Double Compte Rendu : Tranchons et Traquons & Muses&Oracles

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
AsgardOdin
Profane
Messages : 7
Inscription : sam. janv. 12, 2019 3:32 pm

Double Compte Rendu : Tranchons et Traquons & Muses&Oracles

Message par AsgardOdin » dim. janv. 13, 2019 3:05 pm

Bonjour à tous !
J’ai envie de participer au plaisir (et au stress) de relater nos aventures rôlistiques en faisant un double compte-rendu ! D’abord, parce que c’est un compte-rendu sur Tranchons et traquons et ensuite parce que nous avons utilisé Tranchons et Traquons dans le cadre d’un test de jeu de rôle sans meneur, via Muses & Oracles, l’outil génial inventé par Saladdin
 
Dans ce compte-rendu, deux personnages 
-> Arcturus « Lili » : Ours Templier avec de bonnes stats en combat et moyenne dans les autres. Managé par ma compagne.
-> Baasha Zha « Giwë »: Kitling (homme-chat), rodeur avec des compétences en dents de scie, très fortes dans certaines stats et faibles dans d’autres. Managé par moi-même.
Légende :
  • Souligné : Usage des cartes pour inventer
  • Italique : Des éléments extra diégétique
Début tiré à base de trois cartes et inventé de la manière suivante : Le paladin et le rôdeur ont cherché à voler ensemble un magicien pour récupérer une fiole qui contient un démon (objet tiré de la besace du paladin). Mais celui-ci les a emprisonnés dans une illusion. Du coup ils se retrouvent dans un désert sans fin, dans une oasis plus précisément.
Ils réfléchissent à la possibilité de passer à travers le sable mais le rôdeur décide de commencer à explorer le puits afin de voir s’il a un fond. Apparemment non et des arabesques lumineuses sont dessinées autour du puits. Les deux compères s’empressent de sauter dedans et atterrissent à l’entrée d’un labyrinthe de plantes avec un spectre sans cheveux, sans poils et sans sourcils qui leur demande de trouver le calice au centre du labyrinthe. Le rodeur essaie de se faire obéir des plantes mais (échec critique) manque de se faire étranger par elles. Il sera par la suite ébranlé dans sa confiance en lui et reste persuadé que les plantes du labyrinthe ne pourront pas lui obéir puisqu’elles sont une illusion. Suite à la mention d’allumer un feu avec les restes d’une pierre tombale qui traîne à côté du fantôme, celui-ci attaque le templier mais est rapidement défait par le rôdeur. Il tombe au sol mais va se reformer sous la forme d’une araignée géante qui sort du sol via une toile d’araignée bleutée.
S’ensuit alors une fuite des deux aventuriers dans le labyrinthe. Avec un magnifique talent pour la survie, les aventuriers arrivent au centre du labyrinthe avec le calice rempli de liquide. S’empressant de le saisir, sans aucune conséquence manifestement, le templier jette le liquide par terre. Apparaît alors un minotaure fonçant vers le templier. L’homme-ours utilise son avantage Roi de la forêt (avantage inventé qui fait fuir les animaux si jet d’influence réussi et  calme les semi-animaux) et rugissant de toutes ses forces, calme le minotaure qui s’arrête hésitant. Le rôdeur réussit à garder ses nerfs malgré ce cri impressionnant. S’ensuit un long combat ponctué de nombreux dégâts notamment pour l’homme-chat rôdeur. Une fois le minotaure défait il disparaît. L’illusion commence à se dissiper mais apparaît, à travers les plantes, un homme monstrueux avec la moitié du corps fait de tentacules qui porte un sac encore plus grand. Une fois posé, de celui-ci sort un ptérodactyle géant qui fonce vers les aventuriers. L’homme-chat sort un appeau des elfes finement ciselé qui lui permet de contrôler les oiseaux et calme l’oiseau (réussite critique sur son avantage). Le monstre en colère fonce sur les aventuriers qui décident d’essayer de s’envoler sur le ptérodactyle mais l’homme-ours est attrapé par le pied et est littéralement avalé par l’homme tentacule (échec critique), de difficulté grand chef. Le ptérodactyle étant de la même difficulté, l’homme-chat décide de foncer sur l’homme tentacule sur le dos de ptérodactyle afin de le combattre (jet d’influence réussi). (Discussions sur la façon de gérer cela et décision d’équilibrer cela avec le monstre tentacule se transformant en sbire, du coup à 1PV et sans malus). Une fois battu, l’illusion se dissipe et les deux compagnons se retrouvent face au magicien et 4 gargouilles (stress au moment de vérifier leurs difficultés... Heureusement, que des sbires !). Les deux aventuriers s’en sont rapidement débarrassé (par chance tout le monde a été battu en deux-trois coups de dés) et le magicien s’est évanoui devant l’effort que cela avait représenté. Du coup ils ont récupéré son grimoire, attaché le magicien et suite au prochain épisode !
 
