[CR] [Artesia] Le retour au pays

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Sans Visage
Prophète
Messages : 925
Inscription : mer. août 19, 2009 4:37 pm
Localisation : Manchester (UK)

[CR] [Artesia] Le retour au pays

Message par Sans Visage »

Voici le compte rendu d’une campagne autour du jeu Artesia.
Pour plus d’informations sur cet univers médiéval fantastique assez particulier :
http://www.legrog.org/jeu.jsp?id=2503
La campagne débute grossièrement au moment du début de la bande dessinée du même nom.
Autant dire que si vous envisagez de lire la BD, ça risque de spoiler pas mal. D’un autre côté, c’est une œuvre (la BD pas le CR hein…) qui mérite d’être lu et relu et rerelu, bref… Je suis fan ! :bravo:
J’ai parfois traduit certains termes et parfois non… J’ai vraiment du mal avec les noms de certains peuples, les palatiens (palantiens? palatians ?) en particulier.

Autre précision : je trouve le système Fuzion très lourd. J’ai vraiment essayé (mais vraiment) de me persuader, mes joueurs aussi, du contraire mais non… En fait, c’est pas fluide et très étrange dans sa résolution. Je ne reproche rien au niveau des situations sociales : toutes les compétences sont présentes depuis l’art de se vêtir (qui donne des bonus) jusqu’au discours devant 100 personnes.

Par contre les règles de combat sont terriblement lourdes et sans beaucoup de fun. Moi je voyais un truc meurtrier (à l’image de la BD) mais le combat entre deux personnes faibles et/ou en armure s’éternise ; à tel point qu’il me faut parfois tricher ou ajuster des points de règles pour accélérer le tout. Je ne parle même pas d’envisager un combat avec plus de cinq PNJs !! 8)7

Enfin les règles de magie sont assez complexes sur certaines choses : Un de mes joueurs a pris un alchimiste, je prie pour qu’il ne lance jamais un enchantement. De plus mes joueurs ayant vite compris que la magie me lourdait dans les premiers scénarii préfèrent dès lors ne plus y faire appel. Alors qu’au niveau background, c’est un aspect fondamental d’Artesia. Il est évident que tout à chacun recourt à des devineresses ou des rebouteux. Une minorité trafique même avec des esprits. J’ai essayé de leur expliquer certains pans de la magie au fur et à mesure : invocations, enchantement etc… Mais rien n’y fait, il n’investisse pas de points et du coup me disent : « Tu vois, ça marche pas ! » :grmbl:

Donc ne vous attendez pas à ce que je défende le système de ce jeu au background au demeurant très cohérent et à l’atmosphère très particulière. Je serais néanmoins amené à faire quelques didascalies techniques sur les quelques points que j’aime bien. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Sans Visage
Prophète
Messages : 925
Inscription : mer. août 19, 2009 4:37 pm
Localisation : Manchester (UK)

Présentation des PJ

Message par Sans Visage »

Alors tout d’abord présentation des deux personnages principaux âgés de 21 ans chacun. C'est comme ça dans Artesia, on commence à 21 ans! Non mais oh!

Larsson Othéodur est un solide aurien, blond, assez bien fait de sa personne. Il a beaucoup de succès avec les femmes. C’est un jeune aristocrate qui a passé pas mal de temps à étudier à l’université de Truse. Mais rapidement, il s’est laissé entraîné dans des grandes soirées de débauche sans fin. L’un des magistères était en effet un adepte du culte de Cyrus, le dieu de la boisson, de la luxure et surtout de la folie, il a initié Larsson à certains de ses secrets. Ainsi, au fur et à mesure de ces fêtes, Larsson a rencontré des marchands puissants à qui il a rendu menu service pour subvenir à ses besoins.
Larsson connaît donc les rudiments du commerce (Commerce 2) et de l’espionnage (Stealth, Follow, Track etc…). C’est un lettré à la culture impressionnante (Letters 4). Il a foi en Islik (Cult Lore 3) mais préfère une vie terrestre sous les auspices du vin et des femmes (Occult Lore : Cyrus 3).

