Bloodlust #3. Le chagar grogne, le Porteur trépasse

Les magazines, les sorties, les financements participatifs ...
Avatar de l’utilisateur
Rafael
Pratiquant
Messages : 207
Inscription : lun. nov. 03, 2003 9:30 pm
Contact :

Re: Bloodlust #3. Le chagar grogne, le Porteur trépasse

Message par Rafael »

Le chagar 208 est en ligne !

 Ce Chagar est une anecdote. Un figurant - Quinquet Couve-au-loin - et ses « aventures », que vous pourrez intégrer à votre campagne, interpréter, utiliser comme toile de fond, ou développer. Vous pouvez en faire un adversaire, un allié, ou juste un couillon croisé en passant.

https://www.badbuta.fr/site/public/blog ... chaine-208
Avatar de l’utilisateur
Serval
Pratiquant
Messages : 257
Inscription : ven. nov. 01, 2019 9:57 am
Contact :

Re: Bloodlust #3. Le chagar grogne, le Porteur trépasse

Message par Serval »

Rafael a écrit : mer. janv. 13, 2021 10:44 am Hello

L’idée est intéressante, et effectivement on a surtout explorer le côté Arme des groupes. C'est surtout parce que les groupes finissent le plus souvent par n'avoir plus que des composantes métalliques, le porteurs mourant peu à peu.
Mais une exploration d'un groupe humain, ou avec des motivations essentiellement humaines est cool aussi. Simplement une autre échelle. Je me note ça dans un coin de la tête, et j’essaierai un Chagar si ça m'inspire autre chose que des platitudes inutiles.
Je ne promet rien, eu égard à la conjoncture et à l'age du capitaine, mais j'y réfléchis.
Ca permet aussi de jouer du côté du temporel en restant "humano-centré", tout en préservant l'intemporalité des Armes et leurs plans sur des durées dignes de dieux :)
Et pour redevenir plus terre à terre, voir des Porteurs durer en tentant d'être aux mieux avec leur Arme, quitte à se séparer pour mieux se retrouver est un beau "plus "aussi je trouve.

Je pousserai même plus loin, mais là, c'est aussi au MJ de faire travailler ses méninges : comment une Arme et un Porteur peuvent-ils se rencontrer, autrement que le ramassage sur un champ de bataille ou la trouvaille de l'Arme par hasard. L'Arme a-t-elle connaissance d'un individu en particulier et veut-elle absolument devenir son Arme, le futur Porteur fait tout pour retrouver une Arme évoquée dans une légende...
Enfin, pour l'avoir vécu plusieurs fois en MJ, quand on veut faire jouer les Porteurs qui découvrent leur Armes dans les tous premiers scénarios (peu importe si ensuite on privilégie Armes ou Porteurs dans la campagne), ça devient vite difficile de justifier pour chaque joueur une rencontre crédible et originale. Ou bien trouver un truc pour justifier que tous les Porteurs rencontrent leur Arme en même temps mais dans ce cas pourquoi eux et le choix est-il délibéré ou hasardeux... Mais je dérive :D

Pior résumer, justifier le lien entre Porteurs (au-delà d'être Porteur), entre Armes et la rencontre entre ces deux mondes pour 4 joueurs et plus... Car en solo, voir en duo, c'est vite faisable, au-delà, ça demande de beaux ressorts scénaristiques et Bloodlust est assez atypique pour ça je trouve car une Arme est aussi une forme de personne finalement.
Répondre