[CR] Pack Horse Library

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2863
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

[CR] Pack Horse Library

Message par Léonard »

J'ai commencé à tester un jeu perso sur lequel je travaille depuis un moment, et dont j'ai un peu parlé ici.

EDIT : Le jeu est désormais publié en impression à la demande sur lulu.com.

Le jeu : Pack Horse Library est un jeu narrativiste et historique, inspiré de faits réels. On y joue des femmes bibliothécaires chargées d'apporter des livres dans les fermes et les villages isolés des Appalaches (dans le Kentucky, plus exactement), pendant la Grande Dépression.
On y aborde des sujets comme la misère sociale, l'engagement humanitaire, la place de la littérature, le statut des femmes, etc.

Chaque partie relate une journée de tournée dans une vallée reculée. Elle est séparée en plusieurs chapitres (la préparation, le voyage, les visites, le retour). A chaque chapitre, l'un des joueur devient la narratrice (le MJ) et choisit ou tire aléatoirement un ou deux obstacles auxquels devront faire face les bibliothécaires.
Au niveau des règles, c'est lointainement inspiré de Night Witches, et donc du système de l'Apocalypse. Le principe général, c'est qu'il faut essayer de passer les obstacles sans être affecté par la fatigue, le stress, la démotivation, tout en cherchant à obtenir des avantages pour la suite (de bonnes relations avec ses camarades, une bonne réputation, des informations, des livres populaires...).

Les personnages
Rosie Beth Hendricks : Jeune veuve mère d’un enfant, discrète et bienveillante, influencée par son éducation religieuse.
Responsabilité : Le Catalogue
Inspiration : Les quatre filles du docteur March


Madeline Banks : Solide cinquantenaire, mère de sept enfants. Elle veille avec autorité sur ses benjamines.
Responsabilité : La Carte
Inspiration : Tortilla Flat


Maggie Callaghan : Célibataire solitaire et autodidacte, éprise de nature et de poésie.
Responsabilité : La Longe
Inspiration : Feuilles d’herbe, poèmes de Walt Whitman


Rachel Gray : Sympathique mère de famille, toujours gaie, la tête pleine de chansons.
Responsabilité : La Tasse
Inspiration : Huckleberry Finn
Dernière modification par Léonard le mar. févr. 04, 2020 8:23 pm, modifié 1 fois.
Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Commander Pack Horse Library sur lulu.com

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2863
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [Pack Horse Library] Mars 1937

Message par Léonard »

1. La préparation

En train de préparer leur future tournée à la bibliothèque de Pikeville, Kentucky, les bibliothécaires voient leur responsable, Naomi Lemon, aller et venir nerveusement dans la pièce. Récemment désignée à son poste, elle se fait beaucoup de souci en voyant le fonds de livres se réduire au fur et à mesure des tournées. Elle reproche aussi aux bibliothécaires de ne pas tenir rigoureusement le compte des livres prêtés et rendus. Rachel et Rosie Beth tentent de la rassurer, en vain. Maggie propose alors de remettre à jour la liste des livres empruntés. Le travail est long et laborieux, mais parvient à apaiser Naomi Lemon.

2. Le voyage

Deux jours plus tard, les bibliothécaires se mettent en route vers la vallée de Racoon Creek. Montant à travers un vallon boisé, elles découvrent que les routes de printemps ont tellement raviné les pentes que le sentier devant elle a été emporté par une coulée de boue.
Madeline part en éclaireur chercher une autre voie, mais revient un long moment après, sans résultat. Maggie prend alors la tête du groupe pour le guider sur le tracé boueux de l’ancien sentier. La montée est pénible, épuisante, et rend les bibliothécaires moroses. Maggie reproche à Madeline son impuissance, et quand cette dernière fait un commentaire blasphématoire, Rosie Beth la reprend sur son manque de conviction religieuse. Rachel tente bien d’apaiser tout le monde en chantant, mais elle ne parvient qu’à agacer Madeline, qui finit par cheminer seule à l’arrière du groupe.

Malgré ces déconvenues, les bibliothécaires rejoignent la vallée de Racoon Creek. Elles se séparent, Madeline et Rosie Beth se rendant au village de Zebulon tandis que Maggie et Rachel vont faire le tour des fermes environnantes.

3. Visite à Caney Farm

Alors qu’elle s’approche de la ferme des Caney, le cœur de Maggie se met à battre la chamade. Elle a l’espoir de revoir le beau Garrett, un neveu de la famille, qui lui a fait quelques avances lors de la dernière tournée sur place. En effet, Garrett est bien là, occupé à abattre un arbre au bord du sentier. Maggie et lui n’échangent que quelques mots avant que les bibliothécaires ne rejoignent la ferme.

