Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
chaviro
Dieu des raleurs pour rien
Messages : 4652
Inscription : jeu. févr. 01, 2007 7:29 am

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par chaviro » mar. mai 08, 2018 1:31 pm

Mahar a écrit :
sam. mai 05, 2018 7:28 am
Le problème des critiques de Chaviro c'est que, si ce sont bien des critiques, ce qui reste à confirmer, ce sont des critiques pour les amish-rolistes.
Rappelons que la première règle amish-roliste est : « Tu ne te conformeras point à ce monde narratif qui t’entoure ».
Non, le premier commandement, c'est « La narration, c'est comme les conjoints, ça ne se partage pas » :mrgreen:
En réalité, je ne suis pas aussi anti-narrationniste qu'on le dit et que je puis le laisser croire, mais il me faut une dose minimale de règles avec des nombres et des calculs pour me contenter, il est vrai. Et des règles de combat, parce que le JDR est l'enfant rebelle du wargame.
J'ai découvert le JDR dans un magazine qui s'appelait « Jeux et Stratégie », pas dans « Théâtres et Dramaturgie » :smoke
L'OSR est le véganisme du JDR
«Les rôlistes ont bien raison de se défendre des machines à saucisses»(Romaric B.)
«Un TPK d'entrée, c'est bon»(Dude)
«Quand les joueurs en ont marre de voir leurs PJ sodomiser des poney morts, ils commencent à jouer»(Dr Dandy)

Avatar de l’utilisateur
chaosorcier
Dieu anti-Jamy
Messages : 2908
Inscription : mar. oct. 14, 2008 5:40 pm
Localisation : La Quatrième Dimension

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par chaosorcier » mar. mai 08, 2018 5:48 pm

Image
1.) Quoi que c'est ?

City Of Mist, une Apocalypserie de Son of Goat Games Studio

2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?
Sur Drivethrurpg, les auteurs ayant mis une preview gratuite du jeu juste avant le lancement de leur Kickstarter.

3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?
Compulsif, j'ai ma mauvaise habitude d'acheter pas mal de dérivés d'Apocalypse World sans trop réfléchir et les
jolies présentations du projet m'avait séduit plus par leur esthétique que sur le discours.

4.) Vous pensiez trouver quoi ?
Une variante d'Apocalypse avec une ambiance jeu pulp dans une ville mystérieuse toujours affecté par un brouillard
et de jolis dessins.

5.) Vous avez trouvé quoi ?
Bonne surprise avec le succès du KS le livre de base a reçu une couverture rigide pour tous les souscripteurs. Mauvaise
surprise mon exemplaire est arrivé avec les coins abîmés, rien qui ne mérite un retour à l'éditeur, mais en voulant faire
bien avec un beau livre grand format différent des petits format habituels des jeux AW  rendant (pour moi) plus difficile la
lecture et la manipulation du livre. Donc pleins de belles illustrations très sympathique  qui mettent en valeur le livre avec
cependant parfois trop de violet à mon avis, les débuts de chapitres ayant des illustrations en noirs qui ne se voient pas
avec leurs fonds violet.  

A part ces détails mineurs de ma part, c'est bien une énième variation du jeu de Vincent Baker, quelques changements qui
ne changent pas les fondements des jeux AW, on reste en terrain connu. C'est différences s'inscrivent bien dans l'ambiance
que veut mettre en place Amit Moshe, toujours 2d6 avec des modificateurs positifs et négatifs à rajouter au résultat du jet.
C'est la descriptions de ces modificateurs qui changent par rapport au reste des jeux ayant les mêmes origines. On utilise
des tags, éléments bien connus des amateurs de FATE (background, pouvoirs, défauts) pour expliquer les modificateurs
de résultats de jet.En gros, les joueurs choisissent 4 thèmes à la place des playbooks et répondent aux questions qui y
sont liés afin de définir leur personnage. Ces thèmes se divisent en 2 catégories: Mythos et Logos, représentant l'un
sa compréhension du "monde caché" par la brume, ses pouvoirs et l'autre sa vie de tous les jours, ses relations. 
    
