[livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 7804
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

[livres] Mississippi Driver

Message par sherinford »

Dernière lecture :

Image

"Mississippi Driver" de Lee Durkee

Ce livre est un des deux livres sélectionnés par le club de lecture du Bocal pour le mois de mars 2022.

Dans la ville de Gentry, Lou Bishoff est chauffeur de taxi. Tout au long de ce livre, il va nous livrer des anecdotes sur ses courses, et se remémorer quelques épisodes clefs de son existence. C'est toute une galerie de personnages qui défile à l'arrière de ce taxi tout déglingué, mais peut-être pas autant, finalement que son chauffeur et ses passagers.

Et... c'est à peu près tout ce que ce livre propose. Bon, OK, on sent bien qu'il y a une leçon à tirer, que des pans complets du fameux "american way of life" sont critiqués, en creux, dans ce bouquin, mais l'ensemble reste très faible et manque un peu trop de liant à mon goût.

Bref, une demi déception, en ce qui me concerne.


Liste des lectures de 2022:

Spoiler:
1. "L'armée furieuse", de Fred Vargas (6/10).
2. "L'homme qui savait la langue des serpents", de Andrus Kiviräkh (8/10).
3. "Haut Royaume - l'émissaire" de Pierre Pevel (8/10).
4. "Ta-Shima" de Adriana Lorusso (10/10).
5. "Un gentleman à Moscou" de Amor Towles (8/10).
6. "Le lièvre de Vatanen" de Arto Paasilinna (7/10).
7. "L'exilé de Ta-Shima" de Adriana Lorusso (7/10).
8. "Oh William!" de Elizabeth Strout (5/10).
9. "La mariée rouge" de Hervé Jaouen (7/10).
10. "La fileuse d'argent" de Naomi Novik (9/10).
11. "Les affinités" de Robert Charles Wilson (7/10).
12. "La source de la peur" de Bill S. Ballinger (5/10).
13. "Mississippi Driver" de Lee Durkee (4/10).
ImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu d'après le panthéon
Messages : 7310
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Tybalt (le retour) »

Un article intéressant sur Numerama paru hier 8 mars : 13 œuvres de SF et fantasy d’autrices dont on aimerait une adaptation

L’ère est aux adaptations de romans SF et fantasy. Ces films très médiatisés aident aussi à valoriser ces œuvres en librairies. Ce serait donc là une occasion de mettre en avant les voix féminines de la littérature de l’imaginaire, qui sont prospères dans ce genre, loin des clichés. Voici les adaptations que l’on aimerait voir.

Si je suis loin d'avoir lu tous les romans cités, il y a des oeuvres dont la non-adaptation tient de l'aberration, comme La Main gauche de la nuit d'Ursula Le Guin ou L'Assassin royal de Robin Hobb (surtout cette dernière saga, située dans un univers très largement assez étoffé et prenant pour générer une franchise ciné, TV, jeux de rôle et jeux vidéo !). Plus récemment, La Passe-miroir de Christelle Dabos est un best-seller récent et il est sidérant qu'il n'y ait même pas eu d'option posée par un studio.

En matière d'imaginaire français, je suis plus réservé sur Eclat de givre d'Estelle Faye, qui m'a personnellement déçu. En revanche, des courts-métrages adaptés de nouvelles de Mélanie Fazi pourraient avoir beaucoup de classe, même s'ils seraient plus délicats à bien faire. Il y a aussi des univers de fantasy française installés de plus longue date, comme le cycle de l'Archipel des Numinées de Charlotte Bousquet (que je n'ai pas lu).
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.
Disclameur : j'ai écrit pour "Casus" et "Jdr Mag".
Avatar de l’utilisateur
Fabfab
Dieu de la gratte
Messages : 8427
Inscription : mer. août 29, 2007 6:03 pm
Localisation : Au pied du Vercors

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Fabfab »

Les Naufragés de Velloa, de Benassaya.

Histoire : dans un Système Solaire à la Terre devenue inhabitable, Mars et Vénus s'allient pour découvrir comment un pauvre vaisseau de réfugiés a pu traverser des années lumières pour se retrouver en orbite d'une planète.
Le pitch a l'air intéressant, mais ne pas se laisser berner : c'est un petit livre, un tout petit livre. On suit en fait les "aventures" d'un Martien, d'une Vénusienne, d'une Blatte (une réfugiée du Système Solaire) et d'une autochtone sur ladite planète. Le Martien a son IA personnelle (avec qui il discute lors de dialogues fumeux), la vénusienne reçoit un message d'entités ET pour permettre un grotesque Deus Ex Machina, les liens entre persos sont cousus de fil blanc, etc...
Et la fin est quand-même expédiee (mais bon ça permet d'arriver au bout plus vite, c'est plutôt une qualité).
Vous avez compris, je n'ai pas aimé.