Démétrius de Glemm Doss est un daradjan qui, malgré sa faible constitution, possède un sacré charisme. Il parle relativement peu mais affiche un air confiant en dépit des obstacles sur son chemin (et il y en a eu !). Fils d’une famille de gardes de Dara Dess (son père fait partie des Légionnares et est fortement influencé par la Palatie d’où le nom de son fils), Démétrius a perdu ses parents lors du soulèvement des Douze de Pogue (une puissante bande de détrousseurs). Il est devenu brigand à son tour puis, à la faveur de son mariage avec Mara a pu revendiquer la terre de Glemm Doss comme sienne. Au tout début de l’aventure, Démétrius était parti vers le Sud pour se faire un nom au tournoi des Fleurs de Newgate et accessoirement y trouver un architecte capable de construire son château : les terres de Dara Dess bien que pourvue d’une réputation de barbares sacrifiant aux Dieux sont très riches (minerais et moutons en abondance et mercenariat).
Démétrius est un chevalier qui manque un peu de vigueur mais qui compense avec un bon entraînement (Armor Training, Melee, Markmanship, Riding). Il a l’expérience des escarmouches et du terrain lors de ses rares faits de brigandage (Fieldcraft, Campaigning, Daradja Local Lore, Skirmishing). Ayant été quelques temps assistant d’une prêtresse de l’Ancienne Religion, il est devenu un fervent croyant (Yhera Cult Lore 4).

Lors du tournoi des Fleurs à Newgate, Larsson a rencontré le chevalier daradjan. Ils vont parcourir les terres du sud pour notamment y déjouer un complot contre Tyrus un envoyé de la Cour Solaire d’Illia. Puis alors que l’invasion des Royaumes Médians par l’Empire de Thessid Gola commencent, les deux compères décident de revenir vers le Daradjan pour que Démétrius puisse revoir sa femme.
Avatar de l’utilisateur
Sans Visage
Prophète
Messages : 925
Inscription : mer. août 19, 2009 4:37 pm
Localisation : Manchester (UK)

Message par Sans Visage »

La création des personnages dans Artesia est particulièrement riche. Malgré un aspect complétement aléatoire (sauf si on veut absolument certaines choses), les joueurs sont en général contents de leurs alter ego au final.

En gros, de un à quinze ans, un paquet de compétences est donné dépendant des parents du personnage et de son lieu d'origine. Il peut également lui arriver quelques problèmes dans l'enfance :twisted: ou des bonnes choses aussi.

Ensuite, le joueur décide chaque année de ce qu'il veut tenter comme métier: genre il étudie à l'université ou il s'engage dans l'armée etc...
Tout ceci dépend du niveau social du personnage: pour un vaurien des bas quartiers impossible de tenter les études à l'université... Il faut taper plus bas: apprenti artisan par exemple ou... détrousseur. Puis essayer le niveau social au dessus l'année d'après. Avec quelques événements, il est même possible de bien fluctuer.

Par exemple, Démétrius a voulu devenir Seigneur (niveau social SL 9) puisque ses parents étaient guerriers vassaux de Dara Dess (SL 9) mais suite à un événement (une révolte de brigands), il perd ses parents et son statut. Les temps sont durs, il décide d'être brigands (SL 2) en attendant. Chaque années passées, il essayait de revenir dans la noblesse (de faire légitimer son héritage) par un jet de dé sous présence (PRE). La dernière année, il trouve le grand amour (Mara, sa femme) et via ce mariage regagne un statut fragile de petite noblesse locale.