À l’intérieur, elles sont accueillies par des enfants ravis de voir arriver les « dames des livres ». Mais tandis que Rachel déballe les ouvrages, Maggie est attirée à la cuisine par Ann, la tante de Garrett. Celle-ci, soudain menaçante, explique que son neveu est promis à une fille de la vallée, et qu’elle ne veut plus voir une étrangère comme Maggie lui tourner autour. Face à la morgue de la bibliothécaire, Ann lui ordonne de quitter les lieux immédiatement. Mais Maggie ne se laisse pas intimider. Elle annonce qu’elle terminera son travail, et rejoint Rachel et les enfants. Elle choisit un livre d’histoires, s’assoit et entame une lecture à l’assemblée. Renonçant à ses sentiments pour Garrett, elle parvient à captiver la famille avec son récit. Même Ann, apaisée, l’écoute depuis l’encadrement de la porte.

4. Visite à Zebulon

Madeline connaît bien le petit village de Zebulon. Aux dernières nouvelles, plusieurs familles puritaines viennent de s’y installer.
Les deux bibliothécaires se rendent directement à l’école. Elles constatent qu’un nouveau maître a remplacé l’ancienne institutrice. Il se dit insatisfait des livres apportés lors de la dernière tournée. Dorénavant, il ne désire plus que des récits bibliques et des ouvrages religieux. Bientôt, quelques parents d’élèves le rejoignent. Apparemment remontés par un prêche du nouveau révérend, ils regardent les bibliothécaires avec suspicion.

Rosie Beth essaie de se montrer conciliante. Ne possédant aucun livre religieux dans ses fontes, elle sort sa Bible personnelle et entame la lecture de l’Arche de Noé aux enfants de l’école. Mais ces derniers, déçus d’entendre cette fable qu’ils connaissent par cœur, troublés par la présence oppressante de leurs parents, se montrent peu attentifs.
Finalement, les bibliothécaires reprennent leurs affaires et les livres rendus par les élèves, ne laissant qu’un livre de géographie à l’école, le seul accepté par le maître.

Sur la place du village, un attroupement s’est formé. Le nouveau révérend se tient là, et apostrophe les bibliothécaires. Il leur annonce qu’elles ne sont plus les bienvenues à Zebulon. Madelin lui tient tête, rappelant qu’elles sont mandatées par les autorités pour accomplir leurs visites.
L’ambiance devient orageuse, et au moment où Madeline remonte sur son mulet, une habitante sort de la foule, l’attrape et la fait chuter de sa selle. Les deux femmes sont prêtes à en venir aux mains, mais, grâce aux paroles apaisantes de Rosie Beth, Madeline parvient à calmer ses nerfs et à garder son adversaire à distance par l’autorité de son regard. Les deux bibliothécaires reprennent leurs montures, conscientes d’avoir échappé d’un cheveu au pugilat.

En quittant Zebulon, elles sont arrêtées par quelques membres des vieilles familles du village. Ils se désolent de la présence de la congrégation religieuse et de son nouveau pasteur, installés depuis peu. Ils sont enchantés d’obtenir quelques livres des bibliothécaires, et espèrent les revoir bientôt.

5. Le retour

Sur le chemin de Pikeville, les bibliothécaires se remémorent les événements de la journée. Madeline s’excuse de sa mauvaise humeur. Elle a pris conscience que ses camarades étaient aussi capables qu’elles, et reconsidère son rôle de guide avec plus d’humilité.
Rosie Beth a été touchée par la résistance des anciens habitants de Zebulon, qu’elle se promet de soutenir. Rachel n’a pu que constater son impuissance à remonter le moral de ses compagnes. Quelques chansons ne suffisent pas toujours.
Quant à Maggie, elle le gardera pour elle, mais elle se plaît à évoquer le souvenir de Garrett, s’activant à manier la hache. Cette image lui rappelle la sensualité de quelques vers de Walt Whitman…

Bilan de la partie
Pour une première partie, nous étions tous un peu intimidés par le système au début (même moi !). La narration partagée et le contexte historique très précis pouvaient aussi être déconcertants.
On a pas mal tâtonné, un peu trop focalisés au début sur les obstacles, et pas assez sur l'ambiance. Une série de mauvais jets de dés sur les premiers chapitres a mis nos bibliothécaires plutôt dans la merde, créant des dissensions et nous empêchant de récolter des avantages.
Au final, le résultat donne une histoire intéressante, et des pistes pour la suite. Le système a l'air de tourner sans blocage majeur, et ça nous a vraiment donné envie de continuer.
Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Commander Pack Horse Library sur lulu.com

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2863
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [CR] Pack Horse Library

Message par Léonard »

One-shot en convention (La Nuit des 6 Trouilles, à Gardanne) ce week-end.

