[CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2521
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Message par Sama64 » dim. mars 12, 2017 6:39 pm

Session 3 09/03/2017 - préparatifs pour l'infiltration du Chateau.

Connaissant mes joueurs (et leur non-capacité à se décider et à se mettre d'accord rapidement :) ) j'ai préféré faire jouer la préparation de l'assaut /infiltration par mail entre les 2 parties, afin de démarrer plus vite la "vraie" partie.

Le groupe s'est divisé en 2 : un groupe allant au village de KArlstein pour rencontrer Helena Svobodova, un contact de la résistance tchèque qui connaîtrait bien le Chateau, l'autre faisant une reconnaissance aux alentours du chateau en essayant de prévoir le plan d'évacuation.

Attention il peut y avoir des spoilers.
Spoiler:
Dolores, Stuart et Marek (résistant qui connait (un peu) Helena Svobodova) quittent la forêt où se cache le père Czernyi (nom de code "Ange"), au nord-est de Grossmorschin (Morina en tchèque), et marchent discrètement en évitant villages et fermes, quitte à s'arrêter plusieurs minutes en forêt.
En fin de journée, ils arrivent en vue du village de Karlstein, surplombé par le très imposant chateau. Les alentours sont constitués de forêts.

Le village de Karlstein est assez calme quand il y arrivent.
L'ancien poste de police a été réquisitionné par la Gestapo. Des drapeaux à la croix gammée flottent à plusieurs endroits du village.
Marek, qui est déja venu, passe par de petites rues extérieures pour éviter d'éventuelles patrouilles à pieds, et parvient jusqu'à la maison Svobodova, qui tient lieu d'épicerie / primeur/ droguerie. Marek a dit que les Svobodova disposent de vergers et potagers non loin du village, et ont aussi des sources d'approvisionnements dans d'autres villages alentours. Le marché de Karlstein est aussi assez gros.

Après avoir frappé discrètement à la porte de derrière, la porte s'ouvre et ils sont accueillis par une jeune femme (Cf photo). Elle reconnaît visiblement Marek, mais semble surprise.
Image
Marek (en tchèque) lui explique rapidement que les 2 agents sont des amis, et qu'ils veulent discuter discrètement avec elle.
Helena les fait pénétrer dans la maison, et les amène à la cave.
La jeune femme ne paraît pas trop intimidée. Marek lui demande si elle et sa famille travaillent toujours avec le chateau pour des approvisionnements, elle confirme qu'elle s'y rend une fois par semaine minimum voire tous les 2-3 jours en cas de demande "du chateau".
Elle paraît sincère, assez sûre d'elle.
Les 2 agents décident de jouer franc-jeu en se présentant comme des agents du gouvernement britannique, elle propose son aide pour donner des informations sur le chateau et ses occupants.

En la "travaillant" un peu, Dolores et Stuart apprenent que le commandant de la "Heer" (armée de terre) de la Wehrmacht, le Hauptman Manfred Kratz, l'a "à la bonne" et n'hésite pas à lui donner des informations, notamment sur les mouvements de troupes. Il commande environ 130 hommes mais une partie est en patrouille à l'extérieur, par ex dans les différents postes de commandement des villages alentours. Il y a aussi une dizaine de SS ("SchutzStaffel") au Chateau mais elle n'a pas trop d'infos dessus. Leur chef, Schlachter, est assez effrayant avec sa cicatrice sur le figure. Les SS logent dans la Tour Sainte Marie mais certains sont parfois dans la Chapelle de la Sainte Croix.
Elle a déja aperçu le Docteur Von Kammerstein, qui lui a aussi paru répugnant d'aspect. Elle sait qu'il loge dans la grande tour.

Le plus gros batiment, l'ancien "Palais impérial", sert de caserne aux soldats. C'est là qu'elle fait décharger les provisions en général, ainsi qu'à l'ancienne "demeure du Burgrave". Les soldats s'occupent de faire les transferts de marchandises entre le "Palais impérial", et la Grande tour ou la Tour Sainte Marie. Elle n'a jamais pénétré dans ces 2 batiments.

Helena dessine un plan sommaire du chateau en détaillant les différents batiments qu'elle connaît, et les défenses qu'elle a pu voir.


Pendant ce temps, le second groupe, constitué du Lt, du Sgt, de Mikel et de Tomasz (second résistant tchèque) quittent donc le nord du secteur de Morina, accompagnés du père Czernyi.
Ils évitent les villages et fermes et avancent discrètement. Czernyi avance sans rechigner et en suivant les conseils de discrétion.
Il souhaite intervenir le lendemain soir pour sauver les enfants. Il sait que les enfants sont gardés dans la grande Tour, au sous-sol.
Sur la route, de loin, avec les jumelles, le groupe a pu apercevoir des patrouilles motorisées sur les routes ou dans les villages.

Il faut entre 6 et 8 heures pour arriver non loin du Chateau, visible sur son promontoire. Des bois permettent de s'avancer pas très loin du chateau en restant discrets. Par contre les entrées sont positionnées vers le village et la route qui y mène, sans moyen de se cacher sur près de 200 m (terrain à découvert).
Spoiler:
Image
De hautes murailles entourent le chateau. Evidemment escaladables avec grappin, mais des soldats patrouillent sur les chemins de ronde (1 par 1, 2 par 2 la nuit).
Il y a une entrée principale pour les véhicules, avec 2-3 hommes plus une mitrailleuse. C'est la seule entrée visible.
Sur le chemin qui relie le chateau au village il y a des patrouilles à pieds ou en véhicules.

Les 2 groupes parviennent à communiquer par radio et se coordonnent avec les renforts de la résistance tchèque (groupe de Vaclav Zajic et groupe de Josef Balaban).
Le lieutenant Hesse, après avoir discuté avec ses compagnons décide du plan :
Utiliser plusieurs approches en même temps.
Puisque d’après Ange, les prisonniers sont dans la grande Tour, un groupe passerait par les jardins , s’y cachant le temps que le groupe 2 arriverait avec les marchandises amenées par Héléna (celles-ci pouvant être piégées d’ailleurs). Le groupe 2 aura pour mission de descendre sur l’esplanade, de si possible mettre des explosifs sur le pont levis, de débrancher les fils de 2 véhicules et d’empêcher le pont levis d’être relevé.
A ce moment groupe 1 prépare l’arrivée du groupe 2 par le jardin (avec des cordes).
Le groupe 2 irait alors poser des explosifs sur le pont de bois (12) afin de considérablement ralentir les renforts, le groupe 1 commencerait l’exploration de la grande Tour.
La fuite se ferait en sens inverse entre récupérer les véhicules réservés (en faisant sauter à la suite le pont levis) et/ou la descente par les jardins.
Des hommes devront couvrir les jardins de l’extérieur (quelques partisans).

Helena ayant été appelée par le Chateau pour apporter des marchandises le soir pour 18h, le groupe décide de cacher Dolores, Stuart, et 2 résistants tchèques dans le camion et 2 charrettes.
Le reste du groupe (de PJs) devant pénétrer par les jardins, après avoir piraté la ligne téléphonique entre le chateau et le village, et caché un camion ainsi que la quinzaine de résistants restants dans la forêt entre le chateau et le village, prêt à intervenir pour bloquer des renforts allemands.
Traductions & relectures pour le DDD

"The road of excess leads to the palace of wisdom."
William Blake

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2521
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Message par Sama64 » dim. mars 12, 2017 7:21 pm

Session 3 09/03/2017 - l'infiltration du Chateau.
Il y avait 4 joueurs (Stuart "le radio" était joué collectivement)
Inspis musicales : "Where eagles dare" :rock https://www.youtube.com/watch?v=8XKGhG0W0LQ
https://www.youtube.com/watch?v=46TKmvPDGGs

Balise spoiler au cas où
Spoiler:
Le groupe 1 (Dolores, Stuart, Marek et Jiri - 2 résistants) prend place dans le convoi devant livrer les marchandises au Chateau (les 2 PJs dans le camion, planqués en dessous - et les 2 tchèques dans les charrettes). Ils ont emportés deux uniformes de la Heer au cas où, plus des explosifs.
Le temps est couvert, orageux, ce qui devrait faciliter leurs opérations.
Plan du chateau :
http://campagnes.opale-roliste.com/inde ... 1286;image

Vers 18h, ils arrivent à la porte du Chateau, puis pénètrent dans la cour (ou esplanade). Alors que le camion ralentit, simulant un calage, les héros roulent au sol et se cachent parmi les véhicules allemands garés. Jiri manque de se faire repérer, son pantalon étant coincé dans la charrette :/

Le camion et les 2 charrettes continuent vers la seconde porte du chateau, et la franchissent.
Nos 4 héros remarquent 4 soldats surveillent depuis les remparts, tandis que 6 sont au niveau de la 1ère porte (+ 1 chien) et 2 au niveau de la 2ème.