Au sortir de cette phase de création, les personnages ont de petites anecdotes sur leur passé en plus d'un trousseau de compétences cohérent.
Dernière modification par Sans Visage le mar. sept. 15, 2009 8:48 am, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 8886
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Message par Paiji »

Ca fait longtemps que je me demande à quoi peut ressembler une campagne d'Artesia, voila un fil que je vais suivre avec intérêt. :yes:
Avatar de l’utilisateur
djaal
Prêtre
Messages : 334
Inscription : lun. mai 05, 2008 9:18 am
Localisation : seine maritime
Contact :

Message par djaal »

je ne connaissais pas du tout mais ton post à piquer ma curiosité ;)
DEDALE JDR
DEDALE REGLES
REGLES ESSENTIELLES
FEUILLE DE PERSONNAGE
Vous avez votre imagination pour créer des histoires
Dédale vous donne les outils pour les mettre en œuvre

 
Avatar de l’utilisateur
Soner Du
Dieu demi-sel
Messages : 7426
Inscription : sam. juil. 23, 2005 3:55 pm

Message par Soner Du »

J'ai fait une petite aide de jeu pour la création de personnage et l'expérience, avec les différents traits associés aux Arcanes (avec traduction des traits en français) : http://abracadabrantesque.idoo.com/artesia/

J'ai joué quelques parties de démonstration et un début de campagne (avortée). J'y rejouerai bien un de ces jours...
Avatar de l’utilisateur
Sans Visage
Prophète
Messages : 925
Inscription : mer. août 19, 2009 4:37 pm
Localisation : Manchester (UK)

Dons et engagements

Message par Sans Visage »

Je développe ici un autre côté technique que j'aime bien: les dons (gifts) et engagements (bindings). Surement une partie du système que je vais le plus regretter lorsque je convertirai les règles pour celles de Reign.

Les Dons sont des capacités souvent extraordinaires comme Visage terrifiant ou Aura charismatique. Jamais quelque chose de fondamentalement évident (genre ambidextre ou frappe fort) mais qui peut s'activer à la demande du joueur. Il peut aussi avoir Vétéran (qui donne des bonus à l'initiative etc...) et vue perçante en plus commun. Certains de ces dons modifient en profondeur votre personnage: il est sûr que si vous possédez Seconde Vue (en gros vous voyez les fantômes, les messagers divins et les esprits), votre personnage aura quand même une autre approche du Monde Connu.

Ces dons s'acquièrent à la naissance par l'héritage de vos ancêtres et parfois en exerçant votre métier: un chevalier va développer Aura de Commandement par exemple.

Les Engagements sont des sentiments que votre personnage a développé durant sa vie. Exemple: le chevalier Démétrius a perdu ses parents. Il gagne l'Engagement Remord (parents) à 2. En gros lorsque quelqu'un lui évoque sa défunte mère, il perd 2 en courage et en volonté (de mémoire).
Certains engagements sont assez terribles : Ambition par exemple est actif tout le temps et fait descendre Empathie (le personnage ne sent plus concerné par les autre) et Raison (le personnage n'est plus raisonnable lors de la poursuite de ces objectifs). Voilà, on peut être jaloux, amoureux, triste etc...
On chope aussi bien ces engagements au cours de la création que pendant le jeu. Autre exemple, un magicien fait naître en vous une peur iraisonnée lorsque vous le croisez. Dans ce cas, vous chercherez à le fuir par tous les moyens possibles: aussi bien activement (lors d'un combat) que passivement("vous êtes sûrs de vouloir enquêter là dessus?")

Voilà un aspect que je trouve très fort dans ce jeu: les relations humaines peuvent être influencées aussi bien par la magie que par les dialogues ou certains dons.

Pour en revenir à nos personnages: Larsson possède des dons basés sur le charme et le sexe (corps ensorcelant). Ces engagements étaient la misogynie des Auriens (qu'il a racheté), des remords sur la perte de certains amis et la malédiction en mer des Auriens (rapport au background). Démétrius possède les dons vétéran, le masque de commandement, l'aura charismatique, une voix teintée de nostalgie. Quant à ses engagements, des remords sur le sort tragique de ses parents et son amour pour Mara (en gros, -5 à tous ses dés s'il agit contre elle :wub:).

