[Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Pour discuter et stocker les sources d'inspiration
Avatar de l’utilisateur
Calaad
Zelateur
Messages : 48
Inscription : lun. nov. 20, 2017 3:50 pm

Re: [Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Message par Calaad » ven. janv. 19, 2018 12:36 pm

WeirdWolf a écrit :
jeu. janv. 18, 2018 5:49 pm
...

A noter, en étant un poil hors sujet, que c'est en partie la réflexion d'Elon Musk, qui craint, comme beaucoup de scientifiques, que l'IA soit une des grandes menaces à venir.

La solution qu'il propose, à travers les projets OpenAI et Neuralink, et de créer/générer/faire naitre une intelligence artificielle non pas plus humaine mais plus proche (au sens proximité, pas ressemblance) et compréhensible par les humains. Ceci grâce à des connexions directes entre le cerveau humain et cette IA. Il n'y aurait donc plus un groupe d'humains (une nation, une organisation) qui gérerait cette IA (en attendant d'en perdre le contrôle) mais chaque humain sera en contact plus ou moins permanent avec l'IA.

L'idée, j'imagine, est qu'on a pas ou peu de défiance vis à vis de ce qui nous est connu et est commun. Et je ne parle pas seulement dans le sens humain -> IA mais aussi dans le sens IA -> humain.

Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Cardinal
Messages : 578
Inscription : sam. janv. 31, 2015 11:57 pm
Localisation : Isandlwana

Re: [Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Message par Lord Foxhole » ven. janv. 19, 2018 7:18 pm

Deimoss a écrit :
jeu. janv. 18, 2018 8:49 pm
Pour les armes nucléaires tactiques de faible puissance, ce n'est pas nouveau. En fait on revient en arrière, très en arrière. Le Davy Crocket par exemple, capable de faire très mal, y compris aux malheureux le tirant, ces derniers mangeant une bonne dose de radiation. Le souci avec ces armes là c'est qu'on serait plus tenté de les utiliser parce que "ce ne sont pas de vraies nukes" sauf que bah si. Radiations toussa toussa. Avec un gouvernement pareil, on a quasiment un équivalent de la Corée du Nord, les moyens techniques et la connerie en plus.

On ne devrait pas confier des secrets atomiques à ces mecs-là. Les choses allaient très bien quand seul le général Groves était au courant pour la bombe atomique. Mais, une fois qu’ils ont mis tous ces savants dans le coup...
 
[ Isaac Asimov -  " Le robot qui rêvait " ]
Gary Gygax réveille-toi ! Ils sont devenus fous !

Avatar de l’utilisateur
WeirdWolf
Evêque
Messages : 475
Inscription : sam. févr. 13, 2016 9:47 pm

Re: [Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Message par WeirdWolf » jeu. janv. 25, 2018 9:23 pm

Hey, vous vous souvenez de cette discussion sur les silencieux? Et bien pour la chasse, c'est autorisé 
Et si on peut monter un réducteur de sons sur une pétoire de viandard, on doit pouvoir en mettre sur tout. J'imagine déjà les joueurs avec leurs canons sciés et crosses raccourcies, se félicitant de ces 3 niveaux investis en bricolage 
 
Pour les petits budgets, une bouteille en plastique au bout d'un pistolet, ça marche aussi. Usage unique, penser à bien tenir la bouteille, précision médiocre à cause du bricolage et des éclats de plastiques caractéristiques finiront dans la plaie
"On est dans une super grande forêt et on cherche 2 mecs taille Sarkozy... Si nous on est discret et qu'eux ils se planquent, on est très mal partis"
Le meneur des anneaux, Les ombres de Fangorn

Avatar de l’utilisateur
Deimoss
Dieu des spaces marines
Messages : 5416
Inscription : mar. sept. 18, 2007 9:27 am

Re: [Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Message par Deimoss » ven. janv. 26, 2018 9:15 am

En fait ce n'est pas très compliqué, il faut créer un filetage pour pouvoir y visser le silencieux. Le truc est de bien le faire sans bousiller le canon. Un exemple ici (petite vidéo d'un armurier)

sans parler de l'impact sur la trajectoire de la bastos qui doit passer au travers du plastique, potentiellement maculée de plastique fondue... En dehors du bout portant faudra éviter  :lol:
Un collègue militaire m'expliquait qu'une bonne méthode pour étouffer un tir était de couvrir le bout du canon d'un tas de chiffons mouillés. Les gaz étaient alors piégés partiellement par le tissus, le fait de les mouiller évite de les voir cramer de suite. L'impact sur la balistique dépendant de l'épaisseur du tas (et donc la réduction sonore aussi). Le plus compliqué étant alors que le tas de tissu ne gêne pas la visée. Il avait une méthode d'enroulage qu'il avait développé et dont il était content. Jamais essayé pour ma part faute dudit matériel (pas le tissu hein, le fusil  :P )
La mort, c'est quand t'as plus de pièces de rechange.