Niveau univers, c'est un bac à sable avec des grands axes,la ville ou plutôt métropole où se déroule l'action est au choix du meneur
tout comme l'ambiance (noir, pulp, moderne...) bien que les PJs doivent des enquêteurs ou des curieux . Pas de grands secrets dans ce jeu, plutôt des découvertes suivants ce que veulent y amener les joueurs. Le brouillard du titre étant un outil pour expliquer le que le surnaturel
et le réel coexistent dans la même cité.

6.) Allez vous vous en servir ?
Oui, c'est sympathique et son côté bac à sable m'a intéressé.

7.) En conseilleriez vous l'achat ?
Oui, si vous n'êtes pas allergique ou rassasier des jeux à la AW. Ce n'est
pas révolutionnaire des ses idées ou concepts cependant c'est bien amené 
et réalisé. 

     
 
Ninjak: "Why is it whenever i employ a stratagem, the idiot i use it against labels me a coward ?"

X-O Manowar 7# (2012)

Avatar de l’utilisateur
Arma
Banni
Messages : 1302
Inscription : jeu. oct. 18, 2007 8:10 am
Localisation : Lyon

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Arma » jeu. mai 10, 2018 7:19 am

1.) Quoi que c'est ?

Striscia
Image

2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?
Sur ce forum, via un posteur qui a évoqué sa sortie.

3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?

Compulsif : c'est du cape et épée, qui es mon genre préféré, du coup j'achète, et après seulement je réflechi.
4.) Vous pensiez trouver quoi ?
Un système plutôt léger, parfaitement adapté pour faire joué dans l'univers du dodécaèdre.

5.) Vous avez trouvé quoi ?
Exactement cela, mais dans la version la plus gritty de l'univers car, à Striscia, cela ne rigole pas : un simple coup de rapière peut vous envoyer ad patres ! Et ne parlons même pas de la belle de ce mousquet qui va vous envoyer six pieds sous terre quasiment à coup sûr.

Malgré sa simplicité apparente, le système est plutôt riche et permet de créer des personnages variés. On y ressent les multiples inspirations de l'auteur (tel que Barbarian of Lemuria, et Index Card RPG) mais le mélange est réellement bien exécuté. Personellement, j'y retrouve une simplicité assez proche de ce qu'offre un Coureurs d'Orages, mais dédié cape et épée et je dois dire que cela me plait bien.

Le système de sorcellerie est une tuerie... Enfin, le système de magie, en lui-même, est simple et il n'y a pas énormément à dire sur lui, mais par contre les sorts sont extrêmement bien conçu et vont donner à la magie une tonalité sombre et dangereuse qui est un vrai délice.

6.) Allez vous vous en servir ?
Sans nul doute ! Je reviens au Dodécaèdre de temps à autres pour des one-shot. Striscia et Dodécaèdre vont très probablement se retrouver lié, pour le meilleur comme pour le pire !

7.) En conseilleriez vous l'achat ?
Vu le prix ? Oui !

Si vous voulez un jeu à l'ambiance proche des romans d'Alatriste, foncez !

Avatar de l’utilisateur
jay carpenter
Ascendant
Messages : 1590
Inscription : lun. sept. 06, 2010 9:48 pm
Localisation : Tours

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par jay carpenter » jeu. mai 10, 2018 4:31 pm

Je suis vraiment très intéressé par Striscia pour jouer dans le Dodécaèdre, mais j'ai quand même l'impression que le Dodécaèdre propose un peu plus en magie, avec les races med-fan, les prêtres etc... et je me demande si Brigandyne ne serait pas plus complet à ce niveau pour pouvoir jouer, car dans le Consulat la magie est rare, certes, mais en Gallicorne ou dans les Essarts, on peut retrouver une tonalité magique beaucoup plus appuyée et Striscia me semble un peu court à ce niveau là.  Bref, dilemme  8)7  
Salve Grumio !

Avatar de l’utilisateur
Arma
Banni
Messages : 1302
Inscription : jeu. oct. 18, 2007 8:10 am
Localisation : Lyon

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Arma » jeu. mai 10, 2018 5:48 pm

Personnellement, je m’intéresse surtout au trio empire - gallicorne - consulat et là, je trouve que ça colle plutôt bien. Je ne vois pas tellement la Gallicorne plus magique que les deux autres. Striscia n'a pas de race, mais vu la façon dont est bâti le système on imagine facilement comment les gérer (un avantage, au même titre que les vocations).

Rien pour la magie divine en effet, c'est un point où il faudrait probablement rebatir des listes de sorts dédiés.