Je précise que ces deux personnages ne sont pas des salauds: en gros, ils ont une empathie de 5 ou plus (sur 10). Cela veut dire qu'ils se soucient un peu des gens. Un autre de mes joueurs joue un jeune seigneur ambitieux et cruel (des problèmes dans son enfance soit EMP à 1 ou 2): on peut dire qu'il pense toujours égoïstement (comme un PJ quoi)... :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Soner Du
Dieu demi-sel
Messages : 7426
Inscription : sam. juil. 23, 2005 3:55 pm

Message par Soner Du »

J'avais créé plusieurs sujets sur Artesia autrefois :
- exemples détaillés de création de personnage : http://casus-no.net/casus/viewtopic.php?t=8912
- un ch'tit débat sur les règles : viewtopic.php?t=8845
Avatar de l’utilisateur
Potiron
Initié
Messages : 160
Inscription : mar. févr. 07, 2006 5:51 pm
Localisation : Lyon 6

Message par Potiron »

Chouette, un CR de partie sur Artesia !

J'adore l'univers d'Artesia mais le système de règles m'a toujours repoussé, peut-être que ce CR me donnera l'envie de me lancer.

Je vais en tous cas le suivre avec beaucoup d'intérêt.

Merci ! :bierre:
Avatar de l’utilisateur
Sans Visage
Prophète
Messages : 925
Inscription : mer. août 19, 2009 4:37 pm
Localisation : Manchester (UK)

Message par Sans Visage »

Mais de rien. ;)

Comme je l'ai dit je ne vais pas défendre le système de jeu (Fuzion) beaucoup trop complexe à mon goût. J'envisage de passer aux règles de Reign (merci à Sammael99 pour son CR!) ou peut-être BoL mais c'est pas trop l'ambiance.

@Soner Du (c'est du breton au fait?)
Merci, j'avais effectivement récupéré tes aides de jeu très bien faites d'ailleurs. Je pense qu'on est pas loin d'être les deux seuls à posséder le jeu en France!
Avatar de l’utilisateur
chaviro
Dieu des raleurs pour rien
Messages : 4696
Inscription : jeu. févr. 01, 2007 7:29 am

Message par chaviro »

Sans Visage a écrit :Merci, j'avais effectivement récupéré tes aides de jeu très bien faites d'ailleurs. Je pense qu'on est pas loin d'être les deux seuls à posséder le jeu en France!
Et de trois !
L'OSR est le véganisme du JDR
«Les rôlistes ont bien raison de se défendre des machines à saucisses»(Romaric B.)
«Un TPK d'entrée, c'est bon»(Dude)
«Quand les joueurs en ont marre de voir leurs PJ sodomiser des poney morts, ils commencent à jouer»(Dr Dandy)
Avatar de l’utilisateur
Sans Visage
Prophète
Messages : 925
Inscription : mer. août 19, 2009 4:37 pm
Localisation : Manchester (UK)

Message par Sans Visage »

Admettons :P
J'avais pas vu que quelques uns avaient effectivement acquis le LdB.
Donc du coup, j'ai l'air un peu con avec mes précisions sur la technique. Je vais attaquer par un bout de CR.

Après tout, il paraît que c'est le sujet. :mrgreen:

Lors du tournoi des Fleurs à Newgate, Larsson a rencontré le chevalier daradjan. Ils vont parcourir les terres du sud pour notamment y déjouer un complot contre Tyrus un envoyé de la Cour Solaire d’Illia. Puis alors que l’invasion des Royaumes Médians commence, les deux compères décident de revenir vers le Daradjan pour que Démétrius puisse revoir sa femme.

En fait, je commence pas par le début de la campagne parce que je ne me rappelle plus trop des détails (ça doit faire trois ans en arrière).

