Actus ! Rome et le traité éponyme (lire le premier message)

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 6475
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie

Re: Actus ! Rome et le traité éponyme (lire le premier message)

Message par Kandjar » ven. mai 17, 2019 5:56 pm

merson a écrit :
ven. mai 17, 2019 5:17 pm
Kandjar a écrit :
ven. mai 17, 2019 3:00 pm
- En 2012, quelles étaient les propositions de Hollande en matière de lutte contre le terrorisme ? Evidemment on ne savait pas de quelle façon il allait gérer tout ça. Aujourd'hui, on en tient davantage compte, de fait. Et en ce qui me concerne, dans cette optique, je donne d'office des points négatifs à quelqu'un ayant montré une tendance aux grandes envolées agressives, comme peuvent le faire un Sarkozy ou un Mélenchon.
Euh, personnellement, la gestion des attaques terroristes par Hollande et sa clique ont achevé de me dégoûter du PS: L'état d'urgence permanent alors même que c'est coûteux et que ça ne sert à rien m'apparaît, de fait, comme un bon gros foutage de gueule (et certains l'utilisent allègrement pour faire des procès d'intention sur le flicage généralisé et la fin de l'état de droit, ce qui me semble pas une si bonne opération politique que ça). Macron n'y a pas vu d'inconvénient non plus, sans parler de la droite, qui elle y est carrément très favorable. Donc bon, des modérés comme ça, je m'en passerai, dorénavant.
C'est parfaitement légitime !
Et quoi qu'il se soit passé, tu as maintenant une entrée supplémentaire dans ta grille de lecture, qui n'apparaît pas forcément dans les programmes.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 6475
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie

Re: Actus ! Rome et le traité éponyme (lire le premier message)

Message par Kandjar » ven. mai 17, 2019 6:52 pm

Doji Satori a écrit :
ven. mai 17, 2019 4:14 pm
(Macron, le chien qui pose actuellement sur les affiches des élections européennes etc ...)
C'est quoi cette histoire de chien ?
ImageImageImageImageImageImage

morgalel
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1800
Inscription : ven. janv. 20, 2006 9:50 am

Re: Actus ! Rome et le traité éponyme (lire le premier message)

Message par morgalel » ven. mai 17, 2019 6:59 pm

Parti animaliste ?

Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 6475
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie

Re: Actus ! Rome et le traité éponyme (lire le premier message)

Message par Kandjar » ven. mai 17, 2019 7:04 pm

J'y ai pensé mais je ne trouve que des affiches de chats...
ImageImageImageImageImageImage

Tristan
Panthéon
Messages : 6939
Inscription : mer. oct. 08, 2003 7:46 pm

Re: Actus ! Rome et le traité éponyme (lire le premier messag

Message par Tristan » ven. mai 17, 2019 7:08 pm

Le RN exploite à fond à fond à fond le ralliment d’un ex-LFI

https://www.francetvinfo.fr/politique/f ... 47547.html

Je suis curieux de voir ce que donnerait une éventuelle action en justice.

Et certains n’ont toujours pas totalement saisi le concept de « dédiabolisation »

https://www.francetvinfo.fr/politique/f ... 47905.html



À part ça, à l’étranger, une carte démoralisante qui rappelle que rien n’est jamais acquis pour toujours

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/ar ... 55770.html

Mais il y a quand même des progrès là où on ne les attend pas forcément

https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html

Bref, une journée ni pire ni meilleure que la plupart.

Comme disait un grand sage, Vivons heureux en attendant la mort.

Avatar de l’utilisateur
Fingolfin
Dieu lyrique des fouteux chantants
Messages : 5194
Inscription : sam. févr. 07, 2004 7:06 pm
Localisation : Massy

Re: Actus ! Rome et le traité éponyme (lire le premier message)

Message par Fingolfin » ven. mai 17, 2019 8:27 pm

Kandjar a écrit :
ven. mai 17, 2019 7:04 pm
J'y ai pensé mais je ne trouve que des affiches de chats...

