CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 8133
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Message par Paiji »

Merci pour la présentation, c'est effectivement très complet, et ça souligne bien ce qui pour moi fait la force de ce jeu, et en fait mon OSR préféré.
King Kirby Zavatta Team

Avatar de l’utilisateur
J.O.
Evêque
Messages : 501
Inscription : sam. août 19, 2006 3:39 pm

Re: CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Message par J.O. »

Chouette CR !
 
Paiji a écrit :
ven. sept. 13, 2019 11:40 am
Là, ils affrontent une étrange créature végétale dont le contact vole des souvenirs à sa victime.
c'est géré comment en terme de règles ?
il se rappelle le souvenir qu’on lui a volé : l’emplacement du seul temple d’Hadès existant au monde !
 
A suivre …
Quelle fin pleine de promesses d'aventures ! vivement la suite  :bravo:
Membre (anonyme) de l'ABA... ...et co-fondateur, aussi.

Barrowmaze - Labyrinth Lord CR sponsorisé par l'Amicale des Amateurs d'Amphores Authentiques

Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 8133
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Message par Paiji »

J.O. a écrit :
ven. sept. 13, 2019 5:38 pm
Chouette CR !
 
Paiji a écrit :
ven. sept. 13, 2019 11:40 am
Là, ils affrontent une étrange créature végétale dont le contact vole des souvenirs à sa victime.
c'est géré comment en terme de règles ?
il se rappelle le souvenir qu’on lui a volé : l’emplacement du seul temple d’Hadès existant au monde !
 
A suivre …
Quelle fin pleine de promesses d'aventures ! vivement la suite  :bravo:

J'ai utilisé un Obliviax du Monster Manual II d'AD&D, à la différence qu'il pouvait voler un souvenir par round (un sort) et pas un par 24 h. De mémoire, il a commencé par attaquer les souvenirs du Wonderworker qui n'avait malheureusement pour moi plus de sort à jeter et comme ils l'ont tué rapidement il n'a pas eu l'occasion d'en voler beaucoup.

La suite a déjà eu lieu mais j'ai un CR de retard  :oops:
King Kirby Zavatta Team

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 11633
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Message par Sammael99 »

Au boulot !!!
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 8133
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Message par Paiji »

Aie ... pas le fouet ...
King Kirby Zavatta Team

Avatar de l’utilisateur
XO de Vorcen
Dieu du brandy
Messages : 4689
Inscription : ven. août 29, 2008 10:18 am
Localisation : Savigny sur Orge (Essonne)

Re: CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Message par XO de Vorcen »

Mais non, on n'est pas comme ça. Seulement les verges, c'est plus raccord avec l'époque.  :lol:
Savage Worlds : règles d'essai gratuites et scénarios gratuits, les gammes en français (et en anglais pour Achtung! Cthulhu, Beasts & Barbarians et Lankhmar), ressources chez Torgan, discussions Casus NO avec d'autres liens.

Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 8133
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Message par Paiji »

De retour à Thylissos, le dernier Grand-Prêtre des Solymes est emprisonné avant son jugement et sa probable exécution.

Mnésimaque obtient le droit de lui parler avant son châtiment et parvient à lui soutirer quelques renseignements :
les hommes qui l'ont rémunéré pour voler le souvenir de l'emplacement du dernier Temple d'Hadès appartenaient à la bande d'Evagoras, un chef brigand bien connu qui opère dans la région des Collines Sauvages, et qui a plutôt bonne réputation pour un brigand car il vole surtout les riches et essaie d'éviter au maximum les effusions de sang.

Confié aux soins des guérisseurs de la ville, Eumolpe se souvient avoir entendu le nom de celui qui commandait ses ravisseurs, Stagiros (ce qui signifie l'horrible).

Cybèle, en se renseignant sur Evagoras, apprend qu'il est le descendant d'une famille noble de la ville. Son grand-père apaprtenait aux fondateurs du parti des Patriotes.

Thylissos est une cité démocratique, mais il n'en a pas toujours été ainsi et il existe dans la ville deux partis, les Patriotes, partisans d'un régime oligarchique, et les Populaires, le parti démocratique qui soutient le régime actuel. Le conseil des magistrats de la ville en est issu.
Il y a trois générations, un certain nombre de membres du parti des Patriotes ont été ostracisés, le grand-père d'Evagoras en faisait partie.

Mnésimaque interroge également Diogénie, la prétresse de Poséïdon, à propos du temple secret d'Hadès, le Nécromantéion ou Parloir des Morts ! Un temple où l'on peut, en pratiquant le sacrifice requis, convoquer l'âme des morts et parler avec eux.

