[cinÉtic] Système, commentaires, CR de campagneS (Index p1)

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Avatar de l’utilisateur
Wenlock
Dieu volubile
Messages : 2246
Inscription : lun. sept. 05, 2005 3:50 pm
Localisation : Lille

Re: [cinÉtic] Système, commentaires et CR de campagne(s)

Message par Wenlock » mar. déc. 20, 2011 7:36 pm

Bon ben zou, alors.

La Chimère(ex "Secutor LVI")
c'est son nom de code médian, nul doute qu'il sera rebaptisé plus tard
"ranger" cetan (Cyan – Bloodhound III) -> marque et modèle avant modifications par les médians.
– É 18, Capa 44pts, Réactions 16pts

Toutes ses capacités sont "Échelle 3", sauf mention contraire (*4, *2...).

ÉNERGIE : Hydro-fuel 18 (Réservoir 6*4) -> ça signifie que le vaisseau a 18 pions d'Énergie à répartir dans ses capa, mais qu'il perd un point de "réservoir" à chaque Séquence (*4) de fonctionnement, 2pts en cas de duel ou lorsque se déclenche sa réaction de "Surconsommation"... donc, de temps en temps, il pourrait se retrouver en panne sèche.
Vitesse 8 -> il n'y a guère que des chasseurs à pouvoir le courser
Maniabilité 6
Stabilité 5
Bouclier 5
Saut Quantique 5
Scanners 6
-> radar, radio, faisceau longue portée...

Habitabilité 3 -> mesure à quel point il est "vivable", là on est au maximum un peu au-dessus du sous-marin soviétique, mais si le vaisseau prend des gnons ça peut baisser très vite et, à 0, il est complètement dépressurisé et gelé du dedans...
Sécurité 1 -> c'est une passoire, d'ailleurs les PJ ont passé l'épisode a shunter les serrures comme si de rien n'était
Cargo 1
Infirmerie 1*2
Atelier 3*2
Armurerie 4*2 -> explique la présence de 4 scaphandres de combat Ech*2

Armement 3 : Tourelles à Impulsions (+2/+2/x4), Canon EMP (+0/+6)
-> le vaisseau peut donc se défendre un peu, mais ne sera pas très efficace dans un vrai combat spatial
Limites : Assiette 11 / Intégrité 14 -> ce sont les seuils au-delà desquels le vaisseau part en vrille, puis commence à perdre des pions comme un perso blessé...
Réactions : Surconsommation 4, "Prima Cedera" 4, Hybridation défectueuse 4, Défaut de trajectoire 4 -> ce sera donc en manifestant les Réactions de leur vaisseau comme celles de leur perso que les joueurs lui éviteront de dépasser sa Limite d'Assiette... c'est une première, hein, on sait pas encore bien ce que ça va donner en jeu.

Suite aux réparations effectuées en jeu, le Secutor possède actuellement 6 pions disponibles (2 en Habitabilité, 1 en bouclier, 1 en armement et encore 2 "libres") et 12 coincés en "dommages" (c'est pas encore assez pour menacer son intégrité, mais ça explique qu'il soit très au-delà de sa limite d'assiette et dérive comme une merde).
Dernière modification par Wenlock le ven. mars 09, 2012 2:44 pm, modifié 5 fois.
Sébastien Delfino, partisan des vrais blases sur Internet.

► Théories rôlistes en méthodo presque claires dans les CARNETS LUDOGRAPHIQUES, podcasts du blog Memento Ludi !
cinÉtic, système générique, discussions & CR de campagneS (index p1)

Avatar de l’utilisateur
agone35
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2238
Inscription : jeu. févr. 11, 2010 2:58 pm
Localisation : Back to Breiz
Contact :

Re: [cinÉtic] Système, commentaires et CR de campagne(s)

Message par agone35 » mar. déc. 20, 2011 7:56 pm

Merci!
C'est intéressant de voir comment tu caractérise le vaisseau en en faisant un personnage presque à par entière. Je pense qu'il s'agit là d'un bon moyen pour attacher les joueurs à leur (futur) engin. J'ai hâte de voir ce que ça peut donner en jeu, quand les persos en auront pris possession...

Sinon, une petite question qui aura peut-être déjà eu sa réponse dans un des multiples CR (j'avoue que je ne les ai pas tous lus :oops: ) : Est-ce que tu utilise les même principes pour caractériser des entités plus abstraites, entreprise, état, compagnie?... Si oui et si tu l'a déjà testé en jeu, ça donne quoi une fois joué?

Avatar de l’utilisateur
Wenlock
Dieu volubile
Messages : 2246
Inscription : lun. sept. 05, 2005 3:50 pm
Localisation : Lille

Re: [cinÉtic] Système, commentaires et CR de campagne(s)

Message par Wenlock » mar. déc. 20, 2011 8:06 pm

Alors oui, clairement, le vaisseau sera un personnage, c'est le but. Il a son historique, son caractère, ses soucis... et même son mystère puisque les PJ ignorent totalement ce que peut être la "Prima Cedera" qui animera par moment le vaisseau d'intensions étranges.

Et "oui aussi" : le principe peut s'appliquer aux entreprises, aux réseaux de renseignement... C'est une question d'optique : si on veut faire d'une entité une espèce de perso "commun" contrôlé par les joueurs, on emploie les règles de Structures qui, pour l'instant, ont surtout été testées dans la campagne Tal Endhil avec une guilde en construction (et à termes un véritable fief), la famille du PJ Hadrien Muraille (lire le CR "Terrain minier" qui commence là et que, j'espère, on aura bientôt fini) et lors de certaines grosses batailles.
Si tu veux lire les CR de campagne, la plupart sont liés entre eux (si tu en attrapes un, tu peut aisément remonter au début et sauter d'épisode en épisode jusqu'à la situation actuelle) et référencé dans le tout premier message du fil.
Sébastien Delfino, partisan des vrais blases sur Internet.

► Théories rôlistes en méthodo presque claires dans les CARNETS LUDOGRAPHIQUES, podcasts du blog Memento Ludi !
cinÉtic, système générique, discussions & CR de campagneS (index p1)

Avatar de l’utilisateur
agone35
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2238
Inscription : jeu. févr. 11, 2010 2:58 pm
Localisation : Back to Breiz
Contact :

Re: [cinÉtic] Système, commentaires et CR de campagne(s)

Message par agone35 » mar. déc. 20, 2011 9:40 pm

Merci, je vais regarder ça (et puis ça me fera de la lecture, je viens juste de finir un roman!)