Ca y'est y'a un parti des LOLcats !?
Ca devait arriver un jour…

F.
HUGE PIT FILLED WITH 200 SPIKES

« je carbure à la Jupi » - Highlandjul

« Je bois de la vodka Lidl » - Kyorou

Doji Satori
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1796
Inscription : mer. oct. 29, 2003 6:18 pm
Localisation : Epinal dans les Vosges

Re: Actus ! Rome et le traité éponyme (lire le premier message)

Message par Doji Satori » ven. mai 17, 2019 10:04 pm

Kandjar a écrit :
ven. mai 17, 2019 7:04 pm
J'y ai pensé mais je ne trouve que des affiches de chats...
J'ai vu celle là à epinal
https://images.app.goo.gl/U2CqVMWZLPSfBqcY8
Enfin, pour terminer cette brève description, ajoutons que le pélican est, avec le kangourou, le seul oiseau qui possède une poche ventrale sous le bec.
Rubrique à Brac T1 - Gotlib

Tristan
Panthéon
Messages : 6939
Inscription : mer. oct. 08, 2003 7:46 pm

Re: Actus ! Rome et le traité éponyme (lire le premier message)

Message par Tristan » ven. mai 17, 2019 10:09 pm

Ah si, tiens, un truc rigolo : le vice-chancelier autrichien filmé en train d'expliquer à une fausse oligarque russe/vraie journaliste comment financer illégalement son parti d'extrême-droite

https://projekte.sueddeutsche.de/artike ... p-e675751/
(article en anglais)

Bien sûr, le FPÖ se présente en mode "mains propres et tête haute" comme il sied à un parti d'extrême-droite. Si c'était un parti normal, genre celui du maire de Levallois dont le nom d'échappe présentement, ça choquerait sans doute un peu moins, mais là...

Avatar de l’utilisateur
Ganelon
Banni
Messages : 1381
Inscription : jeu. sept. 14, 2017 9:04 am
Localisation : La Maison de Toutou

