BoL : des bidouillages

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Avatar de l’utilisateur
Avangion
Prêtre
Messages : 359
Inscription : mer. juin 22, 2016 10:25 pm
Localisation : Paris

Re: BoL : des bidouillages

Message par Avangion » jeu. avr. 05, 2018 8:47 pm

Sinon je vais continuer mes bidouillages. 

Ainsi j'adopte les 2d8 vs 10. Premier point.
Par ailleurs, si la difficulté n'est pas moyenne je me propose de ne pas mettre un bonus ou un malus au dé (ça fait trop d'additions et puis c'est trop banal) mais de changer le type de dé.
Facile 2d10 vs 10 et difficile 2d6. Très facile 2d12 et très difficile 2d4. 

Cela signifie qu'au fur et à mesure que l'action est difficile, il y a plus de chances de faire un échec sur double 1 mais aussi d'avoir un succès automatique voire héroïque. 

Alors que les actions faciles sont moins sensibles à ces résultats extrêmes : c'est normal c'est la routine.  8)

Dernier bidouillage : les portées des armes à distance. Ça suffit les mètres : BOL n'a pas besoin de les calculer.
J'adopte le système abstrait de SW. Edge of Empire. Trois portées : courte, moyenne et longue.
Courte : moins de 10 mètres. Moyenne : 10-50 m. Longue + 50 m.
Déterminer le type de portée est du ressort du MJ évidemment. 
On ne peut tirer au-delà de sa portée (sauf peut-être en utilisant un point d'héroïsme). Possibilité d'avoir une portée extrême avec un arc magique (mais c'est piégeux) ou un Arc de Tyrus, ou un point d'héroïsme : + 200 m en gros. 

Cela donne : 
Dague/hache/Lance : portée courte
Javelot/Fronde/Fléchette : Moyenne
Arc/Arbalète (même si je dégage les arbalètes dans ma version) : Longue. 

On peut lancer une arme non prévue pour (ex : épée, massue…) mais cela augmente d'un rang la difficulté. 

Avatar de l’utilisateur
ikaar
Dieu des mecs qui fondent
Messages : 1965
Inscription : mar. févr. 14, 2006 7:56 pm
Localisation : Dunkerquois
Contact :

Re: BoL : des bidouillages

Message par ikaar » jeu. avr. 05, 2018 8:53 pm

très difficile 2d4 vs 10 ? Hum...
blog : L'ALAMBIC
Mes ventes actuelles
"FU RPG, c'est du Fate sans compétences, sans stunts et sans dés bizarres.
Le reste, c'est de la littérature". C.Ferrand

Avatar de l’utilisateur
Avangion
Prêtre
Messages : 359
Inscription : mer. juin 22, 2016 10:25 pm
Localisation : Paris

Re: BoL : des bidouillages

Message par Avangion » jeu. avr. 05, 2018 8:58 pm

ikaar a écrit :
jeu. avr. 05, 2018 8:53 pm
très difficile 2d4 vs 10 ? Hum...

En moyenne 2d4 ça fait 5 je crois. C'est vrai qu'un héros avec disons 3 dans un attribut et 2 dans une carrière devrait réussir son action mais tout juste. Et avec 3 en attribut il est très bon, et 2 dans une carrière, il est bien formé. 

Mais c'est vrai qu'on peut requalifier ça en « difficile »

Pour « très difficile » ça serait 2d3 par exemple. 

Allez, et 2d2 pour le « presque impossible ». 

Avatar de l’utilisateur
Krapo
Pratiquant
Messages : 244
Inscription : ven. août 01, 2008 10:01 am
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: BoL : des bidouillages

Message par Krapo » ven. avr. 06, 2018 8:20 am

Avangion a écrit :
jeu. avr. 05, 2018 2:28 pm
Sinon je me lance dans BOL finalement. Je pense à ce propos à un bidouillage de règles [...]
Qu'en pensez-vous ? 

J'en pense qu'avant de tout trafiquer, tu devrais tester le jeu au moins une fois les règles du jeu "by the book".

Si ce jeu a des critiques dithyrambiques, il y a une bonne raison. De mon côté, j'utilise même le système de jeu fourni dans BoL pour motoriser d'autres jeux.

Et le seuil de réussite de 9, on s'y fait au premier jet de dés autour de la table.
"Tu vois, le monde se divise en deux catégories: ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses."

Avatar de l’utilisateur
Avangion
Prêtre
Messages : 359
Inscription : mer. juin 22, 2016 10:25 pm
Localisation : Paris

Re: BoL : des bidouillages

Message par Avangion » ven. avr. 06, 2018 8:54 am

Euh… on est sur un fil « BOL : bidouillages ». Ton commentaire est un peu hors sujet : si le système est si parfait il n'y a pas à le bidouiller. 

