Degenesis - In thy Blood

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Elijah Shingern
Dieu de la poésie centriste
Messages : 3022
Inscription : jeu. juil. 08, 2004 10:55 am
Localisation : Paris

Degenesis - In thy Blood

Message par Elijah Shingern » mer. sept. 12, 2018 12:29 am

Loin des étranges polémiques qui agitent actuellement le petit monde de Degenesis, j'ai maîtrisé ce soir hier (déjà !) une première session de In Thy Blood, premier opus de la campagne.

Mes joueurs sont :

Oguntoyin (@Herlkin), Fléau, Chien de Guerre en quête de rachat, dernier survivant de l'expédition ratée de l’ambitieux marchand néo-lybien El-Hadj Toucouleur dans les Balkhans.

Image



Aleksandar ( @Esteban85), Ange Exterminateur touché par la Grâce lors de la venue du Seigneur Altair en Pollen, Pèlerin mystérieux et violent, Porteur des fruits du Jardin d’Eden.

Image



Lambda (@Septa), meilleur Médiateur des Fragments Outlook et Google, Chroniqueur arraché au Serveur Central et jeté dans un monde hostile.

Image



Bogdan "Boba" Raclepoussière (D.), Renard errant et sans patrie, Honnête Balkhanais en quête d'une vie meilleure.

Image



Sarah Bint Adonai (A.), Fille du Seigneur Caché, Elue de son Peuple, Ambassadeur Plénipotentiaire chez les ploucs hérétiques, frustes et violents.

Image

Inutile de dire que la première partie était riche d'enseignements. Le compte-rendu suit (le plus rapidement que je peux).
Vous nous voyez parmi les nations
Nous battrons-nous toujours pour la terre charnelle
Ne déposerons-nous sur la table éternelle
Que des cœurs pleins de guerre et de séditions

Avatar de l’utilisateur
Herlkin
Initié
Messages : 197
Inscription : mer. avr. 27, 2016 3:17 pm
Localisation : Paris

Re: Degenesis - In thy Blood

Message par Herlkin » mer. sept. 12, 2018 1:47 am

A part le système (pratique) à base UNIQUEMENT de dés 6 (que je n'apprécie définitivement pas), l'ambiance était là !
Pas évident de s'y retrouver dans ce riche environnement, mais le scénario a le mérite de nous plonger très vite dans l'ambiance (tendue), et comme le MJ (@Elijah Shingern) sait parfaitement jongler avec tout ce foisonnement, on a pas eu encore trop le temps de réfléchir calmement à qui profite le crime...

Avatar de l’utilisateur
Elijah Shingern
Dieu de la poésie centriste
Messages : 3022
Inscription : jeu. juil. 08, 2004 10:55 am
Localisation : Paris

Re: Degenesis - In thy Blood

Message par Elijah Shingern » mer. sept. 12, 2018 2:14 pm

Première session (Première partie)

27 mars 2595 :

Deux étranges individus se croisent devant l’avant-poste Hellvétique de Moreno.

L’un d’entre eux est Lambda, un Chroniqueur du Serveur Central.

Les supérieurs de Lambda, les Fragments Google et Outlook s’inquiètent de plus en plus des bouleversements qui ont lieu au sein même du Serveur – la trahison des Aiguilles, l’alliance du Fragment Modus avec les Anabaptistes de Cathédrale, et maintenant les rumeurs concernant un Fusible envoyé en secret à Lucatore, lieu de résidence du Seigneur Anabaptiste Altair, sans parler de celles relatives à une opération « spéciale » à Toulon.

Etant des spécialistes de l’achat et de la remise en état des artefacts, ils n’ont pas d’Occulteurs à leur disposition : c’est donc Lambda, leur meilleur agent, qu’ils ont envoyé.

L’autre est Aleksandar, un grand guerrier venu de Pollen, qu’Altair a converti à la Néo-Gnose il y a quelques années.

Le corps couvert de tatouages et la tête pleine de fables, Aleksandar est en pèlerinage et espère revoir Altair à Lucatore, avant de rejoindre le Sublime Vicarent de Brest – dont les exploits sont parvenus jusqu’à ses oreilles.

Afin de leur montrer sa dévotion et sa valeur, il compte leur offrir un bien précieux cadeau : les fruits qu’il est allé cueillir, au péril de sa vie, dans une Forêt Fractale.

Lambda, angoissé à l’idée de continuer sa route seul dans un pays étranger, offre à Aleksandar – qui les empoche sans savoir ce que c’est - plusieurs lettres de change fraiches, tout juste sorties de son imprimante.