Avatar de l’utilisateur
Nébal
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1820
Inscription : jeu. avr. 04, 2013 10:04 am
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Nébal » dim. mai 13, 2018 3:14 pm

Bon, ma chronique n'étant pas une critique à proprement parler, plus un ensemble d'interrogations très personnelles et pas très assuré, je poste plutôt ici cette fois...

(Article plus détaillé ici.)

1) Quoi que c'est ?

Image

Le Player's Handbook (Manuel des joueurs - version française) pour D&D5.

2) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?

Euh... Partout ?

3) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?

Achat passablement compulsif, mais lecture bien plus réfléchie.

4) Vous pensiez trouver quoi ?

Au mieux un système idéal pour découvrir enfin le Donj'. Mais déjà un système suffisamment alléchant en tant que tel pour m'inciter à lire par la suite Adventures in Middle-Earth, en guise de système alternatif pour L'Anneau Unique.

5) Vous avez trouvé quoi ?

Je ne sais pas. Je manque de critères de référence. Globalement, ça m'a l'air bel et bon, mais, même si c'est moins simulationniste que disons Pathfinder à vue de nez, je crains que ce ne soit quand même trop pour ma pomme. En fait, j'ai essentiellement deux petits soucis, mais il y a éventuellement un biais de ma part, parce que c'était ce que je craignais, au fond : l'abondance de "règles spéciales", notamment liée aux classes de personnages, et un système pas compliqué en tant que tel, mais vraiment pas intuitif ; la conjonction des deux en ce qui concerne la magie ne m'a pas facilité l'appréhension de ce système.

Ce sont des impressions de lecture ; en fait, il me faudrait tester (et notamment sur Roll20), ce qui pourrait suffire à balayer mes éventuelles préventions - outre que le problème de la magie n'en est probablement pas un pour Adventures in Middle-Earth ? En l'état, je ne sais pas.

6) Allez-vous vous en servir ?

Je ne sais pas. J'aimerais essayer pour voir, je crois.

7) En conseilleriez vous l'achat ?

Aucune idée, je ne me sens pas compétent pour trancher - mais les retours de ceux qui savent semblent unanimement positifs.

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2281
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Sama64 » lun. mai 14, 2018 9:55 am

je ne suis pas vraiment un fana des règles complexes et à rallonge (comme toi apparemment), mais DD5 est vraiment reposant pour le MJ, avec ses quelques principes simples.
OK il y a quelques règles particulières pour chaque classe, mais c'est aux joueurs de les connaître, et elles sont progressives avec la montée de niveau.
Et si c'est pour maîtriser AiME, sans les sorts, tu te simplifies grandement les choses (c'est mon cas)
Traductions & relectures pour le http://www.donjondudragon.fr/

En ce moment...Je mène Achtung Cthulhu (SaWo) et AiME au 3°Age 1640
Je lis les "Savage Sword of Conan" et l'intégrale de Clark Ashton Smith

 

Avatar de l’utilisateur
XO de Vorcen
Dieu du brandy
Messages : 4169
Inscription : ven. août 29, 2008 10:18 am
Localisation : Savigny sur Orge (Essonne)

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par XO de Vorcen » lun. mai 14, 2018 10:28 am

(snip) erreur de fil de discussion
Savage Worlds : règles d'essai gratuites et scénarios gratuits, les gammes en français (et en anglais pour Achtung! Cthulhu, Beasts & Barbarians et Lankhmar), ressources chez Torgan, discussions Casus NO avec d'autres liens.

Avatar de l’utilisateur
Nébal
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1820
Inscription : jeu. avr. 04, 2013 10:04 am
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Nébal » lun. mai 14, 2018 5:27 pm

Sama64 a écrit :
lun. mai 14, 2018 9:55 am
je ne suis pas vraiment un fana des règles complexes et à rallonge (comme toi apparemment), mais DD5 est vraiment reposant pour le MJ, avec ses quelques principes simples.
OK il y a quelques règles particulières pour chaque classe, mais c'est aux joueurs de les connaître, et elles sont progressives avec la montée de niveau.
Et si c'est pour maîtriser AiME, sans les sorts, tu te simplifies grandement les choses (c'est mon cas)

Je crois que je suis parti pour tenter le coup, on verra ! :)

Avatar de l’utilisateur
nerghull
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2708
Inscription : dim. mai 03, 2015 3:02 am

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par nerghull » lun. mai 14, 2018 5:52 pm

Pour le coup, j'ai retenté une deuxième fois après une première tentative de maîtrise "bien mais pas top". Eh beh ça achoppe encore pas mal, les interactions de règles soulèvent plein de questions auxquelles on sait pas trop comment répondre.