Black Summer

Message par Ganelon » sam. mai 18, 2019 4:22 am

Une seule solution, viser la tête. Maigre satisfaction de voir ce que devient the Spawn of Enthoven.
Spoiler:
Ciel ! Mon ado est de droite...Ils ont toujours soutenu la gauche et se retrouvent face à une progéniture fan de François Fillon. Témoignages de parents qui ont vu leur « bébé » passer à droite.
Par Michel Dalloni Publié hier à 13h39, mis à jour à 00h44
Image « Ciel, mon ado est de droite... » GUILLAUME BELVÈZE POUR "LE MONDE"A cette heure-là, dans la voiture, c’est Nicolas Demorand qui parle. Chaque matin, la voix puissante de l’animateur du 7/9 de France Inter accompagne Geoffroy, 51 ans, ingénieur, et son fils Quentin, 16 ans, lycéen, sur la route du boulot. Direction Parthenay (Deux-Sèvres). Il est 7 h 47. On n’est pas exactement en avance. Dominique Seux, directeur délégué de la rédaction du quotidien Les Echos, y va de son bien nommé « édito éco », fustigeant avec constance l’excès de dépenses publiques avant de déplorer le poids de la fiscalité.
 « Et il est payé comment, le type ? Avec l’argent de la redevance audiovisuelle, non ? Il est gonflé quand même ! », s’emporte, une fois de plus, le papa-conducteur.
 Sauf que, cette fois, le fiston-passager répond : « Il a raison. La France va crever sous le poids de sa dette. Il faut cesser d’alimenter ce système pour rendre des marges aux entreprises et du pouvoir d’achat aux ménages. »
 « J’aurais pu lui démontrer l’inanité des politiques de rigueur, lui rappeler le désastre des privatisations, lui parler solidarité nationale, évoquer le programme du Conseil national de la Résistance, commente Geoffroy, mais on était un peu à la bourre alors je lui ai demandé : “Dis-donc, camarade, tu es de droite ou quoi ?” Il a répondu oui et il a ajouté : “Je finis à 17 h 45. Tu viens me chercher ou je prends le car de ramassage subventionné avec tes impôts ?” »
« Depuis quelques mois, il rentre ses tee-shirts dans son pantalon et prend une douche par jour. Pour Noël, il a voulu un pull rose Lacoste. Au début, on a cru qu’il était amoureux » Maryse, mère de Quentin, 16 ans.
Geoffroy a toujours voté PS avec un détour « républicain » par Chirac au second tour de l’élection présidentielle de 2002 et un crochet de la même eau vers Macron en 2017. Une vie de gauche, sage mais déterminée. Et la pratique d’un dialogue familial apaisé, à base d’ouverture et de consensus.
 Le virage Seux de son fils Quentin, il ne l’a pas vu venir. Son épouse, Maryse, 43 ans, enseignante, non plus. Quoique… « Depuis quelques mois, il rentre ses tee-shirts dans son pantalon et prend une douche par jour. Pour Noël, il a voulu un pull rose, Lacoste ou Ralph Lauren. Au début, on a cru qu’il était amoureux. Maintenant, on sait qu’il était en train de changer de camp », glisse-t-elle. La rupture épistémologique du rejeton, qui n’a pas encore déteint sur le reste de la fratrie – une cadette, 14 ans, un benjamin, 12 ans –, n’entame en rien le sens de l’humour du couple.
35 % des 18-24 ans se situent à droiteQue ces parents drôlement inquiets soient rassurés, leur cas n’est pas isolé. Fin 2015, une enquête d’opinion du cabinet d’études et de conseil Elabe pour le site d’information Atlantico, très commentée, le montrait déjà. A la question : « Vous, personnellement, diriez-vous que vous vous situez ? », 35 % des 18-24 ans répondaient « à droite » et 17 % « à gauche ».
 A l’époque, Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’institut de sondage IFOP, soulignait « l’homogénéisation [du vote des jeunes] avec le comportement électoral de la population en général ». La France des urnes penche à droite et on dirait que certains jeunes héritiers de familles ancrées à gauche suivent le mouvement.
 A moins que la décomposition du paysage politique national, la vacuité des clivages traditionnels et la fureur du monde trouvent écho dans les foyers où la transmission du viatique idéologique n’a désormais pas plus de pertinence que celle des armoires normandes, des horloges franc-comtoises et des soupières en « Vieux Paris ».
 « Dans l’enfance et au début de l’adolescence, les changements sociaux sont envisagés à partir des constats actuels, ce qui revient à dire que le possible est pensé à partir du réel », explique Henri Lehalle, professeur de psychologie du développement à l’université Paul-Valéry-Montpellier-3, dans « Les changements idéologiques à la période de l’adolescence : construction, choix, ruptures », un article fort savant publié en 2017 dans la revue L’Orientation scolaire et professionnelle.
