[CR] Campagne onirique pour l'Appel de Cthulhu 1920

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Transcendé
Messages : 721
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

[CR] Campagne onirique pour l'Appel de Cthulhu 1920

Message par Antharius » ven. août 10, 2018 9:27 pm

Avant de commencer le Compte-rendu de campagne habituel, voici une petite introduction expliquant un peu le pourquoi du comment.

J'ai entamé il y a quelques séances la campagne "le sens de l'escamoteur" qui propose "d'envoyer" vos PJ dans les Contrées du Rêve et de leur faire vivre un long périple pour enfin les quitter.

Cette campagne est très sympathique et présente en fait non pas un itinéraire à suivre mais un sand-box représentant des points de passages éventuels et un peu de rencontres préparées pour "meubler". 

C'est là que j'ai eu du mal à donner vraiment vie à "mes" contrées du Rêve car je ne suis pas dans les mêmes tonalités que l'auteur (rencontre désespérée, antagonisme délirant et très puissant, une opposition qui ne marche que si TELLE scène est jouée...). 
Je me suis un peu forcé mais au bout d'un moment je ne m'y retrouvais plus: les contrées du Rêve c'est certes un aspect cauchemardesque mais, pour moi, ça ne doit pas rester si "terre à terre" et avoir une dimension plus merveilleuse (pas qu'en "bien" bien-sûr ^^).

Du coup j'ai profité d'une rencontre avec un PNJ très plaisant pour reformuler la campagne et vraiment donner une plus grande liberté à mes joueurs et ps uniquement le choix de leur prochaine destination...

Je vous présente donc le journal d'Arram; 1er chat du Roi du Crépuscule quand il rencontre nos amis à la descente du bateau, sur les quai de la cité de Randolph carter: Ilek-Vad. 

Arram
Image

Pour les personnages, vous les retrouvez ici

Avatar de l’utilisateur
Dithral
Banni
Messages : 1458
Inscription : mer. mars 23, 2016 2:51 am

Re: [CR] Campagne onirique pour l'Appel de Cthulhu 1920

Message par Dithral » ven. août 10, 2018 9:49 pm

Voilà qui s'annonce particulièrement intéressant :)

Avatar de l’utilisateur
Antharius
Transcendé
Messages : 721
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR] Campagne onirique pour l'Appel de Cthulhu 1920

Message par Antharius » lun. août 13, 2018 2:24 pm

Voici notre fine équipe d'investigateurs pour cette nouvelle campagne:
 
Darrel Christenson
Dilletante
 
Image
 
BG:
Darrel a interrompu de brillantes études dans une université de prestige pour remplir son devoir ! Engagé volontaire par idéalisme romantique, a vite déchanté... et a fini le corps ravagé dans un lit d'hôpital.
 
Dilettante issue d'une riche famille, fortune industrielle, "Ithaca Gun Factory" , désœuvré, esquinté au sens propre comme au sens figuré, Darrel se laisse aller à cause du traumatisme de la guerre et de la douleur et dilapide son argent, flamme éteinte.
 
Il a le souvenir, un peu amère, d'une infirmière qui l'a veillait pendant ses fièvres et ses crises de douleur mais, aujourdhui l'opium lui a fait oublié son visage.
 
Voilà pourquoi, ce soir, il fait face à M. Lao, son dealer...
 
Après cette rencontre et que M. Lao l'est forcé à prendre une dose d'une drogue étrange, notre cher Darrel s'est réveillé, dans un champs de corps sans âme, et il avait beaucoup changé:
 
Image
 
 
Howard Helmes
Homme politique
 
Image
 
BG:
Howard est une figurine montante du gotha new-yorkais.
 
Né à New-york en 1904, Howard est le 3ème enfant de Margaret et Théodore Helms, riche industriel (métallurgie) , 35 ème plus grande fortune américaine en 1920. Catholique fervent, Howard ainsi que ses frères et soeurs profitent des meilleurs établissements scolaires privés, dans le respect de Dieu et des privilèges apportés aux nantis.
 
L'année dernière à l'âge de 20 ans , il est sorti major de la NYU (New-york Université, établissement privé dont la devise est "Persévérer et exceller" ) en sciences politiques.
 
Il a été recruté à sa sortie de l'université par Al Smith, actuel gouverneur et l'été prochain, il doit épouser sa fille, la belle Amélie.
 
Malgré sa bonhommie et son intelligence, Howard a dû trouvé des substituts pour rester constamment performant et a plongé dans l'enfer de l'opium.
 