Puis bon, ne pas savoir exactement ce que peu savoir un PJ sur une bestiole ou un effet magique en faisant un jet, c'est toujours un peu frustrant, c'est un des rares trucs que j'aime bien de la 3.X.
Spooky scary creepypasta

Ici j'ai pris du temps pour faire des trucs :
Une bafouille sur les plateaux de jeu
Un truc plus synthétique sur la déstabilisation
Un système alternatif pour Warhammer 40k (Black Crusade et Dark Heresy, surtout)
Des compte-rendus de partie d'Eclipse Phase

Avatar de l’utilisateur
nessir
Cardinal
Messages : 532
Inscription : mar. juin 28, 2016 12:03 am
Localisation : Verfeil (31)

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par nessir » jeu. mai 17, 2018 11:37 pm

1.) Quoi que c'est ?

WWII Operation Whitebox, un jeu de Peter Spahn et traduit par @Kobayashi . 

Image

2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ? 

Je pense que c’était sur ce forum quand Kobayashi a annoncé quelques mois avant la sortie qu’il s’attaquait à une traduction du jeu.

3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ? 

Plutôt réfléchi, car entre l’annonce et la publication, j’ai pu me renseigner sur la VO. Je n’avais pas de jeu couvrant cette période et le thème « opération spécial » me plaisait bien.

4.) Vous pensiez trouver quoi ?

Un jeu dans la lignée OSR mais adapté pour jouer des commandos ou des résistants pendant la seconde guerre mondiale. En gros, j’espérais un système simple, connu dans ces grandes lignes par la plupart des rôlistes donc facile à mettre en place.

5.) Vous avez trouvé quoi ? 

Pas de grosse surprise au niveau des règles mais c’était le but. Cependant pas mal d’options viennent agrémenter le tout : au niveau de la création des personnages, les professions et les spécialités donnent une vraie note seconde guerre mondiale, la possibilité de moduler les points de vie permet de gérer la difficulté (traditionnel, héroïque et salopard), les règles de tir et de véhicules sont plutôt bien vues. Même si je ne suis pas sûr d’avoir bien compris comment gérer les tirs de suppression! De plus, il est toujours autant aisé de mettre en place des “Houses Rules” en jouant avec les règles “Whitebox”.

Le livre contient tout un tas de conseils : pour jouer en campagne, sur les différents cadres utilisables et des propositions de jeu très inspirantes. On a bien sûr les traditionnels missions secrètes mais aussi des uchronies ou des robots! Le contexte historique est bien présenté et complet sans être encyclopédique, notamment avec un chapitre présentant plusieurs opérations ayant eu lieu durant la guerre.

Autre point non négligeable, la présence d’un module complet “Résistance à Ponteville”. L’agencement reprend un principe récurrent dans la gamme VO très intéressant : on a d’abord la présentation de la mission dans l’ordre chronologique (briefing, préparation, insertion, évaluation de la situation, action et enfin extraction) ensuite vient la description du lieu avec quelques cartes tactiques, enfin la galerie des PNJ’s. Tout cela permet une grande liberté d’action et même une certaine rejouabilité.

A noter, la présence de “l’épreuve du feu”, un mini scénario mortel pour inculquer les règles aux jeunes recrues, efficace !

6.) Allez-vous vous en servir ?

C’est déjà le cas, à deux reprises. J’ai pu mener le scénario présent dans le livre qui donne le ton du jeu. Ensuite, je me suis essayé à la rédaction avec une mission se déroulant dans le bocage normand le jour du débarquement et ce fut aussi une très bonne partie.

7.) En conseilleriez-vous l'achat ??