Ils assistent ensuite à l’arrivée, et au contrôle, d’un important convoi en provenance de Lucatore. Le convoi est gardé par des Orgiastes Anabaptistes à l’air féroce. Des droits de douanes particulièrement important sont versés.

Un des soldats Hellvétiques présent tend une feuille de papier à Lambda et à Aleksandar une feuille de papier sur laquelle il est indiqué qu’une récompense de 5.000 lettres de change est offerte pour la tête d’un déserteur, Baptiste.

Lambda et Aleksandar s’engagent sur la Route d’Eden, qui mène à Lucatore.

En chemin, ils remarquent que certains des arbres de la forêt avoisinante portent, sur leurs branches, des cordelettes auxquelles sont attachés des multitudes de tessons de verre ou de morceaux de miroir.

Lambda sue abondamment sous son masque de cuir. Il a appris quelque part (mais où ?) que ces « talismans » sont accrochés pour lutter contre les Psychokinésistes de Purgare.

A l’orée de la forêt, ils aperçoivent un vieillard au corps musclé, armé d’un fusil, qui les laisse passer sans rien dire.
Ils arrivent à Lucatore au crépuscule, alors que la pluie commence à tomber.

Sur les murailles de la Ville flottent deux drapeaux : la Croix Brisée des Anabaptistes, et, bien plus bas, les armoiries du Clan Benesato.

Aleksandar se rend immédiatement au Bélier Ensanglanté, une auberge tenue par Remko, un Anabaptiste manchot, vétéran de la guerre contre les Jehammétans.

L’endroit est rempli de trophées de guerre et d’Orgiastes plus ou moins saouls, dont Tosco, avec qui Aleksandar se lie d’amitié.

La consommation de Distillat purgan déliant les langues, Aleksandar comprend rapidement qu’il existe d’importantes tensions entre les Anabaptistes – qui ne sont pas tous des autochtones – et les Benesato qui ne se sont pas convertis, dont le propre frère d’Altair, Ennio Benesato, le Gouverneur de la Ville.

L’alcool aidant, les Orgiastes se livrent à des commentaires franchement injurieux sur Ennio Benesato, et surtout sur sa jeune fiancée, Gala Lombardi, la fille de Vespaccio de Bergame, qui a déclaré les Anabaptistes persona non grata, et qui abrite des Jehammetans dans sa ville.

*

Trois voyageurs viennent de l’Est.

Ils ont fait le long voyage depuis les plaines Adriatiques – où les Anabaptistes de Purgare et les Jehammetans des Balkhans ont fini par conclure une paix malaisée il y a maintenant quatre ans, après des décennies de massacre.

Sarah l’Immaculée, la Fleur du Peuple Elu, Fille d’Adonai l’Iconide Caché, a été envoyée pour réitérer le traité de paix avec les Anabaptistes.

Elle espère également, si l’opportunité lui en est donné, en apprendre plus sur ce qui a permis aux Anabaptistes de retourner une situation militaire fortement compromise.

Elle espère ensuite continuer sa route vers Toulon, où son père, qu’elle n’a jamais connu, aurait été vu pour la dernière fois.

Afin d’éviter tout heurt avec les Anabaptistes et compromettre ainsi la paix, les Iconides ont lui engagé une escorte inhabituelle : un Ferailleur des Balkhans, Raclepoussière, qui ne cache pas son désir de fuir les événements agitant la région pour aller chercher fortune dans le Sud de Franka, et son mystérieux compagnon, un Fléau du nom Oguntoyin, qu’il aurait secouru lors de la bataille qui a vu le marchand néo-lybien El Hadj Toucouleur perdre sa vie et son honneur.

Lorsqu’ils arrivent près de Lucatore, le soleil est couché depuis quelques temps, et la pluie se met à tomber.

Sur leur droite, ils remarquent la silhouette inquiétante du Cloître, la forteresse de Anabaptistes.

Après être entrés dans la Ville, ils cherchent le Seigneur Altair. Devant le Palais qui domine la Place du Marche, ils apprennent d’un homme d’arme en livrée (Domingo Benesato) que :

- Le Seigneur Altair réside dans le Cloître, lequel est fermé pour la nuit ;
- Le Palais est habité par le Gouverneur Ennio Benesato ;
- Qu’Ennio Benesato ne peut les recevoir dans le Palais, mais qu’il leur fera ouvrir la Maison des Emmissaires, située à l’extérieur de la Ville ;
- Qu’ils peuvent attendre à l’Auberge du Bélier Ensanglanté, de l’autre côté de la Place du Marché.