Je n'y vois rien de si génial par ailleurs. Le plus novateur est sans doute l'idée de carrières ultrasimplifiées, mais à y voir du génie ça me semble bien excessif. 

Manifestement le seuil de 9 est lié au choix de 2D6, les dés les plus facilement accessibles pour le public. 

Avatar de l’utilisateur
Krapo
Pratiquant
Messages : 244
Inscription : ven. août 01, 2008 10:01 am
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: BoL : des bidouillages

Message par Krapo » ven. avr. 06, 2018 6:47 pm

Je ne voulais pas te dissuader de bidouiller. Je l'ai moi-même proposé plus haut dans ce fil.

Là, tu es parti dans une transformation en profondeur du coeur de la mécanique qui change des équilibres.

Je te recommande donc de faire déjà un test de la mécanique originelle (qui fonctionne bien) pour voir ce qui est perfectible et ce que tu dois adapter selon tes besoins.

C'était mon conseil. Et je sais bien que je peux le remettre dans mon slip. ;)
"Tu vois, le monde se divise en deux catégories: ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses."

Avatar de l’utilisateur
Avangion
Prêtre
Messages : 359
Inscription : mer. juin 22, 2016 10:25 pm
Localisation : Paris

Re: BoL : des bidouillages

Message par Avangion » sam. avr. 07, 2018 11:09 am

Mes transformations me semblaient bien secondaires. Il y a des « hack » bien plus radicaux. 

Et ce d'autant plus que BOL propose avec les 2d10 des modifications de cet acabit. 

Je vais sans doute faire un test avec la mécanique originelle sauf pour les portées des armes à distances où là la proposition des distances en mètres n'est pas même pas franchement cohérente avec un jeu qui dissuade de jouer avec des figurines et des cartes à carreau. 

Sinon, j'aimerai trouver une raison pour que les PJ se battent avec une arme à une main mais sans bouclier (outre le fait d'être fauché). Vous voyez un mécanisme simple et pas lourd ? J'ai envie de dire que se battre avec un main libre donne + 1 au jet d'attaque (ce qui impacterait aussi indirectement les combattants avec une arme à deux mains) mais j'hésite. 
Dernière modification par Avangion le dim. mai 13, 2018 11:02 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
griffesapin
Profane
Messages : 22
Inscription : lun. juil. 03, 2017 11:21 am

Re: BoL : des bidouillages

Message par griffesapin » dim. mai 13, 2018 10:36 pm

Sinon, j'aimerai trouver une raison pour que les PJ se basent avec une arme à une main mais sans bouclier (outre le fait d'être fauché). Vous voyez un mécanisme simple et pas lourd ? J'ai envie de dire que se battre avec un main libre donne + 1 au jet d'attaque (ce qui impacterait aussi indirectement les combattants avec une arme à deux mains) mais j'hésite. 
j'opterai pour un simple +1 initiative, simple et logique dans un sens si ton but est de booster le combat simple à l'arme 1m face au combat arme 2m (qui fait plus de dégats), au combat arme+bouclier (qui booste la défense) et le combat deux armes (qui permet un boost offensif ou défensif).
la différence entre un adulte et un enfant, c'est la taille et le budget du jouet

Avatar de l’utilisateur
Avangion
Prêtre
Messages : 359
Inscription : mer. juin 22, 2016 10:25 pm
Localisation : Paris

Re: BoL : des bidouillages

Message par Avangion » dim. mai 13, 2018 10:59 pm

Merci pour la suggestion. De mon côté, je me dirige vers l'idée suivante : partant du principe que sans bouclier on est quand même plus mobile, je propose de donner un avantage sur une attaque (et une seule) durant tout le combat. 

Cela évitera la redondance des bonus qui s'additionnent et se soustraient trop à mon goût. 

Si on veut éviter l'avantage (effectivement très intéressante), on peut opter pour la relance d'un dé. 

Pour finir certaines manœuvres pourraient être réservées aux attaquants sans bouclier comme l'Attaque intrépide (qui annule l'effet du bouclier d'ailleurs déjà mais qui n'exclut pas explicitement qu'il soit porté). 