Cinq joueurs à table, pour la plupart arrivés là un peu par hasard, intrigués mais pas spécialement attirés par le thème atypique du jeu, et pas habitués aux systèmes narrativistes.
J'ai mené la partie en mode "avec MJ", sans narration partagée. On a aussi fait la création de personnage. Ça a donné un groupe vraiment intéressant, avec des chouettes relations dès le départ (la dame patronnesse et la fille miséreuse, liées par une admiration mutuelle, par exemple). Et la partie a bien roulé, avec des moments vraiment forts (un racket par des brigands minables, triomphalement mis en fuite ; une chasse au lynx avec des enfants ; un veuf cultivant une terre misérable, faisant la lecture avec une bibliothécaire du manuel de jardinage qu'elle lui a spécialement apporté...).

Les joueurs ont apprécié le côté bienveillant du jeu, et le focus apporté sur la psychologie des personnages et leurs relations. Et moi, j'étais ravi de voir le jeu fonctionner, et d'être le spectateur de leur belle performance.
Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Commander Pack Horse Library sur lulu.com

Avatar de l’utilisateur
Herlkin
Prêtre
Messages : 379
Inscription : mer. avr. 27, 2016 3:17 pm
Localisation : Paris

Re: [CR] Pack Horse Library

Message par Herlkin »

...c'est obligé de ne jouer que des femmes bibliothécaires ?
Et le côté bienveillant, c'est le ressort narratif pour contrer la dureté du monde dans lequel évolue les personnages, ou on peut quand même accentuer la noirceur de ton jeu, sans le dénaturer ?
"Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
Sherlock Holmes

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2863
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [CR] Pack Horse Library

Message par Léonard »

Herlkin a écrit :
lun. nov. 11, 2019 9:31 pm
...c'est obligé de ne jouer que des femmes bibliothécaires ?

On peut tout à fait jouer un homme. La création de personnage sera juste un peu moins guidée. Cela dit, ce serait perdre un aspect important du jeu (l'affirmation des femmes) que d'avoir un groupe majoritairement masculin.

Et le côté bienveillant, c'est le ressort narratif pour contrer la dureté du monde dans lequel évolue les personnages, ou on peut quand même accentuer la noirceur de ton jeu, sans le dénaturer ?

La bienveillance, c'est la dynamique du jeu : les personnages ont pour objectif de venir en aide aux autres, pas de les affronter. On est complétement dans un jeu tend & befriend, comme ça a été défini dans un autre sujet.
Après, les bibliothécaires évoluent dans un univers dur, marqué par la misère, l'intolérance et les rapports violents (vendettas, règlements de compte...). Elles peuvent être confrontées à tout cela, devoir passer par des moments de confrontation avec d'autres protagonistes, ou même entre elles. Mais les résolutions de conflits ne sont que des étapes du jeu, pas une fin en soi. Quoiqu'il arrive, le but est toujours d'apporter des livres aux gens, ou de leur faire la lecture.
Pour ce qui est de la noirceur, c'est au groupe de voir où il veut placer le curseur. Mais le contexte de la Dépression dans l'Amérique profonde permet d'aller assez loin si on se sent.
Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Commander Pack Horse Library sur lulu.com

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2863
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [Pack Horse Library] Juillet 1937

Message par Léonard »

Deuxième séance avec le groupe de campagne : Rosie Beth, Madeline, Maggie et Rachel.

Une tournée d'été marquée par :

- La disparition momentanée du fils de Rachel, Ivan. Le garnement a passé la nuit dans une cabane dans les bois, provoquant l'inquiétude et la colère de sa mère. L'affaire a aussi donné lieu à des commentaires outrés de quelques habituées de la bibliothèque, qui n'ont pas manqué de remettre en cause la capacité de Rachel à élever correctement ses enfants.

- Une chute de Maggie, après la rupture de sa sangle de selle, alors même qu'elle avait lancé son cheval au galop en traversant une prairie. L'événement aurait pu tourner au drame si la bibliothécaire n'avait pas bénéficié d'une monture sûre et obéissante. Le contre-coup provoque une crise de colère chez Rosie Beth, qui fustige l'inconséquence de ses camarades. Il faut toute la patience et la diplomatie de Rachel pour l'apaiser.