Je commence le récit au moment où ils parviennent jusqu’au Daradja en omettant les péripéties précédentes.

C’est en plein été que Démétrius et Larsson arrivent enfin dans les terres de Glemm Doss. L’aurien est d’humeur maussade se contentant de manger une pomme sans dire un mot. Depuis qu’il se trouve dans le pays de l’Ancienne Religion, pas moyen de trouver de la viande non sacrifiée. Larsson connaît tout de même certains rituels de purification pour se présenter immaculé devant le Roi Céleste Islik (bien utile lorsque l’on pratique un culte secret au dieu de la boisson…) mais pour l’instant, il n’a pas cédé.

Les deux amis entendent des cors de chasse et voient arriver deux cavaliers que Démétrius reconnaît avec un sourire. L’aurien note que les deux cavaliers ont l’air de s’engueuler copieusement, malgré les aboiements frénétiques des chiens et les cors des rabatteurs. Ignorant, Démétrius galope vers eux en criant : « Istern ! Stéphen ! »
Le vieux Istern n’en croit pas ces yeux : Démétrius, de retour ! Stéphen, lui, a l’air affolé pendant quelques secondes puis se compose une attitude. Démétrius fait les présentations : Istern un de ses guerriers (le plus vieux ! ajoute-t-il) et Stéphen l’écuyer de Démétrius, fils cadet d’un puissant seigneur local : Andvar Eskarig. Larsson observe le jeune homme d’un air pensif mais ce faisant, il paraît particulièrement hautain aux yeux de Stéphen. Le jeune homme ajoute un « ah… Un homme du Sud alors ? » plein de dégoût. Ces deux là sont partis pour s’apprécier…

Le soir venu, les quatre hommes arrivent au manoir de Glemm Doss avec un peu d’avance sur les veneurs et les chiens. Les retrouvailles entre Mara et Démétrius sont un peu gâchées par la présence de Cérama la sœur aînée de Mara. Celle-ci se montre particulièrement froide lors du repas. Et l’atmosphère n’est pas non plus réchauffée par les nouvelles qu’apportent Démétrius : L’Empire de Thessid Gola a bien envahi les Royaumes Médians et a balayé les Royaumes des Tours grâce à la traîtrise du jeune roi d’Angowrie. Istern leur dit que d’un autre côté, Artesia la jeune reine de Dara Dess a répondu à l’appel du Haut Roi contre les légions du Sultan, elle a pris soin de laisser un régent en la personne de Huelyn, l’un de ses vassaux. (Ces événements sont décrits dans la BD, pour ceux qui ne l'ont pas lu disons que le pays de Dara Dess est troublé par le départ de la Reine qui n'a pas bonne réputation)

Mais entre les mercenaires restés sur place, les bandits et les Véritables (ceux qui se revendiquent de Bran et accusent Artesia d’être une usurpatrice), la situation est tendue. Istern semble particulièrement content de l’arrivée de Démétrius, rien que pour qu’il prenne un peu le relais ! En privé, Istern se plaint de l'attitude de Stéphen, qui lui paraît avoir les dents longues. Notamment, le fait qu'il a tendance à tout prendre en main depuis le départ de Démétrius (quelques mois en arrière).
Avatar de l’utilisateur
micka
Evêque
Messages : 494
Inscription : mer. juin 20, 2007 8:21 pm

Message par micka »

Quatre !!!
Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 8886
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Message par Paiji »

Cinq ! Plutot que la technique, je préfère effectivement l'histoire, je suis curieux de voir ce que ça va donner et je vais ressortir le LdB pour me rafraichir la mémoire.
Avatar de l’utilisateur
DDG
Initié
Messages : 109
Inscription : mer. oct. 04, 2006 2:42 pm

Message par DDG »

Six

Chouette c'est cool de voir et de lire des gens qui y jouent.

@+

DDG
Répondre