La légende du temple remonte aux débuts de la création, à l'âge d'or d'avant le déluge, avant que Zeus ne détruise et recrée l'humanité.

Après l'enlèvement de Perséphone par Hadès pour en faire sa reine, la déesse Hécate qui n'acceptait pas le jugement de Zeus condamnant la déesse à vivre six mois par an au Tartare, essaya de la libérer de force. Le conflit entre la déesse de la lune et de la magie et le dieu des morts fut violent et Zeus finit par punir les deux dieux qui menaçaient l'équilibre de la création.
Il prit la décision d'interdire le culte d'Hécate et ne laisser à Hadès qu'un seul temple.
Depuis ce jugement, le culte d'Hécate est un culte prohibé et chaotique, tout comme celui des Titans.
Hadès ne possède plus qu'un seul temple sur terre, le Nécromantéion, et depuis le déluge, le secret de son emplacement était considéré comme perdu.

C'est donc une surprise pour le conseil de Thylissos d'apprendre qu'Eumolpe connaissait son emplacement … et tout le monde se demande pourquoi un chef de brigand lui a fait soutirer ce secret.
Le conseil des magistrats de Thylissos demande alors aux éphèbes de mener l'enquête.

Ils devront pour cela s'aventurer dans les Collines Sauvages, la région où est installée la bande d'Evagoras, retrouver le ravisseur d'Eumolpe, Stageros, et apprendre pour qui il travaillait et à qui il a remis le souvenir volé.
King Kirby Zavatta Team

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 11633
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Message par Sammael99 »

Yeah. 

On commence à voir les lignes directrices de la campagne, c'est cool !
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 8133
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Message par Paiji »

Pour être honnête, je n'ai pas encore d'idée précise sur ce que ça va donner ... je me suis aperçu que je n'arrivai pas à fonctionner autrement que sous pression. Il faut que la date de la partie arrive sur mon calendrier pour que je me décide à réfléchir à mes scénarios ... quand j'ai du temps devant moi j'ai tendance à procrastiner.
King Kirby Zavatta Team

Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 8133
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Message par Paiji »

Avant de prendre la route, les éphèbes font quelques préparatifs.
Ayant frôlé la mort lors de leur tout premier affrontement contre les brigands, Mnésimaque s’attache les services d’un jeune hoplite du temple d’Athéna, Misius, qui sera chargé de sa protection.
Cybèle, elle, engage Cléso, une guide et pisteuse, qui sera utile à leur groupe de citadins pour leur survie dans les Collines Sauvages.

Les Collines Sauvages sont une région de collines boisées, les mines y étaient autrefois nombreuses mais sont aujourd’hui épuisées et abandonnées. Il subsiste deux petits villages, Gythios et Dampharos, deux communautés isolées où personne ne s’aventure jamais. Evagoras et sa bande ont fait de la région leur domaine. Ils attaquent généralement les marchands sur les routes les plus fréquentées puis disparaissent dans les collines une fois leurs méfaits accomplis. Les principales cités de la région ont mis une prime de 500 talents d’or sur la tête d’Evagoras mais aucun des chasseurs de primes qui se sont aventurés dans les Collines Sauvages n’est jamais revenu.

Au petit matin, le groupe renforcé prend la route qui mène à Gythios. Passés les premières lieues, la route devient une vieille piste qui serpente entre les collines. Au long de leur périple les aventuriers croisent les ruines d’habitations abandonnées sur lesquelles la nature a repris ses droits. Cléso repère de temps en temps des traces récentes de passage, restes de feux de camps, traces de pas ou roues de charrettes, etc …

Le deuxième jour de leur périple, attirés par les cris stridents, ils secourent une chouette géante, blessée et clouée au sol et attaquée par des loups. Les prédateurs sont mis en fuite et la chouette sauvée. Il s’agit d’un variété extrêmement rare et intelligente, douée de parole, qui se nomme Evechmé. Elle remercie le groupe pour leur aide et pour les soins portés. Avant de les quitter, elle leur offre une de ses plumes qui servira à l’appeler s’ils ont besoin de ses services, tant qu’ils sont dans la région. Le groupe reprend la route, ravi de ce qu’il considère un bon présage.