20h : le groupe numéro 2 (soit Le Lt hesse, le Sgt Kincaid, le jeune Mikel, le Père Czernyi et 2 résistants, Filip et Lumír) s'approche discrètement du mur au niveau du "jardin" (en fait le cimetière). Le Sergent balance le grappin, puis escalade sans peine, en évitant de se faire voir. Il aperçoit 2 soldats patrouillant plus loin sur le chemin de ronde. Un porte permet de quitter le jardin pour la Grande Tour.
Le reste du groupe escalade à son tour, et s'aperçoit qu'il est dans un cimetière dont certaines tombes paraissent très récentes.

20h45 : Parmi le groupe n°2, le Lt et le Sgt avancent discrètement vers les escaliers menant au chemin de ronde, afin de surprendre les 2 soldats. Malheureusement, le Sgt Kincaid se fait repérer alors qu’il s’engage sur l’escalier. Le Lieutenant Hesse se précipite, son précieux katana en mains et pourfend proprement un soldat. Le Sgt parvient à réagir plus vite que son adversaire [meilleur tirage de carte à l’initiative] et lui enfonce son kukri dans l’abdomen. Le reste du groupe n°2 s’avance alors dans la petite cour au pied de la Grande tour, à l’exception de Filip (résistant tchèque) resté dans le cimetière avec « Ange » afin d’accrocher plusieurs cordes au mur (pour accélérer leur fuite plus tard).
Puis le Lieutenant contourne la Grande Tour en passant sur le chemin de ronde, ayant revêtu la veste et le casque du soldat qu’il vient de tuer. Il passe devant la porte donnant accès au Pont couvert (et vérifie qu’elle est fermée) puis s’approche silencieusement du soldat positionné près du projecteur – il le tue froidement et jette son corps par-dessus la muraille.
Mikel et Lumir (un résistant tchèque) montent sur le chemin de ronde et surveillent ce qui se passe dans la cour principale, en essayant de faire un signe à leurs compagnons cachés parmi les véhicules.

Pendant ce temps, Stuart se faufile discrètement de véhicule en véhicule afin de les saboter (sauf les 2 autochenilles SD Kfz 7 Image)
tandis que les 3 autres surveillent les allées & venues des gardes. Dolores a aussi préparé des explosifs. Ils finissent par repérer Mikel et Lumir, qui ont pris la place des 2 soldats liquidés.

21h45 : alors que l’obscurité commence à recouvrir le château et ses environs, bien aidée par les épais nuages gris, le Groupe n°1 passe à l’action : Marek et Jiri montent discrètement dans les autochenilles et s’installent derrière les mitrailleuses MG34. Dolores et Stuart, qui avaient revêtu les uniformes vert-de-gris de la Heer , s’avancent l’air de rien vers les 2 soldats positionnés devant la porte intérieure. S’étant suffisamment approchés, ils lancent leur attaque au poignard sur les 2 soldats, mais seul Stuart parvient à neutraliser un feldgrau ; un des soldats placés sur le chemin de ronde détecte quelque chose de louche et donne l’alarme « Achtung ! Eindringlinge ! » (désolé c’est du google translate :mrgreen: )
Stuart et Dolores mettent un peu de temps à neutraliser leur adversaire, tandis que les 2 gardes sur les remparts, même en éclairant avec les projecteurs, n’arrivent pas à distillerie les amis des ennemis. Mikel et Lumir se tiennent prêts à intervenir.

Près de la Grande Tour, le Lt et le Sgt décident de rentrer dans le bâtiment au niveau du Rdc, qui doit correspondre au Laboratoire du Doktor von Kammerstein. Ils utilisent les clés qu’ils ont récupéré sur les soldats. A l’intérieur, ça paraît calme, un escalier sur la droite, un salon sur la gauche, et une double porte face à eux, qu’ils décident d’emprunter.
Derrière, une immense salle, avec de nombreuses armoires (métalliques ou vitrées) sur les côtés, et des sortes de paravents. Au fond les 2 hommes distinguent 3 silhouettes, une table d’opération et une autre table couverte d’appareils et de matériels divers (des alambics, tubes, etc…).
S’avançant discrètement, Kincaid regarde derrière un paravent et voit une adolescente allongée sur un lit d’hôpital (décédée). Au fond, sur la table d’opération il y a le corps d’un adulte. Les 3 silhouettes (des hommes) auprès de lui sont en blouse blanche : un à l’aspect juvénile tient un plateau métallique, un autre (plutôt gros) est positionné près des alambics et le troisième, le plus âgé, tient une grosse seringue.
Le Sgt et le Lt parviennent à s’approcher sans bruit assez près pour identifier Von Kammerstein (d’âge moyen, grand et maigre, avec des dents saillantes et une espèce de rictus).

Nos 2 héros décident de les intimider pour les pousser à se rendre sans histoire, mais le Doktor se contente de les insulter en allemand, en les traitant d’incultes. C’en est trop pour le Lieutenant Hesse, qui se jette sur le Doktor avec son sabre – mais ne parvient qu’à lui faire une égratignure [Résistance de 7 du Doktor, puis encaissement de la seule blessure reçue]. Pendant ce temps, Kincaid se jette sur l’assistant le plus corpulent pour le forcer à s’allonger, sous la menace de son arme. Il y parvient mais le « joufflu » l’agrippe et l’empêche de se servir de son pistolet [règles d’empoignade : l’assistant utilisant sa force à D10].
Pendant ce temps, le dernier assistant s’enfuit en direction de l’entrée du laboratoire (d’où sont arrivés les 2 PJs). Hesse et Kincaid, chacun aux prises avec un adversaire décident de la laisser s’enfuir.
Après avoir descendu le gros assistant d’une balle dans la tête, le Sgt Kincaid, emprunte la porte derrière la table d’opération, voit un escalier en colimaçon qui descend, mais entend des bruits de pas et des voix/ gémissements. Il décide de revenir dans le labo, et le fouille. Parmi des diplômes accrochés aux murs, il voit une lettre manuscrite sous verre, signée de H Himmler. Il décide de la prendre. Puis laissant le Lt Hesse se débarrasser du Doktor (qui tant bien que mal essaie de parer les coups de katana avec sa grosse seringue) il monte à l’étage fouiller la chambre du Doktor.


Dans la grande cour du château, des renforts allemands arrivent, les deux résistants les mitraillent avec les MG-34 (sans trop de succès). Stuart a pu se débarrasser du deuxième soldat et Dolores descend un autre soldat puis pose sa charge explosive sur la porte menant au reste du château.
Mikel et Lumir couvrent leurs compagnons en arrosant les soldats sur le chemin de ronde. – ils finissent par détruire le projecteur et éliminer les 2 soldats.
Puis Mikel entend du bruit derrière lui et se retournant, il voit Filip sortir en courant du sous-sol de la Grande Tour, suivi par des individus, titubants. Il doit s’agir des prisonniers, blessés et affamés – ou alors de malades contagieux, contaminés lors des expériences des nazis.

Mais en les regardant plus attentivement, certains ont l’air sacrément blessés, sans doute trop pour pouvoir encore marcher. Ces individus, une bonne dizaine, commence à s’éparpiller dans la cour, certains veulent grimper vers le chemin de ronde, poussant gémissements et grognements incompréhensibles.
Spoiler:
Image
Puis Mikel voit quelques enfants sortir du sous-sol en hurlant. Mikel, Filip et Lumir décident alors de guider les enfants vers la sortie et de les aider à grimper le mur – ils doivent repousser certains des individus qui cherchent à agripper des enfants.


Pendant ce temps Stuart s’installe au volant d’une autochenille, et se dirige vers les renforts allemands et le chien qui vont vers lui, tandis que les 2 tchèques continue à arroser à la MG-34.
Dolores grimpe à l’arrière d’un véhicule. Stuart parvient à écraser les 2 soldats et le chien, et Marek détruit la mitrailleuse installée au-dessus de la porte de sortie. Jiri élimine les 2 derniers feldgrau. Dolores descend alors de l’autochenille et pose une charge sur le pont levis.

Le Lt Hesse et le Sgt Kincaid, sortis de la Grande tour, constatent le chaos ambiant et se dirigent vers le cimetière afin d’aider les enfants à sortir – ils doivent aussi se défaire de quelques « blessés ». Le Père Czernyi est introuvable. Filip avoue qu’il l’a perdu il y a un bon moment et qu’il a donc décidé d’aller seul au sous-sol délivrer les prisonniers.
L’ensemble des enfants (plus 2 adultes) arrive dans la grande cour et guidés par Mikel, Hesse Kincaid grimpent dans les autochenilles.
Les 2 véhicules passent la porte, puis Dolores s’empresse de faire sauter sa charge : le pont-levis s’affaisse et la porte s’effondre.

Alors que les 2 véhicules commencent à descendre vers le village de Karlstein, Hesse et Mikel voient un éclair tomber non loin de la Tour du Puits, qui commence à s’effondrer.
Un gros nuage noir est visible à côté de la Tour, et semble se déplacer le long de la falaise, vers le village.