Avatar de l’utilisateur
griffesapin
Profane
Messages : 22
Inscription : lun. juil. 03, 2017 11:21 am

Re: BoL : des bidouillages

Message par griffesapin » jeu. mai 17, 2018 11:21 am

j'ai besoin de vos avis concernant la(les) règles de piétaille: laquelle utilisez vous ?

la version v1:
"Les brutes sont tous les seconds couteaux et autre piétaille qui attaquent par paquet de douze et qui volent presque aussi vite. Les brutes ont 3 points de vitalité, un bonus moyen de +0 pour tous leurs jets, des dégâts de 1d6 et aucune protection.
Si plus de cinq brutes sont liguées, elles attaquent le groupe dans son entier : elles ne font qu’un seul jet d’attaque avec un bonus de +1 par tranche de cinq. Le meneur peut ensuite comparer le résultat aux défenses des personnages – tous ceux qui sont touchés perdent 1d6 points de vie. Quand les personnages ont fait assez dé dégâts pour diminuer le nombre de brutes, leurs bonus diminuent d’autant. Les brutes peuvent être assez aisément éliminées en utilisant les points d’héroïsme ou en obtenant des succès héroïques
."

la version V2:
"La piétaille a un score de 0 dans les attributs aussi bien que dans les aptitudes de combat, et peut avoir au maximum 1 rang dans une carrière. Avec 1 à 3 points de vitalité, chaque coup ou presque leur sera fatal. Individuellement, ils infligent d3 points de dégâts, peu importe l’arme exacte qui les équipe, et seulement 1 point de dégâts à mains nues.
Horde : si des PNJ piétaille ont la place d’attaquer à plusieurs un héros, ils suivent la règle de horde. La horde n’effectue qu’une seule attaque, mais avec un bonus de +1 au jet d’attaque pour chaque piétaille impliquée (donc +2 s’ils sont 2, +3 s’ils sont 3, etc.). Les circonstances et les armes utilisées dicteront le nombre d’entre eux pouvant attaquer simultanément un même héros. Si cette attaque de groupe touche, elle inflige d6M points de dégâts (chaque piétaille n’inflige pas de dégâts individuellement)."

Pour jouer en v2,  je trouve que ma piétaille ne menace pas assez mes joueurs: mes sbires touchent (et encore) mais n'infligent quasi jamais de dégâts car mes Pjs ont (2) de protection en moyenne et avec d6M et bien statistiquement çà ne passe pas.
je pensais monter les dégâts d'un cran : d6m individuellement et d6 en dégâts de horde.

vos avis? vos remarques? vos règles ?
la différence entre un adulte et un enfant, c'est la taille et le budget du jouet

Avatar de l’utilisateur
Avangion
Prêtre
Messages : 359
Inscription : mer. juin 22, 2016 10:25 pm
Localisation : Paris

Re: BoL : des bidouillages

Message par Avangion » jeu. mai 17, 2018 12:18 pm

Bien vu. Tu peux peut-être ajouter aux dégâts le nombre de piétailles : 4 malandrins munis de couteaux rouillés cela donnerait d6M+4 points de dégâts. Ça peut faire mal. 

Par ailleurs, je me pose la question de compter la perte de vitalité sur les piétailles. Je verrais bien une touche = 1 mort ou assommé. 

Avatar de l’utilisateur
griffesapin
Profane
Messages : 22
Inscription : lun. juil. 03, 2017 11:21 am

Re: BoL : des bidouillages

Message par griffesapin » jeu. mai 17, 2018 2:10 pm

merci: c'est pas mal du tout comme solution à mon soucis: simple et facile d'application et ça ne touche pas à la règle en profondeur, il suffit que je change juste la dernière phrase de la règle horde v2:
"Si cette attaque de groupe touche, elle inflige d6M points de dégâts avec un bonus de +1 au jet de Dégâts pour chaque piétaille impliquée (donc +2 s’ils sont 2, +3 s’ils sont 3, etc.); chaque piétaille n’inflige pas de dégâts individuellement."

Adopté!
la différence entre un adulte et un enfant, c'est la taille et le budget du jouet

Avatar de l’utilisateur
Avangion
Prêtre
Messages : 359
Inscription : mer. juin 22, 2016 10:25 pm
Localisation : Paris

Re: BoL : des bidouillages

Message par Avangion » jeu. mai 17, 2018 2:21 pm

Je vais faire de même d'ailleurs. Peut-être faudrait-il mettre une limite ? Du type pas au-delà de +5 ? 
Sinon 7 à 8 malandrins deviennent menaçants. 

Toutefois cela peut faire réfléchir un poil les joueurs : un PJ n'a pas non plus intérêt à affronter 6 à 7 adversaires d'un coup. 

3-4 piétailles par PJ devrait être une bonne limite pour un de Sword & Fantasy. 

Le problème que tu avais évoqué ne m'avait pas sauté car mes PJ sont peu armurés, mais cela va changer un jour. 

je vais proposer cela sur google + d'ailleurs. 