Je viens d'attaquer Haut-Royaume de P. Pevel, et en 5 pages la différence de qualité d'écriture est incroyable.
A distorted reality is now a necessity to be free
Avatar de l’utilisateur
akodosho
Messie
Messages : 1049
Inscription : sam. févr. 09, 2008 9:27 pm
Localisation : Marseille
Contact :

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par akodosho »

chaosorcier a écrit : lun. mars 07, 2022 7:15 am @akodosho 
D'après les dernières infos, Sanderson compte rééditer toute la série (nouvelles couvertures) en paperbacks
et un sixième livre est prévu. Celui-ci sera co-écrit par Janci Patterson et centré sur le personnage de
Bastille. 

Merci. :)
Je suis moyennement satisfait du coup. Faudrait que je rejette un oeil, mais dans mon souvenir le dernier volume paru ouvre davantage de portes qu'il n'en ferme...
[url=https://mondesdepoche.fr/]Mondes de poche[/url] - retours de lectures SFFF au format poche.
Avatar de l’utilisateur
akodosho
Messie
Messages : 1049
Inscription : sam. févr. 09, 2008 9:27 pm
Localisation : Marseille
Contact :

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par akodosho »

Fabfab a écrit : mer. mars 09, 2022 8:13 pm Les Naufragés de Velloa, de Benassaya.

Histoire : dans un Système Solaire à la Terre devenue inhabitable, Mars et Vénus s'allient pour découvrir comment un pauvre vaisseau de réfugiés a pu traverser des années lumières pour se retrouver en orbite d'une planète.
Le pitch a l'air intéressant, mais ne pas se laisser berner : c'est un petit livre, un tout petit livre. On suit en fait les "aventures" d'un Martien, d'une Vénusienne, d'une Blatte (une réfugiée du Système Solaire) et d'une autochtone sur ladite planète. Le Martien a son IA personnelle (avec qui il discute lors de dialogues fumeux), la vénusienne reçoit un message d'entités ET pour permettre un grotesque Deus Ex Machina, les liens entre persos sont cousus de fil blanc, etc...
Et la fin est quand-même expédiee (mais bon ça permet d'arriver au bout plus vite, c'est plutôt une qualité).
Vous avez compris, je n'ai pas aimé.

Je viens d'attaquer Haut-Royaume de P. Pevel, et en 5 pages la différence de qualité d'écriture est incroyable.
J'ai vu les mêmes défauts. J'aurais quand même tendance à le conseiller pour des gens qui lisent peu de SF, et qui veulent quelque chose de récent à lire en mode feuilleton télé.
Je trouve Arca et Pyramides, même s'ils ont aussi des défauts (notamment des persos horripilants), plus aboutis, moins faciles.
 
[url=https://mondesdepoche.fr/]Mondes de poche[/url] - retours de lectures SFFF au format poche.
Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 7804
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: [livres] Mississippi Driver

Message par sherinford »

Dernière lecture :

Image

"Le nom du vent" de Patrick Rothfuss

Deuxième livre sélectionné par le Club de lecture du Bocal pour le mois de mars 2022, le "Nom vu vent" est une oeuvre de fantasy, ou en tout cas la première partie d'une saga de fantasy assez réputée, qui a déjà séduit, comme le veut la formule consacrée "des millions de lecteurs".

Je ne suis pas l'un d'entre eux.

Pourtant, les choses démarraient plutôt bien: l'histoire commence dans une auberge, et il est tout de suite très clair que l'aubergiste est une sorte de héros caché, qu'il est là incognito, avec son disciple qui ne manque pas non plus de secrets... Une attaque de "démon" a lieu sur un habitué de la taverne, et on se dit qu'il y a là des ingrédients qui sont éloignés des écueils habituels de ce genre littéraire...

Sauf qu'au bout de 80 pages, c'est déjà terminé: un nouveau voyageur est arrivé et a convaincu l'aubergiste de lui raconter son histoire, pour qu'il puisse la chroniquer... Le héros a accepté, mais à condition que le scribe lui donne trois journées pour consigner le récit de sa vie... Trois journées, dont seule la première sera l'objet de ce premier roman, le premier d'une trilogie, comme il se doit.