Oui tout à fait ! Pour ma part, le jeu correspond tout à fait à mes attentes pour émuler des aventures pendant cette période historique. Ceci dit, il faut apprécier les règles de l’ancêtre et accepter la mortalité inhérente à ce système (même si des conseils sont donnés pour adapter la difficulté). De plus, j’adore ce genre d’adaptation au même titre que White Lies par exemple.
Dernière modification par nessir le ven. mai 18, 2018 12:09 am, modifié 1 fois.
En ce moment : "Sur la route de la soie" et "Rêves de Gloire" avec Brigandyne.
Du matériel divers
Tableur Cartes Pavillon Noir

Avatar de l’utilisateur
Ravortel
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2045
Inscription : lun. juin 02, 2014 5:52 pm
Localisation : Pas là.

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Ravortel » jeu. mai 17, 2018 11:56 pm

Quel genre de système ?

Avatar de l’utilisateur
nessir
Cardinal
Messages : 532
Inscription : mar. juin 28, 2016 12:03 am
Localisation : Verfeil (31)

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par nessir » ven. mai 18, 2018 12:02 am

Ravortel a écrit :
jeu. mai 17, 2018 11:56 pm
Quel genre de système ?

C'est du d20 avec les 6 caractéristiques traditionnelles de D&D mais en version épurée. Whitebox renvoie à la boite blanche et aux premières règles du jeu.
En ce moment : "Sur la route de la soie" et "Rêves de Gloire" avec Brigandyne.
Du matériel divers
Tableur Cartes Pavillon Noir

Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 4622
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Cryoban » sam. mai 19, 2018 6:58 pm

1.) Quoi que c'est ? Ghastly Affair – The Gothic Game of Romantic Horror
Image

2.) Vous en avez entendu parler où pour la première fois ?

Je suis tombé dessus par hasard alors que je cherchais des plans de manoir

3.) Achat compulsif, impulsif ou réfléchi ?

Totalement réfléchi pour une fois! Le manuel du joueur et du meneur sont dispo en téléchargement gratuit sur le site de l'auteur (version texte seulement sans illustration, mais totalement utilisable), j'ai donc pu lire la bête avant de décidé de l'acheter.

4.) Vous pensiez trouver quoi ?
Rien, je ne connaissais pas

5.) Vous avez trouvé quoi ?

Ce qu'aurait dû être RAVENLOFT et je pèse mes mots car c'est probalement mon setting D&D préféré. Eh oui, car A Ghashly affair est un OSR mais qui a été complètement revu et adapté pour coller au genre gothique et horrifique. On est donc très loin d'un D&D classique.

Tout d'abord, le jeu se déroule dans la période appelée Romantique gothique par l'auteur qu'il situe entre 1760 et 1850 et il s’appuie sur toutes les références littéraire de cette époque, Marie Shelley (qui j'ai appris dans ce jeu, fut dépucelée par son futur mari sur la tombe de sa mère) , le marquis de Sade, de Laclos (Liaison dangereuses) etc. mais le jeu peut très bien être tiré jusqu'à l'époque Victorienne sans effort.

La base du système est 1d20 et si le résultat est inférieur à la valeur de la caractéristique concernée le jet est réussi. Viennent ensuite s'ajouter des bonus/malus et quelques petites subtilités pour les combats, mais rien de compliqué ni révolutionnaire. Le seul autre dé qu'on jette c'est le D6 en général pour les dégâts des armes
On retrouve les six caractéristiques propre au plus vieux jdr et on en rajoute une autre un peu sépciale: la Perversité qui est une caractéristique qui évolue en cours de jeu et qui va servir à réaliser certains jets, comme les jets d'Horreur. A plus de 15 le personnage est peut-être considéré comme un pervers dégénéré à moins de 6 c'est un innocent, un pur.