Le soir venu, alors qu’ils bivouaquent dans les ruines d’une ferme, Astérius, qui était de garde, surprend un homme en train d’essayer de voler de la nourriture. Capturé et interrogé, il se nomme Céranos, c’est un paysan qui fuit le village de Gythios. Les aventuriers le nourrissent et l’interrogent sur la situation dans les villages.
Céranos leur apprend que de nombreux bandits infestent la région. Tous ne sont pas membres de la bande d’Evagoras, même si tous lui doivent un minimum d’obéissance. La région accueille également beaucoup de proscrits et de criminels en fuite des cités de la région. Les bandits ont quasiment réduit en esclavage les rares paysans qui restaient et les ont attachés à leurs terres, les forçant à produire la nourriture qui leur permet de subsister entre deux attaques. Evagoras contrôle plus ou moins les communautés et maintient le niveau de violence mais il n’est pas toujours présent et souvent, en son absence, c’est la loi du plus fort qui règne. Les populations locales sont affamées et brutalisées, et ceux qui essaient de s’enfuir son exécutés s’ils sont repris. Céranos a quand même décidé de s’enfuir mais il s’est perdu dans les collines.
Il a déjà entendu le nom de Stageros, un bandit particulièrement cruel, au point qu’il serait un peu mis au ban par Evagoras et relégué à Dampharos, le plus isolé des deux villages.
Au petit matin, Céranos, nourri et armé, est remis sur la route de Thylissos et le groupe reprend sa route.

Enfin, c’est l’arrivée à Ghytios. Le village se compose de quelques maisons en pierres sèches, mal entretenues, quelques parcelles cultivées, quelques enclos pour animaux. L’ensemble est misérable, décrépit et sinistre. Deux structures prédominent, une taverne-auberge, La Tête de Bélier, et un moulin à vent sur une petite colline à l’écart. Quelques hommes armés et patibulaires regardent le groupe entrer en ville, mais comme les aventuriers sont nombreux et ostensiblement armés, ils se contentent de les toiser.

La taverne de la Tête de Bélier est un bâtiment de pierre et de bois tenu par un ancien brigand, Hiersos, qui s’est rangé après avoir reçu une flèche dans le genou, et sa femme Hemera. La nourriture y est fruste et le vin coupé. L’entretien laisse à désirer. Malgré tout toutes les chambres sont déjà occupées par un groupe à l’air peu commode, Dernodocos et ses hommes, qui sont arrivés il y a une semaine déjà.
Le tour du village est vite fait. Le moulin à vent est occupé par un groupe de bandits qui passent leurs journées à terroriser les villageois, jouer aux osselets et boire du mauvais vin.

Les premières tentatives du groupe pour discuter avec Dernodocos ou l’un de ses compagnons, discussion autour d’un verre, proposition de partie de dés, ne sont pas concluantes, ils se méfient visiblement.
Mais finalement, après bien des efforts, Mnésimaque arrive à engager la conversation avec Dernodocos et grâce à son aura mystique, parvient à le charmer et à le faire parler.

Il lui révèle qu’il est venu régler une affaire pour un commanditaire dont il garde le nom secret pour l’instant. Il doit régler cette affaire soit par le versement d’une forte somme à la partie adverse, soit par son élimination physique. Jusqu’à présent, ses négociations n’ont pas abouti, il envisage désormais la deuxième option. Il propose à sa nouvelle meilleure amie Mnésimaque, contre une belle somme, de régler le problème pour lui. La partie adverse est installée au village de Dampharos, et se nomme Kration. Petit détail qui a son importance, c’est un ogre …

A suivre …

 
King Kirby Zavatta Team

Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 8133
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Message par Paiji »

Après ces quelques jours, les éphèbes reprennent leur périple jusqu'à Dampharos, qui n'est situé qu'à une journée de Gythios.
 Sur la route, ils croisent Hippothos, un prospecteur nain qui explore les collines à la recherche des vieilles mines qui parsemaient la région autrefois pour y gratter le peu de minerai précieux qui y subsiste. Il leur dresse un portrait peu flatteur de Dampharos, un hameau encore plus petit et misérable que Gythios, mais leur apprend que des cousins à lui se trouvent dans la région, eux aussi à la recherche de vielles mines.

 Juste avant d'arriver à Dampharos, le groupe s'arrête, des rires gras et des éclats de voix retentissent plus loin sur la piste. En s'approchant discrètement, ils repèrent une voyageuse sur la route, une femme habillée en guerrière, et trois hommes à l'air veule qui l'entourent. Les rires et les propositions salaces s'arrêtent vite. Dès que l'un des trois brigands s'approche un peu trop, la femme l'envoie bouler dans les ronces d'un coup du plat de son épée à deux mains. Les autres se le tiennent pour dit et s'écartent précipitamment de son chemin.
 Le hameau de Dampharos se dresse au sommet d'une colline desséchée, il se compose simplement de deux douzaines de battisses en pierre, la moitié à l'abandon. Il ne possède pas d'auberge mais juste une taverne qui sert également de magasin général.
 