Argentarbre
Profane
Messages : 23
Inscription : ven. août 06, 2010 1:11 pm
Localisation : Lille

Re: [cinÉtic] Système, commentaires et CR de campagne(s)

Message par Argentarbre » mer. déc. 21, 2011 9:14 am

Wenlock a écrit : et même son mystère puisque les PJ ignorent totalement ce que peut être la "Prima Cedera" qui animera par moment le vaisseau d'intensions étranges.
Mince, je voulais demander ce que c'était que ce machin là, j'ai pas la compétence "latin de cuisine" ... :roll:

Avatar de l’utilisateur
Wenlock
Dieu volubile
Messages : 2246
Inscription : lun. sept. 05, 2005 3:50 pm
Localisation : Lille

Re: [cinÉtic] Système, commentaires et CR de campagne(s)

Message par Wenlock » mer. déc. 21, 2011 11:21 am

Ah hé hein ho, je veux bien plancher l'astronomie chinoise, l'astrophysique et la paléoclimatologie pour cette campagne, mais je vais pas me mettre au "vrai" latin, non plus. D'ailleurs t'étais prévenue que j'allais me vautrer dans le latinisme bidon bien avant que je vous file un vaisseau avec un nom de gladiateur... :P
Pis alors je trouve que ça sonne très bien "Prima Cedera", je l'imagine délicieusement chanté à la mandoline sur l'air de "Buona sera, Senorina..."
Sébastien Delfino, partisan des vrais blases sur Internet.

► Théories rôlistes en méthodo presque claires dans les CARNETS LUDOGRAPHIQUES, podcasts du blog Memento Ludi !
cinÉtic, système générique, discussions & CR de campagneS (index p1)

Avatar de l’utilisateur
Wenlock
Dieu volubile
Messages : 2246
Inscription : lun. sept. 05, 2005 3:50 pm
Localisation : Lille

Re: Extrême Orion

Message par Wenlock » jeu. janv. 12, 2012 5:27 pm

Nous avons joué dimanche la fin du premier épisode de la campagne "Extrême Orion", désormais bien lancée et qui aura fréquemment pour décor principal la station spatiale "Mantile", décrite par mail aux deux joueurs sensés la connaître et que tous commencent à découvrir... Petite description en fin de CR.

Rappel pour s'y retrouver :
_l'univers est grossièrement divisé entre la Fédération Galactique (résolument capitaliste où tout le monde a une puce d'identification et parle principalement "Englo", mélange d'espagnol et d'anglais), l'Union Géno-Soviétique de Sirius (soviétique tendance "eugénisme stalinien", dont la population "médiane" n'a plus l'air très humaine -gris, dépourvue de pilosité avec des codes-barres faciaux- et cause "sirian", c'est à dire une sorte de latin) et les non-alignés qui causent fréquemment Mandarin (la langue "populaire" de l'espace) ou Arabe.
_le secteur d'Orion est une colonie fondée avant l'apparition du saut interstellaire et "redécouverte" assez récemment, où la technologie galactique (notamment les IA) débarque dans le petit «Empire» Soon qui, s'il ne règne que sur le double-système de Fenghuang et Chi-Wan, tient la plupart des ressources énergétiques (principalement l'hydrofuel qui aliment les moteurs à fusion de la plupart des installations et vaisseaux) et dont la planète-capitale "MonSoon", terraformée et agricole, est un enjeu économique majeur.
_une super-nova qui s'étend depuis 2 siècles menace d'envahir un jour une bonne partie du secteur, créant dans l'intervalle le Maelström, une espèce d'ouragan de matière et de radiation de 6 années lumières de rayon dont la frange est exploitée pour l'hydrogène ou les métaux.
_la station Mantile est le gros "comptoir colonial" du secteur, d'où les grandes compagnies (en premier lieu "Uran Banner") et le gouvernement fédéral magouillent pour s'étendre, seulement séparée des "médians" soviétiques par le Maelström.

Épisode 1 : "Mutinerie", suite.
Séquence 4 : l'échappée
Nos héros ont été rudement éprouvés par leur combat :
le cadre corporatiste Vincent Panjari soliloque assis sur le fauteuil du pilote, secoué d'avoir achevé les blessés, Vlad le mécano-généticien médian est au tapis suite à une rafale d'impulsions (en grande partie absorbée par son scaphandre de combat, heureusement), sa compagne la commando Harmonie reprend doucement conscience après que son ancien frère d'arme Cassius ait réussi l'exploit de l'assommer avant d'être criblé d'impulsions par Alan Chiang, abattu un instant plus tard et décidant Vincent à flinguer tous les combattants blessés. Il y a donc beaucoup de cadavres flottant dans le poste de pilotage lorsqu'on y rappelle le pilote operator Hansou Carlo, qui avait été planqué dans la salle des machines parce qu'inapte au combat (depuis la destruction de son androïde), physiquement trop fragile et trop indispensable, étant le seul pilote de saut.