A partir de ce moment là, on entre dans un récit plutôt classique de l'enfance du héros, qui va évidemment (comme Batman) perdre ses deux parents d'un seul coup, puis errer quelques temps, avant de prendre la résolution de rejoindre l'Université, où il pourra en apprendre plus sur les mystérieux ennemis qui lui ont enlevé sa famille...

S'ensuivront d'autres péripéties classiques: à l'Université, il se fait évidemment un ennemi personnel très puissant (neuvième dans l'ordre de succession au trône, dans une série qui s'intitule "chroniques du tueur de roi", vous les voyez, les gros sabots?), des amis, et bien sûr il tombe amoureux. Il rencontre également un personnage mystérieux qui vit dans les sous-sols de l'Université...

Le souffle du bouquin reprend un peu de poil de la bête dans les 200 dernières pages, avec une enquête dans un village lointain, où une noce a fait l'objet d'un mystérieux massacre...

Le livre m'a beaucoup rappelé le début de l'assassin royal de Robin Hobb: c'est plutôt bien écrit, mais c'est beaucoup trop lent, et je rejoins l'avis du Chroniqueur de l'histoire: il aurait mieux valu condenser toute l'histoire en un jour, un jour et demi, maximum. Je n'irai, pour ma part, pas beaucoup plus loin.


Liste des lectures de 2022:

Spoiler:
1. "L'armée furieuse", de Fred Vargas (6/10).
2. "L'homme qui savait la langue des serpents", de Andrus Kiviräkh (8/10).
3. "Haut Royaume - l'émissaire" de Pierre Pevel (8/10).
4. "Ta-Shima" de Adriana Lorusso (10/10).
5. "Un gentleman à Moscou" de Amor Towles (8/10).
6. "Le lièvre de Vatanen" de Arto Paasilinna (7/10).
7. "L'exilé de Ta-Shima" de Adriana Lorusso (7/10).
8. "Oh William!" de Elizabeth Strout (5/10).
9. "La mariée rouge" de Hervé Jaouen (7/10).
10. "La fileuse d'argent" de Naomi Novik (9/10).
11. "Les affinités" de Robert Charles Wilson (7/10).
12. "La source de la peur" de Bill S. Ballinger (5/10).
13. "Mississippi Driver" de Lee Durkee (4/10).
14. "Le nom du vent" de Patrick Rothfuss (6/10).
ImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
akodosho
Messie
Messages : 1049
Inscription : sam. févr. 09, 2008 9:27 pm
Localisation : Marseille
Contact :

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par akodosho »

J'ai terminé deux chroniques sur les ouvrages lus récemment, tous deux des rééditions.

D'une part, L'homme tombé du ciel chez Gallmeister. L'auteur est connu pour l'Oiseau moqueur (qui avait été traduit auparavant sous le titre L'oiseau d'Amérique) ainsi que Le jeu de la dame, adapté avec succès en série. Il s'agit ici d'une histoire de premier contact : l'habitant d'une civilisation à l'agonie - euphémisme - est envoyé sur Terre pour organiser une sorte de conquête lente, sans armes. Il y a une ambiance très mélancolique, avec une réflexion sur la solitude et une critique de la Terre de l'époque, entre surconsommation (Tevis a le nez creux sur le coup) et surtout Guerre Froide. Un texte intéressant mais qui a tout de même vieilli, avec une écriture et ambiance surannées. 

D'autre part, Les clans de la Lune alphane. Du Dick avec un de ses thèmes habituels, la folie, plutôt dans sa bonne époque. Les malades mentaux ont été envoyé sur une Lune où ils ont construit une société. Chaque clan et lié à un trouble. Là aussi, c'est daté, mais il y a un vrai sens du rythme, des scènes mémorables et une réflexion bienveillante sur la folie et le bonheur.

Du coup, j'en ai profité pour faire une semaine sur le thème de la SF des 60's et j'ai exhumé un retour plus ancien sur la Main gauche de la nuit de LeGuin, texte qu'on ne présente plus ^^.


Je termine Les derniers parfaits de Paul Beorn. C'est assez bien fichu mais les ficelles sont parfois un peu grossières. On sent, ou peut-être que j'extrapole, une ambiance jdr assez marquée...
[url=https://mondesdepoche.fr/]Mondes de poche[/url] - retours de lectures SFFF au format poche.
Avatar de l’utilisateur
akodosho
Messie
Messages : 1049
Inscription : sam. févr. 09, 2008 9:27 pm
Localisation : Marseille
Contact :

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par akodosho »

J'ai terminé deux chroniques sur les ouvrages lus récemment, tous deux des rééditions.