« Ma fille croit que la gauche qui n’a rien fait pour ses parents ne fera rien pour elle, que l’ascenseur social est bloqué et que l’intégration républicaine est une fable », Abdou, 57 ans, à Nice
Tout ça ne consolera pas Abdou, 57 ans, habitant des quartiers nord de Nice, passé par le bâtiment, les services à la personne, Pôle emploi et la vente de croquettes pour chiens et chats, sincèrement engagé à gauche, dont l’une des filles, Lila, 17 ans, se rêve en avocate d’affaires experte en optimisation fiscale.
 « Elle croit avoir compris que la gauche qui n’a rien fait pour ses parents ne fera rien pour elle, que l’ascenseur social était bloqué depuis les années 1980 et que l’intégration républicaine était une fable »,confie-t-il. « Désormais, les destins sont individuels », lance l’adolescente, aussi décidée que brillante.
 Dans son sketch Le Fils réac, écrit dans les années 1970, l’humoriste Alex Métayer, par ailleurs militant trotskiste de l’Organisation communiste internationaliste (OCI), disparu en 2004, moquait ces parents battus et ces enfants indignes. « Je ne comprends pas… Tu connais quand même notre passé à ta mère et à moi. Anarchos. Maos. Ecolos. Autonomes. Et tu ne comprends pas notre honte de te voir cadre avec un plan épargne logement assuré ? »
 Peut-être n’y a-t-il rien à comprendre. L’imperturbable balancier des générations poursuit son mouvement. Un coup à droite, un coup à gauche ; un coup à gauche, un coup à droite, et ainsi de suite. Vieux cons des neiges d’antan contre néo-cons de la dernière averse : match nul. Ça sent la prolongation. Mais « le temps ne fait rien à l’affaire », chantait Georges Brassens.
Aurélien Enthoven, soutien d’AsselineauA 17 ans, Didier n’en finit pas de maugréer. Son courroux est esthétique. « La modernité pour la modernité, ça m’épuise », proclame-t-il. C’est un conservateur. « J’en veux à mes parents de s’être installés en banlieue Est par conviction citoyenne. Nous vivons cernés de bâtiments récents tous plus hideux les uns que les autres, sans histoire. La laideur a gagné et les gens se sentent relégués. Le plus triste, c’est que Paris succombe à son tour. »
 Son cauchemar : le quartier Clichy-Batignolles, aux confins du 17earrondissement, où « on a concentré tous les lieux communs de l’urbanisme contemporain et de l’architecture actuelle – panneaux photovoltaïques, rampe de skate et, [il] imagine, de nombreux potagers urbains. Un pur musée des vanités et des frustrations du siècle ». C’est au pied d’un autre musée, le Louvre, qu’il respire, retrouve ses marques. « Ça, c’est beau ! » Evitons le sujet Pyramide. La réponse irait de soi.
 Cet engouement pour le passé, Aurélien Enthoven le partage. A 17 ans lui aussi, le fils du philosophe Raphaël Enthoven et de l’auteure-compositrice-interprète Carla Bruni-Sarkozy, est nostalgique du franc fort et de l’Europe des nations. Il est militant de l’Union populaire républicaine (UPR) de François Asselineau, souverainiste tendance complotiste, et, selon nos confrères du Parisien, adhérent du Brexit Party du Britannique Nigel Farage, sulfureux suppôt de l’euroscepticisme radical.
 « Mes idées sont indépendantes de celles de mes parents », a confirmé Aurélien Enthoven, révélant que cet engagement a provoqué « des débats féconds » avec son père et un haussement de sourcil chez sa mère – « Elle était un peu étonnée mais s’en fiche. » Les discussions politiques en famille ne sont plus tout à fait ce qu’elles étaient. Comme les enfants, qu’on a connus plus obéissants. Mais ça aussi, c’était avant.
Dominique Seux et la dette publiqueEt vous, monsieur le journaliste, qui rapportez des anecdotes pseudo-sociologiques et faites semblant de ne pas donner de leçons, où en êtes-vous avec votre progéniture ?
 Bonne question. J’en suis là : 7 h 47. Sur le chemin du lycée (privé) où je conduis un des mes fils tous les matins ou presque sur fond de France Inter, Dominique Seux vitupère comme convenu contre la dette publique. Sans commentaire.
 Une voix en fin de mue s’élève : « Papa, pour un exposé en SES [sciences économiques et sociales], je vais proposer le scénario d’un documentaire dérangeant. » Emballé, je réponds : « Bonne idée, mon vieux ! Le genre A propos de Nice de Jean Vigo, The Big One de Michael Moore ? Ou Merci patron ! de François Ruffin, peut-être ? » « Non, reprend la voix. Un truc sur François Fillon. Pas l’homme, que la justice jugera, mais son programme économique. Le temps est venu de le réhabiliter. » Fin.
  ___
(@ @)
  VVV 'Une gueule à syndiquer les miroirs, pas le couteau le plus affûté du tiroir.' (Silmarillon Cotillard)

