[CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
BenjaminP
Banni
Messages : 1302
Inscription : sam. mars 02, 2019 1:33 pm

[CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Message par BenjaminP »

Hier, première session d'une campagne D&D5 menée par @Islayre d'Argolh , avec @Sixte et un autre camarade.

Islayre souhaitait monter une campagne à l'ancienne par "soustraction pure", sans rien changer au corpus de règle, seulement en réduisant ses possibilités : un seul non-humain dans l'équipe, et guerrier-voleur-magicien-clerc pour les classes et c'est tout. Il compte aussi, nous a-t-il dit, être un peu tatillon sur le matériel et le réalisme. Je prévoyais donc que les activités principales consisteraient à vêtir et ôter des armures, encorder des arcs et charger des mules. Je n'étais pas loin de la réalité (et c'était vraiment chouette). Il nous a autrement laissé le champ libre pour les persos, nous présentant en amont et en quelques lignes le monde dans lequel ils évolueraient. Un monde par soustraction, encore une fois. Un plan primaire aux lointains échos doubles, un monde d'en-bas. Un pays semblable à l'Europe féodale, où régnait autrefois un empire et son culte du serpent. L'empire s'est effondré laissant place à des baronnies émiettées, tandis qu'une religion nouvelle se propage depuis le royaume nain : le Tribunal, dieu tripartite. Seuls les clercs du Tribunal sont capables de miracle, ce qui nous donne un monothéisme de fait, en quelque sorte, et en pleine expansion. Voilà pour le monde.

J'ai choisi là-dedans d'incarner Jeanne de la Forge. Jeanne est la fille d'un forgeron veuf, qui lui a appris son rude métier, pour lequel elle a toujours eu d'étranges facilités. Forger des armes lui venait naturellement. Enfant très pieuse, elle passait ses rares journées libres au monastère autour duquel son village était né. Quand sont venus les temps du trouble, elle s'est engagée dans la milice mais, trop frêle et trop jeune, on ne lui y a accordé que la place de cantinière. C'est là qu'elle a appris à soigner les plaies les plus vicieuses. Puis est venue la Révélation. Une horde déchaînée a fondu sur le village, mettant la milice en déroute. Les villageois réfugiés au monastère croyaient venu leur dernier jour. C'est alors que le bruit de la forge a retenti. Jeanne y forgeait son épée et son armure. Le jour d'après, à la tête des villageois armés au petit bonheur, elle repoussait la horde, comme nimbée d'une sainte lumière. Le Tribunal avait rendu son jugement. Jeanne était son émissaire. Son destin l'attendait.

Ou, dit en moins de mots : une sainte guerrière, clerc de la guerre à l'historique de héroïne du peuple, frêle mais dextre, sage par-delà son âge et plutôt charismatique, un build pas commun (9/16/12/10/16/14). Maîtrise de la médecine, du dressage et de la religion, de la survie aussi, enfin de la persusasion ; tout cela conformément à son historique. Son manque de puissance physique m'a poussé à investir toute ma fortune de départ dans une mule, la fière Rossi, tétue mais fidèle, qui portera mon paquetage.

À ses côtés (tout cela déterminé par mail et en session 0 hier) :

Sire Édouain, banneret du tyran sanguinaire, avait rénié son serment quand était venu l'ordre de massacrer les villageois. Puis, quand Jeanne lui est apparue au petit matin parée des couleurs de l'aube, à la tête de son ost improvisée, il est allé jusqu'à la trahison : il a lui-même passé le tyran au fil de l'épée, achevant de désorganiser la horde, qui fut taillée en pièces. Issue d'une famille de vieille noblesse encore attachée aux traditions de la foi ancienne, il n'est pas bien sûr de ce qu'il lui arrive. Ce n'est pas la première fois qu'il trahissait. Une autre fois déjà, il avait changé de camp pour le salut de son âme, fidèle à ses principes plus qu'à son serment. Il a cru voir en Jeanne un repentir possible. Serait-elle celle qui, enfin, ferait coïncider en lui loyauté et grand cœur ?