Maintenant que le combat est terminé, il rejoint ses compagnons, constate le massacre et, pendant qu'Harmonie traîne son Vlad vers l'infirmerie, il commence par accélérer le recyclage d'air du vaisseau pour filtrer le brouillard de sang qui a envahi le cockpit. A l'infirmerie, Vlad parvient à dicter à Harmonie comment le soigner suffisamment [jet d'entraide, en misant notamment leur score de relation l'un avec l'autre : quel romantisme] pour qu'il puisse finir de panser ses plaies les moins graves et celles de sa compagne (tout en vérifiant consciencieusement que leur futur enfant va bien).
Vincent, après une petite crise de nerfs "Tout le monde m'en veut, les mondes-frontières sont horribles et j'ai ruiné mon beau costume avec du sang par votre faute" [pour siphonner sa Tension, actuellement alourdie par les dommages psychologiques, il mixe les Réactions "Fils à Papa" et "Comédie", Vincent va donc en faire des caisses], s'est isolé à l'atelier pour réfléchir, tenter de rationaliser son geste en termes économiques (oui, ça l'aide) et commence à examiner ses options pour la suite (notamment : qu'est-ce qu'il va bien pouvoir raconter à la compagnie en rentrant ?), mais Soon Chi Kay l'androïde traîtresse a justement deux mots à lui dire : elle est la seule navigatrice capable de faire le point et de calculer des coordonnées de saut pour atteindre la station spatiale "Mantile", en échange de quoi les protagonistes ont promis de l'introduire en fraude sur la station (Hansou et Vincent ont déjà discuté la possibilité de la démonter pour la faire entrer comme "pièces détachées de Tang'Ho" et la remonter une fois passée la douane, mais Kay ne leur faisait qu'à moitié confiance). Et justement elle doit encore pouvoir les aider à conserver la possession du vaisseau en créant pour eux, de toutes pièces, un faux "journal de bord du vaisseau" qui paraîtra absolument authentique et racontera exactement ce qu'ils veulent... mais bien sûr elle ne leur remettra cette petite merveille de faux technologique qu'une fois que les PJs l'auront remontée et réactivée dans une chambre d'hôtel (à leurs frais), avec un pistolet à impulsions (interdit sur la Station, sauf permis) et une découpeuse-laser : "Non, ne demandez pas pourquoi."
Vincent accepte mais profite de la négociation pour obtenir des informations de la jolie androïde kung-fu (ouais, ok, des fois on flirte avec le pulp...), comprenant au passage que les plans de Kay vont certainement affecter l'économie de la station Mantile, qu'ils auront une influence sur la production d'hydrogène (il compte bien spéculer là-dessus) et qu'ils feront sans doute des victimes... mais Panjari choisit néanmoins son intérêt immédiat.

Harmonie a commencé à trier les Médians : les morts qui sont rassemblés dans le sas pour être balancés dans le vide (sous le regard pensif de Vincent qui observe le manège par la vitre de l'atelier), les blessés qui sont rassemblés à l'infirmerie (parce que l'assassine et son compagnon généticien viennent de réaliser que, au mieux, ils vont devoir passer longtemps avec un bébé sans "matériaux" biologiques médians -et le sang ou les organes galactiques risqueraient de ne pas leur aller- et ils commencent à sérieusement à envisager de prélever leurs ex-kamarades blessés pour "faire des réserves médicales") et le prisonnier, Marcus, toujours blessé (Vincent lui a éclaté un genou), ligoté et bâillonné dans la cellule du bord.
Mais en échouant une réparation, Vlad finit par péter sa limite de Tension et, tout démoralisé par les évènements, va aller raconter ses malheurs à son ex-officier, qu'il dé-bâillonne pour lui parler... Marcus -qui est un habile manipulateur- va donc profiter de l'occasion pour convaincre Vlad qu'ils peuvent encore sauver la mission (car après tous ces mois d'effort elle est réussie : Kay est à n'en pas douter l'agent ennemi que recherchaient les médians, s'ils appelaient le Secutor LXII maintenant ils pourraient tous rentrer sur Procyon en héros et Marcus promet qu'il pourra éviter la prison à Vlad et Harmonie -ben tiens....). Vlad boit ses paroles et accepte de le libérer pour qu'il puisse aller négocier avec Harmonie... Mais la commando ne l'entend pas de cette oreille et, à l'instant où elle les voit arriver, elle braque une arme sur son ex-capitaine pour l'empêcher de baratiner (c'est en effet ce qu'il peut faire de plus dangereux), secoue Vlad qui se soustrait à l'influence de Marcus, le sangle dans un fauteuil et lui rattache les mains avant que le médecin ne lui colle une dose de soporifique et qu'Hansou ne propose d'employer l'anesthésie automatisée du saut quantique...

Il faut encore régler le triple problème des nombreuses avaries, des astéroïdes qui menacent à chaque instant de percuter le vaisseau tant qu'il dérive dans le Maelström (mais Hansou commence à avoir le vaisseau bien en main et les évitera désormais tous, quoique parfois de peu, quitte à courir -enfin : "à clopiner"- depuis la salle des machines pour se jeter sur les commandes et virer à temps... ou quitte à employer des pH) et bien sûr le croiseur ennemi qui les cherche dans la tourmente... et émet justement un appel radio à l'instant où Hansou s'attelait à une console. Ne comprenant pas la langue, il se garde bien de répondre mais bascule le message sur l'intercom pour que les "sirianophones" puissent traduire ("Secutor LXII répondant au message de détresse du Secutor LVI, répondez LVI. LXII en soutien aux coordonnées indiquées, où êtes-vous LVI ?").
Vlad et Harmonie écoutent depuis la soute, à laquelle ils ont accédé par le passage qu'a ménagé Hansou dans le plancher de la salle des machines pendant la bagarre, contournant ainsi les quartiers d'équipage dépressurisés : ils arrêtent un moment de trier, prélever et remorquer les pièces détachées indispensables aux réparations pour envisager de répondre à l'appel, histoire de tenter de convaincre le LXII qu'on a plus besoin d'eux, mais ils se doutent qu'il leur faudrait des mots de passe, donc réveiller Marcus (avec la triple dose d'anesthésique qu'ont lui a collé ?), il s'empresserait de leur jouer un sale tour...
Sans répondre à l'appel, donc, Hansou et Kay s’affairent pour repérer la position et la direction du Secutor LXII avant de couper tout ce qui peut l'être pour être moins repérables [moins un vaisseau a d'énergie engagée, moins il est facile à détecter : tout couper et passer sous le radar ennemi moteur éteint, dans l'obscurité et le froid, tout l'équipage revêtu de scaphandres est ainsi la furtivité du pauvre, particulièrement catastrophique quand elle rate]. Entre la distance et les perturbations créées par le Maelström, Hansou calcule qu'ils devraient être tranquilles le temps de finir quelques réparations urgentes avec Vlad...