Quelques centaines de mètres plus loin, les PJs retrouvent les résistants et le camion – ils font monter dedans les prisonniers qu’ils ont libérés.

Fin de la séance...

*********************************************************************
Je posterai l'épilogue plus tard et mes impressions de partie - sachant que toute la fin du scénario a été jouée en accéléré/ narratif sans jet de dés car on était à la bourre (en gros à partir du moment où le Sgt Kincaid descend au sous-sol).

edit : mise à jour et fin du CR
Traductions & relectures pour le DDD

"The road of excess leads to the palace of wisdom."
William Blake

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2521
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Message par Sama64 » mer. mars 15, 2017 3:52 pm

"Trois Rois" - suite et fin : Epilogue et impressions

Voici ce qui s'est passé après la fin de la partie :

Le groupe a rejoint les résistants et le camion planqué près de la route, et a transféré les enfants dans ce camion.
Nos héros et le groupe de Vaclav Zajic ont pris les autochenilles en laissant les résistants du groupe de Josef Balaban conduire les enfants à l'abri en camion.
Les personnages ont vu le nuage noir descendre le long de la colline vers le village de Karlstein. Mikel (qui connait l'occultisme [et le Mythe] évoque le nom de créatures surnaturelles, en basque)

En passant dans le village (obligatoire par la route) le groupe voit des soldats allemands se diriger vers l'est du village. Des coups de feu éclatent. Quelques personnes semblent s'enfuir en hurlant. Au loin, une maison paraît s'effondrer. Mais avec la pluie battante, difficile de vraiment distinguer ce qui se passe.
La source de cette agitation est la sorte de nuage noir, qui s'est abattu sur le village. D'autres soldats arrivent, dont un petit groupe portant une mitrailleuse. Des crépitements soutenus se font entendre...

Le groupe décide de s'éloigner prudemment et repart vers le camp des hommes de Vaclav.

Sur la route, ils entendent des vrombissements au-dessus d'eux. Des avions passent rapidement, se dirigeant vers Karlstein. Les plus militaires et ceux ayant participé à la guerre d'Espagne reconnaissent les tristement célèbres Stukas (Junkers Ju 87)...


Une fois revenus au camp des hommes de Vaclav, nos 5 agents du MI-6 prennent contact par radio avec Londres.
Un "pick up" par avion est organisé pour le lendemain soir.

Au camp, les hommes s'interrogent sur ce qui s'est passé au niveau de la Tour du Puits, et où a pu passer le Père Czernyi, contre qui (ou quoi ?) les soldats allemands se battaient dans le village...

Le lendemain, nos héros apprennent par des villageois que des avions allemands ont bombardé le village de Karlstein. Celui-ci est quasiment dévasté.
L'armée a fait évacuer le village "temporairement", pour raison de sécurité.

Finalement, l'avion envoyé par Londres les prend au point de rendez-vous le soir ; Vaclav dit adieu au groupe d'agents, et les remercie de leur aide, les horreurs causées semble-t-il par le Doktor Von KAmmerstein sont terminées .
Vaclav et Dolores se disent au revoir, pas forcément adieu car qui sait ce que l'avenir réserve ?

Nos héros rentrent en Angleterre. L'avion se pose dans le Sussex. Les 5 agents sont rapidement débriefés. => A voir ce que les joueurs feront dire à leur PJ et ce qu'il choisiront de taire

************************************************************************************************************************************************************

Débrief et impressions :
Déja je me suis bien amusé. La partie était assez "tactique" malgré l'absence de figurines et de plan quadrillé :mrgreen: .
Les joueurs se sont bien coordonnés, leur plan a plutôt bien fonctionné (avec quelques coups de pouce de ma part pour accélérer la mise en place) puisque leurs PJs ont libéré des enfants, tué le Doktor, récupéré des documents, sans subir la moindre perte (y-compris côté PNJs, sauf le prêtre !).

C'est un peu dommage d'avoir perdu une grosse demi-heure en début de séance pour recaler le plan d'attaque (malgré mes efforts pour jouer ça par mail), car du coup j'ai fortement accéléré la fin de la partie ; je ne voulais pas passer encore une session à finir ce scénario. La fin était donc speed et c'est passé par des descriptions plutôt que par des jets de dés. Difficile de jouer le côté horreur du nuage noir "en accéléré"
Spoiler:
(en fait un Shoggoth)
Je n'ai pas eu l'impression que c'était très tendu pour les persos, d'ailleurs ils n'ont même pas été blessés. Quelques jetons ont été claqués, mais pas tant que ça.
Tous les adversaires (sauf le Doktor, qui n'est pas un combattant) étaient des extras - et effectivement les PJs s'en sont débarrassé facilement. Je n'ai pas pu (ou pensé) faire intervenir les SS dont le chef était un Joker. Et les zombis n'ont pas attaqué puisque la fin du scénario a été abrégé.

Pour en venir au scénario lui-même, et surtout à son épilogue, si le cadre est bien posé (le chateau est superbe, voir photos sur le Net), ça manque un peu de vraies descriptions de ce qu'on trouve dans le chateau (le descriptif tient en 1 page tout compris), notamment la Grande Tour, la demeure du burgrave, ...
Quant au Prêtre
Spoiler:
et à son invocation, j'ai vraiment utilisé ma "toute puissance de MJ" car vu où il était placé et l'endroit de l'invocation, il n'avait matériellement aucune chance de s'y rendre dans le temps imparti. Les joueurs ne m'ont pas reproché cette incohérence mais bon - le pulp et l'aspect cinématographique (oh la belle invoc un soir d'orage en haut de la Tour)
Et l'aspect Pulp/ kitsch a complètement neutralisé l'ambiance de tension et d'horreur, avec la description du vilain Doktor nazi, des zombis, de l'invocation en haut de la tour...au bout d'un moment c'en était trop pour mes joueurs qui rigolaient vraiment.
Achtung motorisé en SaWo ne permet clairement de faire de l'épouvante/ horreur, règles de SAN ou pas.


Il y a pas mal de pistes pour la suite, les PJs ont récupéré des documents, j'ai laissé un indice pour un possible scénario en Afrique.
Prochain scénario : a priori un de ceux des Ombres d'Atlantis
Traductions & relectures pour le DDD

"The road of excess leads to the palace of wisdom."
William Blake

Avatar de l’utilisateur
Lotin
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 1909
Inscription : jeu. août 30, 2012 9:31 pm
Localisation : Toulouse

Re: [CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Message par Lotin » ven. mars 31, 2017 10:50 am

Sama64 a écrit :
ven. mars 31, 2017 10:10 am
Lotin a écrit :
ven. mars 31, 2017 8:49 am
Sama64 a écrit :
lun. mars 27, 2017 3:12 pm
et Jeudi : suite de ma campagne Achtung Cthulhu (MJ) : épisode en Italie, tiré des Ombres d'Atlantis (remanié pour le réduire)
Vraie question, je suis en pleine lecture de la campagne, tu comptes réduire l'épisode romain de quelle manière ? J'ai eu l'impression qu'il n'était pas bien épais déjà (tout comme le viennois).
j'évoquerai ça plus en détail dans mon CR (viewtopic.php?f=32&t=28987) mais pour faire court (je mets en spoiler) :
Spoiler:
j'ai démarré "in medias res" par une poursuite avec des agents de l'OVRA, se déroulant juste après que les PJs aient trouvé la feuille de chêne dans la fontaine de la statue "il babuino". Ensuite j'ai raconté ce qui s'était passé (disparition de Pasquino) et le début de l'enquête des PJs :le magasin de Lucrezia qu'ils ont fouillé, l'inspection des différentes "statues parlantes" jusqu'à "Il babuino" où ils ont trouvé la feuille de chêne perforée, avant de se faire courser par l'OVRA. Ensuite on a "repris le direct", j'ai donné le document (feuille de chêne) et les PJs se sont rendus à la "boca de la verita".
Pour diverses raisons, je veux faire jouer plusieurs scénarios de ma campagne avant fin juin, donc je suis donc obligé de réduire ceux que je fais jouer, en essayant d'en garder les meilleurs moments.
Tu dis qu'ils ne sont "pas bien épais", mais y a quand même pas mal d'enquête, des lieux à visiter etc, donc si tu as (comme moi) un groupe de joueurs qui met du temps à se décider, ça peut prendre beaucoup de temps.
Merci pour ta réponse ! Je comprends ton besoin d'élaguer dans le cadre d'un timing irl serré. Il me tarde de lire le CR pour voir comment s'est goupillé tout ça. Ils n'étaient pas trop perdus avec un lancement in media res ?

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2521
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Message par Sama64 » ven. mars 31, 2017 4:18 pm

Session du 30/03. Scénario "Dans la gueule de la vérité" tiré des Ombres d'Atlantis.