 Outre la trentaine de paysans qui vit ici, le village abrite également quelques brigands, les moins recommandables de la bande d'Evagoras, commandés par un certain Mélés, et l'ogre Kration et sa troupe, un humain et une dizaine d'hommes bêtes (des gobelins).

Les nouveaux arrivants sont toisés mais comme ils ont l'air de savoir se défendre, ils ne sont pas inquiétés. Comme les autres, ils s'installent dans une maison abandonnée du village puis essaient de nouer des contacts. Kration et son acolyte passent leurs journées à la taverne. Les négociations avec Dernodocos sont au point mort et ils semblent à bout de patience. Tous les membres de sa troupe arborent un insigne en métal, une griffe rouge, le signe distinctif de leur appartenance à cette compagnie de mercenaires tristement célèbre pour sa sauvagerie.
 
 Les aventuriers rencontrent également trois nains : Pamphos, Pamphilos et leur père Pandios. Ils sont venus dans la région pour retrouver la mine familiale mais des brigands ont enlevé Pandrose, la femme de Pandios et leur ont extorqué leur carte. Un petit groupe de brigands est parti à la recherche de la mine, Stygiros, est parti avec eux, les autres retiennent Pandrose en attendant leur retour.
 
 Ils font également la connaissance de la guerrière entrevue sur la route. Iphinoé est la recherche d'Evagoras, qu'elle tient responsable de la mort de ses parents, des marchands, et explore la région à sa recherche.

Après conciliabule et négociations, et la capture et l'interrogatoire d'un brigand pendant la nuit, le groupe obtient l'aide d'Iphinoé en échange d'une aide à obtenir des brigands des informations sur Evagoras, et l'aide des nains à trouver la mine, en échange de la libération saine et sauve de Pandrose.
 
 La décision est prise de régler le problème de l'ogre et de ses troupes en premier lieu. Mais, alors qu'ils se dirigent vers la taverne, ce sont les aventuriers qui sont surpris par une volée de carreaux d'arbalète. Les Griffes rouges s’attendaient à leur attaque. L'ogre qui s'était caché dans une cahute surprend Cléso, qui était montée sur un toit pour tirer des flèches, et la blesse mortellement.
 Le combat est violent, l'ogre est redoutable de puissance et son acolyte humain surgit des ombres d'une masure pour essayer de poignarder Mnésimaque, mais le groupe finit par éliminer ses adversaires. Malheureusement Cléso a eu les jambes broyées et en gardera des séquelles.

 Le groupe se dirige ensuite vers les masures occupées par les brigands. Suite à la démonstration de violence dont ils ont été témoins, ils libèrent sans rechigner Pandrose, répondent aux questions d'Iphinoé sur leur chef, et décampent sans demander leur reste.
 
 La masure de l'ogre Kration contient un coffret, une forte somme et des lettres qui révèlent que les Griffes rouges ont été payés par un certain Polycratos, le mystérieux commanditaire, pour fomenter des troubles dans la région de Thylissos. Après un certain nombre d'exaction, estimant son but atteint, Polycratos a envoyé son homme de main, Dernodocos pour payer les Griffes rouges et leur demander de quitter le pays mais ceux ci ont alors réclamé encore plus d'argent pour quitter la région, en menaçant de révéler le nom de leur commanditaire. C'est devant le blocage de la situation que Dernodocos a décidé d'employer la manière forte et le groupe par la même occasion, qui prend conscience qu'il est désormais impliqué dans les machinations politiques. Polycratos a été le tyran de Thylissos avant d'être ostracisé et tout mène à croire que s'il a payé des mercenaires pour fomenter des troubles dans la région, c'est sûrement parce qu'il prépare son retour en sauveur.
 Les Griffes rouges ne seront pas non plus des ennemis à prendre à la légère.
 
 Après un peu de repos, les nains guident les aventuriers jusqu'à la mine familiale. A l'entrée, ils découvrent des ossements humains récents. Les os ont été fendus pour en retirer la moelle.
 L'exploration de la mine les conduit jusqu'au monstre qui l'occupe, une araignée mutée par le chaos, qui a un visage humain et maîtrise la magie. Après l'avoir éliminée, ainsi que sa minuscule progéniture, ils découvrent Stygiros, prisonnier d'un cocon de toile. Il est promptement libéré et ramené à Dampharos.
 