Tristan
Panthéon
Messages : 6939
Inscription : mer. oct. 08, 2003 7:46 pm

Re: Actus ! Rome et le traité éponyme (lire le premier message)

Message par Tristan » sam. mai 18, 2019 7:32 am

À dix-sept ans, on ne devient pas grand-chose, on commence tout juste. Ces gamins ont le temps d’évoluer... ou pas. S’ils restent de droite, ils découvriront un jour avec horreur que leurs enfants votent à gauche, s’ils (re)passent à gauche, leurs mômes iront à droite, et ainsi de suite pour les siècles des siècles, amen.
Dernière modification par Tristan le sam. mai 18, 2019 7:52 am, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Kyorou
Dieu de l'Executor Z
Messages : 9584
Inscription : mer. juin 27, 2012 1:09 pm
Localisation : Bruxelles

Re: Actus ! Rome et le traité éponyme (lire le premier message)

Message par Kyorou » sam. mai 18, 2019 7:45 am

L'autorité paternelle n'est malheureusement plus ce qu'elle était sous la Rome antique...
Je ne trolle pas. Je stimule, nuance.

Mon blog, où je développe mon setting S&S.

Avatar de l’utilisateur
Zeben
Dieu des hypoglycémistes
Messages : 8218
Inscription : jeu. sept. 06, 2007 5:10 pm
Localisation : Villeurbanne

Re: Actus ! Rome et le traité éponyme (lire le premier message)

Message par Zeben » sam. mai 18, 2019 9:51 am

Tristan a écrit :
sam. mai 18, 2019 7:32 am
À dix-sept ans, on ne devient pas grand-chose, on commence tout juste. Ces gamins ont le temps d’évoluer... ou pas. S’ils restent de droite, ils découvriront un jour avec horreur que leurs enfants votent à gauche, s’ils (re)passent à gauche, leurs mômes iront à droite, et ainsi de suite pour les siècles des siècles, amen.

Ou alors la gauche aura disparu d’ici là. Et la droite aussi. :mrgreen:
Come get some !

Avatar de l’utilisateur
Udo Femi
Dieu des langues de poulpes
Messages : 19544
Inscription : mer. juil. 12, 2006 4:41 pm
Localisation : Genève
Contact :