Il y avait 5 joueurs, puisque le mythique Merlock a rejoint la table et qu’il y avait une nouvelle joueuse (presque novice – sa 3ème partie, tous jeux confondus).
Donc en plus du Sous-Lieutenant Alexander Hesse, du jeune Mikel Ortiz et de la charmante Dolores Ortega Mora, les ont rejoint Andrew Canmore (Sous-Lieutenant Artilleur de réserve) et Jeanne Aizan D'Aulteribe une vétérinaire française installée à Londres.
Spoiler:
Image
Jeanne la vétérinaire
Spoiler:
Image
Sous-Lt Canmore


L’action a démarré "in medias res" dans le vieux Rome, par une poursuite avec 4 agents de l'OVRA (Opera Volontaria di Repressione Antifascista - police politique mussolinienne). En soirée, les petites rues de la capitale italienne sont vides mais nos héros (non armés) peinent à semer leurs poursuivants. Si Andrew et Dolores ont pris un peu d’avance, les 3 autres sont à la traîne, subissant les tirs approximatifs des agents de l’OVRA [tirs à -3 à cause de la course et de la pénombre].
Le Lt Canmore décide de briser une vitrine, et de saisir un gros tesson de verre, afin de pouvoir s’en servir de projectile sur un poursuivant. Le Lt Hesse motive ses compagnons à courir plus vite, et aide les traînards. Finalement, Dolores avise une minuscule ruelle et s’y engouffre, tandis que derrière, Andrew Canmore lance son tesson de verre tel un discobole antique, et liquide ainsi un des poursuivants, le morceau de verre fiché dans la gorge. Mikel manque de heurter une poubelle après avoir été aveuglé par un essaim de moucherons tandis que Alexander et Jeanne continuent de courir au milieu des balles qui les frôlent.
Heureusement, un des agents de l’OVRA trébuche sur une poubelles et perd du temps à s’épousseter et à se relever. Le Lt Canmore se jette sur l’agent qu’il vient de tuer, s’empare de son arme (un Beretta 1934) et abat froidement un autre poursuivant.
Le Lt Hesse décide d’affronter lui aussi la police fasciste, saisit l’arme de l’agent que Canmore vient de descendre et tire, sans succès.

Pendant ce temps, Jeanne a rejoint Dolores dans la ruelle, a pénétré dans le couloir d’un immeuble, puis en ressort. Mikel parvient à se cacher lui aussi dans une rue perpendiculaire, et entend des coups de sifflets se rapprochant. Quelques lumières se sont allumés dans les immeubles autour d’eux.
Finalement, les deux Lieutenants parviennent à neutraliser les deux derniers agents [un échec critique de Canmore se transformant en une réussite avec relance grâce à un benny dépensé], puis tout le groupe quitte prestement la scène, Mikel les guidant à travers le dédale de ruelles.

=> « Retour au direct » : Comment nos 5 héros et héroïnes se sont retrouvés là ?

Nous sommes le 25/08/1939, le Pacte Germano-soviétique vient d’être signé, à la surprise générale, et l’incompréhension se mêle de craintes que la guerre ne se déclare très rapidement.
Je mets le reste en spoiler
Spoiler:
Un message codé alarmiste a été envoyé par l’agent Lucrezia depuis Rome.
Pasquino a perdu sa voix. Sa très chère Lucrezia s'inquiète de sa santé.
Il y a trop de saucisses dans l'office.
S'il vous plaît venez à la maison et aidez votre sœur.
Elle ne peut pas diriger le restaurant familial toute seule.

Le second agent romain (Pasquino) aurait disparu et une recrudescence de soldats ou d’gents allemands se produirait à Rome. La section « D » du MI-6 décide d’envoyer sur place plusieurs agents, afin de prendre contact avec Lucrezia, de la protéger, et si possible de retrouver Pasquino, ou de nettoyer ses traces s’il est décédé ou prisonnier.
Jeanne et Dolores qui étaient dans le Vaucluse pour prendre contact avec des futurs informateurs, se rendent à Rome en Train, Le Lt Canmore et Mikel Ortiz, s’envolent pour Rome depuis Londres, et le Lt Hesse, qui venait de terminer une mission à Vienne, rejoint la capitale italienne en train. Tous disposent de faux papiers, d’une armes démontée et dissimulée, de devises et d’une chambre réservée pour une semaine.

Même si les 3 sous-groupes ne sont pas arrivés en même temps à Rome, tous se sont retrouvés à la boutique tenue par Lucrezia – une boutique de fournitures pour arts plastiques et une carterie. Magasin qui a été dévasté (vitrine brisée remplacée par une plaque de bois), et fermé par l’OVRA pour « activités séditieuses ». En s’introduisant dans le magasin, nos héros ont découvert un guide touristique annoté et plusieurs feuilles de chêne (la « marque » de Lucrezia).
Le MI-6 leur a indiqué le moyen utilisé par les agents pour communiquer à Rome : plusieurs statues disséminées dans le centre historique, surnommées « statues parlantes ». (https://www.rome1.com/statues-parlantes-de-rome)
Mais il semble que ces statues soient surveillées par les autorités.
Se séparant afin de pouvoir vérifier plusieurs statues rapidement, ils ont fait « choux-blanc », jusqu’à la statue d’ « Il babuino » où ils ont découvert dans la fontaine une feuille de chêne percée de petits trous, les agents de l’OVRA surgissant à ce moment-là et les coursant.
Spoiler:
Image

Leurs compétences en cryptographie, espionnage, communication (Morse) ne donnent rien, jusqu’à ce que l’un d’eux se rende compte à la lumière d'un lampadaire que les petits points forment le dessin d’un visage.
Dolores, ayant parcouru le guide touristique et les cartes postales, reconnait la statue de « la boca de la verita », célèbre monument romain , visible à l’église Santa Maria in Cosmedin. Le groupe décide de s’y rendre en taxi malgré l’heure tardive, après avoir vérifié que personne ne les suivait.

Arrivés sur place, peu avant minuit, ils voient le masque de pierre de « la boca de la verita », quelques touristes noctambules sont présents, ainsi q'un vieux dessinateur et deux policiers municipaux.
Spoiler:
Image

Spoiler:
Image

Mikel, grimé en jeune séminariste, et Dolores, très coquètement vêtue (elle a claqué toute l'enveloppe donnée par le MI-6 dans les boutiques de vêtements de Rome dès son arrivée :mrgreen: ) s'approchent de la "boca" tandis que les 3 autres surveillent plus loin, afin d es'assurer que ni l'OVRA ni d'autres envoyés gouvernementaux ne surveillent.

Glisser la main dans la "bouche" ou fouiller derrière et en-dessous ne donne rien : aucune feuille de chêne ou message caché.
Après avoir récupéré les dessins faits au fusain par le vieil homme, le groupe décide de rentrer dans l'église :
Spoiler:
Image

Se coordonnant pour fouiller l'église [Jets en coopération], Jeanne trouve finalement une feuille de chêne, et un papier codé dans un renfoncement du mur. Utilisant leur connaissance de la cryptographie, nos héros identifient rapidement un « code classique » du MI-6
P. emmené à Regina Coeli, déplacé équipe travaux C SANT'A
Archéologues présents, semblent chercher quelque chose
Des allemands sont arrivés - insigne étrange sur leur uniforme
Corps du site emportés vers hôpital de l'Île du Tibre (Esculapes ?)
Intensification de la situation. Envoi de l’aide

Nos 5 agents du MI-6 commencent à se creuser la tête sur la signification du message. Regina Coeli signifie reine des cieux en latin. C Sant’A pourrait correspondre à de très nombreuses églises…L’île du Tibre paraît claire, il y en a une non loin de la boca de la verita.
Quant à l’insigne étrange sur l’uniforme des allemands, cela rappelle à Alexander Hesse un symbole qu’il a vu sur des documents à Vienne. Une patte d’animale stylisée (chien, loup, ours ?), avec un œil au milieu et une sorte de roue crantée.
Quant à Esculape, Jeanne se remémore les informations à son sujet (souvenirs de ses études d’histoire) : dieu-médecin des grecs, dont l’animal fétiche et le serpent. Un temple lui avait été dédié sur le Tibre.
Finalement, en feuilletant leur guide touristique, ils déduisent que C Sant A pourrait être le Castel Sant Angelo, forteresse célèbre, autour de laquelle Le Duce a lancé de grands travaux.
Quant à Regina Coeli, il s’agirait d’une prison où les opposants politiques sont enfermés.

Alors qu’ils réfléchissent devant l’église, un clochard particulièrement repoussant s’approche d’Andrew Canmore et s’agrippe à son pantalon de tweed, en murmurant des paroles en italien et en anglais : Abate, Father (père), Snakes, la boca, l’oscurita... Le Lieutenant essaie de repousser le clochard, mais Jeanne croise le regard de l’homme et reconnait Niccolo Filippi, alias Pasquino, qu’elle a côtoyé durant la guerre d’Espagne. Elle en reste bouche bée [Jet d’Ame raté : Secouée].