- Une visite au hameau de Damson Peak, frappé dernièrement par une attaque de brigands inconnus. Madeline y retrouve Molly Benson, une lointaine cousine. Cette dernière l'accueille aimablement, mais avec une certaine gêne, car ni elle ni ses enfants ne savent lire. Rachel et Madeline parviennent cependant à les appâter avec une jolie version des Contes d'Andersen, et repartent en promettant de demander l'envoi d'une employée de la Work Projects Administration pour donner des cours d'alphabétisation.

- Une visite à la ferme des Tennyson, à Robinson Creek. La vieille Abigail, rendue aveugle par la consommation d'alcool de contrebande, est ravie de recevoir Rosie Beth et Maggie. Il n'en est pas de même de son fils, qui fait tout pour les empêcher d'entrer dans la salle principale de la ferme. Avec tact, les bibliothécaires proposent à Abigail de s'installer à l'extérieur, avec ses petits-enfants et leurs amis des fermes voisines, pour leur faire la lecture. Après avoir prêté quelques livres, elles repartent sans chercher à savoir ce que cachent les Tennyson.

- Un retour à la nuit tombée, car le trajet de cette tournée a été particulièrement long. En chemin, les bibliothécaires aperçoivent quelques cavaliers porteurs de lanternes et de fusils. Elles se cachent dans les sous-bois, craignant qu'il ne s'agisse de brigands. Les inconnus continuent leur route en remontant vers la ferme des Tennyson...

Cette tournée, assez épuisante, a tout de même vu toutes les actions des bibliothécaires couronnées de succès, souvent grâce à leur solidarité et à leur prévoyance. Elle leur a permis de nouer des liens plus forts qu'auparavant.

La partie a été plus fluide au niveau de la mécanique, et pourtant plus longue que la précédente. On a pris le temps de poser mieux les ambiances, de rajouter plus de détails.
On a joué en mode "narratrices tournantes" (le mode privilégié du jeu). Les événements ont été improvisés, certains à partir d'un tirage aléatoire, d'autres en rebondissant sur des pistes d'intrigues précédentes (comme le passage des brigands dans la dernière scène).
Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Commander Pack Horse Library sur lulu.com

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2863
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [Pack Horse Library] Novembre 1937

Message par Léonard »

Troisième séance.
Une nouvelle bibliothécaire rejoint le groupe : Dorothy Banks, la nièce de Madeline. Une très jeune femme maigrelette, fille-mère dure à la tâche.
Responsabilité : la longe
Inspiration : Le magicien d'Oz


Les bibliothécaires partent en tournée quelques jours avant Thanksgiving. Madeline, dont la monture est malade, a dû emprunter celle du révérend de Pikeville, un mulet froussard qui lui donnera bien du fil à retordre.
Le groupe prend la direction de la vallée de Greasy Creek en empruntant un sentier oublié, dans un vallon envahi par les ronces. Maggy et Dorothy, grâce à leur sens de l'orientation, finissent par trouver un chemin plus praticable.

Rosie Beth se rend seule à Edgewood Farm, où elle est reçue par une famille cherokee. Les parents s'inquiètent beaucoup pour leur fils aîné, Titus, en proie à des angoisses et des cauchemars répétés. Rosie Beth essaie bien de l'apaiser en lui lisant un passage de la Bible, mais ne parvient qu'à raviver sa panique (quelle erreur de s'être arrêté sur un passage de l'Apocalypse !). Elle promet toutefois qu'elle demandera au révérend de Pikeville de leur rendre visite.

Maggie et Rachel visitent le camp de mineurs d'Aka Point. Elles sont accueillies chez les Buckley, accablés par la maladie pulmonaire probablement incurable du père de famille. Une tisane et un air de banjo paraissent calmer quelques instants son humeur massacrante, mais sa toux a vite fait de reprendre le dessus, et les bibliothécaires sont rapidement invitées à repartir.

Seules Dorothy et Madeline parviennent à intéresser les habitants du hameau de Greasy Creek aux livres qu'elles proposent. Malgré leur profonde pauvreté et leur méfiance envers les étrangers, ils sont sensibles aux paroles enjôleuses de Madeline, et aux quelques cookies que les deux femmes partagent avec eux.

Sur le chemin du retour, Rachel, qui traîne à l'arrière, rêveuse, manque de se perdre. Elle est heureusement retrouvée par ses compagnes, et prend conscience qu'elle doit se montrer plus prudente.
Le lendemain, Rosie Beth se rend chez le révérend, mais celui-ci refuse d'aller rendre visite à la famille cherokee de Edgewood Farm. Rosie Beth est consternée d'avoir failli à sa promesse.