Avis techniques généraux:
->  Tranchons et traquons est un super système (ce que je prévoyais dès la lecture). Merci à Kobayashi et à tous ceux qui ont contribué à sa création et son partage ! Particulièrement efficace pour débuter dans le jdr med-fan tranquillement et les règles sont particulièrement simples, sans être simplistes, bien au contraire !
-> Utilisation des étoiles sur les cartes comme niveau de difficulté pour tranchons et traquons, ce qui ajoute du piquant avec des ennemis très simples d’apparence mais qui peuvent opposer une certaine difficulté et vice-versa.
-> Grosse inquiétude au démarrage le temps de se roder, mais la créativité est rapidement stimulé et cela s’enchaîne assez vite. Le plus dur est de lâcher prise et de considérer qu’il n’y a pas de mauvaise façon d’utiliser la carte. D’où une utilisation au début assez centrée sur les questions fermées (dont la réponse ne peut être que oui ou non) mais qui se libère avec le temps. Surtout que tomber sur une réponse « Oui et » ou « Oui, mais » impose toujours de rebondir sur la suite.
 
En bref, une bonne expérience ! Courte (env. 45 minutes) mais sympa et libératrice quelque part. Avec de bons moments de stress ! Découvrir via les cartes est une surprise unique et un plaisir, tout aussi unique. On réessaiera à coup sûr, sans meneur. Quant à Tranchons et Traquons, je vais le garder bien au chaud pour initier des nouveaux ou même pour des one-shots med-fan (même s’il a une certaine mortalité) !
Bonne journée à tous !
Douglas MacArthur : "Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme."

Avatar de l’utilisateur
Mole Shaman
Cardinal
Messages : 575
Inscription : ven. sept. 29, 2017 12:46 am
Localisation : Luxembourg (Luxembourg)

Re: Double Compte Rendu : Tranchons et Traquons & Muses&Oracles

Message par Mole Shaman » lun. janv. 14, 2019 3:04 am

Merci pour ce CR très cinématographique finalement , avec un décor qui fait rêver et des scènes d'actions héroïques ! J'ai hâte de lire la suite et/ou de connaître la suite des aventures de l'homme-ours et du kitling :).
"I believe a few things pretty seriously : We are strongly moved by and informed by stories,stories unify communities,stories reveal who we are." Avery Alder

AsgardOdin
Profane
Messages : 7
Inscription : sam. janv. 12, 2019 3:32 pm

Re: Double Compte Rendu : Tranchons et Traquons & Muses&Oracles

Message par AsgardOdin » lun. janv. 14, 2019 12:02 pm

Honnêtement, on pensait pas que ça partirait aussi rapidement dans tous les sens. Mais une fois les cartes en main, l'imagination s'emballe rapidement.. Mais du coup ça a aussi donné une séance moins conventionnelle c'est l'avantage !
Douglas MacArthur : "Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme."

Avatar de l’utilisateur
Kobayashi
Dieu des cochons d'Inde samouraï
Messages : 3011
Inscription : sam. mai 20, 2006 10:35 pm

Re: Double Compte Rendu : Tranchons et Traquons & Muses&Oracles

Message par Kobayashi » lun. janv. 14, 2019 9:51 pm

AsgardOdin a écrit :
dim. janv. 13, 2019 3:05 pm
 Merci à Kobayashi et à tous ceux qui ont contribué à sa création et son partage !

Et merci à toi pour ton CR fort détaillé ! :yes:
Les Livres de l'Ours : jeux de rôles indépendants ou presque

La Boutique des Livres de l'Ours

"Role-playing isn’t storytelling. If the dungeon master is directing it, it’s not a game." Gary Gygax

Répondre