Les pièces nécessaires ramenées en salle des machines, Hansou Carlo et Vladimir doivent d'abord s'entraider pour vaincre les dommages du générateur de champs [La Difficulté d'une réparation dépend de la complexité de l'appareil augmentée des dommages, dans le cas du générateur on dépassait les 20 et ça devenait franchement infaisable pour un seul perso... Ensuite, chacun a tenté -avec plus ou moins de succès- d'inclure un paramètre "temps" sur ses actions, pour avoir éventuellement le temps de tenter plusieurs réparation par Scène, sachant qu'à chacune d'entre elle on lançait 1D6 pour déterminer la taille du prochain astéroïde -et la Difficulté d'évitement- et je faisais un jet de scanner plus ou moins difficile pour le croiseur ennemi...donc, bref : fallait pas s'attarder] : une réussite leur permet notamment de remonter brièvement l'Habitabilité du vaisseau à 3, donc de rétablir une température et une pesanteur normale juste le temps que les nuages de sang rejoignent le sol (après quoi ils ont besoin de l'énergie disponible pour esquiver un météore et ils finiront le scénar en apesanteur). Puis Vlad doit s'atteler seul aux deux derniers propulseurs (sans personne pour l'aider de l'extérieur, cette fois) pendant que Harmonie et Vincent se reposent [tous ont beaucoup de Fatigue à récupérer, Vlad en particulier étant quasiment réduit à la moitié de ses capacités depuis plusieurs séquences]...

Ces deux derniers vont d'ailleurs prendre le temps de discuter un peu de la vie qu'auront les 2 Médians s'ils acceptent de travailler pour le jeune cadre centauri, de la culture galactique, du capitalisme et des lois du marché, de la situation globale, de ce qu'ils vont pouvoir dire aux autorités... et de la mission du Secutor LVI. [Je ne détaille pas toutes les infos et théories mais je dois dire que je suis assez épaté par le fait que, malgré la pluie d'emmerdes dont j'inondais les PJ, les joueurs ont quand-même pris le temps de se poser plein de bonnes questions sur le "pourquoi" de tout ce merdier, et reconstitué pas mal de choses intéressantes qui vont servir pour la suite... D'un point de vue méta-jeu, il est d'ailleurs particulièrement amusant de voir les PJ s'allier à quelqu'un dont les joueurs savent parfaitement que c'est "le Grand Méchant" de la campagne, puisqu'ils l'ont choisi eux-mêmes, et la tablée gérer fort bien la nécessaire dichotomie entre ce qu'ils savent et ce que leur perso décident.]
Vincent a déjà réussi à reconstituer un certain nombre de choses (confirmées par Chiang avant sa mort, Kay elle-même, le peu que les 2 Médians savent de leur mission et une brève fouille de la cabine de Marcus qu'effectue Harmonie) et comprends les enjeux économiques et stratégiques de l'importation d'IA par la corpo Uran Banner (pour automatiser la production d'hydrogène sur une planète glaciaire très hostile et prendre ainsi son indépendance énergétique des Soon) ; il voit bien pourquoi les Médians voudraient freiner un tel projet pour ralentir l'avancée fédérale à leurs frontières en attaquant les "transports d'IA" (macroprocesseurs, logiciels développés sur les mondes centraux et autres ingénieurs comme en contenait l'Andaman Blowfish, en plus des 200 ouvriers "congelés"), il commence à imaginer divers moyens de tirer personnellement profit de son "délit d'initié"... Ce qui continue de lui échapper par contre, c'est l'acharnement des médians à rechercher Kay-la-super-androïde (qui malgré sa couverture ne travaille probablement pas pour les Soon, ces derniers ne possédant pas la techno nécessaire) et ce qu'elle vient vraiment foutre entre Médians et Galactiques (sachant qu'elle semble agir en marge des deux camps).

Lorsque Hansou parvient à rétablir les scanners, Kay et lui décident d'envoyer un bref coup de radar pour tenter de se situer au moment où, d'après les calculs du pilote, le croiseur ennemi qui fait des cercles dans le coin devrait être assez éloigné... et ça marche :
ils apprennent ainsi où ils sont dans le Maelström et dans la galaxie (le point de saut de Mantile n'est qu'à 2,8 années-lumière, le "point alpha" n'est qu'à quelques milliers de km (l'astéroïde creux où le Secutor LVI est resté caché des mois durant, et où les médians ont stockés du carburant et des munitions) mais malheureusement le S-LXII est beaucoup plus près (et actuellement sur la trajectoire). Hansou en profite pour obtenir un "instantané" du nuage d'astéroïdes perpétuellement mouvant, à partir duquel il calcule une trajectoire potable vers l'extérieur...
La propulsion est en grande partie opérationnelle, le générateur de champs fonctionne, ils savent où ils sont, les avaries du vaisseau ont été réduites de leur mieux (restent 6 pions de dommages, dont 5 vont nécessiter de sérieux travaux en cale pressurisée) et le S-LXII est supposément assez éloigné, Hansou décide donc de tenter sa chance et de foncer.

Dès que se compagnons l'ont rejoint en salle des commandes et sont sanglés en scaphandre dans leurs sièges (car ils supposent que la course va secouer pas mal), Hansou pousse les moteurs à fond, réussit à manœuvrer le vaisseau sans heurter aucun des bolides et s'arrache. Immédiatement, Kay lui confirme que le Secutor LXII vient de les repérer et les prend maintenant en chasse [les deux vaisseaux sont donc maintenant en Poursuite, donc en Duel de déplacement par équipe où l'Attaque est l'accélération et la Défense sert à éviter les obstacles, le pilote ayant pour l'instant la charge de faire les répartitions du vaisseau] : bénéficiant de son repérage antérieur (qui lui vaut un petit bonus), Hansou parvient à prendre d'emblée une belle longueur d'avance, mais frôle de si près un énorme météore [Défense = Attaque du champ d'astéroïdes] qu'il décide, dès le second Tour, de récupérer un peu d'Énergie sur l'Habitabilité (qui tombe à 1, il commence donc à faire très froid dans le vaisseau qui fend l'éther sans autre lumière que les consoles de bord) et tente illico sa première Manœuvre : profiter de la trajectoire propice d'un astéroïde pour disparaître derrière et échapper aux senseurs ennemis. Cela ne suffit pas en soi à permettre la fuite des PJ mais leur fait gagner suffisamment d'avance pour que, une fois sorti du Maelström, Hansou n'ait plus qu'à tout mettre en vitesse pour échapper au croiseur qui, nettement moins maniable, est totalement semé avant même d'être en espace libre...