D'une part, L'homme tombé du ciel chez Gallmeister. L'auteur est connu pour l'Oiseau moqueur (qui avait été traduit auparavant sous le titre L'oiseau d'Amérique) ainsi que Le jeu de la dame, adapté avec succès en série. Il s'agit ici d'une histoire de premier contact : l'habitant d'une civilisation à l'agonie - euphémisme - est envoyé sur Terre pour organiser une sorte de conquête lente, sans armes. Il y a une ambiance très mélancolique, avec une réflexion sur la solitude et une critique de la Terre de l'époque, entre surconsommation (Tevis a le nez creux sur le coup) et surtout Guerre Froide. Un texte intéressant mais qui a tout de même vieilli, avec une écriture et ambiance surannées. 

D'autre part, Les clans de la Lune alphane. Du Dick avec un de ses thèmes habituels, la folie, plutôt dans sa bonne époque. Les malades mentaux ont été envoyé sur une Lune où ils ont construit une société. Chaque clan et lié à un trouble. Là aussi, c'est daté, mais il y a un vrai sens du rythme, des scènes mémorables et une réflexion bienveillante sur la folie et le bonheur.

Du coup, j'en ai profité pour faire une semaine sur le thème de la SF des 60's et j'ai exhumé un retour plus ancien sur la Main gauche de la nuit de LeGuin, texte qu'on ne présente plus ^^.


Je termine Les derniers parfaits de Paul Beorn. C'est assez bien fichu mais les ficelles sont parfois un peu grossières. On sent, ou peut-être que j'extrapole, une ambiance jdr assez marquée...
[url=https://mondesdepoche.fr/]Mondes de poche[/url] - retours de lectures SFFF au format poche.
Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 16714
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Erwan G »

Image
Le Troisième Temple
Yishaï Sarid

Lorsque le messie viendra, le Temple sera reconstruit pour la troisième fois et s'ouvrira alors une période de paix absolue, les morts reviendront à la vie. Le roi Yéhoraz a reconstruit le Temple, après avoir inhumé l'Arche d'Alliance, pour faire renaitre Israël et ses fidèles, en réaction à l'assassinat de son père et à la vitrification de Tel-Aviv par les Amalécites. Il a fait de ce pays l'utopie religieuse attendue, fidèle à la Torah et à tous ses principes. Ou presque. Jonathan est son troisième fils. Frère de David, ministre de la guerre, de Yeoz, Grand prêtre du Temple et de Efrat, star de la télévision israëlienne, qui aide à diffuse l'idéal judaïque. Jonathan, qui a sauvé son père d'un attentat à la grenade quand il avait 4 ans, est un prêtre subalterne, en charge des sacrifices du Temple, relégué là en raison de ses handicaps suite à cet acte héroïque. Alors qu'il vit une vie austère mais conforme aux principes de la Torah, il est abordé par un homme qui prétend être un ange au service du Nom, qui lui demande de porter un message désagréable à son père.

Très beau roman sur l'utopie en général, religieuse en particulier. La croyance, la certitude d'être dans le juste et dans le bon, et ses conséquences sont bien traitées dans ce livre qui est, parfois, dur et qui nous replace, souvent, dans l'incompréhension du fanatisme, qu'il explique assez bien. Une belle lecture bien qu'un peu glaçante par moment, tant il est difficile de ne pas faire des liens avec des événements se produisant actuellement pour des raisons assez semblables.
Va prophétiser ailleurs, c'est interdit dans le centre ville !
Avatar de l’utilisateur
akodosho
Messie
Messages : 1049
Inscription : sam. févr. 09, 2008 9:27 pm
Localisation : Marseille
Contact :

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par akodosho »

Hello !
Pascal Godbillon, directeur de collection notamment de FolioSF, a eu la gentillesse de répondre à quelques-unes de mes questions. On y a aborde notamment l'histoire de la collection, quelques auteurs et autrices iconiques, la collaboration avec Aurélien Police et les sorties à venir, entre autres. En prime, un petit concours.
C'est >>ici<<
[url=https://mondesdepoche.fr/]Mondes de poche[/url] - retours de lectures SFFF au format poche.
Avatar de l’utilisateur
Harfang2
Messie
Messages : 1164
Inscription : jeu. déc. 03, 2020 5:51 pm
Localisation : Tours
Contact :

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Harfang2 »

Richard Coeur de Lion, Walter Scott, ed Marabout, 1955

Agréable lecture de scott dans une édition désuette qui convient bien à l'ouvrage.
L'ambiance médiévale et orientale, tel qu'imaginait au début XIX est bien campait. De grand sentiment, des loyautés invincible, des caractères déterminés, des amours éperdues, et des félons, honteusement perfide.
On échappe pas a quelques longueurs, mais c'est toujours agréable de se replonger dans du Walter Scott dont les héros - encore un écossais ici! - ont toujours du panache, voir, de la morgue.
Le portrait brossé de Richard coeur de lion, mais, aussi, de Philippe Auguste ou L'archiduc Léopold donneront matière à un MJ aimant les personnages haut en couleurs.