Re: Black Summer

Message par Udo Femi » sam. mai 18, 2019 9:53 am

Ganelon a écrit :
sam. mai 18, 2019 4:22 am
Une seule solution, viser la tête. Maigre satisfaction de voir ce que devient the Spawn of Enthoven.
Spoiler:
Ciel ! Mon ado est de droite...Ils ont toujours soutenu la gauche et se retrouvent face à une progéniture fan de François Fillon. Témoignages de parents qui ont vu leur « bébé » passer à droite.
Par Michel Dalloni Publié hier à 13h39, mis à jour à 00h44
Image « Ciel, mon ado est de droite... » GUILLAUME BELVÈZE POUR "LE MONDE"A cette heure-là, dans la voiture, c’est Nicolas Demorand qui parle. Chaque matin, la voix puissante de l’animateur du 7/9 de France Inter accompagne Geoffroy, 51 ans, ingénieur, et son fils Quentin, 16 ans, lycéen, sur la route du boulot. Direction Parthenay (Deux-Sèvres). Il est 7 h 47. On n’est pas exactement en avance. Dominique Seux, directeur délégué de la rédaction du quotidien Les Echos, y va de son bien nommé « édito éco », fustigeant avec constance l’excès de dépenses publiques avant de déplorer le poids de la fiscalité.
 « Et il est payé comment, le type ? Avec l’argent de la redevance audiovisuelle, non ? Il est gonflé quand même ! », s’emporte, une fois de plus, le papa-conducteur.
 Sauf que, cette fois, le fiston-passager répond : « Il a raison. La France va crever sous le poids de sa dette. Il faut cesser d’alimenter ce système pour rendre des marges aux entreprises et du pouvoir d’achat aux ménages. »
 « J’aurais pu lui démontrer l’inanité des politiques de rigueur, lui rappeler le désastre des privatisations, lui parler solidarité nationale, évoquer le programme du Conseil national de la Résistance, commente Geoffroy, mais on était un peu à la bourre alors je lui ai demandé : “Dis-donc, camarade, tu es de droite ou quoi ?” Il a répondu oui et il a ajouté : “Je finis à 17 h 45. Tu viens me chercher ou je prends le car de ramassage subventionné avec tes impôts ?” »
« Depuis quelques mois, il rentre ses tee-shirts dans son pantalon et prend une douche par jour. Pour Noël, il a voulu un pull rose Lacoste. Au début, on a cru qu’il était amoureux » Maryse, mère de Quentin, 16 ans.
Geoffroy a toujours voté PS avec un détour « républicain » par Chirac au second tour de l’élection présidentielle de 2002 et un crochet de la même eau vers Macron en 2017. Une vie de gauche, sage mais déterminée. Et la pratique d’un dialogue familial apaisé, à base d’ouverture et de consensus.
 Le virage Seux de son fils Quentin, il ne l’a pas vu venir. Son épouse, Maryse, 43 ans, enseignante, non plus. Quoique… « Depuis quelques mois, il rentre ses tee-shirts dans son pantalon et prend une douche par jour. Pour Noël, il a voulu un pull rose, Lacoste ou Ralph Lauren. Au début, on a cru qu’il était amoureux. Maintenant, on sait qu’il était en train de changer de camp », glisse-t-elle. La rupture épistémologique du rejeton, qui n’a pas encore déteint sur le reste de la fratrie – une cadette, 14 ans, un benjamin, 12 ans –, n’entame en rien le sens de l’humour du couple.
35 % des 18-24 ans se situent à droiteQue ces parents drôlement inquiets soient rassurés, leur cas n’est pas isolé. Fin 2015, une enquête d’opinion du cabinet d’études et de conseil Elabe pour le site d’information Atlantico, très commentée, le montrait déjà. A la question : « Vous, personnellement, diriez-vous que vous vous situez ? », 35 % des 18-24 ans répondaient « à droite » et 17 % « à gauche ».
 A l’époque, Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’institut de sondage IFOP, soulignait « l’homogénéisation [du vote des jeunes] avec le comportement électoral de la population en général ». La France des urnes penche à droite et on dirait que certains jeunes héritiers de familles ancrées à gauche suivent le mouvement.
 A moins que la décomposition du paysage politique national, la vacuité des clivages traditionnels et la fureur du monde trouvent écho dans les foyers où la transmission du viatique idéologique n’a désormais pas plus de pertinence que celle des armoires normandes, des horloges franc-comtoises et des soupières en « Vieux Paris ».
 « Dans l’enfance et au début de l’adolescence, les changements sociaux sont envisagés à partir des constats actuels, ce qui revient à dire que le possible est pensé à partir du réel », explique Henri Lehalle, professeur de psychologie du développement à l’université Paul-Valéry-Montpellier-3, dans « Les changements idéologiques à la période de l’adolescence : construction, choix, ruptures », un article fort savant publié en 2017 dans la revue L’Orientation scolaire et professionnelle.
« Ma fille croit que la gauche qui n’a rien fait pour ses parents ne fera rien pour elle, que l’ascenseur social est bloqué et que l’intégration républicaine est une fable », Abdou, 57 ans, à Nice
Tout ça ne consolera pas Abdou, 57 ans, habitant des quartiers nord de Nice, passé par le bâtiment, les services à la personne, Pôle emploi et la vente de croquettes pour chiens et chats, sincèrement engagé à gauche, dont l’une des filles, Lila, 17 ans, se rêve en avocate d’affaires experte en optimisation fiscale.