Sarah Bint Adonai refuse de se rendre au Bélier Ensanglanté – non sans avoir fait quelques remarques (très) désobligeantes sur les Anabaptistes - et indique à Domingo Benesato qu’elle préfère attendre à l’Hospice des Pauvres près de la Porte Occidentale.

Ils croisent Lambda, qui errait dans la Ville, un peu paumé, et se rendent à l’Hospice des Pauvres.

*

L’Hospice des Pauvres est plein à craquer de Ravis venus de Pollen, de Franka et de Borca. Ils chantent, ils prient et tiennent des cierges, tout en regardant avec curiosité – et quelquefois avec méfiance – les nouveaux arrivants.

Aleksandar vient rapidement rejoindre ses compagnons d’infortune.

Domingo Benesato, et son cousin, Pace, les rejoignent peu après pour leur indiquer que la Maison des Emissaires est prête à les recevoir.
Ils conduisent Sarah – qu’ils abritent sous un parapluie – Lambda, Oguntoyin et Raclepoussière dans une maison spacieuse et confortable où les attendent un bon feu et un bon repas – qui leur est servi par une jeune servante des Balkhans, Dana.

Aleksandar – qui est violemment ivre – décide de rester à l’Hospice des Pauvres, où il écoute avec ravissement les chants et les prières Anbaptistes.

Son enthousiasme diminue fortement lorsque rentrent plusieurs silhouettes en haillons – des Flagellants. Les chants et les prières cessent – les Anabaptistes deviennent silencieux.

Celui qui semble être le chef des flagellants commence à prêcher et dénonce les péchés des Anabaptistes. Il accuse le Cloître d’avoir été corrompu par le Démiurge – sans prendre de gants, il laisse entendre que ces derniers consommeraient de la Brûlure.

Aleksandar – ayant remarqué que cet homme porte un tube en entrailles de mouton caractéristique des consommateurs de Brûlure – l’accuse d’être un Brûlé. La tension monte, mais le Flagellant ne se démonte pas et lui raconte qu’il s’est repenti et qu’il a abjuré le Démiurge.

« Tu verras bientôt la Vérité de tes propres yeux, Orgiaste, quand bien même tu te les crèverais ! Le Cloître est complètement infecté par la Semence du Démiurge. »

A la fin d’un long discours, les Flagellants arrachent leurs haillons et commencent à se fouetter.

Aleksandar s’enfuit en hurlant jusqu’à la Maison des Emissaires, où il s’effondre sur le sol.

(Suite de la première session après la publicité)
Dernière modification par Elijah Shingern le mer. sept. 12, 2018 6:37 pm, modifié 1 fois.
Vous nous voyez parmi les nations
Nous battrons-nous toujours pour la terre charnelle
Ne déposerons-nous sur la table éternelle
Que des cœurs pleins de guerre et de séditions

Avatar de l’utilisateur
Elijah Shingern
Dieu de la poésie centriste
Messages : 3022
Inscription : jeu. juil. 08, 2004 10:55 am
Localisation : Paris

Re: Degenesis - In thy Blood

Message par Elijah Shingern » mer. sept. 12, 2018 4:27 pm

Première session (Deuxième partie)

28 mars 2595 :


Les héros sont tous réveillé à l’aube par une sonnerie lancinante et sinistre. Dana leur indique que cela signifie que quelqu’un de haut-placé est mort.

Aleksandar, n’écoutant que son cœur, se précipite dans la Ville.

Une foule commence à se réunir près des châteaux d’eau de la Ville. Près d’un des bassins rituels, Aleksandar aperçoit un corps recouvert d’un simple tissu blanc maculé de sang.

Plusieurs Orgiastes, le visage fermé, la main sur la poignée de leurs armes, veillent sur le cadavre.

Aleksandar écarte les badauds et apprends de la bouche des Orgiastes que le Seigneur Altair a été égorgé par traitrise à l’aube, alors qu’il faisait ses ablutions rituelles.

Tout autour de lui, les langues se délient. La colère des Anabaptistes éclate, et ils accusent ouvertement le Gouverneur Ennio Benesato, « la Chienne de Bergame » et les Jéhammetans d’avoir fomenté le meurtre de leur bien-aimé Seigneur.

Les Benesato, quant à eux, laissent entendre que c’est l’épouse d’Altair, Néva l’Emissaire de Fer qui seule a pu avoir le cran de commettre un crime aussi atroce.

Sarah, Lambda, Oguntoyin et Raclepoussière arrivent au moment où la tension est la plus extrême.