Avatar de l’utilisateur
Lotin
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1883
Inscription : jeu. août 30, 2012 9:31 pm
Localisation : Toulouse

Re: [Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Message par Lotin » ven. janv. 26, 2018 10:49 am

WeirdWolf a écrit :
jeu. janv. 25, 2018 9:23 pm
 
Pour les petits budgets, une bouteille en plastique au bout d'un pistolet, ça marche aussi. Usage unique, penser à bien tenir la bouteille, précision médiocre à cause du bricolage et des éclats de plastiques caractéristiques finiront dans la plaie

Probablement parce que les armes à feu me font peur mais si la précision du tir est médiocre, tenir une bouteille collée au canon de son arme n'est pas hyper dangereux ? :lol:
Ou alors tu voulais simplement dire "fixer la bouteille" ?

Avatar de l’utilisateur
WeirdWolf
Evêque
Messages : 475
Inscription : sam. févr. 13, 2016 9:47 pm

Re: [Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Message par WeirdWolf » ven. janv. 26, 2018 11:09 am

Si, probablement très dangereux. D'autant plus qu'avec un pistolet semi-automatique, la culasse enveloppe tout le canon et recule lors du tir. Fixer la bouteille avec du scotch n'est pas une bonne idée, la pression des gaz l'arracheront, ce qui amplifiera le son 
 
C'est un "truc" de tueur à gages et de dealers "confirmés", donc des gens qui ont l'habitude des armes, tirent sur une cible non-prévenue à courte distance et qui se débarrassent de l'arme après. Acheter un vrai silencieux pour un usage unique c'est beaucoup de frais et ça laisse des traces (combien de gens vendent ce genre de gadget dans la ville?), mais une bouteille plastique...
"On est dans une super grande forêt et on cherche 2 mecs taille Sarkozy... Si nous on est discret et qu'eux ils se planquent, on est très mal partis"
Le meneur des anneaux, Les ombres de Fangorn

Avatar de l’utilisateur
XO de Vorcen
Dieu du brandy
Messages : 4217
Inscription : ven. août 29, 2008 10:18 am
Localisation : Savigny sur Orge (Essonne)

Re: [Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Message par XO de Vorcen » sam. févr. 24, 2018 8:40 pm

En voyant l'image hors contexte, j'ai de suite pensé chasse au vampire.
Image
Il s'agit en fait d'un lance harpon à baleine en bronze de 1882.

Et là je me dis que cela dois aussi fonctionner contre le Profond. :twisted:
Savage Worlds : règles d'essai gratuites et scénarios gratuits, les gammes en français (et en anglais pour Achtung! Cthulhu, Beasts & Barbarians et Lankhmar), ressources chez Torgan, discussions Casus NO avec d'autres liens.

Avatar de l’utilisateur
scorpinou
Mystique
Messages : 895
Inscription : jeu. août 04, 2005 6:12 pm
Localisation : Perigord

Re: [Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Message par scorpinou » dim. févr. 25, 2018 9:29 am

On dirait une arme en bois !

Avatar de l’utilisateur
WeirdWolf
Evêque
Messages : 475
Inscription : sam. févr. 13, 2016 9:47 pm

Re: [Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Message par WeirdWolf » dim. févr. 25, 2018 11:50 am

Du bois ne serait pas aussi lisse et régulier, même bien poli. Et surtout, la crosse ne serait pas creuse. Le bronze est sans doute un compromis entre la résistance à l'usure (frottement du harpon dans le tube), les variations de température (tirer par -20°C) et la corrosion (sel marin). L'arme est conçue pour être emmanchée sur un support fixe ou utilisée à la main, elle est froidement fonctionnelle, c'est l'âge de la mort industrielle

Le lance-harpon, voilà une sale arme à mettre entre les mains des méchants, genre un réseau de contrebandiers criminels issu du milieu baleinier. Des gens durs et impitoyables qui ont l'habitude de tuer des bestioles plus grosse que toi, et qui se battent avec des fusils de ce genre. Un harpon, c'est une arme barbelée destinée à rester fichée dans le corps de la proie, et les modèles actuels ont une tête explosive (pour tuer plus vite la proie et la gonfler de gaz, pour l'empêcher de couler)