Ivellios Amakiir avait déjà rencontré Jeanne. Pour lui c'était hier, pour elle il y a quinze ans. Ivellios est un elfe, un prince des hautes-forêts, en quête de beauté et de plaisirs terrestres. La spiritualité l'ennuie et les responsabilités l'effraient. Sa famille le lasse, la forêt aussi. C'est ce qui l'avait lancé sur les routes, pour une carrière de roublard, presque de bandit de grand chemin. Il avait remarqué sur la fillette un curieux médaillon d'origine Eladrin, une breloque sans valeur pour ces paysans, un trésor pour lui. Il s'était promis de revenir à l'occasion afin de s'en emparer, et c'est ce qu'il fit — après la bataille. Faute de trouver Jeanne immédiatement au milieu des décombres, il se tourna vers la chapelle incendiée, où le reliquaire qui contenait le crâne fendu de sainte Oldéa l'attendait au milieu des flammes. Une cible facile. Mais quand il sortit, Jeanne était là, rayonnante et victorieuse, qui le remercia d'avoir sauvé la relique. Il n'eut pas le cœur de la détromper. Elle comptait se rendre à Neuvaine, où une congrégation du Tribunal pourrait sûrement assurer la sécurité de ces saints ossements. Il proposa de l'accompagner, une petite idée derrière la tête.

Et c'était parti !

*

Tout a commencé par une poignée de main, échangée entre Jeanne et le sénéchal de Neuvaine, par laquelle elle acceptait de déterminer ce qui se tramait à Hautenaut, petit village minier qui ne donnait plus de nouvelles malgré l'envoi d'une patrouille, bien évidemment jamais revenue.
Sur place, des cadavres, frais et moins frais. Le village était livré aux chiens. Une première rencontre avec ces molosses agressifs faillit bien coûter la vie de Jeanne, mais le pavois d'Edouain et l'arc d'Ivellios ne les laissèrent pas faire. Peu à peu, ils progressèrent dans le village, constatant partout les mêmes scènes macabres, pour glaner çà et là quelques précisions : les chiens n'étaient pas que ceux du village, certains venaient d'ailleurs, et probablement de loin. Ils paraissaient soumis à une maladie étrange, peut-être pire que la rage, qui les rendaient avides de chair. Seuls les chiens étaient touchés : les autres bêtes avaient fini dévorées par la meute, et seul un petit chat avait survécu, malingre, dissimulé dans un grenier.

La nuit tombait, les chiens s'entendaient partout. Il fallut penser à protéger Rossi et les chevaux, puis à trouver un abri. Au petit matin, Jeanne pria le père, la mère et l'esprit pour qu'ils lui donnent la force de rendre la justice, et le Tribunal voulut bien lui indiquer la route. La folie des chiens trouvait son origine dans la mine. Ses compagnons la suivirent et s'enfoncèrent dans les tunnels au péril de la vie.

Et péril il y eut bien : dangereuses moisissures, mineurs morts et possédés, puis, au fond, tout au fond, un molosse à deux têtes, qu'ils crurent pouvoir surprendre en plein sommeil. Ivellios banda son arc et toucha, mais le monstre était solide et se rua sur lui. Jeanne fit parler la foudre du Père, Édouain jaillit à la rescousse, mais aucun ne put empêcher ce qui suivit : Ivellios déchiqueté par les mâchoires du chien. Quand Édouain enfin sut attirer la bête à lui, il était presque trop tard. Jeanne courut pour sauver son ami, mais ses mains tremblaient trop et elle sentit son âme rejoindre la Mère. Ivre de justice, elle se jeta sur le chien bicéphale, qu'Édouain avait placé en position délicate. Sa lame trouva la gorge en un éclair. Couverte de son sang, elle s'agenouilla face à la dépouille d'Ivellios. Il n'était plus de ce monde. De sous sa chemise de maille, elle tira son médaillon. Celui qu'il aimait tant, qu'il avait même voulu lui acheter contre une poignée de pièces. Elle le passa au cou de son ami défunt et ferma ses paupières.