Les 2 policiers municipaux, voyant des touristes importunés par un clochard, s’approchent menaçants. Nos héros s’en débarrassent, Andrew usant d’une morgue toute britannique.
Pasquino est vraiment dans un sale état : crasseux, ongles ébréchés (mais pas arrachés) et sales, croutes de sang sur le visage et les habits, déshydraté, regard de fou et rire inquiétant : le très beau jeune homme que Jeanne connaissait est méconnaissable. Il essaie même de se taillader le poignet, mais les hommes du groupe le maîtrise.
Finalement, Jeanne commence à nettoyer les blessures de Niccolo, tout en l’interrogeant.

Le groupe se demande quoi faire de Pasquino…

Fin de la séance…

Dernière modification par Sama64 le lun. mai 07, 2018 4:00 pm, modifié 6 fois.
Traductions & relectures pour le DDD

"The road of excess leads to the palace of wisdom."
William Blake

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2521
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Message par Sama64 » ven. mars 31, 2017 4:36 pm

Lotin a écrit :
ven. mars 31, 2017 10:50 am
Pour diverses raisons, je veux faire jouer plusieurs scénarios de ma campagne avant fin juin, donc je suis donc obligé de réduire ceux que je fais jouer, en essayant d'en garder les meilleurs moments.
Tu dis qu'ils ne sont "pas bien épais", mais y a quand même pas mal d'enquête, des lieux à visiter etc, donc si tu as (comme moi) un groupe de joueurs qui met du temps à se décider, ça peut prendre beaucoup de temps.
Merci pour ta réponse ! Je comprends ton besoin d'élaguer dans le cadre d'un timing irl serré. Il me tarde de lire le CR pour voir comment s'est goupillé tout ça. Ils n'étaient pas trop perdus avec un lancement in media res ?
A vrai dire, l'intro "in medias res" découle d'une envie d'un joueur (absent hier) qui trouvait que les débuts de session étaient un poil mous, et qui proposait de démarrer par de l'action.
D'autre part, je souhaitais sabrer dans le scénario, qui comporte pas mal d'enquête (au moins au début), que je n'avais pas forcément envie de faire jouer.
=>Dès la poursuite finie, j'ai rebasculé sur le "direct", j'ai fait jouer rapidement 3 intros différentes (car les PJs étaient séparés).
Concernant le Lieutenant Hesse :
Spoiler:
J'ai considéré qu'il avait participé au scénario n°1 de la campagne, qui se passe à Vienne, et je lui ai résumé ce qu'il avait appris, et donné 2 extraits du carnet d'Ehrlichmann (auquel le joueur n'a rien compris 8)7 ).
Ensuite j'ai résumé ce qui s'était passé à Rome, ce que les PJs avaient appris.
Ca a fait pas mal d'infos à assimiler, mais pas vraiment plus que dans d'autres parties, et j'ai eu l'impression de dynamiser la séance : Course poursuite (Système SaWo pas génial d'ailleurs), puis "enquête" menée sur un rythme bien plus élevé que d'habitude.

Un des joueurs semble regretter que la partie enquête ait été autant accélérée...Un autre a trouvé la partie bien dynamique.

Cela dit, je laisse Merlock donner ses impressions.
Traductions & relectures pour le DDD

"The road of excess leads to the palace of wisdom."
William Blake

Avatar de l’utilisateur
Merlock
Dieu de l'éternel recommencement
Messages : 9231
Inscription : mer. août 06, 2003 10:13 pm
Localisation : Issy (et pas ailleurs!)

Re: [CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Message par Merlock » sam. avr. 01, 2017 10:58 am

Sama64 a écrit :
ven. mars 31, 2017 4:18 pm
Session du 30/03. Scénario "Dans la gueule de la vérité" tiré des Ombres d'Atlantis.

Il y avait 5 joueurs, puisque le mythique Merlock a rejoint la table et qu’il y avait une nouvelle joueuse (presque novice – sa 3ème partie, tous jeux confondus).
Wow! "Mythique"... carrément... :oops:
Sama64 a écrit :
ven. mars 31, 2017 4:36 pm
Un des joueurs semble regretter que la partie enquête ait été autant accélérée...Un autre a trouvé la partie bien dynamique.

Cela dit, je laisse Merlock donner ses impressions.
Alors pour te dire en bref: j'ai a-do-ré! :yes:

Le style de jeu où on joue des héros est pleinement assumé et j"adore ça, SaWo. Fait le boulot!

Le seul point noir est que j'ai retrouvé le défaut de SaWo, à savoir un côté "tout ou rien", c'est à dire que soit on se plante lamentablement, soit on fait un succès proprement hollywoodien... mais c'est bien tout et on ne peut rien y faire, c'est intrinsèque au système de jeu.

Ensuite, "option "In Media Res" est parfaite! Pas de temps mort, on y est d'emblée: des agents secrets, la nuit, une course-poursuite et puis "PANG-PANG! BOUM! VLAM! on les déquille et on pose les questions plus tard... Au fait, il me semble que j'ai buté TROIS des quatre agents de l'OVRA et non deux... 8O

La phase enquête a été juste comme il faut, ni trop longue ni trop courte et a permis aux PJs "cérébraux" de briller à leur tour! Pour moi tu peux garder ce rythme-là!

Au fait, en attendant le prochain épisode je te rappelle ce que j'avais proposé: Dès le lendemain, Andrew va louer une voiture et trouver une maison à louer pour nous servir de planque. J'achète aussi des médocs pour soigner Pasquino.

Il faudrait demander aux autres joueurs, mais je pense qu'Andrew va louer la maison du côté d'Ostie (qui est une station balnéaire depuis 1933 situé à 15km de Rome, il y a sûrement de maisons à louer). Après-tout c'est un port et il faut songer à l'exfiltration à venir. Est-il possible d'y trouver un pêcheur vaguement antifasciste (ou au moins vaguement contrebandier) qui pourrait moyennant finances nous faire quitter le pays (au minimum nous faire passer en Corse) si besoin était ? On peut aussi évacuer Pasquino par cette voie, mais il faudra sans doute quelqu'un pour l'accompagner...
Membre de la Fédérations des tirailleurs lapins (FTL, merci à Silenttimo)
Mètre étalon du bon goût tholgrenien (de son propre aveu!)
"P'te ben mais p'te pas", tel est le credo de la Voie Merlockienne, autre Voie de la Force, celle du "Ni-Ni" ('Ni Sith, Ni Jedi" -legnou)

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2521
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Message par Sama64 » lun. avr. 03, 2017 10:06 am

tant mieux si la partie t'a plu :)

Effectivement le Lieutenant Canmore a abattu 3 agents de l' OVRA, mais il ne me semble pas avoir écrit le contraire ;)
Je note les actions proposées par ton perso. En sachant que tout ça va prendre un peu de temps (louer une voiture, prospecter pour un lieu isolé, le louer).

=>Trouver un pêcheur un peu anti-fasciste et contrebandier : oui c'est faisable. C'est un peu la spécialité de Mikel.
Traductions & relectures pour le DDD

"The road of excess leads to the palace of wisdom."
William Blake

Avatar de l’utilisateur
Merlock
Dieu de l'éternel recommencement
Messages : 9231
Inscription : mer. août 06, 2003 10:13 pm
Localisation : Issy (et pas ailleurs!)

Re: [CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Message par Merlock » lun. avr. 03, 2017 10:18 am

Sama64 a écrit :
lun. avr. 03, 2017 10:06 am
tant mieux si la partie t'a plu :)
Et comment! :bravo:
Sama64 a écrit :
lun. avr. 03, 2017 10:06 am
Effectivement le Lieutenant Canmore a abattu 3 agents de l' OVRA, mais il ne me semble pas avoir écrit le contraire ;)
Je précisais juste comme ça... j'aime avoir un body count à jour... :twisted:
Sama64 a écrit :
lun. avr. 03, 2017 10:06 am
Je note les actions proposées par ton perso. En sachant que tout ça va prendre un peu de temps (louer une voiture, prospecter pour un lieu isolé, le louer).
Certes. Note bien que si je choisis Ostie, c'est pour son côté "station balnéaire": les étrangers y attirent moins l'attention et on peut y louer assez rapidement des petites "maisons de vacances" et c'est pas loin de Rome... Idéal, en somme.
Sama64 a écrit :
lun. avr. 03, 2017 10:06 am
=>Trouver un pêcheur un peu anti-fasciste et contrebandier : oui c'est faisable. C'est un peu la spécialité de Mikel.
Excellent! Si on part de là, on peut être à Bastia en une grosse journée avec un bateau à voiles à 5 nœuds et avec un moteur poussant à 9 nœuds on peut y arriver en une quinzaine d'heures...