Je déconseille, cependant, aux historiens intégristes :)
Avatar de l’utilisateur
cdang
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3716
Inscription : jeu. avr. 30, 2015 10:23 am
Localisation : Le Havre

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par cdang »

Je viens de commencer L'Autre Côté du rêve d'Ursula K. Le Guin (1971) et je lis (édition Presses Pocket 1984) :
p. 12 a écrit :[…] le docteur Haber examina de nouveau la reproduction murale et se demanda quand une telle photo avait été prise. Un ciel bleu, de la neige depuis le pied de la montagne jusqu'au sommet. Il y avait longtemps, dans les années soixante ou soixante-dix sans aucun doute. L'effet de serre* avait été plutôt progressif et Haber, né en 1962, se rappelait nettement le ciel bleu de son enfance. Maintenant, les neiges éternelles avaient disparu de toutes les montagnes du monde, même de l'Everest, même de l'Erebus, cône brûlant sur le rivage désolé de l'Antarctique.
p. 33 a écrit :La pluie était une vieille tradition de Portland, mais la chaleur — 21° C, le 2 mars — était récente, résultat de la pollution atmosphérique. Les émanations urbaines et industrielles n'avaient pas été contrôlées assez tôt pour que l'on pût renverser la tendance cumulative qui s'annonçait déjà au milieu du XXᵉ siècle ; il faudrait plusieurs siècles pour que l'air perde son surplus de CO₂, s'il y arrivait jamais. New York allait devenir l'une des plus grandes victimes de l'effet de serre, car les glaces polaires continuaient à fondre et le niveau de la mer montait toujours ; en fait, toute la côte nord-est était en danger.
Voilà. En 1971, ce qui était une certitude pour certains scientifiques informés avait déjà percolé dans la culture populaire.

* le traducteur, Henri-Luc Planchat, en 1975, a sans doute pensé que c'était un nom propre et a donc écrit « L'Effet Greenhouse ».
Dernière modification par cdang le ven. avr. 22, 2022 11:24 am, modifié 1 fois.
--
Vous êtes mort
Avatar de l’utilisateur
Belphégor
Banni
Messages : 1451
Inscription : dim. avr. 02, 2017 9:48 am

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Belphégor »

Une question pour les doctorants en Star Wars-Logie, est-ce que la trilogie Dark Bane vaut le coup d'être lue ?
Image
Avatar de l’utilisateur
cdang
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3716
Inscription : jeu. avr. 30, 2015 10:23 am
Localisation : Le Havre

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par cdang »

Ce w.-e. à Lyon, il y a le salon du livre Antiquité, dans l'atrium et les salons de l'hôtel de ville. Ça a l'air assez branché jeunesse.

https://eduscol.education.fr/odysseum/i ... -mars-2022

Ça s'inscrit dans le cadre du festival européen latin-grec

https://festival-latingrec.eu/
--
Vous êtes mort
Avatar de l’utilisateur
akodosho
Messie
Messages : 1049
Inscription : sam. févr. 09, 2008 9:27 pm
Localisation : Marseille
Contact :

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par akodosho »

Hello !

Cette semaine j'ai choisi le thème de la SF "végétale". Le premier roman, Semiosis, est assez récent. J'ai bien aimé cette histoire de premier contact, sur fond de recherche utopique. Le choix de dérouler sur plusieurs générations permet de donner un peu d'ampleur au récit même si j'entends les critiques de certains blogueurs qui en aurait aimé davantage. 

Génocides est quasiment le contraire. Ici, c'est une invasion alien très pessimiste (le titre...) qui met en exergue le mal ordinaire de l'humanité. Le roman est beaucoup plus vieux : années 60. 

C'est assez intéressant de voir comment la SF évolue au fil du temps... Même si les variations tiennent aussi aux auteurs et autrices.

Bon WE à vous ^^
 
[url=https://mondesdepoche.fr/]Mondes de poche[/url] - retours de lectures SFFF au format poche.
Répondre