*

La campagne se poursuivra au rythme habituel (une session toutes les deux semaines, en gros), et ne promet que du bon.
Comme quoi, souvenez-vous : pour faire de l'old school à la vanille, létal et humano-centré, DD5, ça marche aussi !
Dernière modification par BenjaminP le sam. oct. 01, 2022 1:42 am, modifié 1 fois.
Enjeu Solo, l'émulateur de MJ qu'il est beau ! Pour toutes vos parties sans MJ, Enjeu Solo contient les oracles qu'il vous faut. Dynamisez la narration, adaptez-la au rythme du récit, tenez compte des enjeux et surprenez tout le monde, vous le premier.
Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Dieu des coiffeurs zélés
Messages : 11107
Inscription : ven. août 17, 2007 5:11 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: [CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Message par Islayre d'Argolh »

Merci beaucoup pour le CR :bierre:
You are the rulebook. There is no other rulebook.
Make it fast, make it colorful and make it full of decisions for the players


Coureurs d'Orages chez Philibert
la Cité sans Nom, CdO et autres bêtises au d20
Squatte la chaine des Vieux Geeks ainsi que JdR Passion
Ravortel
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4905
Inscription : lun. juin 02, 2014 5:52 pm
Localisation : Pas là.

Re: [CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Message par Ravortel »

La foule scande : "La suite, la suite !"
Dieu du Vrai, Ultime et Tant Envié Foie Gras Véritable
Avatar de l’utilisateur
nonolimitus
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4150
Inscription : mer. oct. 25, 2006 9:20 pm
Localisation : La Côte Ouest

Re: [CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Message par nonolimitus »

On patientera pour la suite... mais, ce serait bien sympa d'avoir les profils des 2 autres perso.

Merci.
Le MJ avec du gobelin dedans !!!
"Fort heureusement, un peu de séchage et une carotte lui ont remis les idées en place." Poulpivre
Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Dieu des coiffeurs zélés
Messages : 11107
Inscription : ven. août 17, 2007 5:11 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: [CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Message par Islayre d'Argolh »

nonolimitus a écrit : ven. sept. 30, 2022 2:51 pm On patientera pour la suite... mais, ce serait bien sympa d'avoir les profils des 2 autres perso.

Merci.

Très classique (mais c'était le but, avoir une esthétique proche d'OD&D): Haut-Elfe Criminel Roublard et Humain Noble Guerrier (Variant Human, avec le don Skilled Expert tiré du Tasha's).
You are the rulebook. There is no other rulebook.
Make it fast, make it colorful and make it full of decisions for the players


Coureurs d'Orages chez Philibert
la Cité sans Nom, CdO et autres bêtises au d20
Squatte la chaine des Vieux Geeks ainsi que JdR Passion
Avatar de l’utilisateur
Tholgren
Dieu d'après le panthéon
Messages : 5725
Inscription : mar. janv. 09, 2007 9:15 am
Localisation : Lieusaint 77

Re: [CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Message par Tholgren »

Très chouette, mais je me demande si notre Islayre national n'aurait pas au fond un léger problème avec les chiens ! :mrgreen:
Comme disait Trotsky* : "Quand le prolétariat se remonte les manches, la bourgeoisie serre fort les fesses !". (* source Tonton Pogo)
 
Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Dieu des coiffeurs zélés
Messages : 11107
Inscription : ven. août 17, 2007 5:11 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: [CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Message par Islayre d'Argolh »

Tholgren a écrit : ven. sept. 30, 2022 5:01 pm Très chouette, mais je me demande si notre Islayre national n'aurait pas au fond un léger problème avec les chiens ! :mrgreen:

Ils sont souvent centristes, donc je les déteste.
You are the rulebook. There is no other rulebook.
Make it fast, make it colorful and make it full of decisions for the players


Coureurs d'Orages chez Philibert
la Cité sans Nom, CdO et autres bêtises au d20
Squatte la chaine des Vieux Geeks ainsi que JdR Passion
Avatar de l’utilisateur
Sixte
Initié
Messages : 178
Inscription : mer. nov. 21, 2007 7:29 pm
Localisation : Paris 15ème