J'adore ce site:
https://sea-distances.org/
Membre de la Fédérations des tirailleurs lapins (FTL, merci à Silenttimo)
Mètre étalon du bon goût tholgrenien (de son propre aveu!)
"P'te ben mais p'te pas", tel est le credo de la Voie Merlockienne, autre Voie de la Force, celle du "Ni-Ni" ('Ni Sith, Ni Jedi" -legnou)

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2521
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Message par Sama64 » lun. mai 01, 2017 12:38 pm

Cr Session du 27/04
Partie avec 5 joueurs (donc 5 PJs : le Lt Alex Hesse, le Lt Andrew Canmore, le Sgt Ian Kincaid, le jeune Mikel et la belle Dolores), Jeanne et Stuart étant joué collectivement (surtout Jeanne)

Je ne mets pas tout en spoiler mais si vous êtes joueurs dans la campagne des "Ombres d'Atlantis", ne lisez pas la suite ;)
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jeanne, Mikel et leurs compagnons se mettent à rechercher de quoi tenir "Pasquino" calme : du laudanum et du chloroforme. Finalement, dans un quarier louche, ils trouvent un vendeur. Jeanne "reniffle" les 2 substance et en conclut que ça n'est pas de la camelote.

Pendant ce temps, Andrew, en cheville avec le portier/ concierge de l'hotel Locarno, trouve une Fiat 201 à louer pour la journée.
Malgré sa réticence à sortir des lires de sa poche (tradition écossaise !) Andrew paye le nécessaire, en obtenant une ristourne sur l'essence.
Mikel, Stuart et Andrew embarquent donc dans la Fiat 501, avec un "Pasquino" dans les vapes.
Spoiler:
Image
Après quelques embouteillages et un trajet tranquille à travers la campagne romaine, nos héros arrivent à Ostie.
Les belles villas sont sur les hauteurs, à l'écart de la mer, quelques chambres peuvent être louées près du port, et quelques maisons plus modestes se trouvent à quelques 100° de mètres de la mer.
Après avoir cherché un bon moment, le groupe tombe sur un artisan couvreur, qui leur indique un propriétaire susceptible de leur louer une maison.

Andrew convainc la propriétaire de leur louer la maison pour une semaine. Puis le groupe s'installe, vérifiant que les haies sont suffisamment hautes et touffue pour décourager les indiscrets. Stuart reste à la maison avec Pasquino (et son équipement radio) avec une provision de médicaments et de pansements.

Puis Mikel et Andrew se dirigent vers le port (pêche et plaisance), en quête d'un marin grec, supposé plus roublard par Andrew.
A un troquet qui fait aussi office de capitainerie, les 2 compagnons tombent sur Sakis, capitaine pêcheur et d'accord pour les emmener à Bastia ou Marseille contre rémunération (négociation serrée entre Andrew et le grec). Andrew et Mikel, raclent le fond de leurs poches, et donnent une avance à Sakis ; ils doivent le prévenir 1/2 journée avant le départ. Un message peut être laissé au troquet si Sakis est en mer.

Satisfaits de leur expédition à Ostie, les 2 hommes rentrent à Rome (en s’arrêtant en rase campagne pour faire des exercices de dégainer/ tirer) ...


Pendant ce temps, après un petit déjeuner à leur pension, le reste du groupe retrouve Ian Kincaid, arrivé le matin en train de France.
Après l'avoir rapidement mis au courant de ce qui s'est passé depuis 2 jours, le groupe (Jeanne, le Lt Hesse, Dolores et le Sgt Kincaid) décide d'aller voir à l'Isola Tiberina, où l'hopital Fatebenefratelli semble cacher des choses suspectes, d'après le message laissé par Lucrezia.

divisé en 2 "couples", nos héros font le tour de l'île (accessible par 2 ponts) et ne détectent rien de suspects : de nombreuses personnes se pressent pour des rendez-vous médicaux ou aux urgences, et des badauds et touristes font le tour de l'îlot.
A un moment, Ian et Dolores voient arriver un camion et des chemises noires et 2 soldats allemands en descendent, et portent 2 corps enveloppé dans des draps, vers un escalier menant au sous-sol de l'hôpital, dans une zone interdite au public.

Puis, se faufilant dans la laverie de l'hôpital, nos 4 héros se déguisent en personnel médical (médecin, aide-soignante, infirmier). Dolores, Alexander et Jeanne décident de prendre l'escalier emprunté un peu plus tôt par les chemises noires et soldats. Ian fait le guet.

Dolores crochète prestement la porte métallique, puis au bout d'un couloir sombre, les 3 agents du MI-6 voient un rayon de lumière sous une porte en face (ils ont exploré les 3 autres pièces, contenant matériel médical basique, blouses vers foncé, matériel d'entretien).
Ecoutant à la porte, ils entendent des voix indistinctes. Soudain la porte s'ouvre, laissant place à un homme à la blouse verte tachée de sang et autres substances.

Jeanne réagit rapidement et se fait passer pour une inspectrice venant vérifier la salle (Très gros jet de Persuasion, malgré les explications plutôt fumeuses).
Dolores et Alexander rentrent donc dans la laboratoire/ morgue à la suite de Jeanne.
A l'intérieur, 6 tables à autopsie, des armoires metallique et vitrées, un microscope, et 4 hommes en blouse verte.

Sur une table, plusieurs tas de vêtement tachés (de sang) : des tenues semblables à celle de Pasquino, et des tenues grossières beige (comme du cuir tanné).

Sur 2 tables à autopsie, des cadavres sont en train d'être inspectés (des hommes, ayant subit des blessures / lacérations, et des morsure spour l'un d'eux : Jeanne ne parvient pas à identifier la nature de la morsure).

Sur 2 autres tables, des corps sont enveloppé dans des draps. La forme des corps paraît bizarre à Jeanne. Celle-ci s'approche. Le docteur Ranieri (qui semble diriger) lui demande si elle tient vraiment à voir les cadavres...En retirant les draps, le groupe se rend compte que les corps sont ceux d'humanoïdes à tête de serpent, au corps recouvert d'écailles, et à la main droite griffue (la gauche est un moignon).
Malgré l'étrangeté de ces corps, les 3 héros gardent leur calme et le contenu de leur estomac. Les 2 hommes-serpents semblent être morts d'impacts de balles.
Spoiler:
Image
Inspectant au microscope plusieurs lamelles estampillées "sujets type 1, type 2 et type 3), Jeanne (grâce à de bons jets de Biologie) identifie du sang de reptile , du sang humain, et un bizarre mélange des 2 dans la lamelle "type 3"). Jeanne profite d'une diversion par Dolores pour voler des lamelles.

Dolores, inspectant une armoire vitrée, subtilise une fiole de venin (prélevée dans le cors des hommes-serpents).
Le docteur Ranieri précise que les 2 hommes sont morts à cause d'un empoisonnement. Ils ont été mordus.

Pendant ce temps, Ian a pénétré dans le sous-sol et a écouté la conversation.

Finalement , les 3 agents quittent la morgue, Ranieri leur ayant demandé si messieurs Aloia ou Küster allaient passer le voir.


Quittant l'hôpital et l’île et retrouvant Mikel et Andrew, les 6 agents décident d'aller vers le Castel Sant Angelo, où un gros chantier routier se déroule.
Après avoir inspecté, ils voient une zone plus sécurisée qu'ailleurs. plusieurs patrouilles de chemises noires surveillent une zone de 150 m de long. au fond, des palissades surmontées de barbelés semblent protéger une zone. des immeubles condamnés (voués à la destruction dans peu de temps) surplombent la zone sur 2 côtés.
La porte de l'enceinte est protégée par 2 gardes.

En surveillant, le groupe voit arriver un camion qui rentre dans l'enceinte, ce qui leur permet de distinguer 2 gros bâtiments et un plus petit à l'intérieur, avec plusieurs soldats (chemises noires et wehrmacht) et des hommes et femmes en "uniforme" (le même que celui de PAsquino et ceux rangés tâchés dans la morgue de l’hôpital).
A un moment donné, un des hommes en tenue de prisonnier essaie de courir vers le portail ouvert, après des sommations, il se fait abattre.
Puis les "prisonniers" remplissent le camion avec de la terre à coups de pelles. Le camion repart.

Le groupe suit le camion, qui va jusqu'à une autre zone de travaux où il décharge la terre, et repart vers un garage.

A la nuit tombée, les chemises noires quittent la zone protégée par petits groupes, et un camion amène une douzaine de soldats allemands. Une demi-douzaine de soldats repartent en camion.

La nuit, la zone protégée est éclairée irrégulièrement, des soldats patrouillent à l'intérieur, et quelques uns à l'extérieur avec des chiens.

Nos 6 héros se demandent comment agir.