Bref, une tournée sans grand succès, mais qui a tout de même resserré les liens des bibliothécaires face aux épreuves.
Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Commander Pack Horse Library sur lulu.com

Terisonen
Pratiquant
Messages : 284
Inscription : mer. juin 20, 2018 2:26 pm

Re: [CR] Pack Horse Library

Message par Terisonen »

Intéressant, et atypique :)
Bon, en fait: les jeux à niveau ça craint, les jeux à secret ça craint aussi.

Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 4633
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: [CR] Pack Horse Library

Message par Tybalt (le retour) »

Merci pour ces comptes-rendus qui donnent une meilleure idée de ce à quoi peut ressembler une partie et montrent que la vie de bibliothécaire n'est vraiment pas de tout repos ! Je me procurerai le jeu, au moins en PDF :)
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2863
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [Pack Horse Library] Février 1938

Message par Léonard »

Quatrième séance de la campagne.

Chapitre 1 : La préparation

Depuis quelques jours, la neige a cessé de tomber sur le comté de Pike, laissant place à un vent glacial. Regroupées autour du poêle de la bibliothèque, les employées du projet Pack Horse Library préparent les livres pour la prochaine tournée, espérant que les chemins seront praticables.

C'est alors que le shérif Cunningham entre dans la pièce et les salue poliment. Ce n'est pas un habitué des lieux et il est clair qu'il ne vient pas emprunter des livres. En revanche, il a un service à demander aux bibliothécaires : depuis l'été dernier, de mystérieux brigands, venus du comté voisin, pillent régulièrement les fermes et les hameaux isolés (voir la séance de juillet 1937). Le shérif n'a pas assez d'hommes pour les traquer, et il se heurte à la loi du silence. Mais peut-être que les bibliothécaires, qui circulent dans tout le comté et discutent souvent avec leurs hôtes, pourraient l'informer de ce qu'elles apprennent sur le sujet ?
Rosie Beth refuse catégoriquement. Pour elle, comme pour ses compagnes, il est hors de question de saper la confiance durement gagnée des habitants des hautes vallées, pas plus que de se mettre en danger, pour faire le travail de la police. Le shérif, peu habitué à une telle opposition, fulmine et menace de conséquences sur l'avenir du dispositif.
Maggie intervient alors pour apaiser la tension, offrant un café au représentant de la loi et lui assurant qu'elles feront leur possible. Il repart un peu calmé, mais l'entrevue a mis les nerfs des bibliothécaires à rude épreuve.

Chapitre 2 : Le voyage

Le lendemain, les bibliothécaires, soigneusement couvertes, se mettent en route en direction de la haute vallée de la Johns Creek. Le temps est assez clément et les sentiers assez dégagés sur une bonne partie du trajet. Hélas, le groupe finit par constater que l'un des cols est bloqué par la neige.
Plutôt que de suivre l'un des désastreux itinéraires improvisés de Madeline, les cinq femmes préfèrent revenir jusqu'à une ferme voisine, celle des Robinson, pour demander de l'aide. Le maître de maison accède à la requête de Rosie Beth et demande à son fils Jed (un beau gaillard de 19 ans qui ne laisse pas Dorothy indifférente) de les guider à travers les bois.

Bientôt, les bibliothécaires ont contourné le col et retrouvent le sentier principal. Mais elles aperçoivent alors les traces d'une meute de loups passée récemment dans le vallon. Leur odeur rend les montures nerveuses. Et quand des hurlements finissent par retentir au loin, Barton, le craintif mulet de Madeline, prend la fuite en emportant sa cavalière. Celle-ci tire la bride en jurant sur la pauvre bête, puis finit par attraper une couverture qu'elle lui jette sur la tête. Le mulet, aveuglé, s'arrête instantanément. La méthode est étonnante mais efficace.

Chapitre 3 : Les visites

Remises de leurs émotions, les bibliothécaires se dirigent vers le village de Meta, où Rosie Beth et Madeline vont effectuer leur visite. Elles sont sur la défensive, car elles savent que le maire de la localité, fervent républicain, désapprouve tous les dispositifs lancés par le New Deal, y compris le projet Pack Horse Library.
Les deux femmes se rendent à l'école, où elles sont reçues par Mrs Jamieson, une institutrice peu amène. Celle-ci, seule en classe pendant la pause déjeuner, semble avoir adopté les opinions du maire. D'ailleurs, elle attend sa visite dès le début de l'après-midi.
Rosie Beth et Madeline usent de toutes les flatteries pour pouvoir présenter leurs livres avant l'arrivée de l'élu. Mrs Jamieson finit par appeler ses propres enfants, Isaac, Noah et Judith, pour que Rosie Beth leur fasse la lecture. Tous les trois sont séduits par le magazine de photos qu'elle leur présente, et les deux bibliothécaires peuvent déposer quelques livres en classe et se retirer juste avant l'arrivée de monsieur le maire.

