pas pour les mêmes raisons. Il y a un certain consensus sur le fait qu'il fait ce qu'il peut, ce qui peut vouloir dire "il a hérité d'un job difficile" comme "c'est une andouille mais on voit qu'il essaye".

Par contre, le soutien à la monarchie en tant qu'institution ce serait plutôt une forme de conservatisme à la belge. Il y a bien des personnes qui voient encore la monarchie comme le socle de l'unité belge mais la moyenne d'âge doit être assez élevée. Et bon, côté wallon il y a des gens qui ont intégré l'idée que c'est la Flandre qui fait bouillir la marmite donc ce serait bien que le pays reste uni, comme un vieux couple qui ne peut plus se piffer mais qui tient à son niveau de vie.
Je ne trolle pas. Je stimule, nuance.

Mon blog, où je raconte aussi des bêtises.
Avatar de l’utilisateur
Silenttimo
Dieu bavard du muet
Messages : 8662
Inscription : mar. févr. 13, 2007 3:39 pm
Localisation : Hauts-de-Seine sud (92)

Re: [Politique] Politique en général, pas forcément liée à l'actu

Message par Silenttimo »

Kyorou a écrit : mar. juin 29, 2021 3:40 pm
côté wallon il y a des gens qui ont intégré l'idée que c'est la Flandre qui fait bouillir la marmite donc ce serait bien que le pays reste uni, comme un vieux couple qui ne peut plus se piffer mais qui tient à son niveau de vie.
Mon oncle, divorcé d'une wallone, me disait qu'il y avait aussi le ressentiment flamand et l'esprit de revanche du 19e siècle (et avant, i.e. avant l'unification belge) : les wallons de Belgique (ou future Belgique) étaient à ce moment là plus riches (confection, produits agricoles) avec de nombreuses familles bourgeoises qui avaient du "pauvre" personnel flamand (obligé d'apprendre à parler français), et que l'essor flamand de l'industrialisation avait inversé les rapports de richesses et donné aux flamands la possibilité de se "venger" des humiliations du XIXe (et d'avant).
"Mieux est de ris que de larmes écrire, pour ce que rire est le propre de l'homme" (Rabelais)

Fan de ciné muet et US :
- Lubitsch : "Je fais appel à l'intelligence du spectateur !"
- Avatar : "l'homme qui rit" de P. Leni (1928)
Avatar de l’utilisateur
WolfRider
Zelateur
Messages : 70
Inscription : jeu. sept. 10, 2020 5:22 pm

Re: [Politique] Politique en général, pas forcément liée à l'actu

Message par WolfRider »

Pourquoi on apprend pas le flamand dans les écoles wallonnes et le français dans les écoles flamandes au gamin dès le primaire ?
Avatar de l’utilisateur
OSR
Banni
Messages : 1435
Inscription : mar. nov. 21, 2017 10:32 am

Re: [Politique] Politique en général, pas forcément liée à l'actu

Message par OSR »

WolfRider a écrit : mer. juin 30, 2021 10:14 amPourquoi on apprend pas le flamand dans les écoles wallonnes et le français dans les écoles flamandes au gamin dès le primaire ?
Et l'allemand partout ! (la 3e langue officielle de Belgique)
OSR = hommage à la défunte compagnie ferroviaire

Du rétrovieux et du complotisme narrativoïde sur Lulu / DriveThruRPG / Itch.io.

Je ne crois pas à la théorie rôliste.
Avatar de l’utilisateur
Calisto
Dieu des audacieux
Messages : 4842
Inscription : mer. août 13, 2003 7:26 pm
Localisation : Houdan (78)

Re: [Politique] Politique en général, pas forcément liée à l'actu

Message par Calisto »

OSR a écrit : mer. juin 30, 2021 10:22 am Et l'allemand partout ! (la 3e langue officielle de Belgique)
J'ai deux amis belges germanophones, pour eux ils sont les grands oubliés de la Belgique... à part le sentiment de ne pas exister dans le paysage, d'ailleurs le sentiment national n'existe pas plus... les deux parlent bien français parce que leurs mères les ont inscrit à l'école francophone mais sorti de ça leurs épouses ne parlent qu'Allemand ou presque.
 
“Omnes stulti, et deliberatione non utentes, omnia tentant”
Avatar de l’utilisateur
WolfRider
Zelateur
Messages : 70
Inscription : jeu. sept. 10, 2020 5:22 pm

Re: [Politique] Politique en général, pas forcément liée à l'actu

Message par WolfRider »

M'étonnes pas qu'ils se sentent oubliés. Personne ne sait ou ne se rappelle qu'il y a aussi des germanophones en Belgique. D'ailleurs je l'avais oublié. Mais oui l'allemand aussi devrait être appris à tous les gamins de Belgique des le primaire avec le flamand et le français.
Avatar de l’utilisateur
lepropre
Dieu de l'hygiène
Messages : 6380
Inscription : mer. janv. 27, 2010 11:41 am

Re: [Politique] Politique en général, pas forcément liée à l'actu

Message par lepropre »

La Belgique c'est vraiment le pays pour faire de l'espéranto une langue nationale.
 
Avatar de l’utilisateur
Kyorou
Dieu de l'Executor Z
Messages : 10381
Inscription : mer. juin 27, 2012 1:09 pm
Localisation : Bruxelles

Re: [Politique] Politique en général, pas forcément liée à l'actu

Message par Kyorou »

Silenttimo a écrit : mar. juin 29, 2021 4:07 pm Mon oncle, divorcé d'une wallone, me disait qu'il y avait aussi le ressentiment flamand et l'esprit de revanche du 19e siècle (et avant, i.e. avant l'unification belge) : les wallons de Belgique (ou future Belgique) étaient à ce moment là plus riches (confection, produits agricoles) avec de nombreuses familles bourgeoises qui avaient du "pauvre" personnel flamand (obligé d'apprendre à parler français), et que l'essor flamand de l'industrialisation avait inversé les rapports de richesses et donné aux flamands la possibilité de se "venger" des humiliations du XIXe (et d'avant).