A suivre...
Traductions & relectures pour le DDD

"The road of excess leads to the palace of wisdom."
William Blake

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2521
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Message par Sama64 » ven. mai 12, 2017 4:06 pm

Séance sur un rythme élevé mercredi dernier, avec 6 joueurs.
Le CR complet est à venir - l'épisode romain des Ombres d'Atlantis a été bouclé, les personnages sont en route vers l'épisode égyptien

Attention, gros spoilers en vue

CR du 10/05/17 :
Partie avec 5 joueurs et une joueuse, Stuart (le radio/ bricoleur) étant joué collectivement
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
Matin du 27 août 1939 :
Nos héros comprennent qu’il sera compliqué de tout mener de front, même si leur objectif premier pour la mission est de retrouver Pasquino et Lucrezia.
Ils décident de se séparer afin de gagner du temps :
- Les deux lieutenants (Canmore et Hesse) partent en voiture pour Ostie, afin d’interroger Pasquino (à nouveau)
- Jeanne et Dolores veulent faire des recherches à la bibliothèque municipale de Rome pour trouver des renseignements sur Küster et Aloia et sur le réseau d’égouts/ catacombes de Rome
- Les 2 « commandos » (le sergent Kincaid et le jeune Mikel) souhaitent s’infiltrer dans un des immeubles condamnés près du chantier sécurisé, afin d’observer ce qui s’y passe et le dispositif de sécurité

A Ostie : toujours grâce à leur fidèle (mais bringuebalante) Fiat 501, les 2 sergents quittent Rome pour Ostie. Là-bas, ils retrouvent la calme maison qu’ils avaient louée. Stuart leur apprends que Pasquino, grâce au Laudanum, est resté calme mais souffre de cauchemars assez violents. Après lui avoir fait faire une toilette et changer, le Lt Hesse commence à interroger Pasquino, Canmore se tenant prêt à intervenir si le jeune homme devenait violent. Grâce à un peu de psychologie, le Lt Hesse parvient à comprendre comment Pasquino s’est échappé des tunnels et surtout dans quel quartier il a émergé. Apparemment Pasquino a rejoint le réseau des égouts et est sorti à quelques centaines de mètres de l’église Santa Maria in Cosmedin (où nos héros l’avaient retrouvé). Alexander comprend qu'avec les explications de Pasquino, s'il arpente le quartier il devrait retrouver la bouche d’égout d'où l'agent de la section D est sorti.
Les deux lieutenant décident de rentrer à Rome.
Arrivés en ville, ils achètent du matériel pour explorer les égouts (lampes frontales, lampes électriques, cordes, "bleus de travail", pince et marteau, et aussi jerrican d'essence - au cas où),

A la bibliothèque de Rome, les deux jeunes femmes consultent d’abord des extraits de journaux ainsi qu’un Who’s Who local. Si les recherches sur Küster ne donnent pas grand-chose (tout juste son nom apparaît il comme invité à un colloque sur l’Archéologie romaine en 1937). Pour Aloia c’est plus simple puisqu’il s’agit un éminent archéologue italien. Agé de 43 ans ; ancien soldat ayant combattu pendant la Grande guerre, formé par l'archéologue fasciste Luigi Maria Ugolini à l'université de Bologne. Aloia a participé à plusieurs expéditions et fouilles tout autour de la Méditerranée (Grèce, Malte notamment) et aussi en Europe Centrale et Afrique - depuis l'arrivée au pouvoir du duce.
Aloia a aussi participé avec Ugolini aux fouilles en Albanie dites de Butrint ("la Pompei d'Albanie") entre 1924 et 1936, notamment autour du sanctuaire d'Asclépios.
Puis elles font des recherches sur le réseau d'égout antique, et l'actuel, et dégotent plusieurs cartes. Elles recopient celles qui correspondent au quartier autour du Castel Sant'Angelo.

En sortant de la bibliothèque les deux femmes essaient de trouver de l'antidote au venin de serpent et aussi de la dynamite, grâce à leurs réseau.


Près du chantier sécurisé : Ian et Mikel remarquent que les immeubles condamnés qui flanquent le chantier ne sont pas aussi vides que prévu. Quelques personnes (des hommes, puis des femmes quelques dizaines de minutes plus tard) en sortent. Se faisant discrets, les 2 hommes s’introduisent dans l’immeuble le plus haut des 2 (5 étages). Si certains des appartements sont effectivement vides et dévastés, d’autres paraissent encore habités. En inspectant les éventuelles traces dans la poussière, les deux hommes choisissent un appartement vide au 4ème étage, et s’y installent. Munis de jumelles ils observent le chantier en-dessous.
4 bâtiments de taille diverse sont visibles, une dizaine de gardes (soldats ou chemises noires) surveillent. Les ouvriers ne sont pas vraiment visibles, sauf quand un camion entre dans la zone. Une dizaine d’ouvriers (dont quelques femmes apparemment) sortent d'un des bâtiments (ressemblant à un hangar) pour pelleter terre et sable dans la benne du camion.
Mikel, grâce à ses jumelles, a peut-être identifié Lucrezia parmi les ouvriers.
Nos 2 héros remarquent aussi 3 hommes qui font des allers et retours entre un petit bâtiment carré et le "hangar" : un blond assez jeune en costume, un brun assez costaud et un curieux homme en robe pourpre (un prêtre ?) avec un petit chapeau. Les 3 hommes semblent discuté à un moment donné, voire se disputer (surtout le blond et le brun).
Quand la nuit tombe, les chemises noires quittent le chantier a pieds. Une dizaine de soldats allemands s'en va en camion, remplacés par une dizaine d'autres.
Une trentaine d'ouvriers sortent de du "hangar" et rentrent dans le plus grand bâtiment (rectangulaire). On leur apporte de la nourriture apparemment. Le camp ne paraît très bien éclairé, il y a notamment des zones restant dans l'ombre derrière le "dortoir" des ouvriers, entre 2 patrouilles de soldats.


La nuit tombée, les 6 héros se retrouvent pour partager tout ce qu'ils ont appris, et décident d'un plan d'action : la priorité est de s'introduire dans le chantier et de libérer Lucrezia, si c'est bien elle a l'intérieur.
Libérer d'autres prisonniers si possible.
Et ensuite explorer le sous-sol pour voir ce que les italiens et allemands recherchent (en évitant les hommes-serpents !).

L'infiltration :
A 2h du matin, Mikel et le Sergent Kincaid passent par l'arrière du chantier, entre 2 patrouilles, tandis qu'une partie du groupe surveille depuis l'immeuble attenant, les autres restant à l'arrière, au cas où...
Détachant silencieusement les planches de la palissade, Kincaid et Mikel s'infiltrent dans le chantier, se glissent sous le dortoir (surélevé sur des parpaings). Ils entendent quelques bruits de voix indistincts, et des ronflements.
Kincaid enlève discrètement quelques lattes du plancher et glisse un œil à l'intérieur : quelques paires d'yeux le scrutent, étonnés.
Leur intimant de rester discrets, les 2 héros vont vers le fond du dortoir (zone des femmes) et voient Lucrezia. Celle-ci est surprise mais soulagée quand ils lui annoncent que PAsquino est en vie.
Spoiler:
ImageSibilla Zanetti aka Lucrezia
Le sergent Kincaid sort du camp discrètement, suivi de Lucrezia. Mikel décide d'essayer de faire fuir les ouvriers, 5 par 5.
Malheureusement, après une quinzaine d 'ouvriers sortis, l'un d'eux est grillé par un soldat, la lampe torche de celui-ci accrochant le dos du fuyard.
L'alerte est donnée. - 2 soldats surgissent, un va vers la palissade, l'autre vers le dortoir des ouvriers.

Kincaid tire sur le 1er soldat sans parvenir à le neutraliser [secoué], Mikel bien caché sous le dortoir, attend que le soldat s'approche, puis lui tire dessus.
Suite à l'alerte, d'autres soldats arrivent, Le Lt Hesse balance de la dynamite par dessus la palissade - 2 soldats sont dans le souffle de l'explosion et retombent au sol "répandus façon puzzle".

Finalement Mikel et "Honeybadger" se débarrassent des 2 soldats, Mikel fuit le camp, suivi par quelques ouvriers.

Nos héros décident de quitter rapidement la zone.

Ce que raconte Lucrezia :
Elle a été attrapée par la police politique deux jours après avoir envoyé le message à l'aide, alors qu'elle venait de laisser un message à la statue d'Abate Luigi. Elle a été emmenée à Regina Coeli, mais elle n'a pas eu le temps d'être interrogée, elle a été emmenée au chantier pour faire les fouilles (en fait dégager un éboulement).
Elle sait que les allemands recherchent un objet qu'ils appellent le Clipeus, mais apparemment ils ne savent pas vraiment à quoi il ressemble.
C'est le docteur Küster qui dirige les fouilles, mais le Pr Aloia conteste souvent son commandement.
L'allemand est arrivé avec un moine tibétain.
Il y a eu des attaques en sous-sol, des hommes-serpents qui parfois kidnappent des ouvriers, parfois les agressent pour les tuer. Lors de la dernière attaque, elle a réussi à survivre en se cachant.

Elle refuse catégoriquement de redescendre dans les tunnels. Même si elle paraît avoir toute sa tête (contrairement à Pasquino) elle est effrayée.

Nos héros l'emmènent donc à la Casa Felice Sanpietro (l'hotel du Lt Hesse et du Sgt Kincaid) puis repartent vers la bouche d'égout décrite par Pasquino.