Premier contact des PJ avec le réseau? "Le premier tir l'a cloué au mur sans le tuer (et c'était volontaire), puis ils l'ont "travaillé" avec ses saloperies de couteaux à poisson avant de l'achever d'un harpon explosif, d'où tout ce bordel. On sait avec quel baleinier ils sont arrivés et repartis, mais ils ont des appuis puissants dans le port et personne ne veut affronter ce genre de types. C'est pour cela qu'on s'est adressé à vous"
"On est dans une super grande forêt et on cherche 2 mecs taille Sarkozy... Si nous on est discret et qu'eux ils se planquent, on est très mal partis"
Le meneur des anneaux, Les ombres de Fangorn

Avatar de l’utilisateur
Kandjar
Envoyé de la Source
Messages : 5741
Inscription : sam. févr. 05, 2005 9:32 pm
Localisation : Petit mouroir tout gris entre l'Allemagne et la vie

Re: [Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Message par Kandjar » lun. févr. 26, 2018 7:58 am

Dans cette partie du forum, on garde ses opinions politiques pour soi, merci.
ImageImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
WeirdWolf
Evêque
Messages : 475
Inscription : sam. févr. 13, 2016 9:47 pm

Re: [Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Message par WeirdWolf » lun. févr. 26, 2018 7:03 pm

Hey, sinon vous saviez qu'il y a des compagnies privées qui offrent des services anti-piraterie? A la base c'est du traçage discret des navires et des "facilités" pour les négociations, mais en cas de besoin ils ont des moyens de réponse plus "intensifs". C'est l'avantage des eaux internationales: tu y fais ce que tu veux, seuls les pays fournissant les pavillons des navires sont concernés
"On est dans une super grande forêt et on cherche 2 mecs taille Sarkozy... Si nous on est discret et qu'eux ils se planquent, on est très mal partis"
Le meneur des anneaux, Les ombres de Fangorn

Avatar de l’utilisateur
WeirdWolf
Evêque
Messages : 475
Inscription : sam. févr. 13, 2016 9:47 pm

Re: [Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Message par WeirdWolf » lun. févr. 26, 2018 11:24 pm

Je vais plutôt vous parler de Terminator. Pas le droïd déguisé en Schwarzy non, le BMPT Terminator. A la base, l'armée russe était chagrine de voir ses invulnérables MBT post-staliniens se faire démonter par des tchétchènes armés de RPG. Il fallait bien se rendre à l'évidence, l'âge héroïque des hordes de chars chargeant à travers la plaine et ne s'arrêtant que face à la mer était finie, et un char en ville c'est juste une pinata pour les fantassins. Et de toute façon en plaine, ce sont les hélicos qui les maltraitent, c'est pas mieux

Les ricains ont décidé de surblinder leurs tanks et de simplifier le problème en rasant les villes à coup de bombardement aérien, les russes ont inventé rien de moins qu'une nouvelle classe de tank. Cela faisait un bout de temps que les militaires de tout horizon s'étaient rendus compte que la DCA mobile (4 canons mitrailleurs montés sur un chassis chenillé) ne pouvaient plus grand chose contre les avions mais étaient redoutablement efficace contre l'infanterie (paye tes obus de 30 mm dans le maxillaire), donc les russes ont repris le concept et ont ajouté des missiles pour apprendre le respect aux hélicos. Et ils ont surblinder le chassis au point que l'engin devient plus coriace qu'un MBT

Sur le papier cette engin de mort est redoutable, dans les faits les problèmes d'emploi sont évident: on ne peut se permettre de déployer cet engin que pour couvrir des colonnes de tanks et les tanks restent rarement en colonne dans les villes, une fois connu il devient la cible prioritaire des hélicos (même plus blindé qu'un MBT, son blindage reste du papier pour un tir venu du ciel), le coût d'un véhicule monotâche ne se justifie que pour des forces combinées de grande taille, sa spécificité rend son entretien plus complexe et ajoute des problèmes logistiques, etc
Mais si vous quittez le domaine militaire pour rentrer dans le domaine de la sécurité militarisée ("ce n'est pas une guerre, c'est juste une grosse opération de police"), vous avez un engin de terreur parfait: il a des missiles pour frapper à l'autre bout de la ville, ses canons mitrailleurs peuvent mettre en pièce véhicules, immeubles, retranchements et je vous laisse imaginer ce que ça donne s'il fait un carton sur un "groupe d'hommes suspects", et si vous décidé de riposter rien de ce que vous pourrez lui opposer ne le fera ciller. Sa tourelle est déjà automatisée, remplacer les bonhommes à l'intérieur par plus de munitions, plus de blindage et une IA est de l'ordre du faisable...