Cette courte poursuite a par contre "Surchauffé" le vaisseau (c'est à dire que, comme un PJ accumule de la Tension, l'appareil a accumulé des pions en "Surchauffe", que les joueurs doivent libérer en faisant intervenir les Réactions de leur engin, et Lapin Blanc/Hansou choisit d'employer la "Prima cedera", soit la réaction mystérieuse du vaisseau dont ils ignorent tout), qui s'arrête net en plein espace profond et, alors que Kay tentait de calculer une trajectoire de saut quantique avant que le croiseur ne les retrouve, verrouille la totalité des commandes (plus de propulsion, plus de senseurs, plus d'armement... plus rien), affichant "PRIMA CEDERA 0%, 0,1%, 0,2%..." en lettres romaines sur tous les écrans et commençant à émettre des informations (?) sur de multiples fréquences ! "Mais qu'est-ce qu'il fout votre engin, là ? _Je... je ne sais pas, ça n'était jamais arrivé avant... _Oh putain, on émet sur toutes les bandes, là ! _Le croiseur va nous repérer !! _Ça affiche "0,4%", là, vous croyez qu'on en a pour combien de temps ? _Quelques heures apparemment... _Mais putain on a pas quelques heures, on a à peine assez d'hydrofuel pour sauter vers Mantile et un croiseur au cul !"
Et en effet, lorsque Hansou réussit à reprendre le contrôle du vaisseau (sans trop savoir comment, sinon qu'il a piraté les commandes pour by-passer le processus et que ça semble l'avoir arrêté), les scanners affichent le Secutor LXII fonçant vers eux de toute la puissance de ses propulseurs : "Combien de temps pour le calcul de trajectoire ? _Comptez une petite heure... _Croiseur à portée de tir dans 28 minutes ! _Bon ben comptez 27 minutes, alors...". Vlad effectue encore quelques réparations sur les appareils dont il craint une surchauffe lors du saut quantique (ce serait dommage de carboniser leur dernier pilote), grâce aux efforts conjugués de Kay et Hansou, la procédure de saut est accélérée au mieux, à part eux 2 chacun s'endort bientôt et le vaisseau disparaît comme une flèche incandescente avant même que le croiseur n'ait pu faire feu...
[Et on lance les dés contre une Difficulté de saut assez importante, malgré la faible distance, parce que le Secutor n'est franchement plus étanche et rafistolé de partout... Sachant qu'en cas d'échec le vaisseau peut soit arriver assez loin de son objectif (et comme il ne reste plus dans les réservoirs d'hydrofuel de quoi tenter un second saut, ça veut dire dériver à des années-lumières de la civilisation en attendant d'être très éventuellement secourus avant que le vaisseau n'ait plus de quoi maintenir le renouvellement en O²), soit se vautrer dans la ceinture d'astéroïdes du système de Shenqi Liù (et franchement, ce serait une très mauvaise nouvelle), se désintégrer purement ou simplement, tomber dans un puits de gravité... Il vaut mieux pas rater et les jets de sauts interstellaires seront parmi les plus dangereux de la campagne. Mais grâce au maigre bonus fournit par Kay, ça passe de 2 et tout le monde respire un grand coup...]

Quelques 10aines d'heures plus tard, Harmonie est la première à émerger pour découvrir le point de saut de de la station Mantile et, au loin, le système planétaire de Shenqi Liù s'étalant comme une énorme galette scintillante... Alors que les scanners indiquent que la station vient d'envoyer la chasse contre le vaisseau non-programmé et les PJ calculent qu'ils ont environs 20 minutes pour finir de nettoyer le vaisseau : Vlad et Harmonie récupèrent quelques "pièces détachées de médians" sur leurs ex-compagnons agonisant (avant de les balancer dans le vide), sachant qu'ils ont déjà (sordidement) extrait les connexions neurales et les puces d'identification des cadavres "galactiques"
Harmonie va même rendre une petite visite à Marcus pour lui demander conseil sur la vie chez les galactiques capitalistes décadents : malgré les tentatives du capitaine sirian pour convaincre la tueuse de rentrer sur Procyon, elle apprend quelques petites choses utiles (notamment qu'il ne faut guère qu'elle compte s'intégrer, ni seulement se montrer un jour à visage découvert), l'égorge et le balance à son tour par le sas (elle était énervée, et lui de toutes façons aussi inutile que dangereux).

Hansou désactive Kay, les deux médians sortent alors faire un tour en scaphandre hors du vaisseau (mais avec uen découpeuse laser pour pouvoir rentrer en force si nécessaire, Harmonie n'ayant que modérément confiance dans ses nouveaux compagnons) et Vincent s'installe à la radio pour pouvoir accueillir sa vieille connaissance le Capitaine Camilla McAndres (qui fait partie de ses Relations "par le réseau" puisque c'est la première fois que Vincent vient dans le secteur) menant l'escadrille mercenaire de Sagitar : il lui débite le mensonge préparé avec ses camarades selon lequel Hansou et lui ont été emmenés comme otages par les pirates ayant attaqué l'Andaman Blowfish, mais le vaisseau des-dits pirates s'est apparemment vautré au moment du saut quantique, échoué au bord du Maelström et subi tant de dommages que les méchants ont préféré évacuer avec leur navette... Une fois seuls dans le vaisseau à la dérive, Hansou et Vincent ont pourtant réussi à réparer suffisamment pour sortir du Maelstrôm et sauter vers Mantile...
Un rapide scan du Secutor confirmant qu'il n'y a en effet que deux personnes à bord (et aucun androïde "actif", puisque Tang'Ho est détruit et Kay démontée), le capitaine McAndres annonce qu'elle va les escorter vers l'astroport, le Secutor traine juste assez à démarrer pour que les deux scaphandriers médians puissent ré-intégrer le bord et, dès qu'ils sont à portée radio de la station, Hansou contacte son amie Saskia, cybernéticienne "nibelen"* de la "Grappe", pour la convaincre de les laisser s'ancrer au vaisseau-atelier de son père. Ceci négocié, et plutôt que de rejoindre l'astroport où ils craignent que leur appareil soit intégralement fouillé et donc sans doute saisi par les mercenaires de Sagitar (ou pire : par des Officiers Fédéraux) puisqu'il est à moitié composé de technologie médiane, nos héros échappe à leur escorte au dernier moment en expliquant à McAndres que, très inquiet du sort de Tang'Ho, Hansou préfère aller s'amarrer illico sur le Cornelius, navire-atelier privé de la "zone de non-droit" que constitue la Grappe, plutôt qu'à l'astroport officiel et comme ils baratinent très fort à eux deux, McAndres les laisse-faire malgré l'irrégularité du procédé...