Voilà pourquoi, ce soir, il fait face à M. Lao, son dealer...
 
Après cette rencontre et que M. Lao l'est forcé à prendre une dose d'une drogue étrange, notre cher Howard s'est réveillé, dans un champs de corps sans âme, et il avait beaucoup changé:
 
Image
Tony Cloverfield
Joueur professionnel
Image
 
BG:
 
Fils d'immigré italien, il n'a connu que New-York. Il a un amour profond pour son grand-père, héros de la Guerre d'indépendance italienne , terrasé au champ d'honneur.
 
Membre d'un cercle clandestin, Tony, charmant et charmeur, évolue dans des hautes sphères, charmant et charmeur. Il souhaite profiter de la vie et des opportunités.
 
Il y a quelque temps il a gagné un ouvrage sinistre au poker et a eut la mauvaise idée de le lire. Il a alors cherché à oublier ces horribles vérités dans l'opium...
 
Voilà pourquoi, ce soir, il fait face à M. Lao, son dealer...
 
Après cette rencontre et que M. Lao l'est forcé à prendre une dose d'une drogue étrange, notre cher Tony s'est réveillé, dans un champs de corps sans âme, et il avait beaucoup changé:
 
Image
 
 
Ils ne sont définitivement plus dans le "même" monde mais comment?
 
Image


NB: les personnages ont été créés avec les principes de la campagne "le Sens de l'Escamoteur":
- opiomane
- un POU de 80 minimum
- une raison qui les a poussé dans la drogue et le pourquoi de leur récente "rédemption"

Avatar de l’utilisateur
Lotin
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1859
Inscription : jeu. août 30, 2012 9:31 pm
Localisation : Toulouse

Re: [CR] Campagne onirique pour l'Appel de Cthulhu 1920

Message par Lotin » lun. août 13, 2018 2:38 pm

Je m'incruste, pour suivre et ne pas zapper de mises à jour, 'fin comme d'hab.

Avatar de l’utilisateur
Antharius
Transcendé
Messages : 721
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR] Campagne onirique pour l'Appel de Cthulhu 1920

Message par Antharius » lun. août 13, 2018 2:40 pm

Pas de soucis ^^

Plus on est de fous... (best vanne ever ^^)

Avatar de l’utilisateur
Antharius
Transcendé
Messages : 721
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR] Campagne onirique pour l'Appel de Cthulhu 1920

Message par Antharius » sam. août 18, 2018 6:18 pm

Campagne onirique de l'Appel de Cthulhu : le journal d'Arram "Mémoire du 1er Chat du Roi du crépuscule" : chapitres 1 et 2

 Image  

Les personnages de la campagne et leurs changements de corps c'est par ici ^^ 

Introduction: le jour du Chat

Il y a des moments, des points de la Destinée, des moments d'éternité qui changent la vie des Hommes, pour le meilleur et le merveilleux. Il est très délicat de bien reconnaître ces moments et souvent les humains ne les voient même pas. 

Pourtant, ce matin ensoleillé, le quai d'Ilek-Vad, la cité du Crépuscule, allait être de ces moments pour trois rêveurs perdus... 

Mais avant de revenir sur ce moment crucial pour eux, je vais prendre le temps de me présenter aux lecteurs de mes mémoires: je suis Arram, 1er chat du roi du Crépuscule Randolph Carter, le plus puissant des rêveurs. Je suis son bras droit depuis maintenant trois ans suite à une victoire de mes armées chats sur la Lune, bataille où mon honneur me commanda d'aller là où nul chat n'avait osé aller! Mais les autres chats ne comprirent pas la justesse de mon acte et je fût donc banni... 

On n'est jamais prophète dans son propre pays ^^ 

Physiquement? Je suis un maine coon qui allie la puissance à un bord de tête des plus nobles et, je dois te l'avouer cher lecteur, je ne laisse pas non plus insensibles ces dames chats, ou humaines également. 

Mais retournons à ce point de la destinée, ce moment d'éternité où tout change pour les rêveurs. 

Nos amis:
- Darrel une magnifique jeune femme, les bras couvert de tatouages au henné et un de ces regards...
- Tony, un homme au corps couvert de tatouage qui, il me semble, vient d'une lointaine terre au Nord, réputé pour ses assassins,
- Howard, un ancien gladiateur, fourbu par les combats mais encore en pleine force de l'âge. 

Ils descendent donc tous les trois d'un bateau, perdus, ne sachant pas vraiment quoi faire quand la Destinée leur a donné la chance de me rencontrer lors de ma tournée d'inspection des quais. Certain diront que c'est la chance mais je pense plutôt qu'il était temps qu'une puissance supérieure aide ces pauvres rêveurs perdus. 