Re: [CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Message par Sixte »

Mon Elfe était adroit mais finalement un peu faiblard à la course à pied... 😝
Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse...
Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Dieu des coiffeurs zélés
Messages : 11107
Inscription : ven. août 17, 2007 5:11 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: [CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Message par Islayre d'Argolh »

Sixte a écrit : ven. sept. 30, 2022 7:34 pm Mon Elfe était adroit mais finalement un peu faiblard à la course à pied... 😝

L'ironie de son destin c'est qu'il serait devenu beaucoup plus efficace baskets au pieds des le niveau 2 et l'arrivée de sa capacité de classe de Cunning Action. :cry:
You are the rulebook. There is no other rulebook.
Make it fast, make it colorful and make it full of decisions for the players


Coureurs d'Orages chez Philibert
la Cité sans Nom, CdO et autres bêtises au d20
Squatte la chaine des Vieux Geeks ainsi que JdR Passion
BenjaminP
Banni
Messages : 1302
Inscription : sam. mars 02, 2019 1:33 pm

Re: [CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Message par BenjaminP »

nonolimitus a écrit : ven. sept. 30, 2022 2:51 pm On patientera pour la suite... mais, ce serait bien sympa d'avoir les profils des 2 autres perso.

Merci.

Très classique, comme le dit Islayre.
C'était d'ailleurs le but : une esthétique arthurienne propulsée quelques siècles en avant.
Nous en sommes au deuxième âge du monde, le mythe est derrière lui, l'histoire devant. La magie l'a très largement déserté, même si des traces subsistent. Le panthéon est en pleine clarification, il n'y a plus qu'une seule divinité capable d'accorder de réels pouvoirs à ses clercs : c'est un monothéisme de fait. Nous sommes donc bien post-arthurien.

C'est le côté technologique qui va nous permettre de préciser encore un peu la période et ainsi l'esthétique générale. Islayre n'ayant pas opéré de retrait, nous disposons de l'arsenal classique du bas Moyen Âge : arbalètes, armures de plates, arc long, tout cela nous amène plutôt autour de la guerre de cent ans en effet. Ça ne colle pas tout à fait, l'organisation politique est encore très féodale par exemple, et l'Ancien Empire (analogie de Romains) pas si loin, mais ça convient quand même pas mal pour se faire une idée. Par ailleurs, Islayre voulait pouvoir tester quelques améliorations pour l'archétype de Banneret, disponible dans le Sword Coast Adventurers' Guide. Or, le banneret, c'est encore une fois le bas Moyen Âge. D'où l'inspiration principale de Jeanne de la Forge, comme vous l'aurez deviné, mais aussi de Sire Édouain, banneret corps et biens.

Bien sûr, pour l'instant ce n'est qu'un guerrier niveau 1, pas encore d'archétype, mais il est d'historique noble et son don d'expertise est allé au Dressage, décision culottée si l'en est, mais diablement compatible avec cette idée de banneret, qu'il renforce encore par son style de combat : la protection. Côté carac, il a choisi un 17/14/12/10/10/14 (Jeanne et lui s'échangent la force et la sagesse, en quelque sorte), un peu juste en constit pour un guerrier destiné à encaisser plus qu'à son tour, mais sa CA de 18 fonctionne bien, comme nous l'avons constaté. Les dés étaient de son côté bien sûr, mais tout de même : il n'a pris qu'un coup dans tout le scénario, alors qu'il avait aimanté la plupart des adversaires. Hormis le dressage, il maîtrise l'athlétisme, l'histoire, l'intimidation et la perspicacité, c'est vraiment le miroir de Jeanne. Avec son passé trouble (il a commis un massacre dont il cherche le repentir encore aujourd'hui), espérons qu'il ne devienne pas son Gille de Rais !