Fin de la Séquence et de l'Épisode, tout le monde récolte des pH qui, pour plusieurs d'entre eux, sont illico transformés en progrès et réinvestis : si Lapin Blanc ne souhaite qu'augmenter le score de pilotage de Hansou Carlo, Cancrela va transformer ses 4 points de progrès (il a été très économe durant la partie) en Fortune 2 (donc l’équivalent de 20.000 $tellars centauri, qui est la monnaie galactique dominante), histoire que son perso ne commence pas sa vie sur Mantile aussi complètement fauché qu'il aurait du (ses fonds miraculeux étant expliqués par d'habiles placements effectués par Vincent avant son départ pour le secteur d'Orion, dont il découvre les étonnants résultats en rejoignant la civilisation).

Bilan des ressources, dommages, butin...
_les PJ sont tous vivants, plus ou moins blessés, choqués et fatigués, mais en possession d'un vaisseau assez étrange.
_ce vaisseau n'a pas de nom ("Secutor LVI" n'étant que son nom de code médian), plus une goutte d'hydrofuel dans les réservoirs, pas d'immatriculation et bénéficie actuellement d'un ancrage à la légalité pour le moins douteuse ; il subit encore 5 points de dommages, pour lesquels les PJ savent devoir débourser des milliers de $tellars, sans compter qu'il va être indispensable d'en augmenter la sécurité (c'est une passoire), d'améliorer l'armement, d'acheter une navette, recruter au bas mot un artilleur et un navigateur... Bref, quelques 50.000$ à vue de nez pour pouvoir relancer l'appareil avec un équipage et des systèmes "complets".
_faire reconnaître leurs droits sur l'appareil "capturé aux pirates" va certainement demander bcp de négociation auprès d'Uran Banner, la corpo qui règne sur la station Mantiel. Heureusement que Vincent est un de leurs employés qui, justement, compte profiter de la situation pour changer de poste et exploiter ses talents (et "son" nouveau vaisseau, "son" équipage...) au profit d'Uran Banner à une tout autre affectation que celle qu'on avait prévu pour lui (assistant personnel du directeur adjoint à la facturation), considérant que sur une station-frontière de ce genre, on a toujours besoin d'une équipe de salauds "déniables" avec leur propre vaisseau... Ça aussi, il faudra le négocier, et même faire enterrer une éventuelle enquête sur leurs aventures avant de se lancer dans la (coûteuse) procédure d'immatriculation du vaisseau.
_non seulement les 2PJ Médians ne peuvent pas se montrer sur la station (au risque de déclencher une panique et une réaction militaire immédiate), mais il vaudrait mieux que personne ne les repère avant qu'on ait pu leur pirater et leur ré-implanter une des puces d'identification prélevées sur les cadavres, sans laquelle ils n'ont aucun "papier", pas de carte de crédit, pas de clé personnelle (de logement, de véhicule, de compte, etc.), en bref : pas de vie sociale ou économique possible.
_par contre, au rayon des bonnes nouvelles, ils ont retrouvé dans leurs soutes (en plus des débris d'une navette, d'un peu de bouffe, un arsenal considérable, encore trois scaphandres de combat opérationnels et 4 scaphandres de travail...) rien de moins que six macroprocesseurs, c'est à dire des "unités centrales pour IA" accumulés par les Médians au fil de leurs abordages... Apparemment déjà programmés, chacun des processeurs géants pourrait valoir entre 10 et 20.000$ au marché noir... ou se révéler un puissant levier de négociation vis à vis d'Uran Banner.
_Vincent Panjari est d'ailleurs, plus qu'aucun autre PJ, très conscient d'avoir appris au cours de cette mésaventure tout un tas d'informations "sensibles" qu'il lui faudra manier finement : bien employées elles peuvent rapporter gros, mais elles peuvent aussi lui valoir des accusations de trahison (cacher une présence ennemie sur le territoire de son propre gouvernement, c'est rarement bien vu), le mettre en porte-à-faux de sa hiérarchie corporatiste, décider Soon Chi Kay à éliminer les témoins gênant...

La prochaine fois, nos protagonistes vont devoir introduire Kay dans le secteur corporatiste (en échange du faux journal de bord qui doit faciliter leur appropriation du vaisseau) et, surtout, beaucoup négocier pour faire admettre leurs droits sur leur vaisseau "pris aux pirates", trouver une place auprès d'Uran Banner et donc financement pour les dernières réparations, les améliorations espérées sur l'engin ou rien que pour faire le plein de carburant... Et ils auront également l'occasion de commencer leur première mission commanditée en tant qu'équipage, de se familiariser avec la station qui sera leur principale base-arrière et les factions en présence, de recruter des équipiers (ils ont besoin d'au moins un navigateur, un assistant-mécano, un artilleur et un combattant supplémentaire) en roleplayant les entretiens d'embauche (ça risque d'être assez "fun")...

>> Faire un saut quantique vers l'Épisode suivant

Description de la station Mantile dans quelques temps, vous vous contenterez d'un schéma en attendant...
Image
Dernière modification par Wenlock le ven. juin 01, 2012 4:04 am, modifié 5 fois.
Sébastien Delfino, partisan des vrais blases sur Internet.

► Théories rôlistes en méthodo presque claires dans les CARNETS LUDOGRAPHIQUES, podcasts du blog Memento Ludi !
cinÉtic, système générique, discussions & CR de campagneS (index p1)

hellgheast97
Initié
Messages : 124
Inscription : sam. juil. 16, 2011 8:38 pm
Localisation : Luthien,Draconis Combine

Re: [cinÉtic] Système, commentaires et CR de campagne(s)

Message par hellgheast97 » jeu. janv. 12, 2012 11:09 pm

Juste Génial ton dessin de station !
par contre je n'ai toujours pas lu ce que tu m'as envoyé ..Désolé
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Wenlock
Dieu volubile
Messages : 2246
Inscription : lun. sept. 05, 2005 3:50 pm
Localisation : Lille

Re: [cinÉtic] Système, commentaires et CR de campagne(s)

Message par Wenlock » ven. janv. 13, 2012 1:16 am

En tous cas, le côté "Playschool" m'amuse et a bien plu à mes joueurs.
Pour le reste, tu fais à ton rythme mon garçon mais maintenant, comme tu le sais, tu me dois un play-test... 8)