De leur côté, Rachel, Maggie et Dorothy visitent les fermes des alentours, et s'arrêtent à Blackburn Bottom. L'exploitation, installée dans un vallon abrité, est réputée pour être assez prospère.
Les bibliothécaires sont accueillies par le vieux Jennings, un sympathique fermier. Mais sa belle-fille, Louisa, se montre nettement plus glaciale lorsqu'elles entrent dans la maison. Elle entraîne son beau-père dans la cuisine, et après un vif échange, le vieillard retourne auprès des bibliothécaires pour leur demander, l'air désolé, de quitter les lieux. Il explique que Louisa ne voit pas d'un très bon œil ces femmes, pour certaines célibataires (et même fille-mère, en ce qui concerne Dorothy), circuler librement dans le Comté.
A ces mots, le sang de la jeune Dorothy ne fait qu'un tour. Elle pénètre dans la cuisine et laisse éclater sa colère. Elle explique à Louisa que ses compagnes et elle sont des femmes honorables, qui travaillent sans honte pour lutter contre le sort. La maîtresse de maison, touchée par ce discours, laisse alors les bibliothécaires déballer leurs livres.
Au vieux Jennings, Maggie propose un manuel de bricolage, ainsi que quelques cookies. Le vieil homme, ravi, promet de consulter l'ouvrage pour ses menus travaux.

Chapitre 4 : Le retour

Après leurs visites, les bibliothécaires s'empressent de prendre le chemin du retour, car la nuit tombe tôt. Mais au cours de leur descente, elles découvrent sur le sentier les traces de nombreux sabots de chevaux, qui les ont précédé en prenant la direction de la ferme des Robinson. Craignant qu'il ne s'agisse des fameux brigands qui terrorisent la région, les cavalières s'empresse de rejoindre la propriété. Mais sur place, tout à l'air d'aller bien. Les Robinson n'évoquent même pas les visiteurs qui sont passés par là, et les bibliothécaires se gardent bien de poser des questions. Comme elles l'ont dit au shérif, elles n'ont pas l'intention de s'immiscer dans les affaires des habitants du comté.

A la fin de cette tournée qui s'est plutôt bien déroulée, les bibliothécaires sont de bonne humeur. Elles ont gagné en confiance, et savent qu'elles peuvent maintenant compter sur leur solidarité et leur ingéniosité. Seule Dorothy est assez sombre, marquée par le sentiment de honte que fait peser sur elle son enfant sans père.


 
Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Commander Pack Horse Library sur lulu.com

Avatar de l’utilisateur
Sammael99
Dieu des babines ruinées
Messages : 11419
Inscription : mer. sept. 15, 2004 11:43 pm
Localisation : Hong Kong, Chine

Re: [CR] Pack Horse Library

Message par Sammael99 »

Mon exemplaire est en cours d’impression chez Lulu ! J’ai hâte !
Mozart n'a pas écrit que le Boléro de Ravel. Mais aussi plein d'autres trucs beaucoup moins connus (comme le canon de Pachelbel). - Le Grümph

Maria Mercedes
Pratiquant
Messages : 226
Inscription : ven. juil. 19, 2019 5:10 pm
Localisation : derrière un écran

Re: [CR] Pack Horse Library

Message par Maria Mercedes »

J'ai testé le jeu samedi dernier et je me suis bien amusée. Le jeu se comprends vite avec les 4 étapes, chaque bibliothéquaire trouve vite sa place et le rythme est soutenu. Le fait de pouvoir tourner le meujeutage est sympa aussi, pour moi c'est encore une découverte.
 

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2863
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [CR] Pack Horse Library

Message par Léonard »

Maria Mercedes a écrit :
mar. févr. 18, 2020 8:22 pm
J'ai testé le jeu samedi dernier et je me suis bien amusée. Le jeu se comprends vite avec les 4 étapes, chaque bibliothéquaire trouve vite sa place et le rythme est soutenu. Le fait de pouvoir tourner le meujeutage est sympa aussi, pour moi c'est encore une découverte.

J'ai beaucoup aimé la partie, moi aussi. Vous avez vite compris les mécaniques et su les utiliser à votre profit.