 « Elle croit avoir compris que la gauche qui n’a rien fait pour ses parents ne fera rien pour elle, que l’ascenseur social était bloqué depuis les années 1980 et que l’intégration républicaine était une fable »,confie-t-il. « Désormais, les destins sont individuels », lance l’adolescente, aussi décidée que brillante.
 Dans son sketch Le Fils réac, écrit dans les années 1970, l’humoriste Alex Métayer, par ailleurs militant trotskiste de l’Organisation communiste internationaliste (OCI), disparu en 2004, moquait ces parents battus et ces enfants indignes. « Je ne comprends pas… Tu connais quand même notre passé à ta mère et à moi. Anarchos. Maos. Ecolos. Autonomes. Et tu ne comprends pas notre honte de te voir cadre avec un plan épargne logement assuré ? »
 Peut-être n’y a-t-il rien à comprendre. L’imperturbable balancier des générations poursuit son mouvement. Un coup à droite, un coup à gauche ; un coup à gauche, un coup à droite, et ainsi de suite. Vieux cons des neiges d’antan contre néo-cons de la dernière averse : match nul. Ça sent la prolongation. Mais « le temps ne fait rien à l’affaire », chantait Georges Brassens.
Aurélien Enthoven, soutien d’AsselineauA 17 ans, Didier n’en finit pas de maugréer. Son courroux est esthétique. « La modernité pour la modernité, ça m’épuise », proclame-t-il. C’est un conservateur. « J’en veux à mes parents de s’être installés en banlieue Est par conviction citoyenne. Nous vivons cernés de bâtiments récents tous plus hideux les uns que les autres, sans histoire. La laideur a gagné et les gens se sentent relégués. Le plus triste, c’est que Paris succombe à son tour. »
 Son cauchemar : le quartier Clichy-Batignolles, aux confins du 17earrondissement, où « on a concentré tous les lieux communs de l’urbanisme contemporain et de l’architecture actuelle – panneaux photovoltaïques, rampe de skate et, [il] imagine, de nombreux potagers urbains. Un pur musée des vanités et des frustrations du siècle ». C’est au pied d’un autre musée, le Louvre, qu’il respire, retrouve ses marques. « Ça, c’est beau ! » Evitons le sujet Pyramide. La réponse irait de soi.
 Cet engouement pour le passé, Aurélien Enthoven le partage. A 17 ans lui aussi, le fils du philosophe Raphaël Enthoven et de l’auteure-compositrice-interprète Carla Bruni-Sarkozy, est nostalgique du franc fort et de l’Europe des nations. Il est militant de l’Union populaire républicaine (UPR) de François Asselineau, souverainiste tendance complotiste, et, selon nos confrères du Parisien, adhérent du Brexit Party du Britannique Nigel Farage, sulfureux suppôt de l’euroscepticisme radical.
 « Mes idées sont indépendantes de celles de mes parents », a confirmé Aurélien Enthoven, révélant que cet engagement a provoqué « des débats féconds » avec son père et un haussement de sourcil chez sa mère – « Elle était un peu étonnée mais s’en fiche. » Les discussions politiques en famille ne sont plus tout à fait ce qu’elles étaient. Comme les enfants, qu’on a connus plus obéissants. Mais ça aussi, c’était avant.
Dominique Seux et la dette publiqueEt vous, monsieur le journaliste, qui rapportez des anecdotes pseudo-sociologiques et faites semblant de ne pas donner de leçons, où en êtes-vous avec votre progéniture ?
 Bonne question. J’en suis là : 7 h 47. Sur le chemin du lycée (privé) où je conduis un des mes fils tous les matins ou presque sur fond de France Inter, Dominique Seux vitupère comme convenu contre la dette publique. Sans commentaire.
 Une voix en fin de mue s’élève : « Papa, pour un exposé en SES [sciences économiques et sociales], je vais proposer le scénario d’un documentaire dérangeant. » Emballé, je réponds : « Bonne idée, mon vieux ! Le genre A propos de Nice de Jean Vigo, The Big One de Michael Moore ? Ou Merci patron ! de François Ruffin, peut-être ? » « Non, reprend la voix. Un truc sur François Fillon. Pas l’homme, que la justice jugera, mais son programme économique. Le temps est venu de le réhabiliter. » Fin.
Ca me rappelle Tout le monde dit I love you.
Mon blog: http://www.udo-prod.com avec La Superclique gratuite et les Aventures Spears & Sandals d'Agôn !
Venez à l'UdoCon 2019

morgalel
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1800
Inscription : ven. janv. 20, 2006 9:50 am

Re: Black Summer

Message par morgalel » sam. mai 18, 2019 10:19 am

Ganelon a écrit :
sam. mai 18, 2019 4:22 am
Une seule solution, viser la tête. Maigre satisfaction de voir ce que devient the Spawn of Enthoven.
Avec Raphaël comme papa, Carla comma maman et Nicolas comme beau-père, c'est déjà une aimable surprise qu'il ait rejoints l'UPR plutôt que Daesh.

Avatar de l’utilisateur
Fytzounet
Cardinal
Messages : 509
Inscription : ven. mars 31, 2017 9:25 pm
Localisation : L'Haÿ-Les-Roses

Re: Actus ! Rome et le traité éponyme (lire le premier message)

Message par Fytzounet » sam. mai 18, 2019 10:26 am

Ce qui m'étonne énormément, c'est qu'un membre de la communauté sceptique suive Asselineau avec les gros mensonges qu'il sort sur la création de l'UE et le complotisme de ses partisans.

Répondre