Ivellios incarnait, lui, le seul non-humain autorisé. Nous avions collectivement jugé que l'elfe roublard était la meilleure option dans ce cas. 12/18/10/10/13/14, une véritable anguille — et encore un 14 en charisme ! L'équipe était bien servie de ce côté. Peut-être une contingence de la soustraction originelle : comme aucune classe disponible ne fonctionnait sur le charisme, nous l'avons tous plus ou moins choisi en "deuxième ligne". Les maîtrises habituelles, avec la Représentation et l'Athlétisme en plus (dommage que ça n'ait pas suffi), pour un résultat grande gueule, haut en couleur, verbe haut et moralité nulle (historique de Criminel, mépris de la tradition ; là encore, un miroir de ses compagnons). Ça aurait pu très bien fonctionner pour donner un genre de Chaucer, dans The Knight's Tale. Un barde sans magie, quoi. Mais tant pis ! Une succession très malheureuse de jets ratés en a décidé autrement : échec pour rejoindre à la course ses compagnons quand il avait la bête aux trousses, échecs aux jets de défense (Islayre est feignant, il nous fait tirer tous les dés), échec de Jeanne en médecine, échec au jet de sauvegarde contre la mort — malgré la bénédiction. Bref, Ivellios n'aura pas eu le temps d'antenne nécessaire pour se développer.
Enjeu Solo, l'émulateur de MJ qu'il est beau ! Pour toutes vos parties sans MJ, Enjeu Solo contient les oracles qu'il vous faut. Dynamisez la narration, adaptez-la au rythme du récit, tenez compte des enjeux et surprenez tout le monde, vous le premier.
Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Dieu des coiffeurs zélés
Messages : 11107
Inscription : ven. août 17, 2007 5:11 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: [CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Message par Islayre d'Argolh »

BenjaminP a écrit : sam. oct. 01, 2022 4:22 pm son don d'expertise est allé au Dressage, décision culottée si l'en est, mais diablement compatible avec cette idée de banneret,

Et maintenant je vais me sentir obligé de placer un épisode type "tournoi des félons*" tôt ou tard dans l'intrigue !!

BenjaminP a écrit : sam. oct. 01, 2022 4:22 pmIslayre est feignant, il nous fait tirer tous les dés

Et j'applique initiative fixe et dégâts fixes pour les monstres afin de vraiment pas en foutre une ramette :mrgreen:

BenjaminP a écrit : sam. oct. 01, 2022 4:22 pmBref, Ivellios n'aura pas eu le temps d'antenne nécessaire pour se développer.

Il se murmure dans les tabloïds anglais que l'acteur était proprement odieux sur le tournage (on parle d'une sordide histoire de manteau de fourrure prêté et rendu taché) ce qui expliquerait que son personnage n'ait pas dépassé le stade de l'épisode pilote.

*Et non pas tournois des fiélons qui, dans un contexte D&D-like, aurait plutôt tendance a se placer en troisième ou quatrième tiers of play :rock
You are the rulebook. There is no other rulebook.
Make it fast, make it colorful and make it full of decisions for the players


Coureurs d'Orages chez Philibert
la Cité sans Nom, CdO et autres bêtises au d20
Squatte la chaine des Vieux Geeks ainsi que JdR Passion
Avatar de l’utilisateur
Genji
Pratiquant
Messages : 221
Inscription : mer. juil. 29, 2015 6:04 pm

Re: [CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Message par Genji »

Super CR ça donne envie de jouer dans cet univers :bravo:
BenjaminP
Banni
Messages : 1302
Inscription : sam. mars 02, 2019 1:33 pm

Re: [CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Message par BenjaminP »

Islayre d'Argolh a écrit : sam. oct. 01, 2022 10:12 am
Sixte a écrit : ven. sept. 30, 2022 7:34 pm Mon Elfe était adroit mais finalement un peu faiblard à la course à pied... 😝

L'ironie de son destin c'est qu'il serait devenu beaucoup plus efficace baskets au pieds des le niveau 2 et l'arrivée de sa capacité de classe de Cunning Action. :cry:

Concernant la triste fin d'Ivellios, Jeanne a aussi sa part de responsabilité — ou plutôt, le Tribunal (oui, j'ose l'affirmer). Les pouvoirs divins qu'il lui confère sont plutôt guerriers et résolument tournés vers la foi et l'ordre. Au moment de choisir les tours dont elle disposerait, j'ai ainsi écarté Spare the dying, épargner les mourants, qui aurait sauvé la vie d'Ivellios. Mais ! D'une part, c'est un sort de nécromancie, ce qui me paraissait à l'opposé complet de la foi du Tribunal. D'autre part, il me fallait absolument le tour Mending, réparation, le premier pouvoir qu'elle a exprimé dans sa jeunesse à la forge et qui, dans un monde où-c'est-qu'il-y-a-que-la-guerre, est plus déterminant. La mort, c'est l'ordre des choses. La réparation, la lutte éternelle contre l'entropie galopante, autrement dit l'ordre contre le chaos. Par ailleurs, une religion venue des nains ne pouvait s'exprimer plus clairement que par cet aspect matériel et technique, à la forge, plutôt que par un pouvoir sur la mort et la vie.

Reste toutefois deux tours à choisir après Mending. Le suivant me paraissait aussi bien naturel : Guidance. Jeanne est source d'inspiration, elle pousse tout le monde à donner le meilleur. Pas un pli, d'autant que c'est un très bon sort. Et le dernier ? Eh bien, j'étais un peu sec. Les autres tours ne me paraissaient pas très "Tribunal", je ne voulais pas trop en faire avec Lumière (qui trivialise les histoires d'éclairage, de tunnels ténébreux et de nuits dangereuses, ce dont je ne voulais pas). J'ai donc été chercher le seul autre tour de transmutation, qui me paraissait être l'école du Tribunal par excellence — même si Flamme sacrée aurait aussi bien pu le faire.

Bref : je n'ai pas choisi Spare the Dying et Ivellios en a fait les frais.

(Edit : Notez que j'ai quand même compensé ça, pour ne pas trop laisser mes petits camarades en rade — incarner le clerc de la bande sans choisir aucun soin ni moyen d'éloigner la mort, ç'aurait été rude —, par sa maîtrise de la médecine profane. Mais évidemment, qui dit profane dit plus risqué.)
Dernière modification par BenjaminP le mar. oct. 04, 2022 3:52 pm, modifié 1 fois.
Enjeu Solo, l'émulateur de MJ qu'il est beau ! Pour toutes vos parties sans MJ, Enjeu Solo contient les oracles qu'il vous faut. Dynamisez la narration, adaptez-la au rythme du récit, tenez compte des enjeux et surprenez tout le monde, vous le premier.
Avatar de l’utilisateur
Islayre d'Argolh
Dieu des coiffeurs zélés
Messages : 11107
Inscription : ven. août 17, 2007 5:11 pm
Localisation : Paris
Contact :

Re: [CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Message par Islayre d'Argolh »

BenjaminP a écrit : mar. oct. 04, 2022 12:50 pm Bref : je n'ai pas choisi Spare the Dying et Ivellios en a fait les frais.

Tu l'as tué.

Tu. L'as. Tué.

Et ça n'a strictement rien a voir avec le fait que je vous ai lâché un monstre CR 1 avec deux attaques en boss final, non, tout est de ta faute.

 
You are the rulebook. There is no other rulebook.
Make it fast, make it colorful and make it full of decisions for the players


Coureurs d'Orages chez Philibert
la Cité sans Nom, CdO et autres bêtises au d20
Squatte la chaine des Vieux Geeks ainsi que JdR Passion
Ravortel
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4905
Inscription : lun. juin 02, 2014 5:52 pm
Localisation : Pas là.

Re: [CR] D&D 5E — le Tribunal d'Islayre

Message par Ravortel »

En même temps, ça n'étais qu'un elfe, et un elfe voleur en plus. Pas une grosse perte, non ?
Dieu du Vrai, Ultime et Tant Envié Foie Gras Véritable
Répondre