@Fingolfin : un point sur l'accident de la mine. J'ai estimé qu'on n'était pas dans une situation de Drame, mais c'était une erreur de ma part. On pouvait imaginer que sur deux actions échouées, ta bibliothécaire fasse une crise de nerfs, où se précipite dans la galerie et soit blessée.
Donc, tu méritais bien tes trois jetons, parce que tu avais décidé de prendre le risque d'affronter un Drame.
Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Commander Pack Horse Library sur lulu.com

Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu en cours d'affectation
Dieu en cours d'affectation
Messages : 2863
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [Pack Horse Library] Juin 1938

Message par Léonard »

Très en retard, voici le compte-rendu de notre séance du 7 mars (la cinquième de la campagne).

Au printemps dernier, Madeline a eu le bonheur de devenir grand-mère. Sa fille aînée, Suzie, a donné naissance à une petite Ann Mae, que Madeline va voir dès qu'elle n'est pas retenue par son travail.

1. La préparation

Cette semaine, Rosie Beth et Dorothy sont retenues chez elles pour s'occuper de leurs enfants malades. Ce sont donc Rachel, Maggie et Madeline qui se retrouvent à la bibliothèque pour préparer leur tournée. Elles ont la surprise d'y trouver un journaliste du Charleston Daily Mail, Donald McFarland. Celui-ci souhaite faire un reportage photographique sur le projet Pack Horse Library. Il leur dit de faire leur travail comme à leur habitude, et demande juste à pouvoir les interviewer et prendre quelques photos.
Malheureusement, il s'avère vite que McFarland est un personnage agaçant, qui donne son avis sur tout et cherche à apprendre leur travail aux bibliothécaires. Exaspérée, mais conscientes qu'elles ont besoin de cette publicité, les trois amies décident d'arrêter leurs tâches à la bibliothèque pour l'emmener jusqu'au village le plus proche, afin de faire une tournée factice. Cela permet de faire quelques clichés mettant le projet en valeur, mais les empêche de préparer correctement leur tournée du lendemain.

2. Le voyage

Les bibliothécaires se mettent en route au petit matin, en remontant la Levisa Fork. Leur manque de préparation et l'absence de leurs deux camarades les rendent moroses. De plus, la chaleur de ce début d'été ne tarde pas à être écrasante, ce qui mine encore plus leur moral.
Rachel, toujours prête à réconforter le groupe, les arrête. Pas question de se laisser abattre ! Elle leur propose de faire une pause au frais, au bord de la rivière. L'idée plaît à Maggie et Madeline, qui ne tardent pas à se dérider, surtout lorsque Rachel leur fait un bon café et déballe le clafoutis qu'elle a emporté.
Elles passent un moment délicieux, mais au moment de repartir, Maggie constate qu'elle a perdu le précieux carnet qu'elle emporte toujours avec elle, et dans lequel elle note et dessine tout ce qui lui vient. Impossible pour elle de s'en passer, et ses amies partent à sa recherche dans les fourrés . Elles finissent par retrouver l'objet sur le sentier qu'elles ont pris en arrivant, sans que cela ait entamé leur bonne humeur retrouvée. Cependant, ce moment de détente leur a fait perdre beaucoup de temps, alors qu'elles ont du chemin à faire pour rejoindre le fond de la vallée.

3. Visite à Millard

Madeline se dirige seule vers le village de Millard, qu'elle connaît bien. Mais en arrivant dans la rue principale, elle a la désagréable surprise d'apercevoir un homme qu'elle aurait souhaité ne plus revoir : Hank, l'ancien fiancé de sa fille Suzie, un véritable vaurien qui ne lui a rien apporté de bon.
Madeline est convaincue que le garçon la surveille de loin, et s'apprête à quelques malveillances. Elle interroge les habitants du village à son sujet, puis cherche à le semer en faisant semblant de reprendre la route, mais tout ce qu'elle parvient à faire, c'est à rendre son propre comportement suspect pour tout le monde.
Finalement, prenant son courage à deux mains, elle va se poster devant Hank, les poings sur les hanches. Elle le prévient qu'elle n'a pas peur de lui, et qu'elle ne veut plus le voir s'approcher d'elle ni de sa famille. Hank, voyant que les badauds le regardent avec hostilité, tourne les talons, l'air mauvais.
Soulagée, Madeline peut se rendre à l'école pour apporter ses livres. Mais elle se rend compte que cette rencontre l'a bien inquiétée, pas autant pour elle que pour sa famille. Depuis la naissance de sa petite-fille, elle n'est plus la même dure-à-cuire qu'avant...