La foule se presse contre la « Putain Jéhammétane et ses séides étrangers ». Des fourches, des cordes et des torches font leur apparition…
…Mais, avant même qu’Oguntoyin sorte son fustigateur, Lambda actionne son Vocodeur, et hurle, d’une voix métallique rythmée par les larsens : « Reculez ! Reculez ! Reculez ! ».

La populace recule, effectivement, ce qui permet aux gardes du Gouverneur de dégager nos héros.

La foule se calme définitivement lorsqu’un prédicateur à la barbe rousse et grise et au regard pour le moins embrumé, Abacus l’Elyséen, se dresse sur une estrade et appelle au calme et au recueillement.

Il indique que, selon les vœux de l’Emissaire Néva, un deuil d’une semaine est décrété, et qu’il est interdit de sortir de la Ville.

Il ordonne enfin à la foule de se disperser et part vers le Cloître, suivis par les Orgiastes, qui portent le corps.

Aleksandar le suit et engage la conversation avec lui.

Tout d’abord réticent, l’Elyséen devient tout à fait intéressé lorsqu’Aleksandar lui parle des fruits de la Forêt Fractale. Il demande à Aleksandar de lui apporter ces fruits, et, en outre, de mener une petite enquête parmi les nombreux pèlerins qui viennent à Lucatore, sous-entendant que le meurtrier se trouve sans doute parmi eux.

*

De retour dans la Maison des Émissaires, les héros voient arriver Lucio Bastardo, Fureur des Anabaptistes, et fils adoptif d’Altair, qui les interroge sur leurs allées et venues dans la Ville.

Malgré un face à face pour le moins tendue entre Oguntoyin et Lucio Bastardo, ce dernier semble finalement avoir des préoccupations autres que l’enquête, et abandonne rapidement l’interrogatoire lorsque Dana confirme que les héros étaient tous dans la Maison des Emissaires pendant la nuit.

Raclepoussière et Oguntoyin font ensuite la connaissance de Custus, un Ferrailleur Borcan venu s’installer à Lucatore « pour la qualité de vie » voici un an, alors que ce dernier est en train de réparer, à la demande de Dana, le générateur de la Maison des Emissaires.

Il leur confirme que des Apocalyptiques venait souvent en ville « vendre leur came ». Il leur apprend enfin qu’un Afrikain – sans doute un Ferrailleur de Bedain - vient souvient au marché acheter des provisions, mais qu’il n’habite pas dans la Ville. Custus affirme qu’il n’a pas réussi à trouver sa cache.

*

Là, les chemins de nos héros se séparent momentanément :

Sarah reçoit enfin une invitation d’Ennio Benesato.

Elle se rend au Palais avec Raclepoussière – étrange garde du corps – accompagnée également par Domingo et Pace Benesato.
Sur le chemin, la foule murmure.

« Ainsi, ce serait donc vrai ! Le vieux Benesato, qui fornique déjà avec les Lombardi de Bergame, s’acoquine en plus avec les violeurs de chèvres… Le crime est signé…»

Un serviteur est en train de nettoyer la façade du Palais Benesato, lequel a été vandalisée avec des inscriptions malveillantes et ordurières tracées avec du sang.

Dans une salle obscure, Sarah et Raclepoussière rencontrent le Gouverneur, un vieillard tremblant, et sa fiancée, une belle jeune femme d’apparence froide portant un tatouage sur la joue gauche.

Le Gouverneur remercie ses hôtes et, après avoir protesté de son innocence et de son amour pour son frère, supplie Sarah et Raclepoussière de l’aider à trouver l’assassin d’Altair et, surtout,à prouver son innocence.

Gala Lombardi ne prend la parole que pour tourner en dérision tout complot fomenter par son père, Vespaccio de Bergame (« Mon père est un loup qui traque sa proie, pas un tueur lâche ».)

Sarah réserve sa réponse, mais accepte de recevoir la chevalière d’Ennio, qui lui permettra d’entrer dans le Cloître.

*

Aleksandar et Lambda se rendent, quant à eux, au Bélier Ensanglanté, pour glaner des informations sur les circonstances du meurtre.

Ils y retrouvent Ambroggio et Siphon, deux orgiastes qui était de garde ce matin, et qui se lamentent bruyamment auprès d’une vingtaine de leurs congénères.

Ambroggio raconte qu’ils ont été trouvés ivres avant l’aube par Lucio Bastardo, qui leur a ordonné d’aller dessaouler.
Siphon, reprenant une antienne connue, accuse Ennio, les Lombardi et les Jehammétans, d’avoir, seuls ou ensemble (enfin probablement ensemble), conspiré pour assassiner le Baptiste.