Histoire de revenir à un peu de technique, je continue de bricoler une "arborescence des avaries" pour les vaisseaux d'Extrême Orion, brièvement mentionnée au début du CR il y a une ou deux pages. Comme beaucoup de vaisseaux récurrents en SF (le Serenity de Firefly, le Destiny, le Millenium Falcon...), celui de mes joueurs est amené à être à la fois une maison, un véhicule, un enjeu narratif, une ressource et une espèce de "méta-personnage" qui possède à la fois des capacités assez hors du commun, un caractère (donc parfois des caprices, une sorte d'étrange "volonté propre", des travers... manifestés par ses Réactions) et une fragilité technique autant que financière qui obligera les PJ à se démener pour le maintenir en fonction et en vol, parce que leur vie (leur quotidien, leurs acquis, leur mode de vie et même leur survie) dépend de leur engin (le concept de "Keep Flyin'" étant à mes yeux l'un des aspects les plus intéressants du jdr Serenity : au delà des éventuels intrigues de fond, une bonne partie de l'aventure consiste pour les PJs à rester "libres", justement parce qu'ils peuvent toujours partir, échapper aux pressions, choisir leur camp... grâce à leur vaisseau).

Techniquement (donc), le but est de pouvoir produire des "pannes" assez variées à partir des dégâts subits par un vaisseau (même si je me ferais sans doute pas suer pour un autre appareil que celui des PJ, à mon avis), histoire non seulement de créer des challenges techniques différents et des évènements intéressant même les perso qui ne sont pas des techniciens, mais "d'incarner" le vaisseau à travers son anatomie (tel appareil est accessible par telle trappe, telle capacité dépend de tel et tel systèmes...) et son "état de santé".
Pour ça, le principe est de relier chaque Capacité de l'engin à un ou plusieurs "appareils" internes avec des noms plein de "techno-jargon" (possédant des seuils de "sur-panne", un emplacement dans le vaisseau et une "localisation" de dommages, une difficulté variable de réparation, une influence sur les systèmes en amont et en aval...) à travers un schéma représentant une espèce de "plan technique" du vaisseau où circuleront les pions de dommages.

Prenons un exemple concret : la propulsion. Le Secutor a été au départ défini comme possédant 4 gros propulseurs "conventionnels" (par opposition à la propulsion "quantique" qui permet le saut interstellaire), alimentés par le réacteur via le "répartiteur primaire" (qui distribue l'énergie entre les fonctions "de base" : propulsion, habitabilité, etc.). Si le vaisseau subit prend un gnon sur la localisation "propulsion", 1 ou plusieurs des 4 propulseurs vont se mettre en rideau, réduisant la vitesse comme la maniabilité du vaisseau et produisant des effets secondaires sensibles par l'équipage (classique pluie d'étincelles, tangage, etc.). Si ces pauvres propulseurs prennent vraiment cher, leur propre panne va avoir des répercutions d'abord en aval sur la salle des machines (incendie, secousses...), sur les instruments de bord et les commandes (dérive, perte de contrôle, décélération...), mais aussi possiblement en amont sur le "répartiteur primaire" (qui peut griller, neutralisant alors d'autres fonctions du vaisseau qui en dépendent, y compris l'Habitabilité) voire carrément sur le réacteur, ces appareils là produisant alors d'autres pannes, d'autres effets pyrotechniques rigolos... Non seulement cela va permettre de répercuter les dommages sur les PJ de plein de manière (pour que l'état du vaisseau les affecte ET qu'ils puissent en retour tenter de réagir), mais aussi un énième petit jeu dans le jdr (dont je reste friand) sous la forme d'une espèce de "jeu de la taupe des réparations" : chaque fois qu'on prend des gnons, ça fait péter plus ou moins de trucs que l'équipe technique devra s'empresser de réparer avant que ça empire.
Pour l'instant c'est encore un peu du brouillon, mais j'ai bon espoir d'en tirer un modèle un peu rigolo que je pourrais exploiter de différentes manières durant les aventures de la campagne (j'ai quelques idées sur le genre de scènes et d'épreuves ludiques que ça pourrait produire).
Sébastien Delfino, partisan des vrais blases sur Internet.

► Théories rôlistes en méthodo presque claires dans les CARNETS LUDOGRAPHIQUES, podcasts du blog Memento Ludi !
cinÉtic, système générique, discussions & CR de campagneS (index p1)

Avatar de l’utilisateur
Syzia
Transcendé
Messages : 749
Inscription : jeu. oct. 19, 2006 10:54 pm
Localisation : Santes (59)
Contact :

Re: [cinÉtic] Système, commentaires et CR de campagne(s)

Message par Syzia » ven. janv. 13, 2012 7:04 pm

Le détail du settings est impressionnant, comme d'habitude.
Un chouette univers bien présenté.

Félicitations !
Syz - MJ Volatile

Avatar de l’utilisateur
Wenlock
Dieu volubile
Messages : 2246
Inscription : lun. sept. 05, 2005 3:50 pm
Localisation : Lille

Re: [cinÉtic] Système, commentaires et CR de campagne(s)

Message par Wenlock » sam. janv. 14, 2012 3:44 pm

Ben heu... merci.
Si ça peut t'amuser, y a de la place pour des "guest-star" sur cette campagne : j'envisageais d'en inclure presque une par épisode, d'ailleurs dans le tout premier Akhilleus devait incarner "Kay"... pis ça s'est pas fait pour des questions de planning mais j'abandonne pas l'idée (et une fois l'équipage augmenté de 3 ou 4 PNJ permanents, en plus, y aura constamment moyen de participer).
Sébastien Delfino, partisan des vrais blases sur Internet.

► Théories rôlistes en méthodo presque claires dans les CARNETS LUDOGRAPHIQUES, podcasts du blog Memento Ludi !
cinÉtic, système générique, discussions & CR de campagneS (index p1)

Avatar de l’utilisateur
agone35
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2238
Inscription : jeu. févr. 11, 2010 2:58 pm
Localisation : Back to Breiz
Contact :

Re: [cinÉtic] Système, commentaires et CR de campagne(s)

Message par agone35 » sam. janv. 14, 2012 4:40 pm

Tu y joue sur table virtuelle à cette partie? Si c'est le cas fonctionne bien avec ton système? Il n'y a pas de souçi précis?