Ouep, c'est typiquement le genre de boulot que fait un Terminator: massacrer des gens et terrifier ceux qui sont planqués en se baladant au milieu de la route. Sarah Connor et Kyle Reese vont avoir besoin d'autre chose que d'explosifs improvisés, et en plus ce truc ne rentre pas dans une presse industrielle
"On est dans une super grande forêt et on cherche 2 mecs taille Sarkozy... Si nous on est discret et qu'eux ils se planquent, on est très mal partis"
Le meneur des anneaux, Les ombres de Fangorn

Avatar de l’utilisateur
Aran MacFiona
Banni
Messages : 1350
Inscription : mer. juil. 03, 2013 9:15 pm

Re: [Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Message par Aran MacFiona » mar. févr. 27, 2018 7:29 pm

Tu sais que le concept du BMP a été inventé par les russes dans les années 50 ? Le terminator n'est que la version la plus récente, parce-qu'utiliser un châssis de T72 pour leur BMP les russes le font depuis que ces châssis existent.

Avatar de l’utilisateur
WeirdWolf
Evêque
Messages : 475
Inscription : sam. févr. 13, 2016 9:47 pm

Re: [Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Message par WeirdWolf » mar. févr. 27, 2018 7:47 pm

A la base, ce sont des batteries de DCA chenillées qui ont été retournées contre les fantassins quand les avions sont devenus trop rapides pour la DCA. Le Terminator pousse le concept plus loin: il est surblindé, peut repérer et abattre des hélicos, nettoie les rues comme les immeubles, etc
De mon point de vue, c'est l'aboutissement ultime du concept et quelque part une impasse: quand tes tanks ont besoin d'un garde du corps, c'est qu'il y a un problème, il faut changer d'approche. D'ailleurs, les MBT approchent en poids les chars lourds de la 2ième GM, et ces chars étaient une impasse

Mais 60 tonnes patrouillant au milieu des ruines pendant que toi et les autres survivants essayés de ramper vers un abri, c'est quand même autre chose que des bonhommes en ferraille couchés au premier lancer de grenades. Si Skynet existait, c'est à ça que ressemblerait la guerre contre les machines
"On est dans une super grande forêt et on cherche 2 mecs taille Sarkozy... Si nous on est discret et qu'eux ils se planquent, on est très mal partis"
Le meneur des anneaux, Les ombres de Fangorn

Avatar de l’utilisateur
Lord Foxhole
Cardinal
Messages : 578
Inscription : sam. janv. 31, 2015 11:57 pm
Localisation : Isandlwana

Re: [Histoire] Machines de guerre & autres joyeux engins de mort

Message par Lord Foxhole » mer. févr. 28, 2018 12:38 am

WeirdWolf a écrit :
mar. févr. 27, 2018 7:47 pm
De mon point de vue, c'est l'aboutissement ultime du concept et quelque part une impasse: quand tes tanks ont besoin d'un garde du corps, c'est qu'il y a un problème, il faut changer d'approche. D'ailleurs, les MBT approchent en poids les chars lourds de la 2ième GM, et ces chars étaient une impasse
Tu sais, les tanks ont toujours eut besoin de " gardes du corps"...
A la base, le tank est surtout un véhicule blindé capable d'apporter un soutien en armes lourdes à de la bonne vieille infanterie.
On a jamais conçu le tank pour jouer au duelliste avec des véhicules ennemis (ça c'est la vision développée dans World of Tanks) et un tank tout seul est incapable d'occuper seul un territoire conquis.
Il y a d'ailleurs un vieil adage qui dit " Un tank isolé, c'est un tank perdu ".
Revisionnez donc le film La Bête de guerre de Kevin Reynolds (1988) : c'était vrais à l'époque de la Guerre d'Afghanistan, mais c'était déjà vrais avant.
Dans les années 1960, les Israéliens avaient tenté de faire des unités " tout tanks ", agissant sans infanterie... Et ils ont été obligés de rapidement rectifier le tir avant de se faire ratatiner par les armées arabes.

Selon moi, le BMPT Terminator, c'est un beau joujou coûteux que des commerciaux présentent comme la dernière arme  ultime... Sauf que, sur le Front, quand ça bardera vraiment de manière méchante, on constatera que ça ne marche pas si bien que ça.
On parie ?
Gary Gygax réveille-toi ! Ils sont devenus fous !

Répondre