4. Visite à Narrow Hollow

Rachel et Maggie visitent les fermes les plus reculées de la vallée. Parmi les nouvelles, on leur parle de la fameuse bande de brigands qui sévit actuellement dans le comté, mais aussi d'un mystérieux indien qui rôderait dans les bois depuis cet hiver, et effraierait la population.
Leur itinéraire conduit les deux femmes jusqu'au vallon encaissé de Narrow Hollow, où vit la famille Garrison. Elles voient au loin le père de famille, Rob, qui travaille dans son champ de tabac avec ses enfants. Elles se dirigent vers la maison et constatent qu'un drapeau confédéré, qui n'était pas là lors de leur précédente visite, flotte désormais à l'entrée. Mais elles se gardent bien d'en parler à la femme et aux parents de Rob, qui les accueillent avec bienveillance.
A peine ont-elles commencé à déballer leur livres qu'elles entendent au loin des cris stridents. L'un des enfants déboule à l'intérieur, en criant : "L'indien ! Il est là, il est revenu !" Quelques instants après, Rob entre à grand pas, décroche son fusil du mur et ramasse quelques cartouches, bien décidé à se débarrasser définitivement de l'inconnu.
Maggie et Rachel lui barrent aussitôt la route, et tentent de le raisonner. Elles arrivent à le convaincre de les laisser parler avec cet indien, avant de commettre l'irréparable.

Les bibliothécaires se dirigent alors vers l'orée du bois, tout au bout du champ de tabac. Elles y découvrent un jeune homme maigre et hirsute, enveloppé dans une couverture en lambeaux. Ses pieds sont nus et noircis par la terre et le gel. Il a le regard fixe et il ne répond pas à leurs questions. Soudain, il lance : "Ils arrivent ! Les quatre cavaliers ! Les esprits me l'ont dit. La Mort chevauche un cheval pâle et l'Enfer la suit !" S'en suit un discours prophétique incohérent qui fait apparaître que l'inconnu n'a pas toute sa tête.
Les deux femmes se souviennent alors qu'en novembre dernier, Rosie Beth avait rendu visite à une famille cherokee, les Edgewood, dont le fils aîné, Titus, souffrait d'angoisses et de cauchemars. Elle lui avait lu un passage de l'Apocalypse, qui n'avait fait que le perturber un peu plus. De toute évidence, l'état du pauvre Titus s'est aggravé, et il a fui sa famille pour errer dans les bois tout l'hiver.
Grâce à leurs paroles apaisantes et au reste de clafoutis de Rachel (le pauvre garçon est affamé), les bibliothécaires parviennent à le convaincre de les suivre et de monter sur le cheval de Maggie.

Tandis que son amie reste auprès de Titus, Rachel revient chez les Garrison, qui sont rassurés de savoir que l'indien va rester chez lui. Elle en profite pour demander ce que fait le drapeau accroché devant la ferme. On lui répond que c'est un moyen de se protéger des attaques des brigands. D'après les dernières rumeurs, ils ne s'attaqueraient pas aux familles réputées pour avoir soutenu la cause confédérée pendant la Guerre civile.
Rachel en profite pour lire aux enfants une histoire d'affreux brigands. Mais son récit a peu de succès : les petits Garrison auraient préféré qu'on leur parle de hors-la-loi au grand cœur, comme Robin des Bois ou Jesse James...

5. Le retour

Malgré l'heure tardive, les bibliothécaires ne peuvent rentrer directement à Pikeville. Elles font un détour par Edgewood Farm, pour ramener le jeune Titus. Le trajet est pénible, surtout pour Oliver, le cheval de Maggie, qui doit porter deux cavaliers. Mais sa maîtresse l'encourage, et le brave animal arrive finalement à destination.
Les parents de Titus, morts d'inquiétude le retrouvent avec bonheur. Ils promettent de ne plus le laisser s'échapper, et de l'amener au plus tôt chez un guérisseur qui pourra lui venir en aide.

Les bibliothécaires sont soulagées d'être venu en aide à Titus. Mais elles ont pris en même temps conscience de leur responsabilité. Les habitants du comté attendent d'elles du soutien, du réconfort. Mais les choix qu'elles font peuvent avoir de graves conséquences : une simple lecture mal choisie peut provoquer un drame dans une famille.
Dernière modification par Léonard le dim. mars 29, 2020 10:24 am, modifié 1 fois.
Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Commander Pack Horse Library sur lulu.com

184201739
Initié
Messages : 201
Inscription : ven. sept. 07, 2018 7:31 pm
Localisation : Fontainebleau, Aix en Provence, Avignon

Re: [CR] Pack Horse Library

Message par 184201739 »

J'ai cru un instant qu'il s'agissait du terrible Joe l'Indien !

Répondre