Le jeu utilise toujours un système de classe de perso, mais de façon assez intelligente. Il y'a des classes spéciales pour ceux qui veulent jouer des perso atypiques, comme le chasseurs de démons, le savant fou, le libertin, l'Innocent, le magicien ou encore le pilleur de tombes. Et il y'a une classe qui est littéralement le "Mr Tout le monde" et c'est là que c'est génial parce que cette classe est une sorte de canevas dans lequel on va venir insérer son concept que ça soit pour un officier des Hussards de l'Empereur, un explorateur revenu des Indes, un médecin, un détective privé ou n'importe quoi d'autre. Le concept venant alors donné une orientation à la classe qui en découle.
En effet chaque classe dispose de 5 à 6 capacités spéciales emblématiques et pour les "Mr Tout le monde" ces pouvoirs sont liés à leurs profession, ainsi un soldat en bénéficiera lorsqu'il entreprend des choses en rapport avec sa profession, idem pour le médecin ou la chanteuse d'opéra, les Mr Tout le monde peuvent aussi prendre des hobby ce qui leur permet de diversifier encore leur capacités contrairement aux autres classes qui sont figées.
Pour compléter le tableau, chaque perso choisit une faiblesse propre à sa classe et une vertue
La progression des PJ se fait jusqu'au niveau 10, ils peuvent continuer à évoluer, en acquérant de nouveaux pouvoirs, mais leur niveau (et leur PV) ne bougera plus.
Les combats sont rapidement mortels car les perso ne sont pas des sacs à PV et si on utilise le système de base, nul doute que les créatures monstrueuses vont souvent avoir le dessus sur les PJ car une des subtilités proposé par l'auteur est que la différence de caractéristiques Force ou Dex selon le type de combat, devient un malus au jet de dés de celui qui à la carac la plus faible! Donc un loup garou va rapidement meuler les PJs s'ils ne sont pas préparés.
La magie est présente avec ses bonnes vieilles listes de sort. On aime ou pas. Toutefois la liste n'est pas énorme et les sorts sont tous adaptés ou créés pour reproduire une atmosphère gothique avec leur force et leur limitation. On est donc pas entrain de balancer du Pilier de Feu pour purifier le collège St Andrew. Par contre on peut faire pleuvoir des grenouilles ou attiser soudainement toutes les torches dans la maison.

Les 2 manuels (joueur et MJ) sont écrit de façon très, mais vraiment très, pédagogique. L'auteur passe beaucoup de temps et de lignes à expliquer le fonctionnement de chaque règle, classe, sort, etc. Pour des joueurs un peu expérimentés, c'est too much, car beaucoup de chose sont des évidences. Mais il est très probable que pour quelqu'un qui découvre c'est plutôt confortable d'être ainsi pris par la main.
Mais pour moi ça rallonge surtout le nombre de pages. C'est pas bien grave ceci dit et c'est un défaut mineur et arbitraire.
Le manuel du MJ appelé le Présentateur contient quelques conseils de jeu et surtout tout le bestiaire de cet univers ainsi qu'une chronologie des événements mystérieux ou pas des années 1760 à 1850.
On y trouve également quelques variantes pour le système dont une que je trouve tout à fait adapté à l'ambiance pour ce type d'univers, à savoir remplacer le D20 et les D6 par un jeu de tarot de Marseille.

Tout au long des livres, l'auteur insiste également beaucoup sur les respect, le contrat social et la sécurisation des joueurs et joueuses. Il conseille de bien établir ce qui est autorisé ou pas, de definir un Safe-word et de toujours respecté l'amusement de tous. Il insiste beaucoup car le contenu du jeu et les persos eux-mêmes vont créer des situations qui peuvent être difficiles, douteuses, etc.

6.) Allez vous vous en servir ?

J'y compte bien, mais pas dans l'europe romantique gothique, pour faire du Ravenloft (donc une ambiance très proche) en utilisant mon tarot des Vistanii. On va enfin pouvoir jouer dans cet univers sans avoir des paladins qui défoncent tout à l'épée sacrée ou des barbares qui sont plus berserks que les garous. Tout y est, l'ambiance, les classes de perso, les mécanismes pour gérer l'horreur et la corruption et l'équilibre entre les PJ et les Monstres est rétabli. Pour moi cette découverte au google-fu est un pur bonheur

7.) En conseilleriez vous l'achat ??
Il est dispo gratuitement, je l'ai acheté pour pouvoir le lire plus commodément et pour soutenir l'auteur .
Il n'y a pas de formulation adéquate pour un événement qui entend à bousculer la normativité du monde (Selene 5/09/17)

Shellshocked, The operational art of Frag...'nuff said
Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit

Avatar de l’utilisateur
Trickster
Dieu des transformistes italiens
Messages : 2705
Inscription : ven. juin 24, 2011 11:14 pm
Localisation : Kemper

Re: Retour sur ce que j'ai lu ou survolé, jeune ou vieux

Message par Trickster » sam. mai 19, 2018 9:25 pm

Tu le vends bien !
Trickster Spectrum

Répondre