Avatar de l’utilisateur
Avangion
Prêtre
Messages : 359
Inscription : mer. juin 22, 2016 10:25 pm
Localisation : Paris

Re: BoL : des bidouillages

Message par Avangion » mar. mai 22, 2018 2:34 pm

Bon je vais poster ici mes idées sur les miracles et les prodiges que j'ai mis sur le Google + de BOL. 

Avanti ! 
 Du neuf sur les prêtres

Je trouve quand même le chapitre sur les prêtres et les druides un peu court, à la différence de celui sur la magie. Je me propose de développer un peu l'utilisation des points de foi des prêtres.

Dorénavant l'on peut utiliser 1 à 4 points de foi d'un coup. Étant donné la lenteur de la récupération et les conditions contraignantes, on peut imaginer que les trois ou quatre points seront rarement utilisés et c'est très bien ainsi. Par ailleurs l'utilisation de trois et de quatre points pour obtenir de son dieu des miracles ou des prodiges peut être conditionné à un test Prêtre + Aura à la difficulté variable (selon l'humeur du MJ selon le lieu où doit avoir le prodige et si ça l'arrange ou non ;)).

Les effets des utilisation des points de foi sont de la sorte : 

Manifestation divine (1 point) : Avantage ou un désavantage sur une action d’un allié ou d’un ennemi (règle inchangée).

Intervention divine (2 points) : un des deux dés est transformé en un 6 automatique pour un test ou un 1.

Prodige (3 points) : altération importante de la réalité mais limitée à une petite zone et dont l'origine n'apparaîtra qu'aux intéressés et à quelques témoins

Miracle (4 points) : Altération massive de la réalité sur une zone importante.

Important : dans Conan, le rôle des dieux est mystérieux. Jouent-ils un rôle ou non ? D'où vient l'efficacité de certains prêtres qu'on aperçoit dans l'Heure du Dragon ? Les miracles et prodiges doivent conserver une dimension ambiguë et ne convaincront sans doute que les convaincus.

Exemple de prodiges ou de miracles voire d'intervention divines :

– une vision dont profite l’adepte. Elle peut être nocturne sous la forme d'un rêve (intervention divine), diurne après une méditation (prodige) voire un flash soudain avec un sens explicite (miracle)

– un mal soudain touche une victime (cécité, folie, surdité, maladie). Il peut être diagnostiqué mais impossible à soigner à moins d'une rédemption, il peut avoir des manifestations totalement insolites.

– le comportement des animaux est inexpliqué : ils fuient ou deviennent agressifs ou d'un coup soumis, voire ils apparaissent soudainement dans le cas de prodiges.

– un phénomène naturel soudain a lieu de manière inexpliquée (foudre, inondation, séisme, lame de fond, feu, tempête, etc.)

– les limites naturelles de ce qui est humainement faisable sont temporairement repoussées : résistance à la douleur, au feu, force herculéenne, précision quasiment impossible, fécondité impossible et pourtant obtenue.

Chaque dieu a son domaine spécifique de prédilection qui permet de décrire des interventions divines et des prodiges adaptés.

Ainsi Hurm pourra-t-il augmenter soudainement la force d’un héros pour un coup de poing (manifestation ou intervention divine), faire tomber la foudre en plein orage sur un individu en particulier (prodige) ou emporter par une bourrasque aussi violente inattendue un profanateur dont on n’entendra plus jamais parler (miracle).

Pour Charkond, le dieu pourra durcir la force d’un coup de masse (manifestation divine) ou permettre de traverser une armure pourtant résistante (intervention divine), de toucher adversaire pourtant beaucoup trop loin comme si la lame du fidèle s’était allongée par magie (prodige divine). Par un prodige, un andrak peut soudainement apparaître issu d’un recoin sombre et par un miracle le fidèle se verrait habité par le dieu au point de repousser une phalange entière d’hoplites entraînés. 

Avatar de l’utilisateur
Krapo
Pratiquant
Messages : 244
Inscription : ven. août 01, 2008 10:01 am
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: BoL : des bidouillages

Message par Krapo » ven. juil. 13, 2018 1:44 pm

J'ai une question.

Pour adapter les règles de Barbarians of Lemuria a un contexte contemporain ou futuriste où le tir est prédominant dans les combats, vous feriez quoi concernant les dégâts des armes à feu?

1) Vous ajouter l'Adresse aux dégâts.
2) Vous ajoutez l'Esprit aux dégâts.
3) Vous ajoutez le score de Tir aux dégâts.
4) Vous n'ajoutez rien de plus aux dégâts.
5) Vous supprimez le bonus lié à la Vigueur aux dégâts pour les armes de contact et de lancer.
"Tu vois, le monde se divise en deux catégories: ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses."

Répondre