C'est un poil, voire beaucoup, plus compliqué. La version simplifiée qui circule est d'ailleurs assez influencée par le nationalisme flamand.

La Wallonie s'est industrialisée plus vite alors que la Flandre est restée rurale beaucoup plus longtemps. Du coup, il y avait un certain mépris pour les Flamands, qui a généré un ressentiment et un esprit de revanche une fois que l'industrie wallonne a piqué du nez.

Par contre, les familles bourgeoises dont tu parles étaient des familles flamandes francophones (toute la bourgeoisie et l'aristocratie étaient francophones. Les gens du peuple parlaient des dialectes locaux). Lorsque la bourgeoisie flamande a adopté l'identité flamande (ça commence vers la fin du 19ème siècle et ça progresse au cours du 20ème, comme un mouvement culturel qui devient ensuite un mouvement politique), elle a un petit peu décidé d'oublier cela.

WolfRider a écrit : mer. juin 30, 2021 10:14 amPourquoi on apprend pas le flamand dans les écoles wallonnes et le français dans les écoles flamandes au gamin dès le primaire ?

Officiellement, on l'apprend. En pratique, ça marche de moins en moins, surtout depuis que les systèmes d'enseignement on été dissociés et qu'on n'a du coup plus de prof flamands pour enseigner le néerlandais en Wallonnie et inversement. Perso, je m'en sors très mal en néerlandais, malgré des années de cours.
Je ne trolle pas. Je stimule, nuance.

Mon blog, où je raconte aussi des bêtises.
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu d'après le panthéon
Messages : 6036
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: [Politique] Politique en général, pas forcément liée à l'actu

Message par Tybalt (le retour) »

Le site La Vie des idées (site de diffusion des savoirs créé par le Collège de France) remet en avant un article de 2017 sur la corruption et sa répression en Europe. C'est assez intéressant sur l'évolution de l'évocation médiatique des affaires et scandales de ce type dans les médias, d'une part ; du nombre et de la sévérité des condamnations effectives, d'autre part ; et enfin, des différences entre les régions (et pays) d'Europe, qui s'estompent au fil des décennies récentes.

Un extrait :

Une nouvelle ère a commencé vers 1989. De 1987 à 1992, selon l’annuaire statistique de la Justice, le nombre annuel de condamnés pour corruption de fonctionnaires oscillait entre 50 et 100. À partir de 1993, il a dépassé la centaine, puis le seuil des 200 condamnés par an a été franchi après 1999. Le Service central de répression de la corruption indiquait le chiffre de 292 condamnés en 2012 et de 241 en 2014. Ces condamnations visent des élus, des fonctionnaires et d’autres citoyens. La répression judiciaire de faits qualifiés de, ou assimilés à la corruption a atteint en France un niveau historique, jamais observé jusque-là.

Cette sévérité accrue s’explique parce que les seuils de tolérance ont changé, selon les enquêtes d’opinion menées en France depuis les années 1970. En 1977, il existait un écart réel, mais pas considérable, entre le nombre de personnes jugeant les élus et dirigeants politiques plutôt honnêtes (32 %), et le nombre de celles qui les estimaient plutôt corrompus (38 %). Cet écart s’est creusé au fil des ans, avec un premier palier franchi en 1991-1992 : la croyance en la corruption du personnel politique est devenue majoritaire, variant, selon les dates et les instituts concernés, entre 52 et 64 %. Dans les années 2000, cette opinion s’est encore diffusée : 77 % des personnes interrogées jugent les parlementaires français corrompus en août 2016, contre 72 % en 2011. À cette aune, la croyance en la corruption des hommes politiques touche, en 2016, deux fois plus de Français qu’il y a quarante ans. Ainsi, les modalités du jugement ont changé : les procédures judiciaires, les perceptions communes et les catégories morales diffèrent de celles qui prévalaient dans les années 1980.

Cet abaissement des seuils de tolérance n’est pas propre à la France. En Italie, les poursuites judiciaires ouvertes en 1992 dans le cadre de l’opération Mani pulite ont permis la mise au jour de pratiques de corruption extrêmement répandues. La découverte de ces systèmes de pots-de-vin aux partis politiques, baptisés Tangentopoli, a complètement déstabilisé la République italienne en 1994. Ce phénomène s’observe aussi, dans une moindre mesure, en Allemagne. De nombreuses personnalités politiques allemandes ont dû quitter leurs fonctions après ce genre d’affaires. En 1991, dans l’affaire dite du « bateau de mes rêves », le premier ministre du Bade-Wurtemberg, Lothar Späth, auquel un entrepreneur avait offert des croisières, fut contraint à la démission. Dans l’affaire « Bonus en Miles » de 2002, le sénateur de l’Économie du Land de Berlin, Gregor Gysi, ainsi que de hauts responsables du parti écologiste (Die Grünen), Rezzo Schlauch et Cem Özdemir, furent aussi poussés vers la sortie pour avoir bénéficié, dans leurs voyages privés, d’avantages (les Miles) obtenus au cours de leurs déplacements officiels.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.
Disclameur : j'ai écrit pour "Casus" et "Jdr Mag".
Répondre