 Stygiros ne fait aucune difficulté pour raconter son histoire.
 Il reconnaît qu'il a été payé pour conduire une petit troupe chargée d'enlever Eumolpe et le livrer au Solymes. Il travaillait avec l'autorisation d'Evagoras mais pour son propre compte. L'emplacement du temple d'Hadès une fois extrait de l'esprit d'Eumolpe sous forme de souvenir liquide, c'est un magicien du nom de Céléos qui l'a absorbé pour le ramener à son employeur … Polycratos ! Encore lui !
 Mais ce dernier, après avoir pris connaissance de l'emplacement du temple, a voulu faire taire le magicien, par l'intermédiaire de son âme damnée, qui n'est autre que Dernodocos, un assassin. Céléos a réussi à s'enfuir jusqu'à la cité-Etat d'Eparsée et à prendre le premier navire vers une île au delà des mers, Xambalaa.
 Stygiros, lui, a décidé de se mettre au vert à Dampharos, en attendant que les choses se calment.

 Après ces révélations, le groupe hésite sur la conduite à tenir … mais finit par décider de retourner à Gythios, pour empocher la prime promise par Dernodocos pour la tête de l'ogre Kration, et pourquoi pas éliminer la menace que représente l'homme de main de Polycratos.

A suivre ... 
  
  
King Kirby Zavatta Team

RossVell
Pape
Messages : 701
Inscription : ven. mai 14, 2010 1:30 pm

Re: CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Message par RossVell »

Excellent résumé , on croirait presque que les joueurs sont au top :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 8133
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Message par Paiji »

Mais ils le sont ! C'est même rare un tel concentré de topitude
King Kirby Zavatta Team

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 11633
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Message par Sammael99 »

Ca me fait toujours marrer quand j'écris des CR et que les commentaires sont : "tu dois broder beaucoup, tes joueurs sont sûrement pas aussi bons". Alors que moi en écrivant je me disais "ils ont quand même bien été des buses, sur ce coup là..."

Du coup dès fois, je me demande avec qui certains commentateurs jouent...
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 8133
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: CR - ACKS - Des héros et des Dieux

Message par Paiji »

Je suis très en retard, d'au moins 3 ou 4  séances ... mais voilà déjà un bout de la suite :

De retour à Gythios, les aventuriers empochent la prime que leur avait promis Dernodocos pour avoir tué l'ogre Kration. Après avoir longuement hésité, ils décident de ne pas agir contre leur commanditaire. Une fois que celui-ci et ses hommes ont quitté le village, ils mettent rapidement au pas les bandits restants, en embauchent quelques-uns pour faire régner un semblant d'ordre dans le village et se mettent d'accord avec la guerrière Iphinoé pour qu'elle reste quelque temps dans la région et dirige, au moins officieusement, le village.
Puis c'est le retour à Thylissos.

Cléso est confiée aux soins du temple d'Artémis. Cybèle décide de payer pour un soin magique qui lui rendra l'usage de ses jambes mais il faudra des semaines avant qu'elle ne puisse la servir à nouveau.

Les informations obtenues de Stygiros sont révélées au conseil des magistrats de la ville. La nouvelle que l'ancien tyran Polycratos est de retour jette un froid. Avant son exil, il était le principal dirigeant du parti Populaire dont sont issus les magistrats de la ville, la plupart l'ont bien connu et certains se demandent s'il n'aurait pas toujours quelques alliés dans la ville et même au conseil.

Après de longs conciliabules, le conseil demande aux aventuriers de se lancer à la recherche du mage Céléos, afin d'essayer de savoir où est le temple d'Hadès et ce que Polycratos compte y trouver.

Quelques jours plus tard, reposés et équipé de pied en cap, le groupe prend la route vers Eparsée, une cité Etat voisine où le mage Céléos a pris un navire vers Xambalaa.

En chemin, à un jour ou deux de marche d'Eparsée, ils découvrent un village côtier ravagé par les pirates. Le village est en feu et de nombreux habitants ont été emmenés comme esclaves. Les aventuriers arrivent trop tard mais aident les rescapés du mieux qu'ils peuvent. En repartant les assaillants ont emporté leurs morts, mais dans une masure qui a brulé, ils découvrent le corps d'un pirate, coincé sous une poutre, et sur son corps, un sceau en terre cuite, généralement utilisé pour sceller les amphores, qui porte le symbole d'une compagnie marchande d'Eparsée.

A Eparsée, le groupe négocie son passage vers Xambalaa. Ils surveillent discrètement les locaux de la compagnie x mais comme leur surveillance ne révèle rien de suspect, ils embarquent vers l'empire de Mardonios, auquel appartient Xambalaa.

 
King Kirby Zavatta Team

Répondre