Les prenant sous ma protection, je décide de les conduire à travers la ville jusqu'au palais du Roi.Ils sont vivement impressionné par cette traversée. En effet notre bonne ville est figée dans un moment d'éternité, au coucher du soleil et le temps ne passe plus. 

Ce Tempus fugit est l'oeuvre de notre Roi et la ville est issue de sa puissante imagination: elle n'est que cristal et pierres précieuses, les allées sont d'un marbre éclatant et  immaculé, souvent une rue étroite s'ouvre sur une venelle permettant d'entrer dans un petit parc avec une magnifique fontaine d'eau claire et juste le bruit des oiseaux, les habitants ne sont jamais malades et semblent toujours souriant, bref on comprendra pourquoi j'ai accepté d'être le bras droit de notre Roi. 

Nous arrivons enfin au palais:

   Image 

Et je leur présente Randolph Carter: le Roi du Crépuscule: 
Image  

Comprenant que ma légitime présence pourrait monopolisé l'attention, j'ai décidé de les laisser discuter entre eux de leurs affaires de rêveurs. 

Bien entendu j'ai bien senti le regard appuyé de la jeune femme sur ma personne quand je suis partit mais bon, je ne suis pas le chat d'une seule femme ^^ 

Chapitre 2: la Nuit qui n'a jamais existé

Ami lecteur, je dois vous avouer que ce chapitre est, à mon avis, le fruit d'une soirée un peu trop arrosée entre nos rêveurs (un Dieu extérieur, non mais des fois... ^^). Du coup je retranscrit ici les propos de la belle Darrel (pourquoi Darrel? c'est quand même assez moche comme prénom pour une dame...) enfin bref  voici le récit de cette soirée : 

Randolph Carter nous invite à prendre un thé, café, boisson de notre choix, dans son bureau-pièce du palais, salon d'apparat? Les lieux semblent se modifier selon les souhaits de notre hôte, c'est assez perturbant au début. 

Donc nous sommes chacun devant notre verre et Randolph Carter commence à nous raconter sa quête onirique: chaque POINT de son récit est accompagné de la REPRÉSENTATION CHOQUANTE des choses qu'il a dût affronter! Notre connaissance des secrets de l'univers fait un bond en avant mais notre esprit commence à se lézarder sous l'impact de ces révélations... 

"Heureusement" qu'Howard a craqué et est tombé de sa chaise, traumatisé car sinon je crois que nos âmes auraient été dispersés par ces connaissances impies. 

Et pourtant notre hôte est adorable, il ne s'est "juste pas rendu compte"... 

Pendant toute la soirée, je remarque qu'il boit avec délectation une étrange boisson dorée et, il me semble qu'il a des attitudes d'un drogué en manque, signes que je reconnais hélas trop facilement.  

Il est temps d'aller se coucher et de rejoindre nos suites, suites qui ont une singulière particularité: elle s'adapte à nos besoins et imagination! 

.... 

Dans la nuit, nous sommes réveillés par le bruit dune conversation lointaine entre Randolph et un interlocuteur qui ne lui réponds pas. Il semble être complètement délirant et promettre à son interlocuteur absolument tout contre... sa dose? 

Nous arrivons dans une grande salle, un immense escalier en or monte au dessus d'une nuit abyssal vers un être colossal formé d'étoiles et de néant, devant lui, Randolph, en haut des marches, quémande sa dose et appelle cette silhouette Nyarlathotep, le messager des Dieux extérieurs! 

Image 

Je décide de me précipiter pour sortir Randolph de sa transe et l'empêcher de vendre les âmes de son peuple contre une "dose". Howard et Tony, eux, se retrouvent confronter à une chose serpentine monstrueuse qui fonce sur eux en quelques battements d'ailes anormales:

 Image  

Le combat est désespéré... Mais j'arrive à hauteur de Randolph et, en invoquant son nom, le sort de sa transe. 

Les choses changent alors:
- l'horreur qui affronte mes amis est tout simplement, d'un simple geste de la main, effacée de la Réalité par Randolph,
- Nyarlathotep, son avatar, commence à diminuer de plus en plus et n'être plus qu'une poussière noire qui est facilement banni du monde des Rêves! 

Randolph Carter est à nouveau lui-même!  

Cher lecteur, vous comprenais maintenant pourquoi je doute fortement des récits de mes compagnons humains... L'alcool a encore fait des ravages ^^  

Répondre