Remko, Tosco et les autres Orgiastes approuvent avec force consolations.

L’arrivée de Domingo et de Pace Benesato entraine immédiatement un face-à-face tendu, mais Lambda actionne de nouveau son vocodeur (« Arrière, bande de ploucs ! »), et donne suffisamment de temps à Aleksandar, ainsi qu’à un mystérieux vieillard, Fernex, armé d’un fusil (« Tu ne voudrais quand même pas d’un quatrième point sur le front, Tosco ») et accompagné d’un énorme Doguede s’interposer.
Pendant que Fernex escorte les deux Benesato à la porte, Aleksandar– miracle des jets de dés – apaise ses coreligionnaires.

Aleksandar et Lambda reconnaissent alors en Fernex l’homme des bois qu’ils ont croisé la veille.

*

Oguntoyin est parti discrètement de la Maison des Emissaires. Il s’enfonce dans la Forêt au nord de Lucatore, à la recherche d’indices sur le mystérieux Afrikain.

Après s’être copieusement perdu, il arrive près du Cimetière Anabaptiste. Il voit qu’une immense procession s’avance vers ce lieu de repos éternel. Les hommes et les femmes prient et chantent, les enfants portent des cierges et des encensoirs.

Il rencontre Abacus, dont la petite maison est à proximité. Ce dernier se montre très méfiant, et lui apprend qu’Altair a déjà été enterré, le matin même. Il prétend que ce dernier, par humilité, souhaitait une cérémonie et une sépulture modeste.

Oguntoyin l’interroge ensuite sur l’Afrikain, mais Abacus affirme ne pas le connaître.

Dépité, Oguntoyin prend congé.

Alors que résonnent les chants, il croit néanmoins entendre un curieux bourdonnement, qui va et qui vient, comme celui produit par… un drone.

Le bourdonnement s’éloigne. Devant Oguntoyin, il n’y a que les frondaisons noires, et l’obscurité de la forêt…

(Suite à la prochaine séance)
Vous nous voyez parmi les nations
Nous battrons-nous toujours pour la terre charnelle
Ne déposerons-nous sur la table éternelle
Que des cœurs pleins de guerre et de séditions

Avatar de l’utilisateur
Herlkin
Initié
Messages : 197
Inscription : mer. avr. 27, 2016 3:17 pm
Localisation : Paris

Re: Degenesis - In thy Blood

Message par Herlkin » jeu. sept. 13, 2018 5:49 am

...même pas peur.

Avatar de l’utilisateur
Elijah Shingern
Dieu de la poésie centriste
Messages : 3022
Inscription : jeu. juil. 08, 2004 10:55 am
Localisation : Paris

Re: Degenesis - In thy Blood

Message par Elijah Shingern » ven. sept. 14, 2018 11:09 am

Sais-tu seulement ce qui rôde, dans cette obscurité ? :twisted:
Vous nous voyez parmi les nations
Nous battrons-nous toujours pour la terre charnelle
Ne déposerons-nous sur la table éternelle
Que des cœurs pleins de guerre et de séditions

Polack
Profane
Messages : 18
Inscription : sam. mai 28, 2016 2:24 pm

Re: Degenesis - In thy Blood

Message par Polack » dim. sept. 16, 2018 4:26 pm

Excellent, merci pour le partage de tes expériences, ça me motive encore plus à m'y mettre ;)

Avatar de l’utilisateur
Elijah Shingern
Dieu de la poésie centriste
Messages : 3022
Inscription : jeu. juil. 08, 2004 10:55 am
Localisation : Paris

Re: Degenesis - In thy Blood

Message par Elijah Shingern » dim. sept. 16, 2018 6:04 pm

Polack a écrit :
dim. sept. 16, 2018 4:26 pm
Excellent, merci pour le partage de tes expériences, ça me motive encore plus à m'y mettre ;)

Je ne peux que t'encourager à jouer à Degenesis. Ce jeu en vaut la chandelle :D
Vous nous voyez parmi les nations
Nous battrons-nous toujours pour la terre charnelle
Ne déposerons-nous sur la table éternelle
Que des cœurs pleins de guerre et de séditions

Avatar de l’utilisateur
Herlkin
Initié
Messages : 197
Inscription : mer. avr. 27, 2016 3:17 pm
Localisation : Paris

Re: Degenesis - In thy Blood

Message par Herlkin » ven. sept. 21, 2018 4:00 pm

Fate whispers to the warrior: « A storm is coming. »
The warrior whispers back: « I am the storm. »

Répondre