La Vérité émergera :
Nos 6 agents commencent à parcourir le réseau d'égout "moderne", Mikel parvenant sans peine à s'orienter, bien aidé par le plan trouvé par Dolores e tJeanne.
Le Lieutenant Hesse marque leur chemin a l'aide de traits de peinture sur les parois.
Au bout d'un moment, le groupe débouche sur le réseau antique. Là encore Mikel s'oriente correctement, de plus les traces de pas de Pasquino sont visibles sur le sol.
La chaleur se fait de plus en plus étouffante, l’humidité est forte et l'odeur de moisi / renfermé est oppressante.

Le Sgt Kincaid voit des traces de pas griffus sur le sol, allant dans plusieurs directions...au bout d'un moment, le groupe atteint l'entrée d'un boyau aux parois irrégulières. Les traces de PAsquino en proviennent, les pattes griffues aussi...

La fatique commence à se faire sentir [Jet de Vigueur pour les PJs - seule Jeanne échoue et prend 1 niveau de fatigue].
Sur les parois apparaissent parfois des gravures - Le Lt Hesse croit reconnaître certains dessins du carnet d'Ehrlichmann (que le chercheur avait évoqué comme "atlante").
A d'autres endroits sont visibles des pétroglyphes, aux dessins dérangeants.

Des bruits se font entendre dans les tunnels : grattements, grognements, bruits de course. Nos héros se doutent qu'ils ne sont pas seuls.

Débouchant sur une grande pièce ronde mais sans issue, les agents se font attaquer par 3 hommes-serpents qui se jettent sur eux, toutes griffes dehors.
Nos héros les réceptionnent à coups de pistolets, éparpillant les ophidiens dans toute la pièce.
Pendant ce temps le jeune Mikel s'est approché de la paroi au fond : il porte des écritures et des symboles bizarres (que même notre héros ne reconnait ni ne comprend) - parmi les dessins une copie de la bocca della verita (sans le trou au milieu)- des traces de griffes marquent le mur notamment autour de la bocca.
Mikel appuie sur la bocca, et le mur coulisse laissant apparaître un boyau qui descend.

3 Autres hommes-serpents ont pénétré dans la pièce mais sont mis en pièces par les 5 agents [Festival de gros jets de dégats] - nos agents prennent quelques photos des corps, tranchent une tête et une patte griffue (à noter que tous les hommes serpents ont un moignons à la place de la patte gauche).

D'autres bruits de course se faisant entendre, tout le groupe suit Mikel dans le boyau faiblement éclairé par des moisissures luminescentes. des gravures parsèment les parois - Jeanne identifie des os reliés entre eux par des tendons afin de former des dessins - disgusting [tous les PJs réussissent leur Jet d’Âme] !
Après avoir descendu quelques minutes, le groupe débouche sur une salle ovale, avec un bassin au milieu.
Une étrange fontaine est au centre du bassin : 4 poissons bizarres soutenant une coquille. La coquille présente un visage sur un des côtés, identique à celui de la Bocca. des tâches sombres sont visibles autour du visage.

Une sorte d'électricité statique remplit l'air de la salle.
Aucune autre issue n'est visible dans la pièce.
après réflexion, le groupe décide de tenter le coup : Le Lt Hesse se sacrifie et met sa main dans la Bocca - une pression se fait sentir au niveau de son poignet, et une vive douleur dans sa paume.
Mais finalement il peut retirer sa main, légèrement blessée à la paume.

La coquille s'ouvre alors en 2, laissant apparaître un cristal doré parcouru de veines bleues, enchâssé sur une statue d'or - que Jeanne (grâce a ses connaissance en Histoire) reconnait comme Pallas Athena
Quand Hesse s'empare du cristal, il ressent une décharge (électricité statique ?) et l'éclairage de la salle faiblit un instant.

Le groupe prend le cristal, quitte la salle et remonte à travers les tunnels, affrontant rapidement d'autres hommes-lézards.
Parvenus au réseau d'égout antique, Dolores place quelques batons de dynamite, et fait s'écrouler le tunnel creusé.

Nos héros remontent à la surface. Il va bientôt faire jour.
Après avoir récupéré Lucrezia à l'hotel, ils quittent Rome le plus rapidement possible, direction Ostie.


Avec Pasquino et Stuart, ils prennent contact avec Londres, qui les dirige vers Malte.
Le groupe s'embarque à bord du navire du grec Sakis, et parvient à Malte le 31/08 vers 22h.

Le lendemain, après une longue nuit réparatrice, ils apprennent avec stupéfaction que l'Allemagne a envahi la Pologne 8O .


Commentaires divers :
Normalement le scénario ne devait durer que 2h/ 2h30 puisqu'on devait enchaîner avec le scénario au Caire.
Malgré la préparation que j'avais faite (demander leurs actions aux joueurs, réfléchir aux éléments que leur persos pourraient obtenir, penser aux ellipses notamment l'infiltration du chantier) ça n'a pas été possible. Pourtant j'ai accéléré la fin (après la découverte du clipeus).

J'ai quand même eu le sentiment qu'on avait bien mixé les parties de recherche, le roleplay, l'exploration et le combat, et que tous les PJs ont eu leur utilité et leur "instant de gloire".

Déçu par le combat contre les hommes-serpents par contre : même si les joueurs ont fait d'incroyables jets pour toucher des de dégats, les ophidiens n'ont même pas pu blesser 1 fois. J'aurais du en balancer 6 d'un coup et prévoir du renfort rapidement.
Au moins j'ai pu donner un sentiment d'urgence aux joueurs, qui ont senti qu'ils y avait un nombre quasi illimité d’adversaires, et que leur chance tournerait forcément.
Traductions & relectures pour le DDD

"The road of excess leads to the palace of wisdom."
William Blake

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2521
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Message par Sama64 » mar. mai 16, 2017 10:36 am

MAJ et ajout de commentaires
Traductions & relectures pour le DDD

"The road of excess leads to the palace of wisdom."
William Blake

Avatar de l’utilisateur
Merlock
Dieu de l'éternel recommencement
Messages : 9231
Inscription : mer. août 06, 2003 10:13 pm
Localisation : Issy (et pas ailleurs!)

Re: [CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Message par Merlock » mar. mai 16, 2017 10:46 am

Sama64 a écrit :
ven. mai 12, 2017 4:06 pm
Spoiler:
Déçu par le combat contre les hommes-serpents par contre : même si les joueurs ont fait d'incroyables jets pour toucher des de dégats, les ophidiens n'ont même pas pu blesser 1 fois. J'aurais du en balancer 6 d'un coup et prévoir du renfort rapidement.
Au moins j'ai pu donner un sentiment d'urgence aux joueurs, qui ont senti qu'ils y avait un nombre quasi illimité d’adversaires, et que leur chance tournerait forcément.
Pas déçu du tout, en ce qui me concerne. Et je rappelle qu'on a tous foiré des jets de dés (dont moi avec un double 1) et on a du tous lancer des jetons pour relancer (et j'ai reraté).

Sans les jetons on aurait eu beaucoup plus de mal. Pour moi c'était juste dosé comme-il-faut.

Sinon: hydravion ou pas ?
Membre de la Fédérations des tirailleurs lapins (FTL, merci à Silenttimo)
Mètre étalon du bon goût tholgrenien (de son propre aveu!)
"P'te ben mais p'te pas", tel est le credo de la Voie Merlockienne, autre Voie de la Force, celle du "Ni-Ni" ('Ni Sith, Ni Jedi" -legnou)

Avatar de l’utilisateur
Sama64
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2521
Inscription : mer. janv. 21, 2015 10:58 am
Localisation : Issy les Moulineaux

Re: [CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Message par Sama64 » mar. mai 16, 2017 11:13 am

ouais mais un combat (et même 3) sans aucun blessé côté PJ, ça me peine :cry:
j'aurais du utiliser mes jetons de MJ pour relancer aussi

Pour l'hydravion, je pense que oui (mais Olivier reste seul juge)
Traductions & relectures pour le DDD

"The road of excess leads to the palace of wisdom."
William Blake

Avatar de l’utilisateur
Merlock
Dieu de l'éternel recommencement
Messages : 9231
Inscription : mer. août 06, 2003 10:13 pm
Localisation : Issy (et pas ailleurs!)

Re: [CR][Achtung Cthulhu] - campagne en Europe et au-delà

Message par Merlock » mar. mai 16, 2017 1:04 pm

Sama64 a écrit :
mar. mai 16, 2017 11:13 am
ouais mais un combat (et même 3) sans aucun blessé côté PJ, ça me peine :cry:
Pas moi. Ça renforce le côté "on est quand même un peu des héros" qui n'existerait pas si on jouait en BRP. Alors que SaWo est parfait pour ça.
Membre de la Fédérations des tirailleurs lapins (FTL, merci à Silenttimo)
Mètre étalon du bon goût tholgrenien (de son propre aveu!)
"P'te ben mais p'te pas", tel est le credo de la Voie Merlockienne, autre Voie de la Force, celle du "Ni-Ni" ('Ni Sith, Ni Jedi" -legnou)

Répondre