Avatar de l’utilisateur
Wenlock
Dieu volubile
Messages : 2246
Inscription : lun. sept. 05, 2005 3:50 pm
Localisation : Lille

cinÉtic par table virtuelle

Message par Wenlock » sam. janv. 14, 2012 5:41 pm

La campagne "Tal Endhil" est jouée (essentiellement) par table virtuelle (Rolisteam+TeamSpeak3), mais pas "Extrême Orion" (dont tous les participants sont à peu près lillois).
Il y a quelques messages autour des CR de Tal Endhil qui détaille un peu plus comment ça se passe mais, pour résumer, cinÉtic par table virtuelle marche... disons "moyennement".
A la base, cinÉtic n'est pas franchement adapté à ce mode de jeu :
_il a fondamentalement été conçu pour jouer sur une vraie table (au point que la taille de la table a une influence sur certaines règles, c'est assez rigolo), des jetons posés de certaines manières sur les fiches, déplacés avec ses petits doigts et visibles par tous. Dématérialiser tout ça est franchement une perte sèche pour la fluidité du jeu.
_il ne suffit pas de lancer des dés pour y jouer mais il faut encore pouvoir gérer des pools, modifier des jauges, déplacer des jetons... alors que "lancer des dés" est à peu près la seule action "ludique" que permette les tables virtuelles,
_chaque action implique un échange PJ-MJ un peu plus complexe que d'ordinaire ("je veux faire ceci, j'utilise telles capacités", "ok sauf celle-là, qui ne s'applique qu'à la moitié", "bon alors je mise tant (jet de dé) et ça fait X en tout", "tu passes de Y (et tu récupères autant de pions misés)", "oui mais cette réussite renforce mon Énergie alors je récupère Yx2", "Effectivement, maintenant décrivons le résultat...") et c'est vraiment ralenti par la TV.
_parce que les possibilités d'action sont infiniment plus vastes que dans nombre de jeu et qu'elles sont laissées à l'initiative des PJ, les joueurs ont besoin de d'avantage de temps pour se coordonner, discuter, mettre au point des plans... et c'est encore un truc qui marche plus lentement par TV.
_tous les outils virtuels du genre "calcul automatique des dommages et de la portée d'une boule de feu pour un mage de niveau 8" qu'on peut trouver dans les logiciels de TV ne sont pratiquement d'aucun secours pour cinÉtic (où l'immense majorité des données et valeurs sont "relatives" : par exemple, la porte d'une arme n'est pas conçue et donnée en mètres, mais en "près", "loin", "super loin" avec des équivalence "objective" grossière comme "de l'autre côté de l'avenue, c'est déjà loin pour un pistolet"). C'est pas très grave en soi, mais ça veut juste dire que je dois tout faire "à la main", alors que si on jouait à D&D, je pourrais recourir à des tas d'autres logiciels, add-on, etc.

C'est donc pas pratique et lent, mais on emploie des "moniteurs" qui, sans être de complètes fiches de perso, permettent aux joueurs de gérer leurs jauges, leurs mises, leurs répartitions, etc. : c'est une simple image (comme une vraie fiche de perso, au fond), ouvert "en tant que plan" dans Rolisteam pour que les joueurs puissent y installer des pions virtuels qu'ils pourront ensuite déplacer (et comme ça, le MJ voit leur fiche). Vide, ça ressemble actuellement à ça :

Image

Ça marche à peu près, mais évidemment ça implique que "quelqu'un qui a les stats et le logiciel d'imagerie nécessaire" (actuellement "moi le MJ-graphiste avec Illustrator") génère un moniteur pour chaque personnage. XO de Vorcen travaille quand il en a le temps sur un système de gestion de jauges en ligne, qui permettrait en gros d'automatiser l'essentiel des "gestes ludiques" nécessaires à cinÉtic et que la TV ralentit, mais c'est pas si simple que ça et on se doute que ce sera pas prêt la semaine prochaine.
Au final, cahin-caha, ça permet toujours de s'amuser avec des potes même très éloignés et le jeu reste gérable (et fréquemment "agréable") par table virtuelle mais, sincèrement, cinÉtic n'est certainement pas le système le plus adapté pour ça et la "virtualité" lui nuit quand-même pas mal.
Sébastien Delfino, partisan des vrais blases sur Internet.

► Théories rôlistes en méthodo presque claires dans les CARNETS LUDOGRAPHIQUES, podcasts du blog Memento Ludi !
cinÉtic, système générique, discussions & CR de campagneS (index p1)

Avatar de l’utilisateur
Syzia
Transcendé
Messages : 749
Inscription : jeu. oct. 19, 2006 10:54 pm
Localisation : Santes (59)
Contact :

Re: [cinÉtic] Système, commentaires et CR de campagne(s)

Message par Syzia » dim. janv. 15, 2012 9:32 am

Wenlock a écrit :Ben heu... merci.
Si ça peut t'amuser, y a de la place pour des "guest-star" sur cette campagne : j'envisageais d'en inclure presque une par épisode, d'ailleurs dans le tout premier Akhilleus devait incarner "Kay"... pis ça s'est pas fait pour des questions de planning mais j'abandonne pas l'idée (et une fois l'équipage augmenté de 3 ou 4 PNJ permanents, en plus, y aura constamment moyen de participer).
Et bien , écouté, ça va être difficile car mes créneaux de jeu se sont fort réduits depuis la naissance des petites et j'ai déjà la partie plus ou moins mensuelle que je n'ai pas envie de faire sauter. Mais je note et te remercie de l'invitation, c'est gentil de ta part.
Syz - MJ Volatile

Avatar de l’utilisateur
Wenlock
Dieu volubile
Messages : 2246
Inscription : lun. sept. 05, 2005 3:50 pm
Localisation : Lille

Re: [cinÉtic] Système, commentaires et CR de campagne(s)

Message par Wenlock » dim. janv. 15, 2012 3:47 pm

Muhahaha, j'aurais du parier... 8)
Sébastien Delfino, partisan des vrais blases sur Internet.

► Théories rôlistes en méthodo presque claires dans les CARNETS LUDOGRAPHIQUES, podcasts du blog Memento Ludi !
cinÉtic, système générique, discussions & CR de